Aller au contenu
  • Damien
    Damien

    Serie A. Inter 0-0 Atalanta: l’Inter cale encore à domicile

     

    MILAN - Retour au championnat après l’élimination en Champions League. L’Inter restait sur un succès face au Chievo et était de retour au Meazza pour tenter d’y retrouver le chemin de la victoire sur le plan national, chose qui ne s’est plus produite depuis la mi-janvier et une victoire contre la Lazio. Malheureusement, il faudra encore attendre un peu, les nerazzurri ayant concédé le nul 0-0 contre l’Atalanta ce dimanche après un nouveau match très moyen. Résumé de la rencontre.

     

    Suite au forfait de Sneijder, Claudio Ranieri revient à un schéma en 4-4-2 pour ce match contre l’Atalanta. L’entraineur nerazzurro aligne une défense classique composée de Julio Cesar dans les buts, de Nagatomo et Maicon sur les cotés et d’un axe central Samuel-Lucio. Au milieu, Poli est associé à Cambiasso dans l’axe, tandis que Zanetti et Obi occupent les ailes, le tout derrière un duo d’attaque Milito-Pazzini.

     

    Comme souvent avec l’Inter, le match débute sur un rythme très lent, surtout que l’Atalanta est venue pour jouer en contre et laisse donc venir les nerazzurri. La première occasion arrive tout de même dès la 3’ avec une frappe de Cambiasso qui passe à coté. Le jeu de l’Inter est stéréotypé et les visiteurs n’ont aucun mal à contenir les offensives molles des nerazzurri toujours aussi peu inspirés. Il faut donc attendre la 18’ pour voir une autre occasion sous l’impulsion de Zanetti,auteur d’un petit festival coté droit, dont le centre est mal dégagé et arrive dans les pieds de Maicon, mais le brésilien rate sa frappe et ça passe à coté.

     

    Puis vient le tournant du match: on joue la 22’ lorsque Pazzini est accroché dans la surface de réparation de l’Atalanta: M. Gava désigne le point de pénalty. Milito se charge de la sentence, mais son tir trop mou est détourné en corner par Consigli qui avait choisi le bon coté et qui s’est parfaitement détendu. Sur le corner qui suit, Samuel s’élève et reprend de la tête, mais Consigli est sur la trajectoire et capte finalement le ballon.

     

    L’Inter vient donc de rater le coche avec ce pénalty manqué, un coup du sort qui n’arrange pas les choses. La physionomie du match ne change pas, même si on assiste à un bel enchainement d’Obi dont la volée du gauche après un beau contrôle de la poitrine passe au-dessus (26’).

     

    Peu en vue en cette première moitié de première période, l’Atalanta sort peu-à-peu de son trou et se crée sa première opportunité à la 30’ sur un centre-tir de Carrozza capté par Julio Cesar. C’est ensuite Raimondi qui tente sa chance quelques minutes plus tard, mais son tir passe au-dessus (37’). Les joueurs de Bergamo auraient aussi pu profiter de quelques espaces en contre lors de cette première période, mais ils manquaient de justesse dans la dernière passe.

     

    L’Inter se crée deux occasions dans les cinq dernières minutes avec une frappe écrasée d’Obi qui passe à coté (40’) et une frappe de Pazzini après un bon décalage de Milito qui termine dans les gants de Consigli (45’). Ce sera tout pour ce premier acte, l’arbitre siffle la pause sur le score de 0-0.

     

    Aucun changement à la mi-temps, aucun changement non plus dans la physionomie du match. On reprend sur le même rythme avec une domination stérile de l’Inter et une Atalanta qui attend sagement les contres. A la 50’, on assiste à une première belle combinaison nerazzurra qui se conclut par une frappe de Cambiasso contrée par le retour de Manfredini. Cinq minutes plus tard, c’est l’Atalanta qui se crée sa première occasion de la seconde période avec un tir trop croisé de Carrozza.

     

    Puis vient la première grosse occasion de cette seconde période sur une frappe lointaine de Poli qui oblige Consigli à effectuer une belle parade, le ballon ne sort pas et Milito récupère le ballon aux abords du but, il centre au second poteau pour la tête de Zanetti mais Consigli capte le ballon (57’). 

     

    Dans la minute qui suit, c’est l’Atalanta qui se procure sa première grosse occasion sur corner, mais la tête de Manfredini passe juste à coté. Trois minutes plus tard, nouveau frisson dans la défense nerazzurra avec le débordement de Moralez qui efface Maicon et centre devant le but, mais Schelotto est un poil trop court pour reprendre de la tête (61’). Les visiteurs continuent de pousser dans cette période du match favorable et Gabbiadini, entré en jeu en début de seconde mi-temps, qui est tout proche de tromper Julio Cesar d’une belle frappe enroulée, mais le gardien brésilien se détend et détourne en corner.

     

    Suite à ce moment fort de l’Atalanta, Ranieri décide de procéder à son premier changement avec l’entrée de Zarate à la place de Milito. L’attaquant argentin est tout de suite mis à contribution suite à un nouveau festival de Zanetti qui transperce la défense adverse avant de le servir sur sa gauche, mais Zarate voit sa frappe être détournée par un défenseur. A la 66’, deuxième changement pour l’Inter avec la sortie d’Obi remplacé par Faraoni. Le jeune espoir nerazzurro obtient un bon coup-franc sur son premier ballon, Cambiasso se charge de le frapper et il trouve la tête de Lucio mais le ballon passe au-dessus (67’). Le dernier changement nerazzurro arrive dix minutes plus tard avec l’entrée de Castaignos à la place de Poli.

     

    Après avoir été très peu en vue dans cette seconde période, l’Atalanta se réveille dans ce dernier quart d’heure du match. A la 78’, Gabbiadini voit tout d’abord sa tête passer juste au-dessus des buts de Julio Cesar avant que ce même Gabbiadini soit fauché en pleine surface par Lucio à la 80’, mais l’arbitre ne bronche pas et n’accorde pas de pénalty alors que la faute semblait bien réelle. Les visiteurs sont mieux en jambe en cette fin de partie et c’est Ferreira Pinto, un autre entrant de cette seconde mi-temps, qui met à contribution Julio Cesar à la 84’ avec une frappe en pivot bien arrêtée par le gardien brésilien.

     

    Plus rien à signaler en fin de match, la dernière frappe est l’oeuvre de Castaignos à la 93’ mais son tir passe au-dessus. L’arbitre siffle donc la fin du match sur le score de 0-0, l’Inter n’arrive donc toujours pas à s’imposer dans son antre en championnat.

     

     

    TABLEAU RECAPITULATIF

     

    INTER 0-0 ATALANTA

     

    Inter: 1 Julio Cesar; 13 Maicon, 6 Lucio, 25 Samuel, 55 Nagatomo; 4 Zanetti, 18 Poli (77’ 30 Castaignos), 19 Cambiasso, 20 Obi (66’ 37 Faraoni); 22 Milito (63’ 20 Zarate), 7 Pazzini;

    Entraineur: Claudio Ranieri

     

    Atalanta: 47 Consigli; 77 Raimondi, 32 Ferri, 5 Manfredini, 6 Bellini (86’ Stendardo); 7 Schelotto, 21 Cigarini, 17 Carmona, 11 Moralez; 18 Carrozza (77’ Ferreira Pinto), 89 Marilungo (54’ Gabbiadini);

    Entraineur: Stefano Colantuono

     

    Arbitre: M. Gava

     

    Avertis: 60’ Lucio, 85’ Samuel ; 23’ Bellini, 32’ Cigarini, 75’ Moralez, 86’ Carmona

     

     

    Rédigé par p-h08 (internazionale.fr)


    Réactions & Commentaires

    Commentaires recommandés

    Je ne pus supporter de voir plus qu'une mi-temps, c'est pour ca que j'ai zappé direct à la fin de la première.

     

    Que ce fut lent, quel manque d'inspiration outrageux et honteux de la part de certains. moi, rien qu'à voir Il Capitano se démener comme il peut et Cambiasso se battre comme un fou j'en aurais mis 10. Trop statiques, trop stérétoypé, on a fait preuve d'un déchet technique énorme.

     

    Je vais me répéter mais pour moi Ranieri n'a pas sa place, les deux laborieuses victoire 5-0 et 4-0 face à je sais plus qui ont sauvés sa peau, autrement, il aurait fait ses valises en janvier. Comme l'a signalé un membre, tout ce qu'on peut faire c'est attendre que ce calvaire finisse et éspérer peut être le début d'une nouvelle ère dans 1 ou 2 saisons.

     

    Froza Inter.

    Partager ce commentaire


    Lien vers le commentaire
    Partager sur d’autres sites

    Il n'y a pas de rythme dans nos matchs. Il reste 10 matchs avant la fin de saison, et nos 10 matchs risquent de ressembler à celui d'hier. Mis à part le match à la Rube et le derby, il n'y a plus aucun piment dans cette saison.

     

    A oublier et vite

    Partager ce commentaire


    Lien vers le commentaire
    Partager sur d’autres sites

    Que notre défense soit vieille, ça passe encore, mais quand on sait que c'est le milieu qui doit faire fonctionner l'équipe et adresser des ballons à l'attaque et que ce milieu précisément est âgé, on ira nulle part.

     

    Devant, nos attaquants (Milito et Pazzini) sont des zombies qui restent collés à leurs défenseurs et ne font pas d'appels. Lorsqu'ils en font, ils ratent les contrôles.

     

    Ca devient grave, trop grave, on devrait au moins essayer de faire jouer ceux qui sont toujours sur le banc (Zarate, Castaignos, etc), ça ne peut pas être pire. Mais il est clair que notre jeu est lamentable en ce moment.

     

    Pour ce qui est de Forlan, c'est inadmissible de refuser d'entrer (même si la presse ne l'a pas forcément dit ainsi, c'est ce qui s'est passé).

    Partager ce commentaire


    Lien vers le commentaire
    Partager sur d’autres sites

    Cette équipe fait vraiment pitié,c'est vrai comme certains le pensent qu'il faut se séparer de raniéri mais que dire des joueurs,franchement il n'ya que zanetti et certaines fois cambiasso qui donnent toujours le meilleur rendement notre capitain ne doit pas être partout au même moment notre milieu c'est sans commentaire pour que nos attaquants puissent marquer des buts il faut qu'ils reçoivent des bons ballons hélas ce n'est pas le cas avec cette allure même l'europa league s'éloigne de nous :vnr:

     

    Partager ce commentaire


    Lien vers le commentaire
    Partager sur d’autres sites

    Moi j'ai qu'un seul mot qui veut tout dire ' LOOSE ' , vivement la fin de cette saison qui a été trés longue pour moi...

    Partager ce commentaire


    Lien vers le commentaire
    Partager sur d’autres sites



    Rejoindre la conversation

    Vous pouvez commenter maintenant et vous inscrire plus tard. Si vous possédez un compte, connectez-vous.

    Invité
    Unfortunately, your content contains terms that we do not allow. Please edit your content to remove the highlighted words below.
    Ajouter un commentaire…

    ×   Vous avez collé du contenu avec mise en forme.   Restaurer la mise en forme

      Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

    ×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

    ×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

    ×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.


  • 📣 Actualité de l'Inter

    • Des chiffres records pour l'Inter en championnat
      Des chiffres records pour l'Inter dans le championnat, encore un petit peu de patience et l'équipe d' Inzaghi pourra célébrer le scudetto et la deuxième étoile.
      • 1 commentaire
    • Atalasport premier sponsor technique de l'Inter
      Pendant une vingtaine d'années (de 1959 jusqu'à la fin des années 70), atalasport a collaboré comme sponsor technique avec les meilleures équipes italiennes de Serie A.
      • 1 commentaire
    • Pour le Derby l'Inter et le Wwf présentent: The Ext1nction Numb3rs
      Des numéros de football pour sensibiliser à la crise du climat et de la biodiversité. Nous n'avons qu'une seule planète. Le défendre est le seul moyen de sauver les espèces qui la peuplent.
      • 3 commentaires
    • Milan au bord de l’implosion : La Curva Sud veut la tête de Pioli
      Rare sont les communiqués que nous reprenons de nos rivaux, mais celui-ci est exceptionnel à bien des égards car l'élimination en Europa League, énième déception de la saison, a laissé de lourdes séquelles dans la maison milanaise.
      • 12 commentaires
    • La Bénédiction du Demone
      Car oui, l’arrivée de Simone Inzaghi est un don du ciel pour les finances de l’Inter !
      • 0 commentaire
    • Scudetto : Dépucelage de groupe en vue !
      En effet, tout le monde se souvient de sa première fois et nombre de nos joueurs se souviendront, en cas de Victoire sur le Milan, de leur tout premier titre de Champion national en Carrière, car cette Inter 2023/2024 regorge de nombreuses personnalités qui ne l’ont pas encore remportée.
      • 7 commentaires
    • Les 4 anges de l’Apocalypse prêts à détruire Il Diavolo
      Oui, l’Inter dispose de 4 cartouches, de 4 personnalités, de 4 Fantastiques qui peuvent représenter le pire des cauchemars aux milanais, chacun à leur manière, lors du Derby Della Madonnina à venir, ils se nomment Lautaro Martinez, Hakan Çalhanoğlu, Marcus Thuram et Francesco Acerbi.
      • 1 commentaire
    • Hakan Çalhanoğlu reçoit Gli Autogol!
      Hakan Çalhanoğlu et Gli Autogol se sont rencontrés dans les installations de l’Inter, plus précisément dans la Salle des Trophées.
      • 1 commentaire
    • Luciano Ligabue un rockeur fan de l'Inter
      Le chanteur, fan des Nerazzurri, est impatient de remporter le trophée tricolore : "Derby surchargé. Lautaro champion".
      • 1 commentaire
    • Derby Milan-Inter : Mkhitaryan l'homme clé
      Le milieu de terrain arménien jouera un rôle clé contre l'AC Milan en guidant les transitions offensives des Nerazzurri.
      • 1 commentaire
  • Derniers commentaires dans l'actualités de l'Inter

  • En ce moment sur le forum

  • 📈 Statistiques des membres

    13 930
    Total des membres
    Jeanguimovic
    Membre le plus récent
    Jeanguimovic
    Inscription
×
×
  • Créer...

Information importante

En naviguant sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies. Nous ajoutons des cookies sur votre appareil pour aider à améliorer votre expérience sur notre site. Consultez notre Politique de confidentialité. Vous pouvez choisir d’ajuster vos paramètres de cookie, sinon nous supposerons que vous êtes d’accord pour continuer...