Aller au contenu
  • gladis32
    gladis32

    Rétro: Inter-Barça 2010 l'histoire d'une légende




    En 2010, l’Inter Milan est venu démontrer que l’impossible n’existait pas dans le football. Sous la coupe de José Mourinho, les Nerazzurri ont soulevé la Ligue des Champions à la surprise générale après un parcours héroïque. L’histoire devait être corrigée… peu importe le prix à payer. « Il y a plus de quarante ans que l’Inter ne gagne pas la Ligue des Champions. Mais pour nous ce n’est pas une obsession, c’est un rêve. La seule chose qui compte pour nous c’est de réaliser le rêve de l’Inter Milan. J’ai déjà gagné la Ligue des Champions une fois, j’aimerais le refaire. Et puis cette génération ne l’a jamais gagnée, c’est un rêve pour tout le monde. » La fée Mourinho est en marche.

    Nous sommes en 2008. Après avoir métamorphosé Chelsea en une véritable machine de guerre, José Mourinho décide de rejoindre l’Italie : l’amour aura duré trois ans entre les Blues et le Portugais. La réputation du badboy en poche, José est en quête d’un nouveau défi. L’Inter Milan se présente à lui. José lance l’opération séduction dès son arrivée. « Notre premier contact, c’était le jour de sa signature à l’Inter, raconte Javier Zanetti. Il m’a appelé au téléphone. Ça m’a beaucoup surpris parce qu’il m’a dit : « Je viens de signer avec l’Inter. Je serai ton prochain entraîneur. » Il parlait déjà l’italien. Cela démontre toute son intelligence. » Mieux, le Special-One s’amuse à faire le pitre pour sa première conférence de presse à Milan et utilise un dialecte local, le lombard, afin d’imposer sa patte. Ne rien laisser au hasard, toujours surprendre, voici le secret de la méthode Mourinho.


    « Pour être le meilleur, il faut battre les meilleurs. »

    À cette époque, Javier Zanetti a 34 ans, tout comme Marco Materazzi, Dejan Stankovic 30. Mourinho ajoute du sang neuf à cette équipe en s’offrant Diego Milito, Goran Pandev et Lucio, en plus de Samuel Eto’o et Wesley Sneijder. Le Special-One a constitué son bataillon. Il est désormais prêt à livrer bataille. L’Inter termine second de sa poule et accède aux 1/8e de finale face à Chelsea. José retrouve les Blues. Comme un signe. Par deux fois, il s’offre le scalp de son ancienne équipe. Carlo Ancelotti est à terre. Le match suivant, l’Inter élimine le CSKA Moscou pour retrouver Barcelone. Un nouveau signe.

    Depuis l’arrivée de Pep Guardiola à la tête du Barça, le club catalan survole la planète ballon rond en imposant son style aux yeux du monde. L’idée d’être la première équipe de l’histoire depuis l’AC Milan à remporter par deux fois d’affilée la Ligue des Champions en tête. Seulement voilà, une nouvelle fois, José le sorcier fait déjouer les plans de son adversaire. À la surprise générale, les nerazzurri s’imposent au match aller (3-1) grâce à des buts de Sneijder, Maicon et Diego Milito. Un véritable chef d’œuvre tactique. Désormais, il reste encore une guerre à mener au Camp Nou. Résister aux assauts d’un Barça en quête de rachat sous les yeux de son public n’est pas chose facile. Réduit à 10 pendant plus d’une heure après l’expulsion de Thiago Motta, le club lombard ne rompt pas. La mélodie jouée par les hommes de José Mourinho est parfaite, le temps s’arrête, Pep Guardiola cherche des solutions au bord de la touche : le Catalan n’en trouvera pas. Au bout du suspense, l’Inter s’ouvre les portes de la finale. L’exploit est immense. Le petit adjoint est au sommet. « C’est le plus beau jour de ma carrière, plus beau encore que mon premier match de championnat ou ma première Ligue des Champions. Qu’ils gardent le ballon, nous on va en finale. »

    Image IPB
    A Barcelone une semaine après


    Plus qu’une victoire

    Face au club qui ne voulait pas de lui et qui avait opté pour Pep Guardiola à sa place, ce club aussi, qui avait viré son mentor, Bobby Robson sous ses yeux, le Portugais s’offre alors une danse avec l’histoire. Cette blessure narcissique qui ne se refermera jamais totalement vaut bien un tour de piste mémorable. Les plus médisants peuvent bien crier au salop. Le héros, c’est celui qui vit sa vie pleinement, dans les grands et les petits moments. « Il nous avait montré un Power Point qui résumait sa philosophie du football, soulignait l’ancien vice-président du Barça, Marc Ingla. Il voulait révolutionner notre système de jeu et il nous a même expliqué qu’il voulait Guardiola ou Luis Enrique en tant qu’adjoint. Mais on a finalement choisi Guardiola car Mourinho nous a prévenu qu’il ne changerait pas d’attitude avec les médias. »

    Tout dans le style, la dégaine, la pose et la paye. Mourinho : c’est le son pour les sales gosses. En finale, José retrouvera l’un de ses mentors, Louis Van Gaal. Avec Barcelone, les deux hommes ont remporté 2 championnats d’Espagne, une Coupe du Roi et la Supercoupe UEFA. L’occasion est donc venue pour le Portugais de dépasser son maître. Deux buts de Diego Milito permettent à l’Inter de soulever la 3ème Ligue des Champions de son histoire. Le rêve est devenu réalité. « J’avais très envie de gagner la Ligue des Champions et encore plus avec ce groupe de joueurs. Les voir travailler autant me faisait un peu de peine pour deux raisons : d’abord parce qu’ils n’étaient pas les meilleurs et devaient donc travailler encore plus que les autres. Ensuite, parce que tous avaient connu beaucoup de frustrations durant leur carrière. Tous ces grands joueurs avaient beaucoup gagné en Italie mais en Europe ils n’avaient même pas joué un quart de finale de Ligue des Champions. »

    Vidé par les saillis d’un autre pour qui la provocation est un art, Guardiola doit partir se ressourcer à l’issue de la saison (2011-2012) avant de rejoindre Munich. « Je m’en vais parce que je suis vidé. Le temps use et je suis usé. J’ai maintenant besoin de me remplir. Je pense sincèrement que celui qui me succédera pourra donner des choses que je ne peux plus donner. Pour être assis ici en salle de presse, tous les trois jours, l’entraîneur doit se sentir fort, avoir de la vie, de la passion. Je dois récupérer cette passion et cela ne se récupère qu’en prenant du recul et en se reposant. »

    « Viens Pep, je t’attends », murmura José quand il appris la rumeur d’une arrivée du Catalan sur ses terres, l’air malin et le sourire aux lèvres. Les retrouvailles entre deux légendes, il ne manquait plus que ça.



    Article rédigé par P.R pour Onze Mondial et le site mensquare.com (photos: zimbio.com)

    Image IPBImage IPB
    Image IPB
    Image IPB

    Réactions & Commentaires

    Commentaires recommandés

    Ce match, je me souviens encore du lendemain quand j'avais fait fermé la bouches de tous les Kikoo-Barça du boulot qui s’étaient tous foutus allègrement de ma pomme. :blushing:

    Partager ce commentaire


    Lien vers le commentaire
    Partager sur d’autres sites

    Moment d’anthologie dans la vie d'un supporter...

    :coeur::coeur::coeur:

    :interamo:

    Partager ce commentaire


    Lien vers le commentaire
    Partager sur d’autres sites

    Mourinho me manque tellement ..

    Partager ce commentaire


    Lien vers le commentaire
    Partager sur d’autres sites

    Le 3-1 de l'aller est peut-être le plus beau match de ma - courte - vie :blushing:

     

    Quel kiff devant ma télé, j'ai l'impression que c'était hier. Quelle équipe, quel coach, quel match :scarf:

    Partager ce commentaire


    Lien vers le commentaire
    Partager sur d’autres sites

    C'était fou en y repensant.

    Je pense qu'on pourrait tous écrire un roman sur ce qu'on a ressenti et comment on a vécu cette semaine de folie ^_^ (avant les demies on tape la Juve en plus)

     

    Au retour j'ai rarement eu cette intensité devant un écran xD

    Il y a tout dans ce match. Entre l'avant-match, l'expulsion, la bataille acharnée de tous les joueurs, les faits de match, l'ambiance, l'après-match. Bref il y a tout dans ce match.

     

     

    De temps en temps un petit peu de nostalgie ça fait du bien ^^

    Partager ce commentaire


    Lien vers le commentaire
    Partager sur d’autres sites

    Au retour j'ai rarement eu cette intensité devant un écran xD

    J'ai jamais aussi peu respiré durant un match :bigrin:

    Partager ce commentaire


    Lien vers le commentaire
    Partager sur d’autres sites

    Le match aller etait tellement kiffant :blushing:

     

    Le retour j'ai cru que j'allais claquer a 2-3 reprises. Jamais ressenti ca dans un autre match....Par ailleurs, ce match est considerer par Sofoot comme l'un des plus beauc match de tout les temps :nikel:

    Partager ce commentaire


    Lien vers le commentaire
    Partager sur d’autres sites

    Rahim95

    Posté(e) (modifié)

    Sacrée époque quand même,Que de bons souvenirs :wub:

     

    Mais pour moi, le meilleur que j'ai vu de toute ma vie de footeux,c'est ça

    Bayern Munvich vs Inter Milan 2-3

    :wub::wub::jzanetti::coeur::coeur::interamo::ultrainter: Modifié par Rahim95

    Partager ce commentaire


    Lien vers le commentaire
    Partager sur d’autres sites

    J'avoue...

     

    Même si, au niveau retournement de situations, le Inter-Samp 3-2 avec le 0-2 à 3-2 en 6 minutes restera, je pense, à jamais au top pour moi. J'écoutais le match à la radio avec Scarpini et après ces 6 minutes, je me suis retrouvée par terre à hurler et je savais plus comment je m'appelais :D

     

    Mais bon, LE plus beau jour de ma vie de supportrice restera ce 22 mai 2010. Une belle journée d'été passée avec un super groupe de potes, la victoire et la fête au Meazza au lever du soleil. Ca n'a pas de prix.

     

    Edit: et rien à voir mais ça me fait aussi penser à Inter-Tottenham 4-3 ou, après le but de Zanetti après 2 minutes de jeu j'ai volé quelques rangs plus bas que mon siège tellement c'était la folie :bigrin:

    Partager ce commentaire


    Lien vers le commentaire
    Partager sur d’autres sites



    Rejoindre la conversation

    Vous pouvez commenter maintenant et vous inscrire plus tard. Si vous possédez un compte, connectez-vous.

    Invité
    Unfortunately, your content contains terms that we do not allow. Please edit your content to remove the highlighted words below.
    Ajouter un commentaire…

    ×   Vous avez collé du contenu avec mise en forme.   Restaurer la mise en forme

      Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

    ×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

    ×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

    ×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.


  • 📣 Actualité de l'Inter

  • Derniers commentaires dans l'actualités de l'Inter

  • En ce moment sur le forum

  • 📈 Statistiques des membres

    13 947
    Total des membres
    Yan5974200
    Membre le plus récent
    Yan5974200
    Inscription
×
×
  • Créer...

Information importante

En naviguant sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies. Nous ajoutons des cookies sur votre appareil pour aider à améliorer votre expérience sur notre site. Consultez notre Politique de confidentialité. Vous pouvez choisir d’ajuster vos paramètres de cookie, sinon nous supposerons que vous êtes d’accord pour continuer...