Aller au contenu
  • Damien
    Damien

    MOURINHO: "UN MATCH IMPORTANT MAIS PAS DÉCISIF"

     

    1251035873_mourinho.jpg

     

    APPIANO GENTILE - José Mouridnho a rencontré les journalistes en salle de conférence du centre sportif "Angello Moratti" afin de parler du match de ce mardi soir au stade Giuseppe Meazza, Inter-Dynamo Kiev, match comptant pour la troisième journée de la UEFA Champions League 09/10.

     

    Mourinho: Le match de demain sera décisif pour le futur de l'Inter en Europe. A t-il le poids d'un match à élimination directe?

     

    "Inter-Dynamo Kiev n'est pas un match décisif: il reste encore quatre matchs et douze points à prendre avant la fin de la phase de groupe. Ce sera surement un match important car, à la fin du match, soit nous aurons plus de tranquilité, soit plus de pression, mais de toute façon après le match de demain il restera encore trois matchs où l'on pourra prendre 9 points. L'Inter en a deux, une équipe avec onze ou douze points se qualifie généralement sans trop de problèmes. Je le répète, le match de demain n'est pas le dernier match du groupe".

     

    Samuel Eto'o et Esteban Cambiasso pourront-ils jouer ce soir?

     

    "Je ne sais pas. Avant-hier ils ne se sont pas entrainés avec les autres, hier ils ont travaillé dans l'après-midi et l'entrainement était ouvert à la presse. Ce matin, nous avons vu un petit point positif pour Diego que nous n'avions pas pu voir il y a trois jours. Ce n'est pas le cas pour Thiago Motta et nous ne voulons pas prendre de risques pour un joueur important et qui joue à une place où d'autres joueurs sont actuellement disponibles. Avec Diego par contre, c'est une autre histoire car il n'y a pas énormément d'attaquants disponibles et s'il y a une petite possibilité de le voir sur le terrain, nous le ferons jouer".

     

    Le schéma de jeu utilisé samedi dernier à Gênes peut-il être un point de référence pour l'Inter?

     

    "Dans le passé, j'avais déjà utilisé ce module. Ceux qui ont été attentifs aurons pu comprendre que nous avons déjà joué ainsi contre Lecce, Catania et lors de quelques autres bouts de matchs. Cette année, nous l'avons utilisé contre Chelsea en Amérique où Balotelli était le seul attaquant et nous continuons de l'essayer de temps en temps".

     

    "Nous ne faisons rien par hasard, ce que nous faisons est toujours le fruit du travail que nous abattons et pour le match contre le Genoa, les caractéristiques de l'adversaire, le jeu qui nous attendait et les joueurs que l'on avait à disposition, nous ont poussé à utiliser ce schéma de jeu".

     

    "Pour la presse, c'est toujours une question de module de jeu ou de tactique, mais pour moi, qui considère un joueur comme un homme et une équipe comme un groupe de onze joueurs, l'effet psychologique est fondamental. A Gênes l'équipe a disputé un bon match car elle a eu une approche du match fantastique".

     

    Peut-on tirer des indications du match contre Genoa pour le match de Champions?

     

    "Non. C'est la même chose que ce que j'ai dit aux joueurs samedi soir juste avant de rentrer sur le terrain, c'est à dire que la meilleure façon de préparer le match de Champion's ce n'est pas de faire un turn-over et de mettre certains joueurs de côté ou encore de jouer à 50%, mais c'est de sortir du stade de Gênes avec le sourire. Le sourire arrive lorsque l'on gagne et que l'on joue bien, et bien sûr qu'après ce beau match, l'équipe était très heureuse et confiante, chaque joueur a très bien fait son travail et je pense que l'équipe est encore très contente durant ces dernières heures avant le coup d'envoi du match contre le Dynamo. Je le répète, selon moi, la meilleure façon de préparer un match c'est d'être heureux".

     

    Patrick Vieira est-il dans les joueurs heureux?

     

    "Ce qui me plaît chez Patrick en ce moment c'est son professionalisme. Un joueur de sa qualité et avec son passé n'a pas été convoqué avec son équipe nationale et il est resté ici à travailler avec quatre ou cinq joueurs de l'équipe première et beaucoup de joueurs de la Primavera. Il a joué un match amical qui était programmé pour les jeunes et il a été énormément professionnel en travaillant sa condition physique, et s'il entre sur le terrain, il peut faire quelque chose de positif pour l'équipe".

     

    "A Gênes, il a joué 45 minutes dans un match difficile, un match rapide et intense, et il l'a très bien fait. Quelques fois il y a des problèmes: à Kazan par exemple, je n'avais que trois joueurs à disposition au milieu de terrain, il n'y avait ni Muntari ni Motta ni Sneijder, maintenant ils sont tous là, nous n'avons pas besoin de prendre de risques avec Thiago Motta qui travaillera 4-5 jours en plus et sera disponible pour le match contre Catania".

     

    "On parle de la gestion des joueurs qui est possible certaines fois, d'autres non. J'ai toujours dit que la Champion's est un moment fondamental. Le moment présent pour nous est un moment de difficultés en attaque car Milito et Eto'o ne sont pas sûrs de pouvoir jouer, Balotelli est suspendu et il y a seulement Suazo qui est disponible. Mais en ce moment, au niveau de l'équipe, nous pensons pouvoir gagner".

     

    Quels sont les risques du Dynamo Kiev pour l'Inter qui joue autrement en Europe qu'en championnat?

     

    "On parle là de deux compétitions totalement différentes. Il y a peu de temps, j'ai entendu quelque dire très justement à Sulley: la Champion's League est une compétition de champions. Ca peut arriver que ce ne soit pas le cas lorsqu'une équipe fait face à une équipe qui a fini troisième de son championnat et qui a eu la possibilité d'arriver en Champions après avoir passer le tour préliminaire, mais en général, chaque groupe est un groupe de champions".

     

    "Nous avons affronté les champions de Russie, nous affronterons ce mardi ceux d'Ukraine, d'ailleurs je rappelle que le Dynamo est composé à plus de 50% de joueurs de l'équipe nationale ukrainienne qui jouera les matchs de barrage pour accéder à la Coupe du Monde, ensuite il y a deux ou trois brésiliens, deux ou trois joueurs de l'ex-yougoslavie, de la Serbie et de la Croatie. C'est une équipe qui est en bonne position dans son championnat et cela lui permet d'arriver à Milan avec un moral au top. C'est aussi une équipe qui a été battue à Barcelone mais qui aurait pu marquer un but à n'importe quel moment du match, ce qui aurait fait douter le Barça".

     

    "C'est une équipe qui a tout: une structure physique impressionnante et une grande organisation car elle a un entraineur de très grande qualité, elle a aussi beaucoup d'expérience dans cette compétition, une équipe avec de la vitesse sur les ailes avec Oleg Gusev ou Shevchenko et qui a les deux meilleurs avants-centres d'Ukraine, un jeune de très grande qualité comme Milevsky et Sheva qui est toujours Sheva et qui, s'il ne l'est pas déjà, sera après Raul le joueur qui a marqué le plus de buts dans cette compétition. Il n'y a pas besoin de parler de ce qu'il a fait en Europe".

     

    "Le Dynamo est une équipe de qualité et ce seront deux matchs difficiles pour nous, mais j'avais dit à la veille du dernier match de championnat que le match contre le Genoa serait très dur pour nous, mais aussi pour le Genoa, maintenant je dis la même chose: le match contre le Dynamo sera dur pour nous, mais pas facile non plus pour eux".

     

    Eto'o sera-t-il quand même convoqué s'il ne devait pas jouer le match de demain soir ?

     

    "Eto'o sera sûrement convoqué. Demain, on va s'entraîner dans la matinée, je ne crois pas qu'aujourd'hui, on aura de mauvaises nouvelles, que l'on dise que c'est impossible qu'il joue, mais durant l'entraînement, on pourrait voir et comprendre quelque chose. Si ce n'est rien de vraiment négatif, on attendra. L'entraînement est ouvert à la presse et il vous sera même facile de comprendre quelque chose".

     

    Qu'est-ce que vous demandez aux supporters pour demain soir ?

     

    "Je ne demande rien au contraire de ce quelques joueurs ont déjà dit. Je comprend que ce n'est pas facile pour un tifoso de suivre l'Inter dans toutes les parties: le prix du billet, la voiture pour rejoindre le stade, additionné au prix de l'école de ses propres enfants. La vie n'est pas facile pour tous, je peux comprendre. Le club a fait un effort pour réduire le prix du billet et je crois qu'en achetant un ticket à 30 euros, on peut assister aux deux matchs internes, contre le Rubin Kazan et Dynamo Kiev. Cela signifie qu'il faut travailler pour apporter la majorité des supporters dans le stade. On veut l'appui de ceux qui seront au "Meazza", appui qu'une équipe mérite, on n'en demande pas pour une qui ne mérite pas. Je crois que les tifosi ont compris que l'équipe, avec toute la difficulté qu'elle a eu cette saison, est en train de bien travailler".

     

    "A ce propos, je voudrais simplement rappeler que, en onze matchs disputés entre le championnat et la Ligue des Champions, nous avons changé onze formations diverses et pas parce que l'entraîneur aime jouer avec des noms et faire des choix incompréhensibles. Nous l'avons fait parce que, partie après partie, nous avons perdu quelqu'un par malchance ou pour d'autres raisons et, dans d'autres cas, ça a été même plus qu'une seule personne, mais même avec cette difficulté, l'équipe a bien gérer dans toutes les parties, les joueurs donnent leur maximum et je crois que pour ce motif, on mérite l'appui des supporters qui sont des souverains, on doit réagir comme ça leur plaît".

     

    Demandera-t-on de changer quelque chose à son équipe en vue du match de demain, considère-t-on l'approche de l'Inter à la Ligue des Champions ?

     

    "Non, mais cela ne me plaît pas de perpétuer le problème. Je laisse aller les choses de manière naturelle, la victoire arrivera. Je crois demain, si elle n'arrive pas, elle arrivera à Kiev, si elle n'arrive pas, elle arrivera à Barcelone, si elle n'arrive pas à Barcelone, elle arrivera chez nous, contre le Rubin Kazan, ce ne sera pas suffisant, ça n'arriverait même pas avec Kazan, nous arriverons en Europa League et nous vaincrons, si nous n'allons pas en Europa League, nous irons à la maison (ndlr: il sourit). Blague à part, nous avancerons avec tranquillité : l'équipe a une grande mentalité, elle est au courant que le match de demain ne sera pas décisif, mais il est important. Avec tranquillité on fera tout, tout est possible, avec la conscience du football, il suffit de deux minutes pour passer du paradis à l'enfer et de l'enfer au paradis. C'est ainsi que je dis à mes joueurs de ne pas lire les journaux quand il écrivent du mal de l'Inter, de la même manière, je leur conseille de ne pas lire quand ils écrivent que c'est la meilleure équipe du monde".

     

    Selon vous Mourinho, à quelle chose est lié le déclin de Shevchenko après qu'il soit parti de Milan ? Est-ce lui l'homme le plus dangereux du Dynamo ?

     

    "Je préfère ne pas parler de la carrière de Sheva. J'ai vu deux ou trois matchs du Dynamo, ils sont réalistes, objectifs du présent et non des mois ou années passées et Sheva va très bien. Il est fort physiquement, il est véloce, il une grande confiance, il est le leader de l'équipe et je le vois comme un grand joueur".

     

    On considère difficile l'actuelle situation de l'attaque nerazzurra, croyez-vous que le nombre d'attaquants que possède l'Inter soit suffisant pour affronter toute une saison ?

     

    "C'est suffisant".

     

    Alors, en janvier, vous ne demanderez pas de renfort à la direction ?

     

    "Je peux le penser, mais je ne peux pas le demander. J'accepte de continuer jusqu'à la fin avec les joueurs que j'ai à disposition et je suis satisfait de l'effort réalisé par le club pour m'avoir donné une rose de qualité. Si après le même club pense être en condition de faire un effort ultérieur pour offrir à cette rose plus d'options et de potentiel, si on parle d'un joueur avec un profil qui me plaît, je serais encore plus satisfait. Mais j'ai beaucoup de respect pour le travail fourni de leur part, je n'ai pas le courage de ne plus rien demander".

     

    Croyez-vous que les nerazzurri peuvent faire la même partie que contre le Genoa avec autant de pressing au milieu de terrain ? Est-ce un peu plus facile de préparer le match de demain après avoir vu que, même sans attaquant, le jeu interiste va bien ?

     

    "Demain, nous n'allons pas sur le terrain pour jouer le troisième round de la partie de Genève, mais pour disputer la première mi-temps du match contre le Dynamo Kiev. On parle d'un match complètement diverse: avant tout, si on joue la troisième mi-temps du Genoa, nous serons déjà en avance de 5 buts. Ce sera la première mi-temps du match contre le Dynamo, nous commencerons à 0-0 avec deux équipes ayant les mêmes possibilités de gagner et c'est déjà une condition décisive. Je suis parti avec un style complètement différent, il est impossible de comparer le Dynamo et le Genoa ni les caractéristiques de ces matchs ou même leur l'approche".

     

    Rédigé par Didju222, Hayate, Doun & p-h08 (inter.it)


    Réactions & Commentaires

    Commentaires recommandés

    Excellente interview, merci.

     

    Sinon, j'ai relevé une erreur dans le texte, je peux la signaler ici ou je dois l'envoyer par mp au rédacteur concerné ?

    Partager ce commentaire


    Lien vers le commentaire
    Partager sur d’autres sites



    Rejoindre la conversation

    Vous pouvez commenter maintenant et vous inscrire plus tard. Si vous possédez un compte, connectez-vous.

    Invité
    Unfortunately, your content contains terms that we do not allow. Please edit your content to remove the highlighted words below.
    Ajouter un commentaire…

    ×   Vous avez collé du contenu avec mise en forme.   Restaurer la mise en forme

      Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

    ×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

    ×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

    ×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.


  • 📣 Actualité de l'Inter

  • Derniers commentaires dans l'actualités de l'Inter

  • En ce moment sur le forum

  • 📈 Statistiques des membres

    14 008
    Total des membres
    Lucas lamblin
    Membre le plus récent
    Lucas lamblin
    Inscription
×
×
  • Créer...

Information importante

En naviguant sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies. Nous ajoutons des cookies sur votre appareil pour aider à améliorer votre expérience sur notre site. Consultez notre Politique de confidentialité. Vous pouvez choisir d’ajuster vos paramètres de cookie, sinon nous supposerons que vous êtes d’accord pour continuer...