Aller au contenu

Rechercher dans la communauté

Affichage des résultats pour les étiquettes 'vincenzo spadafora'.

  • Rechercher par étiquettes

    Saisir les étiquettes en les séparant par une virgule.
    Ecrire en minuscule, toujours mettre le combo "prénom nom" pour un joueur, dirigeant, etc... ne pas mettre les sources en tag, ne pas mettre "inter", ne pas mettre plusieurs version d'un tag ("serie a" et non pas "seriea").
  • Rechercher par auteur

Type du contenu


Forums

  • La Communauté
    • Présentations
    • Vos Déplacements
    • La Curva du Forum
    • Annonces & Support
  • F.C. Internazionale
    • Le Club
    • Effectif
    • Transferts & Rumeurs
    • Les Matchs
  • Football en général
    • Calcio
    • Coupe d'Italie
    • Coupes d'Europes
    • Autres championnats
    • Les Equipes Nationales
    • Les Débats
    • Autres Sports
  • Devenir membre de Inter Club Paris
  • Le QG : La Taverne des Korrigans de Inter Club Paris
  • Photos de Inter Club Paris
  • Contacts de Inter Club Paris
  • Devenir membre de Inter Club Morocco
  • Le QG Casablanca : Café place des gameurs de Inter Club Morocco
  • Photos de Inter Club Morocco
  • Contacts de Inter Club Morocco
  • Le QG Rabat : Café Nostalgia de Inter Club Morocco
  • Contacts de Inter Club Vevey
  • A propos de Inter Club Charleroi
  • Inscriptions de Inter Club Charleroi
  • Contacts de Inter Club Mulhouse

Catégories

  • F.C. Internazionale Milano
  • Mercato
  • Interviews
  • Serie A
  • Coupes d'Europe
  • Nos Dossiers

Calendriers

  • Amicaux
  • Serie A
  • ICC
  • Coupe d'Italie
  • Ligue des Champions
  • Ligue Europa
  • Évènements de Inter Club Paris

Le Blog du staff

Catégories

  • L'Histoire de l'Inter
  • Les Joueurs de l'Inter
  • La Serie A

Catégories

  • Inter
  • Serie A
    • 2020/2021
  • Coupes d'Europe
  • Coupe d'Italie
  • Joueurs
  • Primavera
  • Femmes
  • Top
  • Collector
  • Matchs entiers
  • eSports

Rechercher les résultats dans…

Rechercher les résultats qui…


Date de création

  • Début

    Fin


Dernière mise à jour

  • Début

    Fin


Filtrer par nombre de…

Inscription

  • Début

    Fin


Groupe


Facebook


Snapchat


Instagram


Site web


Lieu


Joueurs

15 résultats trouvés

  1. En effet, si la Lega Calcio a décidé de suivre le Protocole de l’UEFA pour savoir disputer ses matchs de championnat. Comprenez: Il faut disposer au moins de 13 joueurs dont un gardien. Pourtant, une situation inédite s’est produite ce dimanche 4 octobre : Le Napoli n’a pas su rejoindre l’Allianz Stadium turinois sur "indication" de l’Agence Sanitaire Napolitaine. Un cas de figure qui n’a jamais été anticipé et dont il existe un vide juridique: La Giudice Sportivo de la Serie A se défile En effet, La Giudice Sportivo, soit la Justice Sportive de la Serie A a décidé de ne pas se prononcer immédiatement sur une victoire par tapis-vert de la Juventus. Un supplément d’enquête sur les faits qui ont amené au non-match entre la Juve et Naples, a été décrété. En effet, le club du Vésuve a été bloqué mis en quarantaine suite à la confirmation de deux joueurs positifs au Covid par L’ASL, soit l’Agence Sanitaire locale de Naples La décision qui sera prise créera, quoiqu’il arrive un précédent, étant donné qu’il s’agit d’un cas de figure quasiment inédit dans le Monde du football professionnel italien. Si des décisions auront lieu en regard aux matchs de cette semaine (Coucou Immobile et Sensi !), aucune décision ne sera prise dans l’immédiat sur le Napoli. De plus, il est fort à parier que le club géré par Aurelio De Laurentiis fera appel en cas de défaite sur tapis vert (3-0). Gerardo Mastrandrea, le Juge en charge de cette bombe à retardement, dispose pour l’instant du rapport de l’arbitre Daniele Doveri, qui a constaté, dimanche, la non-possibilité de disputer ce match en l’absence du Napoli. Cette déclaration a eu lieu après avoir patienté les 45 minutes prévues dans la législation. Mastrandrea devra donc analyser en profondeur ce qu’il s’est passé dans les jours précédents la rencontre, avec l’exigence très probable de disposer de l’ensemble des échanges entre le Napoli et l’Agence Sanitaire, le tout sans oublier la certification de la positivité des joueurs aux tests PCR de l’ASL La position de Gabriele Gravina – Président de la FIGC Intervenu à TMW ce lundi, Gabriele Gravina a également fait part de son impuissance dans ce cas de figure inédit: "La rencontre avec le Ministre des Sports était importante, j’ai beaucoup apprécié ce geste. Cette rencontre a été source d’une série de réflexions, nous avons parlé sur divers points et nous avons échangé sur les préoccupations d’ordre générale par rapport au Championnat." "Nous sommes déterminés sur le fait d’aller de l’avant pour terminer au mieux ce championnat, en sachant que nous devrons nous montrer responsables et que nous devrons être préparé à affronter certaines critiques. Je crois énormément en ce protocole, je le considère suffisamment clair et il exige un grand sens de responsabilité de la part de tous." "Et même si effectivement, il doit également être analysé au cas par cas sur l’ensemble du territoire, j’en suis particulièrement satisfait, nous avons abordé des thèmes qui nous étaient très cher : C’est la base de ce grand échange, de cette discussion." Se profile-t ’on vers un 3-0 sur tapis vert contre le Napoli ? "Nous avons une Justice Sportive et un Procureur Fédéral. Ces dernières heures, nous communiquons par téléphone, par message. Il faut chercher à être sérieux, dans le respect des rôles et je me souhaite que tous fassent de même." Ne serait-ce pas plus utile de définir de façon plus net le sens des responsabilités ? "Les organismes compétents vont tout analyser. Je considère que notre protocole est assez clair : Il a débuté dans une période de grande critiques et je ne vois pas pourquoi il devrait s’avérer caduc à présent. Il y a des cas similaires à celui du Napoli et nous savons tous ce qui en a découlé, nous devons co-exister avec cette pandémie." "Celui qui dit que nous sommes irresponsables dit des absurdités incroyables. Personnes, comme nous, n’attache autant d’importante à la sauvegarde de la santé qui est un besoin primaire. Nous voulons parvenir à cet équilibre." Avez-vous échangé avec De Laurentiis? "Non, il n’y avait pas de raison pour se parler." L’Agence Sanitaire Locale a-t ’elle eut raison d’intervenir ? "Nous ne connaissons pas les conditions du futur du pays, mais nous avons à cœur de préserver la santé, ce protocole doit être respecté par tous, nous devons rester serein sur la dispute du tournoi. Si des fautes sont commisses, cela veut dire que quelqu’un s’est trompé et il devra payer les conséquences." "Je m’augure que ce qu’il s’est produit avec l’Agence Sanitaire Locale du Napoli reste une exception, même si nous ne connaissons pas l'avenir u pays. Si le protocole est respecté dans son intégralité par tous, nous pourrons faire preuve de sérénité sur le fait que, le championnat de football, pourra se disputer sous les normes de sécurité." L’avis de Vincenzo Spadafora suit la même logique Le Ministre des Sports a échangé, avant de s'exprimer, en visioconférence avec le Président de la Lega Serie A, Paolo Dal Pino: "Sur les questions relatives au championnat, j’échangerai avec Gravina à la FederCalcio." Est-ce que le protocole est encore valide ? "Oui, c’est évident, mais c’est à présent à la FIGC d’en parler. Avec Dal Pino, nous avons établi un cadre de la situation générale, et nous avons surtout parlé du futur du Calcio, de ces projets de vision industrielle, car c’était une rencontre programmée depuis longtemps." Avis plus tranché de Sandra Zampa La Sous-Secrétaire du Ministère de la santé a un avis plus tranché sur cette situation. Voici sa déclaration à InBlu Radio : "Juventus-Napoli ? Hier, il y a eu la simple application d’une loi. L’ASL l’a mis sous tutelle selon le protocole l’établi. Je me retrouve dans les déclarations du Ministre Speranza : Nous devons parler moins des stades et plus de la sécurité dans les écoles et dans les lieux de travaux." "Le spectacle proposé a été réellement douloureux. Je ne pense pas que cela s'est avéré utile, même s'il est vrai que les Tifosi sont prêt à tout. Je pense que le pays est bien plus grand et je pense qu'il doit exister d'autres façon de faire plus correcte."" Le Napoli a-t’il eu raison de suivre l’avis de l’Agence Sanitaire ? Est-ce que le sport doit prévaloir sur la santé ? Tels seront les réels enjeux qui seront aux cœurs de ce débat. ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  2. La sonnette d’alarme a été tirée dans le Championnat Italien : Suite aux 14 cas positifs du Genoa, Le Gouvernement et le Ministre des Sports Vincenzo Spadafora analysent la situation et étudient sérieusement l’idée d’une intervention gouvernementale pour enrayer la Pandémie dans le Calcio Révélations du Corriere della Sera "Suspendre le championnat de football durant 14 jours, dont une pause internationale est prévue du 5 au 13 octobre, ne ferait perdre qu’une journée de compétition ou suspendre les rencontres où les équipes présentant un nombre de positivités important tel que le Genoa-Torino de samedi prochain. " Telles sont les options mises sur la table de la Lega Serie A, en attente des résultats des tests de dépistage des joueurs du Napoli (qui est la dernière équipe a avoir affronté le Genoa) Le Ministre des Sports Vincenzo Spadafora suit la situation de près et évaluera si une éventuelle intervention du Gouvernement s’avèrera nécessaire si le nombre de contamination venait à s’étendre à d’autres clubs. Le Ministre des Sport s’est déjà montré clair : "Les règles sont retranscrites dans le protocole que la Lega a proposé et a approuvé après que celui-ci a été adapté par le Comité Technique Scientifique." La décision devra être prise par les hautes intenses en tenant compte des recommandations communiquées en début de saison afin d’éviter la diffusion de la contamination. "Le dernier cas en date sporadique est celui d’Ibrahimovic du Milan." Jugez-vous impératif et opportun de suspendre immédiatement le Tournoi ? ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  3. Ce mercredi 10 juin 2020, le Ministre des Sports Vincenzo Spadafora a rencontré l’Administrateur-Délégué de Sky Italia, Maximo Ibarra et le Directeur des affaires étrangères et institutionnels Riccardo Pugnalin : L’objectif : Diffuser les parties "en clair" du championnat Analyse de la situation selon la Gazzetta Dello Sport La rencontre s’est avérée positive et des signes d’ouvertures sont également arrivés en provenance de la Lega. Dans le cas où la transaction trouve effectivement une issue positive, Sky retransmettrait déjà deux ou trois rencontre des deux premières journées sur la chaîne gratuite TV 8 Le Diretta Gol, soit une émission qui vous propose en direct les meilleurs moments et les buts en temps réels de chaque match, n’est pas exclu. Mais le calendrier proposé est tel que cette solution semble bien moins attrayante que ce que propose la Bundesliga. Sky aurait fait par de sa disponibilité et le terrain a été sondé avec Dazn, le but étant d’éviter tout dommage collatéral sur l’audience de la concurrence, Rai et Mediaset pour ne citer qu’eux Absence de décret Pour l’heure, les tractations n’en sont qu’à une phase initiale et l’approche du dossier s’annonce délicate. Entre les clubs de la Serie A et les diffuseurs télé, la guerre est déclarée, étant donné la non perception de l’ultime tranche relative aux droits télés Spadafora est très attentif dans sa précision à clarifier le contexte urgent et extraordinaire de cette initiative. Il s’agit d’un acte de sensibilité envers le public qui ne peut nuire à personne et qui n’exerce aucun dommage collatéral envers la situation relatée et les échanges futurs relatif aux droits télés pour le triennal 2021-2024 C’est justement pour cette raison que le Ministre souhaiterait éviter l’élaboration d’un décret qui pourrait représenter un ombrage réglementaire afin de surmonter les contraintes lié à la loi Melandri sur les droits télé. De plus, Spadafora ne semble pas vouloir favoriser ou contextualiser cette proposition sur base de la situation d’Etat d’Urgence Bonne ou mauvaise initiative du Ministre des Sports qui souhaite rendre accessible, la Serie A, à tous les italiens ? ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  4. Le Gouvernement italien a marqué son accord : Le 13 juin 2020 est la date de reprise officielle de la saison du football italien. Interrompu depuis le mois de mars à cause de la Pandémie Covid-19, cette décision a été prise au terme d’une réunion où l’on retrouvait le Ministre des Sports Vincenzo Spadafora, la FIGC, les ligues et les associations des joueurs, entraîneurs et des arbitres. La Coupe d’Italie en premier ! En effet, le samedi 13 juin, c’est la Coupe d’Italie qui reprendra ses droits avec les demi-finales retour. Seront donc disputés : Juve-Milan et Napoli-Inter. La Finale de la Coupe d’Italie devrait avoir le mercredi 17 juin. Devrait, car c’est le dernier point qui doit être approuvé par la FIGC. 20 juin, reprise de la Serie A Voici les déclarations du Ministre Spadafora : "J’ai participé à une réunion avec tous les parties prenantes de la Figc. Comme je l’avais promis, le Calcio se devait de reprendre via l’autorisation du Comité Technique Scientifique sur les protocoles présentés." "Il est donc juste que le Calcio reprenne, le Comité Technique Scientifique a souligné la nécessité d’une quarantaine fiduciaire si un joueur s’avère positif. Je dispose également de garantie sur la thématique des tampons, ce qui représente quelque chose qui ne nuira en aucune façon aux besoins des citadins, il n’y a pas de canal préférentiel pour le Calcio." "Je peux vous dire, aujourd’hui, que la Serie A reprendra le 20 juin. Si le championnat venait à devoir stopper à nouveau, la Figc m’a assuré soit une tenue des playoff soit la cristallisation du classement. Je me souhaite, à titre personnel que l’on puisse donner un signal positif en faisant usage des 13 et 20 juin pour clôturer la Coupe d’Italie. Il s’agira de donner un message important étant donné qu’il ne reste que trois matchs. Nous devons toutefois attendre l’autorisation de la Figc et, comme prévu, le Service Public garantira la retransmission en clair de la Coupe d’Italie." "Des contacts sont également en cours avec les détenteurs des droits télés sur le championnat. L’espoir est que Sky offre une réponse importante, mes derniers contacts avec celui-ci, qui se sont tenus aujourd’hui, étaient positifs. La priorité doit être d’assurer le spectacle pour les italiens, en garantissant toutefois des mesures de sécurités et de l’ordre public." "Dans le même temps, le Ministre Gualtieri a ratifié en un temps record, le bonus de 230 millions d'euros pour les licenciés du monde du football. J’ai travaillé afin de garantir une sécurité totale pour tout le sport. Les horaires devront être décidés par les organismes compétents." Les dates Ce vendredi, la Lega doit fixer d’une façon ferme et définitive les jours et heures de matchs, en débutant avec l’établissement du calendrier de la Coupe d’Italie. Pour le championnat, la 27ème journée devrait avoir lieu les 20-21 juin. Le 24 juin devrait être la date définie pour les matchs en retard de la 25ème journée de Serie A : Inter-Sampdoria, Verona-Cagliari, Torino-Parma et Atalanta-Sassuolo. La date à retenir est celle du 4 juin, ou au plus tard du 8 juin, journée où le Conseil Fédéral devra établir et délimiter une ligne de conduite pour un éventuel plan B (les playoff). Le plan C étant de procéder à la cristallisation du classement. ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  5. C’est la révélation du Corriere Dello Sport, la raison pour laquelle la compétition doit aller à son terme est certes financière, mais celle-ci viserait à protéger les clubs d’une implosion financière. Eléments d’explication "La Serie A risque la faillite. La suspension définitive de la saison pourrait mettre en défaut à minima 85% des clubs présents en Serie A." En effet, comme le révèle le quotidien, seul 6 des 20 clubs de la plus grande division italienne présentent des comptes positifs en 2019. Tous les autres, parmi lesquels on retrouve l’Inter, le Milan, la Juve et la Lazio, sont dans le rouge. Les 66% des clubs recensent une perte estimée à 344,97 millions d’euros. De nombreux clubs, comme la Roma, ont opté pour l’endettement financier afin e rééquilibrer les comptes, tandis que d’autres ont misé sur une recapitalisation. Il s’avère donc vital pour la Lega de disputer les 124 rencontres restantes, étant donné qu’il est impossible de faire l’impasse sur les 340 millions d’euros de droits télés répartis entre Sky et Dazn à hauteur de 223 millions et des droits de diffusion pour l’étranger géré par IMG Qui plus est, l’arrêt anticipé de la saison ouvrirait la voie à la controverse légale avec la présentation d’un tournoi irrégulier et bien différent de ce qui avait été convenu à la base. Au niveau salarial, les paiements des mensualités de janvier, février et mars devront être versés d’ici le mois de mai. Ce qui fera à présent la différence, ce sera la solidité des propriétaires parmi lesquels on retrouve le Groupe Suning à la tête de l’Inter. Revenir sur les terrains semblent donc être la priorité : "En cas d’arrêt définitif, il ne sera pas possible de quantifier l’impact négatif d’un choix aussi drastique, bien plus qu’un manque de discernement politique." Vers un report de la reprise des entraînements Selon la Stampa, Le Ministre des Sports Vincenzo Spadafora, en présence de Messieurs Speranza et Sileri ont établi un calendrier de reprise qui devra être avalisé ce mercredi par toutes les parties concernées. "Les déclarations du Ministre ouvre la probabilité à un report d’au moins deux semaines de la reprise des entraînements soit du 4 au 18 mai. L’Italie n’est pas en aussi bonne cohésion que d’autres pays : La Bundesliga pourrait reprendre le 9 mai, la Liga, le 9-10 mai avec un calendrier officiel en date du 5-7 juin. En Italie, il y a un manque évident de cohésion dans le monde du Calcio." "Lors de la réunion qui se tiendra aujourd’hui à la Lega, six clubs, Spal, Brescia, l’Udinese, la Sampdoria, Cagliari et le Torino soumettront une série de question à la FIGC sur les thématiques qui seront les causes de forces majeurs à invoquer et la contribution demandée aux joueurs en responsabilité civiles et patrimoniales en cas de nouvelle vague. Sans oublier la situation relative aux contrats et aux prêts venant à échéance au 30 juin et la définition des dates et lieux des matchs encore à disputer." Rodolfo Tavana, le médecin qui représentait la Serie A à la Commission d’Ethique et qui a développé le protocole de la FIGC pour la reprise de la Serie A a démissionné. Selon Sky Sport, cette démission est basée sur des raisons personnelles. Tavana se rendant compte qu’il ne représentait pas un groupe uni, sans oublier le fait qu'il devait faire face aux nombreux doutes émis par un nombre important de médecins de Serie A, au sujet du protocol qui avait été établi. ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  6. Pour beaucoup, dans le Monde du Calcio, Vincenzo Spadafora est vu comme un démon, celui qui veut mettre un terme à la Serie A, celui qui veut "Tuer le Calcio". Mais est-ce vraiment le cas ? Voici ses déclarations au Corriere Della Sera "La majorité des italiens ne voit pas d’un bon œil la reprise du championnat. Mais je ne me base pas sur les sondages en ce moment. Le Calcio est une entité importante dans le pays: Je le connais bien, contrairement à ceux qui veulent faire passer un message différent." "Il y a de intérêts économiques légitimes en jeu, mais lorsque l’on dérive sur d’autres types d’attaques, de pressions et d’instrumentalisations, cela ne fait de bien à personne. Il n’existe aucune contrariété de ma part, mais une volonté de reprendre uniquement si la sauvegarde de la santé des personnes, à l’intérieur de chaque équipe, est garantie." "Ensuite je revendique d’agir d’une façon égalitaire envers les autres sports et les sports dit basique. J'ai a tellement cette volonté pour une reprise que j’ai, moi-même, convoqué la première réunion entre la FIGC et les Ligues pour trouver une solution." "Reprendre la compétition met en évidence une série de questions liées aux transports, aux hôtels, à des centaines de personnes en mouvement. Qui en sera responsable ? Un protocole doit aussi être établi pour légiférer sur ces aspects." ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  7. Vincenzo Spadafora est intervenu ce jour sur la Rai3 dans le cadre de l’émission "Mi manda Rai3": "Ces derniers jours, le Comité Technico-Scientifique a rencontré les différentes composantes du monde du Calcio et pas uniquement la FIGC, pour approfondir le protocole présenté." "Il faudra qu’il soit synthétiser par le Comité et la Federcalcio en regard à la reprises des entraînements. Cela aurait également un impact positif sur la reprise du championnat. Et D’autre part, c’est le Gouvernement qui a décrété, pour des raisons sanitaires urgente, la fermeture du championnat créant, dans une moindre mesure, des conditions pour faire payer au football le moins de dommages possible." "Dans tous les cas, le Gouvernement assumera la responsabilité de ses décisions. Il est nécessaire de le déclarer aussi à la Serie A pour mettre un terme aux polémiques et aux confrontations. Le Calcio a toujours été ce moment de symbole de légèreté et de passion." Gabriele Gravina ne prendra pas la décision De son côté, Gabriele Gravina, la Président de la FIGC, n’assumera pas l’arrêt définitif de la saison, si celui-ci vient à être prononcé. Voici ses déclarations au Il Messagero "Je ne signerais jamais pour l’arrêt des championnats car ce serait la mort du football italien, avec une fermeture totale, le système perdrait 700 à 800 millions d’euros.Je me souhaite que le Monde du Calcio, qui a un impact social important dans notre pays, pourra redémarrer avec moins d’individualisme." Le plan B en cas d’arrêt de la compétition ? "Mon sens des responsabilités me pousse a avoir un plan B, C et D. Mais si cela doit rimer avec la fin, je le dit en tant que Président de la FIGC, je ne signerai jamais pour le blocus des championnats, je tiens à protéger les intérêts de tous." "Je refuse de signer pour un blocus total, sauf sur base de conditions objectives tel que la santé des joueurs, des entraîneurs, des staff techniques, du personnel, mais quelqu’un doit me le dire clairement pour m’empêcher d’avancer." "Le temps est notre faveur, les dommages économiques sont divisé en plusieurs catégories: Le système viendrait à perdre entre 700 et 800 millions d’euros. Jouer à huis-clos reviendrait à perdre 300 millions d’euros. Jouer avec l’accès au stade reviendrait à perdre entre 100 et 150 millions d’euros, même si cette dernière hypothèse n’est pas viable." "Nous avons d’importantes responsabilités contractuelles envers nos partenaires et envers les institutions internationales : L’UEFA et la FIFA. En France, c’est le Gouvernement qui a dicté ce que devait faire sa fédération. Paris a immédiatement déclaré perdre 200 millions d’euros suite à l’annonce de cette fermeture et il ne sait pas s’il participera aux Coupes d’Europe. Même les clubs de Ligues 2 ont décidé de proposer leurs propres alternatives." "Imaginez le nombre de litiges à gérer en cas d’arrêt. Qui sera promu, qui sera relégué. Quels droits allons-nous bafouer ? Tous invoque le blocus, Le Gouvernement l’a fait, à lui de nous l’imposer et je respecterai toujours les règles. J’ai entendu dire qu’il fallait attendre la contagion 0 ou le vaccin. En pratique, cela reviendrait à dire qu’e l’on ne pourrait pas non plus disputer le championnat 2020/2021." "Quand sera prêt le vaccin ? Quand sera-t’il disponible ? Il y a une différence entre les terrains de football et les places dans les oratoires et même dans l’industrie du Calcio. Que devrais-je dire aux familles des joueurs ? Qu’ils devront changer de métier pour les deux-trois prochaines années ? Ce n’est pas nécessaire de réformer, il faut parvenir à définir un mode de fonctionnement durable et pas seulement songer au format des playoff et playout." "C’est sur cette thématique qu’il faut se concentrer : Nous sommes les seules en Europe à avoir plus de 100 équipes professionnelles et elle ne peuvent pas ne plus être soutenues. Je le dis en qualité d’entrepreneur, c’est mon projet, je suis disposé à faire des calculs et à comprendre les critiques des Ligues : Un véritable entrepreneur se doit d’élever le niveau de qualité." ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  8. Le torchon brûle de plus en plus entre la Lega Calcio et le Gouvernement italien. Si en France, la Ligue 1 s’est rangée derrière la décision gouvernementale, l’Italie propose un capharnaüm Intervenu ce matin sur La7 dans le cadre de la retransmission d’Omnibus, Vincenzo Spadafora, le Ministre des Sports, s’est livré sur l’avenir de la Serie A: "Il y a des contacts en cours et la FIGC a présenté un protocole jugé insuffisant. J’ai toujours dit toutefois, que la reprise des entraînements ne signifie pas une reprise du championnat. Je vois la reprise du Championnat comme une possibilité de plus en plus réduite." "Si j’étais Président, je songerais à reprendre la saison prochaine en toute sécurité. La France ne sera pas la dernière à opter pour l’arrêt définitif, et cela pourrait amener l’Italie a raisonner de la même façon." Lotito ? "J’espère qu’il a fait, un tant soit peu, d’ironie dans ses déclarations. Nous ne pouvons pas ré-ouvrir le sport à tous. Le comité technico-scientifique nous a invité à recommencer en tenant compte des statistiques, nous avons dû faire des choix. Des milliers de personnes ont repris l’entrainement, mais le protocole présenté par le Calcio est insuffisant." "Je commence à percevoir qu’il pourrait y avoir une surprise dans les prochains jours, avec quelques Présidents qui pourraient souhaiter le terme de la compétition et une préparation à la nouvelle saison." Théorie du Complot C’est un fait, lorsque l’on en a dans le pantalon, lorsque l’on dérange, il convient pour ceux qui font pressions sur vous, et d’émettre des théories du complot. Vincenzo Spadafora en a été victime et il s’est livré sur Facebook: "Les affirmations relatives à un complot contre la Serie A sont ridicules et celui qui dit cela l’est tout autant. Je vous invite à vous abstenir de toute tentative de faire usage de telles déclarations qui se sont un peu diffusé dans le pays, de tenter de manipuler certaines presses sur bases de ces affirmations, et de tenter de faire pression sur la politique et sur le Gouvernement qui soutien tant de monde et pas uniquement celui du Calcio. N’essayez pas d’orienter les décisions du gouvernement vers vos intérêts personnels." Coup de grâce "Vous avez mal calculé votre stratégie avec moi. J’agirais toujours conformément aux règles et en sachant que le monde sportif et celui du Calcio se doivent être sauvés, ils doivent tous reprendre ensemble en sécurité. De plus, les Jeux Olympiques, l’Euro et les internationaux de tennis ont tous été reporté, c’est l’ensemble du monde entier qui souffre." Conte a la rescousse Cette dernière sortie et cette "menace" de mettre un terme à la Serie A irrite plus que jamais la Lega Calcio qui se croit au dessus de tout. Selon la Gazzetta Dello Sport, seul Giuseppe Conte peut mettre de l’ordre dans tout cela: "La Lega est sur le point de contre-attaquer, mais si pour l’heure, il n’y a pas de communiqué, il reste l’irritation. Pour les clubs, relancer la machine organisationnelle pour uniquement s’entraîner n’a aucun sens." "Il y a une autre considération : Les Clubs de Serie A voudraient avoir à faire à un interlocuteur différent pour évaluer l’aspect économique et social du Calcio en Italie : Le Président du Conseil Conte s’était occupé du sport en autorisant les entraînements individuel le 4 mai et ceux de groupe le 18 mai, mais le Décret ministériel paru récemment a mis un terme à cela, les clubs tremblent face à un nouveau report." Face à ce chaos, la Lega souhaite le questionner : Quand reprendra-t’on et avec quelles modalités ? Des entraineurs seulement individuels Des petits groupes seront-ils autorisés ? Si cela s’avère déjà possible, pourquoi ne pas le faire immédiatement ? Tout en maintenant une garantie de sécurité aux équipes Une question manque : Nous dirigeons-nous vers la suspension définitive du championnat sur décision gouvernementale ? Petit joueur la Lega, qu'en pensez-vous ? ®Antony GIlles - Internazionale.fr
  9. Intervenu lors de l’émission ‘Che tempo che fa’, diffusé su la Rai Due, le Ministre des Sports et de la Politique jeunesse, Vincenzo Spadafora, a fait le point sur une possible reprise des activités sportives et du Calcio "Je suis d’accord sur une reprise des entraînements individuels dès le 4 mai, ce sont des mesures que nous avons proposés au Président du Conseil. Je suis ravi de la réouverture des parcs et de la possibilité offerte aux athlètes professionnels et non processionnels d’avoir la possibilité de s’entraîner, cela revêt d’une importance nationale." "Je m’exprime uniquement sur les sports individuels et non collectifs. Pour les sports d’équipe, il faut encore attendre. Nous devrons arriver au 18 mai avec toutes les conditions et les protocoles de sécurités. C’est une reprise graduelle et elle doit être respectée en tant que tels, autrement tous les sacrifices réalisées deviendrait nul." "La FIGC a présenté un protocole. Samedi soir, le Comité technico-scientifique ne l’a pas évalué satisfaisant et a demandé à l’approfondir. Ce n’est qu’à sa présentation que nous pourrons dire si le championnat pourra reprendre ou pas." Les déclarations de Gravina ? "Je pense que le Calcio est l’un des plus réticents à arrêter, compte tenu de toutes les pressions qui sont exercées. Nous concernant, ce n’est pas un manque de prise de décision ou une volonté de voir pénaliser le football, nous agissons et nous devons évaluer les protocoles pour une reprise en toute sécurité. J’entretiens de bons rapports avec Gravina et je pense qu’il réalise du bon boulot." La Serie A "Je respecte le monde du Calcio et je le soutiens, je sais qu’il s’agit d’une entité importante pour le pays, qu’il paye un milliard d’impôts. Mais même à l’étranger, nous vivons pareille situation, en Espagne, il y a des doutes sur une reprise. Les Pays-Bas ont mis un terme au championnat." "Nous devons envoyer des signaux et selon moi, ils seront très importants, mais c’est nous-même qui devons les conquérir lors des phases suivantes. Rien n’est gravé dans la roche, et ce non pas pour éviter de créer de confusion, mais parce que nous devons nous adapter à une évolution continue afin de pouvoir reprendre en sécurité." "Mon intérêt est que le sport et pas seulement le Calcio puisse reprendre." Primes "Ce lundi, le Groupe Sport et Santé pourra émettre les 27 000 premières primes pour les travailleurs sportifs. Malheureusement pour eux, il n'y avait aucune garantie dans le décret établi en mars. A présent, je peux dire officiellement que ceux qui ont fait une demande au Groupe Sport et Santé recevront un virement bancaire de 600 euros." "Cette semaine, nous allons activer un crédit de 100 millions d’euros pour l’ensemble du sport amateur afin de faire face à cet état d’urgence. Je pense aux piscine, aux piste de danse, aux petites entreprises qui ne dispose pas d’autres installations. Le sport n’est pas que le football et la Serie A." "Nous devons bien analyser les protocoles qui peuvent être mis en œuvre dans tous les sports, même pour les plus petits entre-eux. Tout le monde doit être en mesure de respecter les normes de sécurité." ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  10. L’Inter a demandé à ses joueurs partis à l’étranger, de revenir à Milan afin d’y effectuer une quarantaine à domicile,dans les 14 jours suivant leurs retours. Révélation de la Gazzetta Dello Sport "Lukaku et ses équipiers devront revenir en Italie en milieu de semaine prochaine, quelques jours avant Pâques en étant conscient que,conformément aux réglementations gouvernementales, ils devront débuter une quarantaine de 14 jours." "L’Inter a donc choisi le bon sens en laissant partir il y a une semaine, à peine la période d’isolement terminée. Mais à présent, le Club et l’entraîneur doivent, d’une certaine façon les rappeler en hypothéquant un possible retour à l’activité professionnelle. Le tout même si le Ministre des Sport, Vincenzo Spadafora a dit vouloir promulguer un décret bloquant toute compétition sportives (entraînements inclus) pour le mois d’avril." "L’Inter est au courant de la situation, à l’intérieur du club, tous sont convaincu qu’il n’y aura plus de place disponible afin de terminer cette saison. Ceci étant dit, le Club Nerazzurro préfère voir les joueurs rentrer à Milan pour ne courir aucun risque: Personne ne sait avec certitude quel sera l’évolution du Virus dans le reste du monde et quelles pourraient être les éventuelles décisions de chaque pays, pays dans lesquels se trouvent actuellement septs nerazzurri." ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  11. Le Ministre des sports italien, Vincenzo Spadafora s’est montré très réaliste sur une éventuelle reprise du Championnat italien : "Il y a de nombreux doutes sur cette date et s’il y aurait des conditions pour jouer, cela se ferait à huis-clos" Réalisme Italien "Les prévisions qui font état de songer à une reprise de la compétition en fin avril ou début mai sont, je crois un peu trop optimiste, comme ce qui a été dit sur l’évolution de l’Etat d’Urgence. En regard à l’hypothèse de reprendre le 3 mai, il y a beaucoup de trop nombreux doutes." "Ce que je peux vous dire avec certitude, c’est que s’il y aurait la possibilité de reprendre dans certaines circonstances les compétitions, cela se ferait certainement à huis-clos. Au jour d’aujourd’hui, il est impensable de dire qu’en mai, nous pourrons reprendre de façon régulière toutes les compétitions, surtout avec des spectateurs." "Sincèrement, j’ai au jour d'aujourd’hui quelques doutes sur les décisions de certaines Fédérations quant à une reprise au 3 mai. Les scientifiques eux-mêmes n’ont aucunes certitudes sur l’évolution de l’épidémie. Ce n’est pas nous, qui sommes en pleine dérivent, qui pourront dire ce que l’on peut ou pas faire. Nous devrons adapter nos décisions en fonction de l’évolution des situations." Arrêt définitif de la Serie A "Le choix final reviendra à la FIGC, lorsque je parlais de prévisions optimistes, je faisais justement référence à une reprise du Calcio au 3 mai. Si le Calcio décide de reprendre durant l’été, cette matière sera du ressort, et en pleine autonomie, de ce sport." "Aujourd’hui, la situation est compliquée. Le Calcio a pris un peu plus de temps que les autres pour comprendre la gravité. J’imagine qu’à présent, il agira avec plus de prudence pour éviter des épisodes comme ceux d’Atalanta-Valence." ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  12. Intervenu lors du Journal Télévisé de la Rai Uno, le TG1, le Ministre des Sports Vincenzo Spadafora s’est livré sur l’éventuelle reprise de la compétition: "Je compte sur la reprise de la Serie A au 3 mai, du moins, c’est ce que je me souhaite. Il sera possible aussi d’évaluer en fonction de la situation si ce sera ouvert au public ou à huis-clos. Il y aura aussi les compétitions européenne qui vont s’entrecroiser avec le calendrier." Ce dernier point a été soulevé par Gabriele Gravina, le Président de la FIGC "Ne pas reprendre serait très problématique pour tout le pays. Je suis d’un naturel optimiste et je compte sur une reprise du travail à partir du 2-3-4 mai pour aller au terme de tous les championnat au 30 juin. Je demanderai aussi, en fonction des hypothèses qui nous informent d’une impossibilité de terminer au 30 juin, de pouvoir faire usage des 10 premiers jours du mois de juillet." "Si cela ne s’avère pas possible, je ferais probablement recours aux playoff et playout. L’UEFA a établie plusieurs hypothèses, la plus optimiste prévoit une reprise de la compétition le 14 avril, la suivante le 1er mai et la dernière le 13 juin. Il faudrait dans ce dernier cas adapter le format." "La Finale de la Ligue des champions est prévue le 27 juin et celle de l’Europa League le 24 juin." ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  13. Le Ministre des Sports, Vincenzo Spadafora, a sorti la sulfateuse, suite aux récentes polémiques auxquelles il a dû faire face en regard au comportement de la Lega et de Sky Sport Le Ministre des Sports a choisi la Gazzetta Dello Sport "J’avais déjà pris en considération la possibilité de tout suspendre, mais j’ai dû prendre la décision de continuer à monitorer la situation avec l’aide d’un comité technico-scientifique d’heures en heures. Et lorsque j’ai compris quelle allait être la route la plus juste empruntée, j’espérais que la Lega avait un soupçon de dignité envers tout le pays, les tifosi et les joueurs." Mais certaines décisions en Etat d’Urgence ne doivent-elles pas provenir de l’Etat ? "C’est sûr. Et c’est un fait que nous assumons nos responsabilités. J’ai enregistré une grande incapacité de décision de la part du Calcio. Et je voudrais dire qu’à présent, tout est plus clair pour moi." A quoi faites-vous référence ? "Au fait que les règles ne comptent pour rien. Que le DPCM avait servi à protéger la Lega et Sky d’un risque d’indemnisation... Que l’un des deux avait beaucoup à perdre, qu’il s’agissait d’une question d’argent. Et je ne vous parle pas des messages que j’ai reçu." Des messages de qui ? "De certains Présidents qui m’ont insulté pour que j’autorise les matchs, j’ai décidé ensuite de mettre un terme à tout." ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  14. Nous y sommes: Le Coni a décidé de reprendre le contrôle de la situation et a demandé l’arrêt de toutes les activités sportives sur le territoire: Le Calcio, véritable institution dans la Botte, est inclus! Giovanni Malago n’avait que très peu apprécié le comportement de la Lega Calcio. Dans le courant de ce lundi après-midi, une rencontre s’est tenu au siège du Coni à Rome où Malago, son Président a rencontré les Fédérations de l’ensemble des sports d’équipe, en présence du Secrétaire Général Carlo Mornati. Communiqué officiel "Après avoir entendu les opinions des différents intervenants, ceux présents physiquement, d’autres via Skye, le Président Malago a publiquement remercié les Présidents Fédéraux et les Fédérations pour l’importante cohésion démontrée et a apprécié l’unité d’intention manifestée en cette période délicate pour le pays, et en particulier pour le monde du sport qui n’a jamais connu un tel précédent dans l’Histoire." "Il a été confirmé que tout acte et circonstances posés ont défini la santé en priorité absolue par tous. Au terme de la réunion, le Coni a établi à l’unanimité: 1. Toutes les décisions prises par les seuls FSN et DSA jusqu’à ce jour ont été considérées correctes et dans le plein respect des règles et lois émises et qui sont actuellement en vigueur 2. Sont suspendus toutes les activités sportives de tout niveau jusq’au 3 avril 2020 3. Pour obtempérer au point repris ci-dessus, une demande a été formulée au Gouvernement dans le but d’amender le DPCM qui pourra renforcer les décisions actuellement en cours de validité. 4. De demander aux Régions, dans le respect de l’autonomie constitutionnelle d’uniformiser les ordonnances individuelles au décret de la Présidence du Conseil des Ministres, afin de ne pas créer de divergences d’applications sur ces outils dans les différents territoires. 5. De demander au Gouvernement de prendre en considération le sport , qu’il soit professionnel ou amateur, dans l’annonce du plan de soutien économique afin de compenser les dommages et les urgences auxquelles le sport italien est confronté jusqu’à présent, en faisant preuve de devoirs et de de responsabilités, et en renonçant en tout point aux activités régulières sportives sans disposer du temps nécessaire pour une quelconque récupération étant donné la temporalité spécifique des manifestations." "Le Président Malagò a informé aujour’d’hui même le Président du Conseil des Ministres, Giuseppe Conte, et le Ministre de la Politique des Jeunes et du Sport, Vincenzo Spadafora, sur les débouchés de cette rencontre. Le Coni rappelle également que les compétitions internationales aussi bien pour les clubs que pour les pays ne rentrent pas dans la juridiction du Comité Olympique National Italien et que ceux-ci ne peuvent donc pas être régulées par les décisions ordonnées." "Le Comité Olympique, depuis toujours soutient et continuera à soutenir chaque Fédération dans les différentes initiatives qu’elles comptent entreprendre dans le respect des organisations internationales (européennes et mondiale) afin d’harmoniser les calendriers et les événements , le tout également en vue des prochaines échéances liées aux qualifications olympiques." En début de soirée, Giuseppe Conte a placé l’Italie en quarantaine Si l’on pouvait s’attendre à ce que l’annonce de Giuseppe Conte vise le Sport et en particulier le Calcio, le Président du Conseil des Ministres a surpris tout le monde et s’est livré sur les nouvelles mesures adoptées par le Gouvernent. Celui-ci élargi les mesures à l’intégralité du territoire italien "Je tiens à vous informer que nous avons adopté une nouvelle décision. Nous avons conscience à quel point il est difficile de changer nos habitudes. Toutefois, nous n’avons plus le temps. Les statistiques nous disent que nous faisons face à une croissance importante des personnes en soins intensifs. Tout comme hélas, des personnes décédées." "Nos habitudes doivent changer immédiatement : Nous devons renoncer tous à quelque chose pour le bien de l’Italie. Nous devons le faire immédiatement et nous y parviendrons uniquement seulement si nous collaborerons tous ensembles et nous nous adapterons à ces normes plus sévères." "Je vais ratifier le décret que l’on pourrait résumer par l’expression : “Io resto a casa” (Je reste à la maison) Il n’y aura plus de zone rouge, mais d’une Italie en zone rouge. Nous devons changer nos habitudes immédiatement Nous devons renoncer tous à quelque chose pour le bien de l’Italie, de nos proches et de nos parents. C’est pour cela que j’ai décidé d’adopter des mesures encore plus forte pour réussir à contenir l’avancée du Coronavirus et protéger tout les citoyens." "La santé publique est un atout menacé, nous sommes contraints d'imposer des sacrifices, concernant des intérêts qui méritent d'être protégés.. J’ajoute également qu’il est interdit de se rassembler dans des lieux publiques. Il n’y a aucune raisons octroyant la poursuites des manifestations sportives, nous avons adopté une note sur cet point. Je fais référence au Championnat du Calcio : Les tifosi doivent en prendre acte." Vincenzo Spadafora au travail Le Ministre des Sport, suite à la demande du Coni de suspendre toutes les activités sportives jusqu’au 3 avril 2020 est occupé depuis hier soir à l’adaptation de la législation. Pour ce faire, un nouveau décret va paraître ce mardi 10 mars et sera publié. Interrogé à ce sujet, Spadafora s’est livré : "Je suis déjà au travail pour l’adaptation du Décret du Président du Conseil des Ministres en matière sportives, qui, je l’espère sera déjà ratifié dans la journée de demain (ndr mardi). J’ai appris, avec plaisir, le résultat de la rencontre qui s’est tenu aujoud’hui à Foro Italico en présence du Président du Coni, Giovanni Malagò et des Présidents des Fédérations sportives d’équipes. Je les remercie tous pour leurs sérieux, leurs collaborations et la prise de conscience de la gravité de la situation." Fabio Ravezzani anticipe déjà la réaction de la Lega "Une rencontre extrêmement dure se profile demain entre la Lega Serie A et le Coni : Le Calcio ne veut pas s’arrêter car il retient que les stades vides sont une garanties plus que suffisantes, comme cela se fait à l’étranger. Sur ce dernier point, Spadafora et le Gouvernement devront finalement assumer leur responsabilités." Premier communiqué officiel de la Lega Calcio "Toutes les rencontres du Championnat Primavera Tim en date à partir du 10 mars sont suspendues et renvoyées à des dates à définir." L’Uefa prend acte du retrait de l’Inter de la Youth League "La partie de l’UEFA Youth League entre FC Internazionale Milano vs Stade Rennais FC, programmée le 11 mars 2020 à 15h00 au Centre Technique Nationale FIGC, ne se tiendra pas suite au refus de jouer de l’Internazionale Milano. L’organe de contrôle, éthique et disciplinaire de l’Uefa prendra une décision en temps voulu" - a réagi la Football Association. Réaction de Steven Zhang : "Tout en reconnaissant la grande importance de cet événement, je suis conscient que la non-présence déclenchera automatiquement la défaite sur tapis-vert "0-3". Nous avons décidé de ne pas jouer le match conformément aux dispositions de toutes les autorités compétentes." L'AIC s'exprime Umberto Calcagno, le Vice-Président de l’AIC et Conseiller Fédéral s’est livré suite à la décision du Coni à TMW "Je crois que c’est une approche responsable. Il est juste que le système s’assume une responsabilité dans un moment exceptionnel comme celui-ci." Ne vous attendez-vous pas à ce que le ton monte demain au Conseil fédéral? "Non, car la décision fait suite à un accord avec les fédérations, et il y avait aussi la notre. C’est dans la lignée de nos attentes, il est juste de réévaluer notre système, étant donné l’état d’urgence de notre pays." En ce qui regarde les entraînements, cela ne semble pas si clair... "On parle d’activités sportives, il y a lieu d’approfondir. L’aspect le plus risqué étant de continuer à proposer des matchs, cela représentait une contradiction et une incohérence en regards aux décisions régionales imposées par le Décret du Conseil des Ministres" "Pour les entraînements, il y a une bonne organisation et de bons dispositifs sanitaires, ce qui devrait permettre à tous de continuer une activité normale de préparation." Est-ce un message pour l’UEFA ? "Je crois aussi que l’Uefa est en train de faire des évaluations avec une responsabilité indépendante de notre pays. Il est normal que leurs considérations soient d’ordres plus générales." Quid du Scudetto en cas d’annulation du tournoi ? Qui remporte le Scudetto en cas d’annulation du tournoi ? La demande n’est en rien ironique, étant donné qu’il y a un risque sérieux de voir le Championnat de Serie A 2019-2020 définitivement annulé afin de contenir l’épidémie du Coronavirus. Et cette question pourrait déjà être prise en considération par le Conseil Extraordinaire qui se tiendra ce mardi 10 mars L’hypothèse qui est la plus accréditée reste la suspension de la compétition jusqu’au 3 avril prochain, mais l’annulation du tournoi reste une hypothèse prise au sérieux par les hauts dirigeants du Calcio, même si la Lega semble avoir l’intention d’aller de l’avant jusqu’à la fin de saison avec les huis-clos pour éviter tout risque de contagion. 1° Reprise de la compétition dès le 3 avril et report de l’Euro C’est la solution alternative la plus attendu par les clubs du championnat italien et aussi par la FIGC : Celle de la suspension de tous les matchs de football, Coupe d’Europe incluse, jusqu’au 3 avril, soit la date de fin retranscrite dans le Décret du Président du Conseil, Giuseppe Conte, avec une demande formelle à l’UEFA de reporter à une date à défini le Championnat d’Europe des Nations. L’Euro est programmé en date du 12 juin, mais les joueurs doivent être à disposition des équipes nationales dès le 1er juin. Reporter le tournoi vu l’épidémie Coronavirus permettra de disposer d’une meilleure ventilation des dates encore disponibles. Dans ce scénario, la Serie A, mais aussi les autres championnats européens, disposeraient d’une certaines sérénité pour disputer les matchs non joués jusqu’au 3 avril. La Bundesliga se dirige à présent vers le huis-clos. L’Uefa pourrait également proposer l’Euro à l’automne ou à l’été prochain. Un scénario qui aurait toutefois besoin de l’aval des Institutions footballistiques européennes et mondiales En cas d’arrêt, il pourrait être aussi envisageable de reporter les parties européennes des italiens engagés en Ligue des Champions et en Europa League Où jouer les matchs européens ? L’Uefa a établi que Valence-Atalanta se disputerait à huis clos le mardi 10 mars au Mestalla. L’équipe de Gasperini aura la possibilité de quitter la Lombardie considérée comme zone rouge pour raison professionnelle selon les dispositions retranscrites dans le décret signé par le Premier Ministre Conte. L’Uefa n’a pas encore pris de décision officielle pour la rencontre programmée le mardi 17 mars entre la Juventus et Lyon. Faisant état des dispositions du pays d’accueil, la partie se disputera à huis-clos au Stadium. Si les français viennent à se rétracter, ils pourraient perdre sur tapis vert 3-0. Le discours pourrait être différent en cas de suspension du match par Décret Gouvernemental. La Juventus songe donc à un plan B qui serait de jouer ailleurs, mais pas à Malte. La situation est similaire pour Inter-Getafe qui est programmée ce jeudi sans supporter. Le Scudetto et les Championnats annulés, les précédents historiques Jamais dans son histoire en phase aller-retour, la Serie A n’a été contrainte de suspendre sa compétition avant sa conclusion. Cette question est de la compétence de la FIGC et du Président Gabriele Gravina qui entend mettre le Scudetto à l’ordre du jour du prochain Conseil Fédéral qui aura lieu ce mardi 10 mars. Ce sera donc à la Fédération de montrer la voie. Voici les deux hypothèses à prendre en considération en cas d’annulation définitive de la Serie A 2019-2020: Ne pas assigner le Scudetto Assigner le Scudetto l’équipe qui a obtenu le plus de points à matchs égaux. Comprenez : Prendre en considération le dernier classement où toutes les journées avaient été jouées pour toutes les équipes sans aucun report. Ce discours est également valable pour l’attribution des places européennes des prochaines éditions de la Ligue des Champions et de l’Europa League La FIGC est dans l’obligation d’officialiser un classement et de le consigner à l’Uefa afin de permettre aux clubs italiens de participer aux différents tournois continentaux : 4 places sont disponibles pour la Ligue des Champions, 2 (+1 en préliminaire) en Europa League. Ce classement devrait également définir le sort des clubs qui devraient se voir reléguer en Serie B pour la saison 2020-2021 L’impact économique L’annulation du championnat aurait un impact dévastateur au niveau des bilans financiers pour chaque club de Serie A, outre le manque à gagner de la billetterie, il y a également les répercussions en provenance des drois télés. Les lignes directrices relatives à l'attribution des droits TV du championnat de Serie A pour la période triennale 2018-2021, appartenant à Sky et à Dazn, ne contiennent pas de dispositions explicites faisant étant d'une éventuelle compensation aux diffuseurs en cas d'arrêt définitif de la compétition. Il est cependant évident que ces cas de figures ont dû être envisagés dans le contrat signé entre la Serie A et les diffuseurs. En effet, en cas d'annulation du championnat, Sky ne disposerait plus des contenus : Des matchs qui lui rapportent des millions d'euros vu les passionnés qui sont prêts à souscrire aux abonnements des deux plateformes. La Lega Serie A ne semblent pas avoir le droit de suspendre ou d'annuler le championnat de façon indépendante, le risque étant de se retrouver exposé à des répercussions juridiques des diffuseurs. Le décret du Premier Ministre Conte publié dans la nuit du samedi au dimanche lui avait permis de jouer ses matchs à huis clos, mais si la Ligue de Serie A décide de manière autonome d'interrompre le championnat, il y aura une rupture contractuelle avec Sky et Dazn, ce qui l'exposerait à une réclamation en dommages et intérêts chiffrés en millions d'euros. Le discours sera totalement différent si la décision d'arrêter la compétition émane du Gouvernement italien. Les déplacements autorisés A partir d'aujourd'hui, dans toute l'Italie pour voyager de ville en ville, mais aussi au sein d'une même commune, il faudra compléter l'auto-certification du ministère de l'Intérieur. À l'heure actuelle, il n'y a que celle produite pour la Lombardie et les quatorze autres provinces concernées par la première mesure gouvernementale qui est disponible. Comment le remplir ? Ce document doit être signé par le citoyen et l'agent de police, ceux qui souhaitent voyager doivent indiquer la raison qui doit être reconnue: "Raison professionnelles fondées, situations de nécessité; raisons de santé; et retour à domicile." Si les conclusions de la police sont négatives, une plainte sera établie, ce qui comprendra une arrestation pouvant aller jusqu'à trois mois de prison, combiné à un délit malveillant contre la santé publique. Les clubs prêts à aller en Justice Que se passerait-il en cas de championnat inachevé ? Le classement serait-il pris en considération ? Aujourd'hui, cela reviendrait à dire: Donner le Scudetto à la Juve, Geler l'attribution des places en Champions et Europa League Lecce, Spal et Brescia relégués. Mais ce scénario sera rejeté par la plus part des équipes pénalisées par le championnat interrompu qui ont déjà fait savoir qu'elles seraient prêtes à intenter des actions en Justice. Les clubs de Serie B et de Lega Pro feraient de même s'ils étaient considérés comme invalidés." Devinez à quel chaos nous devons faire face désormais... ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  15. Plus qu’un Derby d’Italie, qu’un Derby della Madonnina, qu’un Derby della Molle, l’Italie du football se retrouve au centre des projecteurs. Celle-ci, guidée par un Dal Pino jouant avec le feu au sein même de la Lega, connaîtra son avenir ce mardi 10 mars après un Conseil Fédéral extraordinaire. En effet, plusieurs voix s’élèvent pour arrêter la compétition la plus suivie de la Botte, au sein même de l’Association Italienne des Joueurs (Aic) par l’intermédiaire de son Président Damano Tomassi , en passant par Spadafora, le Ministre des Sports qui avait exigé, ce dimanche en fin de matinée, l’arrêt pur et simple du tournoi suite aux décisions historiques prise par le Gouvernement Conte. "Nous avons analysé avec profondeur le décret et nous avions demandé la suspension des matchs de ce dimanche, et de voir comment cela pourrait évoluer par la suite. Cela n’a pas été possible, nous verrons ce qu’il en résultera mardi.Il faut se rendre compte que la situation est sérieuse et grave, et que l’on ne peut décemment pas jouer au football. Le décret déclare que l’on ne peut pas s’entrelasser ni avoir de contacts comme le fond les joueurs." "C’est une constatation exagérée, mais les problèmes qui en découlent confirment que le pays n'a pas compris qu’il devait changer sa façon de vivre". Tous, aussi bien au niveau du gouvernent que des experts adressent ce message : Changer de vie, éviter les rassemblement. Aujourd’hui par contre, outre les matchs en Italie, il y a aura des rassemblement dans des locaux pour regarder les rencontres." "Nous faisons déjà face à un cas de positivité au Coronavirus dans un club professionnel : Un magasinier d’une équipe évoluant en Lega Pro et qui est aux soins intensif." - Damano Tomassi dans le cadre de 90° diffusé sur la Rai Même son de cloche du côté du Ministre des Sports Intervenu à Rai Sport, Vincenzo Spadafora, se montre très sévère en regard à la gestion de l’épidémie par la Lega qui a décidé d’envoyer les joueurs sur le terrain "Personne, au sein de la Lega Calcio ne prends ses responsabilités car il y a des intérêts économiques. Ce monde du Calcio se sent immunisé face au virus, face aux règles et face aux sacrifices que tous réalisent dans l’ensemble du pays." La Lega Calcio continue de s’enfoncer La Lega Calcio a publié ce dimanche un communiqué suite au dernier décret pris en urgence par le Conseil des Ministres, un décret sur lequel se base le Ministre des Sports, lui qui a pris la décision de contacter directement la FIGC afin d’évaluer l’arrêt définitif des championnats "La Lega Serie A a toujours respecté, avec un intérêt suprême pour la santé, toutes les indications gouvernementales relative à la gestion de l’épidémie du virus COVID-19. Et ce même lorsqu’il y eux des manifestations de façon ondulées et contrastante." "En vue de s'assurer de la mise en sécurité et de la santé des athlètes, ainsi que de tous les intendants au clubs, la Lega Serie A a tenu, de façon rapide la semaine dernière une conférence vidéo avec les médecins des clubs, sous la coordination du Professeur Casasco, pour établir des procédures et des comportement à adopter afin de préserver la santé de tous." "Aujourd’hui encore la Lega Serie A a strictement respecté ce qui est déterminé par le DPCM publié ce matin par le Premier Ministre Conte, en liaison avec le décret d'urgence de la FIGC (communiqué de presse officiel 173 / A) qui établi que toutes les rencontres doivent se disputer à huis-clos. Le retard du coup d’envoi de la rencontre Parma-Spal est attribuée à une démarche de la FIGC en regard à une demande introduite en urgence de l’Associazione Italiana Calciatori." "Contrairement aux conditions reprises dans le Decret, qui autorise les rencontres professionnelles de la Serie A Tim a évoluer à huis-Clos, l’AIC a demandé, a quelques minutes du coup d’envoi, la suspension du championnat avec la peu de voir les joueurs partir en grêve." "Il s'agit d'une demande qui a mis en péril la gestion du système déjà fort pénalisé par l’Etat d’Urgence, une demande qui menace également le paiement des salaires aux joueurs. Le Conseil de la Lega Serie A qui s’est tenu hier a provoqué le retard du coup d’envoi de la renconre du Tardni. Il a été retenu qu’il fallait respecter les indications gouvernemental prévu par le DPCM de ce matin, en poursuivant les rencontres à huis clos." "Les mêmes considérations exprimées ici s'appliquent en ce qui concerne les droits télés, où Lega, Sky et Dazn ont respecté les dispositions existantes. Les déclarations répétées et contradictoires du gouvernement ne font qu’accroître l’état général de confusion et n’aident certainement pas le système à surmonter le moment de difficulté généré par le virus." Giovanni Malago sort la sulfateuse Interviewé ce dimanche soir par Fabio Fazio dans le cadre de l’émission a 'Che Tempo Che Fa', Giovanni Malagò, Président du Coni a lancé de sérieuses accusations envers la Lega Calcio et la gestion de sa présidence "Aujourd’hui, le Conseil de la Lega a pris une décision contraire à la proposition du Ministre Vincenzo Spadafora, une décision autorisée par le DPCM. Mardi, la FIGC avait confirmé que la Lega devait assumer ses propres responsabilités." " La FIGC a exprimé ses contrariétés en regards aux gestes posés par la Lega A. Je peux leur donner un coup de main, je dis juste que tous doivent aller dans la même direction. Le Calcio ne peut pas avoir des règles différentes des autres sports d’équipe." Est-ce juste d’arrêter la Serie A de football ? "Je crois que dans tous les sports d’équipe, du football au volley en passant par le hockey et tant d’autres, tous doivent aller dans la même direction. Dès demain je travaillerai sur cet aspect. Je vais appeler les Président des Fédérations de l’ensemble des sports d’équipe à ce sujet." "La Serie A est sous gestion de la Lega, mais la Lega travaille sur base des délégations en provenance de la Fédération….Donc…" … Communiqué relatif à la tenu du Conseil Extraordinaire "Vu la demande du Ministre des Sports, entendu par le Président du Coni, Giovanni Malagò, celui-ci a pris acte de la volonté de l’établissement d'un Conseil extraordinaire de la Lega de Serie A, détentrice de l’organisation du Championnat, de respecter les prescriptions retranscrites dans le DPCM en regard à l’épidémei Covid19. Et de la volonté de cette dernière de maintenir la programmation des rencontres à huis-clos. Le Président de la FIGC, Gabriele Gravina a convoqué un Conseil Fédéral Extraordinaire qui se tiendra le mardi 10 mars 2020" - révèle l’Ansa Celui-ci se tiendra à 14h00 3 scénarios possibles : 1° Report de l’Euro 2020 La FIGC pourrait demander à l’UEFA de demander un report de l’Euro à une date à définir. Gravina souhaiterait repousser la compétition d'au moins 10 jours. En effet, la compétition doit débuter le 12 juin et les joueurs doivent être en stage international dès le 1er juin. Reporter cette compétition de façon globale permettrait à tous de ventiler les rencontres sur les périodes disponibles Aleksander Ceferin pourrait également reporter l'Euro en 2021 étant donné que plusieurs pays européens sont touchés. Si l’Uefa dit non : 2° Etablissement d’un calendrier alternatif S’il est impossible à anticiper pour l’heure, il se pourrait que la Coupe d’Italie en fasse les frais, avec un report des demi-finales/finale au mois d’août, offrant de la sorte des plages de matchs disponibles... 3*Arrêt définitif de la compétition Depuis le 23 mai 1915, période où l’Italie entrait dans la Première Guerre Mondiale, il n’y avait plus eu une telle démarche Le Conseil Fédéral prendrait la main et pourrait prendre des décisions similaires à celles connu lors du Calciopoli en 2006 : Aucune assignation du Scudetto – La Juve appréciera Le classement serait figé afin de définir les qualifiés au différentes Coupes d’Europe - En cas de fixation définitive, il s'agirait du classement actuel, et ce, en l’état : Donc pas de place pour les matchs en retards ! Aucune rétrogradation. Ce dernier point pose question étant donné que Benevento en Serie B dispose de 17 points d’avance sur son dauphin, ce club serait le plus pénalisé, tout comme certains clubs de Serie A, tandis que d’autres seraient à la fête Le Conseil Fédéral étudie également cette éventualité et est prêt à prendre les dispositions nécessaire afin de proposer un accord qui mettra tout le monde d’accord….. Pour faire simple : Bonne Chance ! De son côté, Luca Marelli, ancien arbitre de Serie A, suggère les choix suivant: Play-Off en vue de décider du Scudetto, des coupes d'Europe et du maintien Annulation pure et simple du Championnat et de la Coupe d'Italie Report à l'été 2021 de l'Euro Seriez-vous, vu l’ampleur de la situation en Italie en regard à l’épidémie, pour un arrêt pure et simple du tournoi avec le maintien des places au jour d’aujourd’hui, mais sans remise historique du Scudetto, ni même de relégation ? ®Antony Gilles - Internazionale.fr
×
×
  • Créer...

Information importante

En naviguant sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies. Nous ajoutons des cookies sur votre appareil pour aider à améliorer votre expérience sur notre site. Consultez notre Politique de confidentialité. Vous pouvez choisir d’ajuster vos paramètres de cookie, sinon nous supposerons que vous êtes d’accord pour continuer...