Aller au contenu
×
×
  • Créer...

Rechercher dans la communauté

Affichage des résultats pour les étiquettes 'yonghong li'.

  • Rechercher par étiquettes

    Saisir les étiquettes en les séparant par une virgule.
    Ecrire en minuscule, toujours mettre le combo "prénom nom" pour un joueur, dirigeant, etc... ne pas mettre les sources en tag, ne pas mettre "inter", ne pas mettre plusieurs version d'un tag ("serie a" et non pas "seriea").
  • Rechercher par auteur

Type du contenu


Forums

  • La Communauté
    • Présentations
    • Vos Déplacements
    • La Curva du Forum
    • Annonces & Support
  • F.C. Internazionale
    • Le Club
    • Effectif
    • Transferts & Rumeurs
    • Les Matchs
  • Football en général
    • Calcio
    • Coupe d'Italie
    • Coupes d'Europes
    • Autres championnats
    • Les Equipes Nationales
    • Les Débats
    • Autres Sports
  • Devenir membre de Inter Club Paris
  • Le QG : La Taverne des Korrigans de Inter Club Paris
  • Photos de Inter Club Paris
  • Contacts de Inter Club Paris
  • Devenir membre de Inter Club Morocco
  • Le QG Casablanca : Café place des gameurs de Inter Club Morocco
  • Photos de Inter Club Morocco
  • Contacts de Inter Club Morocco
  • Le QG Rabat : Café Nostalgia de Inter Club Morocco
  • Contacts de Inter Club Vevey
  • A propos de Inter Club Charleroi
  • Inscriptions de Inter Club Charleroi
  • Contacts de Inter Club Mulhouse

Catégories

  • F.C. Internazionale Milano
  • Mercato
  • Interviews
  • Serie A
  • Coupes d'Europe
  • Nos Dossiers

Calendriers

  • Amicaux
  • Serie A
  • ICC
  • Coupe d'Italie
  • Ligue des Champions
  • Ligue Europa
  • Évènements de Inter Club Paris

Le Blog du staff

Catégories

  • L'Histoire de l'Inter
  • Les Joueurs de l'Inter
  • La Serie A

Catégories

  • Inter
  • Serie A
  • Coupes d'Europe
  • Coupe d'Italie
  • Joueurs
  • Primavera
  • Femmes
  • Top
  • Collector
  • Matchs entiers
  • eSports

Rechercher les résultats dans…

Rechercher les résultats qui…


Date de création

  • Début

    Fin


Dernière mise à jour

  • Début

    Fin


Filtrer par nombre de…

Inscription

  • Début

    Fin


Groupe


Facebook


Snapchat


Instagram


Site web


Lieu


Joueurs

4 résultats trouvés

  1. En effet, Selon Carlo Festa, le célèbre journaliste toujours bien informé d’Il Sole 24 Ore, Suning a revu sa position vis-à-vis de l’Inter: "Actuellement, si une offre de 700 millions d’euros arrive, les Zhang s’en iront, Ils n’ont jamais été aussi mal en point avec leur propre groupe" Pif ou Hercule ? "Que Pif souhaite investir dans le football européen est connu. Qu’il soit dans une négociation avancée avec Suning pour l’Inter, je n’ai pour l’instant pas de nouvelles ou de retour, Cela me surprendrait, mais si une offre correcte est présentée, Suning partira." S’offrir l’Inter reviendra aussi se livrer dans l’un des douze travaux d’Hercule tant Suning s’est toujours montré réticent à la vente totale du club: Mais selon Zuheir Shammasi, journaliste au Al Yaum, l’un des journaux parmi les plus célèbres d'Arabie Saoudite, le Colosse chinois serait en négociation pour céder la moitié de ses actions: “Suning est en négociation avancée pour céder la moitié de ses actions de l’Inter. Je ne suis pas encore capable de vous informer auprès de quel Fonds ou auprès de quel pays ce Fonds siège. Je ne peux pas vous dire s’il se trouve ou pas en Arabie Saoudite. Je veux être juste et claire: L’information que j’ai est que la négociation est continue, Suning va vendre la moitié des actions en sa possession, soit 35% de son pack d’actions étant donné qu’il en possède 70%." Démenti pour la forme du Club ? En effet, ce n’est pas la première fois qu’une telle information est lancée, et surtout, la précédente relative à l’arrivée d’un fonds d’investissement pour aider l’Inter s’était finalement avérée exacte ! Selon la Repubblica, "Au Quartier Général Nerazzurro, les nombreuses informations sont considérées par de nombreuses personnes comme un canular. Que le Fond saoudien Pif serait prêt à rentrer dans le Capital de l’Inter fait rêver beaucoup de supporter à coup de Mercato lié à des centaines de millions d’euros." "Cette information a circulé sur les comptes Twitter de journalistes et d'initiés arabes qui s'occupent de football et de finances. Mais vu de Milan, cette perspective semble pour l'instant plus un mirage qu'une possibilité concrète. En fait, il n'y a pas eu de contacts récents entre la propriété chinoise de l’Inter et d'éventuels investisseurs du Moyen-Orient" confirme aujourd'hui la Repubblica. Pif vraiment hors course ? "Ce n'est pas un secret : le fonds saoudien Pif, qui a réalisé un chiffre d'affaires de 430 milliards en 2020, investirait volontiers dans le football européen. Avant que le Chinois Yonghong Li ne devienne président du Milan AC en 2017, des cadres du fonds souverain saoudien ont été reçus à Arcore par Silvio Berlusconi pour recueillir des informations sur le club." "Et des émissaires de son Altesse Royale Mohammad bin Salman ont tenté l'an dernier d'acheter Newcastle en Premier League, en proposant 332 millions d'euros sur la table, mais ils ont dû se retirer face à la réticence politique du système de football anglais. Pif ne souhaiterait donc pas renouveler une pareille expérience, du moins pas dans l’immédiat et sous cette formule. Au lieu de présenter un retour positif à la suite de l’acquisition d’un club reconnu, l’acquisition avortée de Newcastle a dévié sur les violations des Droits de l’homme par l’Etat arabe." Est-ce que cela veut dire que les Saoudiens ne tenteront jamais de s’offrir l’Inter ? "Non, bien sûr que non. Mais il est peu probable qu'ils le fassent à très court terme", souligne la Repubblica. Le chant du Cygne ? "En effet, l’'aventure de Suning à la tête de l'Inter pourrait être de courte durée. Le géant chinois fait face à une grave crise financière impliquant de nombreux milliardaires chinois. L'effondrement d'Evergrande a également de fortes répercussions sur la Famille Zhang, déjà aux prises avec une crise financière liée à la stabilité du groupe Suning." "Selon l'estimation de ceux qui ont étudié en profondeur les comptes de l'Inter, via le prêt Oaktree obtenu dans l’année, le Groupe est obligé de recapitaliser! Une recapitalisation comme il ne l’a jamais fait les précédentes années: Il se retrouve dans l’obligation de faire entrer de nouveaux actionnaires ou de vendre le club dans son intégralité afin d’être dans la capacité d’honorer les prêts existants et de garantir en même temps la continuité de la gestion du Club et de son projet sportif, qui a conduit l'Inter à se qualifier régulièrement pour la Ligue des Champions au cours des trois dernières saisons et à remporter le dernier Scudetto." Qui dispose de tels finances ? "Les fonds d’investissements!" confirme la Repubblica. Un puits sans fonds "En plus de la réduction de la moitié des recettes du stade liée à la pandémie du Covid, les intérêts que l'Inter doit payer aux créanciers pèsent sur la gestion ordinaire. Chaque année, plus de 40 millions d'euros sont versés en intérêts. Le fonds américain Oaktree qui a octroyé un emprunt à Suning, et non à l’Inter, soit les 275 millions d’euros à la Holding qui contrôle le club a négocié à un taux d’environ 9%." "Le club est directement lié par ses deux obligations : La première est une obligation de 300 millions à un taux de 4,8 % et la seconde est une obligation de 75 millions, à honorer avec un intérêt de 6 %. Les deux expirent et seront relocalisés sur le marché en décembre prochain. À moins de miracles, les taux futurs seront au moins en ligne avec ceux d'aujourd'hui", écrit encore Repubblica. Le Giuseppe Meazza "Gagner du temps est nécessaire à Suning pour arriver à la signature du nouveau contrat pour la construction du nouveau stade du quartier de San Siro, qui est détenu en copropriété avec le Milan : En paraphant tous les contrats pour la nouvelle enceinte, avec le développement immobilier connexe de sa zone urbaine, les Zhang en vendant l’Inter environ 700 millions d'euros, pourraient ainsi récupérer au moins une partie des investissements qualifié de non-performants réalisés jusqu'à présent." Un Hara-kiri lorsque l’on repense que la BC Partners était prête à verser entre 800 et 850 millions d’euros ? ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  2. Le future sociétal de l’Inter devrait réserver quelques nouvelles surprises, voire un changement radical au niveau de la figure "Paternelle". Le désengagement progressif de Suning devrait provoquer une transition menant à l’entrée d’Alibaba comme principal investisseur de l’Inter. Révélation du Libero Le jour de la présentation du nouveau maillot de l’Inter a correspondu avec le dernier jour de Jindong Zhang à la tête de Suning. Cette journée pourrait coïncider avec celle d’une nouvelle ère pour le club milanais, celle d’un nouveau et bien plus solide futur pour l’Inter, qui, ces derniers temps, a été mise dos au mur face aux problèmes de liquidité de son propriétaire chinois, qui a repris le club à l’été 2016. De Suning à Alibaba Après le transfert des actions, quel sera l’avenir de l’Inter ? En effet, comme annoncé il y a quelques jours, sera-t-elle le premier élément à être éjecté étant donné qu’elle est considérée comme trop coûteuse et peu rentable ? Ou est-ce que le consortium chinois tentera-t-il de conserver le club, en essayant de le gérer sagement, avec l’espoir qu’il ne se transforme pas en un méga-pack ? Ce qui est certain, c’est que le Jack Ma sera celui qui, par la force des choses, va guider le nouveau chemin Nerazzurro. Le Fondateur d'Alibaba devra devenir immédiatement un fervent soutien du club, vu qu’il peu compter sur des recettes proches de 400 millions d’euros, tout en devant faire face à des pertes importantes, qui ont été marquées au dernier bilan par un déficit de 100 millions d’euros. Au net, les dettes s’élèvent à 870 millions d’euros parmi lesquelles on retrouve les 275 millions d’euros prêtés par Oaktree. "Etant donné que Jack Ma n’a jamais touché au football de sa vie, cette période de transition sera assurée par l’expérimenté Giuseppe Marotta." Le Saviez-vous ? C'est une révélation de Calciomercato.com: "Jack Ma s'est fait connaitre, il y a plusieurs années, grâce à son lien qui le lie, sans jamais avoir réellement pu l'exprimer, avec le monde du Calcio. En effet, avant Yonghong Li et Elliott, il s'était proposé pour devenir l'un des potentiels acquéreurs du Milan AC. De même ces dernières années, les médias chinois ont fait part à plusieurs reprises de sa proximité avec Jindong Zhang et de sa possibilité à s'insérer dans l'Inter en reprenant des parts du club." Alibaba n'étant pas une société publique, pourra-t-elle investir différemment sur l'Inter ? ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  3. Selon le Corriere Dello Sport et le Libero, Bain Capital aurait raflé la mise, aux dépends de la Bc Partners Corriere Dello Sport "Suning a tenté le tout pour le tout pour ne pas vendre l’Inter. L’intention limpide de la propriété chinoise a toujours été de conserver le contrôle du club, avec l’espoir que les injonctions du Gouvernement Chinois évolueront dans les mois à venir." "En attendant, le Colosse de Nankin a trouvé la solution: La clé pour obtenir un financement d’au moins 100 à 150 millions, et pour éviter de vendre dans une période relativement courte le pack d’action majoritaire de l’Inter, est la Great Horizon S.a.r.l., soit la Holding luxembourgeoise via laquelle Suning contrôle l’Inter." "Pour éviter de céder à un prix retenu non appréciable à Bc Partners, le colosse de Nankin est disposé à le donner en garantie dans la négociation envers les différents partenaires du refinancement des obligations, qui prendront fin en d’année 2022: Soit 375 millions d’euros, et il compte disposer de crédit suffisant pour aller de l’avant avec le club jusqu’à la fin de l’année 2021." "Bain Capital Credit est celui qui est le plus avancé dans ce modèle d’opération qui doit, par la force des choses, être avalisée par la Goldman Sachs. C’est, en effet la banque d’ affaire américaine qui a émis les obligations actuelles et c’est elle qui peut concéder l’augmentation de l’actuel débit avec une couverture "extra" d’un autre fond financier: Actuellement Bain Capital Credit." "Les 100-150 millions supplémentaires à ajouter aux 375 millions d’euros reviendront à la société mère de l’Inter, soit sous la forme d’une augmentation de capitale, soit sous la forme d’un financement d’un financement des actionnaires, ceux-ci garantiront la liquidité. L’objectif est d’en terminer d’ici Mars : Suning pourrait ainsi respirer, même si dans le milieu financier, cette façon d’agir serait perçu comme un autre pas vers une cession de la majorité." L’avis du Libero "La négociation entre Suning et Bc Partners présente des similitudes avec la situation du Milan : Yonghong Li s'était retrovué dans dans l’obligation de céder le club au Fonds Eliott." "Le problème est que cette histoire incroyable aurait pu se répéter à trois ans d’intervalle sur l’autre voie du Navigli : A la Casa Inter: Après deux années d’investissements importants et l’acquisition de joueurs de niveau international : De Lukaku en passant par Eriksen, Suning a dû faire face du jour au lendemain à une crise de liquidité." "Toutefois, la négociation la plus concrète, celle qui le lie au Private Equity Bc Partners, semble avoir sautée : En effet, un autre colosse de l’investissement est entré en scène : Bain Capital!" Suning y deux options : Soit vendre le club en réalisant une moins-value importante, soit se lancer dans un prêt d’un peu plus de 200 millions d’euros à un taux exorbitant estimé entre 10 et 15%." Qui voilà de retour ? Vous parliez de similitudes ? Ou de Karma ? Un ancien visage familier de l’Inter et du Milan va faire sa réapparition : Marco Fasonne ! En effet, Bain Capital se sert de l’expertise sportive de Marco Fassone qui était, en son temps, l’Administrateur-Délégué du Milan de Li. Il était également passé par le Staff Interiste de l’Inter sous l’ère Thohir. En juin 2020, Fassone avait travaillé sur l’offre de Bain Capital relative à l’acquisition des droits télés lié à la Serie A. Bain Capital négocie maintenant avec l’Inter "A présent, nous avons une propriété chinoise, un grand fonds d’investissement made in USA et un possible prêt à taux exorbitant. Reste à voir jusqu’où iront les similitudes." La citation "Nous devons rester concentrer sur nos terrains de batailles principaux, commencer à réduire et à redessiner notre ligne de combat. Nous nous concentrerons résolument sur le secteur de la vente au détail, en mettant un terme et en réduisant sans hésitations nos activités qui ne sont pas pertinente pour ce type d’industrie" – Jindong Zhang à Titan Sports Vous êtes Steven Zhang, quelle option est la plus favorable pour vous ? ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  4. Le quotidien turinois Tuttosport s’est livré sur l’analyse des deux clubs milanais à un peu plus de 24 heures du Derby Della Madonnina. D’un côté nous avons l’Inter gérée par Suning après les départs d'Erick Thohir et de Massimo Moratti. De l’autre, le Milan Ac géré par le Fonds Eliott suite aux problèmes financiers d’Yonghong Li qui avait racheté le club à Silvio Berlusconi. Deux puissances mais deux réalités différentes L'Inter Suning a tiré vers le haut les revenus, en culminant lors de la saison 2018-2019, à 471 millions d’euros. En quatre années, le chiffre d’affaire de l’Inter a plus que doublé : passant de 187 millions d’euros à son arrivée, pour franchir le pallier des 400 millions d’euros. Il s’agit d’une croissance importante qui a été également favorisé par le retour en Ligue des Champions, une augmentation des recettes et des revenus commerciaux en provenance de Chine. Ceux-ci, figurant dans le carnet d’adresse du propriétaire chinois, ont rapporté à l’Inter environ 100 millions d’euros par an. Toutefois, ces derniers mois des contrats avec certaines maisons de courtage qui sponsorisent l’Inter ont fait l’objet d’une résolution à hauteur de 35 millions d’euros. Il y a lieu également de prendre en considération l’impact du Coronavirus sur les comptes financiers, plombant d’une centaine de millions d’euros les comptes financiers. Une situation de recul qui a impacté tous les clubs de Serie A, étant donné qu'il y a deux ans, le bilan présentait un passif légèrement inférieur à 18 millions d’euros. II y a trois mois, le club a émis des obligations à hauteur de 75 millions d’euros. Milan Eliott s’est attelé à principalement nettoyer l'ardoise, soit les dettes. A commencer par celles retranscrites, lorsque le club a été vendu par Silvio Berlusconi: 123 millions d’euros, auquel il faut ajouter les dettes accumulées par la précédente propriété. Le Milan Ac n’est pas encore parvenu à atteindre le palier d’un chiffre d’affaire ferme à 200 millions d’euros , car il ne perçoit plus les revenus en provenance de la Ligue des Champions depuis longtemps, sans oublier qu’aucun sponsor significatif n’est arrivé. L’ultime bilan financier du club fait état d’un passif à hauteur de 195 millions d’euros. Rivaux mais alliés L’Inter et le Milan souhaitent continuer à kokoter ensemble dans un nouveau stade. Si l’enceinte vient à voir le jour, elle garantira à minima 70 millions d’euros pour chaque club. Et dire qu'a l'époque de la mise en vente des deux clubs, le Milan n'avait pas jugé assez "fiable" le Groupe Suning..... ®Antony Gilles - Internazionale.fr