Aller au contenu
×
×
  • Créer...
  • Supprimer les pubs

    Les publicités diffusées sur notre site le sont uniquement aux visiteurs non connectés. Créez votre compte maintenant ou connectez-vous pour bénéficier du site sans aucune publicité.

  • Actualités de l'Inter

    BREAKING NEWS: L'INTER EST CHAMPIONNE D'ITALIE!

    11 années après être rentrée dans la Légende avec le Triplé, 
    L'Inter vient de remporter son 19ème Scudetto
     
    Un titre ô combien mérité pour l'Inter d'Antonio Conte
    Un titre qui met fin au règne de la Juventus
     

     
    Une nouvelle page s'ouvre dans le Calcio
    Avec 25 victoires, 7 Nuls et 2 défaites,
    L'Inter suite au partage de l'Atalanta ne peut plus être rejointe
     
     
    Suning est le premier propriétaire étranger à avoir remporter le Championnat Italien!
     
     
    Préparez les bouteilles de Champagne les amis!

    Mais surtout prenez-soin de vous!
     
    E SE NEEEE VAAAAAA
     
     
    LA CAPOLISTA SE NE VAAAAA
     
    L'équipe d'Internazionale.fr se tiendra au plus proche des évènements à venir!
     
    ®Antony Gilles - Internazionale.fr
     

    105 commentaires
    2,6k vues

    Lothar Matthaus: "L'Inter a tué ses rivaux de Serie A"

    S'adressant à Gazzetta.it, notre légende Lothar Matthaus a révélé que l'Inter a tué ses rivaux.
     
    Sur la victoire finale.
    "J'ai fini par regarder le match entre Sassuolo et Atalanta et j'ai même célébré le but de Domenico Berardi. Je ne pouvais pas attendre que l'Inter remporte à nouveau le championnat, ils ont finalement mis fin à la domination de la Juventus."
    "L'Inter a dominé cette saison, ils ont 'tué "leurs rivaux'".
     
    Concernant Eriksen.
    "Il a une excellente technique et est un excellent joueur. Il avait besoin de temps en tant qu'étranger pour s'installer et devait travailler davantage sur son jeu défensif. Mais il est dévoué et cela montre qu'il est un joueur avec un esprit ouvert et une bonne attitude, prêt à relever de nouveaux défis et à changer son style de jeu."
    "Maintenant, Eriksen est devenu un joueur très important pour l'Inter et je pense qu'il restera longtemps au club."
     
    Comparaisons avec son Inter.
    "Romelu Lukaku et Lautaro Martinez sont le meilleur duo d'attaque en Italie et ils me rappellent Aldo Serena et Ramon Diaz."
    "Conte et Trapattoni accordent tous deux beaucoup d'importance à la communication, mais il existe de nombreux points communs entre eux. Les similitudes entre les deux entraîneurs sont peut-être les plus importantes."
     
    Sur Conte.
    "Conte a montré qu'il avait un bon œil pour recruter des joueurs, il a fait appel à Lukaku, Achraf Hakimi, Eriksen… des acteurs clés pour structurer l'équipe. Il a signé des joueurs qui ont beaucoup de qualité mais aussi une bonne mentalité, des athlètes qui sont aptes à jouer pour l'Inter. Conte a créé une belle relation avec l'équipe et il a renforcé leur banc, il mérite beaucoup de crédit."
     
    Sur les commentaires de son ancien coéquipier Beppe Bergomi (qui fait valoir que l'équipe actuelle manquait d'un joueur comme Matthaus, ndlr).
    "C'est un gros compliment de la part de 'mon' capitaine, mais honnêtement, je ne sais pas où je jouerais dans cette équipe. Elle est très forte, j'espère que les fans pourront bientôt avoir la chance de célébrer le titre avec eux."

    0 commentaire
    126 vues

    Marco Bellinazzo: "Le Suning veut que les coûts soient réduits de 20%"

    S'exprimant aujourd'hui sur Sky Sport Italia, Marco Bellinazzo, journaliste à Il Sole 24 Ore, a expliqué que le Suning veut réduire les coûts de 20%.
     
    "Le Suning s'efforcera de réduire les coûts de l'Inter d'environ 20%, avec toute une série de facteurs qui pourraient augmenter ou diminuer ce pourcentage. L'équipe coûte 300 M€ par an, compte tenu des salaires, des impôts et des amortissements, et cela consomme tous les revenus que le club engrange structurellement pendant la pandémie COVID-19. Le flux de revenus a été réduit en raison de l'absence de revenus provenant du public (sans supporters autorisés)."
    "Leur programme de réduction de coût devra être associé à d'autres opérations qui pourraient réduire la masse salariale et les paiements d'impôts. Par exemple, l'Inter pourrait recruter des joueurs pour lesquels ils peuvent utiliser le décret italien de croissance pour payer moins d'impôts, ou ils peuvent travailler sur la signature de joueurs libres. Ils pourraient également chercher à renégocier les contrats des joueurs qu'ils ont déjà dans leur équipe."
     
    "Le prêt donnera à l'Inter l'argent dont elle a besoin pour payer ses factures jusqu'à la fin de la saison (30 juin). Après cela, ils devront rembourser l'obligation de 150 M€ que le Suning a contractée. Le prêt de l'Inter ne créera plus de pression sur les comptes du club car il se fera par le biais du groupe de portefeuille de Suning (Great Horizon). Ils devront garantir la stabilité financière, car cela vous permet de travailler sur le respect des paiements de bonus liés à la performance. Les paiements de bonus d'Inter dans tous leurs contrats pourraient avoir un impact moins lourd sur les finances du club lorsqu'ils renégocieraient des contrats avec de grands joueurs. La situation n'affecte pas seulement l'Inter, cependant; ce n'est pas comme si tout était heureux et facile ailleurs, dans d'autres clubs."

    6 commentaires
    187 vues

    L'équipe qui a remporté le 19e Scudetto

    Le Scudetto nous revient après 11 ans d'attente et avec quatre matchs à jouer. Fatigue, détermination, faim, dévouement, victoires, célébrations ont tous accompagné un exploit qui restera gravé dans l'histoire.
    Voici l'équipe qui a remporté le dix-neuvième Scudetto de l'histoire de l'Inter.
     
    Samir Handanovic
    Le capitaine, à l'Inter depuis l'été 2012, a porté notre maillot à 386 reprises, devenant le gardien de but avec le deuxième plus grand nombre d'apparitions dans l'histoire des Nerazzurri. En championnat, il a récolté 14 clean sheets en 34 matchs et cette saison, il a passé le cap des 500 matchs en Serie A, devenant ainsi le gardien de but étranger le plus capé de l'histoire de la Serie A. Sa contribution entre les postes dans les matchs clés a été essentielle, comme dans le succès au Derby de Milan où il a réalisé trois arrêts incroyables en un peu moins d'une minute.
     
    Achraf Hakimi
    Il a remporté le Scudetto lors de sa première saison avec nous. Imparable avec son accélération sur l'aile droite, rapide sur le terrain et franchissant des étapes importantes, l'ailier marocain a accumulé sept buts et six passes décisives en championnat, s'imposant comme l'une des meilleures recrues de Serie A. Aussi rapide à se faire connaitre, il a marqué ses débuts en championnat avec deux passes et un but lors des deux premiers matchs officiels contre Benevento et la Fiorentina. Son premier doublé est venu contre Bologne, et ses deux dernières passes ont été pour Darmian lors de deux victoires cruciales contre Cagliari et l'Hellas. Ses incursions offensives dangereuses ont été cruciales dans le run-in de l'Inter, comme le montre son dernier but contre Crotone.
     
    Roberto Gagliardini
    À l'Inter depuis Janvier 2017, à sa cinquième saison chez les Nerazzurri, il a disputé 31 matches, 26 en championnat, marquant deux buts: le premier lors de la victoire contre Benevento quand il a également effectué une passe; le deuxième dans l'un des matchs fondamentaux de la course du Scudetto de l'Inter, en première partie contre Sassuolo. Un but qui a couronné l'une des meilleures performances saisonnières du milieu de terrain né en 1994 qui, lorsqu'il a marqué, s'est transformé en une amulette pour l'équipe: l'Inter, en fait, a remporté les onze matchs de Serie A dans lesquels Roberto Gagliardini a marqué.
     
    Stefan de Vrij
    À l'Inter depuis l'été 2018, il a reçu le prix individuel du meilleur défenseur de Serie A en 2019-2020 et a été inclus dans l'équipe de l'année de la dernière saison. Sa croissance a été constante et cette saison, il a scellé sa place de point focal dans la défense: un silencieux et précieux leader, comme le confirment ses 123 apparitions sous le maillot Nerazzurri. Les statistiques le récompensent surtout pour ses interceptions et dans son jeu d'approche (1 but et 31 apparitions en Serie A 2020/21).
     
    Alexis Sanchez
    À l'Inter depuis août 2019, il a apporté sa technique, son expérience, son imprévisibilité et tout son courage à la cause Nerazzurra. "Âme et corps": c'est ainsi qu'il s'est lancé dans l'extraordinaire course de l'équipe vers le 19e Scudetto, se taillant avec détermination et humilité. Il a fait 37 apparitions cette saison, et 27 en championnat, où il en a fourni six passes décisives et a marqué cinq buts, trois de suite entre le but contre le Genoa et son doublé contre Parme, victoires fondamentales dans les deux matchs disputés après avoir dépassé le MILAN au classement.
     
    Matias Vecino
    Né en 1991, il a rejoint l'Inter à l'été 2017 et au cours de ses quatre saisons avec les Nerazzurri, il a marqué des buts décisifs pour l'équipe et pour tous les fans. L'Uruguayen est revenu sur le terrain en 2021 après une opération au genou l'été dernier, franchissant une étape prestigieuse avec les Nerazzurri: la victoire contre Cagliari était en fait sa 100e apparition pour l'Inter toutes compétitions confondues.
     
    Romelu Lukaku
    Gigantesque, injouable, puissant. À sa deuxième saison avec les Nerazzurri, il a aidé à chasser et à gagner le Scudetto, en grande partie grâce à ses buts et ses passes décisives. 27 buts cette saison, 21 en championnat accompagnés de dix passes décisives, dans une saison au cours de laquelle l'attaquant belge a battu des records et franchi le cap des 300 buts en tant que professionnel: 61 sont venus lors de ses 92 apparitions pour les Nerazzurri (44 en Serie A, 4 en Coppa Italia, 6 en Ligue des champions, 7 en Ligue Europa). Récompensé en tant que joueur de Serie A du mois en Février, Lukaku a porté l'équipe à travers l'un des points clés de la saison lorsque, en l'espace de deux semaines, il a marqué un doublé lors de la victoire 3-1 contre la Lazio, suivi de un but et une passe décisive contre le Milan (3-0) avec une célébration inoubliable, et un autre but et une passe contre Genoa.
     
    Lautaro Martinez
    Aux côtés de Lukaku, il a formé le duo le plus prolifique de la Serie A (36 buts à eux deux en championnat). "Il Toro" Lautaro Martinez, à l'Inter depuis juillet 2018, a fourni cinq passes et marqué 15 buts en Serie A cette saison, dépassant son record de la saison dernière (il a terminé la saison dernière avec 14 buts en 35 apparitions). Toujours présent, l'attaquant argentin est le seul joueur à avoir disputé tous les matchs de championnat (34) et les matchs de saison (44 apparitions au total). Sa saison a commencé avec trois buts et une passe décisive dans les trois premiers matchs, étant deux fois le protagoniste avec plusieurs buts: un triplé contre Crotone au Meazza et un doublé dans le Derby de Milan.
     
    Aleksandar Kolarov
    Une première saison chez les Nerazzurri pour le défenseur serbe arrivé à l'Inter le 8 septembre 2020. L'expérience et la qualité sont des caractéristiques fondamentales de son répertoire footballistique. Il a fait onze apparitions cette saison, et sept en championnat, où il a fourni l'une des plus belles passes décisives de la saison: un coup franc parfaitement placé pour le but de Perisic lors du match contre Parme.
     
    Stefano Sensi
    À l'Inter depuis l'été 2019, après une saison baptisée de buts à ses débuts en championnat contre Lecce et dans laquelle il a mis en valeur toutes ses qualités, le milieu de terrain né en 1995 a fait 17 apparitions cette année, dont 14 en championnat où il est entré sur le terrain en tant que titulaire dans les victoires contre Benevento, Cagliari et Crotone.
     
    Andrea Ranocchia
    A l'Inter depuis la saison 2010-2011, il est le seul joueur de l'équipe à remporter son deuxième trophée avec les Nerazzurri après la victoire de la Coppa Italia en mai 2011 en finale contre Palerme. Sa passion pour le football et pour l'Inter, son travail, son engagement et son dévouement se sont étendus sur ces dix années, faisant de lui une ressource précieuse et un exemple pour ses coéquipiers et les supporters.
     
    Ivan Perisic
    Ivan Perisic a grandi de mieux en mieux tout au long de la saison où, match après match, il s'est taillé un rôle fondamental dans la conquête du Scudetto. Après sa saison prêtée au Bayern Munich, le Croate s'est rendu disponible pour l'équipe et en tant qu'ailier offensif à part entière, il a montré toutes ses qualités, précieuses en récupérations de balles, comme sur le front offensif: 29 apparitions en championnat où il a brillé lors de matches clés tels que les matches de deuxième partie contre la Lazio et le Milan (dans lesquels il a fourni deux de ses quatre passes décisives en Serie A en 2020-2021). Trois buts inscrits en championnat, le plus récent contre la Spezia, lorsqu'il a franchi le cap des 200 apparitions à l'Inter toutes compétitions confondues.
     
    Ashley Young
    Il rejoint les Nerazzurri en janvier 2020, il a immédiatement montré ses qualités, marquant quatre buts et obtenant quatre passes décisives en deuxième partie de la saison dernière. Générosité et vision du jeu sont les traits qui ont également caractérisé son jeu cette saison, dans laquelle l'ailier anglais a été déployé à 31 reprises, avec 23 apparitions en championnat et trois passes décisives.
     
    Arturo Vidal
    La première saison de Vidal sous la tunique Nerazzurra. Après son arrivée à l'Inter en septembre 2020, il a joué 23 matchs de championnat et 30 matchs toutes compétitions confondues, fournissant une passe et marquant deux fois dans le process. Ces deux buts sont survenus en Janvier: après s'être emparé de la Fiorentina en huitièmes de finale de la Coppa Italia, il a trouvé le chemin des filets dans l'une des plus grandes rencontres de la saison. En effet, sa tête contre la Juventus a été l'un des moments clés de la campagne.
     
    Nicolò Barella
    Il est le joueur de champ qui a joué le plus de minutes cette saison. Lors de sa deuxième campagne à l'Inter, il s'est avéré être un pilier clé du milieu de terrain grâce à sa capacité technique, sa vision, sa qualité et son intensité. Joueur dynamique et agressif, il joue avec sa tête et ses pieds et a marqué de grands et importants buts. Sa volée contre Cagliari a déclenché un retour fantastique, tout en scellant la victoire des Nerazzurri contre la Juventus. Ensuite, il y a eu sa brillante frappe du pied droit à Florence. Trois buts et six passes pour le joueur de 24 ans en championnat cette saison.
     
    Christian Eriksen
    Quatrième Danois de l'histoire de l'Inter, il est au Club depuis janvier 2020. Le moment clé pour lui cette saison est venu en quarts de finale de la Coppa Italia lorsque son coup franc parfait a envoyé l'Inter en demi-finale. Il a trouvé sa place dans la configuration tactique de l'Inter au cours de la seconde moitié de la saison, sa contribution aidant les hommes d'Antonio Conte à devancer leurs rivaux. Au Stadio Diego Armando Maradona, il a marqué son deuxième but en Serie A avec une fantastique frappe du pied gauche de l'extérieur de la surface. Il a ensuite trouvé le filet pour la septième fois sous le maillot de l'Inter lorsqu'il a ouvert le score contre Crotone.
     
    Daniele Padelli
    Il est à l'Inter depuis le 3 juillet 2017. Après avoir fait ses débuts le 12 Décembre de la même année, il a fait huit apparitions au total. Six d'entre eux sont survenus la saison dernière lorsqu'il a remplacé Handanovic et a également gardé le but de l'Inter lors de la victoire de l'équipe lors du Derby de Milan. Il fête désormais le 19e Scudetto du Club qu'il a toujours soutenu: l'Inter!
     
    Danilo D'Ambrosio
    Il est l'un des joueurs qui porte le plus longtemps le maillot Nerazzurri: il est au Club depuis Janvier 2014. Il a souvent joué un rôle crucial, surtout dans les moments les plus critiques. Sa course, ses sacrifices continus, ses blocages, ses passes décisives et ses buts ont été précieux et arrivent souvent à des moments cruciaux. Il a marqué trois buts en championnat cette saison, son dernier contre Cagliari en décembre. Il en a mis dans les phases finales, tout comme il l'a fait contre la Fiorentina pour donner la victoire à l'Inter. Il a trouvé le filet 20 fois en 230 apparitions à l'Inter.
     
    Matteo Darmian
    Lors de sa première saison, il a apporté une contribution vitale au triomphe du Scudetto. En effet, ses buts contre Cagliari et l'Hellas ont scellé deux victoires capitales. Cohérent, assidu et tenace: il a marqué quatre buts cette saison, dont trois en championnat, un record personnel pour lui.
     
    Milan Skriniar
    À sa quatrième saison sous nos couleurs, le défenseur slovaque a débuté 29 des 30 matches de championnat qu'il a disputés cette saison après avoir raté le début de la campagne à cause du Covid. Pilier clé de la défense Nerazzurra, la meilleure de la ligue après avoir encaissé seulement 29 buts en 34 matches, il a joué un rôle crucial grâce à sa force, sa capacité à lire le jeu et sa supériorité dans des situations individuelles. Un match clé pour lui a été le match à domicile contre Atalanta, un match qu'il a marqué (il a marqué un total de trois buts cette saison) et où l'Inter a gardé une clean sheet contre la meilleure attaque.
     
    Marcelo Brozovic
    Le Croate a fait le deuxième plus grand nombre d'apparitions ans l'équipe actuelle (239) et a constamment été plein de course et d'idées. En moyenne, il a parcouru 12 km par match, plus que tout autre joueur. Pilier clé du milieu de terrain de l'Inter, Brozovic a également fourni six passes décisives en championnat et a trouvé le filet contre Parme.
     
    Alessandro Bastoni
    À sa deuxième saison avec les Nerazzurri, le joueur de 22 ans a été l'un des joueurs les plus marquants et a brillé dans la défense de l'Inter grâce à sa physicalité, sa technique, sa vision et sa précision. L'un de ses moments les plus mémorables de la saison est survenu contre la Juventus: il a joué un incroyable ballon devant (plus de 60 mètres!) pour Barella, qui a fait le 2-0. C'est une saison qui l'a vu lancer un coéquipier pour marquer à trois reprises et faire ses débuts avec la Squadra.
     
    Andrea Pinamonti
    Après avoir traversé les rangs des jeunes Nerazzurri, Andrea Pinamonti est revenu au Club avant la campagne en cours. Sa première apparition à l'Inter a eu lieu en Décembre 2016, l'Italien disputant cinq matches lors de sa première saison. Le premier match de sa deuxième saison a eu lieu contre le Genoa le 24 octobre 2020. C'était la première de sept apparitions cette saison (cinq en championnat, une en Ligue des champions et une en Coppa Italia).
     
    Filip Stankovic
    L'Inter était son destin. Lors de sa première saison en équipe première, il est devenu champion d'Italie avec le club dans lequel il a toujours été et où il a grandi et s'est développé.
     
    Andrei Radu
    Sa carrière Nerazzurra a commencé dans les rangs des jeunes de l'Inter à l'âge de 16 ans. Gardien au caractère bien trempé, il a fait ses débuts au club le 14 mai 2016 contre Sassuolo. Après des périodes de prêt à Avellino, Gênes et Parme, il est retourné chez nous en août 2020.

    4 commentaires
    376 vues

    Main Sponsor: Hisense a-t-il vendu la mèche ?

    En effet, Hisense, le Colosse asiatique de la technologie et de l’électroménager a peut-être commis une petite gaffe. L’Azienda voit sa cotation grimper en flèche dans la succession à Pirelli pour devenir le sponsor maillot du Champion d'Italie.
     
    La faute à un tifoso interiste qui a révélé cette information sur Twitter.
     
     
    Si cette information était à la base anecdotique, elle a été likée par la principale intéressée.
     
    Valideriez-vous Hisense en futur Main Sponsor si l’information vient à se confirmer ?
     
    ®Antony Gilles - Internazionale.fr

    11 commentaires
    610 vues

    Achraf Hakimi : Le Bayern abidque

    Durant ces derniers jours, il a été fait état d’un possible intérêt du Bayern de Munich sérieux pour Achraf Hakimi
     
     
     
    Selon l'Abendzeitung Muenchen, le club, malgré le fait qu’il apprécie grandement le joueur qui était adapté au profil du nouvel entraineur bavarois Julian Nagelsmann, aurait décidé de se désister : En effet, Hakimi coute actuellement plus de 50 millions d’euros.
    Et pour faire vaciller l’Inter, il aurait fallu une offre bien plus importante. Raison pour laquelle Lucas Vasquez a été sondé, lui qui est en fin de contrat avec le Real Madrid.
     
    ®Antony Gilles - Internazionale.fr

    6 commentaires
    551 vues

    Alejandro Camano dément l’intérêt du Real Madrid

    Alejandro Camano a été contacté par nos confrères de Fcinter1908.it suite à l’indiscrétion du site Cope qui faisait état de négociations entre le Real de Madrid et le Numéro 10 de l’Inter
     
     
    Des échanges entre moi et le Real ?
    "Il n’y a rien de tout cela : Lautaro est heureux d’avoir remporté le Scudetto et il a encore deux ans de contrat avec l’Inter. Il n’y a rien à clarifier d’autre sur son avenir : La fin de son contrat est en 2023, c’est l’unique vérité en ce moment."
     
    ®Antony Gilles - Internazionale.fr

    0 commentaire
    254 vues

    Big Rom se livre au Corriere Della Sera : "Conte va rester, je veux ouvrir un cycle"

    Elément fondamental, pièce maitresse dans le Onze d’Antonio Conte, adulé par les Tifosi, Romelu Lukaku s’est livré au Corriere Della Sera suite à la conquête du Scudetto : "Le titre appartient à l’équipe, au club, aux tifosi, ce n’est pas le mien."
     
     
     
    "Ce n’est pas à partir de maintenant que je vais me considérer comme un Top Player, je suis quelqu’un qui aide à gagner, je me mets toujours à la disposition de l’entraineur. Tous les joueurs ont fait un saut de qualité et j’espère que la croissance nous permettra de remporter d’autres trophées."
     
    Conte a déclaré à de nombreuses reprises : "Vous ne savez pas ce que j’ai dû faire apporter Lukaku à l’Inter". Comment vous-a-t ’il convaincu ?
    "Je l’ai été Immédiatement. Le jour où il a signé à l’Inter, je lui ai envoyé un message : J’arrive. Pour moi jouer pour l’Inter en Serie A a toujours été un rêve. Quand j’étais en Angleterre, je voulais jouer pour Chelsea, ensuite seulement pour l’Inter. J’ai réalisé un rêve."
    "A présent, je suis avec l’entraineur qui pour moi est le plus fort. Nous n’avons jamais de surprise sur le terrain, nous sommes préparé à tout. Nous sommes parvenu à l’emporter lors de notre seconde année, et nous étions tout proche lors de la première année. Conte et nous tous avions vécu cette seconde place et la Finale de l’Europa League comme une défaite, et cela s’est transformé en motivation."
     
    Accordez-vous de l’importance à certaines rumeurs du Mercato ?
    "Plus jamais, avant oui : Lorsque tu es jeune tu penses différemment : Jeudi, je fête mes 28 ans. Je suis convaincu mentalement d’être dans une équipe qui est capable de réaliser de grande choses : Nous pouvons encore gagner et grandir, débuter un nouveau cycle : Nous avons un entraineur qui cherche à donner le maximum."
     
    Conte ne partira pas alors ?
    "Non, je ne pense pas : Même lui est sincèrement heureux car ici, il se sent bien. Il a une équipe qui le suis et a de grande responsabilité : aussi bien en match qu’à l’entrainement : Nous avons tout en main pour ouvrir un nouveau cycle."
     
    ®Antony Gilles - Internazionale.fr

    1 commentaire
    297 vues

    Christian Eriksen se livre après le Scudetto: "Les jurons sont les plus faciles à apprendre"

    Christian Eriksen s’est livré à la Gazzetta Dello Sport suite à la conquête du Scudetto interiste. Si le danois a eu du mal à s’acclimater à la Serie A, celui-ci se fond à présent très bien dans le décor
     

     
    " Je n’ai jamais douté de Lukaku, même en Premier League. Dans notre système, je le considère comme le meilleur attaquant possible. Il est impressionnant et il est devenu encore plus dominant qu’auparavant : Mieux vaut l’avoir en équipier que comme adversaire."
     
    Pourquoi en Angleterre tant de joueurs important se sont exprimés sur la Super Ligue et personne en Italie ?
    "C’est un projet où aucun joueur ne savait rien et, en deux jours, il a pris fin. C’est donc difficile de se faire une idée. Comme joueur, tu te dois de respecter le Club dans lequel tu te trouves et le club se doit à son tour de respecter les tifosi et toutes les personnalités que cela peut toucher. Nous n’avons tout simplement rien à dire, car c’est une décision des clubs et de leurs propriétaires : Je ne connais pas le futur, mais en ce moment, ce n’est pas un projet à mettre sur la table."
     
    Comment se passe la vie à l’italienne ? Quelle chose aimez-vous et quelle chose n’appréciez-vous pas dans la ville ?
    "La nourriture et la météo est bien meilleure qu’au Danemark et en Angleterre bien évidemment. Je n’aime pas qu’une seule chose : La pandémie. Je n’ai toujours eu le temps de profiter de la ville comme je l’aurais voulu. Je suis impatient que le Covid disparaisse pour devenir un vrai milanais."
    "Je me déplace de Brera à pied, c’est un endroit idéal pour mes deux enfants, et aussi pour aller chez le boulanger, faire du shopping, se balader dans un parc. Etant dans le Centre-Ville, je n’ai pas besoin de voiture.
     
    Comment se passent vos leçons en italien ?
    "Les jurons sont les plus faciles à apprendre, mais j’apprends tout doucement à connaitre de nouveaux mot. Le dernier a été “punto interrogativo”. Si l’on me parle doucement, je peux commencer à échanger. Je ne suis évidemment pas encore capable de suivre un film en italien, je regarde la télé seulement pour les enfants et le football."
     
    En tant que bon danois, vous êtes passionné de Lego : En faites-vous un en ce moment ?
    "Je voudrais en faire un en forme de Scudetto ! Lorsque j’étais petit j’en faisais énormément, comme tous les enfants de mon pays. Ensuite avec le Lockdown, je me suis ennuyé et j’ai recommencé à en faire avec mes enfants, même si avec eux autour, ce n’est pas facile de les finir."
     
    Quel souvenir de vacances avez-vous enfant, du littoral de Jesolo ?
    "J’allais dans un camping à Cavallino, nous venions en camping-car depuis le Danemark. J'y suis allé 14 ou 15 fois, mais à cette époque la Serie A était toujours remporté par le Milan ou la Juve. A présent, c’est bien d’être de retour avec le Scudetto."
     
    Pour conclure : Connaissez-vos Hamlet, le prince danois qui se cherche…
    "Oui, mais je ne lui ressemble pas : Je sais qui je suis à l’Inter et en dehors : Je suis Christian Eriksen et cela me suffit."
     
    ®Antony Gilles - Internazionale.fr

    1 commentaire
    364 vues

    Le Staff d’Antonio Conte se livre lors de la conférence de presse "Scudetto": "Antonio cherche l'excellence"

    Le Champion d’Italie a accueilli la presse à la veille de cette 35ème journée de championnat qui verra la Sampdoria de Claudio Ranieri se déplacer au Giuseppe Meazza ce samedi 8 mai à 18h00.  Pour l’occasion, Antonio Conte ne s'est pas présenté, laissant la place à son staff.
     
     
     
    Que signifie ce succès ?
    Stellini: "C’est une très grande émotion, vu les sacrifices et la période difficile traversée, nous l’avons vécu de l’extérieur: Nous n’étions pas ensemble, mais au moment où l’arbitre a sifflé la fin de Sassuolo-Atalanta, il y a une grande émotion."
     
    Pintus:  "J’ai célébré ce Scudetto qui s’est associé à la naissance de mes deux jumeaux et je tiens à remercier tous les joueurs qui se sont toujours donné à 100%."
    Vanoli: "C’est un motif d’orgueil, j’habite à 16 km d’Appiano. Qui y vit à une mentalité d’interiste, je tiens à remercier les joueurs et l’entraîneur."
    Gianluca Conte: "C’est toujours comme si c’était la première fois. De mon côté, je peux vous dire que derrière cette victoire, il y a une grande culture du travail que le Mister a inculqué. C’est une victoire dédiée au Tifosi, au club, et aux joueurs qui se sont sacrifié pour atteindre l’objectif."
    Bruno:  "Décrire l’émotion de la victoire du championnat n’est jamais facile. C’est une grande émotion car je suis interiste depuis tout petit. J’ai suivi un long parcours pour atteindre cet objectif. Lorsque tu te rends compte ce qu'implique derrière une telle victoire, c’est émotionnel. Le mérite en revient à tous ceux qui travaille à l’intérieur du Club. Gagner représente énormément de sacrifices et pour y être de l’intérieur, je sais combien cela coute pour atteindre l’objectif."
     
    Coratti: "J’ai du mal à m’exprimer, je tiens seulement à remercier tout le monde : Les joueurs, le Mister, pour m’avoir permis de ressentir cette émotion."
    Bonaiuti: "C’est une grande émotion, depuis des années l’Inter avait souffert, et ici nous sommes parvenus à atteindre un objectif incroyable. Grace au Mister, nous sommes parvenu à rejoindre cet objectif : Qui joue dans le Calcio rêve toujours de remporter le Scudetto : C’est une fierté immense : Tant de sacrifies et de travail ont été abbatu sur le terrain. Le partager avec les tifosi est merveilleux."
    Castelli: "C’est une choix immense car j’ai eu l’occasion d’être  chez les jeunes de l’Inter, je remercie tout le monde pour m’avoir fait vivre ce moment."
     

     
    Quel a été le travail accompli pour passer d’une saison comme celle écoulée, à cette saison-ci ?
    Pintus: "Ce succès est déjà le fruit de la première saison : Nous avons mis en pratique le rythme imposé par le Mister depuis l’année dernière. Nous avons profité du Lockdown pour continuer à travailler à domicile. Tous les deux trois jours, il y avait des séances via zoom avec l’équipe pour la maintenir en condition,  malgré le fait que nous étions tous dans nos salons."
    "Une fois que nous nous sommes retrouvés, nous avons profité de chaque moment pour réaliser des travaux individuels avec chaque joueurs. Je tiens à les remercier car s’entrainer jusqu’ 23heures après un match n’est pas facile, mais les garçons se sont toujours mis à disposition et ont cru au travail. Il y a eu tellement de travail préventif et avec l’aide du staff médical et avec le travail de Stefano Bruno pour la récupération pré et post partie."
     
    Coratti: "Ce fut un moment spécial qui nous a amenés à obtenir des résultats que nous considérons comme très bons. En fin de compte, nous avons pu obtenir ce que nous voulions.."
     
    Pour Gianluca Conte: Pouvez-vous nous parler de la scène avec Conte lors de la  rencontre à Florence ? C’était une victoire bien plus difficile cette saison
    "J’y suis habitué depuis 13 ans. C’était un moment particulier, car Antonio est passionnel. Je sais que s’il en avait la possibilité, il irait sur le terrain avec les joueurs. Je mets n’importe qui au défi d’être avec lui dans ces instants-là. Mais il est comme ça, c’est une passion qui le traverse, la victoire a eu lieu dans la souffrance, en tenant compte également du Covid, mais elle a été importante comme tout les victoires de ces 13 dernières années où j’ai eu l’opportunité d’être avec lui.
    "Chaque victoire t’offre des émotions différentes, mais elles sont toutes le fruit du travail. Antonio cherche l’excellente et nous essayons de toujours la lui apporter : Pas uniquement le staff, mais tout le club."
     
    Pour Paolo Vanoli: Le trio défensif vaut-il les grandes défenses de l’Histoire du Calcio ?
    "Entre Christian, Gianluca et moi, il y a toujours eu des échanges. Dans chaque staff, il y a un travail qui est partagé, mais il y a toujours des discussions. Mon domaine était de suivre les phases défensives, mais le mérite vient de l’entraîneur: Je sais ce que je dois faire pour faire grandir les individualités. Parfois, on parle de facilité dans le jeu à trois, mais ce n’est pas facile, bien au contraire."
    "Les trois qui ont joué avec continuité découlent du choix fait par l’entraineur. Notre tache est qu’ils s’entrainent tous de la même manière: La meilleure satisfaction est que même celui qui a moins de temps de jeu, te permet de toujours avancer dans ce concept, lorsqu’il monte au jeu."
    "Ensuite tu as les choix de l’entraineur. Comparez les joueurs avec d’autres n’’est jamais beau. Ce qui nous intéresse c’est de faire grandir ces joueurs pour qui c’était la première expérience dans la défense à trois comme Bastoni ou Skriniar qui a rencontré des difficultés. Nous savions ce que nous devions faire."
     

     
    Quelle est l’importance d’avoir accompagné Handanovic dans ce parcours ?
    Bonaiuti: "C’était un long parcours car il n’y avait pas de résultats, même si on peut parler alors de ce qui est à titre individuel, mais gagner est différent. C’est le couronnement de tout ce qui a été fait durant tant d’années et qui te permet de regarder dans le rétro et de te dire que le travail exprimé sur le terrain t’a permis de conquérir un grand objectif."
     
    Pour Stefano Bruno: Comment a changé le Conte de Bari ? Quel est l’importance de bien récupérer et de faire dans le préventif dans une équipe ?
    "J’ai commencé en même temps que le Mister ma carrière. J’étais à Livourne en 2007, lui à Arezzo. C’était aussi pour lui sa premier expérience et il voulait y arriver. Il avait ce besoin de rester sur le terrain pour comprendre certaines situations et pour voir comment il pouvait rejoindre des objectif. Aujourd’hui, le Conte d’il y a treize ans n’a pas changé le moindre du monde, il maintient une ossature identique : Il a toujours maintenu l’aspect du travail, il a certainement changé à présent par expérience."
    "Il a aussi quelques petit maux de ventre de plus qu’auparavant, mais l’expérience lui a amené à comprendre certaines choses : L’aspect préventif est important mais à l’intérieur de la Prévention, on retrouve tant de choses comme le travail sur le terrain, à domicile, l’alimentation. Ce sont beaucoup de petites pièces qui, une fois assemblées te permettent d’obtenir le résultat voulu durant la saison."
     
    Pour Paolo Castelli: Vous aviez débuté chez les plus jeunes, comment avez-vous vécu cet impact avec l’équipe première ?
    "Je me suis retrouvé ici fortuitement. Entrainer les plus jeunes ou l’équipe première sont deux choses différentes. L’aide d’Adriano m’a facilité le travail. C’était une grandissime expérience que de l’avoir fait avec Bonaiuti et avec ces gardiens. Voir comment ils recherchaient la perfection. Le détail qui doit être entrainé. J’ai eu de la chance de pouvoir le vivre ici."
     
    Pour Christian Stellini: Quel a été le plus beau moment, celui où vous avez compris que vous pourriez atteindre l’objectif. En tant que tifoso de l’Inter, vous avez également donné des répétitions d’interisme aussi à l’entraineur ?
    "Le Mister savait que j’étais interiste depuis ma naissance. Il a immédiatement vu cette émotion, lorsque nous allions rejoindre l’Inter. Je suis né dans cette région, je débordais de joie à chaque pore. Il a immédiatement compris quelle était la signification pour moi de venir travailler à l’Inter. Plus que tout, j’ai tenté de faire comprendre aux interistes ce que voulait signifier le fait d’avoir Conte comme entraineur."
    "C’est un travail qui s’est fait naturellement car le club avait besoin d’un entraineur avec une mentalité de conquérante. C’était le travail le plus important et les choses se sont ensuite fluidifiées. Il n’y a pas un moment particulier qui pouvait nous faire comprendre une réelle joie: Tu sais que l’objectif est là, que tu dois y parveniret que tu dois tout faire en fonction de cela."
    "Conte est très très doué dans ce domaine et il a transcendé tous ceux qui était autour de lui pour nous faire voir que l’objectif était toujours plus proche."
     

     
    Pour Antonio Pintus: Vous avez entrainé de grands champions. Qu’est-ce que Lukaku a d’extraordinaire ?
    "Romelu a comme caractéristique particulière son physique : Il pèse plus de 100 kilos de muscles et il a une puissance vraiment impressionnante qui peut être assimilé à une joueur de football américain : Lorsqu’il est lancé, il est très difficile de l’arrêter."
    "Il s’est énormément améliorer dans la résistance à l’effort, il est maintenant devenu un athlète complet. Mais tous les autres garçons de l’équipe se sont amélioré sous l’aspect de la résistance à l’effort."
     
    Pour Gianluca Conte: Etes-vous plus serein lorsque vous voyez Antonio sur le banc ou en tribune ?
    "Comme je l’ai dit précédemment, c’est mieux de l’avoir sur le banc (il rit). Vu sa passion, c’est mieux qu’il soit là, il se fait mieux entendre."
     
    Comment avez-vous soutenu Christian Eriksen durant cette saison ?
    "Le parcours qu’il a fait est celui de très nombreux athlètes talentueux qui arrivent dans une compétition différente, comme celle du championnat italien, et qui ont le besoin de comprendre les exigences de l’entraineur, tout en devant faire face à un tournoi différent. Nous n’avons jamais douté, nous l’avons toujours soutenu : Le Mister aves ses directives et nous, avec nos conseils : A présent, il est entré dans un mécanisme et il y est resté."
     
    Christian Stellini: Qu’est-ce qui change lorsque l’on passe du bord du terrain à celui de premier entraineur ?
    "La pression pour gérer la partie du bord du terrain augmente considérablement. J’ai dû me rapprocher des joueurs et leur faire comprendre ce que l’entraineur cherchait à proposer durant la rencontre. Le Mister est toujours très présent durant les rencontres, son absence aurait pu être un handicap mais et je devais m’assurer que cela ne soient jamais le cas en cours de match. En réalité, la présence, pour moi, de l’entraineur a toujours été importante car même à travers ces matchs, je recevais les instructions à travers Gianluca et le reste du Staff. Je devais les communiquer à l’équipe.
     
    "La présence de l’entraineur a toujours été la même, même durant ces moments-là. En plus de la difficulté durant l’intervention de la mi-temps, il y a toujours eu le soutien de tout le staff qui s’est avéré déterminant. Nous travaillons en équipe et je n’étais que la représentation du travail que nous réalisions."
     
    Pour Gianluca Conte: Quelle est l’importance d’analyser les matchs ?
    "C’est un aspect très important : Je l’ai réalisé avec tout le staff, moi en premier mais aussi les garçons que je tiens à remercier pour leur disponibilité dont ils ont fait, par pour que l’on puisse analyser les bonnes images: Car cela peut nous donner des avantages lorsque l'on étudie le comportement de l’adversaire."
    "J’essaie d’étudier les points forts et les points faibles de nos adversaires, je cherche à donner les indications à l’entraineur qui peut les avaliser ou les rejeter, mais il y a toujours une unité d’intention de ma part :  Toujours à proposer la bonne solution. Avec Antonio, il y a un feeling qui s’est consolidé sous l’aspect tactique." 
    "Dans un certains sens, la préparation de la rencontre avec Paolo et Christian est transmise au Mister qui donne son consentement avec ses idées."
     
    Pour conclure: Antonio Pintus: Comment a évolué la préparation physique ces dernières années ?
    "Le rôle a évolué ces dernières années, mais il reste les balises que représentent la force et la résistance. Ce n’est pas juste de dire que ce qui se faisait il y a 20-30 ans, ne peut plus se faire."
    "Toutes ces choses restent d’actualité. Cette spécialisation a grandement évolué et à présent, elle est scindée : Costantino Coratti s’occupe de la force physique et Stefano Bruno de la récupération : Plus tu as d’énergie de disponible, plus facile il t’est possible de soigner la préparation physique."
     
    ®Antony Gilles - Internazionale.fr

    2 commentaires
    241 vues

    Suning Group s’associe à l’Etat chinois

    C’est à travers un communiqué officiel que le Suning Group, propriétaire de l’Inter, a déclaré avoir, en compagnie de l’Etat Chinois, créé un fond à hauteur de 2,5 milliards d’euros, dans le cadre du développement de la vente au détail dans la province du Jiangsu et dans la zone municipal de Nankin.
     
     
    Suning Groupe annonce, ce jour, avoir signé un accord-cadre pour la création d’un nouveau fond de développement de la vente au détail via des biens appartenant à la propriété d’Etat de la province du Jiangsu et de la zone municipale de Nankin.
    Le nouveau fond pour le développement de la vente au détail est financé conjointement par Suning, par le biais de biens appartenant à l’Etat et par le biens de bien appartenant à la municipalité de Nankin, et un capital social, à hauteur de 20 milliards de renminbi, soit 2,5 milliards d’euros.
    En qualité d’entreprise locale enracinée dans la province du Jiangsu, Suning se concentre toujours sur son activité principale de la vente au détail qui s’intègre activement dans ce nouveau modèle de développement de la double circulation.
    Le fond soutiendra Suning dans l’adaptation et l’optimalisation de sa structure, il revitalisera ses actifs de haute qualité, réalisera un travail de transformation, et promulguera le développement de haute qualité de ce nouveau secteur de ventes.
    Sur la base des principes du marché et de l’Etat de droit, le fond adoptera des méthodes telles que l’investissement dans les actifs de hautes qualité de Suning, et dans des actifs de haute qualité dans le cadre de la prévention sur les risques d’investissements.
    Le fond fera usage également du rôle de premier plan de Suning, comme entreprise moderne en circulation, dans ce monde des affaires pour parvenir à une coopération avantageuse pour  tous, à travers les ressources publiques et privées et ce, afin de promouvoir le développement soutenu et rapide du système de circulation du mouvement commercial moderne.
     
    ®Antony Gilles - Internazionale.fr

    10 commentaires
    625 vues

    Lautaro Martinez se livre à la presse argentine: "C’est mon premier titre et c'est quelque chose que l’on n’oublie pas"

    Lautaro Martinez a été l’un des grand artisans du Scudetto interiste. Le premier de sa carrière, ce qui lui a valu d’être interviewé sa presse nationale
     
    Son interview à Espn Argentina

     
    "Quand je suis parti de la maison, de Bahia Blanca, j’avais tant de rêves et d’objectifs en tête. Je savais que cela allait me couter tant d’efforts, mais tous ces efforts, un jour, allaient porter leurs fruits. Cet objectif me rend fier du point de vue personnel et familial: Comme je l’ai toujours dit, ma famille est très importante pour moi. Aujourd’hui, je vis en Italie, j’ai 23 ans, j’ai une fille : La vérité est que la vie m’a changé et m’ donné le smyle."
    "Je continue sur ce chemin car mes parents m’ont vu grandir ainsi : Je vais de l’avant en cherchant à corriger mes défauts et m’améliorer : Ce qu’il se passe ces derniers jours, avec la victoire de mon premier titre, m’a provoqué une grande émotion."
     
    La carrière de Lautaro
    "Je rêvais de cela depuis que j’étais enfant : Gagner un titre avec l’Inter, un aussi grand club en Italie, être les meilleurs, car cette année, je crois que nous étions les meilleurs, est une émotion à vivre : J'en suis très fier."
    "Aujourd’hui, je suis en compétition avec Cristiano Ronaldo et d’autres joueurs, je suis tous les jours avec Zanetti et je suis équipier, en équipe nationale de Messi. J’ai 23 ans et c’est bien de pouvoir faire ce que j’aime. Je m’amuse et je profite à chaque instant. Je profite du fait de pouvoir endosser le maillot de l’Inter, de l’Argentine, ce sont des rêves."
    "J’ai fait la fête à la maison avec ma famille: Ma fille, ma femme, et sans autres personnes. Pour moi c’était une fête extraordinaire, mais il y a aussi les Tifosi qui te soutiennent quotidiennement et qui te sont très proche. C’était particulier car c’est mon premier titre et c'est quelque chose que l’on n’oublie pas."
     
    Les Tifosi et le Real
     
    Est-ce que les Tifosi de l’Inter sont similaires à ceux du Racing ?
    "Ici, le football se vit d’une façon similaire l’Argentine : C’est la même passion. Cela faisait onze ans que l’Inter ne parvenait plus à gagner un titre et je crois que ce qu’il s’est passé m’a confirmé ce que je pensais."
     
    Le Real Madrid ?
    "Concrètement, il n’y a rien eu. Lorsque j’étais chez les jeunes du Racing, ils m’ont voulu à deux reprises. La première fois c’était lorsque Solari entrainait l’équipe B. Je ne me sentais pas à partir loin de Bahia Blanca."
    "La seconde fois, je jouais peu et ils m’ont proposé un contrat : J’ai dit non car je ne me sentais pas prêt et je voulais devenir un joueur important dans le football argentin. Ensuite, j’ai décidé de rejoindre l’Inter car je me suis senti prêt : C’était le bon moment pour faire le saut en Europe."
     
    Barcelone
    "J’étais proche de Barcelone, c’était quelque chose d’important pour moi, mais finalement, les Blaugrana ont connu des problèmes économique et j’ai décidé de rester à l’Inter. J’ai abordé cette année en cherchant à grandir et par chance, j’ai gagné ensuite le Scudetto."
    "J’ai parlé avec Messi et et c’était une belle opportunité pour moi, j’ai été vraiment proche de Barcelone, mais je suis resté à l’Inter et j’ai continué à m’entrainer : Par chance, j’ai eu le temps de prendre ma décision et elle a été bénéfique vu que j’ai remporté un titre à présent. Messi était très serein, il me demandait quelle était ma situation et pas grand-chose d’autres, car nous parlions de lui."
     
    Diego Milito
    "Je suis triste qu’il soit parti du Racing car je crois que Diego était très important pour le club : Pour nous, ses équipiers, il était important comme footballeur, même aussi lorsqu’il a terminé sa carrière. Je n’ai pas aimé lorsque l’annonce est parue, j’ai toujours eu de bons rapports avec lui."
    "Je me souviens que lorsque Milito était arrivé en 2014, je l’observais énormément. Il était sur le terrain une heure avant l’entrainement pour s’entrainer sur ses contrôles, sur les phases de conclusions, sur les un contre un : J’ai beaucoup appris de Diego en l’observant énormément : Il n’était pas le plus rapide, mais il avait un grand contrôle orienté qui lui permettait de prendre le meilleur sur le défenseur."
     
    Pour être une légende du Racing, vous devez revenir et remporter le titre ?
    "Je l’espère, c’est un rêve que j’ai dans le coin de ma tête: Je suis parti et le Racing est devenu champion. Diego y est parvenu avant même son départ, je dois le remporter à deux reprise pour l’égaler."
     
    Gabriel Batistuta
    Que pensez-vous lorsque Batistuta déclare que vous êtes son héritier ?
    "J’en suis fier, les comparaison ne me plaisent pas, mais cela fait plaisir qu’une personnalité telle que lui dise ce genre de chose. Je continue à travailler et à grandir et j’espère qu’un jour, je pourrais arriver à faire ce qu’il est parvenu à réaliser, même un peu plus. J’étais très petit lorsqu’il jouait, je ne l’ai vu que très peu, mais, objectivement, j’ai regardé tellement de vidéos."
     
    La Serie A
    "Je crois que le championnat italien est l’un des plus difficile du monde à jouer : Il est très tactique, j’ai dû travailler énormément lorsque je suis arrivé en Italie. Les entraineurs travaillent beaucoup sur l’aspect tactique, c’est très difficile lorsque tu as ton adversaire qui recule et qu'ils défendent avec 5 joueurs. Je devais grandir et jouer plus rapidement. J’ai compris comment prendre le temps pour tromper l’adversaire ou pour réaliser une passe en profondeur : Tu as très peu de temps pour penser à la passer."
     
    Son interview à Tyc Sport

     
    "Je suis content du moment que je vis actuellement et pour le Scudetto que nous avons remporté. Une équipe, l’avait remporté depuis beaucoup de temps. Cela faisait 10 ou 11 ans que l’Inter n’avait plus remporté de titre : Je pense que nous avons réalisé un travail optimal durant ce championnat. Nous sommes méritoirement champion vu ce que nous avons proposé durant l’année et vu notre avantage sur les poursuivants."
    "Je pense que le Calcio te fait grandir énormément car tu travailles beaucoup sur la tactique. Cela m’a fait grandir de faire face à des équipes qui jouaient avec 5 défenseurs en me laissant très peu d’espace. J’ai obtenu, cette année, un bon temps de jeu à chaque match et c’était très important : J’ai grandi physiquement et footballistiquement et j’en suis fier. Je considère cette année comme l’une des meilleures  en termes de croissance footballistique lorsque l’on analyse les questions tactiques et physiques."
    "Le calcio est très difficile, les défenseurs sont grands et rugueux. Toutes les équipes évoluent quasiment avec cinq défenseur et il est très difficile de trouver de l’espace. J’ai énormément travaillé pour savoir me démarquer pour recevoir le ballon, dribbler ou tirer au but."
     
    Romelu Lukaku
    "Nous avons réalisé un excellent travail ensemble, le fait que nous soyons proche aide. Nous avons grandi grâce à l’entraineur : Pour nous c’est important d’en avoir un comme lui : Il te fait t’améliorer quotidiennement, il a envie de faire grandir les joueurs sous les aspect tactiques, physiques et footballistiques. Les résultats : Les buts et les assits sont le fruit du travail quotidien."
     
    La vie privée
    "J’ai une famille à 23 ans : Cela a changé ma vie et mon mental : Je ne me sens pas être une autre personne, mais je suis tout de même différent de celui que j’étais avant : Je ressens que je suis plus mur dans de nombreux aspect de la vie quotidienne : Cette année a été difficile pour nous, mais nous avons obtenu quelque chose de très positif : L’arrivée de ma fille m’a fait énormément de bien."
     
    Milito Bis
    "J’ai beaucoup appris de Diego : Lorsqu’il est arrivé, je commençais à être convoqué par Diego Cocca pour m’entrainer en équipe premier. Je suis reconnaissant envers Diego pour tous ses appels et ses paroles. Les personnes ne le savent pas, mais il m’a toujours appelé lorsque les choses ne tournaient pas bien, lorsque je vais bien, il ne me sonne pas (il sourit). Il me parle, me conseille, me donne son opinion, je lui suis très reconnaissant pour toute ce que j’ai vécu et partagé aussi avec lui lorsque de la période où nous partagions le vestiaire."
     
    Messi
    "Chaque fois que l’on se voit, on échange, on se connais, on joue ensemble depuis quelques temps en équipe nationale : Il sait comment je bouge tout comme je sais comment il peut le faire lui."
     
    La Coppa America 2019
    "Le travail défensif m’a été très utile. Dès l’instant où l’entraineur (Conte) est arrivé à l’Inter, il m’a demandé de réaliser tant de choses en phase défensives et aujourd’hui j’y parviens naturellement car j’ai grandi énormément sous cet aspect : J’en suis très satisfait."
     
    Le Saviez-vous ?
     
     
     
    Selon Partidazo de Cope , le Real Madrid serait en pleine négociation directement avec le joueur argentin: Il n’y aurait, pour l’heure, aucun contact avec l’Inter.
     
    ®Antony Gilles - Internazionale.fr

    2 commentaires
    385 vues

    Gianfranco Zola: "Conte veut la gloire en Ligue des Champions"

    Sur Gazzetta.it, Gianfranco Zola pense que l'avenir s'annonce prometteur pour les nouveaux champions et ce, malgré le fait que Antonio Conte n'est pas encore certain de continuer en tant que manager.
     
    "Il sera difficile de répéter la succession de titres de la Juventus, mais l'Inter a construit une base pour gagner régulièrement."
    "Antonio est un entraîneur qui appartient à la catégorie des managers capables de changer des équipes. Je l'appellerais un 'transformateur'. Vous pouvez dire ce que vous voulez de son style de jeu, il est extraordinaire."
    "Ce Scudetto est son exploit. Il a prouvé qu'il était une fois de plus un gagnant. Maintenant, je pense qu'il y aura de nouvelles étapes pour lui... je pense qu'il a l'ambition de remporter l'UEFA Champions League."
    "Leur point commun avec Jose Mourinho est qu'ils sont tous les deux extrêmement exigeants et ont une énorme personnalité."
    "J'attends de l'affection et de la gratitude de la part des supporters de l'Inter, même si Mourinho entraînera l'équipe adverse pendant 90 minutes. Mourinho leur a donné beaucoup, je suis vraiment curieux de voir ce qui va se passer."

    3 commentaires
    397 vues

    Riccardo Ferri: "L'Inter peut envoyer un message à la Juventus en remportant le Derby D'Italia"

    S'adressant à Inter TV jeudi, Riccardo Ferri pense que l'Inter devrait gagné le Derby d'Italia la semaine prochaine pour envoyer un massage.
     
    "Le Derby d'Italia est un match qui va au-delà du classement. Ce ne sera pas facile, mais l'Inter doit confirmer sa domination cette saison lors de son match à la Juventus."
    "Une performance convaincante à Turin serait comme leur envoyer un message: 'Désormais, nous sommes l'équipe la plus forte et vous devrez vous améliorer pour rivaliser avec nous.'"
    "L'Inter doit maintenant s'appuyer sur la saison extraordinaire qu'ils ont eue, où de nombreux problèmes ont été résolus grâce au travail exceptionnel réalisé par Antonio Conte et tout son staff. Le club mérite également d'être félicité pour avoir choisi les bonnes personnes et avoir mené à bien un mercato réussi."
    "Connaissant Conte, il ne lèvera pas son pied de l'accélérateur tant qu'il ne sera pas en vacances. La Sampdoria jouera son jeu normal et Claudio Ranieri abordera le match avec un état d'esprit très professionnel. Je pense qu'il y aura de la place pour certains joueurs interistes qui n'ont pas eu autant de chance jusqu'à présent."

    2 commentaires
    312 vues

    Daniele Padelli: "Une joie inimaginable de gagner la Serie A avec l'Inter, nous avons montré un caractère énorme"

    S'exprimant sur le podcast officiel de l'Inter, Kick Off, Daniele Padelli a exprimé sa joie et s'est livré sur cette Inter vainqueur.
     
    "Notre groupe a été le facteur décisif. Ce fut une longue saison et ce fut une lutte, nous avons traversé des moments difficiles. Seul un grand groupe aurait pu sortir victorieux à la fin; nous avons prouvé que nous étions de grands joueurs et de vrais hommes."
    "C'est un scudetto pour tout le monde, de ceux qui se lancent sur le terrain à ceux qui sont dans les coulisses."
    "Sur le déroulement des célébrations, j'ai décidé de sortir parce que je ne pouvais pas célébrer avec mes coéquipiers. J'ai essayé d'être prudent et de rester isolé, étant donné le moment où nous sommes, mais je ne pouvais pas garder mes émotions en moi."
    "C'est un sentiment que je garderai toujours en moi. Je suis supporter de l'Inter depuis ma naissance et pouvoir célébrer un scudetto avec ce club est quelque chose d'impensable. Je suis un joueur de l'Inter mais je suis avant tout un fan de l'Inter, je suis ravi de la façon dont cette saison s'est déroulée."
    "Ce Scudetto rembourse toutes les années d'attente. Ce furent de longues années pleines de difficultés, mais maintenant nous pouvons profiter de ce scudetto qui est pleinement mérité."
    Padelli devrait quitter l'Inter à la fin de cette saison à l'expiration de son contrat.

    3 commentaires
    396 vues

    Andrea Stramaccioni: "Romelu Lukaku plus utile que Cristiano Ronaldo, Marcelo Brozovic mérite plus de crédit"

    Dans une interview accordée à FcInterNews.it, Andrea Stramaccioni s'est livré sur Lukaku, Brozovic et le mercato.
     
    Entre Ronaldo et Lukaku, lequel est le plus utile?
    "Lukaku est plus fonctionnel pour son équipe et aide davantage le collectif. Ronaldo a inévitablement été affecté par la mauvaise saison de la Juventus, il ne s'agit évidemment pas de la valeur absolue des deux joueurs."
     
    Le Belge comme le symbole du triomphe interiste cette année.
    "Avec chaque jour qui passe, il est devenu de plus en plus un leader. L'Inter avait besoin d'un grand talisman et Lukaku a gagné ce rôle avec ses buts et ses performances. Il a acquis des qualités de leader sur et en dehors du terrain après son clash avec Zlatan Ibrahimovic dans le derby de Milan."
    "Lukaku est un attaquant moderne qui est unique dans sa capacité à combiner force physique dévastatrice et excellente capacité de course. Il marque régulièrement des buts et je pense qu'il prouvera qu'il peut également faire la différence à un niveau supérieur (par rapport à la Serie A, ndlr) avec les prochains Euro et l'UEFA Champions League la saison prochaine."
     
    Des mots sympas pour Achraf Hakimi et Marcelo Brozovic.
    "Maicon était Maicon et reste un joueur unique pour son rôle dans l'histoire de l'Inter. Hakimi a cependant connu une saison extraordinaire, s'imposant comme un joueur clé dans la course au titre. Le système de Conte tire le meilleur parti de lui et couvre quelques-unes de ses faiblesses."
    "Un joueur moins médiatisé mais qui a symbolisé la victoire de l'Inter cette saison est Brozovic. Il a été le cœur et le moteur de l'Inter et a fait d'énormes améliorations depuis sa défaite en finale de la Coupe du Monde 2018 avec la Croatie. Vous appréciez à quel point Brozovic est important pour l'Inter quand il n'est pas là."
    "Je dirais aussi que Samir Handanovic a été important, le symbole de la défense interiste et aussi leur caractère."
     
    Antonio Conte et Beppe Marotta considérés comme les architectes du scudetto.
    "Conte est un gagnant et il a fait un travail extraordinaire. Beaucoup d'entraîneurs auraient pu être détruits par la triple élimination de l'Inter de la Ligue des champions, de la Ligue Europa et de la Coppa Italia plus tôt. Mais Conte a transformé les moments négatifs en énergie positive, comme un leader, et à partir de là, il a mis l'Inter dans une marche imparable vers le scudetto."
    "Marotta et Piero Ausilio ont, quant à eux, très bien fait pour garder le club uni derrière l'entraîneur et l'équipe dans les moments les plus difficiles, quand il aurait été plus facile de trouver de petites excuses. Je les féliciterais également pour la détermination avec laquelle ils ont signé Lukaku il y a deux ans et pour leur signature de Stefan de Vrij sur un transfert gratuit. Ils ont également eu une grande intuition de signer Lautaro Martinez, Achraf Hakimi, Nicolo Barella et Alessandro Bastoni."
     
    L'Inter a ce qu'il faut pour commencer un cycle gagnant?
    "Ils sont obligés de tenter leur chance. Il y a une opportunité pour eux de le faire en Italie et l'Europe attend un grand protagoniste de la Serie A."
     
    Quelques conseils avant le mercato.
    "Je ne ferais pas l'erreur de recruter quatre ou cinq bons joueurs qui augmentent théoriquement le niveau de l'équipe, je concentrerais toutes les ressources sur un ou deux grands joueurs. L'Inter a besoin de joueurs d'un niveau incontestable qui peuvent améliorer un onze de départ qui n'est pas si facile à améliorer. Ngolo Kante au milieu de terrain et un joueur comme Jordi Alba ou Robin Gosens à gauche en seraient des exemples."
    "Concernant les joueurs à ne pas jamais vendre, il en y a deux: Lukaku et Lautaro."

    1 commentaire
    728 vues

    Antonio Conte prépare-t-il un sale coup à la Juve?

    Selon la Gazzetta dello Sport, les Nerazzurri n'ont rien de tangible à jouer pour leurs quatre derniers matchs après être devenus champions de Serie A. En effet, l'Inter ne peut plus être rattrapée et n'a pas de record de points à battre. Elle pourrait donc essayer d'aider Romelu Lukaku dans sa tentative de battre Cristiano Ronaldo pour le classement du meilleur buteur de la Serie A.
    Cependant, la vraie carotte pour Conte serait de battre son ancien club lors du Derby d'Italia samedi prochain et de nuire à leurs chances de se qualifier pour l'UEFA Champions League. Sur son calendrier, Conte aurait encerclé ce match en rouge, d'après la Gazzetta, car cela donne à l'Inter une chance de remporter une victoire prestigieuse tout en se donnant un coup de pouce pour la défense du titre de l'année prochaine. En effet, si la Juventus était éjectée du Top 4, les Bianconeri devraient revoir leurs plans et peut-être limiter leurs possibilités d'investissement cet été, les affaiblissant ainsi pour la saison 2021-2022.
    L'Inter serait une favorite plus forte pour remporter la Serie A l'année prochaine si cela se produisait, selon la Gazzetta, bien que Conte et le club envisagent déjà d'obtenir une deuxième étoile de toute façon.

    9 commentaires
    1,4k vues

    L’Inter va défendre son titre dès le week-end du 21 au 22 aout 2021 !

    A vos agenda, Tifosi Champions d’Italie ! Le Conseil de la Lega a décidé que, la nouvelle saison de la Serie A débutera dès le week-end du 22 août 2021.
     

     
    La trêve hivernale aura lieu du 23 décembre 2021 au 06 janvier 2022 La fin de la saison est prévue pour le 22 mai 2022.  
    Il ne manque plus que l’approbation du Conseil Fédéral. Celui-ci ne devrait présenter aucune objection
     
    ®Antony Gilles – Internazionale.fr

    7 commentaires
    517 vues

    Selon les médias espagnols, Chelsea et l'Inter sont sur Miralem Pjanic

    Selon le journal catalan Sport, les Nerazzurri et Chelsea ont tous deux posé des questions sur un accord possible pour le milieu de terrain qui devrait partir cet été après avoir lutté pour un temps de jeu famélique sous Ronald Koeman.
     
    Le joueur de 31 ans n'a participé à aucun des 10 derniers matchs de la Liga à Barcelone et est donc considéré comme consommable si la bonne offre arrive. Cependant, Pjanic a été signé pour plus de 60 M€ l'été dernier, lorsque Barcelone l'a échangé contre Arthur avec la Juventus, ce qui rend peu probable que l'Inter puisse se permettre le Bosniaque.
    Pjanic a fait 28 apparitions pour Barcelone toutes compétitions confondues sans fournir ni but ni assist, avec comme dernier match cette victoire 3-0 contre Elche le 24 février. La semaine dernière, Antonio Cassano a fait valoir que Pjanic serait une signature parfaite pour jouer aux côtés de Nicolo Barella et Christian Eriksen.

    12 commentaires
    769 vues

    Inter TV dévoile les coulisses de la fête à la Pinetina

    A travers YouTube, l’Inter a partagé les moments les plus intenses de ce mercredi 05 mai 2021. Soit celui de la reprise de l’entrainement sous le Signe du Scudetto.
     
     
     
    Si cette vidéo est sous-titrée en anglais, nous vous proposer les déclarations des principaux protagonistes à Inter TV
     
     

     
    Samir Handanovic
    "Nous devons encore le fêter, nous n’en sommes qu’à la dégustation. J’ai regardé Sassuolo-Atalanta et je n’y croyais pas, c’était une joie immense après tant d’années. Je le dédie à mon épouse et à mes enfants qui m’ont toujours soutenu durant ces années."
     
    Stefano Sensi
    Qui pour l’anecdote a été le premier a envoyer des messages dans le Chat interiste: "Quelle joie immense, j’ai du mal à le décrire, c’est une telle joie."
    La dédicace à un équipier ?
    "Par force à Brozovic, c’est le numéro un, celui que tout le monde aimerait avoir."
     

     
    Lautaro Martinez
    "C’était une grande émotion, je l’ai célébré à la maison en famille et en Visio avec mes parents en Argentine, eux aussi sont très heureux."
    Une dédicace pour un équipier ?
    "Elle l’est pour tous, car nous avons tous travaillé et nous nous sommes tous amélioré tous ensemble, durant cette saison, au cours des entrainements. Je suis fier d’avoir remporté un Scudetto difficile, c’était long."
    "Le premier à avoir écrit dans le Chat "Olé" après Sassuolo-Atalanta était Sensi.
     
    Vous aviez parié que vous alliez vous faire un tatouage en cas de Scudetto.....
    "Je le ferai cette semaine ou la semaine prochaine."
     

     
    Alessandro Bastoni
    Mon moment Scudetto ?
    "La victoire face à la Juve. Nous les avons dépossédé à ce moment-là, ils étaient champions durant 9 ans. Ensuite, le Derby gagné 3-0. C’était un match merveilleux."
     
    Stefan De Vrij
    Il n’avait pas regardé le match, mais a été ‘avisé par Stefano Sensi dans le Chat Grouppé : "Il y a eu tant d messages, Ce premier Scudetto est une si belle émotion. Les Tifosi ont souffert ces dernières années et ils méritaient un triomphe."
     
    Mon moment Scudetto ?
    "Je dirais la victoire face à l’Atalanta :Elle était extrêmement difficile, mais ramenée à la maison."
     

     
    Romelu Lukaku, lui n’arrive toujours pas à trouver ses mots. De son côté Steven Zhang s’est livré, visiblement ému ou émoussé, c’est au choix :
    "Vous avez écrit une page de l’Histoire de l’Inter, je vous remercie. Vous êtes spéciaux, vous avez fait quelque chose d’historique, de si beau pour le Club, Nous allons bien en profiter ce mois-ci. Je n’y crois pas encore, j’ai l’impression d’être dans un rêve."
     
    Si l’Inter ne vient pas à l’emporter ce samedi, il ne faudra pas lui en tenir rigueur : Cette semaine étant placée sous le signe de la célébration!
     
    ®Antony Gilles – Internazionale.fr

    5 commentaires
    393 vues

    À quoi s'attendre d'une Inter bien motivée en Ligue des champions la saison prochaine?

    En ce qui concerne la Serie A, l'Inter connaît une saison d'enfer, elle a enfin remporté le Scudetto après onze ans d'attente et cela signifie une autre chance d'aller loin en Ligue des Champions. Le site sempreinter a expliqué brièvement les raisons de croire à une belle campagne en C1 la saison prochaine.
     
    Introduction
    Oui, nous avons vu l'Inter dominer le championnat national cette saison, laissant des rivaux comme la Juventus et le Milan AC mordre la poussière. Alors qu'une victoire à la fin de la saison renforcera la domination nationale de l'Inter, la question qui est (ou sera bientôt) sur les lèvres de tous les fans de l'Inter est: Cette domination sera-t-elle étendue pour l'Europe? Et c'est une question valable; parce que l'équipe est actuellement prête à faire passer son jeu au niveau supérieur. Il semble que trois des éléments cruciaux du football vont bien pour l'Inter maintenant: le bon timing, l'excellent coaching et des joueurs motivés. Quand vous de cette façon, il ne fait aucun doute que l'Inter devrait se battre pour la victoire finale en Ligue des champions la saison prochaine. Passons en revue rapidement ces trois choses importantes.
     
    Bon timing
    La dernière fois que l'Inter Milan a remporté la Ligue des champions, c'était en 2010 lors d'un dernier match passionnant contre une forte équipe du Bayern Munich. Le doublé de Diego Milito et la performance de toute l'équipe resteront à jamais gravés dans la mémoire de la majorité des supporters. Fait intéressant, 2010 a également été la dernière fois que l'Inter a remporté le championnat national. Cette année-là, l'Inter s'est battue pour un triplé et il l'a obtenu, devenant la première équipe en Italie à le faire. En plus de ça, la victoire de l'Inter lors de la saison 1964-1965 a été rapidement suivie d'une victoire en Ligue des champions. Si on y réfléchit bien, deux des trois trophées de la Ligue des champions de l'Inter sont venus après avoir remporté un Scudetto. C'est peut-être un vœu pieux, mais il y a de fortes chances que l'histoire se répète parce que le moment semble venu.
     
    Coaching brillant
    Le développement de l'Inter Milan au cours des deux dernières années a été stupéfiant, grâce à l'homme qui est à sa tête, Antonio Conte. En peu de temps en tant que manager, l'Inter a atteint de bonnes performances en tant que finalistes de la Serie A et de la Ligue Europa. Le management remarquable de Conte a aidé l'Inter à tirer le meilleur de bon nombre de ses joueurs, y compris Hakimi, Perisic et Ashley Young. Le plus important est peut-être Romelu Lukaku. Il n'y a aucune garantie de quoi que ce soit, mais si les choses restent ainsi, nous pouvons nous attendre à de bonnes choses de l'Inter en Ligue des champions la saison prochaine.
     
    Joueurs motivés
    Compte tenu de la façon dont les choses se sont terminées lors de la dernière Ligue des champions, avec un crash de l'Inter et une dernière place surprenante dans son groupe. Il ne devrait y avoir aucun doute sur une motivation inébranlable chez les joueurs pour retrouver leur honneur. Signe de la motivation accrue des joueurs, l'équipe a remporté une séquence de cinq victoires consécutives en Serie A qui a sans aucun doute contribué à passer devant ses concurrents. Franchement, l'Inter n'a pas connu sa campagne la plus encourageante en Ligue des champions depuis sa victoire en 2010. Perdre lors de la phase de groupes lors de leurs trois dernières saisons n'est pas seulement frustrant pour les joueurs mais aussi pour les supporters, personne ne songe à miser sur l'Inter pour le gain de l'UEFA Champions League maintenant. Mais s'il y a un moment où cette horrible course de la Ligue des champions change pour le mieux, c'est maintenant. Les joueurs semblent jouer avec un objectif particulier.
     
    Alors, ayons tous les yeux rivés sur l'Inter pour la Ligue des champions de l'année prochaine. Il est temps de redéfinir l'histoire, ou peut-être de la réinventer.
     

    10 commentaires
    831 vues

    Super League:  L’Uefa prête à faire très très très mal aux clubs dissidents

    C’est une information en provenance d’ESPN : L’UEFA est prête à infliger des sanctions disciplinaires importantes envers les clubs qui ont adhérés à la Super Ligue Européenne
     

     
    Selon ce dernier, la volonté de l’UEFA est de punir les clubs dissidents, mais également de sanctionner de façon extrêmement sévère les clubs qui se considèrent toujours comme faisant parti de la compétition avortée:
     
    L’UEFA a, en effet, échangé avec les 12 clubs pour parvenir à définir une sanction minimale envers les clubs qui ont décidé de ne pas poursuivre l’idée de se projeter plus loin dans la Super League  
    Les 7 clubs qui sont déjà parvenu à un accord sont:  
    Arsenal, L’Atletico Madrid, Chelsea, Liverpool, Manchester City, Manchester United, Tottenham  
    A son niveau, l’Inter est sur le point de parvenir à un accord, même si celui-ci n’a pas encore été formalisé.
     
    Pour les quatre autre clubs, ceux qui ont maintenu leurs positions, en se maintenant aux commandes de la Super League, l’UEFA pourrait faire usage d’une sanction discipline extrêmement lourde suite à la violation de l’Article 51 qui établit qu’ aucune formation entre clubs affiliés, directement ou indirectement, et faisant partie de plusieurs fédérations affiliées à l’UEFA ne peut être établie sans l’autorisation de l’UEFA.
     

     
    Ces quatre clubs dissidents:  
    Le Real Madrid Le Fc Barcelone La Juventus Le MIlan Ac devraient faire l’objet de la peine maximale : L’exclusion durant deux saisons de l’UEFA Ligue des Champions ou de l’UEFA Europa League
     
    Cette information est également confirmée par Sky Sport qui fait état que les clubs italiens se verront aussi sanctionné par la FIGC. Comme pour l’UEFA, ceux qui se considèreront toujours intégrés au projet Super Ligue feront l’objet de très lourdes sanctions
     
    Et c’est là que l’idée d’obtenir le prêt et le soutien d’un nouvel investisseur financier en échange d’une clause de loyauté à l’UEFA prend tout son sens !
     
    ®Antony Gilles – Internazionale.fr

    14 commentaires
    570 vues

    Maillot 2021/2022: Lenovo va remplacer Driver

    C’est le temps des nouveautés à la Casa Inter : après la nouvelle armoirie, le nouvel Hymne sera diffusé ce samedi à l’occasion de la réception de la Sampdoria. Si pour l’instant rien ne filtre concernant le prochain sponsor, Marco Tronchetti Provera a déjà acté un premier départ.
     
    Révélation de la Gazzetta Dello Sport

     
    L'inscription Driver qui est liée à la marque Pirelli, et qui se situe sous le numéro de maillot va disparaitre. En lieu et place apparaitra un sponsor déjà bien connu à l’Inter : Lenovo. Celui-ci est déjà présent sur le dos des maillots d’entrainement des joueurs  
     
    ®Antony Gilles – Internazionale.fr

    3 commentaires
    771 vues
  • Derniers commentaires dans l'actualités de l'Inter

  • En ce moment sur le forum

  • A voir également

Baretto

Baretto

    Vous devez être connecté pour pouvoir chatter

    Nos t-shirts sur l'Inter !

    Voir la boutique

    Les visages oubliés de l'Inter

    Voir les articles