Aller au contenu
  • Damien
    Damien

    AVANT-MATCH. MOURINHO: "J'AI TOUJOURS RESPECTÉ LA COUPE"

     

    1268866890_mourinho.jpg

     

    ROME - José Mourinho a rencontré le journalistes lors de la conférence de presse organisée avant la finale de la Tim Cup 2009-2010 entre l'Inter et la Roma qui se déroulera ce mercredi 5 mai à 20h45 au "Stadio Olimpico" de Rome.

     

    Internazionale.fr a le plaisir de vous proposer l'intégralité des déclarations de l'entraineur nerazzurro:

     

    Il y a quelques temps, lorsque la Roma était encore loin derrière au classement, vous aviez désigné les Giallorossi comme des concurrents directs pour le titre au même titre que la Juve et le Milan. Qu'est ce qui vous donnait cette certitude ?

     

    "La qualité des joueurs. Il y a deux ans, ils avaient lutté avec l'Inter jusqu'à la fin du championnat, ils avaient aussi fait des choses importantes en Champions League. L'année dernière, chaque fois que nous avions joué contre eux, nous avions fait des résultats positifs puisque nous n'avions jamais perdu, mais nous avions toujours vu leur potentiel: c'est une équipe qui joue un football de qualité, et cette année encore plus. Avec une équipe comme la leur, la manière dont ils ont débuté le championnat cette saison n'était pas normale. Pour moi, c'était tout à fait clair que l'équipe allait changer, qu'elle allait améliorer et qu'elle allait lutter, peut-être pas lutter pour le Scudetto vu qu'elle était loin derrière, mais au moins terminer dans les quatre premiers du championnat. Ensuite, victoire après victoire, semaine après semaine, ils étaient beaucoup mieux et ils ont profité d'une période durant laquelle on ne m'a plus permis d'aller en conférence de presse, et je pense que nous savons tous pourquoi j'ai cessé d'aller en conférence de presse. Ils ont profité de cette période et ils ont avancé, et lorsque nous avons fait match nul contre la Fiorentina, ils ont pris la tête du classement."

     

    "Sincèrement, c'est une très belle saison pour eux: ils luttent jusqu'à la fin pour le Scudetto et ils jouent la finale de la Coupe d'Italie à la maison, ce qui est une chose pratiquement unique dans le monde, je ne connais aucune autre équipe qui joue une finale de coupe dans son stade. En Europa League, c'était dommage pour eux parce que c'est une compétition facile à gagner, une compétition dans laquelle une des équipes qui joue la finale est actuellement dixième du championnat espagnol et l'autre est onzième du championnat anglais. La Roma a joué une rencontre négative contre le Panathinaikos, mais pour le reste, ils ont fait une saison fantastique, dans laquelle ils ont tous du mérite, de l'entraineur aux joueurs, ainsi que les tifosi qui sont toujours proches de l'équipe et du club. Sincèrement, le club a bien travaillé."

     

    Demain, c'est la première finale, avec la possibilité de remporter un premier titre après onze mois de travail extraordinaires. Vous êtes entré dans l'histoire avec une phrase à vos adversaires 'Zéro Tituli': quel est votre était d'esprit à un pas du premier titre ?

     

    "Ne gagner aucun titre, ce n'est pas un drame, ni pour nous, ni pour personne d'autre: quand vous travaillez bien et que vous donnez le maximum, le fait d'arriver en fin de saison sans rien, ce n'est pas un drame ni une honte. Le football est ainsi: parfois la différence est faible entre gagner et ne pas gagner. Évidemment, si on finit cinquième avec 30 points de retard sur le premier, c'est une chose, mais si vous vous retrouvez devant et que vous êtes près du but, c'est une autre histoire. Cependant, cette histoire de 'zéro titre' n'est pas un drame ni une honte."

     

    "En parlant de honte, je voudrais revenir là-dessus pour dire que la honte, c'est de voler. Qu'importe qu'on ait eu la chance d'être né avec une cuillère en or dans la bouche, on doit respecter le travail: mon travail, celui de mon staff, celui de mes joueurs, notre situation économique et sociale que nous avons, nous ne l'avons pas parce que nous sommes nés avec une cuillère en or dans la bouche, mais parce que nous avons travaillé pour ça. Si l'Inter est arrivée dans cette situation de pouvoir jouer la finale de la Coupe d'Italie, la finale de la Champions League et de jouer le titre en championnat jusqu'au bout, je ne dis pas qu'elle mérite le respect, je dit qu'elle exige le respect. Cette "dame" est peut-être une dame, elle est peut-être présidente, elle est peut-être docteur, elle est peut-être née avec une cuillère en or dans la bouche, mais elle doit respecter mon équipe et mes joueurs. Nous sommes arrivés là et tout le monde sait comment nous y sommes arrivés. Je ne demande pas, j'exige le respect."

     

    "Quand nous regardons les rencontres qu'il reste et les titres qu'il nous reste à jouer, on ne peut pas faire de choix. Lors de la rencontre de dimanche, nous avons pratiquement joué avec la même équipe que contre Barcelone. Nous sommes sûr que Sneijder ne jouera pas demain et nous avons perdu Lucio, qui est aussi sûr à 100 % de ne pas jouer demain: ce n'est pas du bluff, c'est une rencontre où nous avons tout donné. Nous donnons tout et nous prenons tous des risques, et ce sera pareil demain. Nous ne faisons pas de choix, nous n'épargnons aucun joueur en vue de la finale à Madrid, on doit aussi jouer contre le Chievo et contre Sienne, ce sont quatre rencontres aussi importantes les unes que les autres, elles sont toutes importantes. C'est pourquoi je dis que si nous gagnons, c'est grand, si nous ne gagnons pas, nous ne gagnons pas. Gagner trois titres, ce serait historique, si nous en gagnons deux, ce serait positif et beau, si nous en gagnons aucun, ce ne serait pas une honte, parce que nous avons tous fait, tout donné, pendant que les autres sont en vacances en ne jouant qu'un match par semaine pendant que nous, nous en jouons trois par semaine, et après, ironie du sort, le football italien attend que l'Inter gagne à Madrid pour ne pas perdre une équipe en Champions League, c'est l'ironie du destin."

     

    Le fait de jouer les trois compétitions de la même manière peut-il être une tactique pour gagner quelque chose dans chacune d'elles?

     

    "Je ne comprends pas pourquoi la rencontre de demain ne pourrait pas être une grande rencontre, je ne comprends pas. Elle ne le sera pas seulement si quelqu'un ne le veut pas. Les tifosi nerazzurri vivent un moment unique en ce moment. Si un nerazzurro a vu quelque chose de plus beau, je pense qu'il doit avoir 60 ans, parce que pour toutes les personnes plus jeunes, nous vivons un moment en or. Demain, les nerazzurri veulent être heureux, ils veulent rester ici, ils veulent voir leur équipe être heureuse, voir leur équipe vivre un moment comme celui-ci, ils veulent montrer leur soutien à un groupe de joueurs qui a fait un travail fantastique pour eux, les tifosi de l'Inter ont un seul objectif: être heureux."

     

    "Nous, nous venons pour jouer un match, et si nous ne gagnons pas, nous rentrerons à la maison sereinement, comme nous l'avons fait après le match de championnat, nous continuerons notre chemin sans aucun problème. Nous avions perdu la rencontre de championnat ici, nous avions vu la joie de tous les romains, et nous étions rentrés tranquillement à la maison, pour ensuite revenir ici un mois plus tard. Le monde ne s'arrêtera pas de tourner si nous perdons."

     

    "Le 5 mai ? Cette date me fait seulement penser à la mort de Napoléon Bonaparte, les tifosi n'étaient pas nés. Je ne connais pas l'histoire de l'Inter, on m'a parlé de cette histoire du 5 mai contre la Lazio, mais je ne la connais pas. Je connais seulement la date de la mort de Napoléon Bonaparte. Ensuite, on m'a aussi dit que c'était la journée de la "santa di Lecce", qui est la sainte de la paix. Je ne vois pas pourquoi ce ne serait pas une grande rencontre, un match entre les deux équipes les plus fortes en ce moment en Italie, je ne vois pas pourquoi. Si les tifosi de la Roma ne veulent pas la paix, s'ils ne veulent pas la fête, s'ils ne veulent pas une grande rencontre, ce n'est pas mon problème. Si les joueurs de la Roma ne le veulent pas non plus, ce n'est pas mon problème. Je parle pour moi et pour les miens: moi et mes joueurs, nous voulons seulement jouer et gagner, rien de plus. Et si je peux parler pour nos supportes, ils sont avec nous. C'est une finale de Coupe et j'espère une grande rencontre, rien de négatif."

     

    Dans le passé, vous avez souvent été sévère vis-à-vis de Ranieri: avez-vous changer d'opinion à son encontre ?

     

    "Mais quelle comparaison ? J'ai oublié, c'était il y a longtemps. Quelle confrontation?"

     

    Pouvez-vous dire que vous allez rester à l'Inter à 100% l'année prochaine ?

     

    "Non. En football, vous ne pouvez rien dire."

     

    Vu que dans le passé vous nous aviez donné des analyses plutôt lucides sur le football italien, pouvez-vous nous dire ce que vous pensez du climat du match contre la Lazio? Comment évaluez-vous certains excès et comment pensez-vous qu'ils peuvent se résoudre?

     

    "J'ai gagné 5 championnats et dans les 5, je n'ai jamais gagné avec difficulté, je disais toujours que je voulais un jour vivre la pression et la difficulté d'en gagner un à la dernière journée: comme je me suis trompé... C'est beaucoup plus beau de gagner avant, avec 20 points d'avance, c'est beaucoup plus beau de le gagner 5 ou 6 matchs avant la fin. Dimanche, j'ai vécu un jour difficile. Pour la première fois dans ma carrière je savais que je devais gagner et que si je gagnais pas, je perdais le championnat".

     

    "Après avoir joué le Barça comme nous l'avons joué, après être rentrés morts de fatigue, pendant que les autres étaient en vacances à prendre le soleil qui est souvent à Rome, nous, nous étions en guerre footballistique pour arriver en finale de Champion's League. Je suis arrivé sans savoir quels joueurs étaient disponibles pour jouer: Lucio et Sneijder étaient incertains, j'ai du faire une équipe pour gagner un match très difficile, j'ai tout risqué, à 1-0 j'ai fais des changements pour encore améliorer l'équipe. J'ai vécu un jour de pression".

     

    "Si ensuite il y a des rivalités entre les tifosi, cela existe dans le monde entier. Le même jour, Porto, qui n'a aucune possibilité de gagner le championnat, a battu le Benfica et on aurait dit qu'ils avaient gagné le championnat. C'est le foot. Si ensuite il y a des problèmes entre les tifosi, ce n'est pas mon problème, je suis en Italie depuis 2 ans, j'ai déjà compris certaines choses mais certainement pas tout".

     

    "Moi je ne peux parler que des miens, ils ont fait un grand match comme à chaque fois, peut-être avec un peu plus de pression pour le fait de jouer tous les 3 jours. Lorsque j'entends certaines choses, j'ai envie de rire: les joueurs des autres équipes qui sont de l'Inter et qui jouent contre nous sont toujours les meilleurs sur le terrain. Burdisso le meilleur sur le terrain, Jimenez aussi: ils sont tous très bons contre nous. Ceux de la Roma par contre doivent être remplacés à la moitié du match, car ils ne vont pas bien. Les gardiens sont toujours les meilleurs contre nous: Muslera a fait trois matchs contre nous et il a toujours été incroyable. Le gardien qui joue contre la Roma semble avoir le syndrome de la danse, la balle arrive et c'est but. C'est incroyable, ils sont chanceux et nous non, car contre nous ils sont tous forts, pas contre eux. Mais je ne veux pas parler de ça, je préfère parler de Coupe d'Italie, c'est pour cette raison que je suis ici: je dis seulement que je veux du respect envers mon équipe".

     

    Vous avez gagné la Coupe au Portugal et en Angleterre, maintenant vous pourriez la gagner ici. Par rapport aux autres finales, combien le fait de jouer chez l'adversaire est-il important? Ensuite, l'absence de Sneijder vous forcera-t-elle à changer de système de jeu?

     

    "D'abord, je veux dire une chose qui me satisfait: lorsque je suis arrivé en Italie, j'ai reçu le message comme quoi la Coppa n'était pas importante, comme quoi en Coupe on joue avec les joueurs qui ne jouent jamais en Championnat, alors que la première fois que j'ai joué en Coupe, contre le Genoa l'année dernière, j'ai tout de suite joué avec l'équipe la plus forte, avec certains joueurs qui me disaient "Mais je dois jouer Mister?". Mais pourquoi ne devaient-ils par jouer? C'est la Coupe d'Italie mais ils devaient jouer. Je me sens responsable d'avoir, pour le moins à l'Inter, changé la mentalité, même si avant moi l'Inter en avait gagné beaucoup. Mais nous, nous avons toujours respecté la Coppa depuis le début. Nous avons toujours joué avec une équipe importante pour arriver en finale et nous y sommes, donc nous sommes satisfait".

     

    "Bien sûr, jouer une finale sur le terrain de l'adversaire, c'est toujours une finale, mais c'est une finale sur le terrain adverse. Ce match joué à Naples, Palerme, Bologne ou Florence n'est pas le même que celui qui peut être joué à Rome, bien sûr que ce n'est pas le même match. La seule chose qui change c'est le banc: ils vont sur celui où se trouvent d'habitude les visiteurs, alors que nous allons sur le leur. Ils jouent à la maison, ça ne me semble pas correct, mais je ne suis personne pour changer ce genre de chose. En Espagne, on joue Séville-Atletico Madrid sur le terrain du Barça, la décision a été prise après avoir su qui jouait la finale. Au Portugal, on joue toujours dans un stade neutre, pareil en France, en Angleterre, en Allemagne après avoir su le nom des deux finalistes. Ici, finale à Rome, point. Nous n'en faisons pas un drame, nous faisons même une fête comme je l'ai dit, c'est une finale de Coupe et nous voulons la gagner".

     

    Pouvez-vous nous dire quelque chose sur le schéma tactique que vous adopterez demain (Ndlr: Aujourd'hui)?

     

    "L'Inter change souvent, on peut jouer de différentes manières par rapport à l'adversaire et aux joueurs disponibles. Nous pouvons changer, mais nous pouvons aussi jouer avec Stankovic dans cette position, qui est une position où il se sent très bien, nous n'en faisons pas un drame".

     

    Le fait que la Roma et l'Inter soient arrivés en finale vous semble-t-il une coïncidence?

     

    "Ils ne me semble pas que cela soit un hasard, les deux équipes luttent pour la victoire finale en championnat. Nous avons toujours été devant en championnat, depuis le début, nous avons seulement perdu la première place pendant une ou deux semaines, la Roma a gagné beaucoup de match d'affilé pendant la saison, même si certaines fois le gardien adverse avait le syndrome de la danse, mais elle le mérite. Je respecte beaucoup le travail que la Roma a fait pour en arriver là".

     

    On dit que cette nuit les tifosi de la Roma sont en train de s'organiser pour vous tenir éveillés (Ndlr: Fait qui s'est effectivement vérifié cette nuit...). Ensuite, Cruijff a dit de vous que vous étiez un grand entraîneur mais pas un exemple pour les jeunes car vous ne saviez pas perdre.

     

    "Je ne me souviens pas qu'une de mes équipes ait perdu ni que mes adversaires aient pu fêter au milieu du terrain. Je ne me souviens pas qu'une de mes équipes ait perdu ni que mes adversaires aient pris une douche au milieu du terrain. Pour ce qui est de la nuit blanche, nous nous y sommes habitués: nous avons déjà l'expérience de Barcelone, ce ne sera pas un problème. Pareil si un joueur se jettera par terre avec les mains sur la tête, ce ne sera pas un problème car nous nous y sommes habitués".

     

    Si vous veniez à gagner les trois titres, vous considéreriez-vous comme le plus grand entraîneur du monde?

     

    "Non, j'ai déjà gagné trois titres en une saison, ce serait donc la deuxième fois, pas la première. Je ne me considère pas comme le meilleur, mais comme un qui donne tout et qui après avoir tout donné, va à la maison et dort bien parce que moi je donne toujours tout, je donne toujours le meilleur de moi-même".

     

    Rédigé par Trinikola, Didju222, PH-08 & Doun (Inter.it)


    Réactions & Commentaires

    Commentaires recommandés

    On dit que cette nuit les tifosi de la Roma sont en train de s'organiser pour vous tenir éveillés (Ndlr: Fait qui s'est effectivement vérifié cette nuit...). Ensuite, Cruijff a dit de vous que vous étiez un grand entraîneur mais pas un exemple pour les jeunes car vous ne saviez pas perdre.

     

    "Je ne me souviens pas qu'une de mes équipes ait perdu ni que mes adversaires aient pu fêter au milieu du terrain. Je ne me souviens pas qu'une de mes équipes ait perdu ni que mes adversaires aient pris une douche au milieu du terrain. Pour ce qui est de la nuit blanche, nous nous y sommes habitués: nous avons déjà l'expérience de Barcelone, ce ne sera pas un problème. Pareil si un joueur se jettera par terre avec les mains sur la tête, ce ne sera pas un problème car nous nous y sommes habitués".

    :wub: Que rajouter? ENORME xD

     

    Je suis content qu'il l'ait bien souligné, on va pas faire comme tout le monde et baiser son froc devant le grand et magnifique Barça :rolleyes:

    Partager ce commentaire


    Lien vers le commentaire
    Partager sur d’autres sites

    Juste énormeeeeeeeeeeeeeeeeee. Ah le José, merci de remettre tout en place, de Sensi à Cruijff. :nikel:

    Est-ce que quelqu'un sait si c'est le protocole de la finale qui l'oblige à se présenter en conférence de presse comme en champions, ou s'il a finit de boycotter tout simplement les interview.

    Partager ce commentaire


    Lien vers le commentaire
    Partager sur d’autres sites

    Pour une fois, pas de question bête sur Balotelli, on sent que les journalistes se sont un peu rangés après son boycotte.

    Par contre je ne suis pas d'accord avec lui concernant deki au poste de sneijder, à moins qu'il parlait d'un autre poste.

    Partager ce commentaire


    Lien vers le commentaire
    Partager sur d’autres sites

    Merci les gars pour cette ITW :nikel:

    Pitain il m'fait peur pour l'année prochaine :cry:

    En tout cas ça fait toujours plaisir de voir qu'il donne le meilleur de lui même à chaque fois :D

    Partager ce commentaire


    Lien vers le commentaire
    Partager sur d’autres sites

    En mai, fais ce qu'il te plait :)

     

    Effectivement, l'inter fait ce qui lui plait en s'adjugeant son premier trophée de la saison au nez à la barbe de la Roma !

     

    Je ne sais si vous vous rendez compte qu'on a la chance de vivre la plus grande saison de l'Internazionale !

     

     

    Partager ce commentaire


    Lien vers le commentaire
    Partager sur d’autres sites

    Son passage sur le Barça et Cruijff est largement mérité vu tout ce qu'il a prit dans la tête depuis le match aller de la champions. Dernière en date Cruijff aurait déclarer être content que Mourinho n'entraine pas le Barça. Enfin bon...

     

    Partager ce commentaire


    Lien vers le commentaire
    Partager sur d’autres sites

    RESPECT !!! C'est LE mot pour LE MOU !!!

    Partager ce commentaire


    Lien vers le commentaire
    Partager sur d’autres sites

    gladis32

    Posté(e) (modifié)

    "J'ai gagné 5 championnats et dans les 5, je n'ai jamais gagné avec difficulté, je disais toujours que je voulais un jour vivre la pression et la difficulté d'en gagner un à la dernière journée: comme je me suis trompé... C'est beaucoup plus beau de gagner avant, avec 20 points d'avance, c'est beaucoup plus beau de le gagner 5 ou 6 matchs avant la fin. Dimanche, j'ai vécu un jour difficile. Pour la première fois dans ma carrière je savais que je devais gagner et que si je gagnais pas, je perdais le championnat".

    Criant de vérité -_-

     

     

    Pas mal le passage sur la "dame".

    N'empèche il a tout vu pour l'instant en Italie, il est encore plus blindé :phear:

     

     

     

    Merzi pour l'interview les gars

    Modifié par gladis32

    Partager ce commentaire


    Lien vers le commentaire
    Partager sur d’autres sites

    Malgré tout ce qu'il a vécu ici en Italie le Mou, pour plus tard cette expérience lui sera que bénéfique. Il ne peut pas avoir pire que ce qu'il a vécu cette saison. Faut voir le bon coté des choses :bigrin:

    Partager ce commentaire


    Lien vers le commentaire
    Partager sur d’autres sites



    Rejoindre la conversation

    Vous pouvez commenter maintenant et vous inscrire plus tard. Si vous possédez un compte, connectez-vous.

    Invité
    Unfortunately, your content contains terms that we do not allow. Please edit your content to remove the highlighted words below.
    Ajouter un commentaire…

    ×   Vous avez collé du contenu avec mise en forme.   Restaurer la mise en forme

      Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

    ×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

    ×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

    ×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.


  • 📣 Actualité de l'Inter

  • Derniers commentaires dans l'actualités de l'Inter

  • En ce moment sur le forum

  • 📈 Statistiques des membres

    13 919
    Total des membres
    SANOGO
    Membre le plus récent
    SANOGO
    Inscription
×
×
  • Créer...

Information importante

En naviguant sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies. Nous ajoutons des cookies sur votre appareil pour aider à améliorer votre expérience sur notre site. Consultez notre Politique de confidentialité. Vous pouvez choisir d’ajuster vos paramètres de cookie, sinon nous supposerons que vous êtes d’accord pour continuer...