Aller au contenu
  • Damien
    Damien

    MOURINHO : "PANDEV ? UN ATTAQUANT MODERNE"

     

    1256470113_mourinho-3.jpg

     

    APPIANO GENTILE - La rencontre Chievo-Inter, match avancé de la 18e journée de la Série A 2009-2010, est programmée ce mercredi au stade 'Marcantonio Bentegodi' de Vérone à 12h30. Après le dernier entraînement, José Mourinho a rencontré les journalistes en conférence de presse au centre sportif "Angelo Moratti."

     

    Internazionale.fr vous propose l'intégralité des déclarations de l'entraîneur portugais.

     

    Préféreriez-vous une trève de Noël plus courte comme dans le championnat anglais? Et que pensez-vous de l'horaire de ce match qui se jouera à 12h30?

     

    "La trêve ne me plaît absolument pas . Si nous devons en revenir plus fort, je préfère qu'elle soit la plus brève possible, comme actuellement. C'est pour cette raison que je suis content de revenir jouer. À Abu Dhabi, nous avons travaillé pendant trois jours. Le match amical contre Al Hilal a aussi été important, il a permis à chaque joueur de jouer 45 minutes, ou 90 minutes pour Marco Materazzi, donc il a été important, en ayant apporté un peu d'intensité dans le jeu qui nous a servi à nous préparer pour les vraies prochaines rencontres. Puis quand nous sommes revenus, nous avons fait notre travail et nous nous sommes préparés pour ce match."

     

    "Selon moi, jouer à 12h30 n'est pas un problème, ce n'est pas non plus une excuse. Il me semble que le match pourrait être meilleur, parce que s'il y a bien une chose qui ne me plaît pas, c'est d'attendre le commencement d'un match pendant de longues heures: se réveiller à neuf heures du matin et puis jouer à neuf heures de soir, avec toute une journée à ne rien faire, seulement à attendre la rencontre. Par contre, si tu te réveilles à huit heures du matin, tu manges, tu te mets dans le car, tu vas au stade et tu commences à jouer, je crois que c'est beaucoup mieux. J'aime beaucoup cela et je crois que ce sera une expérience positive pour les joueurs."

     

    Pouvez-vous nous donner un jugement sur l'arrivée de Goran Pandev ?

     

    "C'est un attaquant moderne, un attaquant polyvalent, qui sait jouer avec deux joueurs devant lui, mais aussi avec trois, qui peut jouer sur la droite, mais aussi sur la gauche, qui peut jouer comme avant-centre si on joue avec deux hommes devant, comme il l'a fait avec la Lazio sous les ordres de Delio Rossi, et aussi parfois en trident avec Rocchi et Zarate. Il s'est entraîné pendant quelques années avec un bon entraîneur comme Delio Rossi, c'est pour cela que je crois que c'est un garçon avec une bonne culture tactique. Nous avons parlé un peu ensemble, nous avons aussi travaillé un peu pour lui faire comprendre notre jeu et il semble qu'il aura besoin de récupérer l'intensité et la dynamique de son jeu, mais au niveau de la compréhension du jeu de l'Inter et de l'adaptation à ce jeu, il me semble qu'il ne sera pas fatigué."

     

    Comme lors de l'arrivée de Wesley, êtes-vous en train de réfléchir à le faire jouer dès le début ? Est-ce que les conditions des deux joueurs sont les mêmes?

     

    "Ils sont un peu différents parce que Sneijder avait joué quelque matchs avec le Real Madrid et beaucoup de matchs avec son équipe nationale. Il était arrivé avec assez de minutes dans les jambes. Pour Pandev, c'est un peu différent, parce qu'il ne joue pas depuis des mois. Il a seulement disputé deux matchs avec son équipe nationale. Il y a une autre différence: le fait que Sneijder soit arrivé à un moment durant lequel l'équipe avait un trou dans la position où il évolue, alors que Pandev joue en attaque où nous avons déjà Balotelli, Milito, Quaresma qui revient, et Arnautovic qui a aussi été convoqué. La situation est différente mais il est à notre disposition et c'est un joueur qui me plaît beaucoup. Je pense qu'il jouera demain. Je ne sais pas combien de temps, mais il jouera."

     

    Quaresma est-il prêt pour avoir une autre chance dès demain ?

     

    "Même lui l'aura, même s'il n'a malheureusement pas pu jouer à Riyad alors que ça aurait été important pour lui de rentrer, mais il se porte très bien psychologiquement. Ni lui, ni moi, ni ses camarades, n'oublierons le match qu'il a fait contre la Fiorentina, ce qui sera sûrement un point de départ pour lui. Quaresma connaît toutes les difficultés de jouer en Italie, contre de bons défenseurs, agressifs, forts physiquement, mais il me semble qu'en ce moment, il a toutes les conditions pour être le joueur que nous avions acheté."

     

    Le Chievo est défini comme une des surprises de ce championnat et l'Inter l'affrontera avec beaucoup d'absences au milieu de terrain. Avez-vous déjà décidé comment y remédier?

     

    "Zanetti, Vieira et Sneijder sont trois milieux que j'ai à ma disposition. Puis j'ai aussi les jeunes, mais aussi Chivu qui peut jouer au milieu ainsi que Quaresma qui l'avait déjà fait en Autriche contre le Bahrein en match amical en jouant sur le côté droit. C'est vrai quil me manque quatre joueurs au milieu: Motta, Muntari, Cambiasso et Stankovic. Cependant, ce n'est pas le moment d'y penser et de pleurer sur ce cas. Nous allons à Vérone avec ceux que nous avons et, grâce à notre organisation de jeu, nous pouvons y remédier."

     

    Une opinion sur ce marché de janvier: quelle équipe s'est renforcée le plus ?

     

    "Quand quelque chose se fait en janvier, c'est quelque chose d'important. Cela se fait toujours parce qu'en janvier, il se peut qu'il y ait un trou, de la place, une faiblesse, alors qu'en été, on plaisante un peu, enfin entre guillemets. Habituellement en janvier, on cible directement un joueur par rapport à ce dont on a vraiment besoin. La Roma a trouvé en Toni un joueur parfait pour le calcio italien; Beckham revient et ce n'est pas sa première expérience ici, et s'il a bien fait l'année dernière il n'y a pas de raison pour qu'il ne puisse pas faire aussi bien cette année; Dossena est un autre joueur qui revient et Pandev est un joueur qui a joué toute sa vie en Serie A. Il me semble que ce sont tous les quatre des joueurs sur lesquels ne se pose pas de questions, ce sont des joueurs de qualité et qui n'ont pas besoin de temps pour s'adapter. Il me semble enfin qu'ils sont tous les quatre de bonnes acquisitions. D'autres bonnes acquisitions se sont également faites comme Cribari, Suazo... De toute façon tu achetes en général pour combler les faiblesses."

     

    Combien de temps faudra-t-il à Pandev pour retrouver un rythme régulier, chose qu'il a perdu lors de ces derniers mois ?

     

    "Je ne sais pas, cela dépend de son profil. Je dis toujours que l'aspect psychologique fait des miracles et dans ce sens, sa grande motivation, sa grande envie d'évoluer dans une nouvelle équipe me fait penser qu'il pourra être important. Quand j'ai parlé avec lui, il ne m'a évidemment pas dit qu'il était en condition de jouer quatre-vingt-dix minutes', mais il m'a dit qu'il pouvait joueur autant que le "mister" le voulait. Il peut peut-être ne pas être au top de sa condition, mais il a une très grande envie psychologique, et cela signifie que chaque minute qu'il jouera, il l'utilisera pour s'améliorer et qu'après Sienne, quand nous aurons une semaine complète de travail avant de rejouer à nouveau, il aura la possibilité de comprendre toutes nos méthodes et de trouver dans les meilleures conditions.

     

    En ce moment, quelles sont les probabilités pour que Vieira parte ?

     

    "J'y pense peu. Cependant, je compte beaucoup sur lui, dans le sens que pendant qu'il est ici, je sais que c'est un joueur important. C'est un joueur qui a beaucoup joué, un joueur qui malgré le fait qu'il ne soit pas titulaire a toujours été utilisé dans toutes les compétitions, c'est un joueur qui a toujours été dans l'équipe. C'est un joueur qui a un professionnalisme sur lequel je compte. Lui, la société et une autre société sont probablement en train de finaliser un dossier. Selon moi, son départ se fera dans quelques jours ou dans quelques semaines, mais pendant qu'il est encore ici, c'est un joueur sur qui je compte énormément."

     

    Comment vous êtes-vous préparés pour le match de demain? Comment se prépare un match qui se joue à 12h30?

     

    "Selon moi, la chose la plus importante pour un match qui se joue à cet horaire est que quand un joueur se réveille le matin, il doit directement entrer dans le climat du match, contrairement aux jours où tu as tout une journée devant toi pour penser et pour te mettre en condition. Par contre, quand tu joues à midi, tu dois aller te coucher la veille en pensant déjà au match. Tu dois manger exactement les mêmes choses à neuf heures du matin que ce que tu mangerais s'il était six heures de l'après-midi. Ceux qui aiment les glucides, les pâtes et le riz doivent en manger. Ceux qui aiment le poulet grillé doivent faire de même. Ils doivent manger exactement les mêmes choses qu'ils mangeraient si l'on jouait à l'horaire normal, au lieu de prendre le café, le thé ou un petit sandwich qu'ils prennent habituellement au petit déjeuner. En fait, il faut que ce soit directement un vrai déjeuner."

     

    "Pour le reste, je ne crois pas que ce sera un problème de jouer à cette heure-là, ce ne sera ni un problème ni une excuse. De plus, la température est meilleure à midi par rapport à 19h ou à 20h. Je ne crois pas que cet horaire représente un problème, ou il pourrait l'être seulement pour les quelques spectateurs plus catholiques qui sont habitués à aller à l'église à midi, mais pas pour les joueurs."

     

    Quelle est la situation de Santon? Vous avez dit qu'il ne partirait pas de Milan, avez-vous changé d'avis?

     

    "Non. Santon est blessé, il est entré dans un processus normal et qui n'est pas sa faute et cela qui me fait de la peine. Un joueur revient de blessure, il réussit sur le terrain, et un jour après il revient avec le genou gonflé, il s'entraîne et puis il joue, puis le jour d'après il revient de nouveau avec le genou gonflé et un autre jour, il sent une gêne et il ne peut pas jouer. Et ce processus de doute dans lequel on entre et on sort ne me plaît pas. La même chose s'est passée avec Krhin qui s'est fait mal avec la Primavera et qui est venu avec nous en équipe première deux jours après, mais il a eu le même problème et il est retourné à l'infirmerie, ensuite il est venu avec nous et a joué à Riyad, et maintenant il est contraint de rester quatre ou cinq semaines en-dehors des terrains, ce "dehors-dedans, dedans-dehors" ne me plaît pas. J'aime quand un joueur qui est blessé revient pour rester, malheureusement ce ne sera pas le cas pour Santon qui a fait une première période intéressante à Riyad mais qui ne sera pas présent contre le Chievo. Cependant, aucun de nous ne pense qu'il va partir, ça n'en vaut pas la peine non plus d'en parler."

     

    Qu'attendez-vous de Mario Balotelli étant donné qu'Eto'o ne sera pas là ce mois-ci ? Et puis avec le départ de Vieira, est-ce qu'une nouvelle arrivée pourrait servir au milieu de terrain ?

     

    "L'absence d'Eto'o pendant un mois ne sera pas une excuse pour moi. Pendant ce mois, il sera considéré comme un joueur du Cameroun et pas comme un des notre, même si nous lui payerons son salaire. Je ne veux pas parler de lui, je veux parler de Balotelli, de Pandev, de Milito, de Quaresma, d'Arnautovic et de tous ceux qui auront la responsabilité de bien faire et de mettre la balle dans le but et de nous faire gagner les points dont nous avons besoin. Je vous promets que vous ne m'entendrez jamais dire nous avons perdu parce qu'il y n'avait pas Eto'o pendant ce mois où il sera absent. La responsabilité de Mario est la même que celle de tous les autres, mais pour le moment notre seul problème est le manque de joueurs au milieu de terrain, le problème n'est pas en attaque où nous avons le nombre de joueurs suffisants et la qualité suffisante pour réussir."

     

    "C'est très simple d'analyser le départ de Vieira, il suffit de voir combien de minutes il a joué. Qu'un joueur comme Suazo, qui a joué 90 minutes à tout casser en six mois, s'en aille c'est une chose, mais un joueur qui part alors qu'il a été 4-5 matchs titulaires, qu'il a joué dans toutes les compétitions, qu'il a toujours été sur le banc à notre disposition, c'est facile de comprendre qu'il nous manquerait un joueur. Je ne sais pas si nous aurons ou pas de remplaçant, s'il y en un ce serait parfait, s'il y en a pas ce sera pareil pour nous. Nous avons convoqué Stevanovic et Crisetig et nous continuerons avec les joueurs que nous avons."

     

    Est-ce plus important d'avoir un joueur avec les caractéristiques de Vieira ou d'avoir un vrai remplaçant à Sneijder, qui est pour le moment remplacé par un joueur comme Stankovic ?

     

    "Stankovic est parfait pour jouer dans toutes les positions. Contre le Milan, il a joué dans le rôle de Cambiasso et il l'a fait d'une manière remarquable. Pendant quelques matchs, il a aussi joué à droite et il l'a très bien fait, et il a aussi bien joué à gauche, comme à Kazan, où il avait bien joué et où il avait marqué. Il avait aussi joué un championnat entier derrière les attaquants et il l'avait très bien fait. Stankovic est le type de milieu de terrain qui en vaut deux voire trois, parce qu'il te donne beaucoup de solutions. Notre problème sera un problème de nombre, parce que d'habitude, pour quatre postes de défenseurs, nous avons huit joueurs à disposition, pour quatre postes de milieux de terrain et pour trois postes d'attaquant, nous en avons six. En ce moment, pour les quatre postes de milieux de terrain, et même après le retour des blessés, il y aura un trou, mais nous allons de l'avant sans problème".

     

    Nous avons appris qu'Arnautovic avait été exclu pour indiscipline contre l'Al Hilal, mais il a quand même été convoqué pour demain. Pensez-vous l'utiliser ?

     

    "Arnautovic me fait rire parce que je m'amuse beaucoup avec lui. C'est vraiment un garçon fantastique, mais avec un comportement d'enfant. Et son meilleur ami ne vaut pas mieux que lui. Ce n'est pas facile quand ils sont tous les deux ensembles. A Riyad, il s'est présenté en retard à notre rendez-vous, mais Arnautovic est arrivé aujourd'hui trois heures avant l'entraînement, parce qu'il pensait qu'il commençait à 9h30... Quelqu'un qui arrive trois heures en avance à l'entraînement mérite d'être convoqué." (il sourit)

     

    En achetant Pandev, la société a montré qu'elle était en harmonie avec vos désirs. Arrêterons nous de lire les déclarations des journaux anglais concernant votre avenir en cette nouvelle année 2010?

     

    "Je clarifie cette histoire une dernière fois en répétant ce que j'ai déjà dit. Je suis amoureux du football anglais et j'ai envie de vivre en Angleterre, je veux y retourner, mais je ne sais pas encore quand et je ne le ferais pas maintenant de toute façon, jamais en laissant un travail à moitié fait. J'ai un contrat jusqu'en 2012 et une chose arrivera peut-être après: je pourrais rester ici, aller au Japon, aller à Riyad, aller je ne sais où, et ne pas revenir tout de suite en Angleterre. Un jour cependant, je retournerai la-bas, c'est sûr à cent pour cent. Quand ? Je ne le sais pas. Je me porte bien ici de toute façon, j'aime travailler ici et j'ai un contrat jusqu'en 2012 que j'ai signé et je ne l'ai certainement pas fait pour repartir trois mois après."

     

    Demain c'est le jour de l'Epiphanie. L'Epiphanie apporte les gâteaux à ceux qui sont bons et du charbon à ceux qui sont mauvais: quelle chose va-t-elle vous apporter?

     

    "Je ne connais pas cette tradition, je ne veux pas dire des choses stupides. Je sais seulement que je veux trois points pour demain, rien de plus. Et puis le charbon salit les mains, donc je souhaite des gateaux pour tous."

     

    Des gateaux aussi pour les journalistes ?

     

    "Oui, même si l'un d'entre vous est un peu grassouillet..." (il rit)

     

    Rédigé par Marco & p-h08 (inter.it)


    Réactions & Commentaires

    Commentaires recommandés

    Il est content de l'arrivée de Pandev, mais il a l'air déçu du départ de Vieira même s'il ne s'en servait que de bouche-trou.

    C'est pas évident de composer avec des joueurs importants qui sont absents, surtout avec un milieu de terrain décimé mais il a su trouver un schéma de jeu adéquat.

     

    Ca me surprend qu'il aime cet horaire, je trouve que c'est trop tôt pour jouer, surtout quand les joueurs ne sont pas habitués, mais bon au final ça nous a réussi.

    Les journalistes le font encore chier avec le championnat anglais, ça doit le souler xD

    Partager ce commentaire


    Lien vers le commentaire
    Partager sur d’autres sites



    Rejoindre la conversation

    Vous pouvez commenter maintenant et vous inscrire plus tard. Si vous possédez un compte, connectez-vous.

    Invité
    Unfortunately, your content contains terms that we do not allow. Please edit your content to remove the highlighted words below.
    Ajouter un commentaire…

    ×   Vous avez collé du contenu avec mise en forme.   Restaurer la mise en forme

      Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

    ×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

    ×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

    ×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.


  • 📣 Actualité de l'Inter

  • Derniers commentaires dans l'actualités de l'Inter

  • En ce moment sur le forum

  • 📈 Statistiques des membres

    13 921
    Total des membres
    SANOGO
    Membre le plus récent
    SANOGO
    Inscription
×
×
  • Créer...

Information importante

En naviguant sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies. Nous ajoutons des cookies sur votre appareil pour aider à améliorer votre expérience sur notre site. Consultez notre Politique de confidentialité. Vous pouvez choisir d’ajuster vos paramètres de cookie, sinon nous supposerons que vous êtes d’accord pour continuer...