Aller au contenu
  • Victor "Antony" Newman
    Victor "Antony" Newman

    Cagliari-Inter, l’avant-match de Pioli: "Qu’avez-vous à dire sur l’atmosphère actuelle ?"

     

    Milan - Internazionale.fr a le plaisir de vous proposer les déclarations de Stefano Pioli, en vue du match qui opposera, ce dimanche, l’Inter à Cagliari

     

    Allez-vous composez avec une défense à trois ? Vu que Medel et Murillo sont sous la menace d’une suspension ? Comment vont Joao Mario et Brozovic ?

    "Les choix ne vont pas être conditionnés par le risque d’une suspension, l’équipe est prête, efficace, c’est une partie comme toutes les autres pour nous tous. J’évaluerai Joao Mario et Brozovic demain afin d’évaluer leurs conditions et voir s’ils seront aptes pour Cagliari."

     

    Est-ce possible de n’avoir qu’une seule défaite d’ici à la fin du championnat ?

    "Quand tu tentes de revenir, cela ne dépend pas uniquement de toi, mais également de ceux qui sont devant toi classement, nous allons encore marquer des points et nous ferons tout pour remporter les 12 derniers matches restants. Le match de ce dimanche es,t pour nous, le plus important, ce ne sera pas une rencontre facile et nous devrons l’aborder de la meilleure des façons."

     

    Vous perdez contre les gros et battez tous les autres, qu’est-ce qui vous manque ?

    "Il y a tant de choses à voir sur 95 minutes de jeu, cela passe par l’aspect technique, tactique, physique et surtout mental. Ici, nous avons bâtis des choses sur la base du travail, de la connaissance, d’idées, des situations qui te permettent de monter sur le terrain avec une certaine continuité et qui peuvent être positive pour toi, à travers des résultats positifs. Ce n’est pas étonnant que d’autres sont mieux classés que nous. La différence n’est pas aussi nette, et j’ai une grande confiance en mes joueurs, nous avons des valeurs pour êtrer une équipe qui gagne, nous devons tout donner d’ici au 28 mai."

     

    Quelque chose doit-il être colmaté dans l’équipe ou est-ce plus dans la façon d’aber les matchs. Vous vous créez des occasions et vous les dévorez, quel est le problème ?

    "Pour être dans les trois premiers, c’est évident que tu as besoin de travailler, tu as besoin de temps. Nous parlons de formations qui se disputent les premières places depuis quatre à cinq ans. Nous ne pouvons que nous améliorer années après années en investissant, en faisant des belles prestations et en nous améliorant. Nous devons travailler pour avoir une base solide dans l’équipe et nous devons ensuite y insérer des bons éléments pour nous permettre de nous rapprocher."

     

    "Il n’y a pas une grande distance, mais si nous faisons que perdre les confrontations directes, cela veut dire qu’il nous manque encore quelque chose, mais nous sommes sur le bon chemin. Nous avons besoin de temps de choses, nous ne pouvons pas être suffisant seulement après quelque mois et réussir à revenir et à sa rapprocher d’eux. Il y a de la qualité dans le noyau, il ne faut pas le nier, mais il faut être positif et savoir aller de l’avant. La qualité, tu peux en avoir dans un grands nombres de prestations et il te manque toujours la touche finale. On parle des occasions de buts, quand tu as une occasion que tu t’es créées, tu dois avoir les idées claires."

     

    "Dimanche dernier, nous avons pris deux buts sur des tirs de 20-25 mètre. Nous aurions dû avoir l’habilité de transformer en but des situations qui ne semblaient pas dangereux. Nous devons être constamment à la recherche d’une meilleure finalisation. On a vu que l’ont été en difficulté par rapport aux autres équipes. Pour le reste, nous sommes proches au niveau des statistiques, mais les petites choses te permettent de faire la différence. Cela veut dire beaucoup, même si nous avions pris deux buts et que cela te change la partie au niveau mental et tactique, le mental si cela reste 0-0 et la tactique si tu es menée au score."

     

    "Nous avons encaissé le premier but alors que nous étions plus nombreux. Nous devons être plus attentif et déterminé, sur ce genre de phase qui peut amener le danger. Nous avons eu des occasions pour égaliser, avec Joao Mario et Perisic, mais le plus dangereux est resté Nainggolan qui, sur deux actions personnelles, a inscrit deux buts."

     

    Cette semaine, il y a eu des polémiques au niveau arbitral. Qu’avez-vous à dire sur l’atmosphère actuelle ?

    "C’est normal. Je vous ai déjà dit que nous devons rester concentrer sur des choses que nous pouvons contrôler. L’équipe et moi-même travaillons pour améliorer notre position au classement, pour améliorer nos prestations et être dans les premiers. Nous ne devons pas nous préoccuper de certaines choses qui sont indépendantes de notre volonté."

     

    En vue de la saison prochaine, êtes-vous d’accord sur le fait que l’équipe a besoin d’’avoir plus de poids en attaque ?

    "Vous parlez de la saison prochaine comme cela vous chante. Je suis en train de travailler et une évaluation se fera à la fin du championnat, le classement voit toujours la Juve, la Roma et le Napoli en tête, il n’y a qu’une seule année où la Lazio est arrivée troisième. Nous sommes en train de travailler pour réduire l’écart avec les équipes qui sont devant nous. Ce sera important d’insérer des éléments de poids qui te permettront d’élever le niveau et de redevenir une des équipes les plus fortes d’Italie."

     

    En ayant des occasions de buts ?

    "Les statistiques prouvent que nous avons un pourcentage élevé d’occasion ratées et je crois que nous avons atteint notre limite actuellement. Nous sommes la troisième équipe, avec la Roma et le Napoli à nous créer des occasions, mais nous sommes avant-derniers dans la concrétisation, notre pourcentage est trop faible. Pour marquer des buts, tu as besoin de deux facteurs : de la qualité et l’envie de te créer des occasions et nous y travaillons."

     

    Que dire à l’équipe ?

    "Que nous avons un objectif et que nous devons nous donner au maximum. Nous pouvons encore gagner beaucoup de matchs, d’ici à la fin de la saison."

     

    Banega ?

    "Il a connu des problèmes, mais il travaille bien et il retrouve sa condition physique et mentale, il est donc à ma disposition."

     

    Comment avez-vous préparé la rencontre ?

     

    "Je l’ai préparé en vue d’être efficace dans toutes nos phases de jeu. Notre adversaire tente de se sauver, ils sont talentueux et se donnent correctement. Nous devrons jouer mieux qu’eux et aussi être plus efficace que Cagliari."

     

    Strootman aurait-il sa place dans votre Inter ?

    "Question suivante....il sourit"

     

    Vous parlez de la troisième place comme d’une guerre…

    "C’est notre objectif et nous ne devons pas nous en détourner tant qu’il nous est possible de l’atteindre."

     

    Cagliari?

    "Tous les matches sont difficiles, nous ne pouvons pas nous permettre de faire des erreurs, nous devrons aborder chaque match avec l’envie de le gagner. Nous attendons énormément de ce match, tout dépendra de nous et dans notre capacité à jouer des confrontations directes qui seront très importantes. Nous devons rapidement nous remettre en selle et cela passe déjà ce dimanche par Cagliari."

     

    Etes-vous serein avec toutes les rumeurs qui circulent pour occuper le banc de l’Inter ?

     

    "Pour moi, les rumeurs n’existent pas, vous êtes des phénomènes, je vais vous coller à vous des rumeurs et vous me direz ensuite comment vous vous sentirez. L’équipe et moi-même sommes concentré sur notre travail, je pense uniquement à bien faire sur le banc de l’Inter jusqu’au 20 mai. Ensuite, c’est inévitable que l’on devra en parler, je ne suis serein et je crois en mon travail."

     

    Allez-vous jouer de la même façon ?

    "Je vais aligner la formation la plus efficace, la meilleure pour mettre en difficulté nos adversaire. Ensuite, il y aura des périodes durant le match où nous devrons faire quelque chose en plus".

     

    Qu’est-ce qui peut vous exaspérer à l’heure actuelle ?

    "Il n’y a rien de nouveau, rien d’inattendu. Nous avons perdu un match et j’aurais préféré qu’on l’aborde différemment, Nous n’y sommes pas parvenus, mais nous avons été capable d’analyser les choses négatives et positives de ce dernier. Nous avons perdu une bataille, pas la guerre."

     

     

    ©Antony Gilles - Internazionale.fr


    Réactions & Commentaires

    Commentaires recommandés

    Il n’y a aucun commentaire à afficher.



    Rejoindre la conversation

    Vous pouvez commenter maintenant et vous inscrire plus tard. Si vous possédez un compte, connectez-vous.

    Invité
    Unfortunately, your content contains terms that we do not allow. Please edit your content to remove the highlighted words below.
    Ajouter un commentaire…

    ×   Vous avez collé du contenu avec mise en forme.   Restaurer la mise en forme

      Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

    ×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

    ×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

    ×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.


  • 📣 Actualité de l'Inter

  • 💬 Derniers articles commentés

    En ce moment sur le forum

  • 📈 Statistiques des membres

    14 021
    Total des membres
    Bahares Dexther
    Membre le plus récent
    Bahares Dexther
    Inscription
×
×
  • Créer...

Information importante

En naviguant sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies. Nous ajoutons des cookies sur votre appareil pour aider à améliorer votre expérience sur notre site. Consultez notre Politique de confidentialité. Vous pouvez choisir d’ajuster vos paramètres de cookie, sinon nous supposerons que vous êtes d’accord pour continuer...