Aller au contenu
  • Damien
    Damien

    MOURINHO: "PENSEZ-VOUS RÉELLEMENT NE PAS FAIRE JOUER J.ZANETTI ?"

     

    1251035873_mourinho.jpg

     

    APPIANO GENTILE – Josè Mourinho s’est livré ce vendredi au jeu de l’interview dans la salle de presse du centre sportif Angelo Moratti, dans le cadre de la seconde journée du championnat qui opposera ce samedi à 20.45 l’Inter à l’A.C. Milan au Giuseppe Meazza de San Siro.

     

    Internazionale.fr a le plaisir de vous proposer l’intégralité des déclarations de l’entraineur Champion d’Italie:

     

    Mourinho, l'arrivée de Sneijder complète l'organigramme de l’équipe, la dernière touche est désormais à l’entraineur. Quelles sont les responsabilités qu'incombe une telle situation ?

     

    "Sneijder complète mon équipe, mais ne me donne aucune responsabilité en plus car ma responsabilité a toujours été au maximum et je ne peux l’accroitre, même si un grand joueur tel que lui arrive. Maintenant, l’équipe s’est renforcée dans tous ses secteurs: nous avons acquis un défenseur central, un milieu de terrain, un meneur de jeu et un attaquant, et c’est ce que j’avais demandé."

     

    "Un second attaquant est arrivé par la suite car Ibra est parti à Barcelone, cependant cette idée d'avoir un défenseur, un milieu, un meneur et des attaquants je l'ai eue il y a 4 mois, mais elle a été complétée quasiment lors du dernier jour du Mercato."

     

    "C’est dommage que la phase de préparation estivale ne débute pas, car, si cela avait été le cas, nous aurions eu six semaines pour travailler tous ensemble et cela aurait été fantastique. Hélas, cela ne se passe pas de cette façon, le championnat a déjà débuté et demain nous jouerons le Derby."

     

    "A partir d’aujourd’hui, l’Inter sera à cinquante pourcent une nouvelle équipe car les cinq nouvelles recrues seront des titulaires. Sur dix joueurs, cinq sont nouveaux. Ce sera une équipe avec un potentiel élevé, avec de l’envie et de l’ambition, qui a toutefois besoin d'un peu de temps pour travailler ensemble et pour avoir plus d'automatismes."

     

    "Mais, je le répète, au niveau de potentiel, même avec le départ d'un joueur qui était fondamental pour nous, cette équipe est maintenant de meilleure qualité et est plus équilibrée par rapport à l’année dernière."

     

    Quelles motivations supplémentaires apportent la rencontre contre Barcelone, qui aura déjà lieu à la mi-septembre en Champion’s League?

     

    "Je ne parle pas de Champions League. Demain, nous aurons un match de championnat à disputer et il aurait tout de même été important, même si nous n’avions pas du affronter le Milan. C’est de toute façon un match à trois points.

     

    Pensez-vous réellement ne pas faire jouer Javier Zanetti ?

     

    "Pourquoi pas ? C’est une partie importante contre une équipe de valeur, et Zanetti est un joueur important, mais l'entraîneur doit prendre des décisions en accord avec ses idées."

     

    "Nous avons travaillé avec l'inconnue Sneijder, en ne sachant pas si l’hollandais allait arriver à temps pour jouer ou non, nous avons de toute façon bien travaillé. Cambiasso ne sera pas là, pour le reste, nous avons tous les autres à disposition."

     

    "Nous connaissons le Milan comme le Milan nous connaît. Nous avons une limitation temporelle, dans le sens où nous aurions eu besoin de plus de temps, mais je ne veux pas parler chaque semaine du fait qu’il s’agit ici d’une nouvelle équipe, pas seulement dans les noms, mais aussi dans ses profils et dans ses styles de jeu, et nous sommes préparés."

     

    "Heureusement pour moi, même avant que le Milan ne l’emporte à Sienne, j’étais un des seuls non rossoneri, à dire que pour moi il s'agit d’une équipe qui peut jouer le titre, non pas pour son histoire ou pour son passé, mais pour leurs ambitions actuelles et c’est la raison pour laquelle, lorsque on a parlé en bien du Milan, j’ai compris que j’avais raison : l’Inter est l’Inter, elle peut remporter le Derby, elle jouera pour la gagne, elle ira sur le terrain avec cet objectif."

     

    "Nous n'irons pas faire un tour, en attendant que nos adversaire fassent le match, nous ne penserons pas à nous contenter du point du match nul ou à faire comme l’année dernière avec la défaite du Derby au Milan, et notre victoire à domicile. Nous jouerons un match de championnat avec des émotions légèrement différentes."

     

    Ricardo Quaresma et Marco Materazzi n'ont pas été convoqués. Ont-ils quelques problèmes physiques?

     

    "Non, aucun problème, mais je ne voulais pas répéter ce qu’il s’est passé l’année dernière lorsque l’on me questionnait sur les joueurs non-convoqués. Si un joueur est blessé, je le dirais toujours sans problème, mais ce n’est pas le cas actuellement."

     

    "Si demain je joue avec Lucio et Samuel, je laisserais Cordoba sur le banc et j’aurais trois joueurs tous très aptes en regard aux caractéristiques des joueurs du Milan, Pato, Inzaghi et Huntelaar qui sont tous dangereux en profondeur. Marco est un joueur avec d’autres caractéristiques, et avec autant de défenseurs centraux, je peux me permettre de faire ce type de gestion. Quaresma n'a pas été convoqué parce que j'ai d’autres options."

     

    "Dans un tel cas, j’ai préféré convoquer Suazo, qui est un joueur avec d’autres caractéristiques, mais qui est également très rapide, avec Balotelli, Mancini et Eto'o j'ai trois options pour jouer en attaque, même sur les ailes. Ricardo aurait été une quatrième option et j’ai préféré ne pas le convoquer."

     

    Pensez-vous que le Milan se présentera avec la même formation que celle qui a joué à Sienne ?

     

    "Je ne le sais pas, mais ils ont bien joué à Sienne, ils l’ont emporté, et dans le passé, il y a vingt-trente ans, on disait que l’on ne change pas une équipe qui gagne."

     

    "Tout a cependant changé dans le monde du football, et il se pourrait que Leonardo change aussi quelque chose. En tout cas, ceci ne changera rien pour nous car nous savons comment jouer."

     

    "Peu importe les changements que pourra opérer le Milan, ils ne seront pas assez importants pour faire changer l’Inter."

     

    Comment gérez-vous la situation de Sulley Muntari? Sera-t-il disponible pour le match de demain?

     

    (Il s'adresse vers le parterre des journalistes...) "La situation de Muntari est malheureusement de votre responsabilité, non de la mienne. Je sais parfaitement ce que j’ai dit lors de l’après-match Inter-Bari, et heureusement, j’ai aussi les enregistrements télévisés, mais cela vous plait de modifier mes paroles et de faire entendre quelque chose qui n’a jamais été dit."

     

    "J’ai toujours dit que la décision de Muntari n’était pas critiquable car cela concerne une question de foi et de religion. Si quelqu’un dit que ce n’est pas critiquable, cela veut dire qu’il ne peut pas critiquer et qu’il n’a pas été critiqué. Point."

     

    "Ensuite, comme tout entraîneur, je devrai faire mes évaluations et comprendre si le joueur est au maximum de sa condition physique et combien de temps il pourra rester sur le terrain. Je n'ai jamais prétendu que Muntari oubliait sa foi, cependant, vous les journalistes, vous aimer changer les mots et hypothéquer une situation difficile."

     

    "Et si, en ce moment, un représentant de la communauté islamique est enragé envers ma personne, c’est de votre faute."

     

    Comment a travaillé Muntari durant cette semaine ?

     

    "Je l’ai vu travailler de la meilleure des façons possible. Des moments difficiles se sont produits: tous les joueurs ont souffert de déshydratation, j’ai vu 23 joueurs boire des litres et des litres d'eau et Muntari n’a rien pris, les autres partaient manger après l’entrainement, et Muntari ne le faisait pas."

     

    "Cependant, je le répète, ce n’est pas critiquable. Je n’accepte pas que quelqu’un critique ma foi, comment pourrais-je le faire avec ceux qui ont d’autres convictions? Et je le répète, c’est un problème qui a été créé de votre faute, et non de la mienne."

     

    Wesley Sneijder sera-t-il seulement un meneur de jeu derrière les deux pointes ou est-ce aussi un joueur avec les caractéristiques adaptées pour jouer sur les côtés?

     

    "Je l'alignerais comme meneur de jeu: soit derrière un trident comme le troisième homme du milieu de terrain, soit dans le 4-4-2 losange comme meneur de jeu derrières les deux pointes".

     

    Quand on dit d'une équipe qu'elle est favorite, cela signifie que c'est la plus forte? Croyez-vous vraiment que le Milan l'est, en vue du match de demain?

     

    "Non. La tendance générale est de dire que la favorite est l'équipe qui gagne, qui joue mieux que l'autre et qui, a un moment donné, montre qu'elle est en forme. En ce moment, ce serait le Milan car ils affrontent une autre équipe qui n'a pas bien joué, qui n'a pas fait un grand match, qui a perdu deux points à domicile. Tout ceci porte à croire que le Milan va mieux que nous, de plus ils jouent à domicile. Mais la réalité, évidemment, n'est pas la même. Quand on parle de derby, la période dans laquelle se trouve l'équipe importe très peu. La réalité est que l'Inter de demain sera meilleure que celle qui a joué contre Bari et que demain, deux équipes ayant peu de différences au niveau qualitatif, s'affrontent. Je ne crois pas que mon équipe soit inférieure au Milan et j'affronterais le match avec la même confiance que j'aurai eu si le Milan avait perdu à Sienne et si nous avions gagné 4-0 contre Bari. Plus sérieusement, je crois qu'il n'y a pas d'équipe favorite pour ce match".

     

    Le Président Silvio Berlusconi a conseillé à Leonardo de faire jouer Clarence Seedorf derrière les pointes, que sont Ronaldinho et Pato. Pensez-vous que ses suggestions peuvent faire mal au Milan?

     

    "Je ne connais pas personnellement Berlusconi. Je ne sais pas avec quelles intentions il fait ses suggestions et je ne connais pas le type de rapport qu'il a avec Leonardo. Je ne peux pas dire si l'entraineur du Milan est influencé par l'image publique de son président. Selon moi, Leonardo est un entraîneur avec des idées et, même si son président dit quelque-chose, les décisions seront toujours les siennes, même si demain Seedorf devait être aligné dans cette position sur le terrain. Les présidents payent pour se divertir: si le mien me disait que ça lui plairait de jouer avec Orlandoni, Zanetti, Materazzi ou d'autres encore ce ne serait pas un problème. Il peut me donner l'équipe complète que ça ne serait pas un problème pour moi, car à la fin c'est toujours moi qui décide. Si un président se divertit à faire ça, car c'est un supporter passioné et qu'il se divertit, ce n'est pas un problème, par ailleurs je ne vois pas pourquoi il ne le ferait pas étant donné que tous les autres l'ont déjà fait. J'aurais à rajouter que ceux qui payent ont encore plus le droit de le faire...".

     

    Au début de semaine, par exemple, Massimo Moratti a déclaré qu'il aurait peut-être falu être plus patient contre Bari. Quelques-uns y ont vu une petite critique envers vous...

     

    "Je ne l'ai pas pris comme tel. C'est une considération qui m'est passée outre. Le président peut toujours parler, c'est la même chose que j'ai répondu à propos des avis de Berlusconi. Tous les présidents ont le droit d'exprimer des opinions, après ça dépend toujours des entraîneurs, de comment ils réagissent. Moi, par exemple, je ne réagis absolument pas aux critiques car il a le droit dire de ce qu'il pense. Par contre, je pense qu'une des qualités d'un technicien est celle de ne jamais se faire influencer par quelqu'un: ni par la presse, ni de son propre président. A ce niveau là, sincèrement, je suis inflexible".

     

    A propos du cas Muntari, avez-vous vraiment reçu des menaces de la part de la communauté islamique?

     

    "(Il sourit)... Toi tu serais content de cela... S'il devait m'arriver quelque chose ça serait de votre faute (ndlr : il répète en montrant les journalistes). C'est la presse qui a changé mes propos. Après, si je m'en vais... toi tu ne m'oublieras jamais... Mais il ne vaut mieux jamais rigoler de ce genre de choses. Comme je l'ai rappelé avant, ma déclaration a été claire : le choix de Muntari n'est pas critiquable. Qu'est-ce que je peut dire de plus?".

     

    Mais avez-vous reçu des menaces?

     

    "Je ne sais pas".

     

    Changeons de sujet, cette semaine comment a été le volume du bruit des ennemis?

     

    "Normal. Le représentant numéro un de la Juve a été explicite: il s'est déclaré publiquement comme un ennemi, il ne s'est pas caché. C'est un ennemi avec de la personnalité, qui parle de manière claire, ça c'est encore mieux. Je vous donne un exemple: ça ne m'intéresse pas de savoir qui gagnera entre la Roma et la Juventus. Ce sont deux équipes qui lutteront pour le titre, ce sont deux formation au top et pour moi ça ne change rien si l'une ou l'autre gagne. Si Livourne et la Juve jouent, alors je préfère une victoire des toscans, mais si la Roma et la Juve jouent ça me laisse indifférent. Et je pense que la Juve devrait penser la même chose concernant le résultat du derby, vu que deux équipes qui lutteront pour le même objectif s'affrontent. Mais ce n'est pas comme ça: le représentant numéro un de la Juve a déclaré préférer la victoire du Milan. Cela me préoccupe seulement pour une chose: le championnat finit avec un match entre le Milan et la Juventus...".

     

    Est-ce vrai qu'il faudra deux ou trois mois pour voir la véritable Inter?

     

    "Il y a des entraîneurs qui demandent 5 ou 6 ans. Il y a des équipes en Europe qui ne gagnent rien depuis 5 ou 6 ans: des équipes avec des entraîneurs qui ont besoin de temps pour travailler et, saison après saison, le discours est toujours le même. Heureusement, moi j'ai été champion avec Porto, Chelsea et l'Inter dès la première année. L'excuse du temps ne convainc plus à partir du moment ou moi j'arrive à être champion dès la première saison: je ne peux pas demander du temps quand je suis le premier à arriver dans un club et à gagner directement. En fait, je ne demande pas trois, quatre ou cinq ans, seulement deux ou trois mois, mais seulement pour que l'équipe ait une évolution normale. Je le dis sans excuses. Je vous donne un exemple: imaginez que le transfert de Sneijder arrive et qu'il soit à disposition pour jouer 20 minutes durant le derby, ce serait sa première avec Eto'o et Milito, avec lesquels il n'a pas fait un seul entraînement. Dans le même temps, imaginez Pirlo, Gattuso, Ambrosini, Ronaldinho, Boriello et Pato: depuis combien de temps jouent-ils ensembles? Zambrotta, Nesta, Thiago Silva et Jankulovski: le brésilien n'a obtenu sa licence qu'au début de l'été, mais il a déjà travaillé avec eux pendant 4 ou 5 mois. Sur ces thèmes, nous ne pouvons pas faire de comparaisons de dynamique et d'automatismes entre l'Inter et le Milan. Et comment, du côté de l'Inter, Lucio et Samuel joueront ensembles pour la première fois, de toute façon Milito et Eto'o ont disputé peu de matchs ensembles. La comparaison, du coup, est valable seulement au niveau de la qualité. Mon équipe, en ce qui concerne la qualité, n'est inférieure à personne en Italie, ou mieux, elle a un niveau plus élevé par rapport aux autres. Cependant le temps c'est le temps. Lundi beaucoup d'internationaux partiront, nous aurons un match amical en Suisse samedi, mais nous aurons seulement six ou sept joueurs de l'équipe première, qui resteront ici à disposition avec des jeunes de la Primavera et des Allievi. Tous les internationaux reviendront vendredi avant Parme et le mercredi suivant nous aurons le match contre Barcelone, qui se présentera avec l'équipe de l'année dernière plus Ibrahimovic. Mais, je répète, nous affronterons les matchs avec l'envie de bien faire et de gagner, sans excuses".

     

    Pensez-vous que vous étiez un peu confus dimanche dernier contre Bari? Vous avez changé 3 fois de schéma de jeu...

     

    "Non, non. Peut-être que c'est vous qui avez fait un peu de confusion... Surement pas moi: je savais parfaitement ce que je faisais. Le losange était fermé, aucun jeu sur les côtés, aucune pression des défenseurs latéraux adverses. J'ai fait des changement afin de jouer avec trois joueurs en attaque pour essayer de mettre plus de pression sur les défenseurs latéraux adverses pour avoir plus d'amplitude dans le jeu. Ensuite nous avons opté pour une attaque avec quatre joueurs, nous avons marqués et avons eu la possibilité de doubler la mise, en mettant un homme devant le gardien qui était déjà assis... Si nous avions marqué probablement que nous aurions aussi mis le troisième et peut être le quatrième but et aujourd'hui vous seriez là à dire le contraire. Peut être que vous auriez dit que la décision de changer de schéma était une grande décision de pro, mais le foot est comme ça. C'est la même chose lorsque l'on parle avant ou après le match: notre propre opinion change entre avant et après, lundi c'est plus facile".

     

    La saison dernière, vous aviez dit que Davide Santon aurait aussi pu jouer au milieu de terrain. Le derby sera-t-il l'occasion de le voir évoluer dans cette zone?

     

    "Celui qui l'a écrit ou dit est un de ceux que j'ai vu sur les arbres. Il était très loin et je n'ai pas vu qui c'était, ils ont vu le travail de l'équipe... ils ont vu... (ndlr: il sourît). Le fait d'espionner est très commun dans le monde social, mais dans le monde du foot c'est une chose totalement nouvelle pour moi. C'est comme ça, les journalistes et les photographes cachés sur les arbres sont pour moi une chose nouvelle, mais maintenant que je l'ai découvert, ça ne me préoccupe plus. Quand j'ai essayé de mettre Santon au milieu de terrain je savais que, deux jours après, ce serait sorti dans la presse, et celui qui pose cette question sait que ce n'est pas une question innocente: il sait très bien ce que je veux dire".

     

    Pensez-vous que le calendrier est un peu pénalisant pour l'Inter à ce moment de la saison?

     

    "C'est une excuse que je ne veux pas utiliser. Je veux jouer et gagner samedi soir. Et quand nous affronterons le Barça champion d'Europe, je voudrai exactement la même chose: bien jouer et gagner. Et si nous ne gagnons pas, nous ne gagnons pas".

     

    La blague que vous avez fait sur Milan-Juventus veut-elle dire que l'on veut faire gagner le championnat à une de ces deux équipes?

     

    "Non, je ne sous-entend rien, seulement ce sont des équipes amies qui se soutiennent l'une et l'autre, c'est même la Juve qui supporte le Milan parce que les rossoneri n'ont absolument rien dit en réalité. Mais ce n'est pas mon problème".

     

    Est-ce que c'est vous qui avez décidé de donner le numero 10 à Sneijder?

     

    "Non, c'était le seul numero libre. Il y avait le 3 de Fachetti et le 10, et vu que le 3 est sacré et a été retiré, le 10 était libre et il l'a pris. Ensuite ça va bien pour un joueur qui a sa position sur le terrain, un grand talent, un joueur important qui a signé pour plusieurs années et qui restera longtemps dans cette équipe".

     

    Est-ce que ça vous a surpris que le Milan ait vendu Kakà pour une raison économique?

     

    "Le Milan a vendu Kakà et ce n'est pas mon problème, c'est celui du Milan. Mais ils l'ont vendu pour une somme énorme et je dois dire que sans argent ils ont eu un joueur qui est fondamentalement une structure dans une équipe. Sans argent ils ont acheté, entre guillemet, un nouveau Nesta. Ils ont fait un grand investissement sur Thiago Silva qui se trouvera dans les meilleurs joueurs dans peu de temps. Quand une équipe peut alligner Thiago Silva et Nesta au centre de la défense, elle a une sécurité, elle peut construire en sachant qu'elle a de la solidité. Le milieu de terrain est toujours le même et joue les yeux fermés avec Seedorf, Ambrosini, Gattuso, Flamini et Pirlo. En attaque, même sans acheter un super joueur comme Eto'o, ils ont plusieurs options importantes: Pato, Borriello, Huntelaar et Inzaghi. C'est une équipe très équilibrée qui jouera pour gagner les compétitions dans lesquelles elle se trouve. Elle peut gagner comme elle ne peut pas gagner, mais c'est une équipe qui a le potentiel pour le faire".

     

    Carlo Ancelotti vous manque-t-il un peu?

     

    "Carlo ne me manque pas, comme aucun entraîneur ne me manque. En général je ne suis pas ami avec mes collègues, il y a très peu d'entraîneurs qui sont amis avec moi, et ceux qui le sont sont ceux qui ont grandi avec moi, mais on parle là d'entraîneurs portugais. Tous les autres sont au même niveau, peut être qu'il y en a de plus ou moins sympathiques, mais c'est pareil".

     

    Êtes-vous content de Lucio?

     

    "Je suis super content de Lucio, il n'y a aucun problème".

     

    Quel effet ça vous fait d'affronter tout de suite Ibrahimovic en Champions League?

     

    "Affronter Ibra maintenant ou plus tard, c'est exactement pareil. Au moment où l'Inter était dans le deuxième chapeau, elle savait qu'elle devait affronter une équipe avec Ibra, Rooney ou Drogba. De toute façon, un grand attaquant devait venir à San Siro. C'est Ibra qui arrive et il connait parfaitement ses ex-coéquipiers, mais en même temps ses ex-coéquipiers le connaissent aussi très bien. Ce n'est pas un problème. Ce sera un grand match, un match fantastique. Je pense que tous les tifosi doivent être contents de commencer la Champions, pas contre Ibra, mais contre les Champions d'Europe en titre. Et ils doivent venir au stade pour supporter l'Inter".

     

     

    Rédigé par Randy, TanG, Didju222 & p-h08 (inter.it)


    Réactions & Commentaires

    Commentaires recommandés

    Un peu tendu le Mou, l' "affaire" Muntari est donc dû à une mauvaise interprétation de ses propos (pas étonnant) et il en veut vraiment aux journalistes. Pareil pour les reflexions sur sa tactique contre Bari il les remballe aussi sec et enfin sur les espions qui grimpent dans les arbres pour avoir des infos sur les entrainements tactiques.. ça fait un peu beaucoup pour Mou tu métonnes qu'il tire la tronche :bigrin:

     

    En tout cas ce début de saison va etre intense, le derby dès la 2eme journée et le Barca deja dans pas longtemps, 2 grosses affiches qui nous mettent deja la pression.

    Il ne nous donne pas beaucoup d'indications sur la compo pour ce soir, le cas Zanetti ça doit etre de l'intox, Muntari ça dépendra de son état de forme, tout ce qu'on sait c'est que Quaresma et Matrix sont écartés par choix.

    J'aime bien son état d'esprit en ce début de saison, il ne se cache pas et ne cherchera pas d'excuses en cas de mauvais résultat, meme s'il fait comprendre subtilement que son groupe n'a pas encore tous les automatismes nécessaires au contraire du Milan qui n'a pas subi beaucoup de changements.

     

    Bref vivement ce soir :nikel:

    Partager ce commentaire


    Lien vers le commentaire
    Partager sur d’autres sites

    B4TISTA

    Posté(e) (modifié)

    Meci pour la trad' les gars :nikel:

     

    J'imagines la tête de Mourinho en voyant les journaistes ans les arbres! en même temps je trouve ca logique qu'il essaye autre chose avec Santon! ce gamin doit jouer! perso, je remettrai Capitano au milieu, surtout que Cuchu est blessé, et Santon arrière gauche TITULAIRE.

     

     

    "Mais ce n'est pas comme ça: le représentant numéro un de la Juve a déclaré préférer la victoire du Milan. Cela me préoccupe seulement pour une chose: le championnat finit avec un match entre le Milan et la Juventus...". "

     

    ENORME! si on doit etre premier au terme de la 37ème journée, j'espere qu'on aura au moins 4 points d'avance sur notre dauphin en fin de saison les gars, parce que si c'est la juve, le milan n'hésitera pas à la laisser gagner pour ne pas nous voir avec notre 5 ème scudetto d'affilée, et vice versa si c'est le milan notre dauphin! :nazz:

    Modifié par B4TISTA

    Partager ce commentaire


    Lien vers le commentaire
    Partager sur d’autres sites

    des menaces de mort ces quoi cette histoires ? <_<

    Partager ce commentaire


    Lien vers le commentaire
    Partager sur d’autres sites

    Merci pour ce gros travail.

     

    Le milan part favori pour le match, a nous d'inverser la tendance

    Partager ce commentaire


    Lien vers le commentaire
    Partager sur d’autres sites

    Merci pour la traduction ;)

     

    Bonne interview même si il a pas dit grand chose sur Capitano, j'aurais voulu qu'il en dit plus

    Partager ce commentaire


    Lien vers le commentaire
    Partager sur d’autres sites

    Très gros travail bien fournit les gars, bravo !

     

    Je suis persuadé que Zanetti finira tout de même titulaire dans cette rencontre, car cela ne sera en aucun cas la même chose avec ou sans lui

    Partager ce commentaire


    Lien vers le commentaire
    Partager sur d’autres sites

    des menaces de mort ces quoi cette histoires ? <_<

     

    Lorsque Mourinho a fait sortir Muntari à cause du Ramadan certains l'ont pris comme une marque de non respect de la religion. 'Fin bref. Des débilités. Et apparemment Mourinho aurait été menacé de mort suite à ça.

    Partager ce commentaire


    Lien vers le commentaire
    Partager sur d’autres sites

    des menaces de mort ces quoi cette histoires ? <_<

     

    Lorsque Mourinho a fait sortir Muntari à cause du Ramadan certains l'ont pris comme une marque de non respect de la religion. 'Fin bref. Des débilités. Et apparemment Mourinho aurait été menacé de mort suite à ça.

    merci pfff :nazz: ....

    Partager ce commentaire


    Lien vers le commentaire
    Partager sur d’autres sites

    Des menaces de mort il va en recevoir plus que ça si Zanetti ne joue pas le derby :D

     

    Bravo à l'équipe traduction!

    Partager ce commentaire


    Lien vers le commentaire
    Partager sur d’autres sites

    Gros boulot pour l'interview les gars, fier de vous.

     

    Ce sera un grand match, un match fantastique. Je pense que tous les tifosi doivent être contents de commencer la Champions, pas contre Ibra, mais contre les Champions d'Europe en titre. Et ils doivent venir au stade pour supporter l'Inter".

     

    On sera là José! On sera là! :nikel:

    Partager ce commentaire


    Lien vers le commentaire
    Partager sur d’autres sites

    C'est impensable de ne pas faire jouer notre capitano, en tout cas moi je peux pas l'imaginer, la preuve encore lors du derby, c'est un monstre notre tracteur !

    Partager ce commentaire


    Lien vers le commentaire
    Partager sur d’autres sites

    Plus de 10 ans qu'il est avec nous et de plus en plus fort

    Partager ce commentaire


    Lien vers le commentaire
    Partager sur d’autres sites

    Pas très cool ces journalistes, toujours à ronger le moindre os qui traine !

     

    Bref toujours de bonnes réponses face aux questions, le mou sait ce qu'il a à dire^^

    Partager ce commentaire


    Lien vers le commentaire
    Partager sur d’autres sites



    Rejoindre la conversation

    Vous pouvez commenter maintenant et vous inscrire plus tard. Si vous possédez un compte, connectez-vous.

    Invité
    Unfortunately, your content contains terms that we do not allow. Please edit your content to remove the highlighted words below.
    Ajouter un commentaire…

    ×   Vous avez collé du contenu avec mise en forme.   Restaurer la mise en forme

      Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

    ×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

    ×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

    ×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.


  • 📣 Actualité de l'Inter

  • Derniers commentaires dans l'actualités de l'Inter

  • En ce moment sur le forum

  • 📈 Statistiques des membres

    14 008
    Total des membres
    Lucas lamblin
    Membre le plus récent
    Lucas lamblin
    Inscription
×
×
  • Créer...

Information importante

En naviguant sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies. Nous ajoutons des cookies sur votre appareil pour aider à améliorer votre expérience sur notre site. Consultez notre Politique de confidentialité. Vous pouvez choisir d’ajuster vos paramètres de cookie, sinon nous supposerons que vous êtes d’accord pour continuer...