Aller au contenu
  • Victor Newman

    SANTIAGO SOLARI SE DEVOILE SUR SKY

     

    Image IPB

     

    MILAN – Santiago Solari a été interviewé au centre sportif « Angelo Moratti » par Sky Sport en vue de l’émission "Inter 100 e lode". Internazionale.fr vous propose l’intégralité de cette entrevue enter l’argentin et la chaine cryptée italienne:

     

    Solari : Il s’est produit tant d’événements ces derniers jours dans le football italien, qu’en penses-tu ?

     

    "J'ai éprouvé une grande tristesse et une grande amertume ce dimanche. Tous ceux qui aiment le sport, et cela va même au-delà du football, savent que ce type de manifestations est tout le contraire du sport et qu’ils s’éloignent des vraies valeurs du sport."

     

    "Je pense que nous, comme footballeurs, devons penser à ce que nous devons faire pour changer cela.

    La meilleure attitude que je puisse avoir, sur et hors du terrain, est celle du fair play."

     

    "Il est clair que le monde du football doit chercher à éloigner cette violence des stades et le sport doit être une fête pour tous."

     

    Ce qui s’est produit peut-il être lié à un problème de la société italienne en général ?

     

    "Il est clair que le football ne peut pas résoudre les problèmes de la société. Dans un tel cas, tu n’as plus envie de rien."

     

    "Mais cela ne vaut pas uniquement quand tu as des morts violentes dans le monde du football, même lorsqu’on ouvre le journal, on peut y voir d’autres événements, mais notre journée doit de toute façon continuer. Le sens des valeurs se perd, mais ceci est valable aussi bien dans le sport qu’en dehors."

     

    Oriana Fallaci disait qu'il y a un moment dans la vie où parler est une obligation morale…

     

    "Je n'ai pas beaucoup lu Oriana Fallaci, mais il doit sans doute s’agir d’une femme qui était courageuse."

     

    "On peut être d’accord ou non avec elle, tout dépend de sa façon de penser. Que ce soit maintenant, ou il y a cinq mois, on doit toujours faire ce que l’on ressent en soit, quand on ressent le moment de parler. On ne nous doit pas s’y sentir obligé dû à ce qu’il s'est produit la semaine passée."

     

    Tu aimes lire : N’as-tu jamais pensé écrire un livre ?

     

    "Je pense à un livre comme à une chose qui est assez grosse, je ne sais pas si j’en serais capable."

     

    "Il est normal d’idéaliser l’écriture d’un livre. Je lis certains livres de grands auteurs et je pense que je ne pourrais jamais être à leur hauteur."

     

    "Donc pourquoi me mettre à écrire ? Je n'ai même pas pensé à faire une autobiographie. Je ne pense pas avoir la personnalité pour le faire, il faut être un peu vaniteux, croire qu’on serait une lecture intéressante pour les autres."

     

    Toujours concernant Fallaci, elle a écrit « Lettre à un enfant jamais né ». Ce titre semble triste…

     

    "Indubitablement"

     

    Mais qu’a bien pu perdre cet enfant jamais né?

     

    "La vie est très belle, et elle vaut la peine d’être vécue. Nous devons jouir de chaque instant, si minuscule qu’il soit."

     

    "Ces choses nous font réfléchir, car certains pensent de façon différente et nous devons les convaincre que la vie a tant de valeurs différentes. La violence ne sert à rien, ni à personne."

     

    Qu'aurais-tu dit pour consoler ces enfants, qui dimanche à Bergame, pleuraient effrayés ?

     

    "Les enfants doivent jouer, doivent penser aller à école et à s'amuser."

     

    "S'ils font ceci et s'ils ont appris ces valeurs, ils ne vivront plus ces situations par la suite."

     

    Tu es toi-même père…

     

    "C’est une expérience magnifique, la plus belle de la vie."

     

    "Je fais des choses normales, celles que font tous les papas. Je pense que mon fils est merveilleux, que rien d’autre n’est plus merveilleux que lui."

     

     

    Dans une interview assez sympathique avec le magazine de l’Inter, tu avais un souci de compréhension...

     

    "C’est vrai (ndr. il sourit)."

     

    "Par exemple tout les « i » écrit italien : Langue merveilleuse de Dante… Orlandoni, Toldo… Puis le « R » comme quand j’écris Recommande, se trouvait précédé de la particule "me"."

     

    "En voici un exemple: Quand je me recommande quelque chose, c’est la première chose qui arrive ou qui puisse arriver et je ne comprenais pas ce que cela voulait dire quand je suis arrivé ici."

     

    "On me recommande le Scudetto, on me recommande la Champions ». Ensuite j’ai compris qu’on te demandait de mettre toute ta concentration sur ces objectifs."

     

    "Maintenant ça a changé, certains disaient "On recommande le Scudetto" maintenant ils disent "On recommande la Champion's" car ils la veulent tous."

     

    "Le "V" aussi, par exemple, il peut signifier Vanité : C’est une ennemie de bonheur et je le pense encore. Je pense que, si tout le temps, tu ne penses qu’à ta personne, tu ne pourras jamais être heureux."

     

    "On doit être heureux de ce que l’on entreprend et chercher à changer les choses si l’on en est malheureux... Chercher à toujours à me contenter pour ce que j'ai fait, a été la chose meilleure que j’ai pu faire, au-delà d’où j’en suis arrivé."

     

    Ta sœur est encore très célèbre comme mannequin ?

     

    "Oui, surtout en Argentine car elle y travaille. Je suis très fier d’elle, du chemin qu’elle a choisi et de sa façon de travailler."

     

    Tu es tout de même un peu jaloux ?

     

    "C’est normal, comme tous les frères avec leurs sœurs."

     

    Parles-nous de tes origines ?

     

    "Je suis né à Rosario, la seconde ville plus grande de l'Argentin, au nord de Buenos Aires. C’est un très bel endroit avec la Paraná, un fleuve énorme. C’est une ville de football avec beaucoup d'histoire."

     

    "Ensuite j'ai beaucoup voyagé étant jeune via le travail de mon père. J'ai donc vécu en Espagne, en Colombie, au Mexique et dans plusieurs ville en Argentine aussi."

     

    "Tu dois te réjouir du chemin parcouru et non de l’endroit où tu arrives : Le chemin, c'est ce que tu fais durant la journée et c'est justement pour ne pas vivre uniquement des rêves. Pour vivre chaque jours comme si il était unique."

     

    Solari vit de cette façon ?

     

    "Je m’y force. C’est difficile, mais lorsque je me réveille, je cherche à faire à vivre comme tel."

     

    Pourquoi n’as-tu jamais eu d’agent ?

     

    "J’ai eu de l’aide de mes amis quand j’ai du changer de club, je n’ai jamais eu d’agent fixe."

     

    "Ca a toujours été comme ça et j’ai toujours eu de la chance de me retrouver dans une grande équipe."

     

    Mais n’est-ce pas pour cette raison que tu es l’homme qui a eu le plus de complexités dans ses transferts ? Que ce soit du River Plate à l'Atlectico Madrid, ou du Real Madrid à l'Inter…

     

    "Celui du River à l'Atletico a été très compliqué, cela m'a même procuré des dissensions, comme par exemple celle avec la nationale argentine."

     

    "Celui du Real à l'Inter a été plus ou moins de normal. Il a eu des petits problèmes, surtout du au fait qu’on parlait de moi depuis tant de temps et en plus avec le cas Ronaldo...."

     

    "Après le bonheur d’avoir remporté la Champion’s League dans une équipe extraordinaire, avec des grands joueurs. En début d'année, je me suis retrouvé dans une situation où je n’entrais plus dans les plans de l’entraineur et dans sa façon de jouer."

     

    "Je faisais mon travail et il me restait encore deux ans de contrat."

     

    Cette Inter peut-elle être comparable à ce Real Madrid ?

     

    "Non, car ici nous travaillons sans nous comparer à personne. Ce Real Madrid avait de très grands joueurs offensif, c'est une chose impensable."

     

    "Et il serait difficile d’arriver à égaliser une telle performance en gagnant de la même manière."

     

    Mais cette Inter peut remporter la Champions League ?

     

    "Très certainement, c’est un de nos objectifs. Ce n'est pas rêve, c’est un objectif : chaque année nous nous renforçons pour l’atteindre."

     

    "Peut-être pas avec le style de mon Real champion d'Europe ou avec un autre. Mais on peut arriver à la gagner de la même façon dont nous avons gagné le Scudetto."

     

    "Cette soirée à Sienne a été très spéciale : pour moi, pour tous mes compagnons et pour la société qui l'attendait de tant de temps."

     

    Ton contrat expire en juin : Des rencontres sont-elles prévues en vue de le prolonger ?

     

    "Les prochains mois seront très certainement décisif quant à mon avenir footballistique, mais en aucun cas sur ma concentration qui sera toujours la même jour après jours."

     

    "Je souhaite vraiment tout gagner cette année, de la Champion’s League en passant à la coupe d’Italie. Ce serait bien pour tous de gagner. Cela n’entre pas en considération si je continue après à l’Inter ou dans une autre équipe."

     

    Désires-tu vivre une autre expérience professionnelle ?

     

    "Je ne sais pas… Dans le football, les choses peuvent changer si rapidement, tandis que dans la vie quotidienne cela te prends sept ou huit mois."

     

    "Je devrais sans doute être plus attentif durant les prochains moins, vu que se rapproche l'échéance du contrat, mais maintenant cela fait dix ans que je suis en Europe et douze comme professionnel. Cette déclaration sur mon contrat ne changera pas ma journée."

     

    Tu as toujours accepté, sans polémiquer, les choix de l’entraineur : est-ce une caractéristique typiques aux argentins ?

     

    "J’en suis convaincu, je suis fier et orgueilleux de cette équipe."

     

    "Nous ne sommes pas forts seulement dans la qualité, cette équipe a rejoint un niveau de qualité dans laquelle tant de joueurs qui peuvent proposer des choix similaires à l’entraineur."

     

    "Tous attendent avec patience et humilité, avec le sens du sacrifice et de l'équipe, leur tour pour jouer. Ceci est fondamental."

     

    Tu n’as joué que cinq minutes en championnat et quatre parties en Champions League, dont deux en tant que titulaire. Pourquoi une telle différence ?

     

    "Cela me plait car j’aime jouer la Champion’s League."

     

    "J'ai joué tant de parties en Europe et j’en suis même orgueilleux. Je voudrais jouer un peu plus en championnat, mais je n'ai pas encore trouvé un joueur qui dise qu'il veut moins jouer."

     

    Adriano a-t’il parlé de ce qu'il vit actuellement et de ce qu’il fera dans les prochains mois ?

     

    "Je souhaite à Adriano, comme à tous mes équipiers que du bonheur. Je désire le mieux pour lui, comme pour tous."

     

    "Je crois qu’actuellement, il y a trop d'attention sur lui. Mais ça on ne sait rien y changer. C’est plus à vous les journalistes d'y remédier que nous-mêmes."

     

    Te rappelles-tu de ta réaction avec ton raté contre les Glasgow Ranger ?

     

    "Ca me faisait rire… cela s’est même retrouvé dans les émissions télévisée sur les erreurs des footballeur."

     

    "Quand tu travailles chaque jours durant une année dans ton stade cela peut te sembler lourd."

     

    "(ndr. il sourit) Je me demandais si personne ne pouvait débrancher le courant… Je pense aussi qu’il n’était pas nécessaire que j’inscrive un aussi beau but du talon comme je l’ai fait en coupe d’Italie, pour qu’on n’y fasse plus référence."

     

    "Cependant C’est normal. C’est le football et il faut parfois le prendre avec ironie."

     

    Inscrire des buts ne te manque pas cette année ?

     

    "Si cela me manque."

     

    "Même l’année passée, je n’en ai mis qu’un seul."

     

    "J'en ai marqué lors de ma première année ici et, à ce moment-là, je m’étais même approché de ma moyenne de réalisation que j'avais en Espagne, mais tellement d’éléments entre en jeu, comme par exemple, la continuité."

     

    "Cela vaut également pour Walter Samuel qui semble être redécouvert actuellement. Mais en réalité il n'a jamais disparu, il a toujours été le même très grand joueur."

     

    "Me concernant, c’est la même chose avec les buts."

     

    Quand redécouvrirons-nous Santiago Solari ?

     

    "(ndr. il sourit) "Ah… vous devez me redécouvrir ? Je ne pense pas que vous deviez me redécouvrir. Je pense être toujours celui que j'étais."

     

     

     

    Posté le 17 novembre 2007 à 17.05 par Randy

    Sources associé(e)s: Inter.it



    Réactions & Commentaires

    Commentaires recommandés

    Beaucoup d'humilité chez Santi, remarque c'est pas nouveau :nikel:

    Belle interview mais on le sent très évasif quant à son avenir sportif.

    Je pense pas qu'il fasse long feu à l'inter, s'il part pas au mercato ce sera en fin d'année...

    Pour ma part je trouve ça dommage, je pense que c'est ce genre de joueurs dont l'Inter a besoin, discret mais qui travaille serieusement. (Adriano devrait prendre de la graine :D)

    Mancini pourrait lui accorder + de temps de jeu... Enfin laissons le faire c'est lui le "patron" :rolleyes:

    Modifié par inter*per*vita

    Partager ce commentaire


    Lien vers le commentaire
    Partager sur d’autres sites

    Il ya des chances qu'il joue d'avantage, car avec la blessure de Cuchu avec les albicelestes, ce dernier risque de rester sur le carreau un ptit moment :(

    Mais j'espère me tromper et que ce ne sera pas grave.

     

    Moi j'aime bien Solari. Avec plus de temps de jeu il montrera son vrai talent. Ce qui lui a valu son rôle de remplaçant est qu'il a eut beaucoup de mal a sadapter au calcio -_-

    Partager ce commentaire


    Lien vers le commentaire
    Partager sur d’autres sites

    Il n'a pas brillé avec l'Inter...

    Mais ca reste quand meme un remplant "fiable" pour des match contres des adversaires de plus bas niveau.

    J'espere quand meme, qu'il reprendra le niveau qu'il avait au Real...

    Partager ce commentaire


    Lien vers le commentaire
    Partager sur d’autres sites

    Il peut etre beaucoup plus qu'un remplacant: il a une bonne technique et centre bien... Si Mancio continue à evoluer evec deux ailiers, il peut pretendre à une place de titulaire, malheureusement il a rarement une chance de s'illustrer... Dommage car je l'aime bien... Je me rappelle une match de coupe d'Italie contre je sais plus qui (une petite equipe) ou on avait gagné 4-0 (je crois) où il avait fait un match epoustouflant, facile techniquement et ou il m'avait carrement bluffé avec une telle aisance à eliminer son vis a vis... Avec les blessés qu'on a, j'espere qu'il aura une opportunité de prouver quelque chose...

    Partager ce commentaire


    Lien vers le commentaire
    Partager sur d’autres sites

    l'interview de Solari dans Inter mag de novembre est vraiment excellente j'ai bien rigolé.

    Par contre Randy t'as mal interpreté la question qui est relative, le journaliste lui fait référence à cette interview spéciale où il doit citer un mot qui lui passe par la tête en fonction des lettres de l'alphabet, et Solari sortait des vannes pratiquement à chaque fois, d'où le mot "battuta".

     

    Le "i" était franchement enorme : "Italien : comme la langue de Dante pratiqué à la Pinetina par Toldo et Orlandoni entre eux" :D

    Partager ce commentaire


    Lien vers le commentaire
    Partager sur d’autres sites

    Ouais, ben j'ai vu des anciens match lorse qu'il jouait au Real et je peux te dire, qu'il est loin d'egaler le niveau qu'il avait.

    Titulaire maintenant, peut-etre,mais pas lorse que nos blessés reviendront.

    Partager ce commentaire


    Lien vers le commentaire
    Partager sur d’autres sites

    Merci Axum, fallait arriver à cerner le sens de la phrase, ça ressemblait à du Van Damme :bigrin:

     

    Clair que contre les Glascow, c'est plus dur de la mettre à coté que dedans :phear:

    Partager ce commentaire


    Lien vers le commentaire
    Partager sur d’autres sites

    Santi ne s'est jamais vraiment imposer chez nous mais il reste un bon joueur sur qui on peut compter. :nikel:

    Partager ce commentaire


    Lien vers le commentaire
    Partager sur d’autres sites


    Rejoindre la conversation

    Vous pouvez commenter maintenant et vous inscrire plus tard. Si vous possédez un compte, connectez-vous.

    Invité
    Ajouter un commentaire…

    ×   Vous avez collé du contenu avec mise en forme.   Restaurer la mise en forme

      Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

    ×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

    ×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

    ×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.


  • Derniers commentaires dans l'actualités de l'Inter

  • En ce moment sur le forum

  • A voir également



×
×
  • Créer...