Aller au contenu
×
×
  • Créer...
  • Serie A


    1002 articles dans cette catégorie

      Inter-Atalanta: Pas de conférence de presse de la part de Simone Inzaghi!

      Après avoir pris le meilleur sur la Fiorentina, l’Inter se prépare à la réception, ô combien importante, de l'Atalanta au Giuseppe Meazza ce samedi 25 septembre 2021 à 18h00!
       

       
      Afin de préparer cette rencontre, et comme ce fut le cas avec Bologne et la Fiorentina, Simone Inzaghi ne se livrera pas à la presse. Il se livrera en avant-match et lors de la traditionnelle conférence d’après-match.
       
      ®Antony Gilles – Internazionale.fr

      1 commentaire
      6 vues
    1. Polémiques à prévoir ? Voici l'arbitre désigné pour Inter-Atalanta !

      Suite à sa victoire sur le terrain de la Fiorentina, l’inter se prépare à sa première confrontation face à un rival direct pour le titre : L’Atalanta. La Fédération Italienne de Football (la FIGC) , a dévoilé pour l’occasion le groupe arbitral qui officier lors de ce match qui se tiendra ce samedi 25 septembre à 18h00.
       
      Il s'agit du "meilleur ami" d'Antonio Conte: Fabio Maresca!
       
       
       
      Arbitre : Fabio Maresca Assistants: Colarossi - Prenna 4ème arbitre: Abisso Var: Aureliano Avar: Ranghetti  
      Cheh!
       
      ®Antony Gilles – Internazionale.fr

      0 commentaire
      33 vues
    2. Mario Sconcerti : "La Juve ne reviendra plus"

      Interviewé par Calciomercato.com, Mario Sconcerti s’est livre sur la lutte au Scudetto qui voit actuellement les écuries milanaises défier le club du Vésuve. Pour le journaliste italien, la Juventus est déjà hors-course
       

       
      "Le Milan a tout pour remporter le Scudetto, mais il n’est pas le seul. L’Inter est une équipe mieux préparée, elle a des joueurs capable de te faire remporter un match, même lorsque l’équipe ralentie. Je ne crois pas à une remontée de la Juve, et pas parce que ce n’est pas possible, mais par ce que l’Inter et le Milan me semblent plus complet : Tonali et Barella sont les meilleurs joueurs, en ce moment, du championnat."
       
      "Personne, parmi le Milan, l’Inter et le Napoli, ne dispose d’énormément de réserves au milieu du terrain, et ils ont tous les trois des entraîneurs qui n’ont jamais remporté le Scudetto, mais je crois que cette fois-ci, ils vont parvenir à le faire."
       
      Un dur retour à la réalité du côté turinois….
       
      ®Antony Gilles – Internazionale.fr

      2 commentaires
      209 vues
    3. Graziano Cesari: "La prestation arbitrale de Fabbri était absolument négative!"

      Intervenu dans les studios de Pressing, Graziano Cesari, ancien arbitre, s’est livré sur les évènements "douteux" qui ont émergés lors de la confrontation entre la Fiorentina et l’Inter: "La prestation de Fabbri était absolument négative, tout comme Maresca à la Var. Ce qui m’a marqué, c’est la difformité sur l’évaluation des phases de jeu en une seule et même partie."
       

       
      A la 20’ Vlahovic cherche à frapper le ballon de la tête et De Vrij le repousse : Fabbri stoppe bien le jeu.  
      Trois minutes plus tard, sur le but de Sottil, Skriniar est en meilleure position pour prendre le ballon et il est lourdement poussé du dos : Ce que fait Gonzales est pour toujours une faute. La Var dispose aussi des images, il y a donc aussi une erreur de la Var. Si Gonzales va pour jouer le ballon avec le joueur, il ne prend jamais le ballon. Skriniar n'est pas ancré au terrain, on parle inévitablement d'une faute. C'est une erreur claire et évidente pour tout le monde.  
      Et ce n’est pas tout : A la 36’, il y a une claire évidente et volontaire faute de main de Biraghi, Fabbri ne sait pas quelque décision prendre et il s’en va ainsi. Dans ce cas-ci, il fallait accorder un coup-franc et sortir un carton jaune : La situation change  

       
      L’expulsion de Gonzalez ?
       
      "C’est plus qu’évident que Bastoni l’a retenu, il fallait l’avertir lui. Je ne peux pas trouver d’excuse pour le comportement de l’argentin : On ne peut pas applaudir l'arbitre, mais un peu plus d'attention aurait été nécessaire."
       
      ®Antony Gilles – Internazionale.fr

      6 commentaires
      366 vues
    4. Simone Inzaghi réalise un début de saison explosif!

      En effet, alors qu’une très grande partie de la presse sportive ne lui donnait guère d’espoir sur le banc de l’Inter, Simone Inzaghi est en train de "fermer des bouches" à tel point que le natif de Piacenza réalise un meilleur début que son prédécesseur: Antonio Conte!
       
      Analyse de Sky Sport

       
      "Quel départ de l’Inter ! Après 5 journées de championnat, elle fait déjà mieux que la saison dernière. Ce sont les statistiques qui le disent : 4 victoires en Serie A cette saison face au Genoa, Bologne, Vérone et la Fiorentina, au milieu de cela, on retrouve le partage face à la Sampdoria 2-2. La saison dernière, le bilan était de trois victoires, un nul et une défaite, soit un total de 10 points (-3) en cinq journées."
       
      L’équipe d’Inzaghi a inscrit 18 buts contre les 13 inscrit par les hommes entraînés par Conte. Lors de ces 5 premières journées, on retrouve 11 buteurs différents: Dzeko (4), Lautaro Martinez (3), Skriniar (2), Correa (2), Dimarco (1), Darmian (1), Vecino (1), Perisic (1), Çalhanoğlu  (1), Vidal (1) e Barella (1). La saison dernière, ils n’étaient que 5.
      "Après cinq journées, le meilleur buteur est Edin Dzeko avec 4 buts. La saison dernière Romelu Lukaku en avait inscrit 5, soit seulement un de plus comparé au bosniaque. La plus grande surprise de ce début de saison est "l’Assist-Man" Nicolò Barella, qui est déjà l’auteur de 4 passes décisives contre 2 la saison dernière. Trois autres joueurs avaient également déjà réalisé deux passes décisives."
       
      L’Inter présente également un meilleur bilan défensif tout en ayant un jeu plus offensif : 5 buts encaissés pour Inzaghi contre 8 pour Antonio Conte.
      "Ces statistiques confirment un départ tonitruant des Nerazzurri d’Inzaghi en Serie A."
       
      S’il faudra bien sûr attendre la fin de la saison pour payer l’addition, comment jugez-vous actuellement le début de saison de la Bande à Inzaghi ?
       
      ®Antony Gilles – Internazionale.fr

      10 commentaires
      549 vues
    5. Fiorentina – Inter, réactions d’après-match

      Edin Dzeko et Matteo Darmian se sont livrés en conférence d’après-match suite à la victoire, ô combien importante, de l’Inter sur le terrain de la Fiorentina:
       
       
       
       
      Edin Dzeko
      "Pour moi, tous les buts sont important, et ceux inscrit comme aujourd’hui le sont encore bien plus, c’est sûr. La victoire d’aujourd’hui est une victoire d’une grande équipe : Nous sommes une grande équipe! En première période, Nous avons énormément soufferts, mais nous savions que la Fiorentina allait finir par caler et nous nous sommes montrés bien plus concret en parvenant immédiatement à inscrire deux buts, ce qui a changé la physionomie du match."
       
      Votre entente avec Lautaro s’améliore….
      "Lautaro est très fort, c’est facile de trouver une entente: Je suis content de jouer avec ces grands champions. Aujourd’hui, nous avons gagné comme une grande équipe et j’espère que nous continuerons à en gagner encore tellement d’autres ensembles. Depuis le début du championnat, j’avais déjà eu quelques occasions pour marquer de la tête sur corner et ici, j’ai enfin trouvé le but : Lorsque Dimarco ou Çalhanoğlu les bottent, c’est toujours un plaisir de sauter pour les reprendre.
       
      Matteo Darmian
      "Ces points ont une très grande importance car nous savions que nous disputions un match difficile. Nous nous sommes retrouvé en difficulté en première période, mais nous nous sommes montré bons pour ne pas nous désunir et pour réagir."
      "Trouver le but est toujours beau, mais s'il est si beau, c'est parce qu'il vient en aide à l’équipe. Lorsque je suis arrivé dans cette zone, j’ai compris qu’il fallait que j’apporte mon soutien à la manœuvre."
      "J’espère marquer encore d’autres buts, mais je le répète : Le plus important aujourd’hui était de faire un résultat en proposant une grande réaction. Ces points sont lourds de conséquence, mais dès demain, nous penserons à l’Atalanta."
       
      ®Antony Gilles – Internazionale.fr

      6 commentaires
      481 vues
    6. L’Inter ressort indemne de l’Artemio-Franchi

      La Fiorentina pourra nourrir des regrets : Auteur d’une première période cinq étoiles, avec une playades d’occasions dangereuses à la clé, la Viola n’inscrira pourtant qu’un seul et unique but, ce qui est insuffisant face aux Champions d'Italie : La faute à Samir Handanovic, véritable homme du match côté Nerazzurro
       

       
      Le plan de jeu mis en place par Italiano était clair comme de l’eau de roche, il fallait presser les Nerazzurri, les pousser à la faute et les gêner énormément dans la relance. Et si en première période, les Champions n’ont pas vu le jour, forcé de constater que l’ouverture du score a été sujette à polémique. Si finalement Sottil ouvrira méritoirement le score, Nicolàs Gonzales, auteur de la passe décisive commet tout de même une poussée fautive, au début de l'action,  sur l’extension de Milan Skriniar qui ratera le ballon (23’).
      Si Handanovic n’est en rien fautif sur le but, le Capitaine Nerazzurro aura repoussé l’échéance suite à des arrêts sur des tirs de Gonzales dans le petit rectangle dès la 2’, sur Vlahovic à la 10’ ; sur Biraghi, sans oublier la tentative lointaine, mais non-cadrée de Duncan.
       

       
      Si l’Inter a été ébranlée, et malgré un but refusé en première période pour un hors-jeu plus qu’évident d’Ivan Perisic,  les hommes de Simone Inzaghi ont remporté cette première épreuve de force. La tactique mise en place par Italiano étant très énergivore, la seconde période a tourné totalement à l’avantage des Nerazzurri: Nos champions n’auront d’ailleurs mis que trois minutes pour inverser la tendance!  Servi à la limite du hors-jeu par Nicolò Barella, Matteo Darmian prend Dragowski à contre-pied à la 52’. Trois minutes plus tard, Edin Dzeko reprenait de la tête un corner bien botté par Çalhanoğlu.
       

       
      La Fiorentina accusera le coup psychologiquement et à la suite d’un geste de frustration, alors qu’il était victime d’une faute d’Alessandro Bastoni, Nicolàs Gonzalez craquera et se verra expulsé suite à un double avertissement en l’espace de quelques secondes. A 11 contre 10, l’Inter gérera tranquillement la fin de la rencontre et enfoncera le clou à la 88' où, sur une passe décisive du revenant Gagliardini, l’ailier croate inscrira le but décisif.
       

       
      Place à présent à la réception de l’Atalanta, ce samedi 25 septembre à 18h00 dans ce qui constituera le premier choc de la saison
       
      Tableau récapitulatif
      Résumé Vidéo
       
       
      Fiorentina 1-3 Inter
      Buteur(s): 23' Sottil (F), 52' Darmian (I), 55' Dzeko (I), 88' Perisic (I)
       
      Fiorentina: 69 Dragowski; 24 Benassi (65' 29 Odriozola), 4 Milenkovic, 55 Nastasic, 3 Biraghi; 5 Bonaventura, (84' 7 Callejon), 32 Duncan (84' 91 Kokorin), 18 Torreira (65' 34 Amrabat); 33 Sottil (74' 8 Saponara), 9 Vlahovic, 22 Gonzaléz
      Banc: 1 Terracciano, 25 Rosati, 4 Martinez Quarta, 14 Maleh, 17 Terzic, 42 Bianco, 98 Igor
      T1: Vincenzo Italiano
       
      Inter: 1 Handanovic; 37 Skriniar, 6 De Vrij, 95 Bastoni; 36 Darmian (66' 2 Dumfries), 23 Barella (70' 8 Vecino), 77 Brozovic, 10 Calhanoglu (83' 5 Gagliardini), 14 Perisic; 9 Dzeko (70' 7 Sanchez), 10 Lautaro Martinez (83' 32 Dimarco)
      Banc: 21 Cordaz, 97 Radu, 11 Kolarov, 13 Ranocchia,  33 D'Ambrosio, 38 Sangalli, 48 Satriano
      T1: Simone Inzaghi
       
      Arbitre: Fabbri
      VAR: Carbone
      Averti(s) : Skriniar (I), Darmian (I), Gonzalez (F), Calhanoglu (I)
      Expulsé(s): 79’ Gonzalez (F)
       
      ®Antony Gilles – Internazionale.fr

      14 commentaires
      586 vues
    7. Simone Inzaghi: "Une bonne réponse! Une belle victoire dans la difficulté"

      Firenze – Simone Inzaghi a fait l'éloge de la performance de son équipe alors qu'ils se battaient pour revenir et remporter les trois points. Voici un condensé de ses déclarations sur Inter TV et DAZN.
       
      "Je pense avoir rejoint une équipe de gagnants. Nous travaillons dur et nous nous améliorons ensemble. Nous avons connu un excellent début mais nous pouvons faire encore mieux. Nous avons eu du mal à suivre le rythme de la Fiorentina dans les 30 premières minutes, mais nous avons ensuite intensifié notre jeu. Nous avons marqué trois buts et cela aurait pu être plus. C'est une énorme victoire sur un terrain où beaucoup d'équipes trouveront cela très difficile."
      "Nous avons des joueurs qui sont excellents dans les airs et d'autres comme Federico Dimarco, Hakan Calhanoglu et Marcelo Brozovic qui peuvent mettre le ballon où ils veulent à partir de coups de pied arrêtés. C'est quelque chose dont nous devons tirer le meilleur parti. Ce n'était pas facile de gagner ici parce que la Fiorentina jouait bient et nous devions réagir. Nous avons gardé le cap et sommes sortis après la pause avec la bonne attitude."
       
      "Nous avons de la physicalité, de la structure, et nous devons bien les exploiter. C'est certainement une victoire très importante. Je suis très satisfait, surtout de la réponse, quand on descend sur un tel terrain ce n'est pas facile. Mais dans l'intervalle, nous avons parlé franchement et en seconde période, ils ont fait leur devoir. En effet, à la mi-temps, j'ai dit aux gars qu'ils faisaient trop d'erreurs. Nous savions que la Fiorentina nous harcelerait mais je leur ai dit de continuer car la Fiorentina n'aurait pas pu maintenir ce rythme."
      "J'ai la chance d'avoir une équipe aussi excellente. Nous avons également Alexis Sanchez de retour. Il s'est bien entraîné depuis une dizaine de jours. Nous avons perdu trois joueurs clés, Romelu Lukaku, Achraf Hakimi et Christian Eriksen cet été, mais cela ne nous a pas affecté. Le club et moi avons travaillé dur pour recruter des joueurs de qualité qui correspondent à notre style de jeu."
      "Peu de gens ont bien noté l'Inter cet été. Mais nous croyons en notre travail et voulons parler sur le terrain. Nous prendrons chaque jour comme il vient sans anticiper. Maintenant, nous allons nous concentrer sur l'Atalanta car nous avons moins de quatre jours pour nous préparer pour ce match."
       
      traduction, alex_j via le site officiel de l'Inter.

      4 commentaires
      544 vues
    8. Rocco Commisso allume l’Inter et la Juve : Ils ne respectent pas les règles

      Interviewé lors de la retransmission de 90° sur Rai Sport, le Président de la Viola a sorti la sulfateuse vis-à-vis des deux géants d’Italie: "Les règles du football doivent être les plus transparentes pour tous : Ce n’est pas possible que, tous les six mois, la Fiorentina apporte en Italie des fonds pour rentrer dans l’indice de liquidité, alors que d’autres équipes telles que la Juventus et l’Inter n’y rentrent pas et ne payent pas les salaires. Cela n’est pas correct, je l’ai dit aux institutions."
       

       
      "Ce sont des problèmes en rapport à l’indice de liquidité lorsque l’on lit les nouvelles dans les journaux. Il devrait y avoir des points de pénalités ou des limitations imposées… La Fiorentina paye tout ! Il y a encore deux jours, j’ai entendu que la Juventus faisait état d’une perte de 200 millions d’euros, les autres 150…. Il faut un championnat légitime, transparent, où tous sont logés à la même enseigne."
       
      Il est chaud le Rocco!
       
      ®Antony Gilles – Internazionale.fr

      7 commentaires
      663 vues
    9. Fiorentina-Inter : Pas de conférence de presse d'avant-match de la part de Simone Inzaghi!

      Après avoir puni Bologne, l’Inter se prépare au transfert, ô combien compliqué, en Toscane pour y affronter à l’Artemio-Franchi, la Fiorentina qui connait un début de saison de qualité.
       

       
      Afin de préparer cette rencontre, et comme ce fut le cas avec Bologne, Simone Inzaghi ne se livrera pas à la presse. Il se livrera en avant-match et lors de la traditionnelle conférence d’après-match.
       
      ®Antony Gilles – Internazionale.fr

      3 commentaires
      600 vues
    10. La révélation Denzel Dumfries!

      Denzel Dumfries a marqué les esprits ce samedi 18 septembre 2021, en étant l'auteur d’une performance cinq étoiles face à Bologne. Denzel a d'ailleurs été encensé par la Gazzetta Dello Sport: "Son début en tant que titulaire peut être un électrochoc pour la saison de l’Inter : Il semble se confirmer qu’elle pourra continuer toujours à voyager sur les mêmes fréquences que celle de la saison passée."
       
      Comparaison inévitable
       

      "La succession à droite vole haut, à un rythme très élevé : Denzel, lors de ses accélération a présenté une pointe vertigineuse de 34,38km/h! Nous sommes dans le même registre qu’Achraf qui l’année dernière culminait à 34,52km/h. Face à Bologne, le néerlandais a parcouru quasiment 11km, 10,95 pour être précis, et il a offert une présence physique qui a marqué l’intégralité du staff Nerazzurro.  Inzaghi s’était lancé dans l’insertion de son nouvel ailier, un peu dans la précipitation, mais le délai d’attente n’a plus lieu d’être et il n’est plus nécessaire de limiter son utilisation."
       
      Une pile électrique
       
      "Denzel, nom donné par ses parents en hommage à l’Oscarisé acteur américain Denzel Washington, était obligé, jeune enfant, de réaliser des visites médicales suite à son hyperactivité. A présent, il déploie toute son énergie sur le terrain : Face à Bologne, trois occasions franche, y compris le but d’ouverture de Lautaro, sont venu de ses pieds. Son prédécesseur marocain présentait une moyenne d’une tentative sérieuse par match."
      "Jusqu’à présent, Dumfries et Hakimi ont démontré également une gestion différente du ballon, la différence se retrouve dans la verticalisation : Hakimi délivrait en moyenne une passe sur quatre vers l’avant, tandis que face à Bologne, Dumfries est resté bloqué à 14% ...  Pour être clair, dans cette nouvelle Inter, l’ailier se catapulte toujours  vers l’avant mais avec moins de verticalité, sans jamais perdre efficacité. Il faudra bien sur plus de temps pour le confirmer, Mais Denzel semble s’être bien adapté."
       
       

      Encensé par Fabio Caressa….
      "L’Inter a obtenu une victoire incroyable. Elle a proposé une démonstration de force physique associé à une force technique totalement incroyable. Ce Dumfries est impressionnant. C’est une Inter qui a vraiment une grande conscience en ses capacités. Dumfries est l’ailier qui, globalement, a marqué le plus de but et délivré le plus de passe décisif en Europe."
       

       
      .....et Beppe Bergomi
      "L’Inter a toujours cherché à faire le jeu, c’est surtout une équipe qui lorsqu’elle part en contre, fait très mal. C’est aussi cet aspect que l’on retrouve derrière l’intégration de Dumfries. Il est un peu comme Hakimi, mais ses accélérations peuvent briser les défenses adverses, il a un très bon jeu et la façon dont il rentre dans ce dernier avec ses coups de talon lui convient bien. Il peut débloquer les parties, il est important et je suis certain qu’il pourra s’avérer bien meilleur qu’Hakimi en phase défense, car il évoluait dans la défense à 4 du PSV."
      "L’Inter avait besoin d’un joueur avec des jambes après les départ de Lukaku et d’Hakimi. Dans cet Inter, le seul joueur indiscutable reste Brozovic, Sans minimiser la force de Lukaku qui apportait de la profondeur, l’Inter a trouvé, à présent, plusieurs façons d’attaquer."
       
      La Ligue des Champions ?
      "Pour moi, elle va passer le tour."
       
      ®Antony Gilles – Internazionale.fr

      7 commentaires
      831 vues
    11. L’Inter détruit Bologne

      AFP - L’Inter a corrigé Bologne 6 à 1 samedi au stade Guiseppe Meazza et pris provisoirement la tête de la Serie A en attendant les matchs de dimanche et lundi qui pourraient permettre à l’AS Rome, Milan et Naples de refaire leur retard d’un point.
       

       
      Agressifs au pressing, incisifs en contre et précis dans la construction, les Milanais n’ont laissé aucune chance à une équipe de Bologne désorganisée et quasiment incapable de se créer des occasions.
       
      Il y a eu cinq buteurs mais s’il faut retenir un trio Nerrazzuro, ce seront les trois milieux qui n’apparaissent pas au tableau d’affichage : défenseurs, attaquants, passeurs, Federico Dimarco, Denzel Dumfries et surtout Marcelo Brozovic, le chef d’orchestre, ont donné le tournis à leur adversaire.
      Le festival des hommes de Simone Inzaghi a débuté à la 6e minute, Dumfries a débordé côté droit pour centrer vers Lautaro Martinez qui a fusillé Skorupski à bout portant. Skriniar a par la suite devancé de la tête le même gardien polonais, en retard (30e).
      Brozovic, 4 minutes plus tard, a lancé Dumfries à droite, dont le centre mal repoussé par la défense a échoué sur Barella qui n’avait plus qu’à pousser au fond (3-0).
       

       
      Le discours du coach de Bologne Sinisa Mihajlovic à la mi-temps n’a rien changé, ses hommes ont continué à subir les voies d’eau : Dimarco a repris la marche en avant avec un ballon qui a transpercé toute la surface de réparation et ses acteurs pour finir dans les pieds de Vecino, qui a pris le temps de contrôler pour marquer de près (54e).
      Brozovic, encore lui, a envoyé à l’heure de jeu un ballon tendu dans la surface adverse, que Lautaro Martinez a laissé très intelligement passer pour Dzeko, buteur du pointu (62e). Le même Dzeko a profité 5 minutes plus tard d’une passe d’Alexis Sanchez contrée par De Silvestri pour longer la ligne de but et frapper en force par dessus la tête de Skorupski dans un angle impossible.
      La réduction du score anecdotique d’Arthur Theate pour Bologne (6-1) ne suffira pas à apaiser les maux de tête de Mihajlovic après la déroute de son équipe.

      Tableau Récapitulatif
      Résumé Vidéo
       
      Inter 6-1 Bologne
      Buteur(s): 6' Lautaro Martinez (I), 31' Skriniar (I), 34' Barella (I), 54' Vecino (I), 65', 68' Dzeko (I), 86' Theate (B)
       
      Inter: 1 Handanovic; 37 Skriniar, 6 De Vrij, 95 Bastoni (67' 11 Kolarov); 2 Dumfries, 23 Barella, 77 Brozovic (74' 5 Gagliardini), 8 Vecino, 32 Dimarco; 10 Lautaro Martinez (67' 7 Sanchez), 19 Correa (29' 9 Dzeko)
      Banc: 21 Cordaz, 97 Radu, 14 Perisic, 20 Calhanoglu, 33 D'Ambrosio, 36 Darmian, 48 Satriano
      T1: Simone Inzaghi
       
      Bologne: 28 Skorupski; 29 De Silvestri (77' 6 Theate), 17 Medel, 4 Bonifazi, 3 Hickey (55' 35 Dijks); 8 Dominguez (69' 20 Van Hooijdonk), 32 Svanberg (55' 55 Vignato); 11 Skov Olsen, 21 Soriano, 10 Sansone (55' 99 Barrow); 9 Arnautovic
      Banc: 22 Bardi, 2 Binks, 5 Soumaro, 6 Theate, 7 Orsolini, 15 Mbaye, 19 Santander, 66 Amey
      T1: Sinisa Mihajlovic
       
      Arbitre: Ayroldi
      Var: Guida
      Averti(s): De Silvestri (B), Hickey (B), Dijks (B)
      Expulsé(s) : /
      Affluence: 35.278 Tifosi
       
      ®AFP

      7 commentaires
      533 vues
    12. Simone Inzaghi : "Nous méritons cette large victoire!"

      L'Inter n'a fait qu'une bouchée de Bologne lors de cette 4e journée. Les Nerazzurri ont remporté une nette victoire 6-1. Voici ce que Simone Inzaghi avait à dire sur DAZN.
       
      Les six buts interistes ont été marqués par Lautaro Martinez, Milan Skriniar et Nicolo Barella en première MT et Matias Vecino et Edin Dzeko (doublé) en deuxième MT. Arthur Theate consolera Bologne en fin de match.
       
      A propos de Denzel Dumfries.
      "Je pense que Denzel a fait un excellent match. Il se débrouille bien à l'entraînement. Il a besoin de s'installer, mais ce processus s'est déroulé plus rapidement que prévu. C'est un joueur de qualité et il fait un changement. Il apprend l'italien rapidement et nous sommes très satisfaits de lui."
       
      Sur le match en lui même après cette cruelle défaite contre le Real.
      "J'étais méfiant à l'approche de ce match car parfois on peut avoir la gueule de bois après une défaite comme celle de mercredi, mais les gars ont été brillants. Nous voulions bien faire devant nos fans. J'ai félicité les joueurs pour leur prestation face au Real Madrid. Il est naturel d'avoir un sentiment de regret parce que vous ne pouvez pas repartir avec ce résultat après ce genre de performance. Nous avons eu 18 tirs mais n'avons pas marqué, alors que nous avons débloqué le match avec notre premier mouvement aujourd'hui et que le match s'est déroulé dans notre sens. C'est une large victoire mais nos adversaires étaient en forme. Ils avaient remporté des matchs consécutifs, donc l'Inter mérite des éloges."
       
      Sur les options au milieu de terrain et de la recherche d'une alternative à Marcelo Brozovic.
      "J'ai réussi à donner un peu de repos à Brozo lors des deux premiers matchs mais il est irremplaçable pour nous. Ce n'est pas par hasard qu'il a toujours été un starter et un pivot pour tous les entraîneurs qui l'ont eu ici. Nous avons également Barella dans cette position, et Vecino y a joué pour l'Uruguay. Gagliardini est aussi un joueur très utile. Il a eu une terrible blessure mais il se remet et je l'ai rapidement ramené dans le giron pour lui permettre de se remettre en pleine forme."
       
      Concernant Alexis Sanchez.
      "Alexis est un joueur merveilleux et ce n'est certainement pas une nouvelle pour moi. Malheureusement, il a eu un problème à son retour de la trêve internationale. Il travaille extrêmement dur et cette demi-heure lui fera du bien car c'est la première semaine complète au cours de laquelle il parvient à s'entraîner avec l'équipe."
      "Nous attendons maintenant des nouvelles de Correa qui s'est rendu à l'hôpital pour des contrôles après avoir souffert d'ecchymoses aujourd'hui. Nous aurons besoin de tout le monde cette saison. Nous jouons tous les deux jours et demi. J'ai mis au repos Perisic et Calhanoglu parce qu'ils en avaient besoin. J'aurais reposé Dzeko mais Correa s'est blessé et Sanchez n'a pas encore 70 minutes en lui. Edin est venu et a brillamment fait. Il a vraiment aidé l'équipe."
       
      A propos de Lautaro Martinez qui a joué un rôle clé dans la victoire.
      "Je ne le connaissais qu'en tant qu'adversaire et je savais déjà qu'il était un joueur de haut niveau. Je l'ai vu de plus en plus et je comprends pourquoi il a consolidé sa place en tant que titulaire pour l'Inter et l'Argentine. C'est dommage qu'il n'ait pas marqué un doublé en touchant la barre mais je dois aussi essayer de le protéger car il a tellement joué pour son équipe nationale et nous avons tellement de matchs importants à venir les uns après les autres."
       
      Traductions alex_j via le site officiel de l'Inter.

      16 commentaires
      859 vues
    13. Inter-Bologne : Pas de conférence de presse

      A l’instar d’Antonio Conte, Simone Inzaghi ne se présentera pas en conférence de presse ce vendredi, à l’occasion de la réception de Bologne au Giuseppe Meazza, les parties étant trop rapprochées, priorité a été donnée aux entraînements.
       

       
      Toutefois, Simone se présentera juste en avant-match et pour la traditionnelle conférence de presse d’après-match.
      Il ne faut donc pas faire de plan sur la comète, l’agenda de Simone Inzaghi étant déjà bien rempli
       
      ®Antony Gilles – Internazionale.fr

      4 commentaires
      557 vues
    14. La Cola en action ce samedi ?

      En effet, actée la défaite face au Real Madrid en Ligue des Champions, l’Inter reprend son parcours en Serie A avec l’arrivée au Stade Giuseppe Meazza du Bologne de Sinisa Mihajlovic et selon la Gazzetta Dello Sport, il devrait s’agir de la première titularisation de la Cola
       

       
      "C’est finalement l’heure de la Cola rafraîchissante et énergisante : Cette équipe de l'Inter, un peu épuisée après sa première défaite de la saison, en a besoin. Il n’y a rien de grave, mais cette gorgée peut revitaliser l'équipe et l'aider à se remettre en selle : Après la pause internationale, le sprint initial a connu un coup d’arrêt."
       
      TENTATION FORTE
       
      "Simone Inzaghi évaluera demain s’il va adapter son rempart offensif et le confier au duo argentin tant attendu, en prenant une dose de Cola pour se réveiller. La décision sera prise aujourd’hui après avoir mis en lumière la condition physique d’Edin Dzeko, qui est indispensable et sur qui l’on s’appui. Un tour de repos physiologique lui serait bénéfique, tout comme il serait naturel de se fier aux deux plus jeunes armes du rempart offensif."
       

       
      ARGENTINA
       
      "Le Toro et Il Tucu y ont déjà été titularisé ensemble à 4 reprises, deux fois dernièrement à l’occasion du dernier cycle de qualification. Ensemble, ils comptabilisent un totale de 110 minutes de jeu. Ce n'est que la première fois, face au Chili et sans Messi,  et il y a quelques années, qu'ils ont fait équipe dès le départ."
      "Ce qui est le plus impressionnant, c'est le sentiment qui circule naturellement entre les pieds de Cola Nerazzurra : Durant ce court laps de temps passé ensemble, Correa a marqué à deux reprise et toujours sur des passes de son jumeau Martinez."
       
      Validez-vos ce choix offensif, s’il vient à être confirmé ?
       
      ®Antony Gilles – Internazionale.fr

      28 commentaires
      929 vues
    15. L’Inter partage l’enjeu au terme d’un match riche en beaux buts!

      En effet, se déplacer sur le terrain de la Sampdoria n’est pas sans danger! La saison dernière, l’Inter d’Antonio Conte s’y était d’ailleurs incliné. Ajoutez à cela une trêve internationale inédite avec trois matchs à disputer et le retour de Daniele Orsato aux commandes du match: La rencontre au Luigi Ferraris avait tout d’un match piège
       
       
       
       
      Et le danger était constamment présent avec des joueurs génois qui avaient décidé de prendre les Nerazzurri à la gorge dès l’entame du match. Si la Sampdoria dominait sur le terrain, l’ouverture du score tombera du côté interiste. Profitant de la malice de Lautaro Martinez, Federico Dimarco inscrira son premier but pour l’Inter sur un coup-franc exceptionnel à la 18ème minute de jeu.
      Le club hôte reviendra à la marque à la suite d’une partie de billard dans la surface de réparation : En voulant écarter le danger sur une phase arrêtée, Ivan Perisic renvoie un ballon aérien, de la tête, vers Maya Yoshida, si le tir du nippon n’est en rien puissant, une malencontreuse déviation d’Edin Dzeko bat un Samir Handanovic très loin d’être rassurant.
      L’Inter reprend l’avantage à la 44ème minute de jeu : Suite à un ballon gagné dans l’entrejeu par Hakan Çalhanoğlu, Nicolò Barella part dans un raid solitaire en direction du but génois, altruiste, le Champion d’Europe délivre un délice de centre pour Lautaro Martinez, la reprise instantanée du Toro argentin ne laisse aucune chance à Emil Audero, le portier génois.
       
       
      En seconde période, l’Inter se mange le but du mois: Antonio Candreva, contrairement à ses années interistes parvient en centrant, à ne pas viser un stadier, mais à trouver Augello dans la surface de réparation nerazzurra, la reprise de volée sans contrôle fusille Samir Handanovic.
      L’Inter, toujours dans les cordes parvient à se créer trois possibilités réelles pour reprendre une troisième fois l’avantage, en premier lieu par Ivan Perisic qui sert un rien trop fort Edin Dzeko dans le petit rectangle génois, ensuite par Çalhanoğlu dont le tir lointain flirte avec le poteau d’Audero et enfin par Joaquim Correa dont la reprise à bout portant est dévié par le portier Italie.
      Si le portier de la Sampdoria apporte une certaine garantie, la situation était diamétralement à l'opposée du côté des Champions d'Italie : Sans l’intervention miraculeuse de Danilo D’Ambrosio, un nouvel arrêt du regard du gardien slovène aurait valu aux Nerazzurri de concéder leur première défaite de la saison.
       

       
      L’Inter terminera également ce match à 10 contre 11, non pas par suite d’une expulsion d’un joueur, mais à la suite d’une nouvelle blessure de Stefano Sensi : Monté au jeu dans le dernier slot disponible à la 67ème minute de jeu, suite aux 5 changements procédés par un Simone Inzaghi très réactif, l’homme en cristal de l’Inter se blesse 8 minutes plus tard. Cette fois-ci, il ne s’agit pas d’une blessure qu’il s’est occasionné tout seul : A la 75′, lors à la suite d’un sérieux contact et d'un choc avec Maya Yoshida pour récupérer un ballon, Sensi a immédiatement ressenti une douleur.  Immédiatement éclaté, l’ancien de Sassuolo tentera en vain de continuer à jouer. Hors-service sur le terrain, l’italien ne touchera que très peu de ballon avant de définitivement sortir du terrain à la 88ème minute de jeu. Vu le déroulement de la rencontre, et les différents paramètres à prendre en compte, l’Inter rentre à Milan avec un très bon point gagné sur un terrain hostile et sous les applaudissements des tifosi qui avait rejoint Gênes.
       
      Place à présent au premier choc de la saison avec la réception, ce mercredi 15 septembre à 21h00 du Real Madrid de Carlo Ancelotti
       
      Tableau Récapitulatif
      Résumé Vidéo
       
       
      Sampdoria 2-2 Inter
      Buteurs: 18' Dimarco (I), 33' Yoshida (S), 44' Lautaro Martinez (I), 46' Augello (S)
       
      Sampdoria: 1 Audero; 24 Bereszynski, 22 Yoshida, 15 Colley, 3 Augello (78' 29 Murru) 87 Candreva, 5 Silva (89' 9 Torregrossa), 2 Thorsby, 38 Damsgaard (78' 8 Verre); 10 Caputo, 27 Quagliarella (67' 16 Askildsen)
      Banc: 33 Falcone, 4 Chabot,11 Ciervo, 12 Depaoli, 19 Dragusin, 20 Ihattaren, 25 A. Ferrari, 70 Trimboli
      T1: Roberto D'Aversa
       
      Inter: 1 Handanovic; 37 Skriniar, 6 De Vrij, 32 Dimarco (67' 2 Dumfries); 36 Darmian, 23 Barella, 77 Brozovic (53' 22 Vidal), 20 Calhanoglu (67' 12 Sensi), 14 Perisic (53' 33 D'Ambrosio); 9 Dzeko, 10 Lautaro Martinez (62' 19 Correa)
      Banc: 21 Cordaz, 97 Radu, 5 Gagliardini, 7 Sanchez, 8 Vecino, 11 Kolarov, 13 Ranocchia
      T1: Simone Inzaghi
       
      Arbitre: Daniele Orsato
      Var: Nasca
      Averti(s): Brozovic (I), Thorsby (S), Colley (S), Adrien Silva (S), Dzeko (I), Vidal (I)
      Expulsé(s): /
       
      ®Antony Gilles – Internazionale.fr

      5 commentaires
      514 vues
    16. José Mourinho : "Notre nouveau projet va porter sur le long terme"

      José Mourinho, ancien entraîneur de l'Inter désormais sur le banc de la Roma, a accordé une interview aux micros de la chaîne YouTube de la Serie A. Tels étaient ses premiers mots à son arrivée dans la capitale : "Un nouveau projet démarre, non pas celui de Friedkin, ni de Mourinho, mais celui de la Roma. Je connais les fans et leur enthousiasme et il serait leur mentir que de dire qu'on va gagner dans l'immédiat. Le projet que les propriétaires que sont lancés a pour objectif d'accomplir de grandes choses sur le long terme."
       
      Sur les Tifosi.
      "C'est vraiment étonnant qu'au cours des deux dernières décennies, il n'y ait pas eu beaucoup de moments de réjouissance pour les supporters. Mais malgré, cela la passion demeure toujours présente. Car en effet c'est très facile de rester fidèle quand ton équipe gagne tout le temps. Je comprends parfaitement le sentiment que ressentent les supporters dans ce genre de situation.
       
      Sur l'esprit d'équipe.
      "J'espère que l'équipe deviendra le reflet de ce que je suis. J'ai toujours dit que vous ne pouvez apprendre à connaître un joueur que si vous travaillez avec lui : mais ce n'est vraiment que lorsque vous êtes sur le terrain avec eux, lorsque vous les écoutez, les respirez et les regardez dans les yeux, que vous commencez vraiment à les connaître. Tout le monde doit comprendre que je veux donner tout ce que j'ai à l'équipe. Tout le monde doit être heureux quand nous gagnons, triste quand nous perdons, et tous doivent être unis en tant qu'équipe".
       
      "Je me sens beaucoup mieux maintenant car j'ai à charge une tache ou l'expérience compte beaucoup. Rester tant d'années en dehors de l'Italie a provoqué chez moi une suffisance. La routine s'est installée. Bien sur, ce n'est pas comme si je débarquais dans ce pays pour la première fois. J'ai une connaissance de l'Italie, du football pratiqué dans ce pays. Concernant la Roma je les connaissais un peu, à l'époque elle était ma principale rivale dans la course aux compétitions".
       
       
      @KarimGipuzcoa - Internazionale.fr

      7 commentaires
      1,3k vues
    17. L’Histoire est loin d’être terminée entre l’Inter et Daniele Orsato

      En effet, la Repubblica s’est penchée sur la désignation arbitrale qui a fait sensation : Après 1233 jours, après un Inter-Juventus polémique, l’arbitre italien sera à nouveau l’arbitre principal d’un match important de l’Inter !
       
      Révélation de la Repubblica
       
       
       
       
      Orsato s’est déjà défilé la saison dernière
       
       
      En cette année de refondation, l’équipe arbitrale devra faire face, comma la saison écoulée, à un changement générationnel: Imaginez un peu la difficulté de ne pas pouvoir aligner votre meilleur arbitre pour un Inter-Milan avec le Scudetto en jeu.
      Pour tout vous dire, ce retour aurait également pu avoir lieu la saison dernière. Sur base d’une désignation de l’ancien responsable des arbitres, Nicola Rizzoli, Daniele Orsato aurait dû diriger la rencontre de fin de saison opposant Crotone à l’Inter. Mais des problèmes personnels relatif à Orsato ont fait que celui-ci a été contraint de se retirer à la dernière minute : Qui sait, peut-être que ces dernières années, lui aussi a développé une certaine résistance, après les critiques – souvent réalisées de façon instrumentales - et sur les enquêtes qui ont découlé de cette fameuse direction arbitrale.
       
      Pensez-vous que Daniele Orsato serait, à nouveau, capable de se défiler ?
       
       
      ®Antony Gilles – Internazionale.fr

      5 commentaires
      654 vues
    18. Devinez qui va arbitrer Sampdoria-Inter !

      La Fédération Italienne de Football a dévoilé l’équipe arbitrale qui officiera au Stade Luigi-Ferraris de Gênes ce dimanche à 12h30 à l’occasion du déplacement du Champion d’Italie en titre sur le terrain de la Sampdoria.
       
      Le retour du prodige!

       
      Arbitre: Daniele ORSATO Assistants: PERETTI – PAGLIARDINI 4ème arbitre : BARONI VAR: NASCA AVAR: GIALLATINI  
       
      ®Antony Gilles – Internazionale.fr

      19 commentaires
      957 vues
    19. Vers un 3-5-1-1 contre la Samp ?

      Simone Inzaghi s'entraîne avec la moitié du groupe et doit évaluer l'état des joueurs qui reviendront des équipes nationales.
       
      La trêve internationale oblige l'Inter à s'adapter. Simone Inzaghi entraîne actuellement un groupe réduit de moitié et devra l'état des joueurs qui reviendront des sélections dans quelques jours. Une situation difficile qui pourrait contraindre l'entraineur à revoir ses plans en vue du match de dimanche contre la Sampdoria (12h30).
       

       
      Outre le retour de Stefano Sensi aux côtés d'Edin Dzeko, l'entraîneur des Nerazzurri pourrait également entreprendre un changement plus surprenant, celui d'aligner Danilo D'Ambrosio en défense centrale. Ce dernier prendrait alors place de Milan Skriniar, laissé au repos.
       
      KarimGipuzcoa - Internazionale.fr

      9 commentaires
      906 vues
    20. L’Inter privée de ses sud-américains ce week-end ?

      En effet, le Corriere Della Sera est revenu sur le fiasco entourant l’affiche tant attendue entre le Brésil et l’Argentine, qui a été interrompue, suite à des violations des règles anti-covid. En tout premier lieu, voici les informations retrancrites par l’AFP dans Libération
       
       
       
      "A peine cinq minutes après le coup d’envoi de Brésil-Argentine à São Paulo, des représentants de l’agence sanitaire brésilienne Anvisa et de la police fédérale sont entrés sur le terrain… et ont mis fin à la rencontre. La raison de leur courroux : la présence sur le terrain de trois des quatre joueurs argentins évoluant en Angleterre, durement touchée par le Covid, et accusés de violer les protocoles anti-Covid. La Fifa a confirmé dans un communiqué que cette rencontre des qualifications pour le Mondial 2022 avait été "suspendue sur décision de l’arbitre", sans préciser si elle sera reportée ou non à une date ultérieure."
      "Les Argentins ont pourtant tenté de parlementer, mais ils ont fini par regagner le vestiaire, où ils sont restés pendant plus de trois heures, avant de finalement quitter le stade, une heure après la délégation brésilienne. Les joueurs de l’Albiceleste sont ensuite rentrés à Buenos Aires peu après minuit. "Ça fait trois jours qu’on est ici, pourquoi [les agents de l’Anvisa] ne sont-ils pas venus avant ?" avait auparavant demandé sur le terrain Lionel Messi, aux côtés de Neymar et des sélectionneurs des deux équipes, dans une vidéo de la chaîne argentine TyC."
       
      "Fausses informations" des joueurs argentins
      Selon l’agence sanitaire, Giovanni Lo Celso (Tottenham), Emiliano Martinez (Aston Villa), Emiliano Buendia (Aston Villa) et Cristian Romero (Tottenham) auraient omis de signaler qu’ils avaient séjourné au Royaume-Uni lors des quatorze derniers jours précédant leur arrivée.
      "A aucun moment nous n’avons été informés que (les quatre joueurs) ne pourraient pas jouer le match. Nous voulions jouer, et les Brésiliens aussi", a assuré le sélectionneur argentin Lionel Scaloni. Quelques heures avant le coup d’envoi, l’Anvisa avait pourtant annoncé dans un communiqué avoir recommandé aux autorités locales de l’Etat de São Paulo que les quatre footballeurs soient «placés immédiatement en quarantaine» pour avoir fourni de "fausses informations" dans le formulaire d’entrée au Brésil.
      Le président de la fédération argentine de football a pour sa part nié tout «mensonge» de la part des joueurs. Le communiqué de l’Anvisa faisait état d’un "risque sanitaire grave», interdisant aux joueurs de «prendre part à toute activité et de demeurer sur le territoire brésilien". Malgré cette décision, trois des quatre joueurs en question (Lo Celso, Martinez et Romero) avaient été alignés dans le onze de l’Albiceleste et avaient commencé le match.
       
      Episode lamentable
      Une ordonnance ministérielle datant du 23 juin interdit l’entrée sur le territoire brésilien à toute personne étrangère venue du Royaume-Uni, d’Inde ou d’Afrique du Sud, pour éviter la propagation de variants du Covid-19. Le Brésil est le deuxième pays au monde le plus endeuillé par le Covid-19, avec plus de 580 000 morts."
       
      Place au Corriere Della Sera : "L’Inter a des joueurs sud-américains dans son noyau, et les dernières rencontres internationales se tiendront à quelques heures de la reprise du championnat qui aura lieu ce week-end. En effet, le charter décollera de Buenos Aires après Argentine-Bolivie dans le courant de la nuit italienne allant de jeudi à vendredi, à son bord, on retrouvera 17 joueurs italiens. A 17h, la première escale aura lieu à Madrid, les italiens sont attendu à 20h.
      "Quelques heures plus tard, ils devraient tous être sur le terrain pour les matchs de championnat, pour autant que leurs entraîneurs décident de les lancer (croisons les doigts). C'est la dernière folie du football à l'heure du Covid : Pour récupérer quelques journées de qualifications pour la Coupe du Monde, la FIFA a placé trois matchs pour chaque équipe nationale dans cette fenêtre internationale et aussi dans la suivante, début octobre."
      "L'Inter attend quatre Sud-Américains : en plus de Lautaro et Correa, il y a Vidal et Vecino. Les Nerazzurri concernés, pour faire face à la  Samp, auront une nuit supplémentaire pour récupérer du décalage horaire."
       
       
      Explications d'un "Marouane Fellaini"
       
      Réaction de la FIFA à Reuters
       
      La FIFA a déclaré avoir reçu des rapports d'officiels de match: "Les informations seront analysées par les organes disciplinaires compétents et une décision sera prise en temps voulu", a déclaré l'instance dirigeante du football mondial dans un communiqué."
      La Fédération argentine de football a déclaré que la FIFA avait donné aux deux associations nationales six jours pour exposer leur position.
       
      Situation difficile
      Gianni Infantino, dans une allocution vidéo à l'assemblée générale de l'Association européenne des clubs, a déclaré que la situation rappelait les difficultés rencontrées pendant la pandémie.
       
      "Nous avons vu ce qui s'est passé avec le match entre le Brésil et l'Argentine, deux des équipes les plus glorieuses d'Amérique du Sud", a déclaré Infantino. "Certains officiels, la police, les responsables de la sécurité sont entrés sur le terrain après quelques minutes de jeu pour emmener certains joueurs - c'est fou mais nous devons faire face à ces défis, ces problèmes qui viennent s'ajouter à la crise du COVID."
       
      Alejandro Martinez, frère d'Emiliano, a déclaré que les joueurs devaient s'envoler d'Argentine vers la Croatie, qui est un pays de la liste verte du Royaume-Uni, plus tard dans la journée de lundi afin d'éviter la quarantaine obligatoire de 10 jours dans un hôtel lors du retour au Royaume-Uni d'un pays de la liste rouge: "Ils se rendront en Croatie pour y faire leur quarantaine, puis iront en Angleterre", a déclaré Alejandro à la station de radio La Oral Deportiva. "C'était la condition fixée par Aston Villa".
      La Fédération argentine de football (AFA) a déclaré que Martinez et Buendia avaient été libérés de l'équipe nationale, ce qui signifie qu'ils ne prendront pas part au match de qualification de jeudi à domicile contre la Bolivie. L'AFA a ensuite libéré les deux joueurs des Spurs, Lo Celso et Romero, en déclarant qu'"ils ne sont pas concernés par le match contre la Bolivie et peuvent retourner dans leur club".
      Le site Internet Football.london a déclaré que les deux joueurs des Spurs pourraient recevoir des amendes à leur retour en Angleterre, car ils ont fait le voyage sans l'autorisation de leur club. Villa et Tottenham se sont refusés à tout commentaire.
       


      Réactions de Gianni Infantino à Italpress :
       
      "Nous avons besoin de la compréhension des clubs : nous savons que nous ne pouvons pas rendre tout le monde heureux - Il est important de protéger à la fois les clubs et les équipes nationales, le football est un tout et nous devons essayer de trouver le bon équilibre. Nous devons faire quelque chose pour protéger la santé des joueurs et pour cela repenser le calendrier international. Nous avons besoin de la bonne volonté de tous, pour nous il n'y a pas de sujets tabous et la porte de la FIFA est toujours ouverte à toute proposition. Pour un football plus fort, nous avons besoin de l'aide de tous. En mars dernier, nous avons reporté les matches de qualification pour la Coupe du monde en Amérique du Sud à un moment crucial de la saison, afin de permettre aux joueurs de se reposer et de rester dans leur club."
       
      "Mais ces qualifications doivent être jouées et j'ai demandé à tout le monde, clubs, fédérations et gouvernements, de faire preuve de solidarité, de ne pas faire de discrimination, il s'agit aussi de soulager les pays qui souffrent et ne voient leurs meilleurs joueurs en action que lorsqu'ils sont en équipe nationale. Nous devons protéger la Coupe du monde, les qualifications et trouver le bon compromis, également en vue des fenêtres d'octobre et de novembre, pour surmonter cette situation particulière - a ajouté Infantino - Nous avons besoin de la compréhension des clubs : nous savons que nous ne pouvons pas rendre tout le monde heureux mais nous devons essayer de nous comprendre".
       
      Pensez-vous que Simone Inzaghi alignera son armada sud-américaine, après ce fiasco, ce dimanche à 12h30 ?
       
       
      ®Antony Gilles - Internazionale.fr

      6 commentaires
      1,1k vues
    21. OptaPaolo: "50e but pour Lautaro et beaucoup d'erreurs de Samir ayant conduit à un but"

      Selon OptaPaolo, des fortunes diverses pour Lautaro Martinez et Samir Handanovic. Détails.
       
      Lautaro a marqué son 50e but avec nous.
      "50 – Lautaro Martinez a marqué son 50e but pour l'Inter ce soir, toutes compétitions confondues : il a atteint ce cap en 133 apparitions, marquant en moyenne un but toutes les 173 minutes. Colonne."
       
      En revanche, Samir est le joueur qui a commis le plus d'erreurs ayant amené un but.
      "4 – Depuis le début de la dernière saison de Serie A, Samir Handanovic est le joueur qui a commis le plus de fautes menant au but (quatre). Incertitude."
      Il est vrai que sur le but du Hellas, sa relance était plus qu'hasardeuse...

      15 commentaires
      1,2k vues
    22. Quel bookmaker choisir pour parier sur Inter Milan en Série A ?

      Le championnat italien de football est l’un des championnats les plus suivis par les amoureux de football. Championne en titre, l’Inter Milan est une équipe qui a tout pour tenir de belles promesses en cette nouvelle saison.
       
      La série A est un championnat qui regroupe chaque année les meilleures équipes d’Italie. Les équipes s’affrontent les unes contre les autres jusqu’à la détermination de l’équipe gagnante grâce un classement bien élaboré. Ce championnat avait longtemps été dominé par la Juventus. L’Inter Milan est donc l’équipe qui a brisé cette longue série de victoire en étant le tenant en titre.
      La série A est un championnat très suivi à travers le monde. De ce fait, les bookmakers ne manquent pas de proposer de grosses opportunités de paris pour ainsi appâter les parieurs amoureux de sensations fortes. Il est donc important de savoir vers quels bookmakers se tourner afin d’en tirer le maximum d’avantage en Série A. C’est ce dont nous parlons ici !
       
      Vue d’ensemble sur le championnat italien de Football
      Historique de la mise en place du championnat
      Souvent connu sous le nom de Calcio, le championnat italien de football a pour véritable nom « Série A ». En fait, le nom Calcio signifie tout simplement « coup de pied » et donc football en italien. C’est pour cette raison que cette expression est alors devenue très facilement un moyen de nommer le championnat italien de football.
      Le championnat italien de football a connu de nombreuses dénominations depuis sa création. On parlait tout d’abord de championnat fédéral, ensuite de Première Catégorie, Première division puis, Division Nationale. Elle prend le nom de Série A, telle que nous la connaissons, en 1929.
      On parle généralement de Série A Italienne pour éviter un amalgame avec la Série A brésilienne qui désigne aussi le championnat qui regroupe les équipes brésiliennes de première division.
       
      Fonctionnement de la Série A
      Les championnats de football dans le monde ont généralement le même principe. Il existe juste quelques différences qui permettent de les distinguer les unes des autres. Pour ce qui est de la Série A, elle fait s’affronter 20 équipes de première division italienne. Chaque issue de match donne droit à un certain nombre de points. C’est ainsi que pour un match nul, les deux équipes obtiennent 1 point, pour une victoire la victorieuse obtient 3 points et la perdante 0.
      La saison dure environ 6 mois et les équipes s’affrontent deux en deux en un match aller et un autre match dit retour.  On parle aussi de match à domicile et de match à l’extérieur. Les points sont comptabilisés au fur et à mesure que les matchs se poursuivent, jusqu’à la fin du championnat où l’équipe détenant le plus de point est sacrée championne. 
       
      Ainsi, les 4 premières équipes sont directement qualifiées pour la ligue des champions, tandis que la 5e équipe va en Europa League et la 6e au deuxième tour de qualification. Cependant, les 3 dernières équipes sont reléguées en 2e division. A la saison suivante, les 3 premières équipes de la 2e division lors de la session précédente sont admises en série A où elles doivent se surpasser pour ne pas rentrer en 2e division.
       
      Le bilan de la saison 2020-21 pour l’Inter Milan et aperçu de la nouvelle saison 
      La saison dernière s’est terminée de la plus belle des manières pour l’Inter Milan qui a fini première du classement et donc championne de la Série A. Etant donné qu’elle marque ainsi la fin du règne de la Juventus sur la Série A, tous les regards sont alors rivés vers cette équipe qui ne manque pas de rassurer ses fans. Finissant la saison 2020-21 avec 91 points soient 12 points d’écarts avec le Milan AC 2e du classement, on peut dire qu’il y a de quoi lui remettre toute notre confiance.
      Cette 120e saison de la série A commence de manière très forte puisque sa première rencontre contre Genoa s’est soldée par une victoire écrasante, soit 4 buts à 0. C’est un magnifique coup d’envoi ainsi lancé mettant toute la confiance nécessaire au sein de l’effectif et créant la peur dans le camp des adversaires. Une chose est sure, l’effectif de l’Inter Milan est très solide et la suite de la saison nous dira si on a eu raison de lui faire confiance.
       
      Quels bookmakers choisir pour parier efficacement pour l’Inter ?
      Varieur Montague est notre auteur invité pour ce sujet. Il est très passionné des paris sportifs. Ses interventions sont très appréciées sur plusieurs sites web.
      Il existe plusieurs Bookmakers en Suisse. Nous avons choisi quelques sites qui pourraient vous intéresser.
      1xbet : C’est un bookmaker très apprécié de par le monde pour la rapidité des transactions et l’ergonomie du site en général ; 20bet : La particularité de ce site est qu’il est traduit et disponible en 8 langues ; Circus : Les parieurs sont très amoureux de ce site du fait de ses pronostics très fiables pour la plupart du temps.

      1 commentaire
      940 vues
    23. L’Inter d’Inzaghi s’impose 2-0 Face à Parme

      C’est une bonne Inter qui s’est imposée au Tardini de Parme, réalisant de la sorte un très beau travail de vacances, malgré les turbulences liées au départ semi-officiel de Romelu Lukaku: Les Nerazzurri ont fait preuve d’une certaine solidité défensive face à l’équipe parmesane, tout en présentant un onze de base qui devrait se rapprocher du futur onze titulaire pour la saison à venir.
       

       
       
      La première période est dominée totalement par l’Inter qui attaque souvent via l’aile gauche d’un Ivan Perisic inspiré mais qui faisait preuve d’un peu d’imprécision, on peut également noter la performance de Lautaro Martinez qui a tenté à plusieurs reprises d’ouvrir le score, en vain. Les Nerazzurri feront céder le mur parmesan à la reprise, après plusieurs vagues offensives, Marcelo Brozovic débloque son compteur but suite à une excellente initiative de Lautaro Martinez (59').
      Les remplacement proposés par Simone Inzaghi donne un nouveau souffle aux Nerazzurri qui continue à pousser sur l’aile gauche via Federico Dimarco. C’est d’ailleurs de part l’un de ces centres que Matias Vecino reprend le ballon de la tête pour doubler la mise (69').
      Le score ne bougera plus, la défense parmesane retrouvant une certaine imperméabilité. Le nombre de changements grandissant, seul Samir Handanovic sera resté titulairisé durant l’intégralité de la rencontre
       

      Réaction d’après-match
       
       
       
      Matias Vecino
       
      C’est encore une victoire pour cette Inter qui n’abandonne même pas ce type de rencontre.....
      "C’est important d’engranger des minutes dans les jambes pour débuter au mieux le championnat. D’une façon générale, nous avons fait un bon match. Objectivement, la condition physique va s’améliorer pour arriver à 100% : Nous sommes sur le bon chemin."
       
      On voyait que vous vouliez marquer un but.....
      "Je cherche toujours à arriver dans la surface, à suivre l’action, à m’insérer. Je suis content d’avoir marqué."
       
      Dans quelques jours, il y aura le dernier match amical. A quel point avez-vous l’envie de retrouver le terrain ?
      "C’est beau de monter sur le terrain avec le Scudetto sur le torse, nous avons une grande responsabilité et nous sommes très motivés, nous continuons à nous préparer pour faire bien."
       
      Aujourd’hui, il y avait plus tifosi que lors de votre dernière rencontre au Meazza.....
      "C’était si beau de ressentir l’amour des tifosi, c’était moche de jouer à huis clos. Les tifosi te donne une motivation supplémentaire."
       
      Quels sont vos objectifs pour cette saison ?
      "L’objectif est de trouver de la continuité, de faire ce que je ne suis pas parvenu à faire l’année dernière : Je suis physiquement et mentalement motivé."
       
      Alessandro Bastoni
      "Nous sommes arrivés depuis peu, l’entraîneur est nouveau et nous devons comprendre son système de jeu. Nous sommes prêts à lui faire confiance pour faire aussi bien cette saison. Nous avons un tricolore à défendre et nous ferons tout pour le défendre sur le terrain."
      "J’ai de bonnes sensations, spécialement lorsque tu remportes un Euro, lorsque tu reviens, tu as encore envie de gagner. Je suis content d’avoir retrouvé mes équipiers, j’espère faire une grande année."
       
      Vous allez devenir papa….
      "J’ai trouvé une stabilité dans ma vie privée et cela me permet de penser uniquement au terrain."
       
       
      Martin Satriano
      Vous êtes le meilleur buteur de l’Inter durant cette phase de pré-saison, on imagine que tu en es fier ?
      "Je suis content de continuer à avoir du temps de jeu sur le terrain avec ce maillot, je trouve que je travaille bien et j’en suis vraiment très fier."
       
      Comment as-tu ressenti le fait de jouer en duo avec Lautaro aujourd’hui ?
      "C’est si beau de jouer avec un joueur de ce niveau, nous nous sommes bien trouvé. Je joue avec des joueurs de très haut niveau, mon objectif est de continuer à m’améliorer le plus possible et de continuer comme ça."

      Tableau Récapitulatif
      Résumé Vidéo
       
       
       
      Parma 0-2 Inter
      Buteur(s): 59' Brozovic (I), 69' Vecino (I)
       
      Parme: (4-3-3): 1 Colombi; 2 Sohm, 3 Balogh, 4 Osorio, 5 Gagliolo; 10 Brunetta, 6 Juric, 8 Camara (17 Vazquez 62'); 7 Man (16 Busi 82'), 9 Benedyczak, 11 D. Iacoponi (15 Schiattarella 70')
      Banc : 12 Turk, 13 S. Iacoponi, 14 Dierckx
      T1 : Enzo Maresca
       
      Inter (3-5-2) : 1 Handanovic; 37 Skriniar (42 Moretti 90'), 6 de Vrij (13 Ranocchia 73'), 95 Bastoni (11 Kolarov 64') ; 36 Darmian (46 Zanotti 82'), 23 Barella (8 Vecino 64'), 77 Brozovic (18 Agoumé 80'), 12 Sensi (22 Vidal 64'), 14 Perisic (32 Dimarco 64'); 48 Satriano (99 Pinamonti 73'), 10 Lautaro (16 Salcedo 80')
      Banc : 21 Cordaz, 97 Radu
      T1 : Simone Inzaghi
       
      Arbitre : Aureliano
      Averti(s): Schiattarella (P), Vidal (I)
      Expulsé(s): /
       
      ®Antony Gilles – Internazionale.fr

      8 commentaires
      1,4k vues
    24. Troisième podium consécutif pour l’Inter ?

      Après le Scudetto obtenu l’an dernier, l’Inter va chercher à maintenir le cap en 2021-2022. Selon les bookmakers, les Nerazzurri devraient au moins prendre place sur le podium.

      En effet, d’après les cotes proposées par les différents sites de paris sportifs, les hommes de Simone Inzaghi devraient pouvoir conclure une nouvelle saison sur le podium, et obtenir ainsi leur billet pour la Champions League 2022-2023.
      A la question « Qui sera champion d’Italie ? », les Nerazzurri prennent place en seconde position derrière la Juventus, avec une cote de 3.00 en moyenne. ZEbet, Winamax et Betclic, meilleurs bookmakers d’après le site Sportytrader, qui propose d’ailleurs des pronostics de la Serie A, sont ainsi unanimes et estiment que l’Inter sera de nouveau dans le haut de classement cette saison.
      Une performance qui serait évidemment belle, puisque pour rappel, il faut remonter à l’enchaînement des saisons 2008-2009, 2009-2010 et 2010-2011 pour voir l’Inter conclure trois exercices consécutifs parmi les trois premiers.
      Espérons que cet exercice 2021-2022 marquera donc le retour définitif du club parmi le gratin européen. Le peuple Nerazzurro le mérite.
       

      20 commentaires
      936 vues
    25. Coppa Italia 2021/2022 : Possible Derby Della Madonnina en demi !

      La nouvelle Coupe d’Italie est prête à débuter. L’Inter qui est la seconde tête de série fera ses débuts dans la compétition soit le 12, soit le 19 janvier 2022. Notre Beneamata fera face au vainqueur des 16ème de finale qui mettront aux prises lors des tours précédents Empoli, LR Vicenza, Hellas Verona, Como et Catanzaro.
       
       
      Les autres têtes de Serie du côté dans la partie de tableau de l’Inter sont :
      La Roma (en quart) Le Milan ou la Lazio (en demi-finale)  
      Voici les dates des matchs:
       
      Huitième de finale : Les mercredis 12 et 19 janvier 2022 Quart de finale :  le mercredi  9 février 2022 Les demi-finales (aller-retour) : Les mercredis 02 mars et 20 avril 2022 La finale : le mercredi 11 mai 2022  
      Que pensez-vous de ce tableau ?
       
      ®Antony Gilles – Internazionale.fr

      2 commentaires
      652 vues
    26. L’OGC Nice sait recevoir

      En effet, l’Ac Milan a reçu un accueil très particulier lors du match amical opposant les deux équipes aux couleurs similaires. Si sur le terrain, le Rossonero dominait, dans le stade, c’est bel et bien le Nerazzurro qui était mis en valeur via une banderole affichée par un groupe de supporters présent à l’Allianz Riviera.
       

       
      "A Milano c'è solo l'Inter" que l’on peut facilement traduire par "A Milan, il n’y a que l’Inter". Pour rappel, les tifoseries de Nice et de l’Inter partagent depuis des années un long et solide jumelage.
       
      Validez-vous cette initiative ?
       
      ®Antony Gilles – Internazionale.fr

      6 commentaires
      1,3k vues
    27. La VAR interviendra plus régulièrement dans la prochaine saison

      La VAR interviendra plus régulièrement en Serie A la saison prochaine qu'en 2020-2021.
       
      Comme cela a été rapporté par le Corriere dello Sport, la première réunion avec le nouveau chef des arbitres, Gianluca Rocchi, s'est terminée avec l'intention claire d'utiliser la VAR beaucoup plus régulièrement lors de l'évaluation des penalties.
      L'accent sera également beaucoup plus mis sur la phase de possession offensive, ce qui signifie que l'arbitre VAR examinera chaque élément d'un mouvement offensif qui a ensuite conduit à un péno ou à un but refusé.
      Par exemple, si Romelu Lukaku est victime d'une faute dans la surface mais qu'il devient clair que Nicolo Barella a commis une faute dans le cadre de la même phase, ils annuleront la faute sur Lukaku et reviendront à la faute de Barella.
      Les autorités seront également désormais plus sévères envers les arbitres qui commettent des erreurs claires et évidentes que la VAR reprendra ensuite.

      17 commentaires
      925 vues
    28. Officiel : La Serie A conserve la règle des 5 remplacements

      C’est une information en provenance de Calcio&Finanza : La Figc a son feu vert à la Lega Serie A pour officiellement conserver la règle des 5 changements pour la saison 2021/2022.
       

       
      La FIGC autorise donc la Serie A à continuer à profiter de la modification temporaire accordée par l'IFAB, qui est valide jusqu'au 31 décembre 2022, en regard au nombre de remplacements que les équipes peuvent effectuer pendant les matchs. Pour rappel, le 28 mai dernier, l'instance chargée d’ériger les règles du football avait accepté de prolonger temporairement cette adaptation adoptée en mai 2020.
      Il y a lieu de rappeler que cette prolongation était toutefois facultative, la Premier League, par exemple, a choisi de revenir à trois remplacements la saison dernière.
       
      Cette prolongation devrait-elle devenir la norme à l’avenir, selon vous ?
       
      ®Antony Gilles – Internazionale.fr

      6 commentaires
      652 vues
    29. Enrico Preziosi : La reprise du championnat est-elle à risque ?

      Le monde du Calcio fait face à de très grande difficultés économiques actuellement. Suite aux dernières informations parues dans la presse mettant en évidence une certaine incertitude quant à une réouverture, même partielle des stades, Enrico Preziosi, le Président du Genoa est monté au créneau dans les colonnes du Corriere Della Sera :  "La crise économique a déjà généré une perte d’un milliard deux-cent millions d’euros, une somme qui est destinée à s’accroître étant donné les cas de restrictions ultérieures à venir,  vu que les rencontres devraient avoir lieu dans des stades à moitié ouvert : Sans public dans les stades et sans aucune forme d’aide gouvernementale, le Chievo pourrait ne pas être qu’un cas isolé : Les bilans financiers de nombreux clubs sont à risque."
       

       

      Président, selon le décret gouvernemental, l’accès au stade sera garanti à 50% de sa capacité : Pourquoi cette norme ne vous convient-elle pas ?
      "C’est simple à expliquer : Depuis un an et demi nous faisons face à un manque à gagner au niveau de la billetterie et cette nouvelle règle impose désormais une distanciation sociale d’un mètre entre les personnes. En pratique, et c'est valable pour quasiment la totalité des stades italiens, si le tout vient à se confirmer, nous serons dans l’obligation d’autoriser une place valide sur quatre, ce qui revient à ouvrir un stade à 25% de sa capacité."
      "Avec une telle restriction, il nous serait impossible de lancer une campagne d’abonnement, et vendre des packs "Hospitality" s’avèrerait impossible. A titre personnel, je regrette d’avoir investi une somme considérable pour moderniser le Marassi."
       
      Occuper les sièges, tel un damier, pourrait-il représenter une solution ?
      "Je dirais, qu’avec ce type de formule, qui est d’ailleurs la base de discussions entre la Lega, la Figc et le Gouvernement, que cela garantirait les 50% de capacité. Mais j’irai aussi plus loin : Pourquoi dans des bars ou des restaurants, il est possible d’y rester à l’intérieur avec le Green Pass et ce, sans limitation, alors que dans un Stade donnant accès à l’extérieur, ce n’est pas possible ? Nous représentons la passion de 38 millions d’individus, le Calcio peut être un moyen de convaincre les non-vaccinés. Un mauvais pré-sentiment me vient parfois en tête."
       
      Pourriez-vous approfondir ?
      "J’ai la perception que certains perçoivent les Présidents de Club de football comme de riches imbéciles. Le cliché commun est "Ils se plaignent alors qu’il signent des contrats de millions d’euros. Mais je voudrais expliquer à ceux qui pense de la sorte que pour chaque contrat signé, qu'un montant correspondant au salaire d’un joueur est versé sous forme de contribution dans les caisses de l’Etat : Les Clubs de football sont comme des entreprises et ils doivent être dès lors considérés comme tel. Je me questionne donc sur le fait que le Gouvernement impose des restrictions sur le nombre de spectateurs présent dans le stade, tout en exigeant ensuite de la part du Monde du Football les mêmes prélèvements fiscaux qu'avant la pandémie."
       

       
      Qu’attendez-vous ?
      "Permettez-moi de vous dire que ma pensée est partagée par l’ensemble des Présidents, aussi bien des moyens-petits, que des grands clubs, car nous sommes tous confrontés à des pertes. Celles du Genoa s’élèvent à 34 millions d’euros, nous souhaitons nous asseoir à une table avec l’Exécutif pour parvenir à trouver une solution."
      "Le Calcio est représenté par des Présidents qui ont injecté des milliards dans le système, en consentant également à l’Etat à en bénéficier : Nous sommes un partenaire. Plus nous travaillons, plus nous générons des gains, plus des fonds sont injectés dans les caisses de l’Etat. Mais pour survivre, nous avons besoin, s’il ne s’agit pas de remboursement, de percevoir au moins des acomptes ou des reports fiscaux car autrement notre système va imploser. Sans fonds, cela en est terminé de tous, et ce y compris les Ligues inférieurs et les autres sports : Il ne faut pas oublier que la Serie A alimente tout le mouvement sportif italien."
       
      Etes-vous favorable à l’obligation de vacciner tous les joueurs, tels que proposé par Gravina ?
      "Dans un sport de contact, le vaccin représente la meilleure des sécurités, et même s’il ne pourrait pas être imposé légalement, je pense que la suggestion du Président Fédéral doit être considéré comme une invitation au bon sens."
       
      Lundi, vous vous présenterez à l’Assemblée Générale de la Lega : La reprise du championnat est-elle à risque ?
      "S’il y a une poursuite d’un manque de dialogue avec le Gouvernement, nous devrons songer à une solution. Dans un tel cas nous devrons tout stopper et penser à la façon d’agir. Nos demandes ne peuvent pas ne pas être prise en considération. Mais je reste confiant à l’idée que nous parviendrons à un point d’entente avec l’Exécutif à travers une table de négociation."
       
      Pensez-vous réellement que la Serie A 2021/2022 puisse être prise en "otage" avec un début du tournoi reporté à une date à définir ?
       
      ®Antony Gilles – Internazionale.fr

      0 commentaire
      430 vues
    30. Roberto Gagliardini absent face au Genoa ?

      En effet, Roberto Gagliardini souffre d’une entorse du genou, suite à une torsion de celui-ci survenu à l’entrainement. Tel est le résultat de l’IRM à laquelle il a été soumis par le club.
       

       
      Selon Sky Sport, le temps de récupération du joueur est estimé à une période allant de 15 à 20 jours.
      Si cela vient à se confirmer, l’ancien joueur de l’Atalanta loupera la première rencontre de la saison face au Genoa
       
      ®Antony Gilles – Internazionale.fr

      5 commentaires
      658 vues
    31. L’Inter atomise Crotone pour sa troisième sortie estivale

      Il était attendu et il n’a pas déçu : Parmi les protagonistes de cet important succès de l’Inter face à Crotone, lors de cette troisième sortie amicale des Nerazzurri, on retrouve Hakan Çalhanoğlu. Le numéro 20 sur le dos, l’ancien du Milan a été aligné par Inzaghi dans le rôle de Mezzala gauche au milieu du terrain.
       

       
      Un poste tactique qui semble bien correspondre aux caractéristiques du turc, étant donné qu’il a été l’auteur de deux passes décisives : Son corner a atterri sur la tête de Satriano, tandis que sa balle en profondeur a été très bien exploitée par Federico Dimarco. Hakan inscrira également le troisième but au marquoir, une prestation de très haut niveau, le tout en l’espace de 45 minutes de jeu!
      Simone Inzaghi décide de faire tourner à la reprise en faisant monter Romelu Lukaku, Stefano Sensi et Andrea Ranocchia en lieu et place de Satriano, Nainggolan et Kolarov. Le marquoir s’alourdira via Pinamonti qui avait touché du bois en première mi-temps.
       

       
      Stefano Sensi, qui se doit d’oublier son épouse de temps en temps, est également parvenu à aggraver le score. Çalhanoğlu se verra préserver par Inzaghi, lui qui sera remplacé à l’heure de jeu par Arturo Vidal.
      Le dernier but Nerazzurro portera la signature de Marcelo Brozovic, idéalement servi par Romelu Lukaku. Pour son premier match de reprise, si Romelu n’a pas débloquer son compteur but, celui-ci a confirmé qu’il restait un homme d’équipe
       
      L’Interview de Simone

       
      L’entraîneur de l’Inter s’est livré à Sky Sport au terme de la victoire 6-0 des Nerazzurri face à Crotone : “Je suis très satisfait, car nous avons disputé une excellente partie et nous avons réalisé un stage de plus de trois semaine de la meilleure des façons. Je suis dérangé par les pépins qu’ont connu D'Ambrosio et Gagliardini.  Je suis très satisfait par ce qu’ont réalisé les garçons en 23 jours, et avec une excellente manière."
       
      L’idée de jeu ?
      Je pense qu’il nous manque encore des personnalités : Vecino et Perisic sont rentrés aujourd’hui et ont commencé à travailler. Lundi, Barella, Bastoni et Lautaro seront de retour, nous allons tous commencer à travailler tous ensemble et ce sera quelque chose de beau!"
       
      Çalhanoğlu Mezzala?
      "Nous l’avons recruté pour cette raison: Il a très bien travaillé avec ses équipiers et aujourd’hui il a vraiment été très bon, comme toute l’équipe : Nous venons d’affronter une équipe qui vient d’être reléguée de la Serie A et qui était très agressive."
       
      Satriano ? 
      "C’est un garçon intéressant qui se donne chaque jour, il y a de l’entrainement derrière tout ça. Aujourd’hui, il était fatigué en fin de première mi-temps et je l’ai remplacé. Tout le mérite de son temps de jeu revient par ce qu'il propose à l'origine à l'entrainement.
       
      Tableau Récapitulatif
      Résumé vidéo
       
       
      Inter 6-0 Crotone
      Buteur(s): 10' Satriano, 22' Dimarco, 27' Çalhanoğlu, 56' Pinamonti, 58' Sensi, 65' Brozovic
       
      INTER (3-5-2) : Handanovic (Cordaz 72') ; Skriniar (Sottini 78'), De Vrij (Moretti 72'), Kolarov (Ranocchia 46') ; Darmian (Carboni 75'), Nainggolan (Sensi 46'), 77 Brozovic (Agoumé 72'), Calhanoglu (Vidal 59'), Dimarco (Zanotti 75') ; Satriano (Lukaku 46'), Pinamonti (Salcedo 72') 
      Banc: Radu, Nunziatini
      T1: Simone Inzaghi.
       
      CROTONE (3-4-2-1) : Festa (Saro 46') ; Nedelcearu, Marrone, Mondonico ; Rispoli (Bruzzaniti 46'), Zanellato ( Juwara 57'), Vulic, Molina; Borello (Giannotti 46'), Rojas (Mulattieri 57'); Kargbo.
      Banc: D’Aprile, Tutyskinas, Zak, Ranieri, Yakubiv, Petriccione, Nanni, Mulattieri
      T1: Francesco Modesto
       
      ®Antony Gilles – Internazionale.fr

      2 commentaires
      760 vues
    32. Alex Frosio analyse les entraîneurs de la Serie A

      En souhaitant analyser le travail réalisé par Roberto Mancini, Alex Frosio s’est livré à la Gazzetta Dello Sport sur la façon dont la consécration du Sélectionneur National italien peut se voir absorbée par les entraîneurs des différentes écuries italiennes en activité.
       

      "Ceux qui ont les idées les plus proche de Mancio sont très jeunes : Italiano a permis à Spezia de se sauver d’une façon exceptionnelle, en misant sur le courage. Sur ce classement, il est second derrière l’Atalanta en ce qui concerne les récupérations du ballon dans la partie de terrain de l’adversaire. A présent, il officiera à l’échelon supérieur avec la Fiorentina. On retrouve également Dionisi et Zanetti qui ont permis à l’Empoli et au Venezia de retrouver la Serie A en pratique un football spectaculaire basé sur l’attaque. Le premier a d’ailleurs été choisi pour remplacer De Zerbi à Sassuolo."
       
      "Si l’entraîneur vénitien est moins porté sur un pressing à outrance, on retrouve aussi de l’autre côté Gasperini qui n’a pas cette obsession de construire de derrière, tout comme Mancini ne pousse pas à l’anticipation exaspérée dont s’inspire la Dea. Pourtant, l’Atalanta est l’équipe qui se rapproche le plus de ce que propose les Azzurri, qui joue à trois derrière en possession, avec un double playmaker avec des ailiers qui monte et qui n’hésite pas à tirer (Spinazzola et Chiesa contre Maehle et Gosens), on retrouve aussi une certaine technique lors des combinaisons offensives."
      "Pioli et Sarri sont des "frères" de Mancini : Ils se sont formés durant des années, ils ont innovés et ils se sont adaptés dans le temps en proposant toujours un football dominat et pro-positif."
       
       

       
      Et les grands entraîneurs ?
       
      "Le discours est plus complexe : Allegri aime la technique, mais ce n’est pas un fanatique de la possession de balle ou de la construction par derrière.  Et son credo "corto muso" est une synthèse philosophique de sa façon impeccable d’agir, une façon de faire qui ne trouverai pas sa place dans le lexique "Manciniano"."
      "Mourinho s’est construit durant des années par sa façon de garer le Bus, mais il reste le seul entraîneur en activité en Serie A a avoir remporté la Ligue des Champions."
      "Simone Inzaghi est le plus "Allegriano" de la nouvelle vaque et il aime énormément le jeu de transition et de domination, quelque chose qu’il sait faire. Et Juve mise à part, c’est l’entraîneur le plus titré de ces dernières années."
       
      Le Saviez-vous ?

       
      Y-a-t ’il déjà une belle ambiance du côté de la Vieille Dame ? En effet, à peine de retour aux commandes du club, Massimiliano Allegri a taclé sérieusement Leonardo Bonucci en conférence de presse: "Bonucci capitaine ? S'il veut un brassard, il n'a qu'à aller dans la rue et s'en acheter un. En allant à Milan, il a perdu sa place dans la hiérarchie." - Le Champion d'Europe appréciera.....
       
      Et si en fin de compte Simone était le coup de poker gagnant de Giuseppe Marotta ?
       
      ®Antony Gilles – Internazionale.fr

      1 commentaire
      520 vues
    33. Paolo Dal Pino: "Nous sommes loin d'autoriser l'ouverture des stades avec 100% de capacité"

      S'adressant au service d'information italien ANSA, Paolo Dal Pino a déclaré qu'il restait encore beaucoup de progrès à faire avant que les clubs puissent autoriser les supporters à assister aux matchs en personne et sans limitations.
       
      L'Inter, comme tous les clubs de football, a été durement touchée par la perte de revenus causée par le COVID-19 car aucun supporter n'était autorisé dans le stade depuis le début, y compris pendant toute la saison 2020-2021.
      Outre l'impact financier à cause du manque de supporters, l'élément émotionnel de jouer devant des tribunes vides a été ressenti par les joueurs et les entraîneurs, et un retour des supporters est vivement souhaité.
      Les propos de Dal Pino suggèrent qu'un retour dans une certaine mesure pourrait être en cours mais qu'il pourrait encore s'écouler un certain temps avant que les stades ne soient pleins à 100%. Le retour à la normale ainsi que la reprise économique seront prend encore du temps.
       
      A propos de cette transition, le président de la Serie A a déclaré:
      "Nous sommes encore loin de l'objectif d'une ouverture illimitée des stades pour les détenteurs de Green Pass. Le dialogue avec le CTS (groupe de travail régissant le COVID-19 en Italie, ndlr) et le gouvernement se poursuit car nous pensons que les contraintes actuelles sont trop restrictives pour notre sport qui se déroule en extérieur et avec des fans contrôlés à leur entrée. Nous voyons des incohérences par rapport à d'autres situations, puisque le Green Pass représente un permis. Nous continuerons à le demander pour garantir un accès inconditionnel."

      1 commentaire
      454 vues
    34. Officiel: L'Inter recevra ce mercredi Crotone à la Pinetina

      Le prochain match amical de l'Inter a été officialisé et il aura lieu ce mercredi 28 juillet 2021!
       
       
       
      L'équipe qui se déplacera à la Pinetina sera Crotone qui évolue à présent en Serie B. La rencontre aura lieu à 18h00 "Le match sera diffusé en direct sur Sky Sport et sera rediffusé sur Inter TV à minuit" nous confirme Inter.it
       
      ®Antony Gilles - Internazionale.fr
       
       

      0 commentaire
      643 vues
    35. La Serie A 2021/2022 "boycottée" ?

      En effet, les récentes déclarations de Giuseppe Marotta ont mis en évidence les difficultés du système actuel, face à la réouverture des Stades aux tifosi vaccinés, avec toutefois, le maintien de de la distanciation sociale à 1m50.
       
      Révélation du Corriere Della Sera

       
      Partant de ce constant, les clubs du Calcio, à l’exception de la Juventus, connaîtraient un profond manque à gagner : "La question sur la table est la capacité de la réouverture des stades au public à 50%, avec le maintien de la distanciation en tribune à 1m50. Vu la proximité entre les sièges, cela ne permettrait aux clubs que de proposer seulement 30% de la capacité des stades aux tifosi, exception faite de la Juventus qui propose une enceinte sportive et moderne et qui propose de sièges plus distants."
      "Les Clubs sont sur le pied de guerre et des colloques privés ont eu lieu dans les heures précédant l’Assemblée qui est programmée aujourd’hui. La sensation est que, sans une intervention gouvernementale pour soutenir le Calcio, la reprise du championnat est à risque : La crise économique causée par le Covid-19 a mis à genoux le système actuel, qui a déjà accusé des pertes s’élevant à 1,2 milliards d’euros."
      "Les Clubs demandent que la règle du mètre cinquante soit supprimée et qu’il y ait une adaptation pour le Calcio qui est à genoux, ou qu’alternativement, que les taxent et les contributions puissent être payées en plusieurs versements."
       
      L’Assemblée aura lieu ce jour, sauf report de dernière minute, à 18h00!
       
      ®Antony Gilles – Internazionale.fr

      3 commentaires
      1,1k vues
    36. Dates et heures officielles des deux premiers matchs de l'Inter

      La Lega Serie A a publié les heures des matches des deux premières journées de la saison 2021-2022.
       
      L'Inter lancera la défense de son Scudetto le 21 Août contre Genoa au Meazza à 18h30. Le deuxième match de la saison de l'Inter aura lieu au Hellas Vérone le Vendredi 27 Août à 20h45.
      Journée 1 
      INTER v Genoa, samedi 21/8 à 18h30.
      Journée 2
      Hellas Verona - INTER, vendredi 27/8 à 20h45.
       
      Journée 1
      21 août
      18:30 Hellas Verona v Sassuolo
      18:30 INTER v Genoa
      20:45 Empoli v Lazio
      20:45 Torino v Atalanta
      22 août
      18:30 Bologna v Salernitana
      18:30 Udinese v Juventus
      20:45 Napoli v Venezia
      20:45 Roma v Fiorentina
      23 août
      18:30 Cagliari v Spezia
      20:45 Sampdoria v Milan
       
      Journée 2
      27 août
      18:30 Udinese v Venezia
      20:45 Hellas Verona v INTER
      28 août
      18:30 Atalanta v Bologna
      18:30 Lazio v Spezia
      20:45 Fiorentina v Torino
      20:45 Juventus v Empoli
      29 août
      18:30 Genoa v Napoli
      18:30 Sassuolo v Sampdoria
      20:45 Milan v Cagliari
      20:45 Salernitana v Roma

      1 commentaire
      887 vues
    37. Cristian Stellini : "La continuité d’un certain travail n’était pas assuré"

      Cristian Stellini, l’entraîneur adjoint d’Antonio Conte s’est livré à TMW sur son l’Inter et l’arrivée d’Hakan Calhanoglu :
       

       
      Est-ce que le milieu de terrain sera plus fort avec lui ?
      "C’est le terrain qui le démontrera:  Ce qui détermine la force d’une équipe, ce sont les résultats. C’est sur qu’il y a deux joueurs important à l’Inter et Calhanoglu devra s’insérer dans un nouvel environnement."
       
      Est-ce qu’il aurait plu à Conte ?
      "C’est un nom qui n’a jamais été discuté."
       
      Pourquoi le travail de Conte, à l’Inter, n’a pas continué ?
      "Lorsque l’on parle de programmation, on ne parle jamais d’une vente. Le transfert d’Hakimi est arrivé plus tard. C’est plus une problématique de programmation dont le Club et Conte avaient discuté. La continuité d’un certain travail n’était pas assuré, c’est pour cela qu’il y a eu le départ."
       
      Quelle sera la difficulté que pourrait rencontre Inzaghi, dans un environnement comme celui de l’Inter ?
      "Si des problèmes arrivent, ils proviendront du terrain. Tant de choses vont bien, et on peut aussi cavaler suite à l’enthousiasme de l’arrivée d’un nouvel entraîneur. C’est un très bon choix: Il peut apporter de la continuité au travail réalisé, mais lors des moments difficiles, la bravoure de l’entraîneur se devra de resurgir."
       
      Quand avez-vous eu connaissance de la décision de Conte ?
      "Je l’ai su lorsque tout a été officialisé."
       
      A quel poste devra le plus travailler Inzaghi ?
      "Il devra remplacer Hakimi, ce qui n’est pas quelque chose de simple à faire, c’est difficile d’en trouver un comme lui."
       
      Si l’on revient en arrière, comment est-ce possible que l’Inter soit sortie si prématurément de la Ligue des Champions ?
      "C’était inévitable que l’Inter allait souffrir dans la première partie de saison : Elle venait de terminer sa saison en août pour devoir débuter la nouvelle quasiment immédiatement, Nous n’avions pratiquement pas eu de pause, nous n’avions même pas su réaliser une préparation adaptée. L’Inter allait nécessairement souffrir durant cette phase, elle a manqué d’énergie dans les moments-clés."
       
      ®Antony Gilles – Internazionale.fr

      10 commentaires
      1,2k vues
    38. Serie A 2021/2022: La réaction à chaud de Simone Inzaghi

      La Lega Calcio a dévoilé le calendrier de la nouvelle saison footballistique. Suite à la parution de ce dernier, Simone Inzaghi s’est livré à chaud à Inter.it
       

       
      "Nous allons travailler pour répondre présent dès le début de cette Serie A. Le Genoa sera très certainement un adversaire stimulant et intéressant. Nous allons jouer la première rencontre à domicile et nous voulons absolument bien démarrer."
      "A présent, je vais m’axer sur la préparation et j’attends le retour des joueurs qui ont disputés l’Euro et la Copa America."
       
      In bocca al lupo a te Simone
       
      ®Antony Gilles – Internazionale.fr

      2 commentaires
      912 vues
    39. Serie A : Le Calendrier 2021/2022 des Champions d’Italie

      L’Inter de Simone Inzaghi va débuter la compétition, sans devoir faire face à de très sérieux candidats au titre lors des 5 premières journées.
       
      Le premier choc aura lieu au Giuseppe Meazza lors de la 6ème journée face l’Atalanta de Gian Piero Gasperini. Le match retour aura lieu lors de la 22ème journée. Le Derby d’Italie se tiendra également au Giuseppe Meazza lors de 9ème journée pour un match retour au Stadium lors de la 31ème journée. Le Derby Della Madonnina aura lieu lors de la 12ème et de la 24ème journée avec un premier match qui verra le Milan Ac "recevoir" l’Inter  
      Où il y a de la Gênes il y aura du plaisir! En effet, l’Inter débutera la compétition, à domicile face au Genoa, avant de la conclure, toujours à domicile, face à la Sampdoria!
       
      Voici le calendrier complet
       

       
       
      1ère journée: Inter-Genoa
      2ème journée: Verona-Inter
      3ème journée: Sampdoria-Inter
      4ème journée: Inter-Bologna
      5ème journée: Fiorentina-Inter
       
      6ème journée: Inter-Atalanta
      7ème journée: Sassuolo-Inter
      8ème journée: Lazio-Inter
      9ème journée: Inter-Juventus
      10ème journée: Empoli-Inter
       
      11ème journée: Inter-Udinese
      12ème journée: Milan-Inter
      13ème journée: Inter-Napoli
      14ème journée: Venezia-Inter
      15ème journée: Inter-Spezia
       
      16ème journée: Roma-Inter
      17ème journée: Inter-Cagliari
      18ème journée: Salernitana-Inter
      19ème  journée: Inter-Torino
      20ème journée: Bologna-Inter
       
      21ème journée: Inter-Lazio
      22ème journée: Atalanta-Inter
      23ème journée: Inter-Venezia
      24ème  journée: Inter-Milan
      25ème journée: Napoli-Inter
       
      26ème journée: Inter-Sassuolo
      27ème journée: Genoa-Inter
      28ème journée: Inter-Salernitana
      29ème journée: Torino-Inter
      30ème journée: Inter-Fiorentina
       
      31ème journée: Juventus-Inter
      32ème journée: Inter-Verona
      33ème journée: Spezia-Inter
      34ème journée: Inter-Roma
      35ème journée: Udinese-Inter
       
      36ème journée: Inter-Empoli
      37ème journée: Cagliari-Inter
      38ème journée: Inter-Sampdoria
       
      Que pensez-vous de ce calendrier ? L'Inter peut-être conserver la Couronne selon vous ? Exprimez-vous!
       
      ®Antony Gilles – Internazionale.fr

      5 commentaires
      988 vues
    40. Le tacle de la semaine: Le communiqué "Officiel" de la Juventus

      En ce 14 juillet 2021 est célébré le 15ème anniversaire de la relégation de la Juventus en Serie B. Toutefois, la victoire de l'Italie à l'Euro 2020 semble avoir donné de très bonnes idées à certains
       

       
      "C'est avec une profonde amertume que la Juventus FC communique officiellement d'avoir mis un terme, avec effet immédiat, au rapport de travail avec les athlètes Bernardeschi Federico, Bonucci Leonardo, Chiellini GIorgio, Chiesa Federico.
      La Propriété et la Direction sont amers suite au comportement des athlètes ci-dessus: Gagner en Europe a toujours été contraire à nos valeurs et à la tradition de notre club.
      Nous leur souhaitons le meilleur pour le futur."
       
      ®Antony Gilles – Internazionale.fr

      9 commentaires
      1,8k vues
    41. Igli Tare remercie Simone Inzaghi

      Igli Tare a intronisé Maurizio Sarri comme nouvel entraîneur de la Lazio. Toutefois, avant de débuter la conférence de presse, il a tenu à saluer Simone Inzaghi, qui a rejoint les Champions d’Italie:
       

       
      "Nous sommes très heureux et fier de vous présenter notre nouvel entraîneur Sarri. Mais avant de continuer, je tiens à remercier l’entraîneur Inzaghi pour le travail réalisé lors de ces cinq dernières années.Nous voulons lui souhaiter le meilleur pour sa nouvelle aventure à l’Inter."
      "Nous avons pris Sarri car il s’agissait pour nous, d’une grande opportunité pour réaliser un saut de qualité, encore plus difficile: Nous sommes conscient d’avoir réalisé du très bon boulot ces dernières années, mais arriver à Sarri est pour nous un banc d’épreuve, pour chercher, malgré cette période très difficile, de nous porter vers plus d'expérience, vers un état d’esprit d’équipe supplémentaire et injecter de la force à l’équipe. Je lui souhaite la bienvenue, nous espérons nous réjouir ensemble."
       
      ®Antony Gilles – Internazionale.fr

      0 commentaire
      597 vues
    42. Officiel : Le FC Lugano sera le premier adversaire de l’Inter d'Inzaghi

      Nous vous l’avions annoncé, l’Inter se déplacement une nouvelle fois en Suisse, pour y défier le FC Lugano, le samedi 17 juillet à 20h30 au Stadio Cornaredo dans le cadre de la Lugano Region Cup. Il est possible d’acquérir des billets pour assister au match via les différents canaux officiels du FC Lugano.
       

       
      L’accès au stade sera octroyé exclusivement aux détenteurs du Certificat Covid suisse et du Green Pass Européen. Les tifosi devront présenter au personnel présent sur place le QR Code soit en version papier, soit via une application, et un document officiel d’identité qui correspond, de façon nominative, au détenteur du certificat Covid  
      Les détenteurs d’un test PCR sont donc floués ! Bienvenue dans le nouveau monde !
       
      ®Antony Gilles – Internazionale.fr

      5 commentaires
      872 vues
    43. Officialisation du prochain calendrier de la Serie A

      C’est une information en provenance de la Gazzetta Dello Sport : Le Conseil Fédéral a ratifié le calendrier relatif à la prochaine saison de Serie A. Celle-ci va débuter le dimanche 22 août 2021 pour se clôturer le dimanche 22 mai 2022
       

       
      Cinq journées sont prévues en milieu de semaine: Il s’agira des mercredi 22 septembre 2021 , 27 octobre 2021 , 1er et 22 décembre 2021, 6 janvier 2022. Les trêves internationales auront lieu les dimanches 5 septembre 2021, 10 octobre 2021, 14 novembre 2021, 30 janvier 2022, 27 mars 2022. La trêve hivernale aura lieu du jeudi 23 décembre 2021 au mercredi 5 janvier 2022  
      Le calendrier de la saison sera dévoilé ce mercredi 14 juillet 2021 avec la particularité de proposer une phase retour totalement inédite
      Un topic est spécialement dédié à la nouvelle saison ici
       
      ®Antony Gilles – Internazionale.fr

      0 commentaire
      2,5k vues
    44. La "Modestie" selon José Mourinho

      Questionné ce jeudi 08 juillet 2021 lors de sa conférence de presse l’intronisant entraîneur de la Roma, le portugais s’est livré de la sorte sur l’Inter:
       

       
      Etes-vous déçu de ne pas rencontrer Antonio Conte, lorsque vous rencontrerez l’Inter ?
      "Il y a des entraîneurs qui font partie de l’Histoire du Club et qui ne peuvent pas être comparé. Lorsque l’on parle de Liedholm ou de Capello, on ne peut pas les comparer à d'autres. A l’Inter, personne ne peut être comparé ni à moi, ni à Herrera, on ne peut pas faire ça ."
       
      Suning en prend aussi pour son grade
       
      Deux missiles envoyés avec accusé de réception à destination d'un certain natif de Lecce et à un certain groupe basé à Nankin!
       
       
      ®Antony Gilles – Internazionale.fr

      11 commentaires
      1,1k vues
    45. Serie A Tim : Vers une saison 2021/2022 révolutionnaire

      En date du 02 juillet 2021, le Conseil de La Lega a convenu à l’unanimité, que le calendrier de la Serie A Tim présentera une phase retour asymétrique comparé à la phase de match aller. Ce nouveau format est déjà en vigueur dans d’autres compétitions tel que la Premier League, la Liga, et la Ligue 1.
       

       
      Ce format présentera une innovation particulière parmi ceux qui l’ont déjà adopté, étant donné que les matchs retour seront dans un ordre totalement différent de celui des matchs aller, aussi bien au niveau de l’ordre des matchs, que pour la composition entière d’une journée de compétition.
      "La nouvelle formule offrira une meilleure distribution des rencontres, qui ne seront pas conditionnées par les contraintes présentes lors de la phase aller. Le seul critère imposé au tirage au sort sera qu’un match retour ne pourra pas être disputé qu’à une distance de 8 matchs comparé au match aller."
       
      Un Burn-Out à prévoir pour l’employé qui sera chargé d’établir le calendrier ?
       
      ®Antony Gilles – Internazionale.fr

      1 commentaire
      1,9k vues
    46. Officiel : Papy Valero raccroche les crampons

      Borja Valero a décidé de se retirer du monde du football "joué" : Son contrat avec la Fiorentina expirait aujourd’hui et il n’a pas été prolongé. Alejandro Camano, son agent, s’est livré dans un communiqué
       
       
       
      "Il rêvait de rester à la Fiorentina après une longue et dure saison avec l’Inter où il a disputé de nombreux matchs sans se blesser, il était revenu à Firenze. Il s’est blessé et cela l’avait déçu car il était, pour lui, de retour à la maison, en n'ayant pas eu la possibilité de démontrer jusqu’au bout, ce qu’elle représentait pour lui."
      "Il rêvait de se retirer avec ses proches devant les tifosi de la Viola qui lui ont tant donné, mais il lui a été confirmé que le rapport ne se poursuivrait plus. Il l’a compris, même s’il aurait aimé rester."
      "En sachant qu’il ne pouvait plus jouer pour la Fiorentina, Borja Valero a décidé de se retirer, de vivre à Florence. Pour le reste, Dieu seul le sait."
       
      Merci pour tout Borja !
       
      ®Antony Gilles – Internazionale.fr

      7 commentaires
      754 vues
    47. Simone Inzaghi et sa famille bien accueilli par les Tifosi

      Encore une semaine de vacances  pour Simone Inzaghi ! En effet, dès le jeudi 8 juillet, notre entraîneur se présentera à Appiano Gentile pour prendre possession de son nouveau Quartier Général, ce qui sera une véritable révolution pour lui, après vingt année passée à la Lazio! Toutefois, durant ses jours de repos, un accueil agréable lui a été réservé.  Celui-ci a également fait plaisir à ses enfants et à son épouse qui étaient présent à Milano Marittima. 
       
      Voici deux clichés posté par Gaia Lucariello, son épouse


       
      A consommer avec Modération bien sur!
       
      ®Antony Gilles - Internazionale.fr

      4 commentaires
      1k vues
    48. Giancarlo Inzaghi se livre sur son fils : "Je suis très heureux que Simone ait trouvé une grande équipe"

      Giancarlo Inzaghi, est le père de Simone Inzaghi et de Filippo Inzaghi. Celui-ci s’est livré dans une interview au Corriere Dello Sport
       

       
      Rituel
      "Lorsque les équipes de mes garçons jouent, je ne vais pas au stade, je m’enferme dans ma chambre avec les volets fermés, la télé à fond et ma femme va dans une autre pièce. Je suis loin d’être un Lord anglais : Je suis colérique et je m’énerve lorsque cela ne se passe pas bien. Du lundi au vendredi, je prends zéro cigarette, mais le week-end j’en fume et un paquet et durant le week-end, je bois de la liqueur."
       
      Vu les résultats obtenus cette saison de Simone à la Lazio, le rituel a fonctionné….
      "Il y a remporté trois titres, il a permis à la Lazio d’atteindre les huitièmes en Ligue des Champions et il a valorisé tellement de joueurs, il a vécu une aventure importante. Un autre à sa place serait resté 30 ans, vu comment il était estimé et comment on lui voulait du bien, mais il avait envie de se mettre à l’épreuve avec une réalité encore plus importante."
       
      Et il a dit oui à l’Inter.....
      "Je suis très fier qu’il ait trouvé une grande équipe et un grand Club. Pour Simone, c’est une étape très importante après 22 saisons passée à Rome, mais l’Inter est…l’INTER. Il a fait bien de se lancer à la rencontre d’un nouveau et si beau défi, je suis sur qu’il sera à la hauteur."
       
      Avez-vous aimé la lettre qu’il a écrit au Corriere Dello Sport, pour saluer les Tifosi de la Lazio ?
      "Je l’ai trouvé très belle et j’ai reçu 400 messages via WhatsApp par les Tifosi. Il a pensé à "comment partir correctement" en faisant preuve d’une sensibilité remarquable. Je crois qu’il va laisser un beau souvenir à Rome."
       

       
      Simone arrive-t ’il à l’Inter au meilleur moment de sa carrière ?
      "Il va reprendre l’héritage d’un entraîneur talentueux tel que Conte qui a remporté le Scudetto mais qui n’a rien fait en Coupe d’Europe. Il aura un banc plus profond que celui qu’il avait à la Lazio, il donnera tout de lui-même pour prouver ce qu’il vaut."
      "Je connais bien mon fils : S’il est actuellement en vacances avec la Famille ; il va déjà penser à comment faire jouer son équipe dans quelques jours."
       
      Vous sentez vous capable de prononcer, vous, le mot Scudetto ?
      "Non, par l’amour de Dieu…(il rit). Il faudra voir ce qu’il se passera lors du mercato car je lis qu’il y a tant de clubs qui ont besoin de vendre avant d’acheter.Pour parler d’objectif, mieux vaut attendre le début du mois de septembre."
      "Il y a deux ans, lors de la mise au vert de la Lazio, j’avais prédis qu’elle allait marquer le coup et ce fut le cas, du moins, jusqu’à l’arrêt du tournoi à cause du Covid. Peut-être qu’il parviendra encore à faire encore mieux qu’à cette saison-là, je l’espère."
       
      En tant que père, comment pourriez-vous nous décrire Simone, l’entraîneur ?
      "C’est une personne qui sait sourire et qui a de bons rapports avec ses joueurs, mais s’il s’énerve, il peut faire trembler les tables du vestiaire. Il a du caractère, envie de travailler, de l’ambition et il dispose d’un staff de collaborateur bien préparé."
      "A l’Inter, il retrouvera des professionnels tout aussi sérieux, et un Centre Sportif, la Pinetina, qui lui a fait une impression incroyable."
       
      Après avoir aidé Immobile à remporter le classement des meilleurs buteurs et le Soulier d’Or européen, parviendra-t ’il à faire pareil avec Lukaku ?
      "Je sais qu’il a déjà parlé avec Lukaku et qu’il l’estime tellement comme attaquant, selon moi, Simone va le tenter."
       
      Pour clore, votre avis sur le choix de Filippo de rejoindre Brescia ?
      "Il a dit oui à Cellino car il le voulait à tout prix et parce que le programme est intéressant. Brescia dispose d’un entraîneur qui est présent dès 9h du matin et qui étudie ses adversaires et ses joueurs durant la nuit. Filippo est un maniaque, je lui souhaite de pouvoir défier à nouveau Simone en Serie A, lors de la saison 2022-2023."
       
       
      ®Antony Gilles – Internazionale.fr

      0 commentaire
      973 vues
    49. Simone Inzaghi épinglé par la Federcalcio !

      En effet, la Fédération italienne de football a sanctionné, d’une amende, Simone Inzaghi suite à la déclaration blasphématoire qu’il a prononcé durant la confrontation opposant la Lazio au Milan
       

       
      "La Federcalcio fait savoir qu’une amende de 4.000€ a été définie envers Simone Inzaghi, entraineur de la Lazio au moment des faits, suite à l’accord conclu entre les parties, ce qui met un terme à la procédure engagée par le Parquet Fédéral à la vue des évènements qui se sont produit lors de la rencontre de championnat opposant la Lazio au Milan le 26 avril dernier."
      "Sur base de cette communication du Parquet Fédéral, l’enquête à l’encontre d’Inzaghi a été clôturée. Inzaghi a été reconnu coupable de la violation de l’article 4, alinéa 1 et de l’article 37 du code de la Justice Sportive pour avoir prononcé des expressions blasphématoire, lors de la 30ème minute de la rencontre qui opposait, le 26 avril 2021, la Lazio au Milan, suite à une action de l’équipe adverse."
       
      ®Antony Gilles – Internazionale.fr

      7 commentaires
      1,2k vues
  • Derniers commentaires dans l'actualités de l'Inter

  • En ce moment sur le forum

  • A voir également