Aller au contenu
  • Damien
    Damien

    Milito: "Nous construisons quelque chose d’important"

     

    APPIANO GENTILE - Diego Milito s’est exprimé au quotidien "La Stampa" avant le match contre le Torino ce dimanche à Turin.

     

    Intenazionale.fr vous propose de découvrir ses propos:

     

    Diego Milito, après tant d’années, cette fois l’Inter ne part pas favorite: quelles sont vos sensations ?

    "Le terrain les donnera et le dira. Nous sommes une équipe qui construit quelque chose d’important pour l’avenir, mais il faut du temps pour le faire."

     

    Pas d’ambitions pour ce championnat ?

     

    "Stop. Le maillot que nous endossons nous oblige à toujours viser haut."

     

    "L’attaquant titulaire est Milito": c’est ce qu’a dit Stramaccioni, et Moratti l’a confirmé. Pazzini est parti et il n’y a pas de concurrence: ce n’est pas mal ce crédit qui vous est donné:

     

    "C’est un grand plaisir de faire partie du projet de cette nouvelle Inter: la confiance est tout dans le football."

     

    C’est plus facile pour digérer un KO comme le 3-1 contre la Roma ?

    "J’ai appris qu’il y avait également des bonnes défaites dans le football: celles qui vous font comprendre beaucoup de choses, qui résolvent certains problèmes qui existent à un moment. Celle contre la Roma fait partie de celles-là."

    Le plaisir de la défaite donc...

    "Non, c’est toujours mauvais. Mais le pire, ce sont les victoires qui font mal, celles qui vous font perdre la tête."

     

    Les tifosi comprendront ?

     

    "Il faut du temps et de la patience, mais je crois que oui. De nombreuses équipes se sont engagées dans une nouvelle voie, c’est donc plus facile pour l’Inter de changer en ce moment. Mais nous avons tout de même perdu trois joueurs de calibre comme Julio Cesar, Lucio et Maicon, nous sommes d’accord."

     

    A ce propos: tous les brésiliens sont partis, on a enfin compris qui commandait l’Inter...

    "Je n’accepte pas cela, même comme une blague. Les choix appartiennent à la Société: ensuite, bien sûr, je suis heureux que d’autres argentins soient arrivés, et si ça continue à se produire, cela signifie que nous faisons bien."

     

    Après trois saisons d’absence, le Toro revient pour affronter un grand: que savez-vous des "granata" ?

    "Que Ventura est bon et qu’ils ont une bonne équipe. Je me rappelle de son Bari: il y a deux ans, ils nous avaient mis en grande difficulté. Ventura fait toujours jouer les équipes de manière très offensive."

    24 mai 2009: Torino-Genoa 2-3. Ce dimanche-là, les granata étaient pratiquement en Serie B: s’en suit une grande bagarre à la fin. Craignez-vous un accueil particulier ?

    "De l’eau a coulé sous les ponts, nous avions encore quelques espoirs pour la Ligue des Champions, la victoire était importante. La bagarre ? Ils jouaient pour rester en Serie A, certaines réactions peuvent se comprendre."

    C’étaient de vrais matchs en comparaison avec d’autres qui ont été impliqués dans le Calcioscommesse. Combines, bilans dans le rouge: peut-on encore croire en ce sport ?

    "Je joue au football depuis longtemps et je l’aime encore. J’ai toujours tout donné, ensemble avec mes coéquipiers, et nos tifosi le savent. Tout le reste ne m’intéresse pas."

     

    Vous avez dit à propos de Balotelli: "Il a du talent, il doit seulement apprendre à écouter". Maintenant, Cassano est arrivé, un joueur qu’il faut aussi gérer.

    "Cassano est un homme, il est plus mature que Mario. Nous nous sommes affrontés en Espagne quand j’étais à Saragosse et lui au Real. Je le lui ai rappelé la première fois que nous nous sommes revus."

     

    Quelle est l’importance d’un entraîneur de football ?

     

    "Je ne fais pas de pourcentage, mais il est fondamental."

     

    De ce fait, la Juve sans Conte sur le banc est-elle moins dangeureuse ?

     

    "Ils peuvent avoir perdu quelque chose, mais c’est l’équipe championne et ils ont fait des investissements importants."

     

    Dans le détail: où l’absence de Conte va t-elle se faire sentir ?

     

    "Dans les situations imprévues qui arrivent sur le terrain et lors de la mi-temps."

    Du héros du Triplete à celui qui n’arrive pas à marquer à zéro mètre du but: comment fait-on pour ne pas perdre l’équilibre ?

    "Je ne connais qu’une recette: s’accrocher au travail. Et c’est ce que j’ai fait."

     

    A qui ressemble Stramaccioni ?

    "Je n’aime pas faire des comparaisons. Il a certainement une vertu: il dit toutes les choses en face, sans faire de distinction."

     

    Excepté la parenthèse de trois saisons en Espagne, vous le fréquentez depuis 2004: qu’est devenu le plus beau championnat du monde ?

    "Pour moi, il reste un championnat de haut niveau. En Amérique du sud, on continue à la suivre et à vouloir venir jouer en Italie."

    Après toutes ces années, quelles sont les émotions que vous ressentez encore sur le terrain ?

    "Voir l’Inter bien jouer. Et marquer."

     

    A l’inverse, que ne supportez-vous pas ?

     

    "Les blessures, la plus mauvaise partie du football."

     

    A quel joueur avez-vous volé les ficelles du métier ?

    "A Batistuta et Crespo. Je n’ai jamais eu la chance de jouer avec le premier, et avec Hernan, nous sommes devenus de grands amis."

     

    Dénoncez-vous: vous leur avez volé...

     

    "Les mouvements sans le ballon, les appels en profondeur, guetter au premier poteau."

     

    Le match que vous voudriez revivre ?

    "La finale de la Supercoupe d’Europe contre l’Atletico Madrid en 2010. Nous avions perdu, j’avais raté un penalty et j’avais aussi très mal joué."

     

    Et lequel auriez-vous joué en péchant dans l’histoire du football ?

    "J’en ai joué tellement d’importants, aucun ne me manque."

    Vous avez des grands-parents calabrais, et donc du sang italien: où vous voyez-vous dans dix ans ?

    "Jouant au football en Argentine. Votre pays m’a beaucoup donné, ma fille est née à Milan, mais j’ai des parents et des amis là-bas."

     

    Qu’avez-vous d’italien ?

    "Le sang, justement."

     

     

    Rédigé par stan78 & p-h08 (lastampa.it)


    Réactions & Commentaires

    Commentaires recommandés

    Du héros du Triplete à celui qui n’arrive pas à marquer à zéro mètre du but: comment fait-on pour ne pas perdre l’équilibre ?

    :loool:

    Partager ce commentaire


    Lien vers le commentaire
    Partager sur d’autres sites

    J'aime bien cette interview : rapide et directe, emballé c'est pesé ^_^

     

     

    Ah la Supercoupe d'Europe, moi aussi j'aimerais bien qu'on le rejoue :phear:

    Partager ce commentaire


    Lien vers le commentaire
    Partager sur d’autres sites

    Jouer la supercoupe? Faudari remporter l'Europa cette année.

    Quand je vois l'A.Madrid la remporter en 2010 et 2012, le Bayern en finale de C1 en 2010 et 2012 je comprends qu'on a pas su se maintenir au haut niveau.

    Partager ce commentaire


    Lien vers le commentaire
    Partager sur d’autres sites



    Rejoindre la conversation

    Vous pouvez commenter maintenant et vous inscrire plus tard. Si vous possédez un compte, connectez-vous.

    Invité
    Unfortunately, your content contains terms that we do not allow. Please edit your content to remove the highlighted words below.
    Ajouter un commentaire…

    ×   Vous avez collé du contenu avec mise en forme.   Restaurer la mise en forme

      Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

    ×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

    ×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

    ×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.


  • 📣 Actualité de l'Inter

  • Derniers commentaires dans l'actualités de l'Inter

  • En ce moment sur le forum

  • 📈 Statistiques des membres

    13 923
    Total des membres
    Youghourta
    Membre le plus récent
    Youghourta
    Inscription
×
×
  • Créer...

Information importante

En naviguant sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies. Nous ajoutons des cookies sur votre appareil pour aider à améliorer votre expérience sur notre site. Consultez notre Politique de confidentialité. Vous pouvez choisir d’ajuster vos paramètres de cookie, sinon nous supposerons que vous êtes d’accord pour continuer...