Aller au contenu
×
×
  • Créer...
  • Supprimer les pubs

    Les publicités diffusées sur notre site le sont uniquement aux visiteurs non connectés. Créez votre compte maintenant ou connectez-vous pour bénéficier du site sans aucune publicité.

  • Serie A


    626 articles dans cette catégorie

    1. La Finale de la Coupe d’Italie retourne au Meazza

      13 ans après sa dernière édition milanaise, la Coupe d’Italie va retrouver le Stade Giuseppe Meazza. Si l’information n’est pas encore officielle, Calcio&Finanza nous informe que cette compétition disputée pour la dernière fois lors de la saison 2007/2008, sera quoiqu'il arrive de retour en Lombardie.
       

       
      "Ce retour est favorisé par le fait que l’Olimpico sera indisponible à partir du 18 mai 2021. La Finale est programmée le 19 mai 2021. Il est donc impossible de faire usage de ce stade qui accueille les rencontres de la Roma et de la Lazio étant donné que l’enceinte sera consignée par l’Uefa en vue du match inaugurale de l’Euro 2021 qui verra, le 11 juin, l’Italie défier la Turquie."
      Comme le rapporte le Corriere Dello Sport, "il y a eu une tentative de repousser la consignation du stade de 48 heures, mais il n’y a aucune marge de manœuvre possible."
      C’est également pour cette raison que quoi qu’il arrive, si le championnat est conclu le 23 mai comme programmé en ce moment, la dernière journée sera disputée, pour les équipes romaines, hors de leur base.
       
      ®Antony Gilles - Internazionale.fr

      5 commentaires
      724 vues
    2. Décisions arbitrales : La Juve est la plus avantagée de la saison 2020/2021

      Carlo Nesti s’est penché sur la balance positive et négative des décisions arbitrales de cette saison de Serie A 2019/2020.
       

       
      "L’arbitromètre est un système que j’ai inventé, il a été réalisé par Massimo Fiandrino. Il prend en considération les erreurs commises par les arbitres et les décisions incorrectes de la Var, selon la "Moviola del lunedì" de “La Gazzetta dello Sport”. Il s’agit d’un calcul suggestif mais aussi significatif car la Rosea évalue toutes les technologies adoptées par les principales chaînes de télévision italiennes. "
       
      Depuis la dernière journée de championnat, voici la situation pour le Grand 8 de la Serie A
       

       
      Erreurs favorables :
      Juve: 45 Inter: 30 Lazio: 28 Milan: 26 Fiorentina: 22 Roma: 16 Torino: 14 Napoli: 11  
      Erreurs défavorables :
      Torino: 40 Inter: 28 Fiorentina & Napoli : 27  Milan & Roma: 23 Juve: 21 Lazio: 12  
      La Juve a donc obtenu, sur base de cette balance, 24 faits de jeu en sa faveur, elle est suivie de la Lazio et ses 16 faits de jeu …. contre une différence de + 2 pour l’Inter.....
      Le décompte prend en compte les erreurs commises sur les buts, les penaltys, les hors-jeux et les exclusions. Au niveau des pénaltys, l’équipe qui en a obtenu le plus est la Lazio (18), suivi de la Juventus (14)
       
      ®Antony Gilles - Internazionale.fr

      22 commentaires
      970 vues
    3. La Serie A reprendra le 19 septembre 2020

      Une semaine de plus pour préparer la nouvelle saison et offrir une meilleure préparation. Telle est la décision du Conseil de la Lega qui a établi, ce lundi, que la Serie A 2020/2021 reprendrait le samedi 19 septembre 2020. Une décision que le Président Paolo Dal Pino soumettra au Conseil Fédéral.
       
      Révélations de la Gazzetta Dello Sport

       
      "Il existait un groupe de grandes équipes, la Juve, le Milan et l’Atalanta, qui auraient volontiers repris la compétition dès le 12 septembre, comme cela avait été précédemment proposé. Une hypothèse qui aurait permis d’aligner la Serie A avec les autres grands championnats du continent."
      Toutefois, la semaine en plus peut permettre aux clubs de se dédier librement au Mercato, sans engagement concurrentiel. En effet, le marché des transferts fermera officiellement le lundi 5 octobre.
      La fin de la saison glissera en conséquence au 23 mai, "sauf s’il est possible d’introduire dans le calendrier en cours d’élaboration un tour en milieu de semaine, auquel cas la compétition se terminerait une semaine avant : le 16 mai" une date qui satisferait la FIGC en vue du coup d’envoi de l’Euro 2021.
      Gagner cette semaine de reprise aura un impact sur la trêve hivernal, reprendre le dimanche 3 janvier 2021 semble être la certitude, à moins que d’ici-là soit trouver une solution alternative. "Si cette reprise réduira objectivement les longues vacances de Noël, la journée de championnat précédant Noël aura lieu le 23 décembre."
      Les journées en milieu de semaine devraient être au nombre de 5, dont trois réparties en octobre, novembre et fin mars sans oublier celle du mercredi 6 janvier.
      Le seul à ne pas adhérer à ce projet est, comme d'habitude, le Président du Napoli, Aurelio De Laurentiis, pour qui la reprise aurait dû avoir lieu soit le 26 septembre soit au  plus tard les 3 et 4 octobre. "Une solution impraticable étant donné l’Euro, le championnat n’aurait pas su terminer dans les délais"
       
      ®Antony Gilles - Internazionale.fr

      6 commentaires
      621 vues
    4. Franco Carraro : “Le Scudetto 98 est le seul obtenu à la suite d’une grave erreur arbitrale"

      Franco Carraro a été trois fois le Président de la FIGC, la Fédération Italienne de Football, en plus des postes occupés à la Lega Calcio et au Coni, le Comité Olympique Italien. Il a reconnu avoir commis des erreurs avant l’explosion du Calciopoli.
       
      Voici ses déclarations à "Il Fatto Quotidiano" où il s'est livré à Paolo Ziliani
       
      Est-ce que le scandale du Calciopoli a éclaté suite à votre intervention ?
      "En juin 2004, j’avais la certitude que Bergamo et Pairetto se devaient d’être remplacés, car la durée du mandat du Désignateur des arbitres, pour moi, ne devait pas être ultérieure à 5 années. Sans rien dire à personne, j’ai donc fait appel à Collina."
      "Je lui ai proposer d’arrêter d’arbitrer et de devenir le Désignateur unique à partir de la saison 2004-2005. Je lui ait aussi dit qu’un jour, il pourrait devenir Président Fédéral. Collina m’avait répondu négativement mais m’a informé qu’il se rendrait disponible pour la saison 2005-2006."
      "J’ai donc décidé d’être patient et j’ai commis une erreur fatale : Bergamo et Pairetto ont eu vent de mon initiative et tout s’est précipité. Ils ont consolidés leurs liens avec Moggi, bien au-delà de ce qui était permis, avec tout ce qui s’en est suivi. J’ai suivi mon intuition et malgré le non de Collina, j’ai changé de Désignateur des arbitres."
       
      Vous étiez Président de la Lega en 1997, ensuite de la Figc en 2001, A l’époque, le Calcio semblait englué dans de sérieux problèmes, mais l’impression ressentie est que vous, comme tous les autres, faisiez semblant de ne rien voir...
      "En réalité, jamais auparavant, il n’y avait eu cette alternance de clubs et cette répartitions des Scudetti. Pour moi, le seul Scudetto qui a été désigné suite à une grave erreur arbitrale est celui de la saison 1997-1998, le pénalty non assigné lors de Juventus-Inter."
       
       
       
      Lors des interceptions téléphoniques, n’étiez-vous pas surpris que les désignateurs favorisaient toujours un peu trop la Juve ? Était-ce normal ?
      "Comme je l’ai dit, à un certain moment, la situation a empiré. A la veille d’un match important, Roma-Juve, j’ai appris que l’arbitre désigné, Trefoloni, était malade et cela m’avait inquiété, car à son poste, on ne pouvait envoyer qu’un parmi les meilleurs, Racabulto. Et j’ai dit à Bergamo : "S’il y a le moindre doute, je vous recommande de ne pas favoriser la Juve." Et au lieu de cela, il y a eu un Roma-Juve qui s’est terminé dans la polémique 1-2."
      "J’ai appelé Bergamo et je lui ai dit "Mais alors, vous me prenez pour une bite" Je peux vous dire ça, ce n’est pas une belle image ?  En fait, cette fois-là, j’étais furieux, la Var n’existait pas et il y avait une faute à la limite de la surface de la réparation, c’était donc un coup-franc et personne n’avait protesté."
      "L’arbitre désignait le point de penalty et je devenais bestial devant la télévision, les déclarations ont volé haut avec Bergamo."
       

       
      Est-ce possible qu’en Serie A, il n’y avait qu’un seul arbitre sur qui se fier : Collina ?
      "Non, il y en avait d’autres, mais il était très populaire et écouté, de Trento à Argrigento, Collina était vu comme un arbitre sans arrière-pensée."
       
      Nous n’avons pas fait référence aux interceptions que le Parquet de Turin avait et qui semblait être restées enfermées dans un tiroir...
      "C’est faux. En février 2006, Marcello Maddalena m’a demandé à le rencontrer. Nous étions à Rome où nous nous sommes rencontrés à l’Antimafia. Le parquet de Turin m’avait dit avoir procédé à une longue enquête où la Juventus était impliquée."
      "Rien de répréhensible n’avait été trouvé au niveau criminel, l’enquête avait été clôturée et le matériel avait été remis à la FIGC pour analyser si des comportements de certains membres avait violé l’esprit de loyauté et d’équité sportive. En ce qui concerne le principe de la séparation des pouvoirs, j’avais remis le jour même au Procureur Palizzi tous les documents, ce n’était pas à moi de les examiner."
       
      Et finalement vous êtes acquitté...
      "La justice pénale et sportive, sans oublier la Cour des Comptes, ont établi que mon comportement avait été correct. Je reconnais tout de même une défaite : Le Calciopoli a fait perdre toute crédibilité au Calcio, qui est un sport pour tous et je reconnais avoir commis des erreurs."
       
      ®Antony Gilles - Internazionale.fr

      3 commentaires
      748 vues
    5. Atalanta 0-2 Inter : L’Inter, première Dauphine de la Juve

      Terminer le championnat de la meilleure des façons face à la révélation de la saison. Tel était l’objectif pour l’Inter qui a terrassé l’Atalanta sur ses terres.
       

       
      Il n’aura fallu que 51 secondes pour ouvrir le score des œuvres d’une tête de ce diable de Danilo D’Ambrosio. 20 minutes plus tard, Ashley Young qui connait une seconde jeunesse tuait la Dea d’un superbe tir à l’entrée de la surface de la réparation.
      Ce résultat permet aux Nerazzurri version 2019/2020 d’égaler le résultat de ses illustres aînés détenteurs du Triplé avec 82 points, à un seul petit point de la Juventus.
      Dans un match contrôlé, l’Inter aura pris la mesure de son adversaire avant de voir, quelques minutes plus tard son entraîneur exploser en plein vol en conférence d’après match.
       
      Quel bilan tirez-vous de cette saison 2019/2020 ô combien particulière ?
       
      Tableau Récapitulatif
      Résumé vidéo
       
       
      Atalanta 0-2 Inter
      Buteur(s):  51" D’Ambrosio, 20’ Young
       
      Atalanta: 95 Gollini (5’ 57 Sportiello); 2 Toloi, 3 Caldara, 19 Djimsiti; 21 Castagne (61’ 33 Hateboer) 15 De Roon, 11 Freuler (61’ 18 Malinovskyi), 8 Gosens; 10 Gomez (91’ 20 Da Riva), 88 Pasalic (61’ 9 Muriel); 91 Zapata
      Banc: 31 Rossi, 4 Sutalo, 5 Tameze, 7 Czyborra, 16 Guth, 22 Bellanova, 90 Colley
      T1: Gasperini

      Inter: 1 Handanovic; 2 Godin, 6 De Vrij, 95 Bastoni (77’ 37 Skriniar); 33 D'Ambrosio (77’ 34 Biraghi), 23 Barella (90’ 24 Eriksen), 77 Brozovic, 5 Gagliardini, 15 Young (90’ 11 Moses), 9 Lukaku, 10 Lautaro Martinez (71’ 7 Sanchez)
      Banc: 27 Padelli, 46 Berni, 13 Ranocchia, 20 Borja Valero, 30 Esposito, 32 Agoume, 87 Candreva
      T1: Conte
       
      Arbitre: Giacomelli
      Var: Nasca
      Averti(s): De Vrij (I), Djimsiti (A), Toloi (A), Brozovic (I), Handanovic (I)
      Expulsé(s) : /
       
      ®Antony Gilles – Internazionale.fr

      3 commentaires
      479 vues
    6. Gasperini : "L’Inter de Conte est la seule équipe capable…"

      Gian Piero Gasperini, qui ne porte pourtant pas l’Inter dans son cœur, s’est livré sur la situation explosive du Club de la Viale Della Liberazione à "Radio Anch’Io Sport’" sur Radio 1.
       

       
      "Non, je ne sais rien, moi aussi j'observe cette situation. C’est difficile de s’exprimer de l’extérieur. Ma rencontre avec Conte a été très cordiale, j’ai reçu des compliments de sa part, que j’ai rarement reçu de la part d’un collègue."
      "J’espère que les choses pourront se résoudre, l’Inter est actuellement la seule équipe capable de faire chuter la Juventus de son trône. Le partenariat Inter-Conte est le plus accrédité. Je crois que Conte a fait un très grand travail, il est arrivé en fin de saison comme nous le sommes un peu tous : à court d’énergie."
       
      Comprenez-vous cette inquiétude de la part de l’ancien entraîneur de l’Inter ?
       
      ®Antony Gilles - Internazionale.fr

      9 commentaires
      979 vues
    7. Serie A 2020-2021, le projet dévoilé

      La pandémie du Covid-19 a contraint chacun et chacune à revoir ses habitudes, cela vaut pour chaque être humain situé n’importe où sur le globe, mais également pour les différentes institutions sportives.
       
      Comme le révèle le Corriere dello Sport, la Serie A est frappée également de plein fouet. Celle-ci est tout de même parvenue à élaborer un "calendrier" afin de pouvoir proposer une saison de la façon la plus équitable possible.
      Il va de soi que la thématique relatives aux jugements des arbitres de la Botte n’entre nullement en ligne de compte...
       
      19 septembre 2020
      "Avec une semaine de retard, mais avec le même format et sans playoff. Le prochain championnat de Serie A devrait reprendre à partir du 19 septembre et non le 12. Certains souhaiteraient aussi le repousser jusqu’au 26 septembre ou au 3 octobre, mais si tel serait le cas, il n’y aurait plus de fenêtre disponible pour disputer les 38 journées et il y aurait également un manque d'événements télévisuels pour le mois de septembre."
       
       
      Trêve hivernale
      "La compétition pourrait reprendre le 2-3 janvier, l’autre hypothèse était de jouer les 27 et 30 décembre, mais cette demande n’a pas fait l’objet de consensus. La pause de Noël ne serait plus de deux semaines, mais d’au maximum 9 à 10 jours, dont 5 de vacances et quasiment tout autant pour la reprise des entraînements."
       
      Pas de Play-Off
      "Non, il n’y aurait pas de changement de format… Cela aurait eu un impact inévitable sur le nombre de match à disputer. Cela aurait également violé les termes des contrats signés avec les diffuseurs, 380 matchs sont prévus."
       
      Le tout bien sûr en espérant éviter une seconde vague mondiale de la Pandémie…. Validez-vous cette nouvelle approche ?
       
      ®Antony Gilles - Internazionale.fr

      1 commentaire
      1,6k vues
    8. Serie A : Reprendre le 12 septembre serait de la folie

      A son arrivée à l'Hôtel Hilton où il était présent pour l'AG de la Ligue, le président de Naples Aurelio de Laurentiis a eu l'occasion de parler aux journalistes:
      "Gravina m'a toujours dit que ce serait une folie de reprendre le 12 Septembre parce que fin août, il y a déjà les trêves internationales et en plus, les clubs les plus importants, sans lesquels la Serie A ne serait même pas considérée, auront joué la Champions League et l'Europa League durant ce mois."
      "Il faudra ensuite donner 10 jours de repos aux footballeurs. Quand aurons-nous l'opportunité de faire le stage de pré-saison ? Les employés doivent être des employés et les chefs d'entreprises des chefs d'entreprises. La politique doit suivre ses chefs d'entreprises parce que si la politique ne pense pas à l'économie, elle prendra l'eau".
      La reprise de la Serie A risque de se faire désirer...

      0 commentaire
      460 vues
    9. Inter 2-0 Napoli: "L'Inter déguste la Napolitaine"

      Dans le cadre de la 37ème et avant dernière journée de Serie A, l’Inter s’est imposée 2-0 pour son dernier match à domicile face au Napoli.
       

       
      Danilo D’Ambrosio ouvrant la marque à la 11’ de jeu suite à une belle remise de Cristiano Biraghi. Dans un match très équilibré où chaque équipe aura l’opportunité d’inscrire un but, l’Inter parviendra cette fois à tuer le match et mettre fin aux espoirs de l’équipe entraînée par Gennaro Gattuso, à la 74’ suite à une très remarquable action en solitaire de Lautaro Martinez qui, à 20 mètres de distance, ne laisse aucune chance à Meret.
      L’Inter, après s’être offert deux "Finales" ces dernières années pour la 4ème place, s’apprête à présent à défier l’Atalanta, à Bergame, pour terminer cette saison particulière en qualité de Dauphin de la Vieille Dame. Le match aura lieu ce samedi 1er août à 20h45.
       
      Tableau Récapitulatif
       
      Résumé Vidéo
       
       
       
      Inter 2-0 Napoli
      Buteur(s): 11’ D’Ambrosio, 74’ Lautaro Martinez
       
      Inter: 1 Handanovic; 33 D'Ambrosio, 6 De Vrij, 95 Bastoni; 87 Candreva (60’ 2 Godin), 77 Brozovic, 23 Barella, 34 Biraghi (80’ 15 Young); 20 Borja Valero (89’ 24 Eriksen); 9 Lukaku (89’ 11 Moses), 7 Sanchez (60’ 10 Lautaro Martinez)
      Banc: 27 Padelli, 46 Berni, 11 Moses, 13 Ranocchia, 24 Eriksen, 30 Esposito, 31 Pirola, 32 Agoume, 37 Skriniar
      T1: Antonio Conte
       
      Napoli: 1 Meret; 23 Hysaj (84’ 2 Malcuit), 19 Maksimovic, 26 Koulibaly, 6 Mario Rui (65’ 31 Ghoulam); 12 Elmas, 4 Demme, 20 Zielinski (65’ 5 Allan); 21 Politano, 99 Milik (84’ 7 Callejon), 24 Insigne
      Banc: 25 Ospina, 27 Karnezis, 8 Fabian Ruiz, 11 Lozano, 13 Luperto, 22 Di Lorenzo, 34 Younes, 68 Lobotka
      T1: Gennaro Gattuso
       
      Arbitre: Valeri
      Var: Irrati
      Averti(s): Sanchez (I), Brozovic (I), Barella (I), Conte (I), Biraghi (I), Lozano (N)
      Expulsé(s) : /
       
      ®Antony Gilles - Internazionale.fr

      4 commentaires
      703 vues
    10. Nike Flight Serie A est le ballon officiel de la Serie A 2020/2021

      Nike Flight Serie A sera utilisé dès la saison prochaine pour les matchs de championnat de Serie A, pour la Coupe d’Italie, la Super Coupe d’Italie et les compétitions en Primavera.
       
       

       
      Le nouveau ballon, marqué du logo bien visible de la Serie A, est caractérisé par des rainures bleues et jaunes sur fond blanc.
      La célèbre virgule et les autres détails relatifs au ballon en lui-même sont repris en couleur rouge.
       

       
      Nike Flight présente un design révolutionnaire, un résultat de huit années de recherche pour améliorer la stabilité dans l’air de ce ballon destiné au football, conçu par le Nike Equipment Innovation Lab.
      La nouvelle technologie aérodynamique Nike AerowSculpt, grâce aux rainures présentes sur toute la superficie du ballon réduit les oscillations et garantie une trajectoire 30% plus stable comparé au dernier ballon proposé et utilisé par Nike.
       

       
      Le design comporte également l’encre 3D Nike ACC (All Conditions Control) qui garantira une adhérence optimale dans des conditions sèches et humides. L’encre a également été utilisée dans la création des micros-volets qui optimiseront davantage la stabilité aérodynamique.
       

       
      Ce ballon est disponible depuis le 23 juillet sur le site officiel de Nike et chez ses revendeurs agréés
       
      Le Saviez-Vous ?

       
      Nike Flight fera également les bons jours de la Premier League et du championnat russe.
       
      ®Antony Gilles - Internazionale.fr

      8 commentaires
      570 vues
    11. Vers une Serie A 2020/2021 inédite ?

      Gabriele Gravina, le Président de la Fédération italienne de football, la FIGC, se montre très préoccupé à l’idée de débuter la nouvelle saison après la mi-septembre. Si tel est le cas, il est plus que probable que la prochaine édition sera historique à plus d’un titre... La Juve réalisera t-elle la passe de 10 ou sera t-elle destituée de son piédestal par son ennemi-juré ?
       
       
      Révélation du Corriere Della Sera
       
      En ce moment, plus qu’un projet, il y a une idée à ne pas sous évaluer si la Serie A venait à devoir reprendre après le 12 septembre.
      En effet, ces derniers jours, la FIGC a contacté les trois ligues : la Serie A, la Serie B et la Lega Pro. Dans ce courrier, le Président a invité les trois institutions à lui communiquer très rapidement les dates de reprise des nouveaux tournois.
      La Serie A avait, à la base, trouvé un accord pour le second week-end de septembre, comme cela se produira en Angleterre et en Espagne. Mais ces derniers temps, plusieurs présidents de club, à commencer par De Laurentiis du Napoli, ont demandé à repousser la reprise au 3 octobre.
      Ce jeudi, le Conseil de la Ligue, voire même l’Assemblée, devra se pencher sur la question... Gravina restant en phase d’attente: "Il est utile d’avoir un calendrier qui consentira la régularité de l’activité tout en permettant à Mancini de se préparer pour l’Euro."
      Et en pensant à l’Euro, l’idée serait de libérer quelques dates de cette saison:
      "Le Conseil Fédéral, grâce au décret Rilancio, a le pouvoir de changer le format de la compétition. Lors de la réunion qui se tiendra le 4 août, on parlera de ces dates. Gravina n’entend pas aller à la confrontation avec l'industrie du ballon rond, mais les temps sont court et "nous sommes déjà très en retard".
       
       
      Futur compliqué

       
      Si le championnat ne viendrait pas à reprendre le 12 septembre, voir au plus tard le 19 septembre, il n’y aurait plus de fenêtre suffisante pour offrir une compétition à 38 journées. La seule possibilité d’y parvenir serait de renoncer à la semaine de "repos" programmée entre les fêtes de fin d’année.
      En cas de report du début de la compétition, Gravina pourrait accélérer la révolution et l'on se dirigerait donc vers une Serie A composée de la façon suivante :
      5 groupes de 4 équipes ou 2 groupes de 10 équipes Les 12 premiers passeraient dans les play-off Les 8 derniers dans les play-out  
      Valideriez-vous cette compétition ?
       
      ®Antony Gilles - Internazionale.fr

      9 commentaires
      1,4k vues
    12. L’Inter "libérée délivrée" de Luciano Spalletti ?

      Luciano Spalletti pourrait très prochainement retrouver un banc d’entraîneur en Serie A.
       
      Une information de Calciomercato qui, si elle vient à se concrétiser, permettra à l’Inter de ne plus avoir à payer dans le vide, les émoluments du natif de Certaldo, soit un total d'environ 9 millions d'euros brut : "Roma-Fiorentina, le duel entre les deux équipes qui songent à Luciano Spalletti."
      La Viola pourrait lui confier le banc occupé par Iachini, qui malgré le maintien se verra difficilement confirmé. La Roma, si la nouvelle propriété vient à prendre la décision de remercier Fonseca, pourrait décider de changer pour un entraîneur qui plait énormément à Baldini.
      L’Inter espère que Luciano recevra l’offre juste, ce qui lui permettrait de mettre un terme au contrat courant jusqu’en juin 2021.
       
      ®Antony Gilles - Internazionale.fr

      7 commentaires
      1,1k vues
    13. Genoa 0-3 Inter: score fleuve pour match moyen

      C'est avec le trio Eriksen - Lukaku - Martinez que nous nous présentons au Marassi, pour défier le Genoa 17è, qui dispose d'une petite marge sur Lecce pour se sauver. Antonio Conte effectue de nombreux changements dans la rotation depuis le match mercredi contre la Fio. Biraghi et Moses remplacent Young et Candreva notamment.
       
      Les débats commencent doucement avec des actions timides de part et d'autres. Il faut attendre la 34' pour voir Lukaku, bien en jambe hier soir, ouvrir le score. Il se débarrasse de Zapata, qui pensait certainement avoir une faute, et réceptionne le bon centre de Biraghi pour placer une tête imparable à bout portant (0-1). Alors que le Genoa ne se signale que sur coup de pied arrêté, l'arbitre met fin à cette première période poussive.
       

       
      La seconde se tient aussi sur un rythme assez lent. Nous dominons toujours les débats mais sans véritablement être dangereux. Les deux équipes semblent physiquement épuisées, et les déchets techniques sont au rendez vous. Antonio Conte fait alors un triple changement pour revigorer le groupe (64'). A la 82', Moses dépose Criscito et centre parfaitement pour Alexis Sanchez rentré vingt minutes avant, qui place une reprise sous la barre. Perin ne peut rien faire (0-2). L'équipe déroule, fait la passe à dix tandis que le Genoa ne joue quasiment plus. A la 93', Lukaku en contre attaque inscrit son doublé après avoir éliminé Romero de fort belle manière (0-3). Une belle fin pour cette rencontre à la qualité de jeu plus que moyenne, tant les deux équipes semblent physiquement à bout.
       
      Nous sommes donc de nouveau second pour aborder la dernière ligne droite. Nous accueillons le Napoli mardi soir (sans Gagliardini suspendu) alors que dimanche nous partirons à Bergame défier l'Atalanta. Un dernier sprint pour ensuite tenter de faire un parcours en Europa League.
       

       
      Tableau Récapitulatif
      Résumé vidéo
       
       
      GENOA 0-3 INTER
      Buteurs: Lukaku (34' & 90'+3), Sanchez (82')
       
      Genoa: 1 Perin ; 5 Goldaniga, 17 Romero, 2 Zapata ; 32 Ankersen (76' Ghiglione), 15 Jagiello, 85 Behrami (59' Schone), 65 Rovella (76' Destro), 4 Criscito ; 30 Favilli (70' Pandev), 99 Pinamonti
      Banc: 13 Ichazo, 22 Marchetti, 3 Barreca, 14 Biraschi, 16 Eriksson, 18 Ghiglione, 19 Pandev, 20 Schone, 23 Destro, 24 Bianchi, 29 Cassata, 55 Masiello
      Coach: Davide Nicola
       
      Inter: 1 Handanovic ; 37 Skriniar (64' D'Ambrosio), 13 Ranocchia, 2 Godin (84' Young) ; 11 Moses (84' Candreva), 77 Brozovic, 5 Gagliardini, 34 Biraghi ; 24 Eriksen (64' Valero) ; 9 Lukaku, 10 Lautaro (64' Sanchez)
      Banc: 27 Padelli, 46 Berni, 6 de Vrij, 7 Sanchez, 15 Young, 20 Borja Valero,  30 Esposito, 31 Pirola, 32 Agoumé, 33 D'Ambrosio, 87 Candreva, 95 Bastoni
      Coach: Antonio Conte
       
      Arbitre: Massa
      Var: Irrati
      Avertis: Criscito, Romero ; Gagliardini, Ranocchia, Handanovic
      Expulsé(s): /
      Affluence: Huis-Clos – Covid 19
       
       
       
      ®gladis32 - internazionale.fr
       

      3 commentaires
      902 vues
    14. Pourquoi l'Inter doit viser la seconde place

      Malgré les commentaires limites d'Antonio Conte selon lesquels "la deuxième place n’est que le premier perdant", l’Atalanta a complètement raison de viser une deuxième place, selon la Gazzetta dello Sport.
      L'article met en évidence trois raisons pour lesquelles Gian Piero Gasperini travaille dur pour terminer deuxième, devant l'Inter et la Lazio de Simone Inzaghi. La première est que ce serait un exploit historique pour la Dea, qui n'a jamais fait mieux que 3e, un record établi l'an dernier. La deuxième est qu'il est également impressionnant de terminer deuxième derrière une équipe comme la Juventus, compte tenu de leurs ressources et de leur "large soutien". La dernière raison est que cela montrerait qu'un outsider peut rivaliser avec les plus grandes équipes et que le club gagnerait plus grâce à une deuxième place. Conte a été largement critiqué pour ses commentaires, et l'Inter travaillera toujours dur pour obtenir le maximum de points des matchs restants, la deuxième place étant toujours le but.
      En plus de l'aspect sportif, terminer deuxième au lieu de quatrième pourrait permettre aux Nerazzurri de gagner environ 15 M€ de plus. La position finale du club aura un impact sur les revenus futurs, en raison des quotas selon lesquels vous gagnez plus en fonction de votre place finale au fil du temps, d'une valeur d'environ 5%, et pour les cinq dernières années, une valeur d'environ 10%. Il faut également prendre en compte les gains de la Champions League, car la place finale d’une équipe dans son championnat peut lui permettre de gagner plus, passant de 40% de plus pour les vainqueurs à 10% de plus pour la quatrième place.
      Compte tenu de tout, la différence entre terminer deuxième et terminer quatrième serait d'environ 15 M€. Les Nerazzurri seraient alors en mesure d'investir ces gains pour le mercato, donnant à Conte une équipe plus forte dans l'ensemble.
       

      5 commentaires
      1,1k vues
    15. De Vrij : "Nous payons cher nos erreurs"

      Stefan est toujours présent, élégant des pieds à la tête, que ce soit en défense ou en attaque. Il a une fois de plus démontré son talent devant le but, lors du match nul contre la Roma en inscrivant son quatrième but en Serie A cette saison.
      Notre Hollandais volant est un des quatre défenseurs centraux dans les 5 grands championnats Européen à avoir inscrit 2 buts minimum lors des quatre dernières saisons aux cotés de Nathan Aké, Sergio Ramos et Leonardo Bonucci.
      Autre statistique intéressante : depuis la saison 2016/17, Sergio Ramos est le seul à avoir inscrit plus de buts que lui (28 pour 14) parmi tout les défenseurs centraux des 5 grands championnats.
      Un but qui n'efface pas les regrets de ne pas avoir ramené les 3 points de l'Olympico, comme il le confie au micro d'Inter TV :
      "Je suis heureux des compliments du patron. Aujourd'hui nous avons ouvert le score et on s'est débrouillé pour égaliser à la fin, c'est une preuve de caractère. Nous avons encore du travail sur beaucoup d'aspects et c'est ce que nous comptons faire."
      "Nous aurions pu faire plus en terme de possession. Peut-être que nous forçons trop les choses par moment et c'est de là que leurs buts sont venus, en profitant de notre désorganisation après une perte de balle au milieu du terrain. Malheureusement ils en ont vraiment profité ce soir. Il reste encore du travail à faire."
      A propos des statistiques positives : "J'essaye toujours d'aider l'équipe dès que je le peux et je suis heureux d'avoir pu le faire en inscrivant un but aujourd'hui. Mais je ne suis pas satisfait du résultat, nous somme venus ici pour gagner et nous n'avons pas réussi: nous sommes déçus. Ça fait mal... Ça fait mal pour toute l'équipe mais spécialement pour nous les défenseurs et gardiens. Dernièrement nous payons cher nos erreurs et c'est une grosse source de regrets pour nous."
       

      8 commentaires
      1k vues
    16. Roma 2-2 Inter: nul arraché au bout de l'ennui

      La fatigue commence vraiment à se faire sentir. A Rome hier soir, le 3-5-2 de Conte a fait face au 3-5-2 de Fonseca. Résultat, les deux schémas se sont annulés pour nous donner un match nul 2-2, assez fastidieux à suivre. Pas aidé non plus par Di Bello, l'arbitre du jour.
       
      Le premier quart d'heure est en faveur de la Roma, qui a failli marquer sur corner après un raté d'Handanovic. Mais c'est de Vrij de la tête qui ouvre le score, après un corner travaillé de Sanchez, 0-1. Nous avons la possibilité de prendre le large mais Brozovic se loupe face à Pau Lopez. La rencontre est fastidieuse, des deux côtés, même si physiquement les joueurs romains semblent plus frais. C'est juste avant la pause qu'ils réussissent à égaliser, alors qu'ils prenaient d'assaut depuis dix minutes notre défense. Y a-t-il faute sur Lautaro à l'origine de l'action ? Qu'importe le résultat est là, Spinazzola ne s'est pas fait prier pour tirer et voir sa frappe déviée par un Skriniar un peu perdu. Mi-temps 1-1.
       
      A la reprise, c'est encore la Roma qui prend les choses en main. Alors que Lautaro Martinez voit son but refusé pour cause de hors jeu (justifié), trois minutes après Mhkitaryan profite d'un coup de billard dans notre défense pour crucifier Handanovic à bout portant (2-1). S'en suit une partie fade, où les deux équipes ne semblent pas en mesure de mettre en place un schéma de jeu valide. Nous vous laissons juge pour la main (ou non) sur le coup franc d'Eriksen.
       

       
      A cinq minutes du terme, Skriniar et Moses mettent la pression sur Spinazzola. Ce dernier, dans sa surface, s’emmêle les pinceaux et provoque un penalty sur le nigérian. Les images parlent d'elles mêmes... Lukaku entré en jeu une dizaine de minutes plus tôt n'en demandait pas tant, convertit le penalty (2-2).
       

       
      Un 2-2 insipide, sans inspiration, pas loin d'être à bout physiquement pour certains. Il faudra pourtant bien récupérer puisque c'est la Fiorentina qui approche, mercredi à 21h45.
       

       
       
      Tableau Récapitulatif
      Résumé vidéo
       
       
       
      ROMA 2-2 INTER
      Buteurs: 15' de Vrij & Lukaku 88' (pen.) ; 45+1 Spinazzola & 57' Mkhitaryan
       
      Roma: 13 Lopez ; 23 Mancini, 41 Ibañez (6 Smalling 74'), 11 Kolarov ; 25 Bruno Peres, 42 Diawara (4 Cristante 69'), 21 Veretout, 37 Spinazzola ; 7 Pellegrini (8 Perotti 84'), 77 Mkhitaryan (31 Perez 84') ; 9 Dzeko
      Banc: 63 Fuzato, 2 Zappacosta, 14 Villar, 15 Cetin, 17 Ünder, 19 Kalinic, 27 Pastore, 99 Kluivert
      Coach: Paulo Fonseca
       
      Inter: 1 Handanovic ; 37 Skriniar, 6 de Vrij, 95 Bastoni (33 D'Ambrosio 82') ; 87 Candreva (11 Moses 67'), 23 Barella, 5 Gagliardini (24 Eriksen 69'), 15 Young (34 Biraghi 67') ; 77 Brozovic ; 7 Sanchez, 10 Lautaro (9 Lukaku 67')
      Banc: 27 Padelli, 46 Berni, 2 Godin, 13 Ranocchia, 20 Borja Valero, 30 Esposito, 32 Agoumé
      Coach: Antonio Conte
       
      Arbitre: Di Bello
      Var: Guida
      Avertis: Barella ; Pau Lopez
      Expulsé(s): /
      Affluence: Huis-Clos – Covid 19

       
       
      ®gladis32 - internazionale.fr

      23 commentaires
      1,6k vues
    17. Scudetto : L’Inter toujours en course ?

      Victorieuse sur la Spal, 4-0, l’Inter est incroyablement revenue sur la Juventus qui voit actuellement son avance au classement fondre comme neige au soleil.
      Si les Bianconeri ont une main sur le Scudetto, la Gazzetta Dello Sport nous propose d’incroyables dénouements en faveur du dauphin qui, dans les tout derniers mètres, pourrait être l’auteur d’un couronnement plus qu’improbable.
       

       
      Lors de ces huit dernières saisons, lorsque la Juve avait remporté le titre, l’Inter, à la même période que celle de cette saison, proposait des écarts sibériens : de -18 en 2015-2016 à -34 en 2013-2014.. .de quoi attraper un coup de chaleur.
      A présent et même si le Scudetto ne serait pas remporté, l’Inter est de retour dans le sillage de la Juve et elle peut lancer, même avec un désavantage de quelques mètres, son sprint. Bien sur, il faudra un "alignement des étoiles" dans le style de Giuseppe Saronni lors de son titre mondial en 1989 à Goodwood... mais cela peut arriver.
       

       
      Le passé regorge d’une mine d’exemples difficile à reproduire, mais même s'il propose des équipes et des situations toutes différentes, il ne change pas pour autant en substance. Les interistes les plus jeunes ne se souviennent plus de la remontée de l’équipe dirigée par Gianni "Robiolina" Invernizzi qui avait été appelé à prendre le banc de l’Inter en novembre 1970 par les Sénateurs Mazzola, Corso, Boninsegna et Facchetti après le crac d’Heriberto Herrera : une remontée qui aura permis, en toute toute fin de saison, de remporter le Scudetto aux dépends Milan.
      Comment oublier ensuite le printemps 2000 avec la Juve d’Ancelotti qui avait 9 points d’avance sur la Lazio à 8 journées de la fin et qui a vu le Scudetto être cousu sur le maillot des Biancocelesti ? L’année précédente, en 1999, c’était le Milan Ac, en désavantage de 7 points à 7 journées de la fin qui venait prendre le meilleur sur cette même Lazio entraînée par Eriksson.
      En somme, l’Inter a des raisons matérielles pour espérer, même si le calendrier de la Juve est vraiment bien plus abordable, avec dans l’ordre : La Lazio, l’Udinese, la Sampdoria, Cagliari et la  Roma, contre la Roma, la Fiorentina, le Genoa, Napoli et l’Atalanta pour les Nerazzurri.
       
      Croyez-vous en l’impossible ?
       
      ®Antony Gilles - Internazionale.fr

      29 commentaires
      1,6k vues
    18. Lorenzo Pirola : "Des U14 à l'équipe première, un rêve devenu réalité."

      Parmi les faits marquants de la raclée reçue par SPAL sur leur propre terrain, en dehors d'une victoire confortable pour les Nerazzurri qui les renvois à la deuxième place du classement, il y a eu les débuts de Lorenzo Pirola.
       
      Né en 2002, le défenseur Interiste exprime sa joie d'avoir fait ses débuts ce soir après avoir gravi les échelons de l'Inter Elite Academy:
      "Je ressens un tas d'émotions, je supporte l'Inter depuis tout petit. J'ai commencé mon voyage avec les U-14 et ça a toujours était mon rêve de débuter sous ce maillot."
      "C'était une soirée riche en émotions. Depuis juillet dernier, quand j'ai été appelé avec l'équipe première, ça a toujours été mon but de continuer à m'améliorer et je suis vraiment content d'avoir fait mes débuts en Serie A à seulement 18 ans."
      "J'ai appris que l'on doit savoir garder son calme, même si ce sont vos débuts. Et que vous devez essayer et prendre du plaisir le plus possible et ne pas vous embrouiller. Vous devez agir comme si tout était normal. Mes prochains objectifs ? Continuer de grandir en tant que joueur et me battre pour ma place dans l'équipe."

      10 commentaires
      963 vues
    19. Spal 0-4 Inter : victoire logique contre la lanterne rouge

      Les matchs s’enchaînent en ce mois de juillet. L'Atalanta ayant gagné mardi, la victoire était impérative pour reprendre cette seconde place. C'est mission accomplie dans une rencontre à sens unique contre la Spal, à 99% assurée de descendre en Serie B.
       

       
      C'est une histoire de montant pour débuter. D'abord Brozovic sur une tentative de loin, puis Petagna sur la transversale d'Handanovic, pour leur seule véritable action de la première période. Une alerte qui n'affole cependant pas nos joueurs. C'est à la 37' que Candreva, totalement oublié à droite, trouve le chemin des buts, après une belle remontée de balle de l'équipe. Juste avant la pause, la SPAL pense avoir un pénalty mais l'arbitre du soir, M.Giua, ne leur offrira pas cette joie. Mi-temps.
       

       
      La reprise repart sur les mêmes bases, une totale domination de l'Inter face à une équipe adverse apathique. Biraghi récupère un ballon à l'entrée de la surface et tente le tir du droit. Letica, peut être gêné par les nombreux joueurs devant lui, ne peut rien faire ; 0-2 55'. Le troisième but est enchaîné cinq minutes après par Sanchez, le meilleur homme sur le pelouse ce soir. Eriksen décale Biraghi, qui centre pour la tête de Sanchez ; 0-3. A la 74' c'est Gagliardini qui se signale, à la réception d'un centre à ras de terre de Young. Inratable, même pour lui ; 0-4.
       
      C'est alors qu'Antonio Conte déroule et fait tourner l'équipe en vue du déplacement à la Roma ce dimanche. Même Pirola a le droit à ses premières minutes en Serie A. Au classement nous reprenons donc cette deuxième place au détriment de l'Atalanta.
       

       
       
      Tableau Récapitulatif
      Résumé vidéo
       
       
       
      Spal 0-4 Inter
      Buteurs: 37' Candreva, 55' Biraghi, 60' Sanchez, 74' Gagliardini
       
      Spal: 25 Letica ; 26 Sala, 23 Vicari (Salamon 82'), 41 Bonifazi, 13 Reca (Cionek 67') ; 11 Murgia (Tunjov 82'), 6 Valdifiori, 14 Dabo, 21 Strefezza (D'Alessandro 66') ; 32 Cerri (Di Francesco 75'), 37 Petagna
      Banc: 22 Thiam, 65 Meneghetti, 4 Cionek, 7 Missiroli, 10 Floccari, 19 Castro, 27 Felipe, 31 Di Francesco, 40 Tomovic, 66 Salamon, 77 D'Alessandro, 96 Tunjov
      Coach: Luigi Di Biagio
       
      Inter: 1 Handanovic ; 37 Skriniar, 13 Ranocchia, 95 Bastoni (D'Ambrosio 63'); 87 Candreva (Pirola 79'), 77 Brozovic, 5 Gagliardini (Valero 74'), 34 Biraghi (Young 63'); 24 Eriksen ; 7 Sanchez (Esposito 79'), 10 Lautaro
      Banc: 27 Padelli, 46 Berni, 6 de Vrij, 11 Moses, 15 Young, 18 Asamoah, 20 Borja Valero, 30 Esposito, 31 Pirola, 32 Agoumé, 33 D'Ambrosio
      Coach: Antonio Conte
       
      Arbitre: Giua
      Var: Doveri
      Avertis: Bastoni, Biraghi ; Valdifiori, Murgia
      Expulsé(s): /
      Affluence: Huis-Clos – Covid 19

       
       
      ®gladis32 - internazionale.fr

      7 commentaires
      880 vues
    20. Spal-Inter, l'avant-match de Conte : "L’approche de la rencontre va compter"

      Antonio Conte, l’entraîneur de l’Inter, s’est livré à Inter TV à la veille de la rencontre opposant l’Inter à Spal. Une rencontre qui, en cas de victoire, verrait les Nerazzurri revenir incroyablement "qu’à" six points de la Vieille Dame...
       

       
      Y a-t-il la volonté de continuer sur cette bonne voie ?
      "Absolument, nous devons conserver le même enthousiasme et la même envie qui, je l’estime, démontreront que l’on aura fait le maximum pour obtenir trois points qui seront importants."
       
      68 points, 18 buteurs différents et seulement 4 défaites, est-ce qu’il s’agit de statistiques importantes ?
      "C’est le témoignage des choses importantes qui sont réalisées par cette équipe, cela doit être une motivation pour continuer à poursuivre sur ce chemin, à faire encore mieux."
       
      Quelle est la difficulté de rencontrer le dernier du classement ?
      "Le danger sera la façon dont sera gérée l’approche de la rencontre qui se devra d'être juste, il faudra rester attentif dès le coup d’envoi. Nous allons affronter une équipe qui présente un classement déficitaire.  L’approche de la rencontre, l’envie, l’enthousiasme de continuer à vouloir faire de belles choses et gagner, tout cela va compter."
       
      A quel point est-ce difficile d’enchaîner les matchs les uns après les autres ?
      "C’est un travail important, je tiens à remercier le Staff qui m’aide et me soutient : il prépare les vidéos du match précédent, il analyse les rencontres de ceux que nous allons affronter, il m’aide sur tout. Il est nécessaire de collaborer et de disposer d’un staff de qualité, comme je l’ai ici."
       
      Comment vont les blessés ?
      "Moses est disponible, Barella a repris le travail avec le ballon et je me souhaite de l’avoir au prochain match. Sensi continue à suivre ses soins et Lukaku est en train de se remettre de sa contracture et j’espère l’avoir à disposition au plus tôt. Vecino a un problème au genou mais je ne dispose pas d’informations précises."
       
      Di Biagio ?

      "C’était l’entraîneur de l’U-21 lorsque j’étais l’entraîneur de la Nazionale. C’est une personnalité très bien préparée et sérieuse, qui sait ce qu’il veut. Il a pris une décision délicate et difficile, mais ce sont mes expériences qui ont fait de moi qui je suis. En ce sens, ce travail compte pour beaucoup."
       
      ®Antony Gilles - Internazionale.fr

      4 commentaires
      715 vues
    21. Les beaux chiffres après 32 journées de championnat

      👉 68 points. Ce sont les plus hauts points lors des 10 dernières années. Lors de la saison du Triplete, après 32 journées, l'Inter de Mourinho comptait 66 points.
      👉 Deuxième meilleure attaque avec 68 buts inscrits. Tout comme la Lazio qui a le même nombre de buts inscrits et le même nombre de points, l'Inter se place derrière l'Atalanta qui a inscrit 87 buts et se place devant la Juve qui en a inscrit 67.
      👉 Deuxième meilleure défense avec 34 buts concédés. Les nerazzurri sont juste derrière la Juve (32 buts) et devant la Lazio (35 buts). Le fait que la Lazio ait encaissé un but de plus fait que l'Inter a un goal average positif d'un but par rapport aux Laziale et permet à l'Inter d'être devant la Lazio. Il faudra donc faire attention à ces chiffres dans les prochaines semaines...
      👉 18 joueurs. Avec le premier but de la saison de Godin hier soir, le nombre de joueurs interistes à avoir marqué cette saison s'élève à dix-huit. Pour Antonio Conte, cela montre que l'Inter attaque d'une manière "totale".

      10 commentaires
      1k vues
    22. Inter 3-1 Torino : L’Inter retrouve la seconde place de Serie A

      Quelques jours après une énième contre-performance à Vérone, l’Inter retrouvait son Giuseppe Meazza, avec une nouvelle possibilité de rejoindre la Lazio au classement à la seconde place.
       

       
      Si l’actualité était très bouillante ces derniers jours, la Curva Nord avait également planté le décor via la pose d’une banderole à l’une des entrées du Stade : "Nous comprenons vos raisons, mais à présent, sortez gentiment vos couilles."
       

       
      Celles de Samir Handanovic seront cette fois-ci restées au vestiaire, lui qui est l’auteur malheureux d’une "passe décisive" suite à une mauvaise prise du ballon, sur le but d’ouverture inscrit par Andrea Belotti à la 17’.
      Menée au score, l’équipe d’Antonio Conte rentre donc au vestiaire avec une nouvelle contre-performance et un but gag. La reprise sera toutefois de bien meilleure qualité, l’Inter parvenant à immédiatement à inverser la tendance en deux minutes : Ashley Young auteur d’une très belle reprise dans la surface à la 49’, suivi d’une action en triangle et en un temps du trio composé par Young-Sanchez-Godin à la 51’. Il s’agira d’ailleurs du premier but inscrit par l’Uruguayen sous les couleurs de l’Inter.
       

       
      Enfin, à la 61’ de jeu, Lautaro Martinez parvient à inscrire à nouveau un but dans une phase de jeu grâce à la complicité de Bremer qui, en contrant ce ballon, offre une trajectoire impossible à atteindre pour Salvatore Sirigu.
       
      Le Saviez-Vous ?
      VID_20200714_100340003.mp4
      Dans le cadre de ce match, une "collaboration" a eu lieu entre Internazionale.fr et Eleven Sport, plus précisément avec Jérémie Baïse qui présentait le match et l’Administration de notre site par l’intermédiaire des réseaux sociaux.
      Dans ce cadre, le chroniqueur sportif de la rencontre aura eu la gentillesse de faire un clin d’œil à notre communauté
       
      Tableau Récapitulatif
      Résumé vidéo
       
       
      Inter 3-1 Torino
      Buteur(s): 17’ Belotti (T), 49’ Young (I), 51’ Godin (I), 61’ Lautaro Martinez (I)
       
      Inter: 1 Handanovic; 2 Godin (76’ 37 Skriniar), 6 De Vrij, 95 Bastoni; 33 D'Ambrosio (71’ 87 Candreva), 77 Brozovic, 5 Gagliardini, 15 Young (71’ 34 Biraghi); 20 Borja Valero; 7 Sanchez, 10 Lautaro Martinez (83’ 24 Eriksen)
      Banc: 27 Padelli, 46 Berni, 13 Ranocchia, 18 Asamoah, 30 Esposito, 31 Pirola, 32 Agoume
      T1: Antonio Conte
       
      Torino: 39 Sirigu; 5 Izzo, 33 N'Koulou, 36 Bremer; 29 De Silvestri (64’ 17 Singo), 23 Meité (64’ 7 Lukic), 88 Rincon, 15 Ansaldi (64’ 21 Berenguer), 34 Ola Aina; 24 Verdi (76’ 22 Millico), 9 Belotti
      Banc: 18 Ujkani, 25 Rosati, 4 Lyanco, 19 Greco, 20 Edera, 27 Ghazoini, 30 Djidji, 80 Adopo
      T1: Moreno Longo
       
      Arbitre: Massa
      Var: Nasca
      Averti(s): Godin (I), Ola Aina (T), Meite (T), De Silvestri (T), Brozovic (I), Sanchez (I), D’Ambrosio (I), Biraghi (I)
      Expulsé(s) : /
      Affluence : Huis-Clos – Covid 19
       
      ®Antony Gilles - Internazionale.fr

      9 commentaires
      1,2k vues

      Hellas 2-2 Inter : Nouvelle contre-performance Nerazzurra

      L’Inter a, une nouvelle fois cette saison, gaspillé bêtement des points. Menant au score à 4 minutes de la fin, elle s’est de nouveau fait rejoindre par son adversaire du soir. Au total, pas moins de 20 points auront ainsi été gaspillés cette saison.....
       
       
       
      L’équipe locale démarre fort avec l’ouverture du score de Lazovic (2’) qui a fait de Milan Skriniar sa chose durant tout le match.  Totalement dominé lors de cette première période, l’Inter parviendra toutefois à rentrer au vestiaire en étant mené que d’un seul et unique but.
      A la reprise et contre le cours du jeu, Antonio Candreva endossera la rôle de sauveur temporaire. Auteur du but égalisateur à la 49’, il est également à l’origine du but marqué contre son camp par Federico Dimarco à la 56'.
      Mieux en jambes en seconde période, l’Inter paie cruellement son manque de qualité au milieu du terrain, ne parvenant absolument pas à aligner plus de 5 passes consécutives. Et ce qu’il devait arriver arriva. Sur sa seule et unique occasion en seconde période,  Miguel Veloso envoie un tir puissant à l’entrée de la surface de la réparation. Milan Skriniar en retard et Samir Handanovic était parti à la cueillette, ce but inscrit à la 86' aura été d’une interpellante facilité.
      L’Inter est donc à trois points de la Lazio qui est deuxième, mais elle glisse surtout officiellement à la 4ème place suite à une reprise canon du championnat par l’Atalanta Bergame.
      Lors de la prochaine journée, l’Inter recevra le Torino au Meazza le lundi 13 juillet à 21h45. A noter le duel qui opposera la Juve à l’Atalanta Bergame
       
      Tableau Récapitulatif
      Résumé Vidéo
       
       
      Hellas Vérone 2-2 Inter
      Buteur(s): 2’ Lazovic (V), 49’ Candreva (I), 56’ Dimarco (I, aut.), 86’ Miguel Veloso (V)
       
      Hellas Vérone: 1 Silvestri; 13 Rrahmani, 21 Gunter, 24 Kumbulla (84’ 33 Empereur); 5 Faraoni, 34 Amrabat, 4 Veloso, 23 Dimarco (66’ 98 Adjapong); 88 Lazovic (84’ 14 Verre), 32 Pessina; 9 Stepinski (54’ 10 Di Carmine)
      Banc:  22 Berardi, 96 Radunovic, 6 Lovato, 7 Badu, 14 Verre, 18 Lucas Felippe, 28 Terracciano
      T1: Ivan Juric
       
      Inter: 1 Handanovic; 37 Srkiniar, 6 De Vrij, 2 Godin; 87 Candreva, 77 Brozovic (70’ 8 Vecino), 5 Gagliardini, 15 Young; 20 Borja Valero (88’ 24 Eriksen), 9 Lukaku (77’ 10 Lautaro Martinez), 7 Sanchez
      Banc: 27 Padelli, 46 Berni, 13 Ranocchia, 18 Asamoah, 30 Esposito, 31 Pirola, 32 Agoume, 34 Biraghi
      T1: Antonio Conte
       
      Arbitre: Irrati
      Var: Orsato
      Averti(s): Dimarco (V), Gunter (V), Amrabat (V), Borja Valero (I), Stellini (I), Young
      Expulsé(s): /
      Affluence : Huis-Clos – Covid 19
       
      ®Antony Gilles - Internazionale.fr

      10 commentaires
      1,1k vues
    23. Meilleure saison dans l’absolu pour Romelu Lukaku

      Ce soir, Romelu Lukaku peut inscrire le 27ème but de sa carrière sous le maillot de l’Inter. S’il y parvient, il égalera son propre record personnel établi avec les Reds Devils lors de la saison 2017-2018.
       

       
      Lukaku est à un seul petit but de sa meilleure saison en carrière. Le Diable Rouge a déjà inscrit 26 buts :
      20 buts en Serie A, 2 buts en Ligue des Champions 2 buts eu Europa League 2 buts en Coupe d’Italie  
      L’attaquant Nerazzurro se sent bien à Milan, preuve en est, il pourrait améliorer cette statistique personnelle de façon importante étant donné qu’il lui reste encore au moins 8 matchs à disputer.
       
       
      Le Saviez-Vous ?

       
      Questionné hier sur le départ de Romelu Lukaku et d’Alexis Sanchez, Ole Gunnar Solskjaer, l’entraîneur de Manchester United a confirmé que si c’était à refaire, il laisserait partir à nouveau les deux joueurs, au plus grand dam des supporters de United qui ne parviennent toujours pas à digérer cette décision...
       
      ®Antony Gilles - Internazionale.fr

      6 commentaires
      949 vues
    24. 18 points de perdus en ayant mené au score en 2020

      C’est une analyse de la Gazzetta Dello Sport qui fait très mal : Cette année, l’Inter pourra se mordre les doigts car en "tuant ses matchs", l’Inter aurait pu engendrer un nombre de points perdus extrêmement importants : 18 points.
       
      Si l'Inter avait remporté ses matchs lorsqu'elle menait au score...

      ...elle occuperait sans contestation possible la première place de Serie A avec 82 points
       
      Analyse de la Gazzetta Dello Sport
       
      Le poids spécifique des 18 points perdus, après avoir mené au score, est très important pour l’Inter de cette saison, seuls le Torino et Brescia ont fait pire avec respectivement 19 et 31 points de perdus.
      Les Nerazzurri se sont fait remonter à 8 reprises :
      Parme ( 1-0 à 2-2), Fiorentina (1-0 à 1-1), Atalanta (1-0 à 1-1), Lecce (1-0 à 1-1), Cagliari (1-0 à 1-1), Lazio (1-0 à 1-2), Sassuolo (3-2 à 3-3) Bologne  (1-0 à 1-2). L’information la plus éclatante est que seuls les deux premiers matchs cités ont eu lieu en 2019. La nouvelle année a donc été marquée par un changement de parcours négatif et la reprise de la saison, après le stop imposé suite au Coronavirus, n’a pas amélioré les choses.
      Pour Conte, au-delà du classement général des remontées subies en Serie A, les confrontations directes auront également une lourde importance sur la distance qui le sépare de la première et la seconde place :
      La Juve a laissé en cours de route 13 points, ses derniers points ayant été perdus face au Milan La Lazio a perdu 9 points après avoir été battu à Lecce. L’Atalanta n’en a perdu que 13, donc moins que l’Inter  
      L’équipe de Conte reste toutefois l’équipe qui a joué avec le plus de minutes en ayant menée à la marque:
      Conte revendique 1283 minutes contre :
      Sarri et ses 1151 minutes  Gasperini et ses 1029 minutes  Inzaghi et ses  1012 minutes Il serait peut-être utile que les Nerazzurri repartent, sur la base de ce classement, pour reprendre ses distances et pour être devant au classement qui compte.
       
      Comment jugez-vous cette statistique ? Regrettez-vous le manque de profondeur de banc ? Le problème se situe-t-il ailleurs selon vous ?
      Exprimez-vous !
       
      ®Antony Gilles - Internazionale.fr

      15 commentaires
      1,3k vues
  • Derniers commentaires dans l'actualités de l'Inter

  • En ce moment sur le forum

  • A voir également

Baretto

Baretto

    Vous devez être connecté pour pouvoir chatter

    Nos t-shirts sur l'Inter !

    Voir la boutique

    Les visages oubliés de l'Inter

    Voir les articles