Aller au contenu
  • F.C. Internazionale Milano


    11534 articles dans cette catégorie

    1. "Merci de faire de mon rêve, une réalité" - Les premiers mots d'André Onana

      André Onana s'est livré sur son compte Twitter officiel après l'officialisation de son arrivée par l'Inter
       
      "Les rêves deviennent réalités. Je suis enthousiaste à l'idée de faire mon entrée et de faire partie dans mon nouveau club: L'Inter.
      "Je tiens à remercier le Président, l'intégralité du Conseil d'Administration de l'Inter, l'entraîneur et mon équipe pour avoir rendu mon rêve, une réalité"
       
      Le Saviez-Vous ?
       
       
      André impactera très lourdement les comptes de l'Inter avec un salaire de 3 millions d'euros net par saison et une valeur, au brut pour l'Inter, de 3,93 millions d'euros, sur base du Décrét Croissance.
       
      ®Antony Gilles - Internazionale.fr 

      3 commentaires
      609 vues
    2. Officiel : Le FC Internazionale Milano et KONAMI s’associe

      A travers un Communiqué officiel, l’Inter et Konami ont annoncé un partenariat pluriannuel qui impactera, de façon non-négligeable, l'Inter aussi bien féminine, que Masculine, sans oublier nos tout petits! Mieux encore: Selon Calcio&Finanza, cette collaboration permettra à l'Inter de percevoir 45 millions d'euros au total sur les six prochaines années.
       
       
       
      Voici le Communiqué
       
       
      "À partir de la nouvelle saison de football 2022/23, le logo d'eFootball™ - la série populaire de la simulation du football de KONAMI apparaîtra au dos du kit d'entraînement des équipes masculines, féminines et des jeunes, ainsi que sur le kit d'avant-match porté par les joueurs lors de l'échauffement de toutes les compétitions nationales. KONAMI détiendra également les droits d'appellation du centre d'entraînement féminin de l'Inter et du secteur jeunesse, qui a toujours fait la fierté du club des Nerazzurri, ce qui témoigne de l'implication totale de la marque de jeux dans le monde de l'Inter."
      "La structure prendra donc le nom de KONAMI Youth Development Centre in Memory of Giacinto Facchetti. Le centre sportif accueillera également une série d'événements destinés aux jeunes Nerazzurri, ainsi qu'aux centres de formation de l'Inter, aux écoles de football et Inter Academy Internazionali lors de leur venues à Milan. Le partenariat concernera également le monde du gaming, cœur de métier de KONAMI et domaine dans lequel le club est déjà présent depuis plusieurs années avec Inter Esports : KONAMI travaillera en effet en synergie avec les Nerazzurri sur des projets nationaux et internationaux liés au monde de l'eSport, qui seront dévoilés au cours de la saison."
      "Cet accord représente le retour de la collaboration entre deux marques mondiales, leaders dans leurs secteurs respectifs, qui font de l'innovation, du dialogue avec les nouvelles générations et de la vision internationale quelques-uns des piliers fondamentaux de leur stratégie de croissance."
       
       
      Alessandro Antonello
      "Ce nouvel accord de partenariat mondial pluriannuel témoigne de l'importance d'une voie commune entre l'Inter et KONAMI : C’est un engagement clair qui reprend un lien commencé il y a des années et qui se poursuivra dans le futur, sur la base de valeurs et d'objectifs communs."
       
      Luca Danovaro - Chief Revenue Officer
      "Nous sommes extrêmement heureux d'accueillir, à nouveau, KONAMI dans la famille Interiste et d'annoncer cet important et nouveau partenariat unique, qui prouve une fois de plus la valeur toujours plus  croissante de la "marque Inter" et sa capacité à représenter la plateforme de communication parfaite, pour engager une cible jeune, innovante et internationale, capable de connecter des millions de Tifosi dans le monde entier, grâce à une stratégie à long terme. À partir de cette saison, KONAMI jouera un rôle de premier ordre"
       
      Naoki Morita, président européen de Konami Digital Entertainment
      "L'ajout d'un club du calibre de l'Inter à notre liste de partenaires est très excitant pour KONAMI. Avec le nouveau nom du Centre de développement des jeunes, le logo eFootball™ sur le kit d'entraînement de l'équipe et les nombreuses activations eSports, nous savons chez KONAMI que ce partenariat nous apportera de nombreux succès maintenant et sur le long terme."

      FIFA Sucks….  
       
      ®Antony Gilles – Internazionale.fr

      7 commentaires
      604 vues
    3. Icardi le Nostalgique

      Mauro Icardi traverse l’une des périodes les plus délicates de sa carrière : Capitaine d’alors de l’Inter, celui-ci s’était cru plus grand que le Club. S’en est suivi l’arrivée de Big Rom et un départ au Paris-Saint-Germain!
       
      Toutefois, à Paris, Monsieur Wanda Nara ne sera pas parvenu à trouver sa place. Et s’il a pu assister au retour du Roi, dans la Cité Milanaise, il en a pas moins laissé un message énigmatique sur son compte Instagram
       

      "Que d’émotions vécue ici et de moment inoubliables pour ma famille et dans ma vie de footballeur."
      "Tant de bons souvenirs qui resteront toujours dans mon cœur".
       
      Ils comptent tous prendre un abonnement pour revenir en rampant dans le bureau de notre Steven ou bien ?
       
      ®Antony Gilles – Internazionale.fr

      22 commentaires
      745 vues
    4. Un Neuf peut en cacher un autre!

      C'est une information en provenance du Corriere Dello Sport, si Romelu Lukaku était à Milan, ce n'était pas le seul numéro 9 à avoir la vue sur l'Inter!
       

      *Comment dis-t'on "Il fait froid en chinois ?" Sakaaiiii*  
       
      "L'attaquant belge s'est rendu au siège des Nerazzurri pour y signer son contrat et y rencontrer le président Steven Zhang. Anecdote amusante: Pendant que Lukaku était sur le toit du Siège, Icardi, Wanda et leur famille étaient dans le penthouse situé en face du Siège du Club, soit à quelques mètres de là"
      "Le Big Rom avait pris la place de Maurito en 2019. Ces deux-là sont juste... connectés."
       
      ®Antony Gilles - Internazionale.fr

      17 commentaires
      931 vues
    5. Romelu ne s'arrête plus: "Je suis trop heureux!"

      Romelu Lukaku adresse une nouvelle déclaration d'amour au peuple interiste, après l'accueil reçu hier:
       
      "Salut à tous les Interistes,
      je suis vraiment trop heureux d'être de retour ici,
      j'espère faire mieux qu'avant
      et  je vais travailler vraiment durement pour y parvenir,
      Forza Inter!"
       
       
      Fayot ! : )
       
      ®Antony Gilles - Internazionale.fr

      8 commentaires
      721 vues
    6. Romelu Lukaku : "C’est comme revenir à la maison"

      321 jours après son départ houleux de l’Inter, Romelu Lukaku est de retour à Appiano Gentile. Après avoir passé sa traditionnelle visite médicale, Big Rom s’est livré à Inter TV
       
       
       
      Bienvenue Romelu, quelle émotion ressens-tu à l’idée de retourner à l’Inter ?
      "C’est une émotion forte, je pense que ce que j’ai vécu avec cette équipe, il y a plus d’un an, était une belle histoire. Pour l’équipe, pour les tifosi, mais aussi pour moi personnellement. L’Inter m’a tant donné et j’espère, à présent, parvenir à faire mieux qu’avant. Il est maintenant arrivé le moment de tous travailler ensemble, en espérant faire mieux que précédemment."
       
      Tu as passé beaucoup de temps avec le Président, vous avez parlé et vous êtes accosté. Vous sembliez très fier, quel effet cela t’as fait de le revoir ?
      "Nous avons parlé d’énormément de choses, de comment cela semblait impossible pour moi de revenir ici, mais nous l’avons fait et je dois aussi le remercier pour cette raison, car il a continué à pousser à croire que cela pouvait être possible : Finalement nous y sommes parvenu et j’en suis très heureux."
       
      Tu retrouves aussi une Ville qui t’a accueilli et où tu t’étais intégré à la perfection. C’est comment d’être de retour à nouveau à Milan ?
      "C’est comme revenir à la maison, je pense que Milan est, pour moi et ma famille, un lieu où nous nous sentons vraiment bien grâce au peuple, aux tifosi, à mes équipiers. Du premier jour où je suis arrivé, ils m’ont tous tant aidé, je suis vraiment très heureux. Je n’avais même pas laissé "ma maison" en partant suis parti en Angleterre, cela montre à quel point je suis heureux de revenir, à présent je veux seulement revoir les gars sur le terrain."
       
      Qu’est-ce qui t’a convaincu de redevenir Nerazzurro ?
      "L’affection des Tifosi et aussi de mes équipiers, tout comme l’opportunité de travailler avec le Mister. Je suis resté en contact avec lui durant toute la saison écoulée. Je pense qu’il a fait de très belle choses avec l’équipe. Je peux apporter ma contribution et faire de belles choses pour ce club."
       
       
      Un sourire retrouvé!
       
      L’année dernière, tu as eu un aperçu de la façon de travailler avec Simone Inzaghi, a-quel point as-tu l’envie de travailler avec lui ?
      "J’en ai très envie, j’ai aussi vu l’équipe jouer à un très hautniveau la saison dernière, je suis déçu qu’elle ne soit pas parvenue à remporter le Scudetto, mais elle a remporté deux titres vraiment important. Tant de joueurs ont pris de l’expérience de façon importante, nous devons continuer de la sorte. A présent, nous sommes dans la position de défier tous les autres : Je tiens à bien me préparer pour la nouvelle saison et à continuer sur le parcours que nous avons déjà emprunté."
       
      As-tu déjà échangé avec tes anciens et nouveaux équipiers ?
      "Avec pratiquement tout le monde, la majorité. Je les remercie tous car je voulais revenir ici mais eux aussi ont poussé pour mon retour... Je dois les remercier car pour moi, ils sont comme ma famille, ce sont mes frères."
       
      95 matchs et 64 buts avec l’Inter. Ta nouvelle aventure reprend sur base de ces statistiques.....
      "Je ne suis pas individualiste, je pense toujours à l’équipe, je veux que l’Inter gagne. Je ferai tout mon possible, aussi bien à l’entrainement que sur le terrain, pour faire gagner l’Inter."
       
      As-tu un message pour les Tifosi Nerazzurri qui sont déjà prêt à te revoir au Giuseppe Meazza ?
      "Je suis content d’être de retour ici, je donnerais tout, au quotidien, pour vous rendre de nouveaux heureux vous, et mes équipiers."
       
       
      Il n’y a plus qu’à Romelu !
       
      ®Antony Gilles – Internazionale.fr

      6 commentaires
      528 vues
    7. Inter Milan : histoire et anecdotes

      Le FC Internazionale Milano, plus souvent connu sous le nom de Inter Milan, ou simplement Inter, est l'un des clubs de football italien de Milan, en Lombardie. C'est l'un des clubs les plus suivis et soutenus en Italie et dans le monde entier. Fondée en 1908, le club a remporté son premier championnat italien en 1910. Depuis, l'équipe a remporté de nombreux titres prestigieux et il n'est pas surprenant que les meilleurs sites de paris sportifs soient comblés les soirs de match. Voici quelques faits intéressants ou anecdotiques autour de l'histoire de ce grand club. 
       
      Histoire du club 
      L'Inter Milan a fêté ses 114 ans le 9 mars dernier. Il a été fondé à la suite d'un désaccord parmi les joueurs de l'AC Milan sur la possibilité d'intégrer à l'équipe des joueurs qui ne soient pas de nationalité italienne. Ceux qui voulaient intégrer des joueurs étrangers à leur équipe ont alors fondé le FC Internazionale Milano. Le club porte deux surnoms : La Beneamata et Il Biscione et ses joueurs sont surnommés les nerazzurri. Aujourd'hui l'équipe joue à San Siro, le plus grand stade d'Italie et l'un des plus grands d'Europe. 
       
      L'Inter n'a jamais été relégué de la Serie A
      Si comme tous les grands clubs l'Inter a perdu de nombreux matchs au cours de son histoire, elle reste la seule équipe à s'être toujours maintenue en Serie A.
       
      Un palmarès remarquable
      En 2010, l'Inter Milan a atteint la finale de la Coupe du monde des clubs de la FIFA et a affronté les Congolais du TP Mazembe. L'équipe italienne s'est imposée 3 à 0 (buts de Samuel Eto'o, Goran Pandev et Jonathan Biabiany) et a remporté la Coupe du Monde de la FIFA. Une consécration pour toute équipe de football. Outre la Coupe de la FIFA, l'Inter a remporté 3 Coupes de l'UEFA/Ligue Europa, 3 Coupes d'Europe/Ligue des champions, 7 trophées de la Coppa Italia et 18 titres de Serie A.
       
      Deux numéros de maillot retirés
      L'inter Milan a fait le choix de retirer deux numéros de son équipe en hommage à deux de ses grands joueurs : Giacinto Facchetti et Javier Zanetti. Giacinto Facchetti était un défenseur offensif et a joué plus de 630 matchs à l'Inter, marquant un total de 75 buts. Il a passé l'intégralité de sa carrière senior à l'Inter, prouvant ainsi son dévouement à l'équipe. Il portait le numéro 3. Javier Zanetti lui, portait le numéro 4 et détient le record du nombre d'apparitions en Serie A (618 matchs) et en compétition (858 matchs) au sein du club.
       
      Matthäus élu meilleur footballeur de l'année
      Lothar Matthäus, milieu de terrain à l'Inter Milan, a été le premier joueur à remporter le titre de meilleur footballeur de l'année de la FIFA en 1991. Il fait partie des légendes de l'Inter Milan et son maillot n°10 est aujourd'hui encore exposé au musée de San Siro. Matthäus a participé à 115 matches et marqué 40 buts en tant que milieu de terrain. 
      L' Internazionale ou l'Inter Milan est un club qui peut se vanter d'avoir une histoire riche, des joueurs dévoués et beaucoup de travail. L'équipe maintient des traditions centenaires, interagit volontiers avec les fans et attend avec impatience de nombreux autres championnats et trophées.

      2 commentaires
      324 vues
    8. Qui sera le Capitaine de l’Inter 2022/2023 ?

      En effet, si en début de saison, Samir Handanovic pourrait revendiquer ce titre, il pourrait voir son poste être très rapidement occupé par André Onana, se pose alors la question : Qui sera le Capitaine de l’Inter 2022/2023 ? Milan Skriniar en avait le profil, mais son départ vers la cité parisienne ou à l’ombre du Big-Ben redistribue les cartes
       
      Révélation de Tuttosport

       
       
      "Samir Handanovic sera encore initialement le Capitaine, même si lentement son poste sera repris par André Onana. Avec Skriniar dans le noyau, il y aurait eu trois candidats, mais avec son départ plus que probable, le cercle se réduit à Nicolò Barella et Marcelo Brozovic: Miser sur le Croate se résumerait à son ancienneté dans l'équipe."
      "Arrivé à Milan lors d’une soirée froide de janvier 2015, le jeune milieu de terrain d’alors a changé son rayon d’action, en prenant les clés du milieu Nerazzurro. Il a déjà reçu l’Honneur de recevoir les Galons de Capitaine lors de plusieurs matchs, même si celui-ci peut également représenter un fardeau: La dernière fois qu’il a porté ce brassard remonte d’ailleurs à l’iconique défaite de l’Inter, 2-1 au Renato Dall’Ara, face à Bologne."
       
      Bare à Brozo: "Mais Nan, laisse-moi en paix"
       
      "Epic Brozo ne viendrait pas non plus à se lacérer s’il advenait que le choix se porte sur une autre personnalité, surtout si la décision définitive de la direction se porte sur celle de son ami Nicolò Barella. Nicolò, a 21 ans, 7 moi et 9 jours était d’ailleurs devenu le plus jeune capitaine à débuter une rencontre avec le brassard au bras lorsqu’il évoluait à Cagliari. Opter pour lui représenterait le rêve et l’italianité d’un bambin Interiste devenu un Grand."
       
      Selon vous, qui mérite d’hériter du brassard de Capitaine à l’avenir ?
       
      ®Antony Gilles – Internazionale.fr

      16 commentaires
      825 vues
    9. Kristjan salue les Tifosi

      Dans le plus grand anonymat, Kristjan a tenu a saluer les Tifosi présent au Coni.
       
       
      Le dernier joueur a avoir été recruté d'une façon totalement similaire à l'Inter remonte en 1995, il s'agissait d'un certain Javier Zanetti!
       

      Nombre de kilomètres par couru  en moyenne par temps de jeu
       
      Souhaitons tous à Kristjan de connaitre une carrière Nerazzurra aussi riche que son illustre prédécesseur!
       
      ®Antony Gilles - Internazionale.fr

      6 commentaires
      515 vues
    10. Javier Zanetti se livre sur sa Vie à l’Inter: "j’avais pris la voiture avec mes parents pour faire un tour au Meazza!"

      Interviewé en présence de Fabio Galante sur le canal YouTube de Star Casino Sport, Javier Zanetti s’est livré sur son parcours à l’Inter.
       
      Place à l’interview du Capitaine des Capitaines
       
       
       
      Le Meazza
      "C’est devenu notre maison pour tout ce que j’y ai vécu, tant de moments inoubliables."
       
      Débarquement à Milan
      "C’était un grand changement pour moi, car en Argentine, je vivais dans la périphérie de Buenos Aires. Lorsque l’on m’a dit que l’Inter m’avait recruté…Je ne parvenais pas à y croire, je jouais dans une petite équipe en Argentine…. Faire ce grand saut et prendre l’avion tout seul à Buenos Aires, direction Milan, était une nouveauté pour moi et pour ma famille."
      "Cela a changé ma réalité mais aussi celle de mon père et de ma mère, je me rappelle d’un déluge universelle sur la Terrasse Martini, c’était mon premier contact avec Milan. Et dès cet instant, j’ai été énormément séduit. Je n’oublierai jamais mon premier match au Meazza : C’était le 27 août, Inter-Vicenza, nous l’avions remporté 1-0 via un but de Roberto Carlos."
      "On devait jouer le dimanche, mais déjà le vendredi j’avais pris la voiture avec mes parents pour faire un tour au Meazza, je leur avais dit : Regarder, c’est ici que je vais jouer, dimanche, ma première partie, ils étaient si émus."
       
      L’idée de génie de Ronaldo
      "Voici une anecdote : Il y avait une douche solaire dans le vestiaire, c'est-à-dire une lampe car, notre médecin qui était Ronaldo, nous avait dit que ça aidait contre les champignons et les taches sur la peau. Nous n'avions pas remporté le championnat, mais nous étions la plus bronzée (il rit)"
       
       
       
      Uefa 98
      Qu’as-tu dit à Simeone sur ton but ? "De me laisser le ballon, d’habitude, il n’écoutait pas, mais à ce moment-là, il m’a laissé faire et j’ai inscrit un très beau but. C’était une très grandissime émotion pour moi car c’était ma première finale au niveau européen avec l’Inter. En vrai c’était la seconde, car l’année précédente nous l’avions perdu eux penalty."
      "C’était une sorte de revanche et affronter une équipe italienne, comme la Lazio, au Parc des Princes à Paris, avec toute la tifoserie de l’Inter était très touchant. De ce parcours en Coupe, je me souviens de la fameuse rencontre à Moscou, un vrai champs de patate où Ronaldo semblait se déplaçait de la sorte (il simule un patinage), il avait une telle puissance."
       
      Ses adversaires les plus forts
      "Dans ma carrière, j’ai toujours eu la chance de marquer de très grands joueurs. J’ai dû marquer Messi aussi en demi-finale de la Ligue des Champions, ce n’était pas un client faclie, mais on parle-là de joueurs qui pouvait faire la différence à n’importe quel moment : C’étaient tous des joueurs différents."
       
      Le rôle du défenseur
      "Le football a évolué, avant le défenseur ne devait que défendre et ensuite penser à construire, a présent c’est l’inverse : d’abord la construction, puis la défense."
       
      Gigi Forever
      "C’est difficile de désigner le meilleure entraîneur : Simoni, pour nous a été si important et il me manque tellement, car en plus de ses capacités d’entraîneurs, c’était une très Grande Personne. Il avait vraiment créé un grand groupe Personnellement, je ne peux pas ne pas citer Mancini car c’est avec lui que nous avons commencé à gagner des choses importantes. Et il y a, enfin, Mou pour tout ce qui nous a transmis, il nous a fait comprendre que tout est possible: Il nous a sincèrement bien fait aller au-delà de nos possibilités car cette année 2010 reste et restera inoubliable pour nous les Interistes."
       
      Rendez-lui le brassard et sa jeunesse !
       
      ®Antony Gilles – Internazionale.fr

      4 commentaires
      571 vues
    11. Giuseppe Marotta: "Est-ce que Lukaku est la meilleure opération de votre carrière ?"

      Giuseppe Marotta s’est livré au parterre de journaliste présent à l’occasion de l’évènemement : 'Ricordo Candido Cannavó 2022'
       

       
      Est-ce que Lukaku est la meilleure opération de votre carrière ?
      "Celle de Pogba fut importante, je dois toujours remercier le club dans ce type de situation. J’ai travaillé avec Ausilio et Baccin pour Lukaku, je dois aussi remercier la disponibilité du Président et de la Propriété qui m’ont permis d’aller de l’avant. J’espère que cette opération pourra se conclure, non pas dans les prochaines heures, mais dans les prochains jours."
       
      Comment jugez-vous le retour de Lukaku ?
      "Avant tout, je veux remercier Ausilio et Baccin. Nous sommes dans la phase finale et nous voulons officialiser les nouvelles opérations, ce sont des journées d’opérations et,  dans très peu de temps, nous arriverons à différentes conclusions."
       
      Pouvez-vous faire le point sur Dybala ?
      "La situation est que nous avons rencontré ses représentants, mais cela fait partie de notre travail. Il faut sonder, explorer de nouvelles possibilités et parmi elle, il y a Dybala. Toutefois avant d’arriver à une conclusion, nous devons établir des points de convergences importants, nous n’en sommes pas encore là en ce moment."
       
      Est-ce que Chelsea peut être considéré comme une option pour Skriniar ?
      "Plusieurs équipes sont intéressées par Skriniar, mais nous avons aussi un noyau composé d’excellents joueurs. Nous évaluerons le tout avec calme, nous sommes toujours dans le contexte de ne pas vouloir céder un joueur, sauf si celui-ci me demander à être transféré. Dans le même temps, nous devons également tenir compte du concept de viabilité financière, car le football d'aujourd'hui a besoin d'un grand équilibre économique et financier et l'achat et la vente de joueurs sont un outil absolument important pour joindre les deux bouts."
       
      ®Antony Gilles – Internazionale.fr

      11 commentaires
      971 vues
    12. Luca Danovaro : "Nous sommes aussi une entreprise de divertissement, maintenant"

      Comment communique-t'on dans une entreprise telle qu'un club de foot? Sur quels boutons appuyer et comment atteindre les objectifs fixés? C'est Luca Danovaro, Chief Marketing Officer de l'Internazionale qui l'explique à DailyNet.
       
      "L'Inter a fortement cru dans le processus de repositionnement de sa marque sur le marché. Un processus commencé en 2017 avec l'avènement d'Inter Media House et poursuivi par la croissance exponentielle de tous les canaux digitaux du club, ce qui nous a permis de nous connecter à des millions de tifosi de par le monde, la création du nouveau siège dans le district d'innovation de Porta Nuova ainsi que le lancement de notre iconique campagne Not For Everyone", explique t'il.
      "En Mars 2021, la nouvelle identité visuelle a vu le jour, une identité qui exalte nos valeurs fondatrices, renforce le lien avec la ville de Milan et qui parle aussi le langage digital et global des nouvelles générations faisant de l'Inter une icône culturelle en plus de sportive. L'appeal de notre marque nous positionne comme une entreprise moderne, une global entertainment company, ouverte à la collaboration avec les marques les plus connues du monde de la Mode, du Design et de l'innovation et nous permet de développer de nouveaux accords commerciaux".
       

      "Le lancement du nouveau logo a aussi été un pas fondamental dans notre processus de développement entrepris avec l'objectif de donner à la marque Inter une nouvelle jeunesse, la rendre plus contemporaine et plus internationale. Notre coeur de métier est et restera le football mais avec une part de plus en plus importante accordée au monde du divertissement ces dernières années, cela à travers des contenus innovatifs, dynamiques, capables de dialoguer avec tous les segments d'un public toujours plus diversifié, international et plus jeune, habitué à profiter du monde du sport d'une manière différente par rapport au supporter plus 'traditionnel' ". 
       
      "De plus, nous avons changé de manière de communiquer et dialoguer, avec un ton de voix plus défini, plus jeune qui nous a permis de nous rapprocher des nouvelles générations. L'esprit innovatif et la recherche de nouvelle forme de dialogue ont porté le club à profiter des plateformes digitales émergentes (l'Inter est le premier club italien sur les réseaux en Chine) ainsi que des secteurs en forte croissance d'intérêt au niveau des plus jeunes comme l'eSports. On peut dire que le nouveau logo est la consécration de ce processus, nous voulions donner à l'Inter une emblème qui célèbre la passion de milliers de fans ainsi qu'un héritage construit durant 113 années d'histoire, tout en cherchant à nous connecter aux éléments culturels, de Design et de Mode de la ville de Milan, utilisant des couleurs et des langues qui parleront plus aux générations futures et provenant de partout dans le monde. Nous avons observé une croissance de la valeur de notre marque de 30% (source, Brand Finance Football 50 2022) durant la première saison avec notre nouveau logo".
       

       
      Quant aux objectifs sur les réseaux sociaux
      "Nous avons été parmi les premiers à prendre place sur les réseaux sociaux en Chine, à arriver sur TikTok ou encore à lancer notre podcast. Tout cela rentre dans le cadre de notre volonté de satisfaire la passion et la curiosité internationale avec des moyens alternatifs. Sur le plan des réseaux sociaux, nous avons eu une croissance de 15% dans notre fanbase avec plus de 7 millions de fan et un grand exploit sur TikTok (+173%). Nos compétiteurs ne sont plus juste les autres clubs de foot mais aussi les grandes plateformes de divertissement comme Netflix ou de gaming parce que la relation avec les nouvelles générations se développe à travers la création de contenus sur ces plateformes qui sont les plus fréquentées par les jeunes".

       
      Au niveau des sponsors
      "Une collaboration avec DigitalBits se concrétisera avec des opportunités de faire du business ensemble, l'intégration de leur technologie dans l'application mobile de l'inter. Un autre cas est celui de Socios avec qui le club a pu créer une nouvelle voie pour susciter de l'engagement auprès des supporters, les nerazzurri de par le monde. Nous avons enregistré une croissance de 14% de nos sponsorings. La plateforme que nous avons construit avec le repositionnement de la marque sur le marché nous permet de parler avec une audience mondiale et diversifié que ce soit sur le plan générationnel comme culturel. C'est cela qui intéresse nos partenaires commerciaux pour profiter des potentialités des accords que nous avons signé avec le maximum d'efficacité. Cette stratégie se base sur la réalisation de notre marketing construit sur-mesure pour correspondre à notre audience-cible ainsi qu'à celle de nos partenaires. Le club investit énormément dans ce sens. Il est possible de géo-localiser en temps réel des messages et ldes campagnes de marketing sur les panneaux autour du terrain durant les matches et ce, depuis plusieurs régions dans le monde. Justement en terme d'affluences dans les stades, l'Inter a explosé le quota des 1.2 millons de spectateurs, clôturant un année de tous les records avec Inter Club (127 000 nouveaux membres de par le monde, +23% par rapport à la saison précédente. Aujourd'hui nous avons 40 000 abonnements déjà renouvelés".
       

      "Avec le Président Steven Zhang, nous avons tout de suite partagé la même vision, qui est de reporter l'Inter au sommet, avant tout, avant de chercher à nous engager dans le marketing pour faire croître la valeur de la marque Inter. Ce que nous avons là, c'est une véritable plateforme de divertissement, nous sommes partis des fondements du club, nous sommes devenus internationaux, nous nous sommes modernisé et avons intégrer des problématiques d'inclusivité. Nous avons créé une Media House. Nous avons aussi renouvelé nos 'uniformes' , avec ce logo remodelé, une identité visuelle, moderne et minimaliste. C'est ainsi que nous avons cherché à attirer de nouveaux investisseurs, et les résultats ne se sont pas fait attendre".
       
      Internazionale.fr ~ © Samus
       

      1 commentaire
      625 vues
    13. L'Inter championne d'Italie des droits TV

      Si le terrain a couronné le Milan, l'Inter peut se consoler un tant soi peu sur le plan économique, ayant terminé la saison au sommet du classement des recettes provenant des droits TV de la saison 2021/2022.
       
      L'analyse des documents de la Lega Serie A de la part de la Gazzetta dello Sport met en évidence le fait que les droits globaux ont baissés, passant de 1.123 milliards d'euros à 939 millions. A l'Inter, comme annoncé, va la plus grosse part du gâteau avec 84.2 millions contre les 77.9 de la Juventus et les 77.8 des champions milanais. La raison qui explique cela? L'affluence supérieure à San Siro et les performances sur les 5 dernières saisons.
       
      Le titre sportif a accordé au Milan 20 millions d'euros, 3 de plus que l'Inter. La Juventus quant à elle est le club qui a le plus reçu sur la base des audiences TV (12 millions comparés aux 10 de l'Inter et 8 du Milan) et aussi des résultats du dernier quinquennat, mais il faut rappeler que c'est le club le plus pénalisé par la récente révision de la loi Melandri : En 2017/2018 elle avait reçut 110 millions, l'année suivante ce montant avait été réduit de 10 millions du à l'abandon du critère démographique mesuré par les différentes enquêtes auprès des utilisateurs ( la Juventus est supportée par 25% des utilisateurs nationaux).
       
      Le rapport entre le premier et le dernier de ce classement reste aussi stable, 3.2 à 1 avec l'Inter qui percevrait le triple de Venezia qui émarge à 26 millions d'euros.
       
      Internazionale.fr ~ © Samus

      2 commentaires
      753 vues
    14. Beppe Marotta : "Ce sera un championnat inédit, il faudra construire un effectif fourni"

      Intervenu durant l'émission 'Tempi Supplementari' diffusé sur Rai Radio1 Sport, Beppe Marotta a commenté le tirage au sort du calendrier de la Serie A qui commencera le week-end du 14 Aout.
       
      "Ce sera un championnat inédit, il n'y a jamais eu, dans l'histoire du football italien, un championnat avec ce format. Avec une première période qui ira jusqu'au 13 Novembre avec 15 matches entrecoupés de rencontre de Champions League. Il est évident que tous les acteurs du monde du football doivent prendre en compte cette anomalie, en considérant le fait qu'il y aura une trêve, de Novembre à Décembre, tandis que pour les internationaux, il faudra participer à un Mondial dans un climat totalement différente".
       

       
      "Des effectifs très fournis? Absolument, en effet, les rencontres très rapprochées vont augmenter les blessures musculaires, les blessures de tous genres. L'effectif doit être bien fourni toujours en relation avec le fameux business plan des clubs et le concept désormais bien répandu de durabilité. Le calendrier asymétrique? Nous aurons une fin de championnat haletante, l'espoir reste d'arriver à ces dates en pleine forme et avec un position respectable au classement". 
      "Le derby? Il arrive très rapidement, mais je pense qu'à  ce moment-là cela veut dire qu'Inter comme Milan seront dans les meilleures conditions pour s'affronter de la meilleure manière. Cela contribuera positivement sur la renommée de cette rencontre que ce soit en Italie comme à l'extérieur". 
       
      Le calendrier prévoit notamment quatre journées avant la clôture du mercato d'été. 
      "Il faudra aussi gérer cela, il y aura des agents mécontents mais nous, dirigeants, devons nous montrer compétents pour affronter ces 4 journées. Il faudra bien gérer ces moments où il pourrait y avoir de la confrontation avec les joueurs ou leurs agents". 
       
       
       
      Le mercato de l'Inter, orienté durabilité
      "C'est un modèle qui n'est pas à utiliser et à respecter que par l'Inter, il concerne tout le football italien. Aujourd'hui nous devons nous rendre compte que la Serie A n'est plus un El Dorado footballistique, c'est un championnat qui doit redorer son blason. Mais il faut surtout tenir compte du fait que nous subissons une certaine contraction économique et financière. Il faut limiter les coûts, cette recherche de la durabilité doit toujours être considérée par les dirigeants". 
       
      Internazionale.fr  ~ © Samus 
       

      3 commentaires
      1,2k vues
    15. Vers une permanence de Romelu Lukaku ?

      C'est une révélation de la Gazzetta Dello Sport: Dans le cadre des négociations entre l'Inter et Chelsea pour préparer le retour fracassant de Romelu Lukaku, il y a plus qu'un simple prêt sec de 8 millions plus des bonus: l'idée est de renouveler le prêt également pour la saison 2023-2024 
       

       
      "Rien ne peut être mis sur papier car les nouvelles règles de la Fifa interdisent les prêts de deux ans entre deux clubs mais il y a déjà une sorte de Gentlemen's agreement, selon lequel Lukaku à Milan restera très probablement deux ans, pas seulement un. Il faut toujours garder une marge de doute, un petit pourcentage, dans des cas comme celui-ci. Parce que nous sommes dans le monde du football et qu'une année vaut autant qu'une ère géologique."
      "Mais il est bon de s'en tenir aux affaires courantes : Lukaku ne raisonne pas comme s'il ne resterait à l'Inter que pour la saison prochaine. Il a en tête un projet d'au moins deux ans, voire un projet définitif. L'Inter était un choix sincère. Il a déjà fait l'erreur de partir une fois, il est impensable qu'il ne fasse pas l'impossible dans un an pour rester. Rien ne s'oppose donc à ce que le prêt de Lukaku soit renouvelé à la fin de cette saison. C'est pourquoi, lors des réunions, le sujet a été librement abordé. "
      "Rien n'a été écrit, bien sûr. Aucun des deux clubs ne souhaite mettre sur papier un droit de rachat : à l'heure actuelle, cela ne conviendrait à personne. Mais si le mot a une valeur, alors il est juste de parier sur Lukaku-2024".
       
       
      La Carotte du Siècle pour Chelsea selon vous ?
       
      ®Antony Gilles - Internazionale.fr

      4 commentaires
      948 vues
    16. Hakan Çalhanoğlu se met dans la merde comme un grand !

      Hakan Çalhanoğlu a été l’une des très belle révélation de cette saison 2021-2022. Appelé à remplacer Christian Eriksen,  le numéro 20 Nerazzurro a fait les choses en grand. Toutefois, il n’aura commis qu’une seule erreur depuis son arrivée à l’Inter…La Voici !
       
      Son interview à Tivibu Spor

       
       
      Fin de saison
      "Cette saison était vraiment engagée, nous avons joué sans faire de pause. Il y a eu la Ligue des Champions, le Championnat, la sélection, je suis aussi allé en Ligue des Nations en fin de saison et je suis heureux que nous ayons gagné les 4 matchs dans lesquels nous étions engagés. Il me reste deux autres semaines pour les vacances. Demain, j’irais à Antalya et je passerai les vacances avec mon frère Merih (Demiral)".
       
      Critiqué
      "Je pense avoir été sévèrement critiqué en long et en large, mais je conserve tout au fond de moi. Plus que tout, des grandes responsabilités reposent sur moi. Ceux qui me connaissent bien, savent par où je suis passé. Je m’étais aussi préparé à toutes les critiques en provenance de l’extérieur. C’est normal, je vis toujours en étant critiqué. Mais ma position est claire et je dois jouer le jeu. C’est aussi pour cela que je cherche à ne pas les entendre, je me donne du temps, je suis quelqu’un d’émotif mais je ne le montre pas. Je partage cela uniquement avec ma femme. Je le cache aussi à mes équipiers d’équipes qui me sont pourtant les plus cher."
       
      Judas Interiste
      "Passer de Milan à l’Inter a été très difficile, ce n’est pas facile car c’est la même ville, mais avec des couleurs différentes. J’ai aussi dû m’adapter à l’équipe et ce n’était pas chose aisée. . Mais je travaillais dur, j'étais très concentré sur mon travail. Je savais que j'allais rejoindre l'équipe des Champions d’Italie, c’était mon moment. Et l'équipe dans laquelle je suis allé n'a pas gagné, tandis mon ancienne équipe l'a fait. Les gens ont fait comme si c'était ma faute. Notre objectif cette année est de remporter à nouveau le Scudetto et de très belles acquisitions sont en train de voir le jour."
       
      La connerie à pas faire

       
      "Je pense que j'ai apporté une bonne contribution à l'équipe avec mes passes décisives et mes buts cette année. Notre équipe est très bonne, je suis très heureux à l'Inter. Le soutien des Tifosi m'aide aussi beaucoup. J'ai joué pendant quatre ans au Milan AC, je n'ai pas été appelé des tribunes une seule fois, même pendant l'échauffement. Lors de ma première année à l'Inter, on m'appelait par mon nom à chaque fois que je m'échauffais.
      "L'Inter est une équipe bien plus forte que le Milan. Nous avons perdu un match contre Milan : à la 75e minute, Perisic, Barella et moi y avions été remplacés et le match a soudainement changé. Nous menions 1-0, puis nous avons perdu 2-1. L'entraîneur a également contribué à la défaite lors de ce match.:Je le lui ai dit aussi. Lors du match de Coupe suivant, nous les avons battus 3-0. L'équipe était ambitieuse."
       
      Ibrahimovic
      "Il a 40 ans, je ne l'aurais pas fait si j'avais son âge. Tu n'as pas 18 ans…. Il aime attirer l'attention, il vit avec ça. Cette année, il n'a pas contribué au parcours du Milan, il n'a pas joué du tout. Mais il fait tout pour attirer l'attention des Tifosi. Je m'en fiche complètement: Son comportement n’était pas correct car c’est quelqu'un qui m'appelle toujours quand je suis à Milan, qui veut aller dîner et faire du vélo ensemble. Je le respectais…c'était comme ça pour moi. Il a même parlé de moi dans son livre: Il devait m’y mentionner sinon son livre aurait été vide. Je ne lui réponds pas, c'est mieux de ne pas répondre."
       
      Simone Inzaghi
      "C'est une très belle personne qui comprend le football et qui se montre très très proche de l'équipe. C'était une aventure très difficile aussi pour lui, mais je pense qu'il s'en est bien sorti. Il tenait énormément à moi, le fait qu’il a tant insisté pour me transférer était aussi important pour moi."
       
      L’Inter FURAX

       
       
      Comme le révèle la Gazzetta Dello Sport, l’interview d’ Hakan Çalhanoğlu à la télévision digital Tivibu Spor a fait des remous : Si le milieu de terrain a attaqué Zlatan Ibrahimovic, il a surtout critiqué ouvertement Simone Inzaghi pour ses changements lors du Derby Della Madonnina, lors de la manche retour, en Serie A : L’Inter n’a pas apprécié cette interview car le joueur ne l’en avait pas informé. En conséquence, le milieu de terrain devrait faire l’objet d’une sanction disciplinaire et ce même s’il est excusé: "Certains de mes propos ont été mal interprétés : je n'ai jamais critiqué aucun entraîneur, encore moins l'entraîneur Inzaghi que je considère comme un grand et qui m'a beaucoup voulu à l'Inter et m'a donné confiance. Si nous avons fait une grande saison, gagné deux trophées, le mérite lui revient."
       
      Champion du Monde !
       
      ®Antony Gilles – Internazionale.fr

      20 commentaires
      1,3k vues
    17. La Curva Nord accueille Romelu Lukaku à sa façon

      Demandez-le à n’importe qui, le départ de Romelu Lukaku l’été dernier, n'a pas été très bien digéré, et la Curva Nord ne s'était d'ailleurs pas cachée en déployant des banderoles éloquentes et en détruisant une fresque à son image. A présent, Romelu Lukaku est de retour à l’Inter et la Curva Nord de notre Beneamata a pris position à travers un message publié sur la Page Facebook "L'Urlo della Nord" où les Ultras expliquent leur attitude face au retour du Roi déchu
       
       
       
      Comme le retour de Lukaku à l'Inter est très probable, il y a quelques points à éclaircir :
      "La Curva Nord soutient l'Inter et ne fera aucune protestation contre le joueur (malgré son comportement l'été dernier) ;
      Cela étant dit, personne ne devrait aller l'accueillir avec des écharpes ou des bannières de la Curva ou des groupes qui la composent ;
      Notre façon d’agir face à lui sera la conséquence du fruit son travail sur le terrain, un travail composé d'humilité et de sueur :  Il était soutenu (et traité) comme un roi, maintenant il en est un comme beaucoup d'autres. Qu'il soit également clair pour tout le monde que nous n'encouragerons jamais Lukaku s'il porte à nouveau le maillot de l'Inter."
       

      Sans rancune l'ami    
       
      "Cependant, nous invitons tous les Tifosi de l'Inter à ne pas tomber dans le piège inverse, celui de courir immédiatement après lui. En dehors d'un aspect émotionnel instinctif évident, faire semblant que rien ne s'est passé ne ferait qu'accélérer encore ce processus en cours depuis des années, visant à faire de nous tous des consommateurs muets et dociles.
      Nous sommes et devons rester le Cœur, l’Âme, la Grinta et l’Interisme: Nous ne sommes pas des personnes que l’on balance de gauche à droite à la merci des agissements des joueurs et des clubs. Nous avons pris note de la trahison de Lukaku et nous nous sommes sentis très mal, trahi. On peut pardonner ces choses à un footballeur avec le temps, mais les cicatrisent restent."
      "Maintenant Romelu, au travail."
      "Nous sommes confiants, en route vers un avenir à construire ensemble avec ceux qui feront partie de notre famille NEROAZZURRA.
      "En avant Interisti ! En avant Curva Nord."
       
      ®Antony Gilles - Internazionale.fr

      4 commentaires
      818 vues
    18. Lukaku - Inter  : Et si tout était prémédité ?

      Fcinter1908.it se pose la question et à juste titre : Et si le retour de Romelu Lukaku à l’Inter était prémédité depuis des mois ? Rappellez-vous cette interview de Piero Ausilio
       
       
       
      "C'était à la mi-décembre et Piero Ausilio, le directeur sportif de l'Inter, accordait une importante interview à Sky Sport….quelques jours seulement avant les déclarations retentissantes de Romelu Lukaku à Sky….dans laquelle il soulignait fièrement la grande unité du Monde Interiste après un été difficile : "Un été qui aurait pu tuer n'importe qui, mais pas nous", un été qui avait vu celui à l’origine de la conquête du Scudetto, Antonio Conte, partir dans la foulée du titre , suivi d'Achraf Hakimi et... de Lukaku"
       

       
      Et c'est justement une déclaration qui est mise en lumière à présent, celle du Directeur-Sportif face à une question de Sky Sport à propos de l'attaquant belge :
      "Pastorello (désormais ancien agent de Big Rom) a déclaré que Lukaku reviendrait volontiers en Italie : Le reprendriez-vous à l'Inter ?". La réponse d'Ausilio a été presque sous-estimée, considérée par tous comme l'expression d'une hypothèse de marché fantaisiste, pratiquement impossible à réaliser : "En prêt, oui !, avec un sourire peint sur son visage et dans son âme."
      "Aujourd'hui, ces mots prennent inévitablement un tout autre sens. Lukaku est de retour à l’Inter et précisément en prêt après une opération initialement menée personnellement par le Belge, qui a déplacé des montagnes pour revenir chez les Nerazzurri. Par la suite, Marotta et Ausilio ont pris les choses en main en négociant directement avec Chelsea."
       

       
      "Cette opération de mercato fantaisiste est donc devenu une affaire concrète. Mais Qui sait si tout n'est pas né, lors de cette période hivernale quand Lukaku regrettant déjà d'avoir quitté Milan pour Chelsea, méditait déjà un retour sensationnel. Et qui sait si un premier contact avec Ausilio n'avait pas déjà eu lieu à ce moment-là ? Ce sont des indices éparpillés ici et là et des suppositions, voire des suggestions mais maintenant que tout est pratiquement acté tous ses évènements ont pris une toute autre autre saveur pour une histoire qui recommence."
       
      Pensez-vous vraiment le Club et le Joueur capable de réaliser une négociation en coulisse digne des Feux de l’Amour ?
       
      ®Antony Gilles – Internazionale.fr

      6 commentaires
      868 vues
    19. Di Marzio : Un nouveau prêt n’est pas impossible

      Gianluca Di Marzio s’est livré dans les studios de Sky Sport suite au retour de Romelu Lukaku à l’Inter
       

       
      "Accord trouvé, l’officialisation arrivera dans quelques jours. Tard cet après-midi, un accord a eu lieu : Prêt sec de 8 millions d’euros + 4 millions d’euros de bonus lié à la Victoire du Scudetto et non plus aux objectifs internationaux : Chelsea a obtenu que les bonus soient liés seulement au Titre en Italie qui est plus facile à remporter que la Ligue des Champions."
      "Le joueur réalisera sa traditionnelle visite médicale la semaine prochaine et percevra 8,5 millions d’euros net, avec le Décret Croissance, cela revient à un peu moins de 12 millions d’euros bruts, soit une réduction de 25-30%. En fin de saison, les parties ont convenue de se revoir et un nouveau prêt pour la saison 2023/2024 n’est pas à exclure. La somme pour racheter Lukaku sera sans l’ombre d’un doute bien plus basse."
       
      Vendu 115 millions d’euros, repris pour 8 millions d’euros + bonus, comment qualifier le travail réalisé par Giuseppe Marotta et Piero Ausilio ? Exprimez-vous!
       
      ®Antony Gilles – Internazionale.fr

      11 commentaires
      742 vues
    20. Officiel : Simone Inzaghi et l'Inter ensemble jusqu'en 2024!

      L'Inter vient d'annoncer la prolongation du contrat de son entraîneur Simone Inzaghi après une saison 2021/2022 couronnée de deux titres et d'une seconde place en championnat: 
       
      "Le FC Internazionale Milano a le plaisir d'annoncer que Simone Inzaghi a signé un nouveau contrat avec le club en tant qu'entraîneur principal jusqu'en 2024".
       

       
      Cela a été suivi par un post du Président Steven Zhang sur les réseaux sociaux:
      "Mister, c'est un plaisir de travailler avec vous !".
       
      Internazionale.fr  ~ © Samus

      7 commentaires
      431 vues
    21. Les trois premiers matchs de la saison sont connus !

      C’est une révélation du Corriere Dello Sport, la nouvelle saison de l’Inter d’Inzaghi Acte II débutera par trois matchs amicaux
       

       
      Le 12 juillet 2022 face à Lugano sur son terrain Le 16 juillet 2022 face à l’As Monaco à Bale Le 23 juillet 2022 face à Racing Club de Lens sur son terrain   
       
      ®Antony Gilles – Internazionale.fr

      8 commentaires
      740 vues
    22. Simone et Filippo Inzaghi sont en deuil

      Simone et Filippo Inzaghi sont en deuil : Leur grand-mère paternelle Maria est décédée, il y a quelques jours. Les funérailles ont eu lieu ce matin dans la paroisse de San Nicolò, dans la province de Piacenza.
       

       
      "Ayant appris le décès de sa grand-mère, il y a quelques jours à l'âge de 93 ans, Simone a interrompu ses vacances en bateau à Ponza pour être auprès de ses proches." Dans le journal "La Libertà" d'hier, les frères Inzaghi ont procédé à une publication nécrologique touchante: "Nous savons que tu nous encourageras comme toujours de là-haut, nous espérons que nous pourrons te rendre heureux"
       
      Internazionale.fr s’associe à la Famille Inzaghi et lui présente ses plus sincères condoléances.
       
      ®Antony Gilles – Internazionale.fr

      2 commentaires
      710 vues
    23. Alessandro Antonello, L’Homme de l’Ombre

      C’est une révélation de La Repubblica, si l’Inter peut se permettre de réaliser un vrai mercato, elle ne le doit pas uniquement au génie de Giuseppe Marotta. Elle doit aussi son salut à Alessandro Antonello qui excelle sur le volet commercial et plus particulièrement sur la thématique des sponsorisations.
       

       
      "23,4 millions d’euros de dettes en provenance des créances chinoises ont été dépréciées, soit une somme que tous, à la Viale Della Liberazione, savent qu’ils ne pourront pas percevoir.Toutefois, dans le même laps de temps, les revenus en provenance de la sponsorisation sont parvenus à exploser via des partenaires travaillant dans le domaine des crypto-monnaies : l'année dernière, Socios a remplacé la marque historique Pirelli comme Main Sponsor en versant 16 millions d’euros plus bonus dans les caisses des Nerazzurri en une seule saison."
      "Socios.com ne va pas arrêter sa collaboration avec les Milanais, même si à partir du 1er juillet prochain DigitalBits sera imprimé sur les tuniques Nerazzurre, ce qui fera de l’Inter, l'équipe qui reçoit le plus d'argent de son principal partenaire commercial après la Juve, liée à Jeep. DigitalBits, qui en tant que sponsor de manche a d’ailleurs déjà versé 5 millions d’euros aux Nerazzurri pour la saison 2021/22. Mais cette fois-ci, la marque s'est engagée, pour le prochain triennal, à verser 85 millions plus des bonus, à répartir entre les trois saisons, avec une constante croissance."
      "Enfin, en ce qui concerne le sponsor technique, les négociations se poursuivent avec Nike pour renouveler les termes d'un contrat qui expire en 2024, avec l'objectif de passer de 12 millions d'euros plus primes par saison à 30 millions d’euros. La thématique la plus urgente, pour Antonello, est de trouver celui qui remplacera Lenovo sur le kit d'entraînement, puisque celui-ci sera, à nouveau repris à l'arrière des maillots."
       
      Et pour conclure

       
      "Outre les cessions de Hakimi et Lukaku et la réouverture des stades, le club a réduit son déficit budgétaire de 246 à 120 millions en un an. Tout n'est pas sombre, puisque Suning a demandé aux dirigeants de clôturer ce mercato avec un excédent positif de 60 millions et une réduction de 15 % de la masse salariale. A cela, il faut ajouter le Settlement Agreement qui est en cours de rédaction avec l'UEFA, et qui exigera plus de rigueur dans les comptes de l'Inter, comme dans une trentaine d'autres clubs européens.: Quoiqu’il en soit, les signes d'une reprise après la pandémie liée au Covid-19 sont là."
       
      Alessandro Antonello, une personnalité sous-estimée médiatiquement parlant mais ô combien précieuse pour l’Inter!
       
      ®Antony Gilles – Internazionale.fr

      1 commentaire
      618 vues
    24. Giuseppe Marotta : Lukaku, Dybala et Bremer sont nos objectifs. Skriniar ?

      Giuseppe Marotta a été interviewé ce matin par Radio Anch'io Lo Sport. Et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’il joue à présent carte sur table, signe que les différentes négociations sont sur le point d’aboutir ?
       
       
       
      Allez-vous annoncer le retour de Lukaku aujourd’hui ?
      "Absolument pas. D’une façon plus générale, je dirais que j’ai le devoir de créer une équipe compétitive dans le respect de la soutenabilité. Cela passe par un chassé-croisé de sondages, de négociations, et un Dirigeant dans le milieu du football doit tenter toutes les voies possibles sans avoir la crainte de ne pas atteindre l’objectif. Lukaku est une piste envisagée mais il y a encore des difficultés et nous devons évaluer s’il y a des points extrêmes pour y parvenir."
       
      Vous dirigez-vous plus vers des joueurs d’expérience ou vers une croissance des jeunes ?
      "Nous sommes confrontés à d’importantes difficultés en Italie. Nous étions parmi les premiers en Europe en termes de budget et de victoire au début des années 2000. A présent, la seule équipe italienne dans le top 10 est la Juve et elle navigue entre la huitième et neuvième place. Nos possibilités de dépenses sont donc limitées et le Calcio a subi un profond changement car nous sommes passé des Mécénats tels que Silvio Berlusconi et Massimo Moratti, au modèle de gestion d'entreprise actuel: Le Calcio n’avait pas fait dans la dentelle, mais à présent, la soutenabilité financière est le cœur des entreprises."
      "Notre championnat est un championnat de transition: Lukaku en est l’exemple, il était arrivé il y a deux ans, il a été attiré par Chelsea est était parti, nous avions dû faire en fonction. Faire jouer les jeunes est une réalité importante, mais la pression est encore trop importante pour leur donner du temps de jeu dans les grandes réalités que nous sommes."
       
      Y-a-t ’il le risque que Lautaro imite ce qu’a fait Lukaku, il y a un an ?
      "Nous avons un objectif de référence, qui signifie que nous devrons conclure notre campagne de transfert avec un solde positif et des coûts salariaux contenus. Notre intérêt est de maintenir une équipe forte car cela fait partie de l’Histoire du Club: Vu sous cet angle, Lautaro est indispensable pour continuer à poursuivre nos objectifs."
       
      Votre avis sur la bataille entre la Lega et la FIGC sur l’indice de liquidité...
      "Le rapport avec la FIGC a toujours été positif. ll y a de la satisfaction pour l'acceptation partielle du recours et cela démontre la validité de nos objections concernant une mesure inappropriée. Nous sommes en faveur de la transparence, mais avec des moyens et un timing différents. Surtout en raison des effets rétroactifs sur la gestion actuelle. La voie empruntée par la Fédération est la bonne, mais nous devons tenir compte de la situation dans laquelle se trouvent les clubs".
       
      Quand les nouvelles réformes arriveront-elles ?
      "Je pense qu’elles arriveront bientôt. Nous devons éliminer le mot "Querelle" qui est devenu la grammaire de toute une classe dirigeante. Nous avons besoin d'une vision commune, de nouvelles formes de revenus, de la valorisation des ressources comme celle des droits télés à l’étrangers. Par rapport à l'Espagne, nous percevons un quart des revenus, par rapport à l'Angleterre environ un huitième. C’est question d'entreprises de médias : il n'y a pas de préclusion, mais une analyse approfondie de cette proposition est nécessaire."
      "Des réformes sont donc nécessaires: Celle de nos championnats professionnels car ils sont trop imposant. Le monde semi-professionnel peut aussi venir en aide aux réalités provinciales:  Aujourd'hui, la Serie A verse 120 millions en mutualité aux championnats de moindre importances. Nous sommes également en queue de peloton en termes d'infrastructures. Au cours des dix dernières années, 153 nouveaux stades ont été construits en Europe, dont seulement deux en Italie. Ce système doit être renouvelé".
       
      Ce besoin de liquidités incitera-t-il certains clubs à vendre quelques grands joueurs ?
      "Aujourd'hui, le Management doit allier théorie et pratique. Si le Trading était par le passé marginal, aujourd’hui aucune équipe ne peut rester debout sans disposer d’actifs sur le marché des transferts: C’est ici que la compétence et la créativité prennent le dessus. Nous ne pouvons pas être une Serie A considérée comme un mouvement d'investissement, nous avons besoin de la compétence des managers et des entraîneurs. Je suis fier de dire que nous en avons eu la preuve avec Carlo Ancelotti, qui confirme que le Made in Italy reste le meilleur en Europe en termes d’entraîneur/manager."
       
       
       
      Inzaghi aura-t’ il à sa disposition toutes ces nouvelles recrues pour le début de la mise au vert ?
      "Oui, il aura ses nouvelles recrues, mais je ne connais pas encore leur identité : Mkhitaryan sera officialisé dans les prochains jours tout comme Onana. Nous évaluons un peu le tout, car nous voulons aussi valoriser nos jeunes Champions de Primavera d'Italie dans lesquels il y a tant de talents. Nous augmenterons le risque techniquement, mais nous savons que nous nous devons de compter sur les jeunes. Nous avons l'obligation de constituer une équipe hautement compétitive, car c'est notre devoir de le faire. Pour la reprise de la compétition, nous essaierons de mettre à la disposition d'Inzaghi une équipe qui ait l'apparence d’être hautement compétitive."
       
      Pouvez-vous rassurer les Tifosi pour Milan Skriniar. Est-ce que la Clé se nomme Bremer ?
      "C’est beaucoup plus difficile de remplacer un attaquant qu'un défenseur, car les premiers cités sont très peu nombreux et exiges des dépenses qui font peur:  Il est fort probable que la Défense soit le secteur dans lequel nous serons obligés d'agir, mais avec Ausilio et Baccin nous sommes déjà en train d'émettre des hypothèses d'alternatives valables en cas de départ d'un de nos défenseurs. Bremer est un joueur de classe mondiale et de nombreuses équipes de haut niveau pourraient l'utiliser. Il est certain que toute notre attention est concentrée sur lui."
       
      Est-ce une semaine décisive pour Dybala et Lukaku ?
      C’est difficile d’apporter une réponse précise. Ce sont nos objectifs, mais nous devrons aussi faire avec la réalité économique: Je ne vous cache pas qu'on a sauté sur ces occasions car ils nous seront utiles. Si nous pouvons y parvenir, nous le ferons, sinon, nous passerons à d'autres objectifs. Ce n'est pas l'opération individuelle qui compte, mais c’est un travail d’équipe: Ce groupe représente une bonne valeur objective, à part Perisic qui est parti."
       
      Comment ça s'est passé avec Gnonto ?
      "C'est une plainte que je formule de manière concrète: En Italie, d'un point de vue législatif, l'instrument appelé apprentissage fait défaut. Nous sommes maintenant arrivés à ce constat qui permet aux joueurs atteignant l’âge de 16 ans de pouvoir partir à l'étranger sans salaire et de manière incontrôlée".
       
      Un défenseur partira : De Vrij, Skriniar ou Bastoni selon-vous ?
       
      ®Antony Gilles – Internazionale.fr

      13 commentaires
      1,2k vues
    25. Simone Inzaghi fixe rendez-vous à Paulo Dybala

      Anecdote intéressante de la part de la Gazzetta Dello Sport car si tout l’Inter est impatiente d’accueillir La Joya, le plus excité de la bande se somme Simone Inzaghi

      ça bosse dur, très dur même, hein Boss! 
       
      "Simone Inzaghi, lors de la réunion où était présent son agent, au Siège du club, lui a souligné son désir de voir le joueur disponible immédiatement." Comprenez : "A temps pour le début du stage d'entraînement qui débutera le 6 juillet 2022."
       
      ®Antony Gilles – Internazionale.fr

      12 commentaires
      1,4k vues
    26. WhoScored révèle l’impact de Milan Skriniar à l’Inter

      Milan Skriniar est l'un des principaux joueurs cités pour quitter l'Inter lors de cette fenêtre de Mercato. Et si le Psg met une pression intense, les Nerazzurri ont refusée, à juste titre la première offre. Mais attention, car le Cœur et l'Âme des Nerazzurri, le Leadership qu'il propose sera pratiquement impossible à remplacer.
       
      Du cœur, de l'âme mais aussi et surtout une grande solidité
       
       
       
       "Milan Skriniar n'a pas commis une seule erreur ayant conduit à un but adverse en 172 apparitions en Serie A avec l'Inter".
       
      ®Antony Gilles – Internazionale.fr

      21 commentaires
      1,4k vues
    27. Steven Zhang: "Ne vous fiez pas aux spéculations, allons de l’avant pour continuer à gagner"

      Durant son voyage qui l’a porté aux Etats-Unis, Steven Zhang a assister à distance au travail exceptionnel réalisé par Giuseppe Marotta avec, en tête de proue le retour de Romelu Lukaku et l’arrivée de Paulo Dybala. Et S’il faudra bien sur faire l’équilibre, comme cela a été répété il y a déjà trois semaines, le plus important reste le résultat sportif
       
      Preuve en est, le Discours que le Président a tenu hier à Interello

       
      "Nous avons vécu des périodes uniques en gagnant trois titres. A présent, Ne vous fiez pas aux spéculations, bouchez-vous les oreilles faces aux spéculations qui arrivent de l’extérieur du club, et travaillons ici pour aller de l'avant et continuer à gagner ensemble."
      "Un Scudetto, une Coppa Italia, et une Super Coupe d'Italie, sans oublier nos deux deuxièmes place et une Finale en Ligue Europa….Il y a six ans, je n'aurais même pas pu l'imaginer, surtout si on m'avait dit que nous allions battre la Juventus deux fois en finale."
      Avant de partir, il a tenu a remercier ceux qui travaillent pour l'Inter au quotidien en confirmant qu’il n’avait pas du tout l’intention de la quitter!
       
      Paris, Paris, on t' 😬
       
      ®Antony Gilles – Internazionale.fr

      5 commentaires
      658 vues
    28. Alessandro Antonello: "Lukaku & Dybala ? ça peut se faire !"

      Alessandro Antonello, L’Administrateur-Délégué de l’Inter ne se cache plus, interviewé à l’occasion d’un évènement pour Trenitalia, celui-ci s’est livré sur le Mercato bouillant Nerazzurro
       

       
      Lukaku en plus de  Dybala ?
      "À l'heure actuelle, il est fondamental de combiner compétitivité sur le terrain et durabilité économico-financière. C'est le travail que nous faisons, car tous les choix du club sur le Mercato sont et seront toujours inspirés par ces deux mots. Nous voulons respecter les palettes du Fair-Play Financier de l'Uefa et ses nouvelles règles à partir de 2024-25. Tout peut être fait, en tenant compte de la durabilité économico-financière."
       

       
      Lukaku ?
      "Il y a un grand désir pour le joueur de revenir, ensuite il y a la faisabilité économique et la résolution de certains problèmes techniques qui doivent être vérifiés, mais il est préférable de parler de cela avec Marotta."
       
      D'ici au 30 juin ?
      "Nous essaierons de tout faire dans les délais que nous avons prévus."
       
      Pensez-vous que la perte du Scudetto a provoqué cette réaction, cette révolution ?
       
      ®Antony Gilles – Internazionale.fr

      5 commentaires
      935 vues
    29. La Marque "Paulo Dybala"

      C’est une révélation de Tuttosport, si l’Inter a décidé de miser sur Paulo Dybala, l’arrivée de la Joya apportera une plus-value aussi bien fondamentale sur le terrain, qu’en terme d’image
       

       
      "L'un des aspects qui a incité l’Inter à miser à miser sur Paulo Dybala est sa visibilité mondiale. Il dispose d’une Fan Base de de près de 70 millions de followers à travers l’ensemble des différents réseaux sociaux à travers le monde. Pour le Président Steven Zhang, le voir porter les couleurs Nerazzurre peut également représenter un extraordinaire virage en terme de marketing du club, en prenant en considération le fait que, depuis l'époque d’Il Fenomeno Ronaldo, l'Inter n’avait plus jamais eu un joueur avec un tel impact dans l’imaginaire collectif."
       
      L’Inter larguée

       
       
      Dybala a 15,5 millions d'"amis" sur Facebook, 2,5 millions de followers sur Twitter et 48 millions sur Instagram, des chiffres qui font de lui le leader des joueurs en Serie A. ligue: "Le chiffre sur Instagram est particulièrement significatif de l'impact que son atterrissage à la Pinetina peut représenter à l’Inter : En additionnant les followers des 25 joueurs de l'effectif la saison dernière, on arrive à 54 millions, un chiffre " maintenu élevé  grâce aux deux Chiliens, puisque Vidal revendique 17,2 millions de followers, tandis que Sanchez en compte 13,9."
       
      48 millions pour la Joya 22,9 millions pour l’Inter sans les Chiliens…  
      Ouch !
       
      ®Antony Gilles – Internazionale.fr

      8 commentaires
      1,2k vues
    30. Giuseppe Marotta : "Je suis capable de vous promettre une équipe compétitive"

      Giuseppe Marotta, l’Administrateur-Délégué de l'Inter, s’est montré très clair lors de la présentation du livre "Adesso parlo io" retraçant la vie d’Antonio Matarrese.
       
      Voici sa déclaration à la Gazzetta.it

       
      "Bien plus que des rêves, je suis capable de vous promettre  une équipe compétitive, dans le respect de la soutenabilité et de l’Histoire de ce Glorieux club."
       
      Le Mercato d’aujourd’hui ?
      "Le football actuel a des valeurs importantes mais qui sont moins solides que par le passé, c’est un modèle qui n'existe plus. Matarrese représentait un modèle entrepreneuriat qui était composé de Présidents et de grands entrepreneurs qui ont écrit l'Histoire des Affaires et du football de l'après-guerre. Les accords conclus de bouche à oreille sont désormais révolus et difficile à suivre."

      Pensez-vous vraiment que le Padrino laissera partir un joueur du Calibre de Milan ?
       
      ®Antony Gilles – Internazionale.fr

      3 commentaires
      716 vues
    31. Nous sommes Pazzi de notre Inter!

      C'est une révélation de la Gazzetta Dello Sport: L'Inter présente des statistiques stratosphérique au nievau de sa campagne d'abonnement....Et , depuis samedi dernier la vente des abonnements de saison pour les personnes en liste d'attente en 2019 est disponible.
       


       
       
      L'Inter a annoncé des chiffres stratosphériques au Stadio Giuseppe Meazza:  1.128.377 tifosi ont foulé le Meazza cette saison toute compétitions confondues. Mais si l'on considère que la seule "Serie A"  la suprématie Nerazzurra est totale avec la présence de 854.983 tifosi, soit une moyenne par match de 44.999 fous-furieux!
      "Le match de championnat ayant attiré le plus grand nombre de Tifosi a été la réception de la Roma, programmé le 23 avril 2022 avec un nombre impressionnant de 74 947 sièges occupés."
       
      Il s'agit, pour notre Beneamata, d'un Leadership incontesté et incontestable depuis maintenant 8ans!
       
      ®Antony Gilles – Internazionale.fr

      13 commentaires
      816 vues
    32. Denzel Dumfries veut aussi rester !

      Personne ne veut quitter l'Inter et c'est pratiquement devenu une certitude. Malgré les nombreuses rumeurs du Mercato, les joueurs de l'Inter sont bien à Milan. Skriniar, Lautaro, Bastoni, Barella, vous pouvez à présent ajouter Dumfries.
       

       
      L’ailier droit s’est exprimé sur la chaîne néerlandaise NOS et il ne se montre pas intéressé par les rumeurs concernant Chelsea et Manchester United, il se réjouit au contraire de retrouver la saison prochaine la Beneamata:
       
      Enfin en vacances ?
      "Oui, j'ai plus de courbatures maintenant qu'au début de la saison. Mais on s'y habitue. Et puis maintenant je vais pouvoir m'éloigner un peu de l’Inter car les vacances sont importantes, je l'ai déjà dit aux gars… il rit. Non, sérieusement, j'ai quatre semaines de repos et j'ai besoin de me ressourcer pour une nouvelle et importante saison. Elle a été longue et pour moi, c'est aussi celle où j'ai dû m'habituer à un nouveau club: Ce fut une année fantastique, pleine de rebondissement."
      "Au début, c'était un peu difficile, mais je m'attendais à ce que ce soit le cas en raison du changement de pays et de championnat, c'était la première fois pour moi en dehors des Pays-Bas. Mais ensuite je me suis senti vraiment bien, je me suis sentie chez moi. C'est très agréable de jouer en Italie, j'aime leur culture."
       
      ®Antony Gilles – Internazionale.fr

      15 commentaires
      1k vues
    33. Suning n'est pas préparé à cela: "Il capitano non si tocca, è uno di noi"

      "Il Capitano non si tocca, è uno di noi" que l'on peut aisément traduire par "On ne touche pas au Capitaine, c'est l'un des nôtres" est entrain de monté en tour sur les réseaux sociaux et le message est bien clair pour l'Inter: Attention à l’Émeute des Tifosi
       
      Comme le révèle nos confrères de Fcinter1908, les Tifosi ont mis un véto sur le départ d'un joueur en particulier: Milan Skriniar qui est très sérieusment courtisé par le Paris-Saint-Germain
      "Ce sont des journées chargées dans le Viale della Liberazione, l'Inter essayant de conclure le plus rapidement possible ses opérations de Mercato, tant entrantes que sortantes. Et parmi les départs possibles ces derniers jours a filtré le nom de Milan Skriniar, qui a une offre importante du Paris Saint-Germain. Le défenseur central slovaque est pourtant l'une des idoles incontestées des Tifosi, qui ne veulent absolument pas que l'ancien joueur de Samp soit vendu."
       
       
       
      Un tollé que nous cautionnons également!
       
      ®Antony Gilles - Internazionale.fr

      4 commentaires
      711 vues
    34. Giuseppe Marotta veut réaliser un mercato éclair

      Giuseppe Marotta s’est livré au parterre de journalistes présents à l’occasion de la présentation du livre "Argomenti di diritto nazionale e internazionale dello sport e di giustizia sportiva", realisé par Gennaro Terracciano, Piero Sandulli et Carlo Rombolà:
       

       
      Dybala?
      "Je travaille pour construire une équipe compétitive comme se doit de le mériter l’Inter. Mon travail, ainsi que celui de Piero Ausilio et Dario Baccin, vise précisément à conclure le tout d’ici à la fin juin car nous souhaitons mettre à la disposition de Simone Inzaghi la meilleure équipe possible, en respectant toujours ce concept de soutenabilité que nous nous devons de garder à l’esprit."
       
      Y-a-t’il un intérêt réel pour Skriniar ?
      "Non."
       
      Ça a le mérite d’être clair, très clair même....
       
      ®Antony Gilles – Internazionale.fr

      6 commentaires
      1,5k vues
    35. Simone Inzaghi prolonge l'aventure

      C'est une confirmation du Corriere Della Sera: Auteur d'une très belle première saison à la tête de l'Inter, avec 2 trophées au compteur et une belle seconde place, Simone Inzaghi restera liée à l'Inter pour les années à venir!
       

       
      "C'est une certitude: L'Inter continuera avec Simone Inzaghi après ses deux coupes gagnées : Un accord a été trouvé pour le renouvellement de son contrat jusqu'au 30 juin 2024, avec une revalorisation salaire en passant de 4 millions à 5,5 millions d'euros."
       
      "L'officialisation aura lieu, la semaine prochaine, lorsque Steven Zhang sera de retour en Italie".
       
      Mérité!
       
      ®Antony Gilles - Internazionale.fr

      13 commentaires
      1,3k vues
    36. Tullio Tinti: "Bastoni va rester à l'Inter"

      Tullio Tinti, l'agent d'Alessandro Bastoni et de Simone Inzaghi a été intercepté à la sortie du Siège Nerazzurro par nos confrères de Fcinter1908.i: "Inzaghi, Bastoni, qui d'autres ? J'en ai beaucoup, j'ai Ranocchia et aussi quelques jeunes."
       

       
      Y-a-t'il des chances que Bastoni reste  ?
      "Il y a toujours des possibilités."
       
      Pouvez-vous apaiser les Tifosi sur la situation entourant Alessandro ? 
      "Absolument, Bastoni va rester à l'Inter. Il a un contrat avec le club et il est heureux de jouer ici."
       
      Allez-vous revoir son contrat à ce stade ?
      "Je respecte les contrats, mais si on m'appelle, il n'y a pas de problème".
       
       
      Concernant la prolongation de Simone Inzaghi, Tinti a préféré filer en douce: "Je dois filer parce que j'ai beaucoup d'autres choses à faire."
       
      ®Antony Gilles - Internazionale.fr

      9 commentaires
      996 vues
    37. DigitalBits va faire du bien à l’Inter, Nike risque de le sentir passer

      C’est une information en provenance du Corriere Dello Sport : L’année prochaine, avec la présence de DigitalBits en lieu et place de Socios.com, l’Inter sera la seconde équipe a percevoir le plus de la part de son Main Sponsor!
       

       
      "A partir du 1er juillet 2022, DigitalBits remplacera Socios.com qui n'est resté que 12 mois, versant dans les caisses de Viale della Liberazione 16 millions d'euros plus les bonus. Ce qui représente une somme de base qui aura été quoiqu'il arrive supérieure à la 'base' qui était précédemment garantie par Pirelli et ses 12 millions d'euros. La somme convenue avec l'entreprise californienne de Blockchain est cependant bien plus importante : Elle est le fruit d'un contrat signé à l'automne dernier, qui prévoyait la première année en tant que sponsor de manche pour 5 millions d'euros et 85 millions d'euros plus bonus à répartir sur les trois saisons suivantes pour devenir le "Main Sponsor"."
      "L'annonce du nouveau mariage ne sera probablement pas faite avant la mi-juillet, soit lors de la présentation des nouveaux  maillots 2022-23. Ce qui est d'ores et déjà certain, c'est que le montant qui proviendra de Digitalbits augmentera d'année en année et qu'il sera assorti de bonus qui se déclencheront en fonction des qualifications pour les coupes européennes et surtout des trophées remportés."
      "Comprenez : Le quota de 30 millions d'euros prévu pour la troisième année sera sûrement dépassé, mais cela pourrait aussi se produire lors de la saison précédente. Seul Jeep, le sponsor de la Juve, garantit plus d'argent."
       
      Le Saviez-vous ?

       
      Suning a confirmé maintenir son "Parrainage" à la Pinetina, qui portera toujours le nom du Colosse chinois. Le nouvel accord annuel pour la saison 2022-23 est toutefois légèrement inférieur aux 16 millions d'euros actuels."
      "Avec Nike, les négociations se poursuivent pour le renouvellement de l'accord qui expire en 2024 : l'Inter demande une somme estimée entre 30-35 millions par rapport à la base actuelle de 12 plus des bonus."
       
      Pensez-vous que l'Inter puisse remercier Nike façon "Pirelli" ?
       
      ®Antony Gilles – Internazionale.fr

      1 commentaire
      1,6k vues
    38. Lautaro Martinez et Nicolò Barella sont les joueurs les plus cher de la Serie A

      Le CIES a établi la liste des joueurs les plus cher en procédant à un Top 100 en cette fin de championnat. Ont été pris en compte différents facteurs parmi lesquels l’âge et la durée de fin de contrat.
       

       
      La Serie A est tintée de Nerazzurro avec Lautaro Martinez qui passe le palier des 100 millions d’euros. Le Toro est suivi par Nicolò Barella et Dusan Vlahovic. Dans ce Top 10 italien, on retrouve un autre interiste : Alessandro Bastoni, mais également 3 milanistes et deux autres juventines. La belle surprise reste aussi la présence d’Abraham qui termine au pied du podium.

      Au niveau mondial, le classement est dominé par Kylian Mbappé et ses 205,6 millions d’euros qui dispose d’une très large avance sur le Champion d’Europe Vinicius Junior et ses 185,3 millions d’euros qui est suivi d'Erling Haaland avec ses 152,6 millions d’euros.
       
      ®Antony Gilles – Internazionale.fr

      5 commentaires
      652 vues
    39. Wesley, cet excellent professeur d’Italien

      Wesley Sneijder, qui aurait dû remporter le Ballon d’Or 2010 est non seulement un génie du foot, un mec simple et humble qui ne refuse jamais d’être accosté par les tifosi, c’est aussi et surtout un très gros blagueur !
       
      Yuto Nagatomo en sait quelque chose

       
      "J’adorais faire des blagues à Nagatomo: Quand il est arrivé à l’Inter, il ne parlait pas très bien l’italien. En avant-match, un jour, Moratti est entré dans le vestiaire et nous nous sommes levé pour le saluer. Nagatomo était à côté de moi et je lui ai dit : "Lorsque tu salueras le Président, en signe de respect, tu devras lui dire  "Ciao Bastardo"que l’on peut littéralement et poliment possible traduire par "Salut enfoiré".
      "Le Président a fait le tour du vestiaire et lorsqu’il est arrivé à notre niveau, Yuto lui a dit "Ciao Bastardo" en s’inclinant. Même Moratti était plié de rire !"
       
      ®Antony Gilles – Internazionale.fr

      2 commentaires
      680 vues
    40. Plus-values: Dossier classé sans suite pour l'Inter!

      C'est une information en provenance de l'Ansa: Hier, celle-ci a confirmé que l'enquête sur les plus-values "imputés à des inconnus" de l'Inter se dirige vers un dossier classé sans suite.
       

       
      "L'enquête du parquet de Milan sur le délit présumé de fausse comptabilité n'a pas révélé d'éléments pénalement pertinents."
      Pour rappel, une dizaine d'opérations budgétées par la Beneamata pour environ 90 millions d'euros, avec des valorisations jugées "disproportionnées " par rapport aux valeurs réelles, avaient été examinées à la loupe, parmi elles, nous pouvons citer entre autre Ionut Radu et Andrea Pinamonti.
       
      Une affaire rondement bien menée!
       
      ®Antony Gilles – Internazionale.fr

      4 commentaires
      951 vues
    41. Lautaro Martinez jure aussi fidélité à l’Inter

      Véritable Matador face à l’Italie, Lautaro Martinez, tout comme Alessandro Bastoni, Nicolò Barella et Milan Skriniar, n’entend pas quitter l’Inter!
       
      Resterez-vous à l’Inter ?
       
       
      "Oui, oui, oui, j’ai une très grande envie de de rester à l’Inter. Pour l’heure, rien ne m’a été communiqué et j’ai envie de continuer à l’Inter."
       
      Lautaro, le Zamorano de cette génération selon vous ?
       
      ®Antony Gilles – Internazionale.fr

      11 commentaires
      999 vues
    42. Alessandro Bastoni refoule la Premier League

      Une fois de plus, Milan Skriniar a réitéré son amour pour les couleurs des Nerazzurri : "Mon avenir est à l'Inter", a déclaré le défenseur slovaque, qui ambitionne de devenir une Bandiera du club et il en va de même pour Lautaro qui se sent très bien à Milan et qui, avec son épouse Agustina, est sur le point d'ouvrir un restaurant dans la Capitale de la Mode lombarde.
       
      Bandiera Bastoni

       
      Comme le révèle le Corriere Dello Sport, l’actualité de ce jour concerne Alessandro Bastoni:  "Tottenham, mais pas que, veut se l’offrir, mais le défenseur ne semble pas particulièrement attiré par la perspective d'aller jouer en Premier League et qui sait, si cela peut être dû au fait qu'il est devenu assez récemment papa d’une petite fille, et rester chez les Nerazzurri reste sa principale préférence et vu sous cet angle, c'est mieux ainsi. Dans le sens où cela signifie qu’être à l’Inter, c’est quelque chose de bénéfique."
      "Mais le problème, si peut le nommer de la sorte, c’est qu'il y a aussi d'autres besoins. Et l’Inter devra conclure sa session estivale avec des ventes à hauteur de 60 à 70 millions d’euros, combiné à une réduction de 10-15% de la masse salariale. Pour y parvenir, tout se dirigeait vers un transfert de Bastoni vu son attrait en Angleterre et avec l’optique de récupérer au moins une soixante millions. Mais bien évidemment, c’était sans compter sur cette variable : Celle du programme de vie défini par le principal concerné !"
       
      Seriez-vous prêt à connaitre une session estivale plus compliquée afin de conserver Alessandro, dégraisser les joueurs de seconde zone et en recrutant, peut-être que Paulo Dybala ?
       
      ®Antony Gilles – Internazionale.fr

      10 commentaires
      1k vues
    43. "Inter, je veux être ton Hamsik" - La déclaration d’amour de Milan Skriniar

      Milan, le vrai et seul Milan s’est livré au portail Pravda pour déclarer à nouveau son amour à l’Inter, en prenant en exemple l’aventure azuréenne de Marek Hamsik au Napoli: "Je suis heureux, j’ai ramené deux coupes à la Maison, même si je suis déçu d’avoir perdu le Scudetto. Nous avons vécu une très sale période entre février et mars. Nous avons aussi balancé certains matchs comme le Derby que nous avions dominé pour ensuite le perdre en deux minutes, c’est dommage."
       

       
      Avant la saison, on avait anticipé des scénaris catastrophiques qui ne se sont jamais concrétisés...
      "L’Inter était et reste en bonne condition. Il y a eu ces hypothèses car tu as eu deux joueurs clés et l’entraîneur qui sont partis, mais un nouvel entraîneur est arrivé il a apporté sa griffe à l’équipe et il l’a très bien fait. Nous avons prouvé que nous sommes aussi bien l’une des meilleures équipes d’Italie que d’Europe."
      "Mon futur est à l’Inter, j’y ai un contrat, rien ne change: J’ai quasiment tout le temps joué et mes prestations ont toute été solide, je continuerai à porter le maillot Nerazzurro."
       
      Vers un futur à la Hamsik au Napoli ?
      "Oui, j’aimerai pouvoir faire quelque chose de ce genre, l’Inter est revenu à un très haut niveau en Europe, c’est une belle carte de visite: les Tifosi aussi l’ont perçus, à chaque match à domicile, on évolue avec 75.000 personnes dans le Stade."
       
      Le Scudetto du Milan ?
      "Les premiers jours étaient difficiles, mais je suis certain que nous reprendrons la première place la saison prochaine."
       
      Le Brassard, il faut lui donner le brassard les gars !
       
      ®Antony Gilles – Internazionale.fr

      6 commentaires
      905 vues
    44. Roberto Di Stefano : "L'Inter et l'AC peuvent commencer la construction du nouveau stade dans 18 mois"

      Le maire de Sesto San Giovanni, Roberto Di Stefano, estime que sa région serait bien équipée pour accueillir le nouveau stade de l'Inter et de l'AC Milan et que la construction pourrait commencer dans les dix-huit mois.
      S'adressant au journal milanais Gazzetta dello Sport, Di Stefano a souligné qu'il y aurait peu d'obstacles et que la construction serait achevée en temps voulu si les clubs choisissaient Sesto.
      Sesto a toujours semblé être l'un des plans de secours les plus probables pour les Nerazzurri et les Rossoneri dans leur recherche d'un site où construire un nouveau stade pour remplacer le San Siro.
      Jusqu'à présent, les clubs n'ont pas été poussés à abandonner les plans de construction dans la ville de Milan, mais les retards bureaucratiques ont déjà forcé les clubs à allonger leurs délais et pourraient le faire davantage.
      M. Di Stefano pense que si les clubs finissent par se lasser, il n'y aura aucun problème s'ils changent leurs plans pour construire à Sesto.
      "Juste au cas où, nous serions prêts tout de suite ici", a-t-il déclaré.
      "La zone est une propriété privée et son propriétaire serait d'accord pour une vente, poursuit-il, l'administration municipale est d'accord. En d'autres termes, seul le feu vert des clubs serait nécessaire."
      Il a fait valoir que les clubs devraient envisager Sesto "parce qu'il n'y a pas de problèmes critiques. Parce que les coûts seraient moins élevés. Parce que la première pierre pourrait être posée en dix-huit mois, alors qu'à San Siro, je ne sais pas."
      Di Stefano a précisé que "ce sont des zones qui ont déjà été démolies et presque entièrement récupérées. De plus, comme il s'agit d'une zone privée, il n'y aurait pas besoin de débat public."
      "Je ne négligerais pas le calendrier", a-t-il poursuivi, "lorsqu'un soutien financier est en jeu, c'est un aspect indispensable de la rémunération du capital."
      "Autour du stade, il y aurait 24 hectares de parc tels que définis dans le plan d'urbanisme", a-t-il poursuivi.
      En ce qui concerne la superficie de la zone, il a noté qu'ils pourraient mettre à disposition "environ 130 mille mètres carrés. C'est un dixième de la zone que nous réaménageons."
       
      ®Oxyred – Internazionale.fr via SempreInter

      2 commentaires
      927 vues
    45. "The Calcio is Back", l'Inter aux USA !

      En marge de l'inauguration du projet de la Serie A "Calcio is Back", l'Inter a profité du voyage pour rendre visite à trois Inter Clubs aux USA.
       

       
      La dernière excursion de l'Inter aux USA était faite d'évènements, rencontres et visites des Inter Clubs locaux. L'évènement d'inauguration du projet "Calcio is Back" de la Serie A avait lieu au Metropolitan Museum of Art de New York où les clubs de Serie A ont pu côtoyer des célébrités du monde du sport et de la culture, tandis que le clan Inter a profité de l'opportunité pour jeter un œil aux Inter Clubs de la région.
      Une délégation comptant Alessandro Antonello (CEO), Luca Danovaro et Barbara Biggi a visité l'Inter Club Facchetti New Jersey (actif depuis 2007), l'historique New York Moratti USA Club fondé en 1995, et le récemment établis du coté de Manhattan. On trouve également des Inter Clubs du coté de l'Ohio, Miami, Las Vegas et Washington DC.
      Dans la lignée du processus d'internationalisation actuel du club, la croissance des Inter Clubs à l'étranger est exponentielle ces dernières années, avec 154 clubs répartis entre 69 pays sur 5 continents. La fan base internationale du club, en constante progression, compte environ 22 000 membres pour une augmentation de 11% sur cette année seulement en dehors des frontières italienne. Les chiffres prouvent la passion des membres Inter Club à travers le monde et à quel point ils se sentent connectés au club, ses valeurs et la notion d'appartenance à un projet commun malgré la distance physique entre eux.
      Tout le travail de développement a été consolidé par une série d'initiatives au cours de l'année, incluant évènements promotionnels, meet & greets et des activités exclusives les jours de match.
       
      ©Internazionale.fr, via Inter.it - Traduction Trent_FCI

      3 commentaires
      917 vues
    46. La Curva Nord félicite la Primavera!

      Après sa victoire au "Mapei Stadium" de Reggio Emilia contre la Roma, la Primavera a offert à l'Inter son dixième Scudetto de son Histoire dans cette catégorie. Pour l'occasion, la Curva Nord a félicité l'équipe de Cristian Chivu via Facebook
       
       
      "NOUS SOMMES FIER DE NOS JEUNES!
       La Curva Nord tient à féliciter la très belle Emprise de notre équipe de jeunes qui a réussi le merveilleux exploit d'avoir remporté le Scudetto dans sa catégorie. Nous espérons que nous aurons bientôt l'occasion de célébrer également ce titre, comme le méritent ces jeunes  garçons bourré de talents".
       
      Les gars, ils ne sont pas encore majeurs, allez-y mollo!
       
      ®Antony Gilles – Internazionale.fr

      1 commentaire
      561 vues
    47. Officiel : Notre Primavera remporte le Scudetto !

      L'Inter Primavera est Championne d'Italie! Les Nerazzurri estampillés Cristian Chivu ont battu la Roma 2-1 après prolongation.
       

      Steven Zhang a d’ailleurs tenu à publier un court tweet pour l’occasion
       
      Ils remportent de la sorte le dixième titre de leur histoire, le sixième au cours des 20 dernières années !
       
      La relève est assurée!
       
      ®Antony Gilles – Internazionale.fr
       

      3 commentaires
      668 vues
    48. Ivan Perisic salue officiellement l’Inter

      Ivan Perisic a quitté l’Inter pour retrouver Antonio Conte. Toutefois, Ivan le Terrible a fait usage d’Instagram pour remercier, une dernière fois, la Communauté Nerazzurra
       

       
      "Après 254 matchs, 55 buts, 49 passes décisives, 3 trophées et 18. 934 minutes passées sur le terrain à porter ce glorieux maillot, mon aventure à l'Inter se termine ici. Bien que chaque fin marque un nouveau départ, il est important de revenir sur ces années passées et de partager avec vous ma fierté la plus sincère pour le travail accompli et les objectifs atteints ensemble. Ce fut une expérience inoubliable qui m'a tant apporté en tant que joueur et à toute ma famille."
      "À l'équipe, au personnel, à tous les employés, mais surtout aux Tifosi : Vous aurez toujours une place spéciale dans mon cœur. Je pars en me sentant honoré d'avoir fait partie de ce club. Avec tant d'émotions dans mon cœur, je vous laisse en disant:  "È una gioia inifinita, che dura una vita, Pazza Inter, amala"."
       
      Merci pour tout Champion!
       
      Antony Gilles – Internazionale.fr

      37 commentaires
      1,4k vues
    49. Pour la Rosea, le déficit de l'Inter sera de 120 millions d'euros

      C'est une révélation de la Gazzetta Dello Sport:  "Comme l'Inter l'a officialisé hier après la réunion du Conseil d'Administration, les résultats trimestriels du 31 mars 2022 ont été approuvés. Les revenus consolidés du club Nerazzurro ont connu une augmentation de 20% grâce aux ventes de Romelu Lukaku et Achraf Hakimi réalisées la saison dernière, sans oublier la réouverture des stades, qui a permis au club de gagner environ 40 millions d'euros."

       
      Toutefois, le coup d'arrêt trouve son origine dans les sponsorisations: "Certains "crédits" de parrainage signés avec des entreprises chinoises opérant dans le secteur du tourisme et des événements sont devenus irrécouvrables pour une somme avoisinant les 23 millions d'euros qui seront à marquer au bilan.  D'ici au mois de juin, on pourra également constater une nette amélioration du déficit Nerazzurro qui passera de -246 millions d'euros à 120 millions d'euros, le club avait d'ailleurs envisagé de revenir à une perte de 100 millions d'euros."
      Enfin d'ici le 30 juin, le club dirigé par Suning conclura un nouveau Settlement Agreement avec l'UEFA, comme devront le faire d'autres clubs. Cela pourrait entraîner des restrictions financières et sportives. La réunion virtuelle avec le bureau de Nyon est d'ailleurs à l'ordre du jour dans les prochains jours. 
       
      Trouvez-vous que l'Inter est resté dans sa ligne de conduite vu la somme annoncée de 120 millions d'euros ?
       
      ®Antony Gilles – Internazionale.fr

      5 commentaires
      823 vues
    50. Milan Skriniar se livre sur Tottenham!

      Interviewé lors de la mise au vert de son équipe nationale, Milan Skriniar, s’est livré sur l’excellente saison qu’il a réalisé sous la vareuse interiste : "Cela m’a fait mal de ne pas avoir remporté le Scudetto."
       

       
      "La saison a été tout de même positive, même si nous n’avons pas remporté le titre: Nous sommes parvenu à remporter deux titres : la Super Coupe et la Coupe d’Italie. Nous avions le Scudetto entre les mains mais nous ne sommes pas parvenu à gérer certaines rencontres: Je pense par exemple au Derby retour lorsque nous menions 1-0 à la 75’ et lorsque en trois minutes nous avons été terrassé alors que nous étions la meilleure équipe dans ce match.  Cette défaite s’est finalement révélée décisive. "
      "Il y a aussi eu d’autres matchs comme celui de Bologne, ou comme pour ainsi dire, nous nous sommes nous-mêmes perdu. Entre février et mars nous avons perdu de très nombreux points, mais la fin de saison a été tout de même belle car nous sommes parvenu à remporter la Coppa en battant la Juve."
       

       
      Tottenham ?
      "J’ai un contrat avec l’Inter et je suis très heureux. Ce sont des spéculations qui ont lieu chaque annéesou tous les six mois, mais il n’a rien de concret : Je suis satisfait à Milan. L’année dernière nous avons remporté le Scudetto, cette année, la Coppa Italia et la Super Coppa. J’ai encore une raison de me battre, nous avons des objectifs à atteindre et j'en suis satisfait."
      "Je crois que la saison prochaine, nous serons tout aussi compétitifs sur tous les fronts, bien plus que nous le sommes maintenant."
       
      Mais donnez-lui le brassard !
       
      ®Antony Gilles – Internazionale.fr

      6 commentaires
      973 vues
  • Derniers commentaires dans l'actualités de l'Inter

  • En ce moment sur le forum

  • A voir également

×
×
  • Créer...

Information importante

En naviguant sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies. Nous ajoutons des cookies sur votre appareil pour aider à améliorer votre expérience sur notre site. Consultez notre Politique de confidentialité. Vous pouvez choisir d’ajuster vos paramètres de cookie, sinon nous supposerons que vous êtes d’accord pour continuer...