Aller au contenu
×
×
  • Créer...
  • Supprimer les pubs

    Les publicités diffusées sur notre site le sont uniquement aux visiteurs non connectés. Créez votre compte maintenant ou connectez-vous pour bénéficier du site sans aucune publicité.

  • F.C. Internazionale Milano


    10170 articles dans cette catégorie

      Stefano Sensi, sanctionné par l’Inter à cause de sa fiancée ?

      Rubrique people en ce lundi matin : Alors qu’il fut l’un des meilleurs joueurs face à la Fiorentina, Stefano Sensi ou plutôt Giulia Amodia, sa fiancée lui a tiré une joli balle dans le pied
       
      La problématique des réseaux sociaux

       
      En effet, alors que l’intention est Noble à la base, Giulia a publié une photo d’elle et Stefano ensemble sur une trottinette électrique accompagné : de la légende: "Tout mon amour se retrouve ici."
       

      Cautionnez-vous le comportement de Madame Sensi ?
       
      Problème : Être à deux sur une trottinette qui semble électrique et accompagné du chien est strictement interdit dans le code de la route italien. L’Inter, qui est toujours très attentive au comportement de ses employés sur les réseaux sociaux semble ne pas avoir apprécié cette démonstration d’affection
       
      Pensez-vous que Stefano sera et mérite d'être sanctionné ?
       
      ®Antony Gilles - Internazionale.fr

      14 commentaires
      226 vues

      Conte: la Puissance du banc

      C’est une information de la Gazzetta Dello Sport, ce samedi soir, dans le stade du Giuseppe Meazza, Antonio Conte a ressenti une emprise empirique, il a constaté de lui-même que son équipe est devenu mentalement une force de la Nature : "Sa nouvelle Inter propose maintenant  de la profondeur, elle est résistante et est dure…Dure à tuer,  Dur comme les personnalités des milieux de terrain qui sont montés pour  aller au combat"
       
       Abondance de choix

       
      « Lors de cette première folle soirée de sa seconde saison, au moment où cela s'est nécessaire, il s’est retourné vers le banc et a frissonné : Le noyau de l’Inter propose, sans l’ombre d’un doute, une profondeur inégalée et des plus importantes sur ces dernières années, il est hautement compétitif. Antonio Conte n’était pas habitué à tant d’abondance, soit le meilleur tranquillisant dans l’hystérie de ce Inter-Fiorentina."
      "Ce n’est pas un hasard si la remontée est la fille légitime des changements opté par l’entraîneur pour corriger les incertitudes initiales. La seconde fois où il était mené, une poussée d’adrénaline, de rage et de talent lui est monté à la tête : Qui d’autre que lui peut se vanter d’aligner une flèche flambant neuf comme Hakimi, deux guerriers destructeurs comme Vidal-Nainggolan, un attaquant créatif comme Sanchez et Sensi dont il ne faut absolument pas sous-évaluer son impact moteur ?"
       
      “Il y a un an, lorsqu’il se retournait, il ne trouvait aucun milieu de terrain sur le banc, à présent, nous voulons offrir plus de choix à notre entraîneur"  Beppe Marotta, lors de la première conférence de presse de la saison. Et penser de cette façon: avec intelligence, sur l'usage des 5 changements est une opportunité précieuse dont s’est saisie le Grand Conte. Lui qui était assis à côté de l’administrateur-délégué, après des mois de tempête l’écoutait de façon intéressé : C’était quasiment une prophétie."
       
      Ce dimanche, lors du décrassage, Conte a réuni sa trope et il a rendu hommage au Cœur et au mental démontré lors du Final face à la Viola: "Mais pour aller jusqu’au bout, il ne faudra jamais rien prendre pour acquis. L’entraîneur a aussi observé l’autre côté de la lune : Le caractère ne pourra pas toujours suffire : On ne peut plus démarrer comme ce fut le cas au Meazza samedi."
       

       
      Traduisez : Face à Benevento, il faudra donner et se donner beaucoup plus. Et pour atteindre l’objectif, certains de ses durs à cuire sur le banc pourraient débuter en qualité de titulaire :
       
      Arturo Vidal, avec quelques entraînements collectifs supplémentaires semble être prêt à épouser le rôle que Conte lui a réservé. Qu’il s’agisse d’être Mezzala ou Trequartista, c’est lui qui revêtira le rôle de la Courroie de transmission : L’esprit de l’entraineur sera visible à travers lui sur le terrain. Face à la Viola et même s’il n’a pas eu énormément de temps pour se mettre en valeur, il a démonté qu’il est encore assez vif et être une personnalité sur laquelle. on peut compter. Les insertions, les ballons gagnés, les buts arriveront lorsque son temp de jeu aura augmenté.  
      Radja Nainggolan, est entré aux côtés du chilien et il s’est montré surprenant : La dernière fois qu’il avait foulé le Meazza en qualité d’interiste, il avait inscrit le but qualifiant l’Inter en Ligue des champions, le 26 mai 2019...face à l’Empoli , dans un autre match fou Nerazzurro  
      Comment qualifiez-vous le mercato actuel du Padrino Marotta ? Certains diront qu’à l’instar de la Juve de Conte, que Marotta s'est axé a intelligemment doubler les postes avec des joueurs d’expérience.
       
      Validez-vous cette approche ou auriez-vous préféré miser sur des jeunes joueurs prometteurs ?
       
      ®Antony Gilles - Internazionale.fr

      8 commentaires
      224 vues
    1. "Non Mollare Mai" n’est pas qu’un Crédo

      En effet, le slogan de l’Inter: "Non Mollare Mai" soit "Ne jamais abandonner" n’est pas une simple parole en l’air. Les Nerazzurri détiennent, en effet, un record typique de son Adn de fou.....
       
      Révélation d’Opta
       
       
      "La rencontre remportée face à la Fiorentina est la sixième victoire de l’Inter dans une situation de désavantage après 85 minutes de jeu en Serie A. C’est l’équipe qui en compte le plus dans l’Histoire de la Serie A. Tenace....."
       
      Le club devrait-il songer à intervenir dans les frais cardiologiques de ses tifosi ?
       
      ®Antony Gilles – Internazionale.fr

      6 commentaires
      262 vues
    2. L’Inter de Conte "éradique" l’Inter de Spalletti

      Achraf Hakimi, Alexis Sanchez, Christian Eriksen, Romelu Lukaku, Arturo Vidal, mais également Stefan De Vrij…C’est un fait, le saut de qualité de l’Inter de ces deux dernières années est évident, lorsque l’on se déplace à l’occasion d’une séance d’entrainement à la Pinetina.
       

       
      Partant de ce constant, la Repubblica a fait le point sur le Mercato: "Cet été, alors qu’il s’agit d’une session de mercato pauvre pour tous, l’Inter a porté à la Pinetina: Hakimi, en provenance du Real Madrid qui lui préférait Carvajal, Kolarov de la Roma, Pinamonti de retour du Genoa, Darmian qui est en cours d’arrivée en provenance de Parme, mais par-dessus tout Vidal, le joueur que Conte a demandé avec le plus d’insistance.."
      "Sur quatorze mois d’acquisition, personne en Serie A n’a réalisé une telle révolution, si ce n’est le Napoli en son temps.  Quatorze mois qui ont permis à l’Inter de changer 7 éléments du onze titulaire de l’Inter de Spalletti version 2018/2019.
       
      Les revenants et les départs
       
      "Outre les nouvelles arrivées, il y a aussi ces joueurs que l’Inter avait donné en prêt, en espérant un riche rachat, mais qui sont, au contraire, de retour à la base. Et il y a donc Ivan Perisic, qui a réalisé justement au Bayer Munich le Triplé, de retour à la Pinetina a la fin de sa période de prêt. Sort similaire pour Nainggolan, qui suite à son prêt à Cagliari est de retour à Milan et pour Dalbert qui est de retour de la Fiorentina."
       
      "Au jour d’aujourd’hui, l’Inter s’est libérée uniquement de Biraghi, renvoyé à la Fiorentina après une année de prêt, Moses, de retour à Chelsea, Godin, vendu à Cagliari et Vergani parti en prêt à Bologne. A noter l’imminent départ d’Esposito pour la Spal. Pour le reste, l’Inter, comme tous les clubs, a des difficultés à se libérer des joueurs considéré comme indésirable. Il semble prochainement que Candreva, Ranocchia et Joao Mario devrait partir, mais leurs signatures se font attendre."
      "Ce contexte  ne pourra que contrarier ceux qui gèrent le club et qui souhaitent monétiser afin de revitaliser les comptes en souffrance. Mais simultanément contribuent à créer ce "super-noyau" pour l’Inter qui se prépare à débuter samedi, le championnat face à la Fiorentina. Nainggolan peut être considéré comme un réserviste « premium » pour Vidal. Perisic pourrait gérer l’aile gauche et alterner avec Young et vice-versa."
       
      Est-ce que cela pourrait suffire pour battre la Juve dans la Course au Scudetto ?
      "Il est trop tôt pour le dire. Ce qui est certain, c’est qu’une telle abondance de joueurs de qualité ôte tout alibi à l’Inter et aux interistes : Cette année, l’objectif doit être le Tricolore"
       
      ®Antony Gilles – Internazionale.fr

      7 commentaires
      972 vues
    3. Valeur du noyau :  "L’Inter seule équipe italienne dans le Top 10" 

      La suprématie de la Juventus commence à battre de l’aile. Si l’Inter est la candidate au titre la plus sérieuse pour cette saison 2020/2021, la valeur globale du noyau guidé par Antonio Conte  fait à son entrée dans le Top 10 européens.
       
      Solo l’Inter

       
      Si l’Inter est la seule équipe italienne du Top 10 avec une valeur globale de 745,10 millions d’euros, le classement est dominé sans contestation possible par le Liverpool de Jurgen Klopp et son 1,10 milliard d’euros. Le Champion d’Europe 2019 est suivi au classement par Manchester City et le Fc Barcelone.

      On peut également noter la suprématie de la Premier League qui classe 5 clubs dans les 10 premières places, devant l’Espagne (2 clubs). Le Bayern Munich, champion d’Europe en titre, représente seul l'Allemagne et culmine à 830 millions d’euros.
       
      Et les Italiens ?
      L’Inter, 10ème, est désormais l’équipe qui dispose du meilleur patrimoine dans la Botte bien devant la Juve 12ème et ses 696 millions d'euros.
      A la 15ème place on retrouve le Napoli (590 millions d’euros) et le Milan, 19ème (427 millions d’euros)
       
      Lorsque l’on sait que l’Inter, contrairement à la Juventus, a longtemps été écarté de la Ligue des Champions, cette prise de pouvoir est d’autant plus remarquable!
       
      ®Antony Gilles - Internazionale.fr
       

      9 commentaires
      1,6k vues
    4. Ivan Perisic: " Je suis de retour et je veux rester"

      La saison d'Ivan Perisic au Bayern Munich a été couronnée de succès. Le Croate a été protagoniste de la belle performance du club bavarois avec comme point culminant la conquête de la Ligue des Champions. Un an après son départ, il est de retour à l'Inter et est motivé en vue de la prochaine saison
       
       
       
      "Je sors d'une saison incroyable, trois trophées gagnés dans une grande équipe. Au début ce n'était pas facile, j'ai eu des problèmes avec le premier entraîneur. En février, je me suis cassé la cheville mais malgré cela nous avons réussi à tout gagner. Je suis de retour, et je suis content d'être là, j'ai encore deux ans de contrat avec l'Inter. J'espère que cette saison et la suivante nous arriverons à faire de grandes choses, je suis prêt pour cela.
      Le match amical contre Pise?
      "C'était la première fois que je jouais 90 minutes pleines en 3 mois, ce n'est pas facile, il faut du temps pour reprendre le rythme. Nous savons que l'entraîneur insiste sur les efforts physiques et je dois m'y habituer. Nous sommes sur la bonne voie, dans le vestiaire on sent beaucoup d'envie, tous sont prêts à tout donner et la faim de victoire est incroyable."
      Ce que j'attends de cette saison?
      "Qu'elle soit positive, l'année passée j'ai regardé tous les matches de l'Inter,  j'en étais le supporter numéro un . C'est dommage car ils ont été très proches de remporter chacune des compétitions auxquelles ils ont participé". 
       
      ®Samus-Internazionale.fr

      15 commentaires
      853 vues
    5. Qui est Arturo Vidal ?

      Arturo Vidal est désormais officiellement un joueur de l'Inter. Le milieu chilien est transféré définitivement en provenance du Futbol Club Barcelona. Voici son portrait.
      C'est avec des petits pas, effectués les pieds nus le plus souvent depuis Calle Anibal, que le jeune Arturo sortait de chez lui avec sa sœur et se rendait à "la cancha". Ce petit rectangle de terre qui représentait la seule distraction dans son quartier d'El Huasco, dans la commune de San Joaquin, ville de Santiago du Chili. Il lui demandait de se mettre dans les buts et s'amusait à tirer, affinant son pied droit. Des moments de joie innocente pour Arturo qui fut rapidement baptisé "Cometierra" (mangeur de terre, ndlr.). Il jouait du matin au soir et rentrait à la maison couvert de terre et de poussière de la tête au pied. "Manger la terre" est un terme qui lie Vidal à El Huasco. Cet endroit où il était tellement difficile de grandir, où l'argent est toujours une source de problèmes. Cet endroit où son histoire a commencé sur les terrains desséchés et délimités par des moitié de pneus. Un lieu qui l'a vu vivre tant de difficultés.
       
      Né en 1987, le 22 mai plus précisément (une date qui parlera à plus d'un interista), il y a un nom qui caractérise l'enfance d'Arturo, celui de Rodelindo Romàn, l'homme qui, avec son agence, faisait le ramassage des ordures et donnait du travail et de quoi manger à tant de personnes à San Joaquin, y compris le père et le grand-père d'Arturo. Un personnage presque mythologique, à un tel point que l'équipe local fut rebaptisée à son nom.
       
      C'est de cette équipe, de Rodelindo Romàn, que le parcours footballistique d'Arturo Vidal a commencé. Avec le football comme flamme et sa mère Jacquie comme point de référence dans sa vie. Récemment dans une interview, Vidal disait: "Mon idole quand j'étais petit ? Ma maman". Une idole et un point d'ancrage. Dans une situation très compliquée, il n'était pas rare qu'Arturo et ses frères reviennent à la maison sans y trouver de repas. C'est alors que, entre une course dans la poussière et un tir sur le mur du voisin, Arturo a commencé à forger son armure de guerrier, se promettant: "je deviendrai footballeur". 
       
       
      Son premier voyage vers le centre de Colo-Colo, Vidal l'a fait à 12 ans, en bicyclette. Un voyage pour rien d'ailleurs, qui verra Arturo revenir jouer à El Huasco et toujours dans les mêmes conditions. A 11 ans il jouait déjà avec les jeunes de 15 ans. Trois ans après, un nouveau test et Colo-Colo accueille enfin Arturo. Il faut cependant le discipliner sur le terrain. Il débute en tant que défenseur, il est débordant d'énergie et a un très bon pied droit. Sa mère fait des pieds et mains pour qu'il puisse poursuivre ses rêves, lui dédie toute son énergie. Lorsqu'en 2005, le téléphone sonne, Arturo joue aux dames avec son oncle, c'est Dabrowski, l'entraîneur de Colo-Colo: "Tu viens avec l'équipe première". Il se prépare en quatrième vitesse, malgré que ses crampons à l'époque n'étaient ni neufs, ni modernes. Les premiers sous qu'il se fait, il les utilise pour amener sa mère au centre commercial, un luxe dans leur environnement.
       
      Arturo commence doucement, ses deux premières apparitions coïncident avec les deux dernières journées d'un championnat qui désigna Colo-Colo champion du Chili. Un succès qui va se multiplier les saisons suivantes. Vidal progresse, sous la coupelle de Claudio Borghi. Avec lui dans l'équipe, il y a un certain Alexis Sanchez. La transformation de Vidal ne sera pas que dans le jeu. Son aspect et son surnom vont aussi bien changer. Surnommé "Celia" comme la chanteuse cubaine Celia Cruz, il se présente un jour avec un nouveau look, une crête qui lui fera gagner le surnom de "Celia Punk".
      Au-dedans, cependant, rien n'a changé. Il n'avait qu'une seule option pour réussir dans la vie : le football. Tout ou rien, et cela restera ce qui définira ce "Guerriero" comme l'appelle sa mère durant sa carrière. 
       
       
      Le Bayer Leverkusen le met sur ses tablettes en 2007 et le DS du club allemand Rudi Völler, présent au Chili pour Humberto Suazo voit Vidal jouer et le ramène en Europe. La nouvelle vie d'Arturo commence, à des milliers de kilomètres de son El Huasco natal, mais avec toujours un fort lien avec son rectangle de terre et la mentalité qu'il y a appris. Toujours lutter, toujours avoir faim de victoire.
      Il ne réussit pas à gagner avec le Bayer Leverkusen mais ses 4 ans en Bundesliga le forment et il finit sa dernière saison avec 13 buts à son actif. A la Juventus, il retrouve Antonio Conte, un passage-clé dans sa carrière, il gagne et devient surtout un milieu de terrain efficace, redoutable de continuité devant les buts. 7 réalisations la première année, 15 la seconde, 18 la troisième et 8 lors de sa dernière saison.
       

       
      Ses destinations suivantes seront le Bayern Munich et le FC Barcelone où il remportera plusieurs titres, raflant la bagatelle de 8 titres nationaux consécutifs, dans trois championnats différents. A ce palmarès en club, il ajoute notamment deux Copa America décrochées avec son Chili, deux titres qui rendront folle de joie toute une nation, des réalisations qui font de lui un symbole d'une équipe nationale totalement à l'image du pays.
       
      Voila qui est Arturo Vidal, actuel propriétaire du Rodelindo Romàn, un club qu'il a aidé à redémarrer, en finançant et en contribuant à alimenter divers projets à El Huasco. Tout cela parce que c'est là que son cœur bat le plus fort, sur le terrain, où le ballon rebondit. Le terrain où Arturo porte son armure de guerrier, pensant à sa mère Jacquie, à quand il avait faim, à quand il rentrait à la maison couvert de boue et de poussière.
      A partir d'aujourd'hui, Vidal sera au front pour les nerazzurri et avec les mêmes objectifs qu'il a toujours eu, combattre, se dépenser et gagner. Il devient le sixième chilien à porter le maillot de l'Inter. Le premier avec l'iconique 1+8 fut Ivan Zamorano, un autre combattant né. Après lui se sont succédé David Pizarro, Luis Jimenez, Gary Medel. Et Alexis Sanchez qu'il retrouvera sous le maillot rayé noir et bleu.
       
      Et il ne battra jamais en retraite, Vidal est arrivé. Il est à Milan et il est à l'Inter. Benvenuto Arturo !
       
       
      ®Samus - internazionale.fr
       

      13 commentaires
      1,3k vues
    6. Inter se lance dans la Digital Overlay

      En collaboration avec AIM Sport, l’Inter s’est lancé dans l’innovation technologique Digital Overlay®️ au Stade Giuseppe Meazza.
       

       
      Ce système, jamais utilisé auparavant en Italie, permettra au Club et à ses partenaires commerciaux de géolocaliser en temps réel les messages et les campagnes de marketing sur les écrans LED situé au bord du terrain, en étant dans n’importe quelle région du monde. Ce procédé permettra d’atteindre de façon plus efficace et plus précise, les cibles spécifiques des différentes chaines télévisées.
      Ce partenariat représente  également une nouvelle étape du Club dans son parcours de croissance dans l’innovation à 360°. En plus d’octroyer des nouveaux outils de marketing à ses partenaires régionaux et mondiaux, cette technologie offrira à l’Inter la possibilité d’être au plus proche de ses tifosi dans le monde entier.
      Après une phase de test qui s’est avérée adéquate, cette technologique sera disponible à partir du début de la saison 2020/2021 pour les matches de l’Inter joués au Giuseppe Meazza.
       
      ®Antony Gilles - Internazionale.fr

      12 commentaires
      509 vues
    7. Officiel: Steven Zhang sanctionné pour ses propos envers Paolo Dal Pino

      Le 3 mars dernier, le Président Nerazzurro, Steven Zhang, s’était littéralement lâché sur le Président de la Lega Serie A, Paolo Dal Pino dont l’objectif principal était de faire jouer les équipes sans tenir compte de la problématique sanitaire liée au Covid-19.
       
      Suite à cette sortie: le Procureur Fédéral de la FIGC ouvert une enquête. En voici le verdict:
       

       
      A retenir :
      Kangyang ZHANG (Steven Zhang) doit s’acquitter d’une amende de 8.000€ L’Internazionale Milano SPA doit s’acquitter d’une amende de 5.000€  
      Lorsque l’on sait qu’au final, le Président de l’Inter avait raison, un non-lieu se serait avéré plus judicieux...
       
      ®Antony Gilles - Internazionale.fr

      8 commentaires
      524 vues

      L’Inter explose Carrarese 7-0

      Un match d’entrainement, soi-disant annulé, qui a fini par se disputer. Pour le club visiteur, il aurait d’ailleurs mieux valu déclarer forfait vu l’ampleur du score 7-0
       
      Après avoir inscrit 4 buts en première période, l’Inter a fini d’étriller l’équipe visiteuse suite à un doublé de Lautaro Martinez et Eddy Salcedo.
       
      ®Antony Gilles - Internazionale.fr

      4 commentaires
      531 vues
    8. Perisic en version Eto’o : Le défi d’Antonio Conte

      De joueur indésirable à Monsieur Plus  avec en exemple à suivre Samuel Eto’o. Tel pourrait être la trame de la nouvelle aventure d’Ivan Perisic de retour du Bayern de Munich.
       

       
      En effet, selon Tuttosport, Ivan le Terrible aurait montré des signaux positifs, à tel point qu’il serait judicieux pour Conte de profiter des qualités techniques et physiques du croate qui est capable d’assurer toute une aile:  "C’est ce qu’Antonio Conte étudie dans son laboratoire d’Appiano Gentile depuis une dizaine de jour, il pourrait s’aligner sur ce que demandait Josè Mourinho à Eto’o lors de l’hiver 2009."
       
      Monsieur Plus ?
      "Perisic a des capacités physiques extraordinaires qui peuvent lui permettre d’assurer le rôle d’ailier "Tutta Fascia" (sur tout le flanc). Si Perisic a su digérer le non-rachat du Bayern, il pourrait se caler en juste plier pour occuper ce poste. Dans un tel cas, l’Inter et Conte auraient un renfort supplémentaire. Si Perisic s’adapte à la perfection, il pourrait aussi revêtir un maillot de titulaire pour des matchs bien définis."
      "Sinon il pourrait aussi s’avérer être une arme supplémentaire en cours de match, aussi bien pour un poste de latéral "Tutta Fascia" que pour celui de Mezz’Ala dans un 3-4-2-1 offensif."
       
      Changement de plan
      "Pour l’heure, aucune offre concrète n’a été déposée sur la table : Leipzig ayant juste réalisé un timide sondage, tout comme d’autres clubs allemand. Actuellement, Perisic dispose d’un contrat courant jusqu’à l’été 2022 pour un salaire de 4 millions d’euros plus bonus."
       
      Selon vous, Perisic peut-il être la surprise de ce mercato ?
       
      ®Antony Gilles - Internazionale.fr

      15 commentaires
      1,6k vues
    9. Inter 7-0 Pise : "L’Inter s’est offerte la Tour pour sa première au Giuseppe Meazza"

      L’Inter est en forme pour ce début de championnat : Si l’adversaire était plus un sparring-partner qu'autre chose, il était important que les Nerazzurri disputent ce match avec sérieux au Giuseppe Meazza.
       

       
      Le score aurait d’ailleurs pu empirer si le club, qui disputait son premier match de la saison au Meazza, n’avait pas levé le pied en seconde période.  Si Pise n’a jamais sût réellement approcher de la cage défendu par Samir Handanovic, il y a surtout lieu de retenir les excellentes prestations de Lautaro Martinez et de Christian Eriksen, auteur respectivement d'un triplé et d’un doublé. Romelu Lukaku maintient son rythme en inscrivant à nouveau un but.
       
      Le 3-4-1-2 proposé par Antonio Conte semble convaincre, surtout au niveau offensif étant donné que la pauvre équipe de Pise n’a pas su mettre à mal la défense Nerazzurra. Dans l’attente d’Arturo Vidal, l’Inter a fait le plein de confiance avant de défier la Fiorentina, dans ce qui sera le réel premier test de la saison
       
      Le Saviez-Vous ?

       
      Ce premier match au Meazza de la saison a vu l’Inter recevoir un millier de supporter sélectionné par le club. Il s'agit d'une première depuis la Pandémie du Covid-19. Ce test vise à autoriser progressivement le retour au stade des Tifosi. S’ils étaient peu nombreux, ils se sont fait entendre par des chants et des applaudissement tout au long de la rencontre. Pour ce premier match, les Tifosi étaient placés au premier anneau rouge
       
      Tableau Récapitulatif
      Résumé vidéo
       
       
      Inter 7-0 Pise
      Buteur(s): 5' Lukaku; 11' Gagliardini; 15', 35' et 37' Lautaro; 20' et 74'  Eriksen
       
      Inter (3-4-1-2): 1 Handanovic (46' Radu 97); 33 D'Ambrosio, 95 Bastoni (65' Pirola 31), 11 Kolarov; 98 Hakimi (65' Dalbert 29), 23 Barella (65' Agoumé 32), 5 Gagliardini, 14 Perisic; 24 Eriksen; 9 Lukaku (65' Salcedo 19), 10 Lautaro (65' Sanchez 7)
      Banc: 27 Padelli, 6 de Vrij, 12 Sensi, 13 Ranocchia, 15 Young, 37 Skriniar, 44 Nainggolan, 77 Brozovic
      T1: Antonio Conte
       
      Pise: 1 Perilli (46' Loria 22); 2 Birindelli (46’ Pisano 3), 8 Caracciolo (46' Belli 4), 14 Marin (75' Pompetti 5), 19 Vido (46' Masucci 26), 23 Lisi (75' Sibilli 17), 24 Varnier, 27 Gucher (46' Siega 7), 30 De Vitis (46‘ Soddimo 10), 31 Marconi (75' Minesso 11), 33 Benedetti
      Banc: 12 Kucich, 15 Zammarini, 25 Masetti, 36 Fischer
      T1: Luca D'Angelo
       
      Arbitre: Bonacina
      Averti(s) : /
      Expulsé(s) : /
       
      Affluence: 1.000 Tifosi
       
      ®Antony Gilles – Internazionale.fr

      0 commentaire
      442 vues
    10. Officiel : Présentation du Staff Conte 2.0

      Si pour l’instant, le mercato relatif aux joueurs reste très calme, des nouvelles personnalités ont rejoint le Staff d’Antonio Conte:
       

       
      Le préparateur physique Stefano Bruno est arrivé en provenance de Parme : Sa fonction sera axée sur la récupération des blessures. Le médecin Claudio Sprenger est promu de la Primavera vers l’équipe première pour remplacer numériquement Alessandro Corsini. A noter l'arrivée également du physiothérapeute Davide Lama.  

       
      Trois nouvelles recrues ont  également été engagées dans l’Area Match Analysis gérée par Gianluca Conte:
      Roberto Merella, Stefano Castellani Filippo Nardi: Ce dernier est un adepte des performances des joueurs  

       
       
      Benvenuto a tutti!
       
      ®Antony Gilles - Internazionale.fr

      8 commentaires
      959 vues
    11. L’Inter s’impose largement pour la première sortie de sa nouvelle saison

      L’Inter de Conte, version 2.0, s’est largement imposée face à Lugano, à l’occasion du match amical disputé à la Pinetina (5-0).
       

       
      Exceptionnellement assis durant l’intégralité de la rencontre sur son banc, en compagnie de Cristian Stellini,  Antonio Conte a déjà pu retirer des précieuses information sur cette première de la saison, caractérisé par un doublé de Lautaro Martinez, qui est actuellement en négociation pour renouveler son contrat
      L’Inter a débloqué le compteur dès la 4’ par l’intermédiaire de Dalbert suite à sa première passe décisive d’Achraf Hakimi auteur d’une prestation de haut vol. L’international marocain est également à l’origine du second but inscrit contre son camps par Kecskes. En seconde période, Antonio Conte décide d’aligner un nouveau onze et Romelu Lukaku débloque déjà son compteur via un pénalty qu’il s’était procuré peu de temps auparavant.
      A noter la sortie sur blessure de Nicolò Barella dès la 20ème minute de jeu après avoir été victime d’un coup sévère au niveau de son bras. Il s’agit bien plus d’une sortie de précaution, que d’une sortie pour une blessure bien plus grave. Des informations complémentaires vous seront communiquées dans la journée.
       
      Top/Flop

       
       
      Les Tops
       
      Stefano Sensi : l’ancien de Sassuolo confirme son retour en condition après sa performance avec la Squadra Azzurra. Il semble revigoré et il est à l’origine de l’action relative à l’ouverture du score. D’une façon générale, il a jonglé avec le tempo et ses qualités ont été mises en avant dans ce 3-5-2
      Achraf Hakimi : Un vent de fraicheur souffle sur l’aile droite, chacune de ses actions se révélant être un danger pour la défense suisse. De ses pieds sont arrivés deux buts : Celui de Dalbert et l’auto-but de Kecskes.
      Sanchez-Lautaro : Après la Lula place à la Sala : Si lors de la saison écoulée les deux compères s’intervertissaient lors des remplacements, la connexion sud-américaine a fait merveille. Ce n’est d’ailleurs pas un hasard si les deux buts du Toro proviennent de deux passes décisive de la Niño Maravilla. De plus, les deux joueurs proposent une condition physique décente.
       
       

       
      Les Flops
       
      Nicolò Barella : S’il est repris dans cette liste, ce n’est en aucun cas pour sa prestation, mais plutôt pour la note positive de la journée : Sortie quasi immédiatement sur blessure, au niveau de son bras, il a été contraint de quitter le terrain, avant-même la moitié de la première période.
      Roberto Gagliardini: Tel un vernis à ongle de bien pauvre qualité acheté par une fashionista, il débute bien avec la bonne attitude avant de s’effriter et de couler, surtout en phase de possession. Vu le physique présenté, il devra se battre bien plus que les autres en ce début de saison
       
      Radja Nainggolan : Il est celui qui semblait le plus « lourd » du groupe. Inséré en seconde période aux côtés de Marcello Brozovic, toujours dans un 3-4-1-2, sa condition physique précaire a été mise en évidence, ce qui a inévitablement conditionné la qualité de son jeu
       
      Tableau Récapitulatif
       
       
       
      Inter 5-0 Lugano
      Buteur(s) : 4' Dalbert, 36' autogol Kecskes, 36' et 43' Lautaro, 47' Lukaku (pen)
       
      Inter 1ère période (3-5-2): 1 Handanovic; 37 Skriniar, 13 Ranocchia, 95 Bastoni; 98 Hakimi, 23 Barella (32 Agoumé 21'), 12 Sensi, 5 Gagliardini, 29 Dalbert; 7 Sanchez, 10 Lautaro.
      Inter 2ème période  (3-4-1-2) : 97 Radu; 33 D'Ambrosio, 6 de Vrij, 11 Kolarov; 15 Young, 77 Brozovic, 44 Nainggolan, 14 Perisic; 24 Eriksen; 9 Lukaku, 19 Salcedo.
      Sur le banc: 27 Padelli, 30 Esposito, 31 Pirola. 
      T1: Antonio Conte.
       
      Lugano: 58 Osigwe (76 Soldini 65'), 3 Guerrero (29 Jovanovic 65'), 4 Kecskes (6 Covilo 46'), 5 Maric (47 Selasi 63'), 10 Bottani (23 Ardaiz 46'), 11 Holender (79 Sefraj 65'), 14 Sabbatini (95 Manicone 65'), 16 Lavanchy (80 De Queiroz 65'), 19 Gerndt (8 Lungoyi 46'), 22 Guidotti, 24 Lovric (88 Centinaro 65'). 
      Entraîneur : Jacobacci
       
      Arbitre: Abdoulaye Diop.
      Averti(s) : /
      Expulsé(s) : /
       
      ®Antony Gilles – Internazionale.fr

      12 commentaires
      1,1k vues
    12. Inter College voit le jour

      La reprise des cours en Lombardie a vu naître une nouvelle institution : En effet, le dernier projet d’expansion de l’Inter a pris vie : le Suning Youth Centre-Inter College.  Il s'agit du troisième grand projet Nerazzurro, après l’inauguration du nouveau siège et de la rénovation du Centre d’Entrainement d’Appiano Gentile
       

       
      Inter College abritera une soixantaine de jeunes sportifs issus du vivier Nerazzurro. Ils se verront proposés deux branches d’études : L’option scientifique avec une option sportive et l'option commerciale avec l’Institution professionnelle pour les services commerciaux retrouvé dans l’environnement sportif
      Inter College est le premier du nom, il est établi dans le cadre du Suning Youth Centre, il s’agit d’un projet important qui inclura très prochainement un internat destiné aux jeunes athlètes et qui regroupera aussi les bureaux du Secteur Jeunesse.
      Validez-vous cette initiative ?
       
      ®Antony Gilles - Internazionale.fr

      3 commentaires
      645 vues
    13. Antonio Conte débarque sur Instagram

      Révolution personnelle pour Antonio Conte. En effet, l’entraîneur natif de Lecce a officiellement débarqué sur le réseau social Instagram en ouvrant sa propre page
       
       
      "Dès aujourd’hui, je lance mon compte officiel"

       
      Parmi les personnalités que suit l’entraîneur, on y retrouve déjà l’Inter, son frère et membre du Staff Daniele Conte, l’Uefa, La Champions League et La Nazionale italienne.
       
      L’Inter cautionne la démarche
      "Partager des moments sportifs excitant et aussi des instants plus privés, faire usage d’un moyen de communication supplémentaire avec les tifosi, ouvrir une fenêtre sur son univers composé par la Famille, le Football et bien plus encore : Dès aujourd’hui, il vous est possible de suivre le Mister à travers son profil iIstagram via le lien suivant:  https://www.instagram.com/antonioconte/ "
       
      ®Antony Gilles - Internazionale.fr

      7 commentaires
      1k vues
    14. Notez les joueurs: les attaquants

      Noter un joueur sur une saison complète n'est pas simple, alors sur une saison comme 2020 avec l'interruption, c'est encore plus complexe. Le contexte est inédit et rend l'exercice encore plus intéressant. Pour finir, internazionale.fr vous invite à noter nos attaquants pour clore ce chapitre.
      fcinternews.it a sorti son tableau de notes que voici. Libre à vous de le commenter et de rebondir dessus pour vos propres choix. A vos ardoises !
       

       
      Attaquants
       
      Lukaku 8 - Il a les pieds carrés, il ne sait pas contrôler ses ballons, il ne marque pas contre les grosses équipes, etc. Beaucoup de bruits et de murmures avant son transfert en Italie. Pourtant le Belge ne s'est pas laissé distraire, il a travaillé dur à l'entraînement pour être prêt au bon moment et il s'est retaillé une place au premier plan dans le vestiaire et n'a jamais arrêté de marquer. En tout, 34 buts lors de sa première saison nerazzurra, comme Ronaldo à la fin des années 90. Ses limites continuent à se voir mais même en l'absence de solution pour souffler sur le banc, il a continué à lutter pour l'équipe. La fin tragique à Cologne ne change rien. Le précédent buteur a été remplacé dans la mémoire des intéristes.
       
      Sanchez 6.5 - Si on ne considère que la période post-confinement, il aurait une note plus élevée, mais on ne peut ignorer ce qui s'est passé avant. Un début hésitant, un retard de condition, le bon match à Gênes suivi de son expulsion, la blessure en octobre qui prive l'Inter du chilien pendant 4 mois, concluant pratiquement son aventure nerazzurra. Mais comme un champion ne meurt jamais, il est revenu avec énormément d'envie, une envie avec laquelle il a porté des buts, des passes décisives au point de reléguer Lautaro sur le banc pendant un certain temps. S'il avait été en forme qui sait ce que cela aurait pu changer dans l'issue du match à Cologne. Un rachat mérité.
       
      Martinez 6.5 - Une première partie de saison sur les chapeaux de roues, après le but contre le Barca, il devient imprenable, surtout en Champions League. Le début de l'année 2020, en partie à cause des (trop) nombreuses rumeurs de mercato, il perd un peu la tête et alterne des coups de génie et des moments de confusion totale. C'est encore un joueur brut, mais il est capable de gestes de vrai champion et à l'extérieur les gens s'en sont rendu compte. Il a encore du travail, en gardant la tête froide et en restant concentré sur son football, une grande carrière l'attend.
       
      Esposito 6 - La joie de ses débuts en Ligue des Champions et en championnat, suivi de son premier but en professionnel. A 17 ans il ne peut se plaindre du déroulement de cette saison, vu que le retour de Sanchez l'a un peu éloigné du feu des projecteurs. Après une prolongation de contrat et de multiples offres refusées, c'est le moment d'aller trouver du temps jeu ailleurs pour engranger de l'expérience.
       
       
       
      ®gladis32- internazionale.fr

      11 commentaires
      821 vues
    15. Notez les joueurs: les milieux

      Noter un joueur sur une saison complète n'est pas simple, alors sur une saison comme 2020 avec l'interruption, c'est encore plus complexe. Le contexte est inédit et rend l'exercice encore plus intéressant. C'est pourquoi internazionale.fr vous invite à noter nos milieux de terrain aujourd'hui.
      fcinternews.it a sorti son tableau de notes que voici. Libre à vous de le commenter et de rebondir dessus pour vos propres choix. A vos ardoises !
       

       
      Milieux
       
      Brozovic 6.5 - Son importance a été notable lors de ses absences. A nouveau cette année, les manoeuvres de l'équipe dépendait souvent de l'humeur du croate qui, mis à part quelques problèmes extra-sportifs, a bien montré qu'il était un point d'appui indispensable. Cette addiction a cependant eu comme toujours son côté néfaste, vu l'irrégularité des performances du joueur. Il n'est peut être pas exactement l'homme a qui confier la construction du jeu, et pourtant s'en passer semble complexe...
       
      Sensi 5.5 - Ses performances jusqu'en octobre étaient passionnantes, au point d'avoir des comparaisons avec des gourous du jeu tel que Iniesta et Xavi. Cette maudite blessure contre la Juventus a déclenché une impressionnante série d'indisponibilités, enseignant l'existence de certains muscles quasi inconnus pour le commun des mortels. En pratique il aurait pu diriger le milieu nerazzurro.
       
      Barella 8 - Des efforts au début et comme un diesel, il a commencé à faire tourner son moteur et ne plus s'arrêter sauf quand son genou à craqué à Turin. Une des grandes satisfactions de cette saison, au point de penser que l'investissement n'est pas si excessif que ça. Des courses pertinentes et une intelligence de jeu avec une personnalité à revendre et un grand coeur. Il ne serait pas étonnant de le voir porter le groupe un jour. En attendant il faudra essayer de contrôler son enthousiasme, car un carton par rencontre, c'est beaucoup trop.
       
      Borja Valero 6 - Hors de toute rotation dans la première moitié de saison, il a répondu présent dès qu'il le fallait, avec son professionnalisme habituel. Offrant à l'équipe une expérience et une qualité de dribble indiscutable, sans toutefois lésiner sur les kilomètres parcourus. Un exemple pour tous. Un renouvellement de contrat serait une récompense pour son sérieux.
       
      Agoumé non noté - Il a encore un long chemin à parcourir mais lors de ses quelques minutes il était très attentif. La matière première est excellente pour pouvoir construire dessus. Partir pour engranger de l'expérience semble la bonne solution cependant.
       
      Vecino 5 - De hautes performances, comme son derby retour, mais aussi beaucoup trop de banc et d'infirmerie où il a terminé cette saison. Difficile d'y voir un avenir nerazzurro tant Conte ne semble pas apprécier son profil, au point que déjà cet hiver il semblait destiné à partir. De ses trois saisons, c'est de loin la plus décevante.
       
      Gagliardini 5.5 - Titulaire inamovible après la pause mais aussi totalement inexpliqué vu ses performances. Conte lui a toujours fait confiance lui trouvant des caractéristiques physiques et tactiques. Le sentiment est que s'il avait eu un concurrent à ce poste, il n'aurait guère trouvé de temps de jeu. Ses limites ne rentrent pas en conflit avec ses efforts, mais qui méritent réflexion pour l'avenir. On se souviendra plus de ses erreurs que de ce qu'il a fait de bien sur le terrain.
       
      Eriksen 6 - Un vote d'estime, car tout l'enthousiasme autour de son arrivée ne s'est pas traduit sur le terrain. Et il ne faut pas lui en vouloir car le danois n'a jamais profité d'avoir une certaine régularité dans le temps de jeu qui aurait pu réduire de moitié son adaptation à un football différent. Et aussi aux demandes du coach qui a préféré l'accueillir sur le banc afin de ne pas déséquilibrer l'équipe. Un choix discutable, même s'il y a des doutes sur l'éventuelle contribution qu'il aurait pu apporter en cette fin de saison.
       
       
       
      ®gladis32- internazionale.fr

      4 commentaires
      742 vues
    16. Officiel : Le stage estival de l’Inter est programmé

      L’Inter d’Antonio Conte est au travail pour la saison à venir. Si celle-ci débutera officiellement en Serie A le 26 septembre au Meazza face à la Fiorentina, un petit amuse-bouche a été concocté :
       

       
      Mardi 15 Septembre à 17h00 :  Amical - Inter-Lugano – Centro Sportivo Suning Vendredi 18 septembre à 17h00: Entrainement conjoint : Inter-Carrarese – Centro Sportivo Suning Samedi 19 septembre à 18h00:  Amical - Inter-Pisa – Stadio Giuseppe Meazza  
      Serie A

       
      Samedi 26 septembre à 20h45 – Inter -  Fiorentina – 2ème journée Mercredi 30 septembre, horaire à définir - Benevento vs Inter - 1re journée récupérée Dimanche 4 octobre à 15h00 – Lazio - Inter Samedi 17 octobre à 18h00 – Inter -Milan  
      ®Antony Gilles - Internazionale.fr

      4 commentaires
      1k vues
    17. Lukaku allume à nouveau EA Sport

      Comme chaque saison et comme l’attendent chaque joueurs et chaque passionnés de jeux vidéos ,  EA Sport assigne, dans le cadre de la franchise FIFA,  à tous les joueurs du globe des évaluations qui, en principe, doivent correspondre au mieux à la réalité.
       
      Comme ce fut déjà le cas l’année dernière, Romelu Lukaku n’a pas hésité à faire part de sa frustration auprès des programmeurs du jeu en regard à sa vitesse estimée à 81.
       

       
      "Vous n’avez pas vu mon second but face au Shaktar ? Qu'est -e qui ne tourne pas rond chez eux putain"
      Et il enfonce le clou : "Soyons honnêtes,  FIFA se limite juste à jouer avec les évaluations envers les joueurs afin que nous commencions à nous plaindre et que cela leur offre plus de visibilité….je ne suis pas d'accord  avec cette merde, je sais ce que je vaux."
       
      ®Antony Gilles - Internazionale.fr

      23 commentaires
      1,2k vues
    18. Suning veut faire de Lautaro "Le Visage de l'Inter"

      C’est une information parue dans la Gazzetta Dello Sport : Suning a l’intention de faire de Lautaro Martinez, son visage pour l'Inter du futur. En effet, alors qu’une certaine presse anticipait l’arrivée de son agent ce mardi dans le cadre d’une proposition catalane à négocier, la situation est en réalité toute autre. Et le Fc Barcelone appréciera la tournure des événements.
       

       
      Actuellement Lautaro perçoit, bonus compris, aux alentours de 3 millions d’euros. Le plan de Marotta et d’Ausilio est de doubler ce chiffre. Soit un contrat de 6 millions d’euros plus des bonus à définir pour 5 saisons, donc jusqu’à l’été 2025.
      Deux apostilles figureront sur ce contrat :
      Les droits d’images consentis au joueur seront bien plus important comparé à aujourd’hui. La suppression de la "Clause Libératoire" de 111 millions d’euros, ce qui est l’objectif de l’Inter. Marotta n’a jamais aimé les clauses et si cela ne tenait qu’à lui, il ne proposerait jamais une prolongation de contrat sous cette condition. Lautaro, de son côté, a gardé les pieds sur terre et n’a jamais perdu la tête. On ne recense aucune déclaration polémique ou une quelconque allusion. Et il y a aussi la confiance de Conte qui ne s’est jamais amoindrie, même dans ses périodes psychologiques où il était en difficulté.
      Et même si l’Inter pour l’instant ne peut égaler l’offre des 10 millions d’euros du Barça, Lautaro peut considérer comme satisfaisant son futur en Nerazzurro.
      Validez-vous cette intention de la part du Suning ?
       
      ®Antony Gilles - Internazionale.fr

      6 commentaires
      1,2k vues
    19. Officiel : L’aventure continue avec Volvo

      Le lien entre l’Inter et Volvo Car Italia n’est pas prêt de s’essouffler. Lors d’un évènement qui s’est tenu au Volvo Studio Milano, les deux Aziendas ont annoncé la prolongation du partenariat pour la saison 2020/2021. Un invité d’exception était présent à cette réception : Julio Cesar.
       

       
      Pour rappel, l’Inter et Volvo Car Italia partagent une longue et fortunée histoire de collaboration qui a débuté en 2007 : "C’est avec une extrême satisfaction que je vous annonce le renouvellement de l’accord entre l’Inter et Volvo Car Italia, une collaboration née il y a déjà 13 ans et qui uni deux marques mondiales partageant les mêmes valeurs et les même attentions sur le futur et sur l’innovation. Volvo Car Italia fait parti de la Famille Nerazzurra et nous souhaitons atteindre ensemble de nouveaux objectifs importants." - Alessandro Antonello, CEO Corporate du FC Internazionale Milano.
       
      Ce nouveau accord prévoit, grâce aux service de Volvo Car Crédit, la fourniture de véhicules qui pourront assurer les exigences de mobilité et de sécurité du FC Internazionale Milano. Parmi les véhicules, certains disposeront du XC90 T8 Plug-in Hybrid, le modèle phare de la "Famille Recharge de Volvo" avec une motorisation de charge hybride. C’est la première fois que ce type de technologie sera présent dans la flotte de l'Inter, ce qui témoigne d’une attention constante envers la sauvegarde de l’écologie entre l’Inter et Volvo
       
      ®Antony Gilles - Internazionale.fr

      4 commentaires
      650 vues
    20. Sky : Handanovic aurait prolongé

      Dans l’attente des grandes transactions de ce mercato estival, l’Inter débute sa saison avec une certitude : Selon Gianluca Di Marzio, le portier et Capitaine de l’Inter, Samir Handanovic a paraphé un nouveau contrat avec le Club de la Viale della Liberazione jusqu’à l’été 2022.
       
       
       
      Une prolongation méritée ?
       
      ®Antony Gilles - Internazionale.fr

      10 commentaires
      656 vues
    21. Le Onze de base désiré par Antonio Conte

      Antonio Conte est accusé de vouloir aligner une Inter trop "Vieille". Mais est-ce réellement le cas ?
       
       
      Une formation de guerrier

       
       
      Voici donc la formation désirée par Antonio Conte qui a poussé pour recruter à Milan deux joueurs rudes : Kolarov et Vidal, réputés pour être tout, sauf des enfants de chœurs.
      Si le vrai rêve de ce mercato estival qui s’appelle N’Golo Kanté est signé, l’Inter alignera un onze de base qui aura un âge moyen de 27,3 ans: Handanovic (36) Skriniar (25) De Vrij (28) Bastoni (21) Hakimi (21) Barella (23) Kante (29) Vidal (33) Young (35) Lautaro (23) Lukaku (27).
      Soit une moyenne absolument standard avec des variables plus jeunes  tel que Eriksen et Sensi ou plus âgé tel que Godin et Kolarov.
      Validez-vous ce "Onze de rêve" Made In Conte ?
       
      ®Antony Gilles - Internazionale.fr

      19 commentaires
      4,8k vues
    22. Officiel: Présentation du Third 2020/2021

      Le troisième maillot de l’Inter a été présenté ce matin par Nike sur le site officiel. Comme anticipé, ce maillot est un clin d’œil à celui porté par la Bande de Ronaldo lors de la saison 1997-1998.
       
      Communiqué de Nike

       
      "La troisième vareuse de l’Inter est inspirée d’un des modèles Air Max parmi les plus iconiques : le Air Max 97 “Silver Bullet”. L’Inter portera des rayures noires et argentées dans le cadre de la collection 2020-2021 qui s’additionne encore plus dans le cœur de la ville la plus élégante d’Europe." 
       
       
      Communiqué officiel de l’Inter

       
      "Le Fc Internazionale Milano et Nike ont présenté le troisième kit caractérisé par un design de rayures horizontales de couleurs noirs et gris foncé pour la saison 2020-2021. Le kit sera endossé lors des matchs de Coupes d’Europe pour la saison à venir, en célébrant la "Jersey Culture" des années 90. Le maillot, outre les rayures noires et grises foncées, offrira un logo de l’Inter d’un doré raffiné au centre de celui-ci."
      "Une étiquette portant l’inscription "Inter Milano" apparaît sur la nuque pour sceller le lien entre la ville et l’équipe qui est, depuis toujours, inspiré par le style et la tendance. La forme du col et la finition bleu de l’encolure et des manches finalisent parfaitement le maillot. Le short et les chaussettes noires complètent le look."
      "Ce kit fait partie de la plus importante collection de troisième maillot Nike inspiré des légendaires archives d’Air Max. En réalité ce troisième maillot s’inspire de l’Air Max 97 Silver Bullet, ce qui confirme le lien unissant Inter et Air Max qui continue aussi dans la production de l’Air Max 270 inspiré des couleurs du maillot de l’équipe."
      "Le troisième Kit du Fc Internazionale Milano sera disponible sur Nike.com, store.inter.it et au sein du Nike Milano – Corso Vittorio Emanuele II et de  l’Inter Store Milano – Galleria Passarella à partir du 23 septembre. Dans les premières semaines, il se verra réservé aux Nike Members et aux titulaires de la Tessera Siamo Noi, aux tifosi des Inter Club, aux Membres et aux abonnés de la saison 2019-2020."
      "A partir du 30 septembre et sans limites imposées, il sera disponible auprès des principaux revendeurs autorisés."
       
      Comptez-vous vous acheter ce maillot ?
       
      ®Antony Gilles - Internazionale.fr

      15 commentaires
      1,1k vues
  • Derniers commentaires dans l'actualités de l'Inter

  • En ce moment sur le forum

  • A voir également

Baretto

Baretto

    Vous devez être connecté pour pouvoir chatter

    Nos t-shirts sur l'Inter !

    Voir la boutique

    Les visages oubliés de l'Inter

    Voir les articles