Aller au contenu
  • Damien
    Damien

    Guarin: "Avec Mazzarri notre potentiel va exploser."

     

    PINZOLO - Fredy Guarin s’est exprimé au micro d’Inter Channel où il a parlé de l’Inter, de Walter Mazzarri, de Milan, des tifosi, de la prochaine saison et de beaucoup d’autres choses encore.

     

    Internazionale.fr vous propose de découvrir ses paroles:

     

    C’est ta troisième saison à l’Inter et ta deuxième préparation estivale: quelles sensations as-tu après ces premiers jours de travail?

     

    "Je me sens très bien. Comme je l’ai déjà dit, c’est un honneur d’être dans cette équipe, et puis c’est ma deuxième saison et demie et je me suis toujours bien senti, je me sens comme un membre de plus pour cette famille, avec la volonté de toujours m’améliorer."

     

    Vous avez commencé avec un nouvel entraîneur qui vous fatigue beaucoup, et en courant beaucoup en montagne... es-tu bien physiquement?

     

    "Oui, c’est ce que l’on recherche à ce moment de la saison, on cherche à travailler physiquement et aussi mentalement, ce qui est la chose la plus importante de la préparation. Moi, je me sens bien, je suis en train de bien travailler avec toute l’équipe et nous cherchons à être à notre meilleur niveau pour le début du championnat."

     

    Comment se sont passées tes vacances?

     

    "Très bien. Ca a été court, mais je suis resté avec ma famille, mes parents, mes frères et aussi beaucoup d’amis que je n’avais pas vu depuis longtemps. Quand je vais en Colombie, c’est toujours beau de tous les revoir."

     

    Lors de la présentation de l’équipe sur la place de Pinzolo, Esteban Cambiasso a remercié les tifosi, qui sont là en très grand nombre. As-tu toi aussi quelque chose à leur dire?

     

    "Evidemment, il est très important pour nous que les tifosi soient l’homme en plus pour l’équipe quand on est sur le terrain. Leur volonté nous donne la force de donner une âme à l’équipe. Je les remercie parce qu’ils nous font beaucoup de bien pour commencer la saison de la meilleure des manières."

     

    Tu as laissé le numéro 14 à Campagnaro, un geste très beau, et tu as pris le 13 que tu utilises déjà avec ta sélection nationale.

     

    "Oui, je l’ai toujours eu depuis tout petit avec les U15, c’est un numéro qui me plaît énormément à moi et à ma famille. Quand je suis arrivé, Maicon l’avait déjà et j’ai dû attendre, puis l’année dernière, je l’ai refusé par respect envers Maicon car il a été très important pour cette équipe. J’ai donc attendu une autre année et vu qu’il était encore libre, je l’ai pris, et dans le même temps j’ai pu laisser le 14 à Campagnaro."

     

    Es-tu superstitieux?

     

    "Pas beaucoup, mais comme c’est le numéro que j’ai toujours eu avec la sélection et avec lequel tout s’est toujours bien passé, je voulais le prendre ici aussi..."

     

    Tu es considéré par les tifosi comme un des éléments les plus importants de l’effectif, ils attendent tous beaucoup de toi. Quel rapport as-tu avec l’Inter? Sens-tu le poids d’être un joueur important? Et quel est ton rapport avec Milan?

     

    "L’année dernière, j’ai ressenti des choses très importantes dans le rapport avec les tifosi et Guarin sur le terrain, la vérité c’est qu’ils sont très importants pour moi. J’ai toujours été tifoso des Millonarios en Colombie, j’allais au stade, je supportais et j’exultais... Evidemment, je voulais toujours voir mon équipe gagner! Je comprends très bien la passion des tifosi. J’ai aussi vu l’estime envers moi et évidemment tout cela me donne des responsabilités et des motivations en plus. J’espère toujours m’améliorer jour après jour. Je suis très bien à Milan, et ma famille et mes fils y sont tout aussi bien." 

     

    C’est une ville facile dans laquelle vivre?

     

    "Il n’est pas facile d’y vivre, j’ai toujours dit à ma famille que quand je suis avec l’équipe à m’entraîner, c’est une vie, et quand je suis en ville ou dans le centre, c’est une autre vie. Je cherche à trouver un équilibre et une stabilité entre ces deux choses."

     

    Vous êtes en train de beaucoup travailler physiquement, mais aussi tactiquement. Le travail de Mazzarri semble exalter les caractéristiques des milieux axiaux et tu as toujours dit que c’était ton rôle naturel. Penses-tu que ce type de travail peut donc exalter tes caractéristiques?

     

    "Je pense que oui: s’il y a un entraîneur comme Mazzarri qui veut que chaque joueur fasse exploser ses dons, c’est le mieux pour nous tous. Au Napoli, nous avons vu Hamsik, Inler, Pandev, des joueurs qui ont explosés d’un moment à l’autre et qui ont beaucoup appris avec Mazzarri. Nous devons profiter de la chance que nous avons de nous entraîner avec lui, et si nous le faisons tous, les résultats arriveront d’eux-mêmes."

     

    2014 est une année particulière car il y a le Mondial. La Colombie est-elle parmi les plus fortes?

     

    "Elle est en train de grandir, elle a des joueurs jeunes et elle cherche à montrer au monde du foot qu’il y a de bons joueurs en Colombie, on peut se faire un trou dans le football mondial. Par exemple, ce que nous avons fait à Porto est un pas important pour les joueurs colombiens en Europe, nous avons beaucoup gagné là-bas... Puis Zapata, Zuniga, Muriel et beaucoup de joueurs sont arrivés et ont explosé à l’étranger, ils sont en train de faire la différence. Notre moment devait arriver à un moment ou un autre!"

     

    À quel point cela compte-t-il de bien jouer avec l’Inter pour être au Mondial?

     

    "Ca compte évidemment beaucoup, les joueurs doivent toujours être au niveau maximum en club pour pouvoir aller en sélection. L’Inter est très importants pour cela, mais pas seulement pour le Mondial, aussi pour ma carrière."

     

    À quel point la présence de Ivan Cordoba est-elle importante pour toi?

     

    "J’ai eu la chance de l’avoir comme coéquipier, et après six mois, il a mis un terme à sa carrière de joueur, même si je pense qu’il aurait pu continuer encore un peu. C’est une idole, et pas seulement pour moi, c’est un e légende pour tous mes compatriotes en Colombie, mais pour moi il est aussi très important en dehors du terrain."

     

     

    Rédigé par djidjo l’interriste & p-h08 (inter.it)


    Réactions & Commentaires

    Commentaires recommandés

    Bien coacher il a un potentiel de fou. Mazzarri est la pour ça et on attend tous ça de lui !

    Partager ce commentaire


    Lien vers le commentaire
    Partager sur d’autres sites

    Je ne sais pas mais je l'aime bien Guarin , il a un bon potentiel , et bien sur il a interet à exploser avec Mazzari

    Partager ce commentaire


    Lien vers le commentaire
    Partager sur d’autres sites



    Rejoindre la conversation

    Vous pouvez commenter maintenant et vous inscrire plus tard. Si vous possédez un compte, connectez-vous.

    Invité
    Unfortunately, your content contains terms that we do not allow. Please edit your content to remove the highlighted words below.
    Ajouter un commentaire…

    ×   Vous avez collé du contenu avec mise en forme.   Restaurer la mise en forme

      Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

    ×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

    ×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

    ×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.


  • 📣 Actualité de l'Inter

  • Derniers commentaires dans l'actualités de l'Inter

  • En ce moment sur le forum

  • 📈 Statistiques des membres

    13 931
    Total des membres
    rodrig
    Membre le plus récent
    rodrig
    Inscription
×
×
  • Créer...

Information importante

En naviguant sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies. Nous ajoutons des cookies sur votre appareil pour aider à améliorer votre expérience sur notre site. Consultez notre Politique de confidentialité. Vous pouvez choisir d’ajuster vos paramètres de cookie, sinon nous supposerons que vous êtes d’accord pour continuer...