Aller au contenu

Rechercher dans la communauté

Affichage des résultats pour les étiquettes 'zinho vanheusden'.

  • Rechercher par étiquettes

    Saisir les étiquettes en les séparant par une virgule.
    Ecrire en minuscule, toujours mettre le combo "prénom nom" pour un joueur, dirigeant, etc... ne pas mettre les sources en tag, ne pas mettre "inter", ne pas mettre plusieurs version d'un tag ("serie a" et non pas "seriea").
  • Rechercher par auteur

Type du contenu


Forums

  • La Communauté
    • Présentations
    • Vos Déplacements
    • La Curva du Forum
    • Annonces & Support
  • F.C. Internazionale
    • Le Club
    • Effectif
    • Transferts & Rumeurs
    • Les Matchs
  • Football en général
    • Calcio
    • Coupe d'Italie
    • Coupes d'Europes
    • Autres championnats
    • Les Equipes Nationales
    • Les Débats
    • Autres Sports
  • Devenir membre de Inter Club Paris
  • Le QG : La Taverne des Korrigans de Inter Club Paris
  • Photos de Inter Club Paris
  • Contacts de Inter Club Paris
  • Devenir membre de Inter Club Morocco
  • Le QG Casablanca : Café place des gameurs de Inter Club Morocco
  • Photos de Inter Club Morocco
  • Contacts de Inter Club Morocco
  • Le QG Rabat : Café Nostalgia de Inter Club Morocco
  • Contacts de Inter Club Vevey
  • A propos de Inter Club Charleroi
  • Inscriptions de Inter Club Charleroi
  • Contacts de Inter Club Mulhouse

Catégories

  • F.C. Internazionale Milano
  • Mercato
  • Interviews
  • Serie A
  • Coupes d'Europe
  • Nos Dossiers

Calendriers

  • Amicaux
  • Serie A
  • ICC
  • Coupe d'Italie
  • Ligue des Champions
  • Ligue Europa
  • Évènements de Inter Club Paris

Le Blog du staff

Catégories

  • L'Histoire de l'Inter
  • Les Joueurs de l'Inter
  • La Serie A

Catégories

  • Inter
  • Serie A
    • 2020/2021
  • Coupes d'Europe
  • Coupe d'Italie
  • Joueurs
  • Primavera
  • Femmes
  • Top
  • Collector
  • Matchs entiers
  • eSports

Rechercher les résultats dans…

Rechercher les résultats qui…


Date de création

  • Début

    Fin


Dernière mise à jour

  • Début

    Fin


Filtrer par nombre de…

Inscription

  • Début

    Fin


Groupe


Facebook


Snapchat


Instagram


Site web


Lieu


Joueurs

  1. Un rêve fou, fou mais réaliste : Former le duo Dybala-Lukaku et l’Inter y pense très sérieusement pour la Gazzetta Dello Sport : "La Direction Nerazzurra tente d’évaluer comment mettre sur pied une opération qui s’annoncerait retentissante" Acte I : Vendre "La différence entre céder un ou deux Top Players passera aussi par l’éventuel trésor qui pourra être disponible en provenance des nombreux joueurs en prêt : Il ne faut pas oublier Stefano Sensi, Andrea Pinamonti, Sebastiano Esposito, en passant par Zinho Vanheusden, Dalbert, Valentino Lazaro , Eddie Salcedo, Lorenzo Pirola, et Michele Di Gregorio, il y a de la marge pour récolter une somme intéressante ou pour faire usage de ces derniers en les insérant pour obtenir des contreparties intéressantes." "Le sacrifice de l’un ou l’autre Top permettrait aussi de tailler sérieusement la massa salariale. Aussi bien Lautaro Martinez qui perçoit 6 millions d’euros net plus bonus et Stefan De Vrij qui perçoit à peine 4,2 sont les deux candidats pour être vendu, mais seulement en cas d’offres incongrue : Soit pas moins de 80 millions d’euros pour le Toro et 20 millions d'euros pour l’hollandais." Acte II – La Masse salariale "Pour faire place à ce duo, il est nécessaire aussi de tailler dans la masse salariale. Depuis le départ de Christian Eriksen, le plafond salarial sera allégé par les salaires insoutenables d'éléments qui ne font plus partie du projet: Le contrat de Matias Vecino qui perçoit 2,5 millions d’euros va expirer. Arturo Vidal, pour sa dernière année de son contrat aurait dû percevoir jusqu'à 9,5 millions d'euros, mais il existe une indemnité de départ de 4 millions d'euros qui permettra au club d'économiser considérablement sur son salaire brut." "Cette échappatoire n’existe en revanche pas pour Alexis Sanchez a qui il reste encore une année de contrat à hauteur de 7 millions d’euros, avec toutefois un salaire brut de 9 millions d’euros amorti va le Décret Croissance, il ne sera pas facile de le convaincre de faire un effort." Acte III – L’effort Paulo Dybala et Romelu Lukaku devraient aussi faire un effort : "Les 10 millions d’euros que Dybala demandait à la Juve sont inconcevables, mais s'il acceptait 7 millions d'euros, cela ouvrirait une fenêtre de tir. Avec Lukaku, en revanche, le saut mortel serait triplement plus important : Big Rom touche actuellement 12,5 millions d'euros par saison. S'il ne s'approche pas de son ancien salaire Interiste de 7,5 millions d’euros, aucune marge de négociation ne lui sera possible." Acte IV – Le Chef d’œuvre du Padrino selon Sport Mediaset Giuseppe Marotta et Piero Ausilio ont l’intention de recruter Paulo Dybala sans devoir toutefois sacrifier Lautaro Martinez, voici le plan stratégique mis en place par le duo Nerazzurro selon Marco Barzaghi, journaliste à Mediaset: "L’Inter veut éviter un sacrifice important : Stefan De Vrij sera probablement vendu s'il ne renouvelle pas son contrat. A la Viale Della Liberazione, ils essaieront de percevoir des sommes via les prêts en cours et des jeunes seront sacrifiés. Toutefois, l’Inter ne veut plus vivre le même été que la saison dernière." "Marotta et Ausilio ont l'intention d'arriver à Dybala sans sacrifier Lautaro : il y a eu de nouveaux contacts avec la Joya: L'Inter lui a demandé d'attendre, en proposant sur la table un investissement de plus de 100 millions sur 5 ans. Dybala, s’il attend l’Inter se verra récompensé par un salaire de 8 millions plus 2 millions de bonus. Même s’il y a un intermédiaire international bien connu qui propose Dybala autour de lui, celui-ci a déjà refusé plusieurs fois la Premier League." Croyez-vous la Beneamata capable de proposer une ligne d’attaque composé, à minima de Romelu Lukaku, Paulo Dybala, Edin Dzeko... ? ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  2. Le défenseur Génois Zinho Vanheusden sera absent pour la réception de l'Inter ce soir, en raison d'une blessure, selon la presse Italienne. Comme l'a rapporté FCInterNews, le défenseur Belge souffre du genou. Il ne jouera pas contre l'Inter. L'attaquant de l'Atalanta, Roberto Piccoli, ne participera pas non plus au match car il souffre d'un problème à la cuisse. Cela signifie qu'Alexander Blessin pourrait débuter au Marassi avec Nadiem Amiri en attaque, qui a récemment rejoint le Genoa, en provenance de la Bundesliga. L'Inter accueillera de nouveau Alessandro Bastoni et Marcelo Brozovic dans son onze de départ après que les deux hommes aient été suspends pour le match contre Sassuolo le week-end dernier. L'Inter a perdu ce match 2-0 et cherchera à rebondir avec une victoire sur le Genoa vendredi soir au Marassi. ®Internazionale.fr ~ Aurios-Inter Via SempreInter
  3. Stefan De Vrij est actuellement l’auteur de sa pire saison à l’Inter depuis son arrivée de la Lazio et ironie du sort, celle-ci a lieu avec Simone Inzaghi aux commandes…. Trahi lors du célébrissime Lazio-Inter d’un mois de mai par l’international néerlandais, Simone Inzaghi est de nouveau confronté à un manque de fiabilité de son défenseur central : Auteur d’un but contre son camps lors du Derby milanais au match aller, Stefan De Vrij s’est littéralement fait dévorer par Olivier Giroud, ce qui a coûté une sérieuse défaite à la Beneamata. "Le problème pour l’Inter est que cette parabole négative n’est pas forcément dû au hasard, elle a débuté après que son agent, Mino Raiola, ait tenté de le placé en premier League" souligne Tuttosport Un rapatriement pour l’été… Selon Tuttosport, parmi les jeunes joueurs prêté par "Il est certain que Zinho Vanheusden va revenir de son prêt au Genoa. Au mois de juillet, il fêtera ses 23 ans et son futur à la Pinetina sera similaire à le route déjà emprunté et qui a offert d’excellent fruits avec Alessandro Bastoni". Et/ou un renfort "Le premier nom de la liste est celui de Gleison Bremer pour lequel il y aura, cet été, une guerre d'enchères entre les grands noms du football italien, en premier lieu la Juventus qui comme l'Inter , courtise depuis longtemps le puissant joueur central du Toro." Place à au Capitano Nerazzurro Voici ce que nous révèle la Gazzetta Dello Sport : "Entre le présent avec Samir Handanovic et le futur certain avec André Onana, le club Nerazzurro se concentre ses les prolongations des contrats de Marcelo Brozovic, Samir Handanovic et Ivan Perisic : Ces trois contrats sont les priorités actuellement du club." Le fantôme Camerounais "La situation est à en devenir, mais il est normal de se questionne : Onana a été aperçu à Milan avant le début de la Coupe d'Afrique des Nations pour des examens médicaux : l'Inter a flairé l'affaire gratuite et a anticipé la compétition, et nous n'attendons plus que la communication officielle de l'accord sur le contrat pour cinq ans à environ trois millions par saison. Cette intervention a été rendue nécessaire en raison de l'expiration du contrat de Handanovic : le capitaine a vécu toute sa carrière à l'Inter comme un numéro un incontesté, sans que personne ne puisse le remettre en doute, ou le pousser à un éventuel dualisme." "Il faut maintenant comprendre ce que Samir veut faire : l'Inter lui offrira un renouvellement de contrat à un niveau inférieur, avec l'idée de le laisser "agir" comme le tuteur d'Onana au moins pour la saison prochaine. Handanovic aura 38 ans cet été, et il n'est pas certain qu'il soit prêt à jouer le rôle d'un joueur de soutien, surtout en cas de second titre consécutif. Samir est un homme fier qui va très certainement demander à pouvoir se battre à arme égales, ce qui offrirait à à l'Inter une assurance en cas de difficultés initiales d'Onana, mais cela qui pourrait aussi créer un dualisme qui n'est pas toujours bien vu lorsqu'il s'agit de gardiens de but." "En bref, il y a un pourcentage de risque à laisser une mêlée libre entre deux joueurs de haut niveau et, de nos jours, les investissements des clubs devraient toujours être protégés. De plus, si Handanovic et l'Inter décident d'aller de l'avant ensemble, il faudra que les choses soient claires dès maintenant. Ce qui est sûr, c'est que Samir veut gagner à nouveau. Demain contre la Roma, il pourrait laisser la place à Radu, mais ce n'est pas certain : le passé l’enseigne, Handa n'aime pas mettre en vitrine à ses collègues. Onana, dans ce cas, a déjà été prévenu" Selon vous, Selon vous, la gestion émotionnelle entourant l'actualité des deux piliers peut-elle impacter les performances actuelles ? ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  4. La Gazzetta Dello Sport s’est penchée sur la visite de la Guardia Di Finanza au siège de l’Inter et sur la documentation analysée, celle-ci fait état d’une somme d’environ 90 millions d’euros. Pour l’heure, il n’a aucun chef d’inculpation Les officiers ont passé quatre heures à la Viale Della Liberazione, au siège des Champions d’Italie, ils sont ensuite partis au siège de la Lega Calcio, lieu où tous les clubs déposent les contrats. Ceux-ci ont fait l’acquisition de tous les documents relatifs au transfert pour la période 2017-2019 : Il s’agit des états financiers, des contrats, des mouvements bancaires sur les échanges afin de s’assurer de la régularité comptable des relatives plus-values comme l’explique dans une note, le Procureur faisant fonction Riccardo Targetti. Les officiers ont ainsi analysé la situations des deux milanais et mis en évidentes quelques éventuelles criticités, encore à vérifier, dans le bilan de l'Inter. Dans le détail, ils veulent comprendre si "la valeur des droits d'enregistrement des joueurs" a été délibérément surévaluée afin d'augmenter les revenus et, par conséquent, de diminuer les pertes, explique La Rosea Selon celle-ci, voici la liste des transactions passées au crible Davide Bettella évalué à 7 millions d’euros (soit que de la plus-value). Davide Bettella est aujourd'hui le défenseur central de Monza avec un total de 17 minutes en Serie B, mais à l'époque il était un récent champion d'Italie avec les Primavera et l'équipe nationale U19 sans la moitié d'un match joué chez les adultes. Son nom est lié à celui de son ami Marco Carraro. Marco Carraro a été vendu à la Dea en 2018 pour 5 millions (dont 4,4 millions de plus-values). Aujourd'hui, Carraro joue plus régulièrement que son ami à Cosenza, mais à l'époque, à peine âgé de 20 ans, il avait derrière lui une moitié de championnat B à Pescara. D'ailleurs, deux jours seulement après son arrivée chez Gasperini, Gasp, il a été immédiatement transféré en prêt à Foggia. Le riche parcours de Bettella-Carraro a eu lieu alors qu'Alessandro Bastoni passait de Bergame à Milan pour 31,1 millions d'euros: cela semblait un pari exagéré, mais le temps a montré que c'était finalement un bon investissement. En 2018, il y a le futur crack Zaniolo valant seulement 4,2 millions (2,6 millions de plus-values) : avec le recul, Nainggolan a été surévalué le premier et Zaniolo sous-évalué le second. Mais cette année-là, la plus grosse plus-value est celle de Davide Santon, vendu à la Roma pour 9,5 millions après une saison décevante avec Spalletti : 8,1 millions de plus-value. Celle-ci figure avec l'affaire Zaniolo, dans la même acquisition lucrative de Radja Nainggolan (39,5 millions). Parmi les protagonistes de cette session figurait Ionut Radu, le second de Samir Handanovic. Mais à l'époque, revenant d'un prêt à Avellino, il est vendu au Genoa pour 8 millions, mais un rachat par les Nerazzurri de 12 millions est également inclus. Comme prévu, l'Inter a levé son option en 2019, même si le Roumain a été laissé en prêt au Rossoblù pour une saison supplémentaire. Finalement, Radu bénéficie désormais d'un contrat de 1,8 million d'euros et des quelques miettes laissées par Handa sur le terrain." Les deux autres jeunes bien notés cette saison-là sont Federico Valietti, un latéral actuellement prêté à Pordenone, acheté au Genoa pour 6 millions d’euros, dont la quasi-totalité en plus-value, et le Danois Jens Odgaard, classe 99, transféré à Sassuolo il y a trois saisons pour 4,6 millions d’euros (pour une plus-value de 3,5 millions d’euros). Le transfert en Emilie-Romagne a eu lieu avant le 30 juin et a été entrelacé avec celui de Matteo Politano de Sassuolo à l'Inter après le 1er juillet. Ce projet est typique de ces années-là, lorsque le club était engagé dans une course contre la montre pour gagner de l'argent avant la date de présentation du budget annuel, lui qui disposait ensuite, de plus de marge de manœuvre dans les semaines suivantes. Dans la même saison, aux 5,3 millions de plus-value du défenseur colombien Murillo, il faut ajouter les 1,2 de l'Albanais Manaj à Albacete. Pour compléter le tableau 2018, d'autres cessions de joueurs qui ne sont plus stratégiques et qui, dans l'ensemble, n'ont pas ou peu apporté au poste des plus-values : Nagatomo, Bardi, Kondogbia, Medel, Jovetic. Dans l'analyse de la deuxième saison dans le viseur du procureur, il suffit de se concentrer sur deux amis, protagonistes du Primavera Scudetto 2017. Ce sont les auteurs des deux buts des Nerazzurri en finale contre la Fiorentina : Zinho Vanheusden, désormais au Genoa de Sheva, et Andrea Pinamonti, qui, prêté à Empoli, retrouve le niveau qu'il avait promis. La vente de "Pina" au Genoa en 2018-19 avait renfloué le budget avec 19 millions de plus-value, pour un retour stratégique à Milan lors de la saison du Scudetto pour 21 millions et un salaire de 2,2. Le Belge de 21 ans, quant à lui, a été vendu il y a deux saisons au Standard de Liège pour près de 11,7 millions (plus-value de 9,5) et a été racheté cette saison : 16, c'est le montant dépensé pour effectuer le trajet retour. Aujourd'hui, Andrea Adorante évolue en tant qu'attaquant à l'ACR Messina en Serie C, mais à l'époque, il avait été vendu à Parme pour une plus-value de 3,9 millions. Marco Sala, un défenseur prêté à Crotone, a fini pour 3 millions à Sassuolo. Le même prix a été payé pour Gabriele Zappa, ensuite vendu à Pescara et depuis 2020 à Cagliari. Le même prix a été payé par Gabriele Zappa, qui a ensuite été transféré à Pescara et sera à Cagliari à partir de 2020. "La sérénité filtre parce que l'on constate que les évaluations des joueurs sont par définition toujours "aléatoires". En fait, même au quatrième étage du Palais de Justice, ils se déplacent avec des pieds de plomb : des cas similaires se sont déjà terminés dans le passé sans rien (en 2008, l'Inter a déjà été acquitté pour des cas similaires) et il n'y a pas de critère 'scientifique' pour déterminer quel est le juste prix d'un joueur", conclu la Gazzetta Dello Sport. ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  5. En cinq années, le poids du Mercato a quasiment doublé, en passant de 381 à 739 millions, mais avec peu de flux de liquidité. Le Genoa a réalisé des affaires avec la Juventus pour 123 millions et 78 millions pour l’Inter. Mais les situations sont opposées Comme le révèle la Repubblica, "le football italien est un système qui vit au-dessus de ses moyens, dépensant chaque année près d'un milliard d’euros de plus que ce qu'il ne gagne. Mais dans le silence de ses propres institutions, le Calcio a imaginé un système qui lui permet de ne pas sombrer : l'échange fantôme de joueurs surévalué ou presque." "En 2015, la Serie A a facturé 2,2 milliards pour 381 millions d’euros de plus-value (soit 17%). 5 années plus tard, cette somme a doublé pour culminer à 739 millions d’euros, alors que les recettes n'ont même pas augmenté d'un tiers. Tout le monde est fautif : Le Napoli a payé 20 millions d’euros sur les 71 requis pour Victor Osimhen en donnant à Lille des jeunes joueurs professionnel et un troisième gardien de but proche de la fin de carrière." "À la Juventus, l'impact des recettes a vertigineusement explosé en deux saisons :De 2018 à 2020, la période étudiée, les effets produits par les ventes de joueurs ont augmenté de 70 %. L'un des clubs avec lesquels la Juventus a mis en place un flux assez continu est le Genoa : Une somme proche des 123 millions d'euros de transferts ont circulé entre les deux écuries. En réalité, seuls 25 ont servi à gonfler les comptes courants. Le reste a été considéré comme valeur nominale d’échange, soit pour la même valeur, soit via une valorisation." "Il est complexe de comprendre l’intérêt sportif de ces tractations: Sur les 74 millions dépensés par la Juve, 14 apparitions ont été comptabilisée en Serie A : 12 pour Perin, 2 pour Zanimacchia. Le cas de Romero est le plus nébuleux : acheté pour 26 millions aux Rossoblù, et revendu pour 16 (avec une moins-value de 5 millions d'euros) à Atalanta qui l'a immédiatement vendu pour 55 millions à Tottenham de l'ancien Directeur Sportif de la Juventus Paratici." "Dans le projet à destination des investisseurs diffusé par la Juventus il y a quelque mois, la Juve a mis en avant "son attention qui a toujours été consacrée à son vivier, avec une politique de croissance et de développement des jeunes". Comme Audero, qui est parti à à la Samp pour 20 millions, ce qui a ouvert un canal d’opération de surévaluation des jeunes, qui si tout va bien, militent actuellement en Serie C." "Parmi les noms cité dans ce folder, on retrouve Favilli et Muratore, qui ont presque 24ans et qui, sans jamais avoir brillé, ont permis de rapport au club 19 millions d’euros via des négociation générée avec le Genoa et l’Atalanta. Dans le vivier, le cas le plus extrême est celui de Kean : vendu 30 millions à Everton avec une plus-value de 22 millions. Après deux saisons, il est revenu à Turin pour 35 millions d’euros.' "C’est difficile à l’expliquer, mais on voit des joueurs qui vont et qui viennent en Serie A" "Prenons l’exemple de l’Inter: Depuis 2018, six opérations ont eu lieu entre les Nerazzurri et le Genoa pour 78 millions d’euros : Chaque club a acquis trois joueurs. Dans les faits, seul 5 millions d’euros ont bougé car les joueurs concernés sont toujours restés les mêmes : En 2018, le Genoa avait acquis Radu, repris l’année suivante par l’Inter en dépensant un peu plus que ce qu’elle avait récolté précédemment. 12 mois plus tard, c’est le tour de Pinamonti : Vendu au Genoa pour 19 millions et racheté un an plus tard pour 21 millions: Ni lui, ni Radu n’ont jamais quasiment jamais joué Idem pour Vanheusden, vendu au Standard et racheté par la suite." Pourquoi un club en crise devrait-il dépenser pour des joueurs qu'il n'utilise pas ? "La plus-value comptabilisée après le premier transfert, est prise en considération." La Repubblica cite donc l’Inter, mais la somme mise en jeu est loin, très loin d’être incriminante : Toutefois, cela met en évidence un procédé qui est amené à disparaître à l’avenir Cela explique également le fait que Giuseppe Marotta se soit montré serein vis-à-vis de cette situation "L’Inter est-elle confrontée à des problèmes avec lesPlus-Value ? Absolument pas. J'ai envie de dire que le modèle italien doit garantir le commerce des joueurs. Nous sommes un championnat de de transition, les champions ne terminent pas leur carrière ici, nous l'avons vu avec Lukaku et Hakimi. Ceux qui viennent en Italie ont ensuite l'espoir d'aller en Premier League ou au Paris-Saint-Germain. Il faut aussi voir dans les situations d'Hakimi et de Lukaku que celles-ci ont générée des plus-values." Cité, mais pas incriminée pour l’instant, cela fera plaisir au club turinois qui se considère comme une victime ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  6. En effet, selon la presse transalpine, le duo formé par Giuseppe Marotta et Piero Ausilio pourrait sévir et renforcer l’Inter, à coup de transfert gratuit, au terme du prochain mercato hivernal, pour la saison prochaine ! Au niveau du poste de gardien Selon le Corriere Dello Sport, André Onana rejoindra les Nerazzurri à l’été 2022, sauf en cas de catastrophe industriel au niveau de Samir Handanovic : "Le faire venir en Italie en janvier n'est pas envisagé, sauf si les performances de Handanovic s'effondrent. L'Inter dispose d’une place pour un joueur extracommunautaire dans l'effectif, mais ils n'ont pas l'intention de dépenser pour l'avoir six mois à l'avance." L’Inter et le portier dispose également d’un accord verbal (à différencier d’un pré-contrat) Au niveau de la défense Selon Tuttosport, l’Inter pourrait ramener à la base Zinho Vanheusden et Lorenzo Pirola, étant donné qu’Andrea Ranocchia, Danilo D’Ambrosio et Aleksandar Kolarov seront en fin de contrat. "Il sera nécessaire de compléter ce secteur avec un joueur expérimenté et, dans ce sens, parmi ce que le mercato offre à ce poste, avec entre autres Luiz Felipe (proche du renouvellement avec la Lazio), Antonio Rüdiger et Andreas Christensen. Il faudra aussi se concentrer sur Matthias Ginter que l'Inter avait l’intention de recruter, avant qu’il ne prolonge l’aventure avec le Borussia Mönchengladbach". Au milieu du terrain L’Inter aurait dans son viseur, selon Tuttosport, Corentin Tolisso dont le contrat avec le Bayern de Munich prendra fin le 30 juin 2022 "Il y a un joueur dont le contrat expire que Marotta et Ausilio connaissent depuis longtemps, il s'agit de Corentin Tolisso dont la parabole au Bayern Munich semble avoir atteint la dernière courbe si l'on considère que le Français est un réserviste de luxe dans l'équipe bavaroise depuis un certain temps." Pour l’attaque Selon Tuttosport, Lorenzo Insigne est séduit par l’Inter : "Toutes les pensées se tournent vers Lorenzo Insigne que l'Inter a essayé de recruté pendant l'été avant de se tourner finalement vers Correa. Dans le cas où la rupture avec Aurelio De Laurentiis serait toujours évidente, il est évident que les Nerazzurri seront au premier rang pour la star de Naples qui, en plus de mettre tout le monde d'accord techniquement, est un pilier de l'équipe nationale, soit une information importante pour Marotta, qui a toujours été convaincu de l'idée qu'une grande équipe qui ambitionne le Scudetto , se doit d’avoir un noyau important représenté par des Italiens". Confirmation de la Rosea: "Le président du Napoli joue à la baisse (3,5 millions) contre les 4,6 actuels, alors que le joueur et son agent Pisacane visent les 5,5 millions d’euros. Tout le monde en parle, tout le monde connaît le problème. Pourtant, les protagonistes de cette affaire ne se parlent pas. Personne n'est intéressé par la perte d'un temps précieux. Il a été question d'un intérêt des Nerazzurri pour Insigne." Andrea Belotti Selon Calciomercato.com, "L'idée d'Andrea Belotti était là, mais maintenant que le mercato est terminé et que Joaquin Correa est arrivé à Milan et a déjà rejoint l'Inter, l'avenir du Gallo n'est plus aussi proche des Nerazzurri. S'il ne renouvelle pas son contrat avec les Granata, la possibilité d'un retour de flamme pourrait être là, mais aujourd'hui Belotti est loin de l'Inter". Fantasme journalistique ou réelles opportunités à saisir, qu’en pensez-vous ? ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  7. Calcio&Finanza s’est penché sur l’impact de ce mercato estival sur le bilan financier de l’Inter : Si à la base, nombreux s’attendaient à un démantèlement, Giuseppe Marotta et Piero Ausilio ont démontré qu’ils restent les meilleurs dans leurs domaines En effet, l’Inter a conclu ce mercato par le biais de cinq acquisitions : Joaquim Correa, Denzel Dumfries, Hakan Çalhanoğlu, Alex Cordaz et Edin Dzeko. Il y a lieu d’y ajouter le retour de prêt de Federico Dimarco qui évoluait à l’Hellas Vérone et le rachat, au Standard de Liège de Zinho Vanheusden. Dans le même temps, l’Inter a procédé à deux ventes : Romelu Lukaku et Achraf Hakimi. Il y a lieu d’y ajouter le prêt d’Andrea Pinamonti et les résolutions de contrat de Radja Nainggolan et Joao Mario, sans oublier les départ libres d’Ashley Young et Daniele Padelli L’impact des opérations en entrée sur le bilan financier 2021/2022 La recrue la plus onéreuse est celle de Joaquin Correa (30 millions d’euros à reverser à la Lazio entre le prêt onéreux et l’obligation de rachat) il est suivi du rachat de Zinho Vanheusden (16 millions d’euros reversés au Standard de Liège) et de Denzel Dumfries (12,5 millions d'euros versés au Psv Eindhoven). On retrouve aussi les opérations "gratuites" qui ont permis les recrutements d’Edin Dzeko, et d’Alex Cordaz. Hakan Çalhanoğlu est arrivé également gratuitement, mais il était libre de tout contrat. Selon les estimations de Calcio&Finanza, les opérations en entrée, entre l’amortissement des joueurs acquis à titre définitif, en considérant comme telle l’opération Correa, vu les conditions certaines du rachat, et les salaires bruts, il y a lieu de considérer un coût maximal légèrement supérieur à 43 millions d’euros. L’impact des opérations en sortie sur le bilan financier 2021/2022 Parmi les opérations en sortie, deux ont particulièrement attirée l’attention du mercato estival de l’Inter : Celle d’Achraf Hakimi au Paris-Saint-Germain et celle de Romelu Lukaku à Chelsea, pour un montant global de 175 millions d’euros. Il y a lieu aussi de prendre en considération les ruptures des contrats de Joao Mario et Radja Nainggolan, sans oublier les départs en fin de contrat de Daniele Padelli et Ashley Young. Il faut également noter le départ, en prêt à l’Empoli d’Andrea Pinamonti. Ces opérations en sorties, selon les estimations de Calcio&Finanza ont un impact positif avoisinant les 149 millions d’euros pour le bilan 2021/2022 A ce chiffre, il y a lieu de prendre en considération les plus-values, les moins-values, l’encaissement relatif au prêt, l’épargne sur l’amortissement des joueurs cédés à titre définitif et l’épargne des salaires bruts pour tous les joueurs qui ont quitté le noyau Nerazzurro. La revue du Mercato Entre les entrées et les sorties, l’impact sur le bilan 2021/2022 se traduit par une réduction des coûts d’environ 105 millions d’euros. En considérant exclusivement le solde entre les entrées et les sorties, cette session de Mercato s’avère extrêmement positive pour l’Inter avec un solde positif de 116,5 millions d’euros L'objectif des 80 millions d'euros de plus-value donc été atteint! ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  8. “Le danger le plus important pour l’Inter, au niveau de son mercato, est de perdre un nouveau joueur de son Onze de base titulaire, après le départ d’Achraf Hakimi"- Tel est l’annonce du quotidien turinois Tuttosport qui fait référence au comportement de Mino Raiola, vis-à-vis de son poulain Nerazzurro : Stefan De Vrij! Raiola travaille dur pour parvenir à amener Stefan De Vrij en Premier League : Le puissant agent a parlé de son client à plus d’un Directeur Sportif afin de sonder le Marché que pourrait représenter l’Angleterre. Il reste toutefois difficile d’imaginer que cela se réalise à l’insu de l’Inter qui est en contact permanent avec lui dans le cadre du dossier Denzel Dumfries. Ce qui est sûr, c’est que la volonté de la Direction Nerazzurra est de conserver l’ensemble de ses Top Players. Simone Inzaghi, qui l’a entraîné à la Lazio connait la valeur et l’importance que pourrait avoir De Vrij au sein de son Inter L’impact financier au cas où Selon le quotidien, l’opération ne coûterait "que" 7,3 millions d’euros en commission d’agent. De Vrij, au 30 juin 2021, ne "pesait que" 2,9 millions d’euros. En juin prochain, il ne représentera "plus qu’une charge" de 1,5 millions d’euros. Cela veut dire que, même "sans une offre pharaonique" qu’au niveau comptable, l’international néerlandais offrirait une bien plus importante plus-value que celle obtenue via la cession d’Achraf Hakimi Toutefois, si De Vrij devrait rester, comme tout le monde le souhaite, à l’Inter, cela voudrait dire que Suning serait parvenu à respecter son pacte en engrangeant des recettes ailleurs. Dans un tel cas, la prolongation du contrat du néerlandais qui périme en 2023 avec un salaire de 4,2 millions d’euros, serait automatique. Une thématique qui a d’ailleurs déjà été abordée entre l’Inter et Raiola L’héritier L’Inter est un club qui ne laisse rien au hasard, surtout depuis l’arrivée de Giuseppe Marotta et comme nous le révèle également Tuttosport, le joueur qui présente l’identikit parfait pour reprendre le poste de Stefan De Vrij se trouve déjà l’Inter : Zinho Vanheusden, qui a été envoyé en prêt sec cette saison au Genoa afin d’engranger de l’expérience après son aventure réussie au Standard de Liège où il en était devenu le Capitaine La seule inconnue pour le belge est liée à un physique de cristal, lui qui s’est déjà fait les croisés à deux reprises. Mais son talent reste indiscutable, comme le prouve le fait que s’il ne s’était pas blessé, qu’il aurait rejoint Romelu Lukaku disputer l’Euro. L’Inter compte sur lui et lui a établi un parcours à la Bastoni qui lui permettra, à l’avenir, de se révéler à la Pinetina en tant que protagoniste: "Vous pouvez être sûr que le 007 Ausilio sera également présent lors du prochain championnat, aussi bien au Marassi, qu’à Monza pour superviser également la bonne croissance de Pirola." Pensez-vous que Mino Raiola pourrait convaincre Stefan de quitter l’Inter ? ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  9. Zinho Vanheusden a été racheté par l'Inter. La jeune pépite belge sera très prochainement prêtée au Genoa afin d'acquérir plus d'expérience. La finalité étant que Zinho puisse parfaitement s'intégrer, dès la saison prochaine, dans le 3-5-2 de Simone Inzaghi, à l'instar de ce qu'à connu Alessandro Bastoni avant lui. Pensez-vous qu'il soit judicieux de l'avoir prêté à un autre club de Serie A ? L'Inter semble enfin compter sur son vivier! ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  10. En effet, le défenseur belge ne devrait pas faire ses débuts en Serie A sous le maillot de l’Inte.r Racheté au Standard de Liège, le Champion d'Italie a l'intention de lui donner du temps de jeu, par le biais d'un prêt. Le Genoa a surpris la Spezia à tel point que la rédaction de Sky Sport confirme la future arrivée du Diable Rouge sous le maillot du Grifone sosu la formulé d'un prêt sec. Le club de Preziosi souhaiterait également conclure l’opération dans le courant de la journée ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  11. C'est une information relayée Pierre Ghislain du site Walfoot.be, le défenseur central est attendu dans les locaux de l'Inter pour discuter de son avenir. "Le transfert de Zinho Vanheusden vers l'Inter Milan devrait être réglé ce jeudi, selon les informations du Nieuwsblad. Comme l'ont prévu les deux clubs quand le Standard a transféré le défenseur belge il y a deux ans, l'Inter va débourser 16 millions d'euros pour le récupérer. La question qui reste à régler, c'est quel sera le futur proche de Zinho Vanheusden." "En principe, il devrait être prêté par l'Inter pour la saison à venir. Reste à savoir où: en Italie ou au Standard? Réponse attendue dans les prochains jours." ® Pierre Ghislain
  12. En effet, la relève de Samir Handanovic reste l’une des problématiques à résoudre pour l’Inter. Si Juan Musso était donné favori, la demande économique de l’Udinese force l’Inter à revoir sa copie et à virer sur une autre cible Révélation de Tuttosport "Musso envolé, pour des raisons de couts élevés, le nouveau nom est celui de Dragowski de la Fiorentina" Le chaos régnant à Florence suite au départ de Gattuso a congelé toute négociation, mais l’Inter n’a pas l’intention d’abandonner sa prise et elle souhaiterait s'offrir le gardien polonais avec l’insertion de contreparties technique pour en faire diminuer la valeur, 20 millions d’euros selon la Viola, en proposant un échange. Le joueur visé se nomme Stefano Sensi, mais le joueur, a plus forte raison depuis le malaise d’Eriksen, devrait être évalué par Inzaghi. Mais sa situation reste très instable étant donné qu’il dispose d’une valeur similaire à celle du portier. "Un échange sec entre les deux parties pourrait permettre à l’Inter d’atteindre son objectif, mais l’Inter dispose aussi d’autres joueurs qu’elle pourrait insérer tel que Ionut Radu, qui évidemment, serait barré à Milan. Il ne faut pas oublier également le défenseur belge Vanheusden qui est destiné à revenir en Nerazzurro et qui avait été approché par la Fiorentina l’été dernier." ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  13. Le Corriere dello Sport a confirmé que Simone Inzaghi avait signé sont contrat et sera annoncé d'ici deux jours. Tuttosport nous indique qu'il examinera les cas de Federico Dimarco, Lucien Agoume et Zinho Vanheusden. Le Corriere dello Sport a confirmé qu'Inzaghi avait déjà signé son contrat de deux ans avec les Nerazzurri avec un salaire de 3,5 M€ plus des bonus après impôts chaque saison. Inzaghi est sous contrat avec la Lazio jusqu'au 30 Juin, mais l'Inter pourra quand même l'annoncer car une nouvelle règle sur le point d'être introduite permet des accords préliminaires pour les entraîneurs dont les contrats sont sur le point d'expirer. Cela permettra à Inzaghi de commencer à travailler pour l'Inter de suite sans avoir à attendre le mois prochain, date à laquelle il quittera officiellement les Biancocelesti. L'Inter n'a pas besoin de l'approbation de Claudio Lotito pour l'annoncer, donc Inzaghi devrait rejoindre Milan Jeudi ou Vendredi pour commencer son aventure au club. Inzaghi amènera son assistant Massimiliano Farris avec lui, ainsi que l'expert en fitness Fabio Ripert, les entraîneurs techniques Mario Cecchi et Riccardo Rocchini, l'entraîneur des gardiens Gianluca Zappala et l'analyste de match Ferruccio Cerasaro. Tuttosport indiquait que Federico Dimarco, Lucien Agoume et Zinho Vanheusden reviendraient tous à Appiano Gentile, mais que leur avenir respectif restait incertain. Dimarco pourrait être sacrifié si l'Inter recevait une offre de l'ordre de 10 à 12 M€, compte tenu des problèmes financiers du club, mais il sera évalué par Inzaghi avant qu'une décision finale ne soit prise. Vanheusden pourrait rejoindre le Standard de Liège en prêt après avoir subi deux blessures graves au cours des dernières années. Mais encore une fois, Inzaghi examinera d'abord le défenseur central. En ce qui concerne Agoume, l'Inter renouvellera son contrat jusqu'en 2024 puis décidera ensuite de son avenir.
  14. 7 mois après avoir rejoint Nankin, Steven Zhang est de retour à Milan où il va retrouver une équipe qui a gagné en maturité, qui s’est compacté dans la difficulté et qui est gérée de main de maitre par une Direction italienne qui fait preuve d’une totale fiabilité : C’est un fait, malgré toutes les embuches, la Créature du Suning est lancée vers le succès Ceci étant dit, Steven Zhang mise sur une Inter rajeunie. Si aujourd’hui, il rencontrera l’équipe, son objectif principal sera de peaufiner le noyau à sa disposition Comme le révèle Tuttosport, il est fort peu probable de parvenir à réaliser un excellent coup sur le mercato sans devoir toucher "aux champions" qui sont à la disposition d’Antonio Conte: De plus, Steven souhaite conserver la Direction à sa disposition dirigée par le duo Giuseppe Marotta, Alessandro Antonello et complétée par Piero Ausilio. Si conserver ce groupe de travail est réaliste, il y aura lieu également de ne pas oublier le travail colossale réalisé par le Docteur Piero Volpi, le Responsable du Staff médical qui s’est montré décisif en ces mois de pandémie. Comme le confirme également la Gazzetta Dello Sport, le onze de base ne sera pas impacté: Pour diminuer la masse salariale et rajeunir l’équipe, les "anciens" disposent d’un bon de sortie : Kolarov, Young Nainggolan, Vecino. Le tout en tenant à l’œil l’avenir incertain d’Arturo Vidal et Alexis Sanchez Pour le Mercato en entrée, Antonio Conte mise toujours sur Emerson, Alonso et Kostic, mais il est possible de faire appel aux anciens : Attention à la candidature de Dimarco qui rentrerait parfaitement dans les paramètres du club au niveau du cout et des projections. Cela vaut aussi pour Vanheusden qui devrait revenir à la base, en étant racheté au Standard pour grandir derrière Skriniar. Il faudra également raisonner sur le futur de Pirola et d’Agoumé. Il y a surtout Thiago Almada à garder à l'oeil, le jeune milieu de terrain offensif brillant du Velez né. En 2001 et qui totalise déjà 72 titularisation en équipe première : Ayant un contrat courant jusqu’en 2023, il sera difficile de l’obtenir pour un prix abordable et de descendre sous le palier des 20 millions d’euros. Toutefois, l’Inter reste attentive : "Si les comptes le permettent, l’assaut sera donné car « un tel joueur vaut bien un sacrifice." Validez-vous l’idée de notre Président : Miser sur les jeunes joueurs prometteurs et remercier les anciens "grands" nom du milieu et leurs salaires excessif pour permettre à l’Inter de retrouver un certain équilibre financier ? ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  15. Parmi les joueurs tenu à l’œil par l’Inter, on retrouve la pépite de la Primavera Nerazzurra: Zinho Vanheusden. Capitaine du Standard de Liège, celui-ci est récemment de retour sur les terrains d’entrainement à la suite d’une très grave blessure subie en début de saison. Son Père, le toujours très sympathique Johan Vanheusden, s’est livré à nos confrères de Fcinter1908.it Comment se déroule le retour de Zinho depuis sa blessure ? "Cela se passe très bien. Tout se déroule selon l’agenda qui était programmé et lors de ses six derniers mois, il n’a pas connu de problèmes ni de douleurs." On parle toujours en bien de lui à I'Inter. Comment se fait-il qu'il ait pris la décision de rentrer en Belgique ? "C’est très simple, trois mois après avoir remporté le titre de Champion d’Italie avec la Primavera en battant la Fiorentina 2-1, où il avait reçu le trophée de meilleur joueur, il s’était blessé lors d’un match à Kiev: Il est resté écarté 6 mois. Il savait que pour revenir en forme, qu’il serait mieux pour lui de jouer que de rester sur le banc de l’Inter une fois rétabli. Il avait besoin de jouer avec continuité." Malgré la vente, l’Inter a toujours voulu conserver la porte ouverte pour Zinho. Avez-vous eu des contacts envisageant un possible retour en Italie ? "Ce sera à l’Inter à prendre une décision en ce qui concerne l'avenir de Zinho. Son objectif est de revenir encore plus fort qu’avant, surtout depuis sa première sélection avec la Belgique." Le Standard a tant investi sur lui, s’est-il déjà exprimé sur son futur avec le club ? "Non, pas encore. Le Standard est son équipe de cœur depuis qu’il a 10 ans et juste après elle, il y a l’Inter. Il se sent chez lui dans les deux clubs." Quel est la volonté de Zinho ? Aimerait-il de revenir à l’Inter pour y rester et démontrer sa valeur ? "Son rêve est certainement d’évoluer pour l’un des plus grand club du monde, mais il faut qu’il soit à 100% pour avoir une chance de jouer, aussi bien à l’Inter que pour le Standard. Pour l’instant, il est dans le club parfait pour lui permettre de devenir encore plus fort." Zinho suit-il l’Inter ? Est-ce qu’il la soutien dans la conquête du Scudetto ? "C’est évident que oui. C’est une année qui est attendue depuis tant de temps : L’Inter va être Championne. Il la suit quotidiennement à la télé: C’est la bonne année." Comment se sent-il dans la défense à 3 ? Car Conte est à la recherche de nouvelles ressources.... "Il est habitué à jouer avec ce système de jeu. Il a d’ailleurs été sélectionné pour évoluer dans la défense à trois avec la Belgique. Mais trois jours après un match face à Benfica, c’est son autre genou qui a cédé face à Ostende : Zinho a été très malchanceux. Il s’agit de la même blessure que son ancien équipier de Primavera Zaniolo. Il va reprendre les entrainement dès demain avec l’équipe, soit après 5 mois et 24 jours." ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  16. En effet, même si c’est une révélation de Tuttosport, celle-ci a tout de même le mérite de confirmer des déclarations antérieures Antonio Conte est un admirateur de Lorenzo Pirola, le jeune italien qui évolue à Monza en prêt. L’entraineur est prêt à miser sur lui, pour renforcer la défense interiste. Mais il ne sera pas le seul : Zinho Vanheusden qui est enfin rétabli, devrait être racheté au Standard de Liège : Cédé à l’été 2019 au club belge pour 12,6 millions d’euros, l’accord établi à l’époque permet à l’Inter de le racheter, endéans 2 saisons, pour 17 millions d’euros. Ce sera à Antonio Conte à l’évaluer, Valideriez-vous ce retour des "anciens" à la Maison ? ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  17. Zinho Vanheusden est actuellement absent des terrains après sa grave blessure fin octobre dernier. Son père Johan s'est exprimé en exclusivité pour fcinternews.it et donne des nouvelles du jeune défenseur. Comment va Zinho ? "Il s'entraine depuis trois mois environ, à peu près 5-6h par jour à Anvers dans le centre Lieven Maesschalck. De nombreux footballeurs et athlètes professionnels viennent ici pour récupérer de blessures. Cela se déroule très bien en tout cas. M. Lagae est le professionnel que lequel nous nous appuyons. Il a collaboré et fait partie de l'équipe médicale de l'Inter depuis que la première opération de mon fils en 2017. C'est le meilleur, le numéro un pour ce type de chirurgie. Zinho est très bien parti et nous pouvons même anticiper les 6-7 mois attendus pour une récupération totale. Il prend les journées une à la fois et à son retour, il sera beaucoup plus fort qu'avant." Zinho a été très malchanceux avec la même blessure mais sur les deux genoux : (rupture des ligaments croisés) "Il allait bien et il allait certainement retourner en sélection belge. N'oublions pas qu'il a été nommé capitaine du Standard à 20 ans. Trois jours après la rencontre contre le Benfica il a eu cet incident contre Ostende. Son genou a tourné de manière anormale." Pensez-vous qu'il pourra être de retour à temps pour l'EURO ? "Bien sûr c'est possible. Mais pour lui la priorité doit être de récupérer à 100%, ensuite nous verrons ce qui se passe." Alexandre Grosjean a annoncé que Zinho reviendra à l'Inter. Etes-vous heureux pour votre fils ? "S'il restait un an de plus au Standard je serais heureux de toute façon. Mais je suis certain que s'il va bien physiquement, c'est à dire à 100%, il sera prêt pour l'Inter. Tout dépendra des décisions de M. Ausilio. Nous croyons en lui à mille pour cent." Il continue de rêver de jouer pour l'Inter ? "Il regarde toutes les rencontres et il suit l'équipe partout, donc je dirais que oui c'est toujours son rêve. Mais peut être que pour lui, au moins la saison prochaine, il serait peut être plus sage de faire partie d'une équipe qui lui permette de jouer régulièrement, après sa blessure de cette année." Zinho a dit qu'il parlait beaucoup à Lukaku. Ce dernier l'attend à bras ouverts : "Lukaku est un excellent exemple pour mon fils. Depuis qu'ils se sont rencontrés en équipe nationale, il apprend beaucoup de lui en particulier sur le côté mental dans le monde du football." Et vous, vous suivez l'Inter ? "J'espère qu'ils pourront gagner le Scudetto. Ils le méritent, c'est un club de classe mondiale. Quand Zinho a remporté le championnat avec la Primavera, marquant le but du 2-1 contre la Fiorentina, il a vu à quel point cela pouvait être formidable. Depuis il a été infecté par le gène de l'Inter, il persiste en lui." ®gladis32 – internazionale.fr
  18. L’Inter souhaite se rajeunir et, outre l’exemple du rapatriement à confirmer de Zinho Vanheusden, elle compte également insérer, la saison prochaine, Lorenzo Pirola en équipe première Révélation de Tuttosport "L’urgence économique liée au Covid-19 incite les clubs à miser sur leurs propres vivier: Le secteur jeune: Gaucher de pied et très apprécié par Conte, il avait déjà été promu la saison dernière et, il pourrait devenir l’alternative à Bastoni, en prenant le poste de Kolarov, qui n’a pas convaincu. L’option pour une année supplémentaire de Kolarov ne sera pas activé.» ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  19. Blessé très grièvement lors de phase aller du Championnat de Belgique, le Capitaine du Standard de Liège, Zinho Vanheusden, est à présent sur le retour. Motivé à l'idée de retrouver les terrains, la jeune pépite belge s’est prêtée à une courte interview auprès d’Antony Gilles d’Internazionale.fr Bonjour Zinho, comment se passe ta rééducation ? "La rééducation se passe bien, j’en suis environ à la moitié maintenant et tout se passe à la perfection ! Je peux recommencer à courir dans les trois 3 semaines!" Quel effet cela te fait-il d’être l’un des plus jeunes capitaines du Standard ? "Être capitaine à mon âge est avant tout un Honneur, j'ai été capitaine dans toutes les équipes de jeunes du Standard mais ici, c'est d'un niveau différent !" Quel est ton objectif personnel pour cette fin de la saison ? "Mon objectif, pour cette saison, est de revenir et de jouer quelques matchs, actuellement cela se passe bien, mais je dois en premier lieu récupérer complétement pour être sûr de mon retour!" Tu as joué chez les jeunes avec l’Inter. Si l’occasion se présente, aimeriez-vous rejoindre Romelu à Milan ? "Celui qui ne veut pas jouer à l'Inter Milan et en plus avec Romelu Lukaku ferait mieux de ne pas avoir d'ambitions, je ferai tout pour que cela se produise." Que dirais-tu, si l’on te proposait de rencontrer l’Inter, un jour à Sclessin, avec le brassard de Capitaine du Standard ? "Jouer contre l'Inter en tant que capitaine du Standard serait bien, mais le plus important reste toujours de gagner le match, même celui contre la grande Inter !" As-tu un message pour les supporters de l’Inter, et également du Standard qui nous suivent ? "À Tous les supporters de l’Inter et du Standard : Je travaille dur quotidiennement pour revenir au niveau qui était le mien avant ma blessure, le niveau des Diables Rouges…. Je n'en serai pas satisfait avant ! Je donne tout pour le Standard maintenant, nous verrons ce qu’il se passera à l’avenir." Humble, motivé et doué, c’est une évidence, le Standard détient une perle ! ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  20. Zinho Vanheusden Informations Générales : Nom complet : Vanheusden Prénom: Zinho Poste : Défenseur Date de naissance : 29/07/1999 Lieu de naissance : Hasselt Nationalité : Belgique Taille : 187 cm Numero de maillot : 61 Au club depuis : 01 Juillet 2015 Position sur le terrain : Biographie: Zinho Vanheusden est le fis de Johan Vanheusden, un ancien défenseur. Formé au Standard de Liège en Belgique, celui qui est considéré comme le plus grand talent du centre de formation, a décidé de quitter le club pour rejoindre l'Inter Milan. Courtisé par les plus grands clubs européens, le défenseur central alors agé de 15 ans avait rejoint le groupe de José Riga, durant la trêve, avant les Play-Off 1 de 2015. Il avait notamment pris part à un match amical contre Dudelange. Vu l'intérêt croissant pour son jeune talent, le Standard avait bon espoir de conserver sa jeune pépite en lui faisant signer un protocole d'accord avec les Rouches. Son contrat était prêt pour le jour de ses 16 ans. Cependant, l'Inter s'est montrée très interessée par le jouer et n'a pas hésité à le recruter lors du début du mercato estival de 2016. Le Standard de Liège avait très mal encaissé le comportement des Nerazzurri et notre jeune prodige a toutefois tenu à remercier son club formateur: "Je tiens à remercier le Standard de Liège pour tout ce qu’ils ont fait pour moi. Ce n’était pas un choix facile, mais je suis convaincu que l’Inter est le bon choix." Clubs: Chez les juniors de 2008 à 2015: Hades, Saint-Trond, Standard de Liège 2014/2015: Standard de Liège 2015/2016 : U-17 de l'Internazionale Fc Depuis le 01 juillet 2017: Equipe première de l'Internazionale Fc Palmares: 2015/2016 : Coupe D'Italie avec la Primavera 2016/2017 : Scudetto avec la Primavera ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  21. Romelu Lukaku, Capitaine de la Belgique face à l’Islande, s’est livré à une très longue interview à la RTBF, la télévision nationale belge: Comment avez-vous vécu ces mois de pandémie, dans un pays comme l’Italie, où le Covid-19 a énormément sévi? "Je suis toujours resté à la maison, car je ne savais pas ce qu’il pouvait arriver. Beaucoup de personnes ont perdu des proches, c’était un moment difficile pour tout le monde. Ce l’était aussi pour moi car je ne pouvais pas vivre en sécurité, on ne savait pas se parler. J’étais à la maison, je faisais du tapis roulant et du vélo d’appartement. Mentalement, ce fut très dur. La chose la plus importante pour moi a été de sortir de cette période, en ayant peut-être appris quelque chose de nouveau." "J’ai lu beaucoup de livres, j’ai aussi suivi des cours d’entraîneur à la Fédération belge pour les joueurs internationaux. C’était une période assez désagréable…la distance entre moi, mon fils, ma mère et mes frères. C’était difficile car nous ne nous parlions toujours pas, on ne pouvait pas se voir, c’était particulier. Lorsque j’ai reçu l’autorisation du club de quitter mon domicile, c’était la plus belle de choses. Je pense également, qu’en tant que famille, que cette situation nous a soudé." Vous venez de vivre une saison exceptionnelle à l’Inter. Par chance, vous n’êtes pas encore en fin de carrière, que bilan dressez-vous de votre aventure de footballeur jusqu’à ce jour..... "J’avais l’ambition de devenir un joueur professionnel car ma situation familiale n’était pas la meilleure et cela me faisait souffrir, c’est un parcours qui marque un gamin. Ma mère a réalisé certaines choses qui m’ont marqué et qui m’ont permis de faire preuve d’une certaine détermination dans le football. Je ne veux pas pas que ma mère, mes frères et mes enfants ne revivent une pareille expérience à l’avenir. Je voulais arriver en équipe première d’Anderlecht le plus tôt possible." Cette situation vous a forgé rapidement..... "C’est comme ça. Il y a quelques semaines, j’ai parlé en Live sur Instagram avec Adriano. Lorsqu’il jouait à l’Inter c’était mon idole, et à cette époque-là, il n’y avait pas la télé à la maison et j’allais avec l’un de mes parents à Bruxelles voir ce qu’il faisait sur YouTube." "Pour moi, c’était émouvant de parler avec lui car il m’a rappelé aussi ces moments-là: C’était un moment très touchant." Romelu est-il parfois plus incompri que d’autres ? "Oui, mais je ne veux pas qu’on m’assimile à cela. Je mets énormément de détermination dans ce que je fais et plus spécialement dans le football car il peut tout t’apporter rapidement, mais il peut tout t’ôter rapidement aussi. Je me suis toujours dit qu’il n’existait pas quelque chose que je ne saurais pas faire, j’ai tellement donné de moi-même pour trouver la volonté de devenir plus fort." "On doit penser comme cela si on veut survivre dans le football professionnel, les jeunes doivent comprendre que ce n’est que compétition. Si les garçons veulent devenir des professionnels, ils devront avoir la force et la volonté de vouloir devenir plus fort quotidiennement." Est-ce que ce caractère a changé le regard posé sur vous ? "Je ne parle pas énormément hors du terrain, je dis ce que j’ai à dire, et ensuite je fais mon job sur le terrain. En dehors, je pense être un bon père et un bon fils pour mes parents. Je veux apprendre des expériences de la vie." Vous avez débuté avec une précocité incroyable dans le monde du football: Pensez-vous avoir atteint le pic de votre carrière aujourd’hui ? "Non, je pense qu’il y a toujours un autre niveau à atteindre. Cristiano Ronaldo est, par exemple, un joueur qui chaque année vise à devenir toujours plus fort. Des personnalités comme Karim Benzema et Robert Lewandowski démontrent la volonté de chercher toujours à devenir le plus fort." "Cette année, avec l’Inter, je suis arrivé à la seconde place en Championnat et nous avons perdu la Finale de l’Europa League, j’ai déjà trouvé, sur base de ce vécu, la motivation pour atteindre le niveau supérieur." Aujourd’hui, vous sentez-vous dans le cœur des belges ? "Oui, car je sais qui je suis et je n’ai jamais mis mes intérêts personnels avant ceux de l’équipe, et je ne le ferai jamais. Je ne serais jamais allé à l’Inter sinon, ni en équipe nationale. Nous sommes une génération de talents et ils m’ont tant apporté. Je joue à côté de Dries Mertens, Kevin De Bruyne, les frères Hazard, ils t’offrent tous des caviars et je n’ai qu’à la pousser au fond. Je suis content de jouer avec cette génération, sans eux, je n’aurais jamais inscrit autant de buts en équipe nationale." Difficile de faire mieux que ce que vous avez fait la saison dernière, avec l’Inter…Le fait d’avoir de meilleures statistiques est-il un objectif pour vous permettre d’avancer la saison prochaine ? "Je pense que le collectif est ce qui me motive principalement. Je pense que nous avons l’équipe pour savoir réaliser d’excellentes choses, ensuite c’est sur le terrain qu’il faudra le prouver. Nous avons très bien terminé la saison dernière, je pense que nos performances défensives sont devenues plus solide. Nous avions fait de notre mieux pour gagner chaque match, je pense que cela va pouvoir nous aider pour faire de belles choses cette année. Nous verrons par la suite." Pour devenir Champion d’Italie ? "C’est l’objectif, nous verrons." Ressentez-vous avoir le Leadership que beaucoup perçoivent ? "Oui, je pense savoir unir l’équipe et rendre mes équipiers meilleurs en leur disant des choses positives, même lorsqu’ils se plantent. Je les incite à aller de l’avant. Chaque fois que je joue, je cherche surtout à faire comprendre au groupe ce qu’est le plaisir de jouer ensemble. Chaque match est un test pour nous, et je dis toujours que nous devons viser à chaque matchs la victoire, même si ce n’est pas toujours possible. Le leadership, consiste pour moi, à motiver l’équipe à tout donner jusqu’à au bout du bout, même si le match n’est pas en notre faveur." Si vous deviez choisir entre l’Euro et le Mondial ? "Pas de choix, réussir à remporter les deux serait l’idéal." Qu’est-ce qui touche Lukaku aujourd’hui ? "Mon fils, ma mère, mon frère…Voir mon fils me sourire à mon réveil, ou le voir heureux lorsque je reviens de l’entrainement. Je cherche aussi toujours à impliquer mon frère Jordan dans mes décisions." Le rêve de votre vie, au-delà du football ? "Non, franchement, je n’en ai pas tellement. Je veux me réveiller le matin et être une bonne personne, un gars normal avec qui parler." Que pensez-vous de Milan et de l’Italie ? "Je suis heureux d’y vivre, il y a toujours quelque chose à faire et pas seulement du shopping, même si lorsque je fais venir ma mère, cela me donne la migraine. Les gens sont chaleureux, ils aiment le Calcio, plus que les anglais. Ils sont passionnés, si les choses vont bien et qu’ils voient que les joueurs donnent tout sur le terrain, le respect est pour la vie. Mais si les choses ne vont pas bien, tu dois te préparer car ce sera désagréable." "Je les remercie de vivre une telle situation, vivre là-bas est le top. Je m’y sens vraiment bien, les gens sont gentils et je suis fier d’avoir fait ce choix." Pensez-vous jouer de nombreuses années en Italie ? "J’y suis heureux, je ne le nie pas. La saison dernière, nous avons vu que l’Inter tournait très bien et cette année, les gens s’attends à beaucoup plus de ma part. C’est à moi à porter sur le terrain, la même qualité de travail que celui réalisé l’année dernière." Quel livre avez-vous lu ? "Celui de Marco Van Basten, je dois finir celui de Wesley Sneijder et j’ai aussi lu celui de Kobe Bryant. Je les considère utile pour comprendre certaines choses qui font grandir un champion. Je veux tout donner dans ma carrière car lorsqu’elle sera terminée, je veux que lorsque l’on me regardera, on saura que j’ai tout donné. Ensuite, j’aimerai vivre avec mes enfants en sachant d’avoir tut fait et que tous mes proches soient à l'abri." Avez-vous une anecdote à nous révéler sur vos connaissances linguistique ? "Lorsque je suis arrivé en Italie, j’ai demandé au Staff de me parler en italien, et je répondais en anglais. Lorsque j’ai pris confiance, j’ai commencé à parler en Italie. La chose la plus importante est de savoir s’exprimer, si je ne parlais pas italien, cela m’aurait été difficile d’échanger avec mes équipiers italiens. Je ne pouvais pas juste m’exprimer pour dire ce que je voulais, à mon âge, parler et comprendre les langues sont pour moi important." Lukaku peut-il remporter le Ballon d’Or ? "C’est difficile pour moi de m’exprimer sur des titres individuels : Gagner en équipe est, je le pense, la vraie ambition pour un joueur. Ensuite c’est bien d’avoir des distinctions personnelles, mais c’est le collectif qui m’intéresse." Etes-vous prêt à renoncer à l’équipe nationale en cas de Succès à l’Euro ou au Mondial 2022 ? "Je donnerai tous pour les deux, j’espère que la nouvelle génération arrivera rapidement. Il y a des joueurs comme Dimata, Vanheusden, Doku, qui doivent répondre présent et comprendre où ils en sont. Ce serait bien si la nouvelle génération pouvait débarquer et commencer à se battre pour l’équipe nationale A. L’objectif est de parvenir à gagner quelque chose." Un Leadership, un sens du collectif prononcé, l’envie de tout donner…C’est un fait le maillot flocké numéro 9 a son blason de redoré..... ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  22. Anticiper le futur est une caractéristique déterminante pour un grand club, tout comme celle qui consiste à observer la croissance de ses jeunes talents qui devraient être capable, un jour, de s’avérer protagoniste. Comme nous en informe la Gazzetta Dello Sport, l’Inter ne fait pas exception à la règle en ayant déjà coché le nom de celui qui renforcera sa défense, l’année prochaine : Zinho Vanheusden: "La situation est clairement liée à la croissance du garçon : L’Inter pourrait le racheter pour 20 millions, contre les 11,6 millions perçus il y a un an. Il y a déjà eu des échanges sur cette idée durant l’été. L’Inter a discuté avec la Direction belge, mais elle a finalement décidé de laisser le joueur avec le standard durant une période de 6 mois à 1 an, afin de comprendre si la croissance du jeune défenseur centrale se poursuivra d’une manière constante." Et lorsque l’on sait que Zinho, déjà Capitaine du Standard, a été l’un des meilleurs Diables Rouges face à la Côte d’Ivoire pour sa toute première sélection, l’avenir semble prometteur. Seriez-vous ravi de revoir Zinho, à l’instar de Bastoni, de retour à l’Inter ? ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  23. Zinho Vanheusden est actuellement au cœur de l’actualité sportive : Pourrait-il, comme le révèle la presse italienne, revenir à l’Inter ? C’est dans ce cadre qu’Antony Gilles s’est entretenu ce jour avec Johan Vanheusden, le père et agent de Zinho. On parle, en Italie, d’un éventuel retour à l’Inter. Comment se sent Zinho ? Voudrait-il rejoindre l'Inter de Conte si l'occasion venait à se présenter ? "Avant toute chose nous devons d’abord attendre et voir ce que l’Inter et Monsieur Conte ont en tête avec Zinho. Après sa blessure, il a connu une saison difficile, car il n’avait pas connu de préparation et cela a entraîné des hauts et des bas !" "L’objectif, pour la saison prochaine est de retrouver une continuité de performance, et pour le moment, ce sera toujours au Standard car c’est son club actuel." Est-il vrai qu'il y aurait un accord oral, sur un éventuel transfert prioritaire, de Zinho à l'Inter? Je n'étais pas présent aux négociations mais je pense qu'il y a un gentlemen's agreement entre les deux clubs. Mais ce n’est pas important pour nous. Seul le sport compte pour Zinho, ce sera l’Inter à déterminer le pourquoi, le comment et l’instant." Que pense Zinho des défenseurs actuels: De Vrij, Skriniar, Godin...Est-il prêt à se battre pour une place à son retour à la Casa Inter? "Il serait honoré de pouvoir s'entraîner avec de tels défenseurs et n'oubliez pas son ami Bastoni! Il apprendrait beaucoup d’eux et il essaierait de devenir aussi fort ou plus fort à long terme. Car rester immobile c’est reculer !" Conte aime lancer des jeunes comme Bastoni et Esposito, pensez-vous qu'il permettra à Zinho d'exprimer tout son talent ? "Le coach a la décision entre ses mains et il faudra avoir la chance de faire ses preuves à Monsieur Conte !" Qu'a-t-il appris de sa première expérience avec l’Inter ? "C’est une expérience du football complètement différente de celle proposée en Belgique. Le niveau est plus important à l'Inter, car c'est une équipe du Top européen." À son retour, considèrerait-t-il l'Inter comme sa maison ou un tremplin vers un autre grand club européen? "Complètement comme sa maison, en dehors de son club de cœur qu’est le Standard. l'Inter lui a beaucoup appris et il a connu 3 grandes saisons en Primavera avec un entraîneur de haut niveau comme Mister Vecchi. Il a gagné le titre en Primavera et le trophée du meilleur joueur !" "Ce sont de super souvenir au sein d’un club fantastique comme l’est l’Internazionale ! C’est une fierté de jouer pour un club aussi massif que l’Inter !" Zinho veut-il disputer l'Euro 2021? "C’est l’objectif la saison prochaine, terminer une saison très solide au Standard afin afin d'évoluer vers l'équipe nationale de Belgique en tant que capitaine de l'équipe belge espoir ! Rappelez-vous qu’à 20 ans, il était capitaine au Standard, ce qui est aussi un grand honneur, vu le club de très grande tradition qu’est le Standard! Avez-vous un message pour nos tifosi? "Le coronavirus nous rend encore plus conscients du fait que le football nous manque à tous, et que le football est la chose la plus importante au monde pour nous, les amoureux... mais nous souhaitons certainement au peuple italien beaucoup de courage, de force car qu’ils sont vraiment durement touchés! Un si beau pays... Beaucoup d’amour de la Belgique et cela ne fait aucun doute: Forza Inter, même d'ici à 1 000 km de Milan!" ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  24. Les dernières infos concernant le joueur belge font état d’un retour de Zinho à l’Inter. Antony Gilles s'est entretenu au cours d'une brève entrevue avec Johan Vanheusden, le père de Zinho qui dément un retour, dans un futur proche, de la pépite belge. "Le mieux est d’abord de se concentrer sur son parcours au Standard. La suite on ne sait pas vraiment de quoi elle sera faite, mais je pense qu’il restera encore quelques saisons dans le club belge. En tout cas en ce moment il y est et pour lui, le Standard est ce qu'il y a de plus important. Bien plus important que d’anticiper les faits." ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  25. En effet, selon le quotidien néerlandophone Het Nieuwsblad, la transaction serait sur le point de capoter entre l’Inter et le Standard de Liège. Les deux clubs sont actuellement en pleine discussion en vue de transférer à titre définitif, Zinho Vanheusden de l’Italie vers la Belgique. Le Standard propose actuellement 18 millions d’euros, une somme qui ne satisfait pas les Nerazzurri. Qui plus est des offres bien plus importantes sont entrain d’être présentées par des clubs de Premier League dont Southampton. Arsenal serait également sur les traces du futur Diable Rouge et évoluer chez les Gunners pourrait s’avérer bien plus attrayant que de retourner en Belgique. A présent, l’Inter souhaite maximiser sa cession, étant donné également que le club souhaite atteindre la barre des 45 millions d’euros de plus-values afin de respecter les paramètres du Fair-Play-Financier. ®Antony Gilles - Internazionale.fr
×
×
  • Créer...

Information importante

En naviguant sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies. Nous ajoutons des cookies sur votre appareil pour aider à améliorer votre expérience sur notre site. Consultez notre Politique de confidentialité. Vous pouvez choisir d’ajuster vos paramètres de cookie, sinon nous supposerons que vous êtes d’accord pour continuer...