Aller au contenu
  • Damien
    Damien

    Serie A: Roma 4-0 Inter: Sale semaine pour l’Inter...

     

    1328461661_a6d7a3098f9eda3608a83350a05db

     

    ROME - L’Inter s’est effondrée ce dimanche au "Stadio Olimpico". Les nerazzurri ont pris une correction et se sont inclinés 4-0 sur le terrain de l’AS Roma après un match catastrophique. L’Inter n’a jamais su élever son niveau de jeu dans cette rencontre, contrairement à la Roma qui a su développer son jeu et poser énormément de problèmes à ses adversaires. Juan (13’), Borini (41’ & 48’) et Bojan (89’) ont été les buteurs de ce match. Résumé de la rencontre.

    A nouveau privé de Sneijder et Alvarez pour ce match, Ranieri décide de rester fidèle à son 4-4-2 et décide d’aligner une formation à vocation très défensive. Julio Cesar prend place dans les buts derrière une défense classique composée de Lucio-Samuel dans l’axe et de Maicon et Nagatomo sur les cotés. Au milieu, Palombo fête sa première titularisation sous le maillot de l’Inter et est associé à Cambiasso dans l’axe du milieu de terrain, Zanetti et Obi occupant les cotés, le tout derrière le duo d’attaque Milito-Pazzini, reconduit une énième fois par le technicien nerazzurro.

    Rapidement, c’est la Roma qui prend le contrôle du match face à une Inter trop repliée sur elle-même et qui laisse ses adversaires déployer leur jeu sans opposer une réelle résistance. Dès la 4’, les romains sont tout proches d’ouvrir le score par Borini, parfaitement lancé dans le dos de la défense par Gago, mais l’attaquant italien rate le cadre alors qu’il était dans une bonne position pour marquer. La seconde occasion romaine arrive à la 7’ suite à un coup-franc de Totti repris de la tête par De Rossi, mais ça passe très largement hors du cadre.

    La Roma domine de plus en plus ce début de rencontre et il faut un grand Julio Cesar pour sauver les siens à deux reprises: on joue la 12’, Totti s’amuse face à la défense nerazzurra et sert finalement Lamela d’une talonnade géniale qui prend tout le monde à revers, Lamela s’enfonce donc dans la surface balle au pied, efface Lucio et centre devant le but, Julio Cesar intervient et repousse comme il peut, la défense ne parvient pas à se dégager, Nagatomo perd le ballon face à Pjanic qui rentre dans la surface, résiste aux retour de Nagatomo et de Samuel, récupère le ballon suite à un contre favorable et se retrouve en bonne position pour frapper mais son tir est repoussé par Julio Cesar (12’).

    Malgré cette grosse domination romaine, les nerazzurri ne réagissent pas et vont le payer cash dans la minute qui suit... Sur un corner tiré par Totti, Juan saute plus haut que Maicon et frappe le ballon d’une tête puissante, Julio Cesar est battu: 1-0 (13’) !

    Ouverture du score logique des giallorossi après une domination totale de ce début de match. L’Inter est inexistante et ce but ne provoque même pas de réaction chez des nerazzurri qui continuent à être totalement dépassés dans ce match. La seule petite réaction arrive à la 15’ avec la première occasion de l’Inter signée Milito: après un exploit individuel, l’attaquant argentin frappe de l’intérieur du pied pour tenter de tromper Stekelenburg, mais le gardien romain se couche bien et capte tranquillement ce ballon.

    Ce sera tout pour l’Inter, la Roma reprend la maitrise du match et continue de mettre à mal un bloc nerazzurro complètement dépassé. Malgré leur large domination dans le jeu, les giallorossi ont tout de même du mal à se créer de véritables occasions. A la 25’, Taddei décale Pjanic qui frappe en force de loin, mais le ballon s’envole dans les nuages. Dans la minute suivante, Totti contrôle mal un bon ballon dans la surface de Jose Angel et gâche une belle occasion de doubler la mise. Sur un nouveau bon ballon d’Angel, c’est cette fois une tête de Lamela qui passe au-dessus des buts de Julio Cesar (32’).

    L’Inter tente tout de même quelques incursions dans la défense romaine dans le dernier quart d’heure de la première période. A la 37’, Maicon adresse un bon centre à Pazzini, mais la tête de l’attaquant italien est facilement captée par Stekelenburg. Dans la minute suivante, Nagatomo est bien lancé sur le coté gauche de la surface par Obi mais le latéral japonais manque complètement son centre et gâche une belle occasion alors que Pazzini attendait le ballon au second poteau. Mais c’est finalement la Roma qui aura le dernier mot dans cette première mi-temps...

    A la 41’, Pjanic dévie malicieusement le ballon en profondeur pour Borini qui part dans le dos de la défense, il crochète facilement Samuel puis enchaine d’une frappe de pied droit, Julio Cesar est à nouveau battu: 2-0 !

    La Roma concrétise donc sa première période largement dominée par un second but juste avant la pause, une pause sifflée quelques minutes plus tard sur ce score de 2-0. On voit mal l’Inter revenir dans ce match après avoir été totalement absents pendant les 45 premières minutes... Ranieri décide d’effectuer deux changements à la mi-temps: Poli remplace Pazzini et Cordoba remplace Samuel. Malheureusement pour l’Inter, la seconde période débute d’une manière cauchemardesque..

    Dès la 48’, la Roma trouve à nouveau l’ouverture: sur un long ballon de Juan, Borini s’échappe à nouveau dans le dos de la défense pour aller défier Julio Cesar en duel, l’attaquant italien contrôle le ballon de la poitrine, résiste aux retours de Lucio et Cordoba et trompe une nouvelle fois Julio Cesar: 3-0 !

    Cette fois c’est bel et bien plié, la Roma assomme encore plus l’Inter avec ce troisième but d’entrée de deuxième mi-temps. La Roma se contente ensuite de gérer son match tranquillement face à des nerazzurri toujours pas décidés à réagir. Peu d’occasions à signaler, si ce n’est une tentative de Pjanic après un une-deux avec Totti, mais la frappe du milieu bosnien est détournée en corner par Cordoba (65’).

    A la 67’, Ranieri décide de faire entrer Faraoni à la place de Maicon. Coté Roma, Simplicio (70’), Bojan (73’) puis le jeune Piscitella (80’) entrent tour à tour en jeu. L’Inter se créera finalement une seule petite occasion dans cette seconde période sur un tête d’Obi capté par Stekelenburg (86’). Mais une nouvelle fois, le dernier mot sera romain...

    On joue la 89’, Bojan parvient à contrôler le ballon au milieu de trois défenseurs nerazzurri, il réussit même à garder le ballon, à se retourner et à frapper du droit, un tir qui trompe Julio Cesar et qui termine au fond des filets: 4-0 !

    La Roma conclut donc ce match avec un quatrième but, l’Inter repart donc de Rome avec une valise après un match catastrophique. C’est la deuxième fois en une semaine que l’Inter encaisse quatre buts, sauf que cette fois elle en a inscrit aucun et repart avec 0 point. Une très mauvaise opération pour les nerazzurri qui ne profitent pas des faux-pas des quatre premiers du classement et qui voit même sa 5ème place menacée par le retour de la Roma. Bref, il va falloir à tout prix se ressaisir coté Inter si on ne veut pas que la perspective de disputer la prochaine Champions League s’échappe définitivement.

    TABLEAU RECAPITULATIF

    ROMA 4-0 INTER

    Buteurs: 13’ Juan, 41’& 48’ Borini, 89’ Bojan

    Roma: 24 Stekelenburg; 11 Taddei, 4 Juan, 5 Heinze, 3 José Angel; 19 Gago (70’ Simplicio), 16 De Rossi, 15 Pjanic; 10 Totti; 8 Lamela (73’ Bojan), 31 Borini (80’ Piscitella);
    Entraineur: Luis Enrique

    Inter: 1 Julio Cesar; 13 Maicon (67’ 37 Faraoni), 6 Lucio, 25 Samuel (46’ 2 Cordoba), 55 Nagatomo; 4 Zanetti, 17 Palombo, 19 Cambiasso, 20 Obi; 7 Pazzini (46’ 18 Poli), 22 Milito;
    Entraineur: Claudio Ranieri

    Arbitre: M. De Marco

    Avertis: 54’ De Rossi, 75’ Taddei, 86’ Juan ; 56’ Maicon, 70’ Faraoni

    Rédigé par p-h08 (internazionale.fr)


    Réactions & Commentaires

    Commentaires recommandés

    J'ai pas regardé le match car au dernier moment j'ai décidé l'aller au cinéma, et heureusement xD

     

    J'ai vu des larges résumés, mais yeux me piquaient tellement qu'on était mauvais.

     

    J'espère qu'on va se ressaisir, car à ce train là, on peut oublié de jouer la LDC

     

     

    Partager ce commentaire


    Lien vers le commentaire
    Partager sur d’autres sites

    Hélas le football est fait comme tout, de cycles, et personne n'y échappe.

     

    C'est vrai.

     

    Mais depuis 20 ans, la force du Barca ou de MU est justement d'éviter les cycles par une politique linéaire.

     

    Cela leur plutôt réussi si on regarde leurs palmares.

    Partager ce commentaire


    Lien vers le commentaire
    Partager sur d’autres sites

    M'en remet doucement, autant je savais que ça allait être difficile mais là. :(

    Néant total, même devant mon écran j'ai plus réagi. J'ai constaté comme les joueurs...

     

     

    Même Bojan marque quoi :phear:

     

     

    Partager ce commentaire


    Lien vers le commentaire
    Partager sur d’autres sites



    Rejoindre la conversation

    Vous pouvez commenter maintenant et vous inscrire plus tard. Si vous possédez un compte, connectez-vous.

    Invité
    Unfortunately, your content contains terms that we do not allow. Please edit your content to remove the highlighted words below.
    Ajouter un commentaire…

    ×   Vous avez collé du contenu avec mise en forme.   Restaurer la mise en forme

      Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

    ×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

    ×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

    ×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.


  • 📣 Actualité de l'Inter

  • Derniers commentaires dans l'actualités de l'Inter

  • En ce moment sur le forum

  • 📈 Statistiques des membres

    13 931
    Total des membres
    rodrig
    Membre le plus récent
    rodrig
    Inscription
×
×
  • Créer...

Information importante

En naviguant sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies. Nous ajoutons des cookies sur votre appareil pour aider à améliorer votre expérience sur notre site. Consultez notre Politique de confidentialité. Vous pouvez choisir d’ajuster vos paramètres de cookie, sinon nous supposerons que vous êtes d’accord pour continuer...