Aller au contenu
×
×
  • Créer...
  • Actualités de l'Inter

    Décryptage de l’Empire Suning

    Andrea Di Biase, Senior Partner à Calcio&Finanza,  s’est lancée dans une analyse approfondie de Suning, peu de temps avant l’entrée de Oaktree dans le Capital de l’Inter. Celui-ci s’est penché sur le visage actuel de Suning afin de savoir pourquoi le Colosse a dû recourir à un prêt de 250 millions d’euros pour financer l’Inter.
     
    Les chroniques de ces derniers mois ont mis en évidence une série de tensions sur le front des liquidités du Groupe Suning, pour qui cela semblait être inimaginable. Il y a eu en premier lieu les informations faisant état que la Famille Zhang cédait les 100% de Suning Holding à Alibaba, suivi de l’agitation liée aux obligations de Suning.com et de Suning Alliance, sans oublier une partie de la vente de Suning.com a un organisme géré par l’Etat chinois :
    Cela a mis en lumière la crise industrielle et financière que très peu de personnes comprennent en Italie. Cette crise a un impact qui se fait sentir jusqu’à l’Inter, étant donné que le groupe chinois en est devenu l’actionnaire majoritaire en juin 2016 en reprenant 68,55% des actions. S’il est vrai que le Covid a impacté tous les clubs européens qui se sont retrouvés en forte difficulté financière au niveau des recettes, il est tout aussi vrai que les clubs présentant un actionnaire majoritaire solide ont su gérer au mieux la crise, grâce à des fonds ou des garanties mises à disposition par leur propriétaire.
     
    Mais pourquoi le Groupe guidé par Zhang Jindong ne l’a pas fait ?
    Suning a en tout premier lieu cherché à trouver un repreneur pour l’Inter, en traitant avec la BC Partners, avant de refuser l’offre présentée, celle-ci n’étant pas considérée économiquement intéressante. Ensuite, le groupe a décidé de se faire prêter de l’argent à injecter dans le club pour honorer les échéances de la fin de saison 2021/2022.
     
    Pour financer la saison à venir aussi ?
    Pour répondre à cette question, on a souvent entendu parler des restrictions imposées par le gouvernement chinois liées à l’exportation des capitaux vers des secteurs qui ne sont plus considéré comme stratégique, tel que le monde sportif. Ce qui est certain, c’est que cette situation a de l’importance, mais elle ne peut pas faire passer au second plan, le vrai nœud du problème, à savoir les difficultés financières de Suning lui-même qui sont apparues avec violence, à la fin de l’année 2020. Des difficultés financières qui sont toujours d’actualité comme en témoigne la réaction froide du Marché à la nouvelle d’un retour bénéficiaire de Suning.com lors du premier trimestre 2021.
     

    Le titre de Suning.com au cours de ces deux dernières années
     
    Pour comprendre les raisons de ce qui a amenée Suning dans une telle situation, Calcio&Finanza a effectué une analyse financière approfondie sur la base des comptes annuels et des documents officiels de Suning, en s’axant principalement sur les aspects suivants :
    La Structure sociétale du Groupe Suning L’aperçu des activités des sociétés du Groupe Suning L’Analyse des dettes du Groupe Suning L’Analyse de la rentabilité du Groupe Suning L’Analyse de la cession de 23% de Suning.com Les projets d’avenir du Groupe Suning  
    La structure sociétale du groupe

    Le groupe Suning au 31 décembre 2020
     
    Pour mieux comprendre la portée de la crise, il est opportun de disposer d’un organigramme clair de la société du groupe Suning. Quelles sont les sociétés opérationnelles, la nature de leurs travaux et l’impact de la Famille Zhang sur la gouvernance. Il ne s’agit pas d’un exercice banale étant donné que la Galaxie Suning comprend des centaines de sociétés et que ces dernières années, la carte de l’Empire fondé par Jindong Zhang a fait l’objet de changements constants suite à des achats et des reventes de ses sociétés, sans oublier la transition "intra-groupe".
    Dans l’organigramme du groupe sont présentes de nombreuses sociétés avec des noms similaires, ce qui pourrait prêter à confusion. Par exemple, les médias italiens se sont uniquement basés sur les informations financières relatives à Suning.com. Cette société qui est côté à la bourse de Shenzhen représente qu’une partie, même si elle est importante, de l’Empire créé ces dernières années par Jindong Zhang.
    Pour avoir un cadre complet de l’état de santé financier du Groupe Suning, il a donc été utile d’élargir le champ des analyses aux autres sociétés qui sont directement ou indirectement liées à Suning.com
     
    Comme on peut l’observer sur le graphique ci-dessus, les sociétés principales de l’Empire sont au nombre de trois :
    Suning Holdings Group Suning Appliance Group Suning.com  
    Les deux premières sont, à toutes fins utiles, des sociétés de holding, tandis que la troisième représente une société opérationnelle, la principale de tout le groupe Suning. Car Suning.com est principalement active dans le secteur de la distribution de produits de détails à grande échelle par le biais de magasins détenus par la société, franchisés et de plateformes en ligne appartenant à des tiers.
    Observons dans le détails par qui sont contrôlées les sociétés et comment elles interagissent ensemble.
     
    Suning Holdings Group

     
    Suning Holdings Group Co., Ltd. est une holding de participation dont le siège est à Nankin, elle est reconnue comme une société à responsabilité limité. Elle est opérationnelle depuis le 14 juin 2011 et son représentant légal est Jindong Zhang.
    Actuellement, les actionnaires du Suning Holdings Group sont :
    Zhang Jindong – 51% Zhang Kangyang (Steven Zhang) – 39% Nanjing Runxian Enterprise – 10%  
    Nanjing Runxian Enterprise est une société en commandite détenue à 80% par Jindong Zhang. Cette dernière exerce un contrôle direct et indirect sur 61% de la Suning Holdings Group. A travers la Suning Holdings Group, la Famille Zhang contrôle une série d’activités diversifiées passant de la finance au sport, de la télé en streaming au cinéma pour ne citer qu’eux.
    Dans le portefeuille de la Suning Holdings Group, on retrouve aussi la participation de 68,55% de l’Inter qui était détenu par (feu) la Great Horizon Sarl, qui, à son tour, était contrôlée par la Subholding Suning Sport International Limited de Hong Kong.
    Au 31 décembre 2020, l'un des principaux actifs détenus par la Suning Holdings Group était 3,98 % de Suning.Com (une participation qui devrait tomber à 0,66 % une fois l'accord acté avec les entreprises publiques que sont Shenzhen International et Kunpeng Capital, comme annoncé le 28 février 2021)
    A la fin d’année 2020, les 3,98% de Suning.com représentaient une valeur commerciale de 2,85 milliards de yuans, soit 360,23 millions d’euros, et dans l’exercice qui s’est conclu très récemment, au cours de l'année qui vient de s'écouler, ils ont apporté des dividendes de 18,53 millions de yuans (2,33 millions d'euros) dans les caisses de Suning Holdings.
     
    Suning Appliance Group

     
    Suning Appliance Group Co., Ltd. est une société à responsabilité dont le siège est situé à Nankin. Elle a été incorporée en date du 24 novembre 1999. Le représentant légale de la société est Bu Yang, qui en est devenu le CEO en 2014.
    Actuellement, les actionnaires de la Suning Appliance Group sont :
    • Bu Yan – 50%
    • Zhang Jindong – 50%
     
    Celui qui contrôle Suning Appliance est, de fait, Jindong Zhang, comme cela a été clairement renseigné lors de l’émission des obligations de la société.
    "Sous réserve des statuts de Suning Appliance et des lois et règlements applicables, M. Zhang, en tant qu'actionnaire clé de Suning Appliance, a la capacité d'exercer une influence significative sur la gestion, les politiques et les activités de Suning Appliance en contrôlant la composition du conseil d'administration de Suning Appliance, en déterminant le calendrier et le montant des paiements de dividendes, en approuvant les transactions importantes de l'entreprise, y compris les fusions et les acquisitions, et en approuvant les bilans financiers annuels."
    "Selon ses statuts, Suning Appliance Group, bien qu'étant une société holding de participation, est principalement active dans la vente et le service après-vente d'appareils électroménagers (climatiseurs, réfrigérateurs, machines à laver.), de systèmes d'éclairage automobile, de composants électroniques et d'équipements électriques et plus généralement dans le commerce de détail à grande échelle, à la fois par le biais de points de vente physiques et de plateformes de commerce électronique. L'entreprise est également active dans le secteur de l'immobilier."
     
    Suning Appliance Group, n’agit toutefois pas directement sur ces deux secteurs. Elle le fait à travers Suning.com, dont elle détient 19,87% (qui est destiné à passer à 5,45% suite à l’entrée des sociétés d’Etat) et à travers Suning Real Estate dont elle participe à hauteur de 5%.
    La totalité des recettes de Suning.com et de Suning Real Estate représente donc 95% des recettes de Suning Appliance Group. Si on rentre plus dans le détail, Suning Real Estate pèse pour 5% des recettes consolidées de Suning Appliance alors que Suning.com a une incidence d’environ 90%.
     
    Mais comment est-ce possible que Suning Appliance, vu les actions qu’elle détient, ne semble pas avoir le contrôle des deux entités et ne pourrait donc pas les consolider dans ses propres comptes ?
    La réponse fourni pas Suning Appliance se retrouve toujours dans les détails de l'obligation: "Suning.com et Suning Real Estate sont consolidés dans le Groupe sur la base du fait que Suning.com et Suning Real Estate sont contrôlées par M. Zhang, l’actionnaire clé de Suning Appliance à hauteur de 50 %, et en raison du fait que Suning Appliance détient respectivement 19,87 % de Suning.com et 25 % du capital social émis par Suning Real Estate."
     
    Suning.com

     
    Suning.com Co., Ltd. Est une société par action dont le siège est à Nankin, dans la province de Jiangsu, en Chine. Elle a été incorporée en date du 15 mai 1996 avec le nom de Suning Domestic Appliance Co., Ltd.
    Le 7 juillet 2004, Suning a été côté à la bourse de Shenzhen sous la dénomination Suning Appliance Chain Store (Group) Co. A travers le placement sur le Marché, principalement par le biais d’investisseurs nationaux de 25 millions de titres nouvellement émis au prix de 16,33 yuan par action. En 2013, la société a été renommée Suning Commerce Group avant d’être renommé en 2018 par la dénomination actuelle : Suning.com
     
    Le Conseil d’Administration est présidé par Jindong Zhang. Au 31 décembre 2020, il était composé de la sorte

     
    Compte tenu du fait qu'il détient le contrôle de Suning Holdings et qu’il exerce une influence significative sur la Gouvernance de Suning Appliance, Jindong Zhang, au moins jusqu’à l’arrivée des deux sociétés d’Etat annoncée en date du 28 février 2021, détenait de façon direct et indirect 44,81% de Suning.com
     
    Au 30 juin 2020, après l’acquisition du groupe de Supermarché Carrefour en Chine, Suning disposait de 2 756 magasins :
    Com Plaza (Centre commerciaux) – 37 3C Speciality Store (Electroménagers) – 2 108 Enseignes Suning.Com – 197 Carrefour Supermarket – 240 Magasins RedBaby (Dédié à l’enfance et la maternité) – 146 Magasins à Hong Kong – 28 Franchisés de la marque Suning.Com 5 926.  
    La dette obligataire du Groupe Suning
    Sur la base de l’organigramme de la structure du groupe, il est possible de raisonner sur la dette obligataire de Suning et de sa capacité à la gérer. Selon les documents consultés par Calcio&Finanza, au 31 décembre 2020, le montant des émissions obligataires en yuan des sociétés du groupe Suning était d'environ 29 milliards.
     

     
    A celles-ci, il y a lieu d’ajouter trois autres émissions en dollars pour un montant total global de 600 millions de dollars réalisés par les satellites basés aux Îles Cayman, à Granada Century, mais qui sont garantis par Suning Appliance.
     

     
    Au début de cette année, le montant des obligations était de 19,04 milliards de dollars auquel il faut ajouter les 600 millions de dollars repris ci-dessus, pour un amortissement total global environ de 3 milliards d’euros.
     
    Les ressources d’Etat pour faire face à la dette de Suning

     
    Le 28 février 2021, un accord d’investissement a été rendu publique, avec l’entrée de deux entreprises dans le capital de Suning.com. Cet accord, une fois acté va permettre à Suning de disposer des ressources nécessaires pour faire face à ses engagements vis-à-vis de ses dettes. L’accord, qui au moment de l’article, n’avait pas encore été exécuté, prévoit la vente par Jindong Zhang, la Suning Holding Groupe et la Suning Appliance Groupe, d'une participation de 22,98% de Suning.com à hauteur de 14,81 milliards de yuan, soit 1,92 milliards d’euros à Shenzhen International et à Kunpeng Capital.
     
    L’opération est expliquée dans le tableau ci-dessous :
     
    Avant la vente

     
    Après la vente

     
    L’encaissement de la vente des 22,98% de Suning.com

     
    Comment Zhang va utiliser les ressources obtenues via la cession de ses actions à Suning.com ?
    Sur ce point de figure le texte repris dans l’accord est limpide: 
    Les fonds destinés au transfert des actions seront prioritairement utilisés pour renforcer la solidité du capital du cédant (soit la Suning Appliance, qui encaissera plus de 7 milliards de yuans) et optimiser financièrement la structure via l’augmentation du capital de Suning Appliance Group, via aussi d’autres méthodes". Même les fonds collectés par Zhang Jindong et Suning Holdings, d'un montant de 5,51 milliards de yuans (716 millions d'euros) finiront donc, par le biais d'une augmentation de capital, dans les caisses de Suning Appliance Group, qui pourra alors compter sur une dot de liquidités, suffisante pour rembourser / racheter ses obligations arrivant à échéance en 2021 et éventuellement mettre à disposition de Suning.Com d'autres ressources pour faire face à ses engagements en matière de dette.  
    Le rachat de la dette et la vigilance sur Suning.com

     
    De décembre 2020 à ce jour, Suning Group, selon son blog officiel, a racheté des obligations arrivant à échéance pour un montant total de 18 milliards de yuans, dont l'émission "15 Suning 01" à hauteur de 10 milliards de yuans qui a expiré le 17 décembre 2020. Cependant, les quelques 14 milliards de yuans, fournis par l'État à travers Shenzhen International et de Kunpeng Capital, ne sont pas encore arrivés dans les caisses de Suning Appliance.
    Selon ce qui est rapporté au bilan 2020 de Shenzhen International, récemment approuvé et rendu public, la société d'État est toujours en train d'effectuer une vérification préalable des comptes de Suning.com en vue de la finalisation de l'investissement consenti. Une circonstance qui, en date du 13 mai 2021, a obligé Suning à publier une déclaration pour démentir catégoriquement les rumeurs circulant sur un prétendu arrêt de la procédure de vigilance raisonnable de la part des deux nouveaux investisseurs.
     
    Les bilans de Suning.com

     
    Les liquidités nécessaires pour faire face aux prochaines échéances obligataires devraient donc être en route, mais seront-elles suffisantes pour redonner vie au groupe fondé par Zhang Jindong, qui a connu ces dernières années une croissance rapide grâce à l'endettement ?
    Les chiffres présentés dans les récents états financiers, avant même que les effets négatifs de la pandémie de Covid-19 ne se fassent sentir sur le commerce de détail de Suning, n'offrent pas une image rassurante.
    Ces dernières années, les performances opérationnelles du groupe n'ont pas été aussi brillantes que ce qu’il s’est dit. Alors que les effets négatifs de la pandémie se sont fait ressentir en 2020, via un impact sur les ventes dans les magasins et les centres commerciaux, dans le registre de la vente online, Suning a subi la concurrence des géants chinois du commerce électronique tels que Taobao et JD.com, sans oublier les nouvelles plateformes telles que Pinduoduo, Meituan et Vipshop.
    L'exercice 2020 s'est ainsi soldé par des revenus en baisse de 4%, soit 258,45 milliards de yuans (33,6 milliards d'euros) et une perte nette de 3,91 milliards de yuans (508,3 millions d'euros), contre un bénéfice net de 9,84 milliards de yuans (1,26 milliard d'euros) en 2019.
    Mais si l'on examine les comptes financiers précédents, il apparaît clairement que la rentabilité de Suning.Com, mesurée par le rapport entre l'Ebitda et les revenus (Ebitda margin), s’est toujours révélé très faible, alors que le groupe, sans tenir compte des évènements extraordinaires, a clôturé avec un résultat d'exploitation (Ebit) négatif au cours de quatre des cinq exercices.
     

     
    Les bénéfices enregistrés entre 2015 et 2019, en revanche, sont le résultat de transactions extraordinaires, incluant dans certains cas des ventes d'actifs à des parties liées, notamment des sociétés que l’on peut directement rattacher à Jindong Zhang ou au groupe Suning Holdings et donc, qui est hors du périmètre de Suning.com et de Suning Appliance Group.
    Les états financiers de 2019 ont par exemple été clôturés avec un bénéfice de 9,84 milliards de yuans (1,26 milliard d'euros) grâce notamment à la vente du contrôle du Suning Financial Services Group. Cette opération, qui a eu lieu par le biais d'une augmentation de capital de Suning Financial Service, et qui était réservée aux nouveaux investisseurs et non par la vente d'actions, a néanmoins eu un impact positif au niveau comptable sur le compte de résultat de Suning.com pour 15,55 milliards de yuans (1,99 milliard d'euros), ainsi qu'un allègement du bilan des dettes détenues par la société spécialisée dans le crédit à la consommation.
    Suning.Com est en fait resté un actionnaire de Suning Financial Services avec une participation d'un peu plus de 40%.
     
    Mais qui gère Suning Financial Services ?

     
     
    D'après ce qui ressort des états financiers 2019 de Suning.com, il s'agit d'un certain nombre de sociétés contrôlées par Suning Holdings Group et donc indirectement liées à Zhang Jindong. Au cours de l'exercice 2019, Suning.com a réalisé des ventes à hauteur de 19,66 milliards de yuans (2,51 milliards d'euros), sans lesquelles le résultat net aurait été négatif pour environ 9 milliards de yuans (1,15 milliard d'euros).
     
    S'il n’est pas possible de quantifier le flux de trésorerie élevé et si les actionnaires n'ont pas mis la main au portefeuille pour apporter des ressources fraîches sous forme de capitaux propres, comment la croissance de Suning.com a-t-elle été financée ces dernières années ?
    Si l'on regarde l'évolution des actifs dans le bilan de Suning.Com, on s'aperçoit immédiatement que la valeur totale des actifs sur le long terme sont passées de 31,32 milliards de yuans en 2015 à 116,09 milliards de yuans en 2019.
     

     
    En 2019, Suning.Com a acquis 37 grands magasins du Wanda Group pour 2,7 milliards de yuans (345 millions d'euros) et a investi 4,8 milliards de yuans (617 millions d'euros) supplémentaires pour acheter 80 % de Carrefour Chine. Des acquisitions qui interviennent après des achats tout aussi importants réalisés les années précédentes par Suning.com et Suning Holdings Group et Suning Appliance.
     
    Le tout, sans prendre en considération les 20 milliards de yuans versés par Zhang, par l'intermédiaire d'autres sociétés du groupe, pour soutenir le géant chinois de l'immobilier en crise qu’était Evergrande. Soit l’opération qui est à la source de la crise de la dette de Suning.
     
    La réponse est "photographiée" dans le bilan de Suning.com :
     

    presque tous les investissements ont été financés en contractant de nouvelles dettes.
     
    Des dettes qui, sur le long terme, comme le montrent les récents événements qui ont ouvert la voie à la prochaine entrée des deux sociétés publiques dans le capital de Suning.com, semblent devenir insoutenables pour un groupe qui s'est développé par des acquisitions, même dans des secteurs extérieurs à son corps de métier.
     
    Que va-t-il advenir du groupe Suning maintenant ?

     
    L'entrée des deux entreprises publiques dans le capital de Suning.com, qui est en fait un sauvetage, a ouvert la voie à une remise en question du groupe sur son activité principale. Dans la déclaration annonçant l'opération, sans oublier le fait que Zhang Jindong ne sera plus l'actionnaire majoritaire de Suning.com, les lignes directrices de la stratégie future du groupe coté en bourse ont été dévoilées très brièvement:
    "L'entrée d'investisseurs stratégiques permettra à la société de se concentrer davantage sur l'activité du commerce de détail, de consolider le renforcement des capacités de base de la vente au détail dans sa globalité, et d'améliorer l'efficacité opérationnelle et la rentabilité des activités de la société."
     
    Quel sera, en revanche, le sort du reste du groupe, c'est-à-dire des multiples entreprises hors du secteur de la vente au détail réunies par Zhang Jindong et contrôlées par Suning Holdings ?
    "D'après ce que dit Zhang lui-même, il est possible qu'il y ait une profonde rationalisation du portefeuille de participations. La décision de se démobiliser du football en Chine, en mettant le Jiangsu Suning Football Club en liquidation, a été le premier effet du nouveau chemin emprunté."
     

     
    Et l'Inter ?
    "Sur la base des chiffres mis en évidence ci-dessus, il semble maintenant plus clair pourquoi le groupe Suning est obligé de recourir à un prêt pour trouver les ressources nécessaires au financement du club champion italien." - Ce qui a d’ailleurs expliqué l’arrivée d’Oaktree.
    "Il est toutefois plus complexe de comprendre la logique qui a conduit un groupe aux prises avec une réorganisation aussi importante chez lui à refuser l'offre de BC Partners pour l’Inter, même si l’évaluation économique n’était pas considérée comme particulièrement généreuse."
    "Il est possible que la perspective concrète ces derniers mois faisant référence à la Super League Européenne ait dérouté le Suning, car si ce projet avait vu le jour, l'Inter aurait eu l'opportunité de devenir financièrement autonome et son actionnaire, et en cas de revente, Suning aurait pu obtenir un prix bien plus élevé que l'offre du fonds d'investissement privé."
     
    Si vous avez eu le courage de lire l’intégralité de cet article, pensez-vous que l’avenir de l’Inter et de Suning s’améliorera dans les mois et années à venir ? En effet, ce jour, un programme de sauvetage de Suning.com a été officiellement annoncé!.
     
     
    ®Antony Gilles – Internazionale.fr

    4 commentaires
    985 vues

    Sky: Federico Dimarco reste à l’Inter!

    En effet, Simone Inzaghi a eu le temps de tester, lors de ces premiers jours à Appiano Gentile, les joueurs à sa disposition. Si certains joueurs, qui sont rentrés à la maison sont destinés à quitter une bonne fois pour toute l’Inter, ce ne sera pas le cas de Federico Dimarco, qui a pourtant été cité sur de nombreuses transactions de cette session estivale.
     
    Confirmation de Sky Sport
     
    On évitera au moins de se prendre une telle mine sur le terrain!
     
    “Après l’avoir évalué et utilisé lors des premières sorties de la saison, Simone Inzaghi en commun accord avec le Club,  a décidé de conserver définitivement le joueur auteur d’une très belle saison en prêt sous le maillot de l’Hellas Verona. »
    "Federico Dimarco est un garçon aux qualités indéniable qui a l’Inter en lui. Il est, à présent, prêt à tenter sa chance à Milan : Le Mercato, pour lui, est déjà terminé."
     
    Validez-vous ce choix ?
     
    ®Antony Gilles – Internazionale.fr

    6 commentaires
    118 vues

    Alex Frosio analyse les entraîneurs de la Serie A

    En souhaitant analyser le travail réalisé par Roberto Mancini, Alex Frosio s’est livré à la Gazzetta Dello Sport sur la façon dont la consécration du Sélectionneur National italien peut se voir absorbée par les entraîneurs des différentes écuries italiennes en activité.
     

    "Ceux qui ont les idées les plus proche de Mancio sont très jeunes : Italiano a permis à Spezia de se sauver d’une façon exceptionnelle, en misant sur le courage. Sur ce classement, il est second derrière l’Atalanta en ce qui concerne les récupérations du ballon dans la partie de terrain de l’adversaire. A présent, il officiera à l’échelon supérieur avec la Fiorentina. On retrouve également Dionisi et Zanetti qui ont permis à l’Empoli et au Venezia de retrouver la Serie A en pratique un football spectaculaire basé sur l’attaque. Le premier a d’ailleurs été choisi pour remplacer De Zerbi à Sassuolo."
     
    "Si l’entraîneur vénitien est moins porté sur un pressing à outrance, on retrouve aussi de l’autre côté Gasperini qui n’a pas cette obsession de construire de derrière, tout comme Mancini ne pousse pas à l’anticipation exaspérée dont s’inspire la Dea. Pourtant, l’Atalanta est l’équipe qui se rapproche le plus de ce que propose les Azzurri, qui joue à trois derrière en possession, avec un double playmaker avec des ailiers qui monte et qui n’hésite pas à tirer (Spinazzola et Chiesa contre Maehle et Gosens), on retrouve aussi une certaine technique lors des combinaisons offensives."
    "Pioli et Sarri sont des "frères" de Mancini : Ils se sont formés durant des années, ils ont innovés et ils se sont adaptés dans le temps en proposant toujours un football dominat et pro-positif."
     
     

     
    Et les grands entraîneurs ?
     
    "Le discours est plus complexe : Allegri aime la technique, mais ce n’est pas un fanatique de la possession de balle ou de la construction par derrière.  Et son credo "corto muso" est une synthèse philosophique de sa façon impeccable d’agir, une façon de faire qui ne trouverai pas sa place dans le lexique "Manciniano"."
    "Mourinho s’est construit durant des années par sa façon de garer le Bus, mais il reste le seul entraîneur en activité en Serie A a avoir remporté la Ligue des Champions."
    "Simone Inzaghi est le plus "Allegriano" de la nouvelle vaque et il aime énormément le jeu de transition et de domination, quelque chose qu’il sait faire. Et Juve mise à part, c’est l’entraîneur le plus titré de ces dernières années."
     
    Le Saviez-vous ?

     
    Y-a-t ’il déjà une belle ambiance du côté de la Vieille Dame ? En effet, à peine de retour aux commandes du club, Massimiliano Allegri a taclé sérieusement Leonardo Bonucci en conférence de presse: "Bonucci capitaine ? S'il veut un brassard, il n'a qu'à aller dans la rue et s'en acheter un. En allant à Milan, il a perdu sa place dans la hiérarchie." - Le Champion d'Europe appréciera.....
     
    Et si en fin de compte Simone était le coup de poker gagnant de Giuseppe Marotta ?
     
    ®Antony Gilles – Internazionale.fr

    1 commentaire
    89 vues

    Stefan De Vrij en route vers Barcelone

    Vous y aviez-cru ? Si en effet Don Balon fait référence à l’intérêt de Ronald Koeman pour son compatriote Stefan de Vrij, il est hors de question de voir notre hollandais volant quitter le club
     

     
    "Ces derniers jours, Ronald Koeman, l’entraîneur du Fc Barcelone a aussi tenté sa chance, mais il a dû se résigner face à la prise de position de l’Inter : Il avait demandé l’ancien joueur de la Lazio à sa Direction, convaincu du fait de pouvoir placer le joueur au cœur du projet catalan. Mais après un premier sondage, Laporta, le Président de Barcelone, s’est vu refouler avec fermeté par le mur dressé par l’Inter qui n’a aucune intention de s’asseoir autour de la table pour négocier."
     
    Stefan De Vrij est et restera un pilier de l’Inter, n'en déplaise à cette ordure de Raiolaè
     
    ®Antony Gilles – Internazionale.fr

    15 commentaires
    277 vues

    Alessandro Florenzi pour Ivan Perisic ?

    En effet, selon la Repubblica, José Mourinho pousse pour s’offrir l’international croate qu’il a toujours apprécié depuis de très nombreuses années:
     

     
    "Mou pousse s’offrir un ultra-trentenaire dans le but de construire une ‘Instant Team’ et l’on parle de l’ailier offensif croate Ivan Perisic, qui a quasi 33 ans et qui est en fin de contrat à l’Inter.  La clé serait Alessandro Florenzi, prêt à se relancer après la victoire de l’Euro, lui qui revient de son prêt au Paris-Saint-Germain. L’opération est réaliste car Perisic et Florenzi perçoivent le même salaire : 4 millions d’euros et la valeur marchande des joueurs est la même."
     
    Seriez-vous partant pour ce deal avec la Roma ?
     
    ®Antony Gilles – Internazionale.fr

    8 commentaires
    200 vues

    Gabriele Oriali quitte à nouveau l’Inter

    Après avoir "suivi" José Mourinho, place à Antonio Conte : En effet, Gabriele Oriali a donc décidé, comme il y a onze ans, de quitter l’Inter, même si cette fois-ci Simone Inzaghi aurait bien aimé le conserver à son poste, au sein de son staff
     
    Révélation de la Gazzetta Dello Sport

     
    "Dans le fond, le modèle de gestion du club a changé, et pas uniquement suite à l’avènement d’Inzaghi. Si l’on entre plus dans le détail, il y a une approche différente du travail sur le terrain : Conte souhaitait une gestion monocratique du Centre Sportif, en contrôlant chaque détail se trouvant à l’intérieur d’Appiano. Mais à présent, cet environnement a changé."
     
    Giuseppe Marotta et Piero Ausilio vont assurer le rôle de tampon le temps de trouver celui qui succédera à Oriali: "Pour l’instant, il n’y aura pas de recrutement au poste de Team Manager. Si le nom de Riccardo Ferri, ancienne gloire Nerazzurra a été proche du club, le dernier pas n’a pas été franchi. De son côté Gabriele Oriali va se concentrer sur son rôle de Team Manager au sein de la Nazionale."
     
    ®Antony Gilles – Internazionale.fr

    5 commentaires
    240 vues

    L’Inter et Dortmund refoulent Chelsea

    En effet, le Champion d’Europe se cherche désespérément un attaquant, pour satisfaire à la demande de son entraîneur: Thomas Tuchel
     
    Révélation d’Alfredo Pedullà à Sportitalia

     
    "Chelsea est lancé dans une recherche désespérée d’un attaquant : Il a tout fait pour prendre Haaland, où il avait mis sur le tapis plus de 100 millions d’euros, mais Dortmund n’a pas voulu céder."
    "Chelsea, qui a remporté la Ligue des Champions et qui cherche une pointe, s’est penché sur le retour de Lukaku mais il a trouvé face à lui une annonce grosse comme une maison : STOP. C’est pour cette raison que Chelsea a aussi abdiqué, malgré le fait que le budget disponible est de 130 millions d’euros et que d’importantes manœuvres avait déjà eu lieu."
     
    Selon vous, les deux clubs ont-ils eu raison de ne pas s’affaiblir ?
     
    ®Antony Gilles – Internazionale.fr

    7 commentaires
    410 vues

    Gabigol : "Je ne comprends toujours pas pourquoi j'ai eu si peu d'opportunités. Je me posais tellement de questions."

    Interviewé par le Sun, Gabigol, ex-attaquant de l'Inter aujourd'hui à Flamengo est devenu un joueur d'un certain niveau. Il a parlé de sa carrière ainsi que des expériences négatives qu'il a vécu: 
     
    "Je me sens au top, en pleine évolution physique et psychologique. Je suis conscient que j'ai encore du travail et que j'ai encore une certaine marge de progression. Pour devenir un attaquant encore plus efficace dans les prochaines années. Je travaille sur mon corps et mon esprit tous les jours pour y arriver". 
    "Mes mauvaises expériences à l'Inter et à Benfica m'ont rendu plus fort. C'est dans ces moments que l'on progresse. Je ferai plus attention pour les prochaines étapes de ma carrière".
     
    Son surnom 
    "J'étais déjà sous haute pression, imaginez évoluer dans le club qui a produit Pelé, Coutinho, Robinho, Neymar, j'en ai beaucoup souffert. Les attentes pour les jeunes talents sont énormes, pour moi surtout après que j'aie fait mes débuts lors du match d'adieu de Neymar. J'ai toujours été précoce. J'ai toujours joué dans la catégorie d'âge supérieure et beaucoup de gens ont essayé de me détourner mais ma famille a été fondamentale dans ma progression. Ils m'ont mis dans la situation idéale et m'ont aidé à suivre ma route. Je leur suis reconnaissant pour la personne que je suis aujourd'hui".
     

    L'Inter
    "C'est le rêve de tout joueur d'aller jouer en Europe. Là, il y a les meilleurs championnats au monde. J'étais jeune, je venais de gagner la médaille d'Or avec l'équipe Brésilienne aux JO et beaucoup de clubs me faisaient des offres. J'ai du me dépêcher de choisir. Je n'ai jamais compris pourquoi j'ai eu si peu d'opportunités. J'avais plein d'interrogations. Mais j'ai appris avec le temps que pour jouer à l'Inter il faut bien plus que du talent".
     
     
     
    " J'ai une mentalité de compétiteur et une forte personnalité. Beaucoup de gens qui ne me connaissent pas ont une vision extérieure qui est différente de la réalité. Sur le terrain je donne tout pour le but mais en dehors je suis très calme et j'ai des habitudes simples. J'ai joué ma partition, j'ai tout donné à l'entraînement, durant mes cours d'italien, lorsque j'essayais de m'adapter, dans mon alimentation. Mon expérience en Europe a été très rapide, je suis encore frustré".
     

    Le retour au Brésil
    "Mon retour au pays a été très important pour ma carrière. En plus de me redonner confiance en moi et l'amour pour le football, il m'a permis de retrouver ma joie ainsi que ma volonté de jouer et de gagner. Le manque d'opportunité ne m'a jamais découragé, ni moi, ni mon entourage. Mais c'était une source de tristesse et de déception. Aujourd'hui je le prends comme une leçon. Je ne peux considérer que j'ai échoué en Europe, je n'en étais qu'au début de ma carrière. A Flamengo, je vis de très beaux moments".
     
    Internazionale.fr - © Samus

    6 commentaires
    288 vues

    Paolo Dal Pino: "Nous sommes loin d'autoriser l'ouverture des stades avec 100% de capacité"

    S'adressant au service d'information italien ANSA, Paolo Dal Pino a déclaré qu'il restait encore beaucoup de progrès à faire avant que les clubs puissent autoriser les supporters à assister aux matchs en personne et sans limitations.
     
    L'Inter, comme tous les clubs de football, a été durement touchée par la perte de revenus causée par le COVID-19 car aucun supporter n'était autorisé dans le stade depuis le début, y compris pendant toute la saison 2020-2021.
    Outre l'impact financier à cause du manque de supporters, l'élément émotionnel de jouer devant des tribunes vides a été ressenti par les joueurs et les entraîneurs, et un retour des supporters est vivement souhaité.
    Les propos de Dal Pino suggèrent qu'un retour dans une certaine mesure pourrait être en cours mais qu'il pourrait encore s'écouler un certain temps avant que les stades ne soient pleins à 100%. Le retour à la normale ainsi que la reprise économique seront prend encore du temps.
     
    A propos de cette transition, le président de la Serie A a déclaré:
    "Nous sommes encore loin de l'objectif d'une ouverture illimitée des stades pour les détenteurs de Green Pass. Le dialogue avec le CTS (groupe de travail régissant le COVID-19 en Italie, ndlr) et le gouvernement se poursuit car nous pensons que les contraintes actuelles sont trop restrictives pour notre sport qui se déroule en extérieur et avec des fans contrôlés à leur entrée. Nous voyons des incohérences par rapport à d'autres situations, puisque le Green Pass représente un permis. Nous continuerons à le demander pour garantir un accès inconditionnel."

    0 commentaire
    134 vues

    Retour sur l'Inter Milan d'Antonio Conte et à quoi s'attendre de celle sous Simone Inzaghi

    Depuis plus d'une décennie maintenant, les fans de l'Inter Milan espèrent que leur bien-aimée sortira de la crise.
     
    Introduction
    Depuis que Mourinho a quitté le club en 2010 après avoir remporté la Ligue des champions, le club a traversé une période difficile. Le club a changé de nombreux entraîneurs, joueurs et membres du conseil d'administration. Malheureusement, même si la saison 2021 a été un succès pour le club avec le Scudetto, Antonio Conte a quitté le club. Normalement, cela n'arriverait pas, mais les fans de l'Inter sont habitués à ce genre de choses. Cependant, les choses ne sont pas si mal. Même si l'Inter a perdu l'entraîneur vainqueur du titre, les fans de l'Inter ont des choses à espérer pour la prochaine saison. Mais avant d'en arriver là, revenons sur les moments clés de la saison 2021.
     
    Saison douce-amère avec Antonio Conte
    De nombreux fans ont détesté le fait que Conte ait été embauché pour être le manager de l'Inter en raison de ses liens historiques avec la Juventus. Cependant, même les voix les plus sceptiques ont été réduites au silence lorsque Conte a mené l'équipe au premier trophée majeur en plus d'une décennie. Au cours de sa première saison, il a failli remporter à la fois la Ligue Europa et la Serie A.
    Cependant, en 2021, l'Inter a remporté le Scudetto avec 12 points d'avance sur le Milan. C'est la deuxième fois de l'histoire que le club totalise plus de 90 points à l'issue de la saison de Serie A. Dans le même temps, Conte est devenu le premier entraîneur de Serie A à remporter plus de 90 points avec deux clubs différents. Même si Conte a fait un excellent travail pour le club, ses désaccords l'ont amené à quitter l'Inter malgré la saison réussie.
     
    Romelu Lukaku brille sous son meilleur jour
    La cohésion entre les joueurs et l'entraîneur est ce qui a fait la force de l'équipe. Conte insistait pour amener Lukako à l'Inter, et tout a payé. Lukaku a dit à plusieurs reprises combien il respectait Conte et sa connaissance du jeu.
    Même si Lukaku a terminé à la 2e place en tant que buteur de la ligue derrière Cristiano Ronaldo avec 24 buts, il a également contribué avec 10 passes décisives. Lukaku a même déclaré qu'il ne regrettait pas d'avoir pris la deuxième place car son objectif était de remporter le titre, pas d'être le meilleur buteur. Enfin, si Lukaku a souvent été critiqué pour son inconstance, il a prouvé qu'il était un pur buteur et joueur d'équipe.
     
    Achraf Hakimi entre en scène
    Conte est connu pour son 3-5-2. L'entraîneur n'a jamais dérogé à cette stratégie et c'est évident pourquoi, cela fonctionne pour lui. Mais pour que cela fonctionne, il devait améliorer les ailes et il l'a fait en ajoutant Hakimi à l'équipe avec un transfert de 40 M€ du Real Madrid.
    Le jeune a eu un impact immédiat en donnant le rythme à toute l'équipe. Son état d'esprit offensif et ses attaques agressives du flanc ont donné des maux de tête à ses adversaires tout au long de la saison. Il est rapidement devenu membre du onze de départ pour toute la saison.
    Hakimi a fait 9 passes décisives et marqué 9 buts, se lançant dans la célébrité à son poste. En plus de cela, sous la direction de Conte, le jeune arrière de 22 ans s'est également amélioré défensivement et a montré qu'il n'était plus un handicap de ce côté du terrain.
     
    Debout face aux plus grands rivaux de l'Inter
    Même si gagner le Scudetto est une réussite importante, de nombreux fans aiment que leurs clubs battent leurs rivaux les plus féroces. Les prémices de la victoire de l'Inter sont venu en Janvier lorsqu'ils ont battu la Juventus. Au cours des 9 dernières années, le club n'a pas eu beaucoup de succès contre ses rivaux les plus coriaces. Dans le même temps, la Juventus était le club le plus titré de Serie A au cours de la dernière décennie. Cette victoire a montré que l'Inter est un véritable prétendant au titre et que le club est sorti de sa période "difficile". Même si l'Inter a montré de mauvaises performances en Ligue des champions, de nombreux fans voient cette saison comme un retour pour le club.
     
    Espoirs pour l'avenir
    Ce genre de saison serait le bienvenu comme un encouragement pour les efforts futurs. Cependant, depuis le départ de Conte, il y a eu certains doutes. En plus de cela, le club a annoncé qu'il devait vendre des joueurs et réduire la masse salariale. Cela signifie certainement que certains des joueurs qui ont contribué au succès de la saison devront être vendus. Cela a déjà commencé puisque le club a vendu Hakimi au PSG pour environ 70 M€.
    Mais le choix de Simeone Inzaghi et une nouvelle atmosphère positive autour du club suscitent de grandes attentes. Les fans du monde entier se connecteront et regarderont les matchs de l'Inter en 2022, dans l'espoir de voir un succès répété, sinon quelque chose d'encore mieux.
     
    Conclusion
    la saison dernière a prouvé que la Juventus n'est pas imbattable. Les Nerazzurri sont de retour dans le match et prêts à redonner au club sa gloire d'antan.

    5 commentaires
    431 vues

    Marco Barzaghi : Antonio Conte regrette d’être parti

    C’est une information en provenance de Mediaset et plus particulièrement de Marco Barzaghi. Selon le journaliste sportif, le pugliese s’attendait à ce que l’Inter traverse une période bien plus compliquée
     
     
     
    En effet, à la Casa Inter, un nouveau cycle a vu le jour cet été, avec Simone Inzaghi qui a signé un contrat de deux ans, avec une option pour une troisième saison, suite à son refus de prolonger à la Lazio. L’entraineur natif de Piacenza aura le devoir de ne pas faire regretter Antonio Conte qui avait permis à l’Inter de rapporter à Milan, le Scudetto après 11 ans d’absence.
     
    Et si le Club Nerazzurro et l’ancien sélectionneur national italien sont parvenus à une résolution du contrat à l’amiable, celle-ci comporte tout de même une prime de départ de 7 millions d’euros.  Mais ce départ qui a été retentissant ferait face à un regret de la part du principal concerné.....
     
    Les regrets

     
    Le départ d’Antonio Conte à la tête de l’Inter a fait beaucoup parlé, étant que l’entraineur venait de remporter le Scudetto en ayant dominé le championnat écoulé, de même les tifosi se souhaitaient d’assister à la permanence de l’entraîneur sur le banc Nerazzurro. Selon Marco Barzaghi, Conte s’en serait voulu, car il pensait que la situation allait empirer au niveau économique.
    Mais Son départ a toutefois était une bonne chose pour le club Nerazzurro, le club se libérant d’un salaire net de 12 millions d’euros, soit 20 millions d’euros brut sur la saison, même s'il a fallu débourser 7 millions d’euros. Ce départ a néanmoins permis de faire un important pas en avant, dans la réduction des coûts qui ont été imposée par le Suning et le Président de l’Inter, Steven Zhang
    Antonio Conte a décidé de quitter l’Inter car il voulait une campagne de recrutement importante, afin de réaliser le saut de qualité en Europe. En lieu et place, il faisait face à un redimensionnement de la situation..... Pourtant en l’état, seul Achraf Hakimi a été cédé contre 71 millions d’euros, bonus compris, au Paris-Saint-Germain.
    De plus, l’Inter envisage l’arrivée d’un joueur de talent, Nahitan Nandez, qui peut s’avérer capable de recouvrir plusieurs rôle sur le terrain. Le club étant même actuellement à la recherche du Vice-Lukaku demandé depuis deux ans par le natif de Lecesse
     

    Définition d'un rapport détérioré entre un entraîneur et sa Direction
     
    Toutefois, Barzaghi aurait révélé une phrase fondamentale de Conte pour justifier son départ :
    Il n’est pas parti de l’Inter pour une question de mercato, mais car depuis la réunion de la Villa Belini, son rapport avec le club et la Direction s’était détérioré : Conte a dit : "Je ne voulais plus revivre une autre année similaire, je n’en pouvais plus."
     
    Pensez-vous réellement qu’un personnage tel qu’Antonio Conte puisse à regretter un choix de carrière ?
     
    ®Antony Gilles – Internazionale.fr

    14 commentaires
    795 vues

    Simone Inzaghi, comme Massimiliano Allegri ?

    En effet, la Gazzetta Dello Sport s’est livré ce matin sur les différentes grandes équipes de notre championnat et un point commun lie, qu'on le veuille ou non, l'Inter et la Juventus: La gestion du départ d'Antonio Conte.
     
    Analyse de l’Inter

     
     
    L’Inter a subi le tremblement de terre le plus intense : Antonio Conte ne laisse jamais les choses comme il les a connu lors de son arrivée. Ce qui est évident, c’est qui a laissé une Inter conquérante. Et le choix de la Direction, Marotta en tête est très similaire, à sa façon d'agir, lorsque la même situation s'était produite à la Juve : Et si ce n'est pas Allegri, mais il a recruté l’entraîneur qui est le plus similaire à Massimiliano : Simone Inzaghi, comme Max, dispose de l’intelligence nécessaire pour travailler sur le tableau déjà créé, sans avoir à le révolutionner, mais à juste l’adapter et à le lisser dans une espère de révolution en douceur
     
    Une base similaire
     
    Inzaghi va repartir sur le même plan de jeu : le 3-5-2. Un dispositif qu’il a pratiqué à la Lazio après y avoir débuté en 4-3-3. Au niveau de l’attitude, il préfère un jeu de transition rapide et vertical, mais un peu différent de celui de Conte qui prêchait pour un football codifié, fait de phases de jeu prédéfinies et commandées par ses cris depuis le banc. Inzaghi, lui, concédera plus de liberté dans le fond du jeu, et c’est aussi pour cette raison qu’il lui serait dommage de devoir se priver, dans le futur d’un joueur tel qu’Eriksen, qui aurait été le parfait alter-égo de Luis Alberto.
    Ce sera d'ailleurs plus à l’entraîneur à s’adapter à l’équipe que le contraire : La défense est bonne, même, elle est LA meilleure. Nandez ne sera pas Hakimi, mais il est capable de réaliser les courses qu’Inzaghi demande à ses ailiers. C’est aussi pour cette raison que nous croyons que Dimarco aura sa chance sur l’aile gauche. Barella n’a pas le physique de Milinkovic mais cela ne lui enlève en rien sa capacité d’envahisseur.
    Lukaku et Lautaro sont connus pour être redoutable, aussi bien lancé en profondeur que s’ils se retrouvent dans la surface de réparation, avec le Belge qui pourrait continuer à être la référence physique pour permettre au bloc de remonter en réceptionnant des balles en profondeurs à la Milinkovic de la Lazio.
     

     
     
    Un feeling déjà présent
    S’il y avait bien une crainte au sein de l’Inter et de ses Tifosi, cela allait être la réaction de Romelu Lukaku suite au départ d’Antonio Conte:
    Le départ de Conte l’a aussi surpris car il entretenait une relation spéciale.  Mais il a déjà instauré avec Inzaghi un feeling extraordinaire. Le mérite en revient à l’entraîneur, qui attend à présent le retour de Lautaro la semaine prochaine, lui qui a su employer les bons mots lors de son premier appel téléphonique avec l’attaquant belge: Lukaku a été marqué, même agréablement surpris : Il a compris à quel point son rôle sera important pour que le projet Inzaghi puisse devenir conquérant.
     
     
    ®Antony Gilles – Internazionale.fr

    5 commentaires
    575 vues

    Nahitan Nandez : Mise au point de la situation

    Voici un bref résumé de la situation entourant le joueur évoluant à Cagliari, suite l'article paru ce jour sur la Gazzetta Dello Sport
     

     
    5 millions d’euros sont demandés pour le prêt du joueur Cette somme reste toujours importante pour l’Inter qui préfère voir le verre à moitié plein:  Le prêt pourrait faire l’objet d’un droit/obligation de rachat en juin 2022, mais cela pourrait être traité en toute sérénité  
    De son côté le joueur est en attente de la fumée blanche:
    Nahitan a la ferme volonté de continuer à prolonger la noble tradition des joueurs uruguayens passé par l’Inter Un accord de principe a déjà été défini : un triennal de 3 millions d’euros par saison  
     
    Pour rappel, Cagliari évalue son joueur à 30 millions d’euros….Où trouver les fonds d’ici à l’été prochain ?
     
    ®Antony Gilles – Internazionale.fr

    9 commentaires
    601 vues

    La révélation Martin Satriano  ?

    Certaines sessions estivales peuvent voir des jeunes joueurs saisir LA chance de se mettre en lumière. Si le plus connu de notre Histoire se nomme Adriano, auteur d’un missile sur coup-franc face au Real de Madrid, une nouvelle pépite sud-américaine pourrait se révéler dans le courant de la saison
     
     
     
    En effet, lors de l’émission "Calciomercato L'Originale" diffusée sur Sky Sport, nous apprenions que Cagliari s'est informé sur l’attaquant uruguayen Martin Satriano. Ce jeune espoir Nerazzurro s’est mis en valeur cet été, en proposant un style de jeu séduisant et en faisant trembler les filets. Celui-ci serait parvenu à convaincre Simone Inzaghi et l’Inter de compter sur lui.
    A tel point que pour l’instant, il est prévu de conserver le joueur né en 2001.
     
    Pensez-vous que Martin pourrait avoir un rôle à jouer ? En sachant toutefois qu’il faudra y aller pour parvenir à trouver sa place face à une Lula qui souhaite continuer à toujours plus performer
     
    ®Antony Gilles – Internazionale.fr

    9 commentaires
    626 vues

    Matias Vecino intransférable ?

    En effet, selon Calciomercato.com, la situation actuelle est telle, que l’ancien joueur de Florence, serait un joueur dont il n’est pas possible de se passer.....
     
     
     
    "L’Uruguayen a été accosté par le Napoli, qui pour l’heure n’a pas encore contacté l’Inter, car pour en extirper le joueur, il faudra présenter une offre convaincante. En effet, le club milanais n’a aucune intention de se priver du joueur né en 1991, lui qui est considéré comme un pion important au sein du dispositif tactique de Simone Inzaghi, surtout qu’il est le seul à proposer un profil unique au sein du noyau."
     
    Si Vecino est destiné à rester, un autre milieu de terrain s'est vu présenté la porte de sortie : Arturo Vidal qui propose un salaire bien trop élevé pour les caisses du club : 6,5 millions d’euros
     
     
     
    "Vecino est intouchable sur le terrain, mais aussi pour ce que propose le mercato actuel : L’Inter cherche à trouver une solution pour Arturo Vidal qui, comme Joao Mario, pourrait quitter le club sur base d’un accord à l’amiable. Le Chilien est d’ailleurs celui qui est classé numéro Un pour quitter l’Inter."
    " De plus, Marotta et Ausilio savent que céder Vecino reviendrait à devoir intervenir sur un Mercato où il ne leur est pas possible de faire de dépensse : Soit trois problèmes qui se résolvent par une seule solution: Non si tocca a Vecino"
     
    ®Antony Gilles – Internazionale.fr

    27 commentaires
    704 vues

    Officiel - Carlotta Cartelli a signé pour l'Inter Women

    L'Inter Women a une nouvelle gardienne portant le nom de Carlotta Cartelli.
     
    La gardienne Carlotta Cartelli née en 1997 est une nouvelle joueuse de l'Inter de Rita Guarino. Elle a choisi de porter le maillot numéro 1. La joueuse est milanaise de naissance mais vient des Lady Techsters de l'Université de Louisiane.
    Elle a commencé à jouer au football à l'âge de 6 ans. En 2010, elle décide d'être gardienne de but. Elle débute avec les équipes de jeunes de l'ASD féminine de l'Inter Milan, puis elle rejoint la Primavera et fait ses débuts en équipe première lors de la saison 2013-2014. À l'été 2015, elle va au Milan Ladies, puis à l'Azalée lors du mercato d'hiver.
    En 2016, elle choisit de se lancer dans une aventure à l'étranger avec les Lady Techsters, de la Tech University de Ruston, en Louisiane. Maintenant, elle signe un contrat qui la verra avec les Nerazzurri jusqu'au 30 Juin 2023. Elle ira défendre le but des Nerazzurri avec Francesca Durante et Astrid Gilardi.
    Bienvenu Carlotta 🥰

    5 commentaires
    363 vues

    Romelu Lukaku: "Content d'être de retour!"

    Notre attaquant belge a parlé à Inter TV lors de son premier jour de retour à Appiano Gentile.
     
    Romelu Lukaku est revenu pour l'entraînement de pré-saison ce Lundi à Appiano Gentile. L'attaquant belge a pris le temps de parler à Inter TV de son été et à quel point il a faim de se mettre au travail sous la direction du nouveau patron Simone Inzaghi.
     
    Comment se sont passées vos vacances d'été bien méritées ?
    "Ça s'est bien passé. Je suis parti quelques jours à New York, puis à Miami puis aux îles Turques et Caïques avec ma mère et mon fils avant de retourner à Miami. J'ai pu me détendre mais je me suis aussi entraîné pour rester en forme et pouvoir bien commencer la saison. Nous avons maintenant quelques semaines pour préparer au mieux la nouvelle campagne. Nous espérons bien faire et faire encore plus que l'an dernier."
     
    Nous avons vu votre photo avec Simone Inzaghi sur les réseaux sociaux. Le nouveau patron a également entraîné votre frère Jordan. Comment s'est passée votre première interaction avec lui ?
    "Nous avons eu une bonne conversation le jour où le club a annoncé qu'il allait être le nouvel entraîneur et nous avons également parlé lorsque j'étais à l'Euro. Mon frère m'a aussi beaucoup parlé de lui. C'est un bon entraîneur. Je pense qu'il aidera l'équipe à accomplir beaucoup de choses. Nous espérons que nous pourrons tous travailler ensemble pour continuer sur la voie que nous avons commencée."
     
    Avez-vous un message pour les fans ?
    "Je suis ravi d'être de retour. Nous espérons continuer sur la voie que nous avons commencée et continuer à gagner. Tous les joueurs travailleront dur pour réaliser vos rêves."

    2 commentaires
    440 vues

    Officiel: L'Inter recevra ce mercredi Crotone à la Pinetina

    Le prochain match amical de l'Inter a été officialisé et il aura lieu ce mercredi 28 juillet 2021!
     
     
     
    L'équipe qui se déplacera à la Pinetina sera Crotone qui évolue à présent en Serie B. La rencontre aura lieu à 18h00 "Le match sera diffusé en direct sur Sky Sport et sera rediffusé sur Inter TV à minuit" nous confirme Inter.it
     
    ®Antony Gilles - Internazionale.fr
     
     

    0 commentaire
    371 vues

    Mino Raiola veut “transférer” De Vrij en Premier League

    “Le danger le plus important pour l’Inter, au niveau de son mercato, est de perdre un nouveau joueur de son Onze de base titulaire, après le départ d’Achraf Hakimi"- Tel est l’annonce du quotidien turinois Tuttosport qui fait référence au comportement de Mino Raiola, vis-à-vis de son poulain Nerazzurro : Stefan De Vrij!
     

     
    Raiola travaille dur pour parvenir à amener Stefan De Vrij en Premier League : Le puissant agent a parlé de son client à plus d’un Directeur Sportif afin de sonder le Marché que pourrait représenter l’Angleterre. Il reste toutefois difficile d’imaginer que cela se réalise à l’insu de l’Inter qui est en contact permanent avec lui dans le cadre du dossier Denzel Dumfries. Ce qui est sûr, c’est que la volonté de la Direction Nerazzurra est de conserver l’ensemble de ses Top Players. Simone Inzaghi, qui l’a entraîné à la Lazio connait la valeur et l’importance que pourrait avoir De Vrij au sein de son Inter  
    L’impact financier au cas où
     
    Selon le quotidien, l’opération ne coûterait "que" 7,3 millions d’euros en commission d’agent. De Vrij, au 30 juin 2021, ne "pesait que" 2,9 millions d’euros. En juin prochain, il ne représentera "plus qu’une charge" de 1,5 millions d’euros.
    Cela veut dire que, même "sans une offre pharaonique" qu’au niveau comptable,  l’international néerlandais offrirait une bien plus importante plus-value que celle obtenue via la cession d’Achraf Hakimi Toutefois, si De Vrij devrait rester, comme tout le monde le souhaite, à l’Inter, cela voudrait dire que Suning serait parvenu à respecter son pacte en engrangeant des recettes ailleurs. Dans un tel cas, la prolongation du contrat du néerlandais qui périme en 2023 avec un salaire de 4,2 millions d’euros, serait automatique.  Une thématique qui a d’ailleurs déjà été abordée entre l’Inter et Raiola  
     

     
    L’héritier
     
    L’Inter est un club qui ne laisse rien au hasard, surtout depuis l’arrivée de Giuseppe Marotta et comme nous le révèle également Tuttosport, le joueur qui présente l’identikit parfait pour reprendre le poste de Stefan De Vrij se trouve déjà l’Inter : Zinho Vanheusden, qui a été envoyé en prêt sec cette saison au Genoa afin d’engranger de l’expérience après son aventure réussie au Standard de Liège où il en était devenu le Capitaine
     
    La seule inconnue pour le belge est liée à un physique de cristal, lui qui s’est déjà fait les croisés à deux reprises. Mais son talent reste indiscutable, comme le prouve le fait que s’il ne s’était pas blessé, qu’il aurait rejoint Romelu Lukaku disputer l’Euro.
     
    L’Inter compte sur lui et lui a établi un parcours à la Bastoni qui lui permettra, à l’avenir, de se révéler à la Pinetina en tant que protagoniste: "Vous pouvez être sûr que le 007 Ausilio sera également présent lors du prochain championnat, aussi bien au Marassi, qu’à Monza pour superviser également la bonne croissance de Pirola."  
    Pensez-vous que Mino Raiola pourrait convaincre Stefan de quitter l’Inter ?
     
    ®Antony Gilles – Internazionale.fr

    12 commentaires
    822 vues

    Les Fan Token, le nouvel Eldorado  ?

    En effet, grâce à la sponsorisation de Socios.com sur le nouveau maillot de l’Inter, la thématique des Fan Token est au devant de l'actualité aussi bien pour les clubs que pour les tifosi. Partant de ce constat, Calcio&Finanza s’est lancée dans l’analyse de ce nouveau système de "recettes" pour les clubs
     

     
    Ce vendredi 23 juillet, le Ceo de Socios.com, Alexandre Dreyfus s’était d’ailleurs livré à Italia Oggi: "Avec les Fan Token, il est possible de monétiser des marchés qui étaient jusqu’àlors inutilisés : Pour les grands clubs à travers le monde, 99,9% de leurs supporters ne rentrent jamais physiquement au stade, et ils ne se retrouvent même pas dans la ville ou dans le pays de leur équipe de cœur."
    Les Fan Token peuvent être considérés comme une action qui offre un droit à celui qui le détient: Nous parlons de crypto-monnaies, il est donc nécessaire, pour les acheter, de changer votre argent en crypto-monnaie. Ceux-ci présentent une valeur qui changera dans le temps, à partir du jour de leur émission.
    Les niveaux de capitalisation sont encore modestes, même si les clubs peuvent déjà procéder à des encaissements suite à la simple existence d’un Fan Token qui leur est propre : Les encaissements peuvent avoir lieu dès l’émission, en fonction des volumes d’échanges ultérieurs, et par le biais d’une sorte de revenu numérique qui sera partagé entre le Club et la plateforme de cryptomonnaie.
     

     
    Italia oggi a pris comme exemple le Milan qui au lendemain de l’émission de ses Fan Token sur Socios.com, démontre que la cotation avait entraîné des échanges à hauteur de 50 millions de dollars lors de la première demi-heure et généré pour 6 millions de dollars en monnaie digitale. Mais les Token pourrait s’avérer devenir un moyen de financement facile à l’avenir lors de la projection des entreprises qui souhaite se financer sans procéder à la dilution de l’actionnariat de son propriétaire, sans avoir à faire face au système bancaire et, en ayant le Modne, comme marché : L’Inter compte une Fan Base de 55 millions de tifosi
    Les investisseurs pourraient avoir le sentiment de faire partie de la famille, étant donné que les détenteurs des Fan Token disposeront de droits particuliers, comme par exemple, l’acquisition d’un billet à un emplacement bien défini dans le stade et ce, pour un nombre défini de saison, voire l’accès à des services d’accueils, tel que les Salles VIP, en passant par des activités liant dans des évènements particuliers les tifosi et les sportifs. Le tout en passant aussi par des sondages relatifs aux initiatives du club.
     
    Selon vous, l’Inter s’est-elle montrée « en avance » sur son temps en se liant à ce qui est d’ores et déjà un Spécialiste en la matière : Socios.com ?
     
     
    ®Antony Gilles – Internazionale.fr

    1 commentaire
    444 vues

    Romelu Lukaku va percevoir 8,5 millions d’euros

    Intransférable, intouchable, Leader Absolu d’une Inter qui veut rester sur le toit de l’Italie depuis avoir cousu son Scudetto sur son torse,  Romelu Lukaku n’a aucune intention de quitter Milan, bien au contraire, il souhaite encore porter sur ses épaules l’équipe, pour ce qui sera déjà sa troisième saison Nerazzurra!
     
    Révélation de Calciomercato.com

     
    Si Simone Inzaghi l’attend à bras ouvert et que le Club compte sur lui pour assumer ce statuts de Leader absolu au sein du noyau interiste, une clause reprise dans le contrat signé en 2019 lui permettra de percevoir un meilleur salaire comparé à celui de ces précédentes saisons:
     
    "Lukaku est lié à l’Inter par un contrat allant jusqu’en juin 2024 et il a manifesté sa volonté de rester à Milan. Le Belge est le vrai leader technique de l’équipe et, dès la saison prochaine, il le sera également sous l'aspect économique, avec un salaire adapté à 8,5 millions d’euros, conformément aux clauses reprises dans le contrat signé en 2019.  Lukaku va débuter officiellement, et dès demain, sa troisième saison sous les couleurs Nerazzurre, avec l’objectif de transcender encore l’Inter à coup de buts et de prestations d’un niveau absolu."
     
    Méritée ou imméritée cette adaptation salariale selon vous ?
     
    ®Antony Gilles – Internazionale.fr

    12 commentaires
    1,2k vues

    La Serie A 2021/2022 "boycottée" ?

    En effet, les récentes déclarations de Giuseppe Marotta ont mis en évidence les difficultés du système actuel, face à la réouverture des Stades aux tifosi vaccinés, avec toutefois, le maintien de de la distanciation sociale à 1m50.
     
    Révélation du Corriere Della Sera

     
    Partant de ce constant, les clubs du Calcio, à l’exception de la Juventus, connaîtraient un profond manque à gagner : "La question sur la table est la capacité de la réouverture des stades au public à 50%, avec le maintien de la distanciation en tribune à 1m50. Vu la proximité entre les sièges, cela ne permettrait aux clubs que de proposer seulement 30% de la capacité des stades aux tifosi, exception faite de la Juventus qui propose une enceinte sportive et moderne et qui propose de sièges plus distants."
    "Les Clubs sont sur le pied de guerre et des colloques privés ont eu lieu dans les heures précédant l’Assemblée qui est programmée aujourd’hui. La sensation est que, sans une intervention gouvernementale pour soutenir le Calcio, la reprise du championnat est à risque : La crise économique causée par le Covid-19 a mis à genoux le système actuel, qui a déjà accusé des pertes s’élevant à 1,2 milliards d’euros."
    "Les Clubs demandent que la règle du mètre cinquante soit supprimée et qu’il y ait une adaptation pour le Calcio qui est à genoux, ou qu’alternativement, que les taxent et les contributions puissent être payées en plusieurs versements."
     
    L’Assemblée aura lieu ce jour, sauf report de dernière minute, à 18h00!
     
    ®Antony Gilles – Internazionale.fr

    3 commentaires
    616 vues

    Inscriptions ouvertes à l'Inter Club Parigi Nerazzurra" pour la saison 2021/2022

    L'Inter-Club de Paris a ouvert, depuis ce week-end, ses inscriptions pour la nouvelle saison 2021-2022.
     
    Voici la procédure à respecter pour votre inscription

     
    1) Envoyer un e-mail à interclubparis at yahoo.fr en indiquant dans le message votre nom, prénom, date de naissance, lieu de naissance et adresse complète.
    2) Envoyer le paiement par PayPal (PayPal: kitira at free.fr) en indiquant votre nom et prénom dans le message PayPal. Possibilité également de faire un virement bancaire ou de donner l’argent en main propre (contacter Claudio notre Président par e-mail: kitira at free.fr pour le RIB ou pour la remise en main propre).
    3) Tarifs: 25 euros pour les adultes et 20 euros pour les enfants (-18 ans).
     

     
    Les avantages sont les suivants:
    Votre carte de membre pour la nouvelle saison, cadeaux de l’Inter (en photos), priorité sur la billetterie (quand le stade sera réouvert), réduction à l’Inter Store (boutique physique et sur le site web), réduction pour la visite du stade, réduction pour le parking du stade et bien d’autres…
    "Nous avons la possibilité d’envoyer les cadeaux et votre carte de membre par la poste (à vos frais) ou remise en main propre à La Taverne des Korrigans à Paris (adresse ci-dessous) lors des transmissions des matchs de l’Inter.  Nous regardons tous les matchs de l’Inter ensemble à La Taverne des Korrigans, 42 rue du Cardinal Lemoine, 75005 Paris (métro 10, station Cardinal-Lemoine).  Merci à tous et Forza Inter! " - Claudio (Président) et Éric "@Cuchu77" (Vice Président)
     
    ®Antony Gilles - Internazionale.fr

    0 commentaire
    234 vues
  • Derniers commentaires dans l'actualités de l'Inter

  • En ce moment sur le forum

  • A voir également