Aller au contenu
  • Damien
    Damien

    Obi: "Je peux toujours m’adapter, quelque soit le rôle."

     

    APPIANO GENTILE - Joel Obi était l’invité de l’émission "Prima Serata" d’Inter Channel. De son arrivée à l’Inter à sa passion pour le club, en passant par des anecdotes, ses modèles, ses goûts mais aussi ses souvenirs, le nigérian s’est livré à Roberto Scarpini.

     

    Internazionale.fr vous propose de découvrir ses propos:

    "Je suis né à Lagos au Nigeria, et puis nous sommes venus en Italie avec mes parents. Ma passion pour l’Inter est née lorsque nous vivions à Parma: il y avait Ronaldo en nerazzurro, ça me plaisait de devenir fou en le voyant jouer. Et puis il y avait déjà Zanetti, un mythe. C’est ainsi que j’ai commencé à devenir interista et c’est donc un rêve qui s’est réalisé lorsque j’ai été pris avec les jeunes."

     

    Les images défilent dans le studio: ça commence avec le but inscrit par Obi lors de la finale pour le Scudetto Inter-Empoli avec les Allievi Nazionali lors de la saison 2007-2008:

     

    "L’Inter championne grâce à un de mes buts, c’était beau. Il y avait une grande harmonie dans cette équipe: avec moi, il y avait Mattia Destro, Luca Caldirola, Davide Santon, nous étions tous très amis."

    Arrivent justement les salutations de Destro en video, et Joel commente:

    "Ca a toujours été l’un de mes meilleurs amis et nous nous sommes toujours très bien entendus sur le terrain."

     

    Il souligne qu’il arrive à s’entendre avec tout le monde sur le terrain de manière générale:

     

    "Je suis quelqu’un qui s’adapte facilement et qui s’entend bien vraiment avec tout le monde, je n’ai jamais de problèmes."

     

    Après Destro, c’est Caldirola qui est joint par téléphone, il a été le capitaine d’Obi:

    "Joel est un bon gars en plus d’être un bon joueur, vous lui donniez le ballon et il pouvait décider lui-même du match."

     

    Des paroles qui rendent fier le milieu nigérian:

     

    "C’est beau lorsque des coéquipiers vous complimentent, en fait, c’est encore mieux."

     

    Ensuite, pour n’oublier personne, Daniele Bernazzani intervient à son tour, lui qui fut à la tête des Allievi Nazionali en 2007-2008 et Obi en parle avec respect:

    "Bernazzani a été très important pour moi, il m’a transformé en milieu central alors qu’auparavant je jouais plus haut, comme mezzapunta."

     

    Bernazzani confirme:

     

    "C’est vrai que pour moi, Obi a toujours été un milieu central, mais il a parfois joué comme mezzapunta et il a également inscrit quelques buts importants... comme le but de la victoire lors de la finale pour le Scudetto. Joel est quelqu’un qui apprend facilement, il réussit bien tout, il doit seulement arriver plus souvent en zone de conclusion. C’est dommage que les blessures l’aient un peu pénalisé, mais je suis convaincu qu’il va bien maintenant et qu’il va faire de grandes choses."

     

    Passons à un autre coéquipier d’Obi en nerazzurro, lui aussi chez les jeunes: Mario Balotelli, qui est encore son ami:

     

    "Nous nous voyons encore quand il est à Milan. Comment est Balo ? Il y a l’apparence et ce qu’il est vraiment, et c’est moi qui le connait bien qui le dit, nous sommes amis."

     

    Parmi ses modèles, il y a Dejan Stankovic. Dans le studio, on revoit les images de ses débuts en équipe première lors d’Inter-Werder Brême le 29 septembre 2010:

     

    "Un moment inoubliable, j’étais entré à la place de Deki, incroyable: remplacer le joueur qui a toujours été un modèle et un point de référence pour moi, c’était une émotion unique... Et puis, lorsque vous entrez en jeu, vous voulez donner le maximum pour vous montrer, mais vous devez aussi être attentif à ne pas exagérer, les débuts sont vraiment quelque chose de spécial. C’est le plus beau moment pour moi jusqu’à présent, avec la victoire de la Coppa Italia."

     

    On passe ensuite à son premier but, contre Cesena le 29 avril 2012:

     

    "Une belle émotion également, même si le but était partagé, moitié-moitié (il sourit, ndlr)."

     

    ...et celui contre le Neftchi en Europa League:

     

    "Quand j’ai fait la cabriole, mais c’est mieux de n’en faire qu’une seule, je n’exagère pas !"

    De ses buts à une déclaration d’amour pour l’Inter, qu’Obi accompagne d’une promesse:

     

    "Si ça ne tenait qu’à moi, je resterais ici à vie ! Qu’est-ce que je ferais en cas de victoire du Scudetto ? Je me coupe les tresses ! Gagner à ce niveau est une satisfaction très grande, que vous atteignez grâce à l’effort, en travaillant dur. Vous devez aussi être fort mentalement pour réussir dans le monde du football. Je veux le faire."

    Sa blessure est maintenant un souvenir et Obi regarde devant, avec une grande volonté de grandir, s’améliorer et viser des objectifs importants:

    "Ca a été difficile de rester à l’écart quand je me suis blessé. De plus, ça a été la plus longue blessure de ma carrière, je suis resté à l’écart cinq mois: je ne dis pas que je suis parti en dépression, mais presque. Lorsque vous aimez le football, c’est terrible de ne pas pouvoir jouer, mais maintenant je suis revenu et j’ai une grande volonté de bien faire: je suis quelqu’un qui essaie de ne jamais abandonner et de toujours donner le maximum, à 100%, même si je ne vais sur le terrain que pour quelques minutes. Et puis je le répète, l’Inter est vraiment un rêve: parfois je ne réalise pas encore la chance que j’ai de jouer à l’Inter à mon âge. Je n’y crois quasiment pas... Si quand j’étais dans les Allievi on m’avait dit que je jouerais en équipe première, je n’y aurais pas cru..."

     

    En parlant de lui avec Roberto Scarpini, Joel se définit comme...

     

    "...un garçon humble. Sur le terrain, je suis quelqu’un qui s’insère en attaque. J’essaie de donner le maximum et de toujours m’adapter quand c’est nécessaire, quelque soit le rôle, mais pour moi l’idéal est en mezzala."

    Il aime le hip hop et la musique africaine, il est convoqué régulièrement avec le Nigéria qui participera à la Coupe d’Afrique des Nations en janvier:

     

    "Je devrai quitter l’Inter pour un mois ? On ne m’a pas encore convoqué, nous verrons."

     

    Coupe d’Afrique ou pas, Obi fait une promesse aux tifosi nerazzurri:

     

    "Beaucoup de satisfactions, je leur ferai vivre beaucoup de satisfactions, ils peuvent être tranquilles."

     

     

    Rédigé par stan78 & p-h08 (inter.it)


    Réactions & Commentaires

    Commentaires recommandés

    le meilleur espoir de l inter un futur capitaine ne le cramons pas très bon match contre catania

    Partager ce commentaire


    Lien vers le commentaire
    Partager sur d’autres sites



    Rejoindre la conversation

    Vous pouvez commenter maintenant et vous inscrire plus tard. Si vous possédez un compte, connectez-vous.

    Invité
    Unfortunately, your content contains terms that we do not allow. Please edit your content to remove the highlighted words below.
    Ajouter un commentaire…

    ×   Vous avez collé du contenu avec mise en forme.   Restaurer la mise en forme

      Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

    ×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

    ×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

    ×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.


  • 📣 Actualité de l'Inter

  • Derniers commentaires dans l'actualités de l'Inter

  • En ce moment sur le forum

  • 📈 Statistiques des membres

    13 947
    Total des membres
    Yan5974200
    Membre le plus récent
    Yan5974200
    Inscription
×
×
  • Créer...

Information importante

En naviguant sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies. Nous ajoutons des cookies sur votre appareil pour aider à améliorer votre expérience sur notre site. Consultez notre Politique de confidentialité. Vous pouvez choisir d’ajuster vos paramètres de cookie, sinon nous supposerons que vous êtes d’accord pour continuer...