Aller au contenu
  • Damien
    Damien

    Ranieri : "Tout n’est pas fini"

     

    Suite à la participation de Claudio Ranieri à l’émission de la Rai "La Domenica Sportiva", Internazionale.fr vous propose de découvrir l’intégralité de son interview:


    "Nous devons être sincères, clairs et lucides. Nous avions redressé la barre mais ensuite nous nous sommes désunis. Nous devons simplement retrouver l’humilité, la détermination et la volonté de bien faire. Tout n’est pas fini, maintenant il y a un beau match contre Marseille et nous pouvons nous relever pour bien terminer la saison."

     

    Travail et souffrance:


    "Jusqu’à mercredi, je vais travailler sur la compacité du groupe, sur l’orgueil de ces champions en souffrance. Vouloir trop, peut parfois faire mal. Ces garçons ne s’en soucient pas et en effet, ils souffrent. C’est un bon signe qu’ils ne se laissent pas abattre par la situation. L’Inter est une équipe prestigieuse, nous allons jouer un match européen, nous y allons pour bien figurer et devons être positifs. Toutes ces défaites nous ont fait mal mais je pense que ces garçons ont du caractère et nous devons le faire ressortir."


    Préparation athlétique:


    "Je ne pense pas que la préparation ait été mauvaise, cette équipe a beaucoup donné, il faut savoir doser ces joueurs, vous ne pouvez pas toujours les faire courir alors qu’ils ont tant donné, il faut savoir les épargner. Il est arrivé de leur manquer de la concentration mais ils n’ont jamais cessé de courir. Au début ils étaient concentrés, et puis se sont distraits, mais lorsque l’on souffre tellement, la concentration augmente."


    Sneijder, un problème ou une solution ?


    "Je pense que c’est une solution, mais au bon moment. Nous avions trouvé un équilibre, mais maintenant il s’agit d’insérer un champion dans cette machine. Je dois voir comment je vais le faire car je dois prendre cette décision pour le bien de l’équipe et je la prenderai. Quand la série de sept victoires s’est achevée, j’ai dit qu’allait commencer le "beau" et le "difficile", car je devais insérer un champion comme Sneijder dans une machine parfaite. Jusqu’à ce moment-là nous avions bien couvert les problèmes. Maintenant, la couverture est trop courte du point de vue du schéma de jeu, si nous perdons les duels en milieu de terrain, nous perdons aussi le match. Contre Novara, Sneijder a joué sur une aile pour pouvoir dépasser son adversaire et il l’a bien fait, quand il joue au milieu, il se bat contre les milieux défensifs et a encore trois hommes derrière lui."


    Les sénateurs intouchables:


    "Ces garçons sont incroyables, ils y mettent les formes, ont du charisme et ont encore tant à donner. Je ne fais pas jouer les sénateurs par hasard mais pour une raison: ils savent guider leurs compagnons et sont au milieu du terrain dans les moments difficiles. Il n’est pas juste qu’ils soient les premiers à être crtiqués, au moins d’un point de vue médiatique, quand les choses ne vont pas bien."


    Le vestiaire est soudé:


    "Il n’y a pas de divisions. Comment je fais face aux mauvaises humeurs ? Celui qui ne joue pas se plaint toujours, mais j’ai fait jouer tout le monde et donc il n’y a rien à dire. Il n’y a aucune division dans le vestiaire."


    Les relations avec la société et le Président Moratti:


    "Je ne me sens pas délégitimé, j’ai une relation de confiance avec le Président, Branca, Ausilio et tout le staff mis à ma disposition. Nous travaillons comme des fous car quand les résultats ne sont pas là, tout le monde donne le maximum. Je n’ai de problèmes avec personne, je peux vous le garantir. Moratti a quitté San Siro prématurément (lors du dernier match, ndlr) ? Cela m’a désolé et je m’en excuse, car Moratti a mis tellement d’argent pour cette Inter et en est le premier tifoso, et je peux vous assurer qu’il veut continuer à mettre de l’argent pour cette équipe. Quand il est venu nous voir, il nous a dit être à la tête d’une équipe prestigieuse et vouloir continuer à gagner absolument. En tant qu’entraîneur, je dis que cette année l’équipe a quelques problèmes, un changement sera normal mais l’équipe et la société sont saines et solides."


    Mercato et demandes sans réponses:

     

    "J’avais demandé un ailier, mais ça n’a pas été possible donc il n’y avait pas grand chose à faire. Je voulais garder Thiago Motta, j’ai réussi à le convaincre de rester jusqu’en juin avec un contrat déjà signé avec le PSG mais Thiago est revenu à la charge pour partir immédiatement pour Paris. Dans ce cas, pourquoi vouloir le retenir à tout prix ? Je sais qu’il lui aurait manqué la motivation. Quand il a provoqué un penalty contre le Napoli, tout le monde en a déduit qu’il l’avait fait exprès, c’était une situation paradoxale. J’aurais préféré perdre un champion, mais c’est mieux d’avoir des gens qui veulent tout donner pour l’Inter."


    Ranocchia et Samuel:


    "Je compte beaucoup sur Andrea, j’ai dit que pour moi il restera dix ans à l’Inter, il a eu 24 ans l’autre jour, il est un élément important du football italien. Il a souffert de ne pas jouer, après il y peu à dire. Samuel aura récupéré pour Marseille ? Il a encore quelques problèmes, nous l’évaluerons."


    Malchance et Muntari: A propos de la malchance du moment et le but de Muntari avec le Milan:


    Même si toi, Gene (Gene Gnocchi, ancien footballeur, présent sur le plateau ndlr) vient s’entraîner avec nous et ensuite avec une autre équipe, tu marqueras sûrement avec cette équipe mais pas avec nous (rires).


    Olympique de Marseille:


    "Je dis toujours que le nom de l’équipe adverse n’a pas d’importance, c’est son état de forme qui compte. Depuis que je suis ici, c’est seulement ce mois-ci que nous avons mal commencé. D’autre part, l’OM ne perd plus depuis novembre. Deschamps dispose d’une équipe très saine avec beaucoup d’éléments de haut niveau et techniquement au point. Ils iront sur le terrain pour jouer le match et disposent d’un entraîneur qui connaît le football italien."


    La Champion’s League, un espoir:


    "Je sais bien que je dois mettre sur le terrain les meilleurs joueurs et les plus à même de battre l’équipe adverse, cette règle est toujours la même. Je connais bien Marseille, j’essaierai de me concentrer sur leurs défauts et notre potentiel."


    Le schéma de jeu:


    "Ce n’est pas une question de schéma: si vous regardez le match contre Bologna, les buts encaissés n’ont rien à voir avec le schéma. Julio Cesar n’a pas fait un seul arrêt, je ne dis pas cela pour le critiquer mais il y a eu trois tirs et trois buts. Nous avons eu trois occasions nettes mais ne les avons pas concrétisé, contre Novara, Caracciolo a marqué dès sa première occasion et un penalty a été oublié pour nous, mais je ne me lamente pas, je relate juste les faits. Dans ces moments, nous devons montrer courage et personnalité car les moments difficiles existent dans le football et le football n’est en fait qu’une petite métaphore de la vie."



    Rédigé par stan78 (fcinternews.it)


    Réactions & Commentaires

    Commentaires recommandés

    Il n’y a aucun commentaire à afficher.



    Rejoindre la conversation

    Vous pouvez commenter maintenant et vous inscrire plus tard. Si vous possédez un compte, connectez-vous.

    Invité
    Unfortunately, your content contains terms that we do not allow. Please edit your content to remove the highlighted words below.
    Ajouter un commentaire…

    ×   Vous avez collé du contenu avec mise en forme.   Restaurer la mise en forme

      Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

    ×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

    ×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

    ×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.


  • 📣 Actualité de l'Inter

  • Derniers commentaires dans l'actualités de l'Inter

  • En ce moment sur le forum

  • 📈 Statistiques des membres

    13 921
    Total des membres
    SANOGO
    Membre le plus récent
    SANOGO
    Inscription
×
×
  • Créer...

Information importante

En naviguant sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies. Nous ajoutons des cookies sur votre appareil pour aider à améliorer votre expérience sur notre site. Consultez notre Politique de confidentialité. Vous pouvez choisir d’ajuster vos paramètres de cookie, sinon nous supposerons que vous êtes d’accord pour continuer...