Aller au contenu
  • Serie A


    1473 articles dans cette catégorie

    1. L'Inter a retrouvé de sa superbe

      Solide seconde derrière l'intouchable et surprenant Napoli qu'elle a pourtant battue, l'Inter a retrouvé le chemin la menant au succès!
       
      Révélation de Tuttosport

       
      "La trêve internationale relative à la Coupe du Monde a apporté une adaptation importante pour l'Inter: L'équipe de Simone Inzaghi "s'est retrouvée" dans les matchs qui l'oppose aux grandes équipes, ce qui était pourtant son talon d'Achille lors de cette première partie de saison."
      "Avec un bilan de quatre victoires, six buts marqués et zéro encaissé, l'Inter qui croule pourtant sous les matches, est devenu une solide endurcie, surtout dans les confrontations directes avec l'année 2023 qui ne peut que lui apporter de la satisfaction, avec comme premier fait d'arme, la victoire en début d'année sur le Napoli."
      "S'en est suivi la victoire dominatrice de la Super Coupe d'Italie face à l'Ac Milan et la victoire en quart de finale de la Coppa Italia contre l'Atalanta, sans oublier la Victoire du second Derby Della Madonnina en l'espace de trois semaines."
      "C'est un revirement flagrant comparé à ce qui avait été vu avant la Coupe du Monde, et une Inter qui n'avait battu que l'Atalanta au terme d'un match des plus douloureux et en comptabilisant que des défaites face à l'Ac Milan, la Lazio, la Roma et la Juventus avec 10 buts encaissés."
       
      Pensez-vous que l'Inter puisse performer et rattraper le Napoli ?

      ®Antony Gilles - Internazionale.fr

      3 commentaires
      348 vues
    2. Simone Inzaghi en a marre qu'on siffle avant la fin des actions!

      Simone Inzaghi s'est exprimé concernant le but injustement refusé de Big Rom lors du dernier derby milanais. Ses propos ont été rapportés par DAZN au format BordoCam, les voici
      "Est-ce que c'est pour nous, ceux qui sifflent avant la fin de l' action ?"
       

       
      En effet, l'imposant attaquant belge aux manières expéditive avait protégé son ballon et avec l'expérience avait maintienu Thiaw à distance: Et il s'agit-là d'un duel classique entre attaquants et défenseurs que nous retrouvons tous les week-ends."
      "Toutefois, le coup de sifflet de Massa intervient avant que le ballon tiré par Lukaku ne rentre dans le but, avec un Big Rom à terre. Et ce coup de sifflet a rendu toute utilisation de la Var impossible puisque la phase jeu a changé de facto."
      "Même Federico Dimarco est resté sans voix: "Mais pourquoi il siffle avant ?" "
      "Un scénario similaire à celui de Monza, lorsque l'arbitre Sacchi a sifflé une faute inexistante avant la tête victorieuse d'Acerbi."
       
      Traduction alex_j via FCInterNews.

      7 commentaires
      784 vues
    3. FCInterNews : l'Inter doit rester dans les clous face aux arbitres italiens

      Selon une analyse de FCInterNews, l'Inter doit rester sur les clous face aux arbitres italiens.
       
      Il n'y a pas d'autre explication au traitement reçu jour après jour par les joueurs d'Inzaghi par nos propres sifflets de Serie A. Dans ce premier aperçu de 2023, la situation est donc devenue vraiment insoutenable et d'autres clubs ont produit les fameux "dossiers d'arbitrages" pour beaucoup moins que ça.
      Après la nette victoire 1-0 sur le Napoli, les Nerazzurri ont été littéralement victimes d'erreurs souvent flagrantes. Extraits:
      Monza-Inter : but d'Acerbi refusé; Inter-Vérone : penalty non accordé pour une main sur tir de Mkhitaryan, beau but refusé de Lautaro et double carton jaune non donné à Hien; Milan-Inter en Supercoppa : Barella percuté par Tatarusanu; Inter-Empoli : deuxième carton jaune assez sévère pour Skriniar; Cremonese-Inter : penalty non accordé à Dzeko; Inter-Milan : penalty non accordé à Dzeko, penalty non accordé à Lautaro et but annulé pour Lukaku. Une longue série d"erreurs" difficiles à expliquer. Des erreurs de toutes sortes. Les unes après les autres qui coûteraient également de lourds points. Ensuite, certains d'entre elles peuvent aussi être évoquées, comme par exemple lors du dernier derby où Gabbia a poussé Dzeko des deux mains : il n'y a pas de coup de sifflet. La valeur étalon est totalement faussée et pas seulement d'un match à l'autre mais aussi au sein d'un même match.
      Les deux épisodes survenus lors du match de Dimanche soir lors de la deuxième mi-temps sont emblématiques. Lautaro, dans la surface, prend position, et Kalulu lui tombe dessus et par derrière en le frappant à la jambe gauche : penalty évident, Massa et Mazzoleni se taisent et rien à la VAR. Le lendemain, rien, tous sont muets! Idem pour le but refusé à Lukaku en fin de partie : le Belge et Thiaw se tirent dessus dans une mêlée des plus classiques entre attaquant et défenseur, Big Rom a le dessus et marque au sol, mais Massa annule.
      "Ce qui n'est pas encore arrivé doit arriver", dirait quelqu'un qui ne va pas si bien maintenant. Au lieu de cela, ceux de l'Inter sont muets dans un championnat où tout le monde crie au moindre tort tout de suite. Une attitude passive qui n'aide certainement pas. Et en attendant les coups de sifflet qui sont défavorables continuent. Il faudrait comprendre pourquoi l'Inter est si contrariée par les arbitres italiens.
       
      Traduction alex_j via FCInterNews.

      10 commentaires
      878 vues
    4. Rivaux : "Moggi vu sur le banc de Napoli - Juventus Primavera : une enquête ouverte !"

      Juventus toujours, lors du Napoli-Juventus Primavera, certaines images ont capté la présence de Luciano Moggi sur le banc : le procureur ouvre une enquête.
       
      Le 14 Janvier dernier, lors du match entre Naples et la Juventus Primavera, certaines images ont montré la présence en marge de Luciano Moggi, un ancien manager de la Juventus radié du football après le scandale du Calciopoli de 2006. Beaucoup se demandent comment sa présence fut possible alors qu'il est sensé être radié du monde du football. Et de fait, comme le rapporte la Gazzetta dello Sport, le parquet fédéral a décidé d'ouvrir une enquête.
      "Comment l'ancien manager de la Juventus, radié pour les événements du Calciopoli, peut-il occuper une telle place lors d'un match officiel ? Une question à laquelle veut désormais répondre le procureur fédéral qui a ouvert un dossier d'enquête sur l'incident. La violation, si elle devait être avérée, concernerait la présence sur le banc de touche d'une personne ne figurant ni dans la liste des matchs, ni parmi les accrédités (photographes, caméramans, etc.), le tout aggravée dans le cas de Moggi par la radiation, ou 'la forclusion à vie de rester dans n'importe quel rang ou catégorie de la FIGC'. Mercredi, Gianluca Pessotto, coordinateur du staff technique de la Juventus, a été entendu. Il s'est longuement entretenu avec Moggi ce jour-là sur le terrain de Cercola. Il est probable que Napoli sera également entendu en tant que responsable de l'organisation du match."
       
      Moralité : hé oui, c'est encore un complot !
       
      Traduction alex_j via FCInter1908.

      5 commentaires
      1,2k vues
    5. Rivaux : 20 points de moins la Vieille Dame ?

      Pénalisée de 15 points de pénalité en championnat, la Juventus Turin pourrait écoper d’une nouvelle énorme sanction.
       
      La Vieille Dame traverse une crise profonde. En difficulté sur le plan sportif, elle vit également des heures noires en dehors des terrains. Déjà sanctionnée par le Tribunal de la FIGC dans le cadre de la "Plusvalenze Case", les zèbres n'en ont pas encore fini avec la justice. Selon le Corriere dello Sport, la Juventus pourrait perdre 20 points supplémentaires pour l’affaire des salaires. Une possible sanction qui plongerait les zèbres à 3 seulement points et seraient donc dernier de Serie A à 15 points du maintien.
      Si une première audience est prévue début mars, le procès se tiendra lui entre avril et mai. Un timing cauchemardesque pour les Turinois car avec des résultats moyens, le spectre de la relégation se rapprocherait dangereusement. Cette sanction place donc la Juve dans un scénario digne des Jeudis de l'angoisse. Pour éviter un tel affront, les avocats de ce club exemplaire travaillent sur le dossier et ne comptent pas se laisser faire. Voici le communiqué:
      "Le Juventus Football Club et son conseil d’avocats ont lu attentivement et analyseront en profondeur les motifs, publiés il y a peu de temps, de la décision des sections unies de la Cour d’appel fédérale. Il s’agit d’un document, prévisible dans son contenu, à la lumière de la lourde décision, mais entaché d’un illogisme évident, d’un manque de motivation et d’un manque de fondement juridique, auquel la Société et les particuliers s’opposeront en recourant au Conseil de garantie du CONI dans les termes établis. La validité des raisons de la Juventus sera fermement affirmée, tout en respectant les institutions qui les ont émises."
      Espérons que la Juve se souviendra longtemps de ses regrettables manœuvre comptables qui représentent un danger direct pour le football moderne.
       
      Source: footmercato via le Corriere dello Sport
       

      8 commentaires
      1,1k vues
    6. Matteo Darmian sera Titulaire en défense au Derby Della Madonnina !

      C’est l’information signée du Libero : "Les prochains mois pour Milan Skrinar ne seront pas des plus faciles."
       

       
       
      "Pour les six mois à venir en cohabitation forcée avec l’ancien capitaine, le Slovaque jouera, sans le brassard de Capitaine et probablement avec les broncha du Meazza, quand cela s’avérera utile: "L’Idée de Simone Inzaghi est de replacer Darmian dans le trio défensif vu ses bons retours à ce poste et un Dumfries dépoussiéré après des semaines sous naphtaline…Mais qui sait si la faute est imputable à sa condition athlétique ou aux offres présentées qui étaient toute insuffisantes"
       
      "Et cette nuit au Giuseppe Meazza, c’est bien Matteo Darmian qui s’est mis à la Une, lui qui a justement remplacé Milan Skriniar lors des deux dernières rencontres, lui encore qui a décidé du résultat d’Inter-Atalanta en offrant à Simone Inzaghi le pass des Demi-Finales de la Coupe d’Italie. Hier, le natif de Legnano âgé de 33 ans a réussi son examen au poste de pur défenseur, un rôle qu’il avait occupé à ses débuts, chez les Giovanili du Milan avant de devenir un latéral de profession."
       
      Confirmation de Tuttosport

       
      "Il a annulé Pasalic et n’a pas tremblé ni devant Boga, ni après devant Lookman et Muriel qui ont commencé à tourner sur son côté... Cette année 2023 et principalement en raison du "retard" de Dumfries à la compétition, Darmian a aussi annulé Kvaratskhelia, marqué à Monza et éteint Leao en Supercoupe: En défense, l'ancien joueur de Parme représente une certitude pour Inzaghi, qui est prêt à le confirmer en tant que titulaire sur le Derby Della Madonnina, soit en défense, soit sur l’aile droite, ce qui acte la présence de Darmian dès le début contre les Rossoneri dimanche soir."
      "Et ce n'est pas un hasard si le club l'a blindé en trouvant un accord avec son entourage pour une prolongation de contrat expirant en juin 2024 avec une option jusqu'en 2025 et un salaire réduit de 3,2 millions d'euros à 2,5 millions d'euros par saison."
       
      Matteo Darmian, la révélation de la saison selon vous ?
       
      ®Antony Gilles – Internazionale.fr

      3 commentaires
      827 vues
    7. Coppa Italia : Darmian envoie l’Inter en demi-finale !

      Championne en titre, l’Inter s’est qualifiée avec la manière face à une toujours vaillante et courageuse Atalanta: Son salut, notre Bien-Aimée le doit à Matteo Darmian qui avait pris la place d’un traitre slovaque dont le nom est devenu innommable.
       
       
      "Joueurs et Direction: L'Inter se fait aimer et se respecte."
       
      Dans une rencontre gérée de la meilleure des façons, "D’Artagnan" a inscrit son but à l’entrée de la surface de la réparation bergamasque peu avant l’heure de jeu. Un but qui récompense les différentes tentatives dont celle d’Hakan Çalhanoğlu qui avait touché le bois de Musso
      L’équipe alignée par Simone Inzaghi s’est donc montrée convaincante et conquérante, ce qui était loin d’être gagnée vu l’actualité l’entourant : Mieux encore, Romelu Lukaku a montré quelques signe de réveil.
       
       
       
      Place à présent au Derby Della Madonnina face à un Ac Milan qui a perdu de sa superbe après la correction infligée par notre Squadra à Riyad : Une victoire permettrait à l’Inter de prendre le large au classement sur le pseudo Champion d’Italie
       
      Tableau Récapitulatif
      Résumé Vidéo
       
       
      Inter 1-0 Atalanta
      Buteur(s): 57' Darmian
       
      Inter: 24 Onana; 36 Darmian, 6 De Vrij, 15 Acerbi; 2 Dumfries (77' 33 D'Ambrosio), 23 Barella, 20 Çalhanoğlu (71' 14 Asllani), 22 Mkhitaryan, 8 Gosens (71' 32 Dimarco); 90 Lukaku (71' 9 Dzeko), 10 Lautaro Martinez (85' 11 Correa)
      Banc: 21 Cordaz, 40 Botis, 5 Gagliardini, 12 Bellanova, 45 Carboni, 46 Zanotti, 47 Fontanarosa, 95 Bastoni
      T1: Simone Inzaghi
       
      Atalanta: 1 Musso; 2 Toloi, 19 Djimsiti, 42 Scalvini (72' 93 Soppy); 33 Hateboer (67' 13 Ederson), 15 De Roon, 7 Koopmeiners, 3 Maehle; 88 Pasalic (55' 11 Lookman), 10 Boga (67' 9 Muriel); 91 Zapata (55' 17 Hojlund)
      Banc: 31 Rossi, 57 Sportiello, 5 Okoli, 22 Ruggeri, 23 Vorlicky, 28 Demiral
      T1: Gian Piero Gasperini
       
      Arbitre: Chiffi
      VAR: Aureliano
      Averti(s): Gosens (I), Lautaro Martinez (I), Soppy (A), Correa (I), Onana (I)
      Expulsé(s): /
       
      Affluence: 49.515 Tifosi -1 un Slovaque qui n’a pas eu le courage de se rendre au Meazza
       
      ®Antony Gilles – Internazionale.fr

      3 commentaires
      668 vues
    8. Rivaux : La FIGC confirme les -15 points contre la Juventus !

      La cour d'appel de la FIGC explique dans les faits qui seront officialisés prochainement de la condamnation de -15 points contre la Juve pour plus-values.
       
      "La Juve a commis un acte illicite disciplinaire et sportive, compte tenu de la gravité et du caractère répété et prolongé de cet acte illicite."
      Sur le fond, il a été considéré que la Juve avait commis une infraction, "au vu de la documentation provenant des dirigeants du club à valeur confessionnelle et des manuscrits y afférents, des interceptions sans équivoques et des preuves supplémentaires relatives à des interventions visant à dissimuler des documents ou encore à manipuler des factures."
      Dans les nouveaux faits qui ont conduit à la réouverture du processus sportif pour les plus-values "il n'y a pas de preuve démonstrative spécifique pour les autres sociétés" ajoute la cour d'appel fédérale. Les juges sportifs ont en effet considéré que "dans les faits nouveaux survenus il n'y a pas de preuve démonstrative précise qui permette aller dans le sens de l'accusation et il semble possible d'avancer qu'il y a eu une altération systématique de plusieurs bilans."
      "Toutes ces considérations conduisent donc à une sanction qui doit également être proportionnée à l'altération inévitable du résultat sportif qui s'ensuit tout en tentant de remédier à une telle altération. De plus, elle doit être également proportionnée au non-respect des principes de bonne gestion que le même statut de la FIGC impose comme clause générale aux clubs sportifs."
       
      Toujours dans le déni et criant au complotisme, la Juventus a réagit. Voici la note publiée par les dirigeants du club.
      "La Juventus Football Club et son équipe juridique ont lu attentivement et analyseront de manière approfondie les motifs publiés il y a peu de temps de la décision des sections unies de la Cour d'appel fédérale. Il s'agit d'un document, prévisible dans le contenu, au vu de la lourde décision, mais entaché d'illogisme évident, d'absence de motivation et d'absence de fondement en droit, auquel la Société et les particuliers s'opposeront par un recours devant le Collège de Garantie du CONI dans les délais impartis."
       
      Moralité: c'est bizarre que ça ne tombe que sur la Vielle Dame, vraiment bizarre...
       
      Traduction alex_j via FCInterNews.

      3 commentaires
      1,6k vues
    9. Nicolò Zaniolo peut remercier Fabio Paratici !

      Intervenu dans le cadre de l’émission Pressing, Sandro Sabatini, journaliste, a raconté ce qu'il savait de l'avenir de Nicolò Zaniolo, en racontant cette anecdote : "C'était presque fait avec Tottenham! Paratici agit toujours de la sorte : Il envoie des petits messages et il l'a fait aussi à l'époque d'Icardi à l'Inter." 
       
       
       
      Icardi ?
      "Quand il était à l'Inter, Paratici a écrit à Wanda pour lui dire de rompre avec le club. Il a fait la même chose avec Zaniolo pour Tottenham. Seulement Zaniolo a eu un moment d'indécision quand on lui a fait croire qu'il y avait une possibilité d'aller au Milan".
       
      Et l’ancien de notre Primavera en paye le prix à présent comme le révèle la Gazzetta Dello Sport!
      "Nuit de peur pour Nicolò Zaniolo qui, immédiatement après la défaite de la Roma à Naples, s'est retrouvé avec plusieurs individus qui l'ont suivi jusqu'à son domicile et l'ont invité à dégager: Zaniolo, qui rentrait chez lui, s'est retrouvé à devoir faire face à un groupe de personnes armées avec des intentions peu amicales : Il a été poursuivi et menacé de mort. La frayeur était manifestement telle que le romain a demandé l'intervention de la police."
      "En quelques minutes, une patrouille s'est précipitée au domicile du joueur, pour analyser la situation et garantir la sécurité et la tranquillité d'esprit à sa Famille. Le message, cependant, était très clair : Si Zaniolo vient à rester à la Roma jusqu'en juin, les prochains mois pourraient devenir très compliqués pour lui. Une intimidation inacceptable, qui fait maintenant l'objet d'une enquête de police"
       
      Hey les gars, on a mieux chez nous si vous voulez !
       
      ®Antony Gilles – Internazionale.fr

      3 commentaires
      1,9k vues
    10. Stéphane Dalmat: "Toutes les parties de la Serie A sont très difficiles!"

      Stéphane Dalmat s'est livré sur son compte officiel Instagram suite à la victoire de l'Inter, ce samedi, face à la Cremonese. Voici l'intégralité de ses déclarations
       
       
      "Bonjour à tous,

      "Je dois dire que c’était une victoire hier avec un peu difficile mais cela reste une victoire: des points. Comme je vous l'avais déjà dit, toutes les parties de la Serie A sont très difficiles et l’Inter se doit de prendre le plus de points possible jusqu’à la fin de la saison. Elle a bien joué avec un grand Lautaro Martinez, et comme je vous l’ai dit aussi, il reste encore quelques jours d'ici à la fin du Mercato et je suis sur qu’avec le retour d'un Lukaku en forme que nous pourrons connaitre  des jours meilleurs pour le reste de la saison."
      "C’est facile de parler lorsque l’on gagne, lorsque tu gagnes, tout le monde est content : "L’Inter est l’équipe la plus forte du Monde", mais quand tu perds "l’Inter est la pire équipe du monde" mais il faut comprendre que la Calcio est très compliqué, très étrange : Hier on a battu la Cremonese, mais on peut très bien perdre la prochaine rencontre et cette année a démontré cette irrégularité qui fait que nous sommes à notre poste."
      "J’espère qu’ils ont compris qu’il faut aller de l’avant, qu’avec la Ligue des Champions face à Porto et que face aux grandes équipes, ils peuvent faire de très grande choses , je suis confiant. Mais ce mercato doit se terminer pour savoir à 100% sur quels joueurs on peut compter jusqu’à la fin de la saison car comme je l’ai dis avant , même bien avant que... (il sourit) parfois je parle en français ou espagnol... que l’Inter se doit de finir deuxième et faire une bonne figure en Ligue des Champions, on peut gagner, passer le tour face à Porto , ensuite personne ne connait le tirage au sort.
      "Il y a beaucoup de surprise en Ligue des Champions, ce n’est pas toujours le plus fort qui l’emporte. Normalement ça doit être le cas, mais c’est déjà arrivé qu’une année, Monaco qui n’était pas favori a su atteindre la Finale , Porto avait fait pareil et avait remporté la Ligue des Champions : Ils avaient gagné contre des équipes bien plus fortes qu’eux dès le premier tour et ces victoires me font très plaisir."
      "Ensuite, comme je le dis: il faut avoir de la continuité et je veux qu’on en termine avec ce mercato c’est très possible qu’il y aura des surprises...Skriniar…. Je vous parlais de Kimpembe pour le remplacer, mais je n’en sais rien, le Mercato est comme ça : Jusqu’à la dernière seconde il peut toujours se produire quelque chose  mais aujourd’hui, on peut passer un très bon dimanche et penser sereinement au prochain match."
      "Je vous souhaite un bon dimanche, une belle journée et comme je le dis toujours (il rit) FORZA INTER , au revoir à tous."
       
      ®Antony Gilles – Internazionale.fr

      1 commentaire
      497 vues
    11. Rivaux : Vente du Milan, perquisitions en cours !

      Perquisitions en cours dans le cadre d'une enquête concernant la vente du Milan AC.
       
      Perquisitions en cours dans le cadre d'une enquête concernant la vente du Milan AC. Le dossier, confié au procureur de Milan Giovanni Polizzi, résulte d'une plainte de Blue Skye, ancien actionnaire minoritaire dans la direction du club des Rossoneri, qui évoque la vente du club d'Elliott au RedBird de Gerry Cardinale. Il n'y a aucun suspect dans l'enquête qui a comme chef d'accusation le détournement de fonds.
      En septembre dernier, Blue Skye, par l'intermédiaire des avocats Maurizio Traverso, Emanuele Breggia et Federico Cerboni lors de l'audience devant le tribunal civil de Milan, avait renoncé à l'appel de précaution d'urgence après avoir finalisé la vente du club Rossonero. Cependant, une procédure civile, également engagée par Blue Skye contre Elliott, concernant une partie de l'affaire est en cours.
      Blue Skye se plaindrait de n'avoir jamais entendu parler de la vente et aurait donc contesté un comportement frauduleux à leur encontre lors de la vente de la société par Elliott à RedBird. Le parquet de Milan a agi sur la base du rapport détaillé sur l'affaire et maintient la plus grande confidentialité sur l'évolution en cours. D'après ce qui ressort, les perquisitions qui n'affectent pas la Casa Milan sont réalisées par la Guardia di Finanza.
       
      Traduction alex_j via FCInter1908.

      8 commentaires
      2,8k vues
    12. Skriniar voit rouge et l'Inter sort du Meazza défaite par Empoli 0-1

      Les Nerazzurri battus au Meazza, le but de Baldanzi ayant suffit à la formation toscane. L'équipe d'Inzaghi est restée à dix à cinq minutes de la mi-temps après l'expulsion de Skriniar. Après la pause, De Vrij a frappé la barre. Résumé d'un match perdu.
       
      La beauté du football, des hauts et des bas en l'espace d'un court espace. La joie de remporter la Supercoppa Italiana à Riyad ne sera jamais enlevée, mais en quelques jours, l'Inter a goûté à la défaite pour la première fois en 2023. N'ayant pas été battu à domicile depuis la Roma, début octobre, les Nerazzurri ont été battus contre une équipe d'Empoli courageuse et opportuniste, qui a su capitaliser sur son avantage. Cinq minutes avant la mi-temps, le capitaine du club Milan Skriniar a été expulsé pour une deuxième faute. L'assaut à la recherche des trois points après la pause a permis à Empoli de monter, et c'est sur l'une de ces contre-attaques que Baldanzi a marqué le seul but qui a décidé de la partie.
      Malgré les températures glaciales, la soirée avait commencé de chaude manière avec une masse de supporters Nerazzurri accueillant l'entraîneur avec drapeaux et banderoles, le tout en soutien à l'équipe depuis sa victoire dans le derby en Arabie saoudite. C'est ce trophée qui a permis aux fans de l'admirer avant le coup d'envoi, avec des célébrations spéciales également pour le Nouvel An chinois. L'équipe locale s'est alignée avec un maillot spécialement dédié à l'année du lapin avec leurs noms écrits en chinois et un écusson spécial sur la manche.
      Le jeu a commencé sur un rythme lent, Empoli pressant haut, semblant plus vif et essayant de briser les lignes chaque fois que possible. C'est l'équipe adverse qui a eu les premières occasions, forçant Onana à un arrêt, avant que Skriniar et De Vrij n'interviennent en temps opportun. L'Inter a bien fait de mettre le pied sur l'accélérateur et a commencé à monter, trouvant à plusieurs reprises Dimarco sur la gauche, qui a eu quelques volées avec son pied puissant. Lautaro était le prochain à avoir une chance, mais il ne pouvait pas tout à fait garder son crochet du pied gauche sous la barre. À la 40e minute, le jmatch a tourné, car un Skriniar déjà averti, après une faute tactique, a reçu un deuxième jaune pour un pied haut sur Caputo. Pour Rapuano, arbitre de la soirée, il s'agissait d'une deuxième faute et l'Inter était réduite à dix.
      Inzaghi était ravi du 0-0 à la mi-temps, et a amené Bellanova à la place de Correa, passant tactiquement à un 3-5-1 avec Mkhitaryan derrière l'attaquant solitaire Lautaro. Malgré la volonté et la détermination de l'Inter, les chances étaient rares et un système déséquilibré qui laissait les flancs ouverts à exploiter. À la 66e minute, c'est ce qui s'est passé lorsque le remplaçant Baldanzi a reçu le ballon pour frapper dans le but. Les plus de 65 000 soutiens de San Siro étaient toujours présents, toujours derrière l'équipe d'Inzaghi, qui a riposté avec fureur, aidé par plusieurs changements, Dzeko et Lukaku formant un trio d'attaquants aux côtés de Lautaro.
      La dernière action est venue alors que Dzeko était sur le point de trouver un moyen d'égaliser, avant que De Vrij ne frappe la barre transversale d'une tête sur corner. Le Meazza était chaotique, l'Inter frappant frénétiquement et désespérément de longues balles. Gosens s'est rapproché deux fois mais n'a pas atteint le cadre à deux reprises, avant que Dzeko n'ait une dernière chance avec son droit. Une défaite inattendue et une soirée à vite oublier pour les Nerazzurri.
       
      INTER-EMPOLI 0-1
       
      Buteurs : 65' Baldanzi (E)
      INTER (3-5-2) : 24 Onana ; 37 Skriniar, 6 De Vrij, 95 Bastoni; 36 Darmian (14 Asllani 71'), 23 Barella (9 Dzeko 71'), 20 Calhanoglu, 22 Mkhitaryan (90 Lukaku 77'), 32 Dimarco (8 Gosens 71') ; 10 Lautaro, 11 Correa (12 Bellanova 46').
      Remplaçants : 21 Cordaz, 31 Brazão, 2 Dumfries, 5 Gagliardini, 15 Acerbi, 33 D'Ambrosio, 42 Curatolo, 45 Carboni, 46 Zanotti, 90 Lukaku.
      Entraîneur principal : Simone Inzaghi.
      EMPOLI (4-3-2-1) : 13 Vicaire ; 24 Ebuehi, 6 De Winter, 33 Luperto, 65 Parisi; 11 Akpa Akpro (32 Haas 46'), 8 Henderson (9 Satriano 73'), 25 Bandinelli ; 28 Cambiaghi (35 Baldanzi 64'), 10 Bajrami (21 Fazzini 73') ; 19 Caputo (4 Walukiewicz 90').
      Remplaçants : 1 Perisan , 22 Ujkani, 3 Cacace, 20 Degli Innocenti, 30 Stojanovic, 36 Guarino, 87 Nabian Herculano.
      Entraîneur principal : Paolo Zanetti.
      Avertissements : Henderson (E), Akpa Akpro (E), Parisi (E), Barella (I), Dzeko (I).
      Expulsé : Skriniar (I) après 40' pour deux cartons jaunes.
      Temps additionnel : 2' - 5'
      Arbitre : Rapuano.
      Assistants : Berti, Scarpa.
      Quatrième arbitre : Marcenaro.
      VAR : Banti.
      Assistant VAR : Fourneau.
       
       
      Traduction alex_j via le site officiel.

      8 commentaires
      1,4k vues
    13. Rivaux : la Juventus dans la mélasse judiciaire et perd 15 points !

      La Juventus perd 15 points et chute dans le ventre mou de la Serie A. Explications.
       
      Le Tribunal fédéral a accepté le recours en révocation du procès des plus-values, présenté par le procureur de la FIGC, et a ainsi rouvert une procédure sportive contre la Juventus. Rappelons que la Juve avait été acquittée avec dix autres clubs dans ce dossier au printemps 2022. Cette réouverture a été motivée par des éléments transmis par la justice italienne qui enquête aussi sur les comptes du club italien, selon un communiqué de la Fédération.
      De plus, la sanction sera encore pire que celle demandée par le procureur fédéral Giuseppe Chiné. En effet, ce dernier avait recommandé de retirer 9 points à la Juventus alors que les zèbres ont été infligés jusqu'à 15 points de pénalité. Cela étant, l'équipe de Massimiliano Allegri chute à 22 points et se retrouve 10e au classement. Grâce à cela, l'Inter monte sur le podium.
      De lourdes sanctions infligées aux cadres et la FIGC a demandé une extension des sanctions à l'UEFA et la FIFA, qui ne s'appliquent pour le moment qu'en Italie. 2 ans et demi pour Fabio Paratici (qui risque donc de perdre sa place à Tottenham), 2 ans pour Andrea Agnelli et Maurizio Arrivabene, 1 an et 4 mois à Federico Cherubini et 8 mois à Pavel Nedved.  Le tribunal a confirmé l'acquittement des huit autres clubs impliqués (Sampdoria, Pro Vercelli, Gênes, Parme, Pise, Empoli, Novara et Pescara) et leurs dirigeants respectifs. Les Bianconeri ont d'ores et déjà décidé de faire appel devant le Tribunal de Garantie du CONI (comité olympique italien), qui ne pourra qu'invalider ou confirmer la sanction, sans la modifier.
      Rappelons également que la Juve est sous la menace d'une autre procédure ouverte par le parquet de la justice sportive, celle sur les accords avec les joueurs pour l'intégration des salaires après le report de plusieurs mensualités durant les années Covid. Le CFC (Club Financial Control Body) s'est aussi penché sur la question sur une éventuelle violation du fair play-financier de l'UEFA. Enfin, concernant la justice ordinaire et les accusations de falsifications de bilan, l'audience préliminaire a été fixée le 27 mars.
       
      Moralité: ben oui, la Vielle Dame est propre et c'est encore un complot.
       
      Traduction alex_j va FCInterNews et l'Equipe.

      20 commentaires
      2k vues
    14. La Célébration d’Edin, comme un air de déjà vu ?

      C’est une anecdote dévoilé par le Corriere Dello Sport qui dresse un comparatif entre Edin Dzeko et un très célèbre Héros du Triplé:  "L'âge ne compte pas pour Edin Dzeko : on l'a vu il y a deux jours, lorsqu'il a rendu folle la défense du Milan AC en  offrant à l'Inter sa septième Supercoupe d'Italie de son Histoire."
       
       
      "Auteur d’une performance magistrale, la célébration de l'attaquant bosniaque a déclenché d'importantes comparaisons : Surtout, celle avec Diego Milito en finale de la Ligue des Champions 2010."
       
       
      "Ce dribble avec lequel il a mis à terre Tonali, en fait, était typique du répertoire d' "Il Principe", preuve en est le but du 2-0 face au Bayern Munich avec comme victime de Daniel Van Buyten."
      "Ensuite, l’argentin a couru exulter vers le drapeau, en se pliant à genoux….une célébration également réalisée par Edin Dzeko avant de recevoir les félicitations de ses équipiers."
       
      Question piège: Lequel des deux buts est le plus beau ?
       
      ®Antony Gilles – Internaionale.fr

      6 commentaires
      927 vues
    15. Hakan Çalhanoğlu: C'est le Karma, nous les avons mangé!

      S'il y a bien un joueur qui a savouré la Victoire Nerazzurra en Super Coupe d'Italie, c'est bien notre Hakan Çalhanoğlu, lui qui avait été la victime directe d'insultes et de moqueries lors des célébrations d'un Scudetto inespéré pour le Milan Ac. Celui-ci s'est livré à Inter TV:  "Cette victoire est très importante, pour moi encore plus. Je suis très heureux grâce à mes coéquipiers et aux Tifosi: Nous avons montré beaucoup de choses aujourd'hui, 3-0 il n'y a pas grand chose à dire."
       
       
       
      Aviez-vous ce désir de vengeance ?
      "Oui, bien sûr : je préfère me taire et agir et c'était trop dur pour moi d'avoir vu des choses auxquelles je ne m'attendais pas, mais c'est le Karma : Nous avions faim aujourd'hui, nous les avons mangés: Ils doivent nous respecter : 3-0 nous les avons renvoyés chez eux rapidement!"
      "Maintenant, nous devons nous concentrer sur le championnat."  
       
      Le Scudetto ?
      "Nous y croyons jusqu'à la fin, personne ne s'attendait au match nul avec Monza : Aujourd'hui nous avons gagné, si nous continuons à gagner, le reste viendra."
      "Nous allons rentrer à Milan pour faire la fête à présent"


      ®Antony GIlles - Internazionale.fr

      3 commentaires
      1,5k vues
    16. L'Inter détruit le Milan en Super Coupe d'Italie!

      En effet, nos Nerazzurri ont offert, avec la manière, sa septième Super Coupe d'Italie à notre Bien-Aimée en infligeant une gifle à l'Ac Milan sur le terrain du King Fahd Stadium de Riyadh dans ce qui était le 234ème Derby Della Madonnina de l'Histoire!
       
       
      Un succès qui est le fruit d'une performance certainement plus convaincante que celle des Rossoneri, après un début de match qui voyait les deux équipes s'observer. Mais la première action Nerazzurra était la bonne:  Nicolò Barella délivrant un caviar de passe décisive à Federico Dimarco à la 10'.

      De son côté, le Milan a semblé loin de ses standards habituels et sur certaines occasions, comme celle qui a conduit au 2-0 d'Edin Dzeko, idéalement lancé en profondeur par Alessandro Bastoni, on pouvait constater un manque de concentration à la limite de la faute professionnelle!
      L'Inter, après avoir assuré le break,  s'est ensuite limité à gérer la situation sans être réellement inquiétée avant d'asséner le coup fatal via son Champion du Monde,  Lautaro Martinez, qui a fait du sale sur le pauvre Tomori, en profitant une nouvelle fois d'une balle aérienne en profondeur de Milan Skriniar
      Le premier trophée de la saison, la Supercoppa Italiana 2022, a donc atterri dans l'armoire à trophées des Nerazzurri.  Un titre synonyme de boost émotionnel pour les protégés de Simone Inzaghi, et une victoire qui plonge le Milan dans ce qui semble être le début d'une crise
       
      Tableau Récapitulatif
      Résumé Vidéo
       
       
      Milan 0-3 Inter
      Buteur(s): 10' Dimarco, 21' Dzeko, 77' Lautaro
       
      MIilan (4-2-3-1): Tatarusanu; Calabria (79' Dest), Kjaer (64' Kalulu), Tomori, Theo Hernandez; Bennacer, Tonali; Messias (64' De Ketelaere), Brahim Diaz (64' Origi), Leao; Giroud (79' Rebic)
      Sur le banc: 77 Vásquez, 83 Mirante, 7 Adli, 14 Bakayoko, 28 Thiaw, 32 Pobega, 40 Vranckx, 46 Gabbia, 56 Saelemaekers, 94 Bozzolan
      T1:  Stefano Pioli
       
      Inter (3-5-2): Onana; Skriniar, Acerbi, Bastoni (84' De Vrij); Darmian, Barella (70' Gagliardini), Calhanoglu (84' Asllani), Mkhitaryan, Dimarco (63' Gosens); Dzeko (70' Correa), Lautaro Martinez
      Sur le banc:  1 Handanovic, 21 Cordaz, 31 Brazao, 2 Dumfries, 12 Bellanova, 33 D'Ambrosio, 45 Carboni, 46 Zanotti, 77 Brozovic, 90 Lukaku
      T1: Simone Inzaghi
       
      Arbitre: Fabio Maresca
      VAR: Di Paolo
      Averti(s): Barella, Calhanoglu, Theo Hernandez, Lautaro
      Expulsé(s): /
       
      ®Antony Gilles - Internazionale.fr

      20 commentaires
      1,6k vues
    17. Que vaut la Victoire Finale en Super Coupe d’Italie ?

      C’est la question que s’est posée le Corriere Dello Sport, non sans rappeler qu’il s’agira de la dernière finale en Arabie Saoudite, comme stipulé dans l’accord passé entre la Lega Calcio et le pays arabe.
       
      7,5 millions d’euros
       
       
      "Dont 10% sont directement allouer à la Lega pour couvrir l’ensemble des frais liés à l’organisation. Mais le Milan et l’Inter ne se répartiront toutefois pas la partie restante: En effet, en Mars 2022 a été approuvé une délibération qui prévoit d’additionner la valeur des éditions couvrant le triennal 2021-2024 pour les diviser en part égales entre toutes les équipes participantes. Cette décision est le fruit de la volonté d’éliminer la différence entre une Finale disputée à l’étranger, plus rentable, et une autre disputée en Italie, qui est moins riche, comme ce fut le cas d’ailleurs l’année dernière à cause de la pandémie liée au Covid-19 et qui s’était disputé dans un Giuseppe Meazza rempli à 50%."
      "En résumé, l’Inter et l’Ac Milan devront patienter encore une saison pour savoir ce qu’ils percevront réellement. En ce moment, ils ne pourront obtenir qu’une avance liée aux droits à l’étranger, soit 2 millions d’euros réparti comme suit : 1,2 millions d’euros pour le Champion, 800.000€ pour le finaliste : Il devrait y avoir tout de même, et par la suite,  une différence allant de 500.000€ à un million d’euros entre celui qui brandira le trophée et celui qui restera là à regarder."
       
      ®Antony Gilles – Internazionale.fr

      6 commentaires
      1,6k vues
    18. Inter-Verona, Simone Inzaghi, Martinez et Bastoni se livrent à Inter TV : "Toujours avoir cette habitude de gagner!"

      Simone Inzaghi, Lautaro Martinez et Alessandro Bastoni se sont livrés suite à la victoire de l’Inter face à l’Hellas Verona. Place à l'entraîneur: "C’est une victoire importantissime après avoir disputé 120 minutes de jeu mardi, une donnée à ne pas sous-évaluer."
       
       
       
      "L’équipe s’est toujours montrée concentrée, elle ne s’est pas énervé par le fait  de ne pas avoir inscrit un second but, elle a concédé peu. Nous sommes parvenu à débloquer la rencontre immédiatement et nous avons ensuite très bien géré le rythme de la rencontre face à un adversaire qui se présentait, en forme, suite à une série de résultats positifs. Nous avons marqué tout de suite et nous aurions pu doubler la mise, nous nous sommes planté en phase de conclusion."
      "Mais nous en sommes ressorti grandi, nous n’avons pas baissé les bras : L’équipe est toujours restée concentrée, ordonnée en ne concédant que très peu à Vérone."
       
      Les buts encaissés à l’extérieur ?
      "Nous parvenons à donner quelque chose de plus devant nos tifosi, quelque chose que nous nous devons de savoir aussi proposer à l’extérieur. Nous parvenons généralement à marquer, mais c’est une gestion dans l’équipe car nous jouons tous ensemble aussi bien en défense qu’en attaque."
       
      Lautaro Martinez
       
       
      "Nous savions que cela allait être difficile : Vérone jouait homme contre homme sur tout le terrain, elle pressait haut notre gardien en le forçant à jouer long. Et elles ne sont pas nombreuses en championnat, les équipes qui sont capable de jouer de la sorte: Ils ont opté pour le jeu long vers les attaquants avec des allons aériens, c’était une partie où nous nous devions de faire preuve d’une grande humilité, nous l’avons abordé de la bonne façon, très bien débuté avec mon but et nous avons tenu bon jusqu’à la 94’."
      "C’est le type d’attitude que l’on doit avoir, je me donne toujours à 100% lorsque je suis sur le terrain, je cherche à aider mes équipiers. A présent, nous pensons à la Super Coupe qui est importantissime : Nous sommes un grand club et nous nous devons de toujours avoir cette habitude de gagner, de jouer des finales, de chercher à conquérir des trophées : Nous sommes de qualité et l’Histoire de ce Club l'impose."
      "Il faut à présent se reposer et chercher à nous préparer de la meilleure des façon pour revenir à Milan avec la Super Coupe d’Italie."
       
      Alessandro Bastoni
      Le Clean-Sheat ? "C'est notre objectif principal: Ne pas de prendre des buts et je suis heureux de ce que nous avons proposé en tant qu'équipe. Nous savions que Vérone était capable de faire déjouer ses adversaires. Nous avons su nous adapter à leur jeu, les battre et ramener les trois points."

      Les Buts encaissés à l'extérieur ?
      "Je m'efforce de trouver une explication... Nous essayons de nous donner à 100% dans nos matchs:  Ce soir, nous avons bien réussi à limiter Djuric et ses coéquipiers."
       
      Le Derby ?
      "C'est un très grand match que nous avons gagné l'année dernière, cette rencontre sera difficile car il s'agit d'une Finale: C'est une rencontre qui à tant à nous offrir sur le plan émotionnel, nous voulons la gagner."

       
      ®Antony Gilles – Internazionale.fr

      0 commentaire
      886 vues
    19. Inter-Hellas Verona : Un éclair de génie albiceleste et une polémique arbitrale

      Il ne fallait pas être en retard ce samedi soir : En effet, il n’aura fallu que cinq petites minutes pour voir Lautaro Martinez faire trembler les filets de Lorenzo Montipò dans un match qui a été marqué par une atmosphère lourde et une prestation peu spectaculaire, la faute peut-être à l’arrivée imminente du Derby Della Madonnina qui se disputera ce mercredi 18 janvier, dans le cadre de l'attribution de la Super Coupe d'Italie!

       
      Dans un match tendu pouvant être aussi associé à l’arbitrage "à la Monza" de Michael Fabbri qui n’a pas expulsé Hien (déjà averti)  qui avait stoppé Edin Dzeko, qui s'était retourné et qui aurait pu frapper: La sentence dans une telle situation est un jaune est presque automatique, considéré comme acquis. Au lieu de cela, Fabbri l'a laissé jouer.
      En revanche, le but de Lautaro Martinez, à la 63', a été refusé pour une faute sur Dawidowicz pour une  poussée qui, en pleine vitesse, pouvait s'avérer décisive, même si le Toro avait pris déjà le meilleur. Reste enfin une ultime suspicion sur le tir d’Henrikh Mkhitaryan : Encore une fois, Hien touche avec son avant-bras gauche le ballon, qui semble, selon les différents angles être à la fois près du corps, mais aussi écarté, pour bien faire les choses cette situation avait eu lieu dans la surface véronaise et voir un pénalty accordé n’aurait été en rien scandaleux mais…
      En fin de compte, l’Inter n’aura jamais su déployer son jeu au point même de voir Milan Skriniar et André Onana se gueuler dessus à trois reprises sur le terrain. De même, les passes défensives ont été sifflée quasiment à chaque reprise en seconde période. Et finalement, l’Inter se retrouve à 10 points du Napoli, mais à -1 de l’Ac Milan stoppé par Lecce et a égalité de points avec la Juventus, bifflée par un Napoli des très grands soir
       
      Place à présent à la Conquête du premier trophée de la saison !
       
      Tableau Récapitulatif
      Résumé Vidéo
       
       

      Inter 1-0 Hellas Verona
      Buteur(s): 5' Lautaro Martinez (I)
       
      Inter: 24 Onana; 37 Skriniar, 15 Acerbi, 95 Bastoni; 36 Darmian, 5 Gagliardini, 20 Çalhanoğlu (69' 14 Asllani), 22 Mkhitaryan (77' 23 Barella), 32 Dimarco (77' 8 Gosens); 9 Dzeko (69' 11 Correa), 10 Lautaro Martinez (89' 45 Carboni)
      Banc: 21 Cordaz, 31 Brazao, 2 Dumfries, 6 De Vrij, 12 Bellanova, 33 D'Ambrosio, 42 Curatolo, 46 Zanotti
      T1: Simone Inzaghi
       
      Hellas Verona: 1 Montipò; 27 Dawidowicz (65' 23 Magnani), 6 Hien, 17 Ceccherini; 29 Depaoli, 61 Tameze (65' 4 Veloso), 14 Ilic (65' 11 Lasagna), 3 Doig (80' 20 Piccoli); 30 Kallon, 8 Lazovic; 19 Djuric
      Banc: 22 Berardi, 34 Perilli, 9 Henry, 21 Gunter, 24 Terracciano, 32 Cabal, 42 Coppola, 70 Bragantini
      T1: Marco Zaffaroni
       
      Arbitre: Michael Fabbri
      VAR: Francesco Fourneau
      Averti(s) : Dawidowicz (V), Hien (V), Sulemana (V)
      Expulsé(s) : /
      Affluence : 70.734 Tifosi
       
      ®Antony Gilles – Internazionale.fr

      2 commentaires
      929 vues
    20. Que vaut la Coupe d’Italie 2022/2023 ?

      En effet, cette semaine, la Coupe d’Italie a vu les Grands entrer dans la compétition, mais que vaut finalement, financièrement parlant, la conquête de la cocarde tricolore ?
       

       
      "Selon Calcio&Finanza, le lauréat de la compétition verra ses caisses gonfler de 7 millions d’euros, soit 2 millions de plus que le finaliste malheureux qui percevra tout de même 5 millions d’euros. A cette somme, il devra être rajouté les recettes des matchs à domicile, surtout en ce qui concerne les quarts et les demi-finales où les sommes en jeu peuvent s’avérer importante."
      "Pour les huitièmes de finales, le Milan et la Roma les avaient inclus dans l’abonnement annuel du championnat de Serie A. Et en général, parvenir à disputer la Finale de la compétition garantie à chaque équipe participante un peu mois de 3 millions d’euros, une somme répartie à travers les qualifications en huitième, en quart et en demi-finale. Par la suite, le Champion percevra 4,5 millions d’euros supplémentaire tandis que le finaliste rentrera à la maison avec 2 millions d’euros."
      Le tournoi, comme de coutume, favorise toujours les Grands de Serie A qui ne doivent disputer que quatre rencontre pour parvenir au dernier acte et l’année dernière a vu l’Inter triompher de la Juve après prolongation sur le score de 4 buts à 2."
       
      ®Antony Gilles – Internazionale.fr

      1 commentaire
      1,1k vues
    21. Officiel : Le Hors-Jeu Semi-Automatique entre en fonction dès la Super Coupe d’Italie

      C’est une révélation de l’Ansa, Le hors-jeu semi-automatique sera introduit en Italie à l’occasion de la "Supercoppa Italiana" qui opposera le Milan à l’Inter ce 18 janvier: "Cette nouvelle "solution technologique" fera également ses grands débuts en Serie A dès la première journée de la phase retour de la compétition."
       

       
      "Douze caméras seront installées dans le stade pour suivre les joueurs et leur reconstruction en trois dimensions. Grâce à la technologie HawkVision, les 22 joueurs présents sur le terrain seront suivis en 29 points de corps avec une marge millimétrique. Grâce également à l'inclusion de la ligne du dernier joueur, il sera possible de faciliter une décision rapide sur les situations de hors-jeu."
       
      ®Antony Gilles - Internazionale.fr

      2 commentaires
      792 vues
    22. Gianluca Rocchi: "Peut-être que vous reverrez Sacchi de retour sur le terrain bien plus rapidement que ce que vous pouvez l’imaginer!"

      Gianluca Rocchi, désignateur d'arbitres pour les championnats de Serie A et de Serie B, s'est exprimé à l’International Broadcasting Center della Lega Serie A et le moins que l’on puisse dire, c’est que son passage sur Sacchi pose question sur le sérieux de l’institution:
       
       
       
      Y-a-t ’il des différences médiatiques entre Serra et Sacchi ?
      "Je n’en vois pas, je ne suspends personne. Je peux dire qu’il sera un arbitre de "banc" et cela ne veut pas dire que nous nous passerons d’un arbitre . Cela va lui servir d’expérience comme je l’ai déjà fait avec Sierra l’année dernière."
      "Je ne laisserai jamais un garçon en pleine croissance derrière moi et je sais que cela puisse être dur à accepter pour celui qui en a subi le préjudice. C’était un incident, pas une erreur et peut-être que vous reverrez Sacchi de retour sur le terrain bien plus rapidement que ce que vous pouvez l’imaginer."
      "Il devra revenir sur le terrain en toute sérénité:  Je ne me permettrais pas de suspendre quelqu'un."
       
      ®Antony Gilles - Internazionale.fr

      2 commentaires
      870 vues
    23. Giuseppe Marotta: "Un but valable qui nous aurait offert la victoire"

      Peu avant le coup d’envoi d’Inter-Parma, Giuseppe Marotta est revenu sur la confrontation face à Monza, sur Milan Skriniar, le Milan, et sur l’adversaire du soir... Petit Flashback
       
      Son interview à Sport Mediaset
       
       
       
      "La Coupe d’Italie est une compétition très fascinante et à laquelle croit les grands clubs. C’est pour cela que ce soir, il n’est pas question de sous-évaluer l’adversaire et de chercher absolument à passer le tour."
       
      Ensuite, il y a le Milan, pour ce qui sera le premier titre de la saison
      "Il s’agira aussi d’un titre et d’une finale qui sera riche de contenus, fascinante et inédite qui faisait défaut depuis tant d’années. Si elle ne se joue pas en Italie, le contexte télévisuel permettra de tout suivre, j’espère que nous assisterons à une belle partie, cela pourrait représenter une très belle publicité pour notre secteur footballistique."
       
      Etes-vous encore amer suite à ce qu’il s’est passé samedi avec le 3-1 qui vous a été annulé ?
      "Je suis très amer car c’est un but valable qui nous aurait offert la victoire. Cependant, il arrive aux joueurs de se planter, aux dirigeants et aux entraineurs, cela me semble donc juste et humain que l’arbitre se plante aussi."
       
      Une réflexion doit-elle avoir lieu sur l’usage de la Var ?
      "Oui, c’est certain : Le coup de sifflet a généré l’impossibilité de faire usage de la Var, cela doit nous porter à réfléchir à la question. Toutes les composantes se doivent de faire preuve de plus de prudence."
       
      Etes-vous un peu préoccupé par Lukaku et ses blessures en continu ?
      "Il faut analyser la situation : Nous étions habitué à voir Lukaku réaliser de très belles rencontres lors de sa précédente expérience. Mais cette année, sa permanence à l’Inter est marquée par des situations qui sont difficilement gérable. Mon espoir est qu’il puisse retrouver sa forme athlétique, cette forme qui lui permettra d’inscrire les buts dont il nous avait habitué lors de sa précédente expérience."
       
      Quand aurez-vous la réponse de Milan Skriniar ?
      "Je ne fixe pas de deadline, ce sont des dynamiques qui sont récurrentes dans tous les clubs, je n’ai plus envie de parler de rendez-vous ou de reports. Aujourd’hui, nous sommes concentrés sur une période très difficile : Il y a tant de matchs à disputer en janvier et tant de points à disposition, nous voulons en récolter le plus possible. Au-delà de ce que sont les principes de bons respects pour les joueurs, notre concentration est sur les matchs que nous allons disputer."
       
      ®Antony Gilles - Internazionale.fr

      1 commentaire
      864 vues
    24. Inter-Parma, Simone Inzaghi: "Je considère que nous parlons d’une Inter qui a pratiquement gagné ses trois matchs en une semaine."

      Simone Inzaghi s’est livré suite à la victoire ô combien compliquée de l'Inter sur Parme, en huitième de finale de la Coupe d'Italie:
       
      À Inter TV
       
       
      "Je savais que cette rencontre pourrait nous créer quelques problèmes. Selon moi, nous avons réalisé une très discrète première période et leur "Eurogol"  nous a pénalisé. Ensuite, nous avons été lucide sans jamais perdre le fil et nous sommes revenu dans le match."
       
      Acerbi ?
      "Il a été bon, comme tous les joueurs qui sont rentrés et ceux que j’ai aligné en début de match. Tous m’ont apporté d’excellentes réponse: Après une trêve aussi longue que celle que nous avons connu, nous avons besoin de tout le monde. Nous étions mieux en place en phase de possession et j’ai demandé bien plus aux cinq entrants:  Nous aurions dû égaliser avant, et nous avons été bon pour ne plus rien leur concéder et ce malgré le fait qu’ils avaient aligné sur le terrain trois attaquants."
       
      A Sport Mediaset

       
      "Je m’attarde sur ce qui s’est passé ce soir, pour samedi, tout le monde a bien vu ce qu’il s’est passé : C’était une rencontre difficile que nous avons joué discrètement, nous aurions pu bien faire circuler le ballon et mieux nous positionner. Ensuite, nous avons pris un but sur leur seul tir cadré, mais j’ai eu de très bons retoursde ceux qui ont le moins de temps de jeu. J’aurais préféré éviter de jouer 120 minutes, mais je savais que ce serait un match compliqué comme celui vécu face à Empoli, nous allons de l’avant avec confiance."
       
      Il y a tant d’absences, allez-vous les récupérer pour samedi et pour la Super Coupe ?
      "Les changements sont toujours impactés par le résultat, avant c’est toujours facile pour tout le monde. Ceux qui sont montés ont fait de très belles choses et ceux qui ont le moins joués m’ont apportés d’excellentes réponses. Nous devons continuer de la sorte, notre parcours en Ligue des Champions a été fantastiques tandis que nous avons perdus quelques points en championnat. Nous avons tant de matchs à disputer, les rotations vont s’avérer importantissime vu le nombre de matchs rapprochés : J'aurais besoin de tout le monde."
       
      Vu vos remplacements aujourd’hui, les titulaires auront souffert un peu plus d’une heure...
      "Concernant les changements, ça dépend toujours du résultat, seul ce dernier compte finalement. Ceux qui sont montés ont fait de belles choses et ceux qui avaient le moins joués m’ont apporté d’excellentes réponses : En Ligue des Champions, nous sommes allé au-delà des projections et il reste tant de matchs à disputer en championnat : Les rotations seront donc très importantes."
       
      Quel est le soucis avec Lukaku ?
      "Romelu est clairement importantissime pour nous, il est hélas confronté à une blessure musculaire et il a du mal à la gérer. Il s’était bien entrainé et samedi son inflammation était limité à son genou. Je l’ai laissé au repos et il le sera aussi demain, j’évaluerai quotidiennement comment faire pour le  faire revenir au meilleur de sa forme : C’est une très grande valeur ajoutée, s’il avait été bien il aurait aussi pu nous apporter ces quelques points qui nous manquent en championnat : Par chance, nous n’avons pas ressenti son absence en Ligue des Champions."
       
      Vérone est en forme, à quel point il était important pour vous de jouer sur les ailes comme cela s’est passé ce soir avec Dimarco ?
      "Avoir de l’amplitude est fondamental dans tous nos matchs et nous cherchons à l’obtenir tout en récupérant nos forces : Avec Barella et Calha forfaits, le système de rotation était limité: Mkhitaryan a disputé son troisième match de la semaine. Je suis satisfait que nous sommes parvenus à remonter au score, cela m’a fait plaisir : Nous sommes l’Inter et nous tenons à aller de l’avant dans toutes les compétions que nous avons rempoté l’année dernière."
       
      En conférence de presse

       
      "Je dois revoir le match contre Empoli l'année dernière, mais je crois que ce soir nous avons plus souffert. Nous avons trouvé une équipe qui attendait de jouer ce match depuis longtemps. Nous avons dû faire circuler le ballon plus rapidement et nous nous sommes pris un but européen."
      "L'équipe,  malgré le fait qu’il y ait eu tant de changement n’a pas été déstabilisée et est toujours restée concentrée et lucide: C'est de bon augure. Après une si longue trêve, la condition physique doit être améliorée. Nous parlons d'une équipe de l'Inter qui a battu Naples,  et vu ce qu’il s’est passé à Monza, je considère que nous parlons d’une Inter qui a pratiquement gagné ses trois matchs en une semaine, avec un système de rotation réduit."
      "Nous devons améliorer notre condition physique, et j’espère récupérer les joueurs très importants que je n'ai jamais eus à ma disposition. Nous savons que nous sommes en retard en championnat, mais il reste encore tant de matchs à disputer et ils seront nombreux à être rapprochés. J’aurai besoin de tout mon effectif, de tout le monde."
       
      Dumfries?
      "Il revient d’une Coupe du Monde où il a disputé cinq matchs, il est fatigué : C’est un garçon généreux qui travaille pour revenir au top de sa forme. Il y a aussi des joueurs qui sont revenus en excellente condition, comme Lautaro et d'autres comme Denzel qui doivent s'améliorer. Il le sait et il travaille au mieux de ses capacités. C'est à moi que revient la décision de le faire jouer."
       
      Les chants pour Skriniar ?
      "Il s'échauffait et il sait qu’il est entouré de tifosi qui l’aime : Je le vois serein. Cela fait maintenant quelques années que l’Inter se qualifie en prolongation. Nous tenons à cette compétition, l'année dernière nous avons gagné ce trophée et il est représenté sur notre maillot."
       
      Est-ce mieux de se qualifier pour la Ligue des Champions ou de gagner des titres ?
      "Il faut avoir de la chance pour faire les deux. Je pense à la finale que nous avons gagnée en prolongation contre la Juventus, elle était magnifique. Ce soir c’était également une excellente soirée, je dédie la victoire aux Tifosi."
       
      ®Antony Gilles – Internazionale.fr

      9 commentaires
      1,3k vues
    25. Matteo Darmian "prolongé se livre avant la réception de Parme

      En effet, ce mardi soir se disputera le huitième de Finale de la Coupe d'Italie entre l’Inter, détentrice du trophée et Parme, qui évolue en Serie B. Pour l’occasion, Matteo Darmian s’est livré à Sport Mediaset : "Nous ne sommes pas parvenu à donner de la continuité suite à notre victoire sur le Napoli, mais nous allons à présent disputer une autre rencontre dans une compétition qui est importante pour nous, une compétition que nous avons remporté l’année dernière."
       

       
      L’erreur de Sacchi à Monza ?
      "C’est un fait de jeu important en terme de résultat final, mais nous nous devons de travailler et d’aller de l’avant, point. Nous ne savons pas revenir sur ce qu’il s’est passé. Parme m’a donné l’opportunité de revenir en Italie et j’y ai vécu une saison importante."
       
      Une prolongation méritée
      "Ce n’est pas par hasard si Darmian a été assuré de poursuivre son aventure Nerazzurra avec un renouvellement quasiment acté : Il prolongera l’aventure jusqu’au 30 juin 2024 et il disposera d’une option d’un renouvellement automatique qui sera lié au nombre de présence sur le terrain. Son salaire a été réduit pour passer à 2 millions d’euros plus bonus."
       
      ®Antony Gilles – Internazionale.fr

      5 commentaires
      823 vues
    26. Décès de Gianluca Vialli : Javier Zanetti et Gabriele Gravina lui rendent hommage

      Quelques jours après Sinisa Mihajlovic et Pelé, le monde du football perd également  Gianluca Vialli.
       
      L'ancien footballeur souffrait d'un cancer du pancréas depuis un certain temps. Il y a quelques semaines, il a renoncé à son rôle de manager dans l'équipe nationale pour poursuivre son traitement à Londres. Il avait 58 ans. À l'été 2021, à la tête de la délégation de l'équipe nationale italienne, il avait été satisfait de remporter le Championnat d'Europe  avec l'Italie.
      "Tu étais classe, élégance, respect. Sur et en dehors du terrain, tous les jours. Ton sourire restera pour toujours. Repose en paix, Gianluca."
      C'est la pensée que Javier Zanetti a dédiée à Gianluca Vialli au triste jour de sa mort.
       
       
      La FIGC a prévu une minute de silence avant tous les matchs des championnats programmés le week-end prochain. "Je suis profondément attristé, j'ai espéré jusqu'au bout qu'il serait capable d'accomplir un autre miracle, mais je suis réconforté par la certitude que ce qu'il a fait pour le football italien et le maillot Azzurri ne sera jamais oublié. Sans tourner autour du pot, Gianluca était une personne splendide et laisse un vide impossible à compléter dans l'équipe nationale et chez tous ceux qui ont apprécié ses extraordinaires qualités humaines", a déclaré Gabriele Gravina.
       
      Traduction alex_j via FCInterNews.

      7 commentaires
      1,8k vues
    27. Mauvaise nouvelle pour l'AC Milan : Maignan risque de rater la Super Coupe contre l'Inter

      Le gardien français n'est pas encore totalement remis de sa blessure, et son retour sur le terrain s'éloigne.
      L'inquiétude règne à l'AC Milan : le rétablissement de Mike Maignan, blessé avant la Coupe du monde, progresse lentement, et le gardien français risque désormais de manquer le match de Supercoupe contre l'Inter. Tuttosport écrit : "De l'anxiété des derniers jours du camp d'entraînement d'hiver à Dubaï, à l'alarme. Mike Maignan préoccupe l'AC Milan. En effet, l'état du mollet gauche du gardien français n'apporte pas de bonnes nouvelles et le sentiment qui se dégage de Milanello est que le retour de Maignan n'aura pas lieu le mercredi 4 janvier à Salerne lors de la reprise du championnat, mais pourrait même être reporté d'au moins deux semaines supplémentaires. Maignan pourrait donc être absent un mois de plus, risquant ainsi de manquer également la Supercoupe d'Italie contre l'Inter prévue le 18 janvier à Riad.
       
      ®Oxyred - Internazionale.fr via fcinter1908

      3 commentaires
      2,4k vues
    28. Vers un duo de "géants" face au Napoli ?

      En effet, c’est l’information relayée par la Gazzetta Dello Sport : Lautaro Martinez étant plus que certainement en vacances Post-Mondial, l’Inter devrait aligner une attaque inédite pour la réception du Napoli
       
      Romelu & Edin

       
      "Face à la Reggina, nous avons vu ce binôme avec Dzeko, soit une répétition générale de ce qui pourrait se passer dans une douzaine de jours face au Napoli : Les deux joueurs ont souvent échangé leurs positions :  Avec Lukaku fixé au centre-droit mais qui proposait une alternance assez continue. Et il est juste de souligner le côté positif et le côté négatif de ce nouveau d’attaquant récemment formé : Le côté positif est la quantité de balles de but remarquables arrivant la plupart du temps à Dzeko, lui qui les a presque toutes gâchées. Mais une telle double présence dans la surface pourrait poser des problèmes aux défenses adverses."
      "L’aspect négatif est que l’on ressent que les deux doivent se trouver, ils dialoguaient rarement, se sont peu cherchés : Tout doit être construit. Mais entre les deux, il parait comme logique que ce soit le Bosniaque qui baisse son rayon d'action pour lier le jeu avec le milieu de terrain. En pratique, aucun des ballons de Dzeko ne cherchait Lukaku. Et Si ce déplacement a servi à améliorer la condition physique de Lukaku, il a également donné à ce duo une chance d'apprendre à se connaître, et ce même si le processus est encore long, comme en témoigne la performance à Reggio."
      "Finalement, chacun a inscrit un but et il semble évident que se duo sera répété  dans six jours contre Sassuolo, lors du dernier match amical avant la reprise de la Serie A et la rencontre face au Napoli. Il est également bon de noter que l’alternative Henrik Mkhitaryan, en tant que deuxième attaquant, n'a pas été testé ne serait-ce qu'une minute hier: Simone Inzaghi voulait vraiment voir autre chose"
       
      Croyez-vous que ce duo puisse fonctionner ou est-il totalement incompatible ?
       
      ®Antony Gilles – Internazionale.fr

      7 commentaires
      2,1k vues
    29. RIVAUX : Plus-values : La FIGC veut rouvrir l’enquête sur la Juve... qui pourrait être mise en vente !

      En effet, à travers un communiqué officiel, la Federazione Italiana Giuoco Calcio a annoncé que le Parquet Fédéral, après avoir examiné les documents et les actes préliminaires de l'enquête pénale "Prisma" transmis par le Parquet du Tribunal de Turin, a proposé, conformément à l'art. 63 du Code de la justice sportive de la FIGC, un recours en révocation partielle de la décision de la Cour d'Appel Fédérale dans les sections unies n° 89 du 27 mai 2022, contre la FC Juventus SpA, l’UC Sampdoria, le FC Pro Vercelli 1892 Srl,  le Genoa CFC SpA,  Parma Calcio 1913 Srl, Pisa Sporting Club Srl, l’Empoli FC SpA, Novara Calcio SpA, Delfino Pescara 1936 SpA et 52 dirigeants des mêmes clubs, en demandant qu'ils soient condamnés aux peines qui seront respectivement demandées lors de l'audience de discussion relative au recours devant la "Corte Federale di Appello".


       
      La FIGC a également annoncé: "Que le Parquet fédéral, suite à l'acquisition des actes de la même procédure pénale de l'Autorité judiciaire de Turin, a  activé, dans le cadre d'une nouvelle procédure disciplinaire sportive, une enquête relevant de sa compétence, contre la Juventus et d'autres clubs sportifs professionnels pour des comportements disciplinaires supplémentaires et pour l’apport de nouvelles preuves par rapport à celle pour lesquelles elle a déjà exercé une action disciplinaire devant les organes de justice sportive dans le cadre de l'enquête sur les "Plus-Values  en capital" de la saison de football 2021-2022 et dont la procédure s'est terminée par la décision n°. 89 de 2022.: Les délais pour la conclusion des enquêtes sont ceux établis par le Code de Justice Sportive de la FIGC en vigueur."
       
      Exor prêt à virer la Vieille ?

       
      Au cours de son intervention à TMW Radio,  Massimo Brambati s’est livré sur le futur de la Vecchia Signora: "J’ai aussi reçu des informations faisant état que la propriété allait vendre la Juventus. C’est l’unique société d’Exor qui présente des pertes. J’ai aussi reçu l’information, comme d’autres, d’une vente à un fond qatari ou américain qui pourrait se concrétiser à l’été 2023."
       
      Le Saviez-Vous ?

       
      Selon la Rosea, cette affaire pourrait aussi avoir des répercutions sur les joueurs qui pourraient se voir sanctionné: "Les joueurs pourraient être inculpés en raison de certaines manœuvres sur les salaires qui leur auraient été favorables : Les principaux concernés risqueraient notamment des suspensions."
      Y Croyez-vous ?
       
      ®Antony Gilles – Internazionale.fr

      3 commentaires
      1,4k vues
    30. L’Inter et Edin Dzeko sanctionné pour avoir insulté la Vieille !

      En effet, c’est l’information communiquée par Italpress après l’intervention de la FIGC : "Edin Dzeko et l'Inter ont reçu une amende pour "comportement vulgaire envers les supporters de l'équipe adverse".
       
      Si on peut même plus dire la vérité en public…
       
      "Suite à l'accord du plaidoyer conclu par les parties, la FIGC dans un communiqué, a confirmé que l'attaquant bosniaque a été "sanctionné d'une amende de 5 000 euros.  Et pour sa responsabilité objective, l'Inter a également été sanctionné d'une amende de 5 000 euros". Les faits remontent au 6 novembre dernier, à l'occasion du match entre la Juventus et l'Inter, où le joueur Nerazzurro avait violé l'article 4, paragraphe 1, du Code de justice sportive "pour s'être comporté de manière inappropriée et extrêmement vulgaire envers les supporters de l'équipe adverse dans un geste de défi".
       
      Le Saviez-Vous?

       
      Comme le révèle le Corriere Dello Sport, Edin, auteur de 9 buts et 4 passes décisives est en fin de contrat au 30 juin 2023. Toutefois son avenir devrait continuer à rester interiste: "Le renouvellement du contrat d'Edin Dzeko approche et va de pair avec son statut d'homme-garantie lors des matchs. Les prémices de sa prolongation ont déjà eu lieu lors des deux matchs amicaux à Malte et l’Inter est en très bonne voie pour parvenir à un nouvel accord via une réduction salariale pour parvenir à atteindre le palier des 3 millions d’euros."
       
       
      ®Antony Gilles – Internazionale.fr

      3 commentaires
      1k vues
    31. Le Scandale "Luciano Moggi" aux Italian Sport Awards 2022

      En effet, ce lundi 19 décembre, le Festival du Football italien reviendra une onzième édition, au cours duquel les meilleurs protagonistes de la saison de football 2021/22, notamment les équipes, les joueurs, les journalistes, les entraîneurs, les arbitres et les managers, seront honorés.  Et si l’évènement aura lieu à l'Araba Fenice Hotel & Resort à Altavilla Silentina de Salerne, celui-ci fait déjà Scandale
       
      Confirmation de l’Ansa

       



      Voici la liste des 'Best Awards' " 2021/22 :
       
      Gardiens : Vicario et Provedel Défenseurs : Di Lorenzo  Milieu de terrain : Lorenzo Pellegrini Attaquant : Immobile  
      Meilleur joueur : Di Lorenzo Meilleur jeune joueur : Parisi Plus beau but : Candreva  
      Meilleur agent : Marco Sommella Meilleur entraîneur : Pioli Meilleur jeune entraîneur : Italiano  
      Meilleur club : Milan Meilleur président : Danilo Iervolino Meilleur manager : Paolo Maldini Meilleurs Directeurs sportif : Walter Sabatini et Cristiano Giuntoli  
      Meilleur responsable de la communication : Matteo PEDINOTTI Meilleur arbitre: Simone Sozza Meilleur arbitre de Serie A: Aleandro Di Paolo  
      Prix honorifique pour l'ensemble de leur "belle" carrière : Corrado Ferlaino, Luciano Moggi et Franck Ribery Meilleur jeune agent : Luigi Liguori Titre Honorifique pour sa carrière : Claudio Molinari (Adise)  
      Top 11 de la Serie A : Sepe ; Faraoni, A.Bastoni, G.Mancini, Biraghi ; Zaccagni, Barella, Ricci, Candreva ; Immobile, Raspadori. Coach : Nicola  
      Vous lisez bien : Bien que le prix soit parrainé par le CONI, la Lega, l'AIA et l'Ordre national des journalistes, Luciano Moggi - radié du barreau et condamné dans le procès Calciopoli - recevra un prix pour l'ensemble de sa carrière !
       
       
       
      Communiqué officiel du Coni
       

       
      "Le Coni, en ce qui concerne certaines informations "indûment diffusées ces dernières heures, communique qu'elle n'a accordé aucune sponsorisation pour l'événement « Festival del Calcio Italiano- Italian Football Awards 2022", et a mis en garde l'organisation contre l'utilisation indue du logo de l'organisation, en demandant son retrait immédiat de tout type de communication liée à cet événement."

       
      Suivi du communiqué de Lega Nazionale Professionisti B

       
      "À la lumière des articles de presse concernant l'événement en question (Italian Sport Awards 2022), nous vous informons que les conditions préalables à l'octroi du parrainage de la Lega à l'événement appelé "Italian Sport Awards 2022" prévu lundi prochain 19 décembre au théâtre Augusteo de Salerne ont cessé d'exister. Il a été demandé à l’organisateur, Donato Alfani, de retirer immédiatement le logo de la Lega B et toute autre forme de communication dans laquelle ce logo est lié à celle-ci."
       
      Et Un titre EN CARTON pour le Lulu ?! C’est du beau !
       
      ®Antony Gilles – Internazionale.fr

      0 commentaire
      613 vues
    32. Vers les Challenges dans le Calcio ?

      En effet, c’est la révélation du Corriere Della Sera : "La Serie A s’attèle à un paquet de réforme qui vise aussi l’usage de la Var."
       

       
      "Il y a la possibilité d’introduire les Challenges, soit la Var à la demande, parmi les mesures futuristes dont il a été question hier, lors de la Commission ad hoc de la Lega Serie A pour discuter des réformes, arbitrales ou pas, dans le monde du Calcio. Ce paquet de réforme sera présenté en premier à l’Assemblée de la Lega qui se tient ce jeudi, puis à la Federcalcio."
      "Cette mesure viserait à dissiper tout malentendu et tout risque de suspicion. L’introduction du hors-jeu semi-automatique à partir du 4 janvier sera aussi abordé, tout comme le poids de la Lega Serie A au sein du Conseil Fédéral."
       
      Pour ou contre, les Challenges ?
       
      ®Antony Gilles – Internazionale.fr

      2 commentaires
      784 vues
    33. L’EA SPORTS SUPERCUP 2022/2023 se tiendra à Ryad

      En effet, le mercredi 18 janvier 2023 à 20h00, la 35ème édition de la Super Coupe d’Italie, renommée pour l’occasion EA SPORTS Supercup, se tiendra à Ryadh en Arabie Saoudite.
       
      Celle-ci mettra aux prises 

       
      L’Ac Milan – Champion de la Serie A 2021/2022 L’Inter Milan – Champion de la Coupe d’Italia FRECCIAROSSA 2021/2022  
      L’Inter détentrice de la Super Coupe remettra donc son titre en jeu !

       
      ®Antony Gilles – Internazionale.fr

      1 commentaire
      732 vues
    34. Pippo se livre sur Simone : "Nous sommes...."

      Filippo Inzaghi, le Milanais, entraîne la Reggina et celui-ci s’est livré à Sky Sport sur la relation qu’il entretient avec son frère Simone, l’Interiste.
       

       
      Anecdote
      "On jouait dans le grenier et j'ai fait une demi-feinte pour déplacer le ballon et je me suis cassé le métatarse. Je suis allé ensuite me coucher en faisant semblant de rêver…Mais après,  j'ai dû expliquer à mon club, Piacenza, ce qui s'était vraiment passé"."
      "Simone a bien plus de pression...il entraine une équipe d’un tel calibre : Ce qui nous sauvent tous les deux est notre passion pour notre métier : Nos parents nous ont fait étudier en nous donnant une excellente éducation : Nous sommes un duo très uni qui a grandi dans l’amour. Aujourd’hui, il était présent avec Giuseppe Marotta pour venir nous voir face à Como."
      "A présent, nous allons disputer un match amical."
       
      La trêve ?
      "Une suspension aussi longue n’avait jamais eu lieu auparavant. Je n’ai pas encore trouvé le temps de parler à mon frère de cette situation, aussi parce qu’il vient d’aller à Malte."
       
      Entre nous : Quel coup de vieux il a pris Pippo !
       
       
      ®Antony Gilles – Internazionale.fr

      0 commentaire
      735 vues
    35. Vers une Renaissance turinoise ?

      Ivan Zazzaroni est un personnage unique, fou dans sa tête, mais celui-ci a lancé un pavé dans la marre aux allures retentissantes, surtout en cas de concrétisation !
       

       
      "Beppe Marotta, Alex Del Piero et un Directeur Sportif choisi par l'actuel Administrateur-Général de l’Inter…Et par la suite, Massimiliano Allegri  "le permettant" Antonio Conte qui, selon les intimes de l'entraîneur de Tottenham, a hâte de rentrer chez lui:  Ce ne sont pas des idées sensationnelles, elles ne brillent certainement pas par leur originalité, mais à la Juve, qui veut et doit sortir de la Tempête, également sportivement, le temps des paris est terminé".
       
      La Stratégie Bianconera
      Ivan persiste et signe, alors même que l'enquête menée par le Parquet de Turin pourrait projeter la Juve en Serie B, mais sans Andrea Agnelli: "Marotta de retour à la Juve ? À l'Inter, il se débrouille bien, dit-on, mais ceux qui le fréquentent le décrivent comme épuisé par les trop nombreuses montagnes russes auxquelles la propriété le contraint."
      "Les difficultés financières du Groupe Suning sont connues de (presque) tout le monde, et bien plus encore par Marotta lui-même et le Directeur Sportif Piero Ausilio qui sont depuis trop longtemps condamnés à trouver de l'argent rapidement pour assurer la compétitivité de l'équipe: D'où l'idée de retourner à Turin."
       
      Et sinon, avec quelle thune à Turin mon poto ?
       
       
      ®Antony Gilles - Internazionale.fr

      5 commentaires
      1,4k vues
    36. Calcio & Finanza : La Juve vivait au dessus de ses moyens pour être numéro un !

      Dans un article paru aujourd'hui, Calcio e Finanza nous livre les mots échangés lors d'une réunion des huiles essentielles de la Juve qui s'est tenue le 24 Avril 2020.
       
      Nous sommes le 24 Avril 2020, l'Italie est en confinement au milieu de la pandémie. Même pour le top management de la Juventus, qui se réunit pour évoquer la situation financière dans le contexte du Covid, ce sont des moments délicats comme en témoigne le résumé de la rencontre qu'Ampolo joint dans un message envoyé à Pavel Nedved, Fabio Paratici, Federico Cherubini et Stefano Bertola. D'intérêt, notent les enquêteurs, les considérations attribuées dans le procès-verbal au président du conseil d'administration. Voici le texte complet des notes.
      "En nous réunissant aujourd'hui, nous avons pris conscience du moment économique difficile. On a vécu au dessus de nos moyens pour devenir numéro 1. Gros risques pris. Puis vint le Covid 19. Jusqu'au 30 Juin nous avons sécurisé les salaires du club. Malgré une perte comptable de 220 M€."
      "Nous devons restructurer notre production, c'est-à-dire les joueurs. Nous devons en prendre note et agir. Prenons 10-15 jours pour travailler chacun de son côté. Amenez la machine au niveau de durabilité pour vivre sans opérations extraordinaires. Opérations chanceuses : au cap pré Covid et accord joueurs."
      Agnelli aurait également exprimé des considérations sur d'autres clubs. "Le Barça, la Juve et le PSG sont les clubs les plus en difficulté en ce moment. Le Real et le Bayern sont les seules entreprises saines en ce moment." Il termine par une réflexion sur la prise de conscience de Giorgio Chiellini qui "sait que si nous ne jouons pas avant le 21 Mars, ils devront renoncer aux salaires."
      Incroyable de telles révélations... les bras nous en tombent!
       
      Traduction alex_j via Cacio e Finanza.

      3 commentaires
      1,5k vues
    37. Mattia Grassani : "Encore pire que le Calciopoli ?"

      Encore pire que la Calciopoli? Voici les déclarations de l'avocat Mattia Grassani, expert en droit du sport, qui s'exprimait sur Radio Anch'io lo sport.
       
      "Cette situation est-elle plus grave que Calciopoli ? A cette époque, le système de la Juventus devait polluer le système d'arbitrage par le haut du panier. Aujourd'hui le fait que les mêmes protagonistes se livrent à ces parallèles, à ces comparaisons, et disent que la situation est plus grave que celle du Calciopoli, démontre que la prise de conscience de leur comportement encore plus grave qu'en 2006. C'est une chose d'approcher un arbitre, un officiel, un président, c'est très sérieux, mais c'en est une autre de doper les comptes de l'entreprise. De cette manière, la parité concurrentielle avec les autres clubs est violée. Cela altère la régularité du championnat, voire ce qui se joue sur le terrain. Je n'ai pas à injecter de capital dans l'entreprise via des stickers Panini ou des cartes Monopoly."
       

      Les brebis galeuses quittant la Serie A... enfin, quittant, vite dit...
       
      "La situation avec l'UEFA n'a pas fait l'objet d'une enquête approfondie. C'est également une situation unique pour l'UEFA car les autres procédures envisageaient des dépassements de capacité de dépense par rapport au fair-play financier, il a été question de dépassements et de capacité de dépense. Dans ces situations, il y avait un blocage du marché, mais c'est une situation différente. La procédure judiciaire sportive et la procédure pénale sont techniquement autonomes. En effet, dans de nombreux cas, nous avons assisté à des acquittements d'un côté et à des condamnations de l'autre. La justice sportive arrivera plus tôt et les enquêtes pénales n'auront certainement pas encore atteint la fin de la procédure pour tout éclairer. La justice sportive devra évidemment tenir compte de la justice pénale, notamment des bilans, du matériel saisi et des écoutes téléphoniques. Mais le critère d'évaluation est autonome. Le mouvement doit avoir la capacité et la force d'éliminer les brebis galeuses, qu'il s'appelle Juventus ou Borgorosso Football Club."
       
      Traduction alex_j via FCInter1908.

      6 commentaires
      1,5k vues
    38. Rivaux : "Des écoutes interceptées, La Repubblica balance... et ce n'est pas beau !"

      La Repubblica met en lumière de nouvelles interceptions concernant l'enquête impliquant la Juventus. Extraits.
       
      La première concerne Leonardo Bonucci : "Désolé, Fabio, je te fais confiance, mais et si un autre arrive ?", a déclaré le joueur au manager de la Juventus de l'époque, Fabio Paratici. "Léo, la Juventus est cotée en Bourse, elle appartient à la famille Agnelli. Tu veux que tout explose pour deux salaires ?", répond Paratici qui s'adresse à son collaborateur d'alors Federico Cherubini. "Nous devons être ouverts sur tout. La priorité sera de vendre en équipe A mais en même temps nous préparons les jeunes transferts. Soyons prêts, afin que nous puissions choisir et ne pas être contraints. D'une manière ou d'une autre, nous arriverons à faire dame... Je suis sûr que nous sommes trop bons et trop entraînés."
      Cherubini lui-même s'exprime au téléphone : "Je jure que j'en ai eu des soirées quand je suis rentré et j'avais envie de vomir rien que d'y penser", affirme l'actuel directeur de la Juventus dans une autre écoute. "Il n'y a pas de critère dans la manière dont nous dépensons l'argent. Il n'est pas surprenant qu'en deux ans nous ayons demandé 700 M€ aux actionnaires" déclare le directeur financier Stefano Bertola à l'occasion du renouvellement de Chiellini.
      Selon Maurizio Arrivabene, "vu les comptes, pour être tranquille, il fallait faire une augmentation de 650 M€, pas 400... pour faire amende honorable." Toujours selon Bertola, la Juve est mise "définitivement dans des dépenses excessives."
      Il y a aussi des écoutes qui concernent directement Andrea Agnelli, alors qu'il s'entretient avec Arrivabene. "Il n'y a pas que le Covid et on le sait bien. Par contre, on a chargé la machine d'amortissements et surtout de merde... parce que c'est toute la merde en dessous qui ne peut pas être divulguée."
      Pour cette raison également, selon les procureurs, "l'augmentation des coûts (en particulier des achats et des salaires des joueurs inscrits) n'était pas accidentelle, mais un choix spécifique et délibéré de l'entreprise."
      Nous sommes sommes tous abasourdis!
       
      Traduction alex_j via FCInterNews.

      15 commentaires
      2,2k vues
    39. Démission du CDA de la Juve : La FIGC sur le point d'ouvrir son enquête!

      C'est une révélation de nos confrères de Fcinternews.it: "Les Unes des journaux consacrent aujourd'hui une large place à l'annonce du séisme qui a frappé la Juventus après la démission de l'ensemble du conseil d'administration du club bianconero. L'Enquête Prisma s'est avérée, en ce sens, décisive: Débutée en mai 2021 à la demande du Parquet de Turin, celle-ci s'est penchée sur sur les bilans du club turinois. Des budgets liés aux saisons couvrant la période 2018-2021 et qui, selon les enquêteurs, auraient été falsifiés avec des plus-values artificielles et autres manœuvres irrégulières."
      Confirmation de la Gazzetta Dello Sport


      "Sur la première liste des personnes sous enquête figurent: Le président Andrea Agnelli, le Vice-Président Pavel Nedved, le responsable du secteur financier Stefano Cerrato et trois anciens cadres qui travaillaient à la Juve au moment des faits litigieux, à savoir Fabio Paratici, Marco Re et Stefano Bertola. L'accusation porte sur de "fausses communications de la part du Club coté en bourse" et sur "l'émission de factures pour des transactions inexistantes"
      "L'administrateur-Délégué Maurizio Arrivabene n'apparaîtra parmi la liste des suspects qu'en date du 24 octobre 2022, puisqu'il était déjà Membre du Conseil d'administration pendant la période visée par l'enquête. Les suspects sont également rejoints par le responsable juridique de la Juve, Cesare Gabasio, qui dans une conversation téléphonique interceptée avec le Directeur Fénéral Federico Cherubini ferait référence à une "carte qui ne devrait pas exister" avec Ronaldo."
      "De la question des plus-values, l'enquête de Prisma a passé en revue les accords entre les clubs et les joueurs sur les salaires lors den la pandémie liée au Covid, ouvrant, de la sorte, un nouveau volet bien différent du premier, même 'il est lié pour par la même accusation de "fausse comptabilité". Au total, le nombre de suspects s'élève à 16."
      "Les infractions contestées sont les suivantes : Fausses communications d'entreprise, fausses communications adressées au marché, obstruction aux autorités publiques de surveillance, truquage du marché et utilisation de factures pour des transactions inexistantes. "
      "Le parquet de la Figc a demandé au Procureur de Turin les actes d'accusation , qui ont été récemment été émis. Le procureur Chiné va maintenant évaluer s'il y a lieu de faire annuler la décision relative à la condamnation sportive sur les gains en capitaux pour laquelle la Juve a  été acquittée en appel, et pour ouvrir un nouveau dossier sur ces contrats privés."
      "Le club risque, à minima, de passer d'une amende à des points de pénalité (art. 31)." 
      Le tout dépendant bien sur de la gravité des faits
       
      Reste à savoir à présent, s'il s'agit d'une pénalité de points, si ceux-ci se verront retiré sur la saison en cours, ou sur les saisons concernées...

      Car si des points doivent être retirés pour la saison 2019/2020..... la situation présenterait un air de déjà-vu...
       
      ®Antony GIlles - Internazionale.fr

      14 commentaires
      1,1k vues
    40. Rivaux: L'Affaire Prisma aurait eu raison de la Direction Bianconera…

      Enorme séisme dans le Calcio et plus précisément à Turin avec le départ officialisé de l’intégralité du Conseil d’Administration de la Juventus, Andre Agnelli inclus !
       
       
      Cette photo retrace à la perfection ce qu'il se passe à Turin en ce moment!
       
      Selon Marco Bellinazzo, journaliste au Il Sole 24 Ore, les démissions seraient liées à l’Affaire Prisma, SERAIT, car il est encore bien trop tôt pour en avoir confirmation:
      "Cette démission a été un coup de tonnerre alors que l'enquête en cours était connue de tous. Le communiqué publié par le club bianconero parle à la fois du cas des plus-values et du cas des salaires. Lors de la pandémie,  il était question de quatre mensualités économisées sur les salaires des joueurs, mais la réalité est qu'il y aurait eu des paiements à des moments différents et selon des modalités différentes de celles que l'accusation considère comme correctes. En plus de travailler sur les bilans, la Juventus a décidé que le Conseil d'Administration devait "démissionner".
       
       
      L’avis de Federico Ferri, directeur de Sky Sport, s'est exprimé sur le séisme qui frappe de plein fouet la Juve sur Sky Sport 24
       
      "Ce qui s'est passé et ce qui se passe ces dernières heures à Turin est totalement lié à l'enquête Prisma, aux plus-values, et à l'hypothèse d'une fausse comptabilité, ainsi qu’aux conclusions de la Consob. Il est clair que nous ne nous dirigeons pas seulement vers une mise en accusation, mais il y a aussi une prise de position du Club qui, pour se défendre au mieux, a décidé d’exiger la démission de l'ensemble du conseil d'administration. Il s'agit clairement d'une décision de la propriété, cela ne fait aucun doute".
      "Il y aurait la détention de pièces à conviction, des écoutes téléphoniques, des mises en accusations sont en cours en ce moment : Le niveau de gravité de la situation est comparable à celui de 2006."
       
       
       
       
      Révélation du Monde et de l’AFP

       

      "Déjà plongée dans de sérieux problèmes sportifs, financiers et judiciaires, la Juventus de Turin sombre un peu plus dans la crise. Le club italien a annoncé, lundi 28 novembre, la démission de la totalité des membres de son conseil d’administration, y compris son président, Andrea Agnelli. Cette décision fait suite aux enquêtes menées par la justice italienne depuis plus d’un an, qui mettent directement en cause les dirigeants de la Juve."
      "La brigade financière de la police italienne avait perquisitionné en novembre 2021 les bureaux du club, dans le cadre d’une enquête sur les mouvements de joueurs au cours des trois dernières saisons, et sur la manière dont les résultats financiers annuels ont été présentés entre 2019 et 2021."
       
      Plus-values "fictives"
      "Le Parquet de Turin s’intéresse également aux « faux échanges » de joueurs qu’aurait pratiqués la Juve : des ventes croisées avec d’autres clubs, sans échange d’argent mais permettant d’inscrire des plus-values dans les bilans. Les magistrats ont chiffré ces plus-values « fictives » à quelque 155 millions d’euros entre 2018 et 2021. Le club, coté en Bourse, aurait, en outre, caché à ses investisseurs l’existence d’accords privés avec des joueurs, dont l’attaquant vedette portugais Cristiano Ronaldo. Cette pratique lui aurait permis de régler certains salaires en différé."
       
      Dans le rouge depuis cinq ans
      "A ces déboires judiciaires s’ajoutent des problèmes financiers inédits pour un club de cette envergure. Dans le rouge ces cinq dernières années, le club a enregistré la saison passée 255 millions d’euros de pertes. Un déficit record dans le football italien."
      La « Vieille Dame » a aussi été éliminée dès les phases de poules de la Ligue des champions cette année. Cette sortie prématurée de la compétition engendre un manque à gagner de quelque 20 millions d’euros, selon le site Calcio e Finanza.
      Le directeur général, Maurizio Arrivabene, a été chargé de rester en place et d’expédier les affaires courantes le temps qu’un nouveau conseil soit constitué, a précisé le club. La prochaine assemblée générale est prévue le 18 janvier 2023.
      Le Monde avec AFP
       
       
      Et pour rappel, en 2006, ce fut le Scandale du Calciopoli….
       
      ®Antony Gilles – Internazionale.fr

      7 commentaires
      1,4k vues
    41. Vers une "troisième mi-temps" ? La Serie A va mettre en place le temps additionnel Extra-Large

      La Coupe du monde au Qatar a mis en valeur ce que proposera la Serie A italienne dès la reprise du championnat, à savoir de très longue périodes d’arrêts de jeu en fin de première et de deuxième mi-temps
       
      Révélation de la Gazzetta Dello Sport

       
      "Vous pouvez voir sur nos terrains ce qui se passe aussi à la Coupe du Monde. Avec un temps de jeu supplémentaire qui s'approche ou qui dépasse les 10 minutes : Un temps de jeu "XL" qui "annule" le temps perdu pour diverses raisons. Et si bien sûr, tout sera toujours perfectible, il est arrivé de voir le temps de récupération monter à +14'+13' pour Angleterre-Iran comme  il est tout aussi vrai que Daniele Orsato lors de Qatar-Equateur se limiter à +5'+5'."
      "Pierluigi Collina, Membre de l’IFAB , soit l'organe qui décide des Lois du jeu, a défini comme plus que possible la règle d’introduction du temps réel, soit un temps égal pour tous. L'idée est vraiment d’y arriver très bientôt.  Et Le tableau des cinq dernières championnat de la Serie A est révélateur : En 2018-19 la durée moyenne d'un match était de 55'09" ; en 2019-2020, elle est passée à 55'19";en 2020-2021 à 56'60" ; et en 2021-2022 à 54'47". Cette année, le temps de jeu a chuté pour atteindre les 54’ sur les 15 premiers matchs. Pour faire simple, sur 90’ de jeu possible, seul 60 sont réellement jouées."
      "Au Qatar, lors des trois premières journées de compétition, pas moins de 105 minutes de temps additionnel ont été données : 5'+5' pour Qatar-Équateur, 14'+13' pour Angleterre-Iran, 2'+9' pour Sénégal-Hollande, 4'+9' pour USA-Pays de Galles, 5'+8' pour Argentine-Arabie saoudite, 2'+7' pour Mexique-Pologne, 4'+5' pour Danemark-Tunisie, 6'+7' pour France-Australie.  Des arrêts de jeu interminables: Extra-Large."
       
      La Serie A se lance dans le grand bain

       
       
      "Dès le début de la deuxième phase du championnat, préparez-vous à des arrêts de jeu substantielles, même si aucune directive ou diktat n'a été donné pour le moment. Et préparez-vous également au lancement du "hors-jeu semi-automatique", le SAOT . Car ce jeudi, il y aura une réunion d'arbitrage au cours de laquelle le SAOT lui-même sera entièrement illustré, avec des exercices supplémentaires dont certains, en coulisse, ont été effectués sur des matchs déjà joués:  Le Calcio enfonce de nouvelles portes!"
       
      L’avis de Dionisi

       
      "Depuis longtemps, la période allant la 85e et la 95e minute est un match dans le match. Nous allons maintenant en avoir une autre entre les 95' et les 105' et je ne pense pas qu'elle sera spectaculaire ou de haute intensité. Mais ce qui m'inquiète le plus, c'est l'éventuel manque de clarté. Nous avons besoin d'un cadre et de certains paramètres, car nous passons d'une récupération subjective à une récupération presque objective."
      "Aujourd'hui encore, il existe des différences dans l'évaluation des faits de jeu qui devraient déterminer ce temps de jeu: Si vous l’élargissez, vous élargissez aussi le risque d'avoir des interprétations différentes et des durées de matches trop différentes. La clarté sera donc cruciale mais aussi la communication […] Je suis un peu perplexe mais je suis aussi curieux et je veux positivé comme toujours. J'espère donc que ce sera un moyen de lutter contre la perte de temps et que nous pourrons bientôt revenir à la récupération "traditionnelle". Cela signifierait que le temps réel a augmenté, ce qui reste la chose la plus importante."
       
      Ils vont être beaux les Derby Della Madonnina et les Derby d’Italie !
      ®Antony Gilles – Internazionale.fr

      6 commentaires
      1,3k vues
    42. Cronometro d’oro pour Pintus!

      En effet, au sein de l’Auditorium di Coverciano, Antonio Pintus a été primé comme meilleur professionnel pour la saison de la Serie A 2020/2021
       
      Voici sa réaction à la FIGC

       
      "La première personne que je tiens à remercier est mon épouse, car les préparateurs vivent énormément par la Science, mais en se donnant aussi corps et âme et ma femme m’apporte un équilibre, aussi bien dans des moments d'euphorie que de périodes plus inconfortables. Je tiens à remercier le Staff de l’Inter pour la saison à laquelle fait référence ce Cronometro d’oro, à remercier tous mes anciens collaborateurs, mais à remercier surtout l’entraineur et le Staff Médical.
      "Pour réussir à avoir d’excellents résultats, tu as besoin d’avoir une absolue intégration entre les différents staffs, il fallait faire preuve d’honnêteté intellectuelle et c’est ce que j’ai trouvé à l’Inter, nous n’avons pas obtenus certains résultats par hasard… Je tiens aussi à remercier la Fédération car, si je suis ici, c’est aussi parce que j’ai été formé en suivant de si beaux cours."
       
      Après la Prostitution place à l’Honnêteté !
       
      ®Antony Gilles – Internazionale.fr

      2 commentaires
      997 vues
    43. Vers un Derby d’Italie amical ?

      En effet, c’est une révélation de la Repubblica : Durant la trêve relative à la Coupe du Monde, l’Inter et la Juventus pourraient se tester avant de rencontrer respectivement le Napoli et la Cremonese.
       

       
      "Il n'y aura pas de stage d'hiver pendant la pause de la Coupe du monde pour la Juventus d'Allegri, qui restera à Turin pour préparer la reprise de janvier, en soignant les blessés et en reconstituant son groupe, petit à petit, avec le retour des éliminés du Qatar 2022."
      "Il est difficile de planifier des matchs amicaux avec quatorze joueurs appelés et les nombreux blessés bianconeri, pourtant l'un des matchs organisés en décembre   pourrait être contre l'Inter. Les deux clubs parlent de mettre en place un "challenge" évocateur, mais handicapé par les nombreuses absences de part et d'autre : L'idée est de jouer pendant la mise au vert maltaise de l'équipe d'Inzaghi. Une hypothèse fascinante qui, pour l'instant, le reste"

       
      ®Antony Gilles – Internazionale.fr

      2 commentaires
      619 vues
    44. Agustina : "Lautaro ? Mes parents voulaient me tuer!"

      Agustina Gandolfo, Madame Lautaro Martinez vit une très belle idylle qui dure depuis cinq ans avec son Toro. Toutefois, les débuts étaient quelques peu particulier, tout comme l’annonce de l’arrivée de Nina !
       
      Son interview à Telefe organisée au sein de son restaurant milanais

       
      Les rituels superstitieux et propitiatoires adoptés avec le Toro avant ses matchs
      "Ici, on pense un peu à ce qu'on a fait pendant la semaine et si le week-end se passe bien, on se dit : "Bon, la semaine dernière, on est allé manger dans un endroit comme ça"…Et on y retourne pour la semaine suivante : Oui, c’est un rituel superstitieux."
       
      Un coup de foudre qui a marqué ses parents
      "C'est une histoire que je ne raconte presque jamais...Nous nous sommes rencontrés à Buenos Aires, peu avant son arrivée ici en Italie. J'avais voyagé avec des amis et nous nous sommes rencontrés à une fête d'anniversaire, je ne savais pas qui il était: Nous avons échangé nos numéros  et  Il m'a dit : "un jour, tu iras là où je  m'en vais maintenant"."
      "Nous avons commencé à discuter et il m'est arrivé une chose folle parce que je me sentais déjà fiancée... Nous avons tout de suite tissé un lien très fort et ce qui est fou, c'est que nous ne nous sommes vus que deux ou trois fois en Argentine et pourtant, c'est comme si nous nous connaissions depuis toujours."
      "Ici à Milan, nous sommes loin de la famille et des amis, et nous sommes devenus très très proches, très fusionnel. Quand j'ai déménagé en Italie mes parents voulaient me tuer, car j'ai tout laissé, mon studio, mes magasins et mon travail dans l'entreprise de mes parents. C'était impulsif, et c’était un coup de foudre qui s'est heureusement bien passé."
       

       
      Baby Baby Baby Looove
      "Lorsque j’ai montré le test positif à Lautaro, la première chose qu’il m’a dit : "Mais tu as le Covid ?" (Elle rit). Il nous a fallu deux semaines pour assimiler la grossesse. Lauti était en mode avion, assis sur le canapé, fixant un point dans le vide. Puis on a fait l'échographie et on a entendu les battements du cœur, et voilà. Nina est née le 1er février 2021 et c'était difficile parce que nous étions loin de la famille."
       
      La Coupe du Monde
       
      Nina et Agustina, pour l’occasion rejoindront Papa Martinez : "Je vois sa persévérance, son acharnement et combien il travaille et a travaillé dur pour y arriver. Cela me donne beaucoup de satisfaction lorsqu’il parvient à obtenir ce qu’il veut."
       
      Fameux Covid n’est-ce pas Lauti ! : )
       
       
      ®Antony Gilles – Internazionale.fr

      9 commentaires
      1,4k vues
    45. L’Inter s’impose à Bergame

      Dans un match très tactique, l’Inter s’est imposée 2-3 via un doublé d’Edin Dzeko, même si un grand nombre d’amateurs octroieront le second but Nerazzurro à Maehle!
       

       
      Dans un début de match similaire à celui face à Bologne, les Nerazzurri se montrent contractés et poussifs, et si André Onana se montre impérial via deux arrêts décisif, celui-ci ne peut absolument rien sur le but inscrit par Lookman. Un but inscrit via un penalty très généreux: Parti du bon côté le gardien des Lions Indomptable ne peut rien face à la puissance du tir.
      L’Inter, sur l’une de ses seules réelles occasions parvient à se relancer à la 36' via à centre d’Hakan Çalhanoğlu dévié de la tête par un Lautaro Martinez toujours surmotivé : Seul face à Musso, Edin Dzeko permet à la Beneamata de revenir via un but du talon. À la reprise, l’Inter assomme la Dea en l’espace de six minutes et de deux autobuts, même si le premier est octroyé à Dzeko via un centre de Federico Dimarco dans le petit rectangle bergamasque et une reprise de la tête sur corner de Lautaro pour le second.
      Palomino, après avoir marqué de la tête sur corner contre son camps, aura la même réussite, mais du bon côté cette fois. L’Atalanta pousse en fin de match, mais les Nerazzurri tiennent bon et termine cette première phase d’une saison totalement anormale sur la victoire tant attendu à l’extérieure, face à un concurrent direct.
      Reste à présent à Simone Inzaghi à régler la mire en défense car l’Inter ne peut décemment pas se prendre autant de buts par match !
       
      Tableau Récapitulatif

      Résumé Vidéo
       
       
      Atalanta 2-3 Inter
      Buteur(s): 25' Lookman (A, rig.), 36' Dzeko (I), 56' Dzeko (I), 62' Palomino (I, aut.), 77' Palomino (A)
       
      Atalanta: 1 Musso; 6 Palomino, 28 Demiral (69' 5 Okoli), 42 Scalvini (46' 18 Malinovskyi); 33 Hateboer, 13 Ederson, 7 Koopmeiners, 3 Maehle; 88 Pasalic (83' 10 Boga); 11 Lookman, 91 Zapata (69' 17 Hojlund)
      Banc: 31 Rossi, 57 Sportiello, 2 Tolo, 19 Djimsiti, 21 Zortea, 22 Ruggeri, 93 Soppy
      T1: Gian Piero Gasperini
       
      Inter: 24 Onana; 37 Skriniar, 6 De Vrij, 95 Bastoni (71' 15 Acerbi); 2 Dumfries (71' 12 Bellanova), 23 Barella, 20 Çalhanoğlu, 77 Mkhitaryan (80' 77 Brozovic), 32 Dimarco (80' 8 Gosens); 9 Dzeko, 10 Lautaro Martnez (84' 11 Correa)
      Banc: 1 Handanovic, 21 Cordaz, 5 Gagliardini, 14 Asllani, 15 Carboni, 46 Zanotti
      T1: Simone Inzaghi
       
      Arbitre: Chiffi
      VAR: Di Paolo
      Averti(s): De Vrij (I), Skriniar (I), Onana (I)
      Expulsé(s): /
      Affluence: 19.353 Tifosi
       
      ®Antony Gilles – Internazionale.fr

      7 commentaires
      1,1k vues
    46. INT-BOL : Simone Inzaghi, Edin Dzeko et Federico Dimarco se livrent à Inter TV

      L’Inter a fouetté Bologne ce mercredi 9 novembre, une victoire 6-1 certes, mais une victoire plus compliquée qu’il n’y parait
       
      Simone Inzaghi
       
       
      "Je suis satisfait car nous nous présentions avec la défaite de dimanche dernier. J’ai vu l’équipe très concentré, nous avons réagi en équipe après ce but chatteux."
       
      L’Atalanta
      "Ce sera notre septième match en vingt-et-un jour et nous chercherons à le jouer du mieux possible. Nous avons besoin de tous, des titulaires et des remplaçants, de tous en nombre."
       
      Le retour de Brozovic ?
      "On l’a vu avec Lukaku, les retours se doivent d’être graduel, il revient de la meilleure des façons et je verrais dimanche s’il pourra débuter la rencontre. Lors d’autres matchs, j’avais moins de solutions."
       
      Est-ce que tout est encore ouvert ?
      "Cela ne fait aucun doute : A part le Napoli, tout le monde a été confronté à quelques problèmes, nous ne devons pas nous pencher sur le classement mais sur les prestations en match, il nous reste enfin le dernier à disputer."
       
      Qu’avez-vous dit à Lautaro ?
      "Nous avons parlé du pénalty. Vous les avez vu Lui et Çalhanoğlu, se mettre d’accord, nous sommes une équipe. Je suis content car c’est aussi quelque chose que je leur ai demandé."
       
      Federico Di Marco
       

      "Vu comment nous sommes partis, en étant assez contracté, on tenait à une telle réaction, surtout après la Juve."
       
      Mes buts ?
      "L’important est que l’équipe gagne, l’important c’était la victoire. Je suis content d’avoir marqué, mais l’important était de réagir après la défaite face à la Juve: A présent on attend l’Atalanta, ce sera une rencontre très difficile."
       
      En quoi vous êtes-vous amélioré ?
      "Un peu dans tout, je cherche à m’entrainer en me donnant au maximum, en plus le fait de jouer avec continuité apporte de la confiance. Je pourrais encore m’améliorer ultérieurement."
       
      Mes célébrations ?
      "C’est une chose que je voyais, avec mes amis, dans le sketch "I soliti ignoti”, un sketch dans lequel quelqu’un au supermarché se comporte de la sorte, et j’ai décidé d'en faire cette célébration."
       
      Edin Dzeko

       
      Un But Titanesque
      "Le ballon m’est arrivé, de je ne sais où,  je l’avais donné à Denzel et je m’attendais à un centre. Ensuite, je me suis dit que j’allais tenter le coup et tout s’est bien passé."
       
      Est-ce votre plus beau but ?
      "C’est l’un des plus beau sincèrement."
       
      Est-ce une réponse à la Juve ?
      "Je pense que nous avons mal débuté le match, mais la défaite à Turin y a contribué, chaque match est différent et nous savions que nous aurions à disputer une rencontre difficile car Bologne a des joueurs de qualité: En plus, ils ont marqué chanceusement, tu avais tout qui tournait contre nous et il nous a fallu ce but pour nous réveiller."
       
      La passe décisive à Gosens?
      "Je pense que c’est normal, lorsque quelqu’un est en difficulté, de lui venir en aide. Aujourd’hui c’est moi, demain c’est un autre : La saison est encore longue. Je suis content pour le but marqué par Robin, c’est un garçon qui se donne toujours au maximum. Lorsque tu ne joues pas, c’est difficile de retrouver la forme, mais les buts te donnent confiance."
       
      Il reste un match.....
      "Il faut bien s’y préparer, se reposer et chercher à bien finir cette première partie de saison."
       
      ®Antony Gilles – Internazionale.fr

      3 commentaires
      1,4k vues
    47. Une Inter Schizophrène explose Bologne

      En effet, plus que les autres années, cette saison l’Inter n’est plus seulement folle (Pazza), mais elle a décidé d’ajouter un petit côté Schizophrène à son ADN. Preuve en est sa récente partition au Stadium de Turin ou encore plus récemment, ce mercredi 9 novembre au Giuseppe Meazza où l’on donnait peu de chance aux hommes de Simone Inzaghi après une vingtaine de minute de jeu, un but de la Chatte à Deschamps signé Lykogiannis, mais également un arrêt du cul d’André Onana.
       
       
       
      Dans une soirée qui s’annonce donc maussade face à l’équipe qui a coûté le Scudetto aux Nerazzurri l’année dernière, la lumière au bout du tunnel est représentée par le Cygne de Sarajevo, auteur d’un but Zidanesque à la 26ème minute de jeu. S’en suivra un but sur coup franc de Federico Dimarco (36’) qui, gourmand, s’offrira son premier doublé à domicile en concrétisant une très belle phase de jeu à la 48’.
      Entre-temps, le "festif" Lautaro Martinez aura brisé les reins de l’équipe bolognaise après avoir brisé ceux de sa moitié lundi dernier. Hakan Çalhanoğlu décide aussi de participer à la fête en convertissant un pénalty, avant que Gosens ne conclue le set à la 76’.
       
      A une journée de la fin de cette première partie du championnat, trois constats sont flagrants 

       
      Edin Dzeko reste l’un des meilleurs attaquants du Calcio malgré son âge Federico Dimarco fait oublier Ivan Perisic L’Inter ne fait pas les choses à moitié : Soit elle gagne, soit elle perd, mais elle ne partage jamais l’enjeu!  
      Au classement, l’Inter parvient "miraculeusement" à rejoindre le Top 5 en étant toutefois largement distancé par un explosif et surprenant Napoli
       
       
      Tableau Récapitulatif
      Résumé Vidéo
       
       
      Inter 6-1 Bologne
      Buteur(s): 22' Lykogiannis (B), 26' Dzeko (I), 36', 48' Dimarco (I), 42' Lautaro Martinez (I), 59' Çalhanoğlu (I, rig.), 76' Gosens (I)
       
      Inter: 24 Onana; 37 Skriniar, 15 Acerbi, 95 Bastoni; 2 Dumfries (61' 12 Bellanova), 23 Barella (74' 5 Gagliardini), 20 Çalhanoğlu (74' 14 Asllani), 22 Mkhitaryan, 32 Dimarco (61' 8 Gosens); 9 Dzeko, 10 Lautaro Martinez (61' 77 Brozovic)
      Banc: 1 Handanovic, 21 Cordaz, 5 Gagliardini, 6 De Vrij, 11 Correa, 14 Asllani, 45 Carboni, 46 Zanotti, 47 Fontanarosa
      Entraîneur: Simone Inzaghi
       
      Bologne: 28 Skorupski; 3 Posch, 5 Soumaoro, 26 Lucumi (46' 4 Sosa), 22 Lykogiannis; 30 Schouten, 17 Medel (46' 6 Moro), 19 Ferguson (61' 21 Soriano); 7 Orsolini, 9 Arnautovic (61' 11 Zirkzee), 99 Barrow (74' 55 Vignato)
      Banc: 1 Bardi, 23 Bagnolini, 8 Dominguez, 10 Sansone, 20 Aebischer, 29 De Silvestri, 33 Kasius, 50 Cambiaso
      Entraîneur: Thiago Motta
       
      Arbitre: Colombo
      VAR: Mazzoleni
      Averti(s): Arnautovic (B), Lucumì (B), Lautaro Martinez (I), Medel (B), Orsolini (B)
      Expulsé(s) : /
      Affluence: 69.312 tifosi
       
      Comment jugez-vous la performance de l’équipe et plus particulièrement d’Edin Dzeko auteur d’un but sensationnelle et d’une reprise de la tête monumentale sur la barre transversale ?
       
      ®Antony Gilles – Internazionale.fr

      7 commentaires
      1,6k vues
    48. Lautaro "recadré" par l’Inter à cause d'Agustina!

      En effet, comme le révèle la Gazzetta Dello Sport, la fête d’anniversaire d’Agustina où à logiquement participé Lautaro Martinez, mais qui s’est tenue 24h00 après la défaite au Stadium de Turin a fait "jaser"
       
       
      "Le site Dagospia a publié des photos de Lautaro dans un club milanais réputé, dans la soirée de lundi à mardi, pour l'anniversaire de sa compagne Agustina: Cela a suscité une Controverse (contenue) sur les réseaux sociaux vu  l'heure et la pertinence de la fête en "Après-Juve".  Ce dernier point est précisément celui que les dirigeants des Nerazzurri eux-mêmes ont souligné au joueur, hier à Appiano."
       
      Un simple recadrage car aucune sanction n’a été prise.
       
      ®Antony Gilles – Internazionale.fr

      12 commentaires
      1,6k vues
    49. L'Inter tape du poing: Les bonus sont finis!

      C'est une révélation de la Gazzetta Dello Sport, la défaite au Stadium de Turin est loin d'être digérée par la Direction Nerazzurra:  "Hier, en cette journée de veille de match, une réunion s'est tenue à Appiano Gentile, et le fil conducteur était le suivant : "Ce n'est pas assez".
       

       
      "L'Inter ne peut plus commettre de faux pas en championnat, après avoir rechuté à Turin en commettant des erreurs et en proposant une attitude qui semblait être derrière elle après un mois d'octobre presque parfait. Deux réunions ont eu lieu hier à la Pinetina : la première entre la Direction et Simone Inzaghi, la seconde entre l'entraîneur et l'équipe: Il a été exigé à tous de se donner plus"
       
      Ici ce n'est pas la Lazio
      "Les dirigeants ont souligné à Inzaghi leur mécontentement quant aux performances de l'équipe en championnat, qui sont loin d'être à la hauteur des attentes, contrairement à la Ligue des Champions. et deux concepts principaux ont été souligné: On ne vit pas sur base d'un résultat obtenu, comprenez  un résultat positif obtenu ou un objectif atteint ne peut pas "adoucir" l'approche du match à venir. L'autre point abordé, qui avait déjà émergé avec la déclaration de l'Administrateur-Délégué Giuseppe Marotta il y a deux jours, est la différence de performance entre les matchs à domicile et à l'extérieur."
      "Ce comportement est intolérable et "un remède" doit être trouvé rapidement, surtout compte tenu du match à l'extérieur de ce dimanche à Bergame, une rencontre source d'inquiétude, surtout en termes de classement:  Inzaghi, pour sa part, a assuré que des changements technico-tactiques seront effectués, afin de garantir une plus grande solidité à l'équipe. Il ne s'agit pas de changer de module, mais simplement de mieux se comprendre."
      "Et c'est à Inzaghi, quelque chose qui est cher à au Dirigeants, de trouver LA solution: Il se doit de trouver le moyen de corriger la mire fixé sur le navigateur. Comme il l'était déjà parvenu à le faire après les défaites contre l'Udinese et la Roma: Le match d'aujourd'hui contre Bologne sera déjà un test et une occasion de se remettre sur les rails pour réduire "en faux pas"  la rencontre face à la Juve."
      "En effet, avant le Derby d'Italie,  l'Inter était de nouveau sur les rails avec une  prise de conscience en championnat, en plus de son parcours particulier en Ligue des Champions. Toutefois, pour l'équipe, les "bonus sont terminés".... Et hier, Inzaghi a demandé un changement de rythme à son équipe sur quatre points : Arrêter les baisses de concentration, faire plus attention au marquage préventif, élever le niveau de méchanceté, retrouver la compacité."
       
      Pensez-vous que l'Inter se retrouvera après la trêve internationale vu ce début de saison totalement anormal ?
       
      ®Antony Gilles - Internazionale.fr
       

      12 commentaires
      1,4k vues
    50. Et la vieille dame défait notre bien aimée 2-0

      Après une bonne série, les Nerazzurri tombent avec une défaite à Turin suite aux buts de Rabiot et Fagioli. Voici le résumé du match.
       
      Un résultat difficile à encaisser, il a terminé par un 2-0 pour la Juve face à l'Inter à l'Allianz Arena, les Nerazzurri n'ayant pas réussi à convertir leurs chances et les hôtes punissant impitoyablement l'équipe d'Inzaghi. Dans un match étrange à Turin, la Juventus a marqué avec son premier tir cadré et a ensuite infligé à l'Inter sa cinquième défaite en championnat de la saison. Lautaro, Dzeko et Dumfries ont tous eu des occasions en première mi-temps avant que Calhanoglu ne frappe la barre peu après la reprise. Puis est venu un coup inattendu lorsque les Bianconeri ont ouvert le score, et cela a été suivi d'une grande chance pour Lautaro d'égaliser. Enfin, les hôtes ont lancé une contre-attaque réussie pour tuer le match et devancer l'Inter dans le classement.
      L'objectif était de prendre un bon départ, comme c'est toujours le cas dans une confrontation aussi historique que celle-ci. Sachant à quel point une victoire serait importante pour le classement, l'Inter a commencé brillamment, affichant une réelle concentration et jouant de manière compacte. Quant à la Juve, elle était principalement préoccupée par la fermeture des espaces et avait du mal à monter des attaques impactantes. Les Nerazzurri semblaient vifs, déplaçaient bien le ballon et ont failli marquer avec un premier effort de Lautaro après cinq minutes. Peu de temps après, Calhanoglu décochait un tir de loin que Szczesny avait besoin de deux tentatives pour sauver.
      Avec Milik à peine impliqué dans le match, la Juve espérait que Kostic et Cuadrado pourraient fournir une inspiration par les flancs. Mais l'occasion revenait une nouvelle fois aux Nerazzurri, Lautaro décochait un corner de Dimarco et, Szczesny battu, Dzeko fit une tête à bout portant (26e). Le match ne se jouait pas à un tempo effréné et le rythme ne diminuait qu'après la demi-heure de jeu. Allegri, qui avait Chiesa et Di Maria sur le banc, attendait la mi-temps pour revigorer son équipe. L'Inter, quant à elle, était l'équipe qui assemblait des mouvements et a presque pris les devants à la 42e minute, Barella repris la transversale de Mkhitaryan et a joué un ballon vers Dumfries, qui, glissant, l'a placé au-dessus de la barre. L'équipe locale avait vraiment du mal et, avec l'Inter qui mettait la pression, était contente de tenir le nul à la mi-temps.
      Les hommes d'Inzaghi semblaient également dangereux juste après le redémarrage alors qu'Allegri envoyait Chiesa s'échauffer. A la 47e minute, Calhanoglu a décoché une belle frappe que Szczesny a repousser sur la barre. L'Inter n'a pas réussi à marquer et, comme c'est souvent le cas dans le football, ils ont été punis. Kostic s'est échappé sur le flanc gauche et a repéré Rabiot, qui a trouvé la lucarne du pied droit (52e). C'est un but qui a donné vie au stade et, le vent en poupe, la Juve pensait avoir porté le score à 2-0 grâce à Danilo après 63 minutes. Cependant, après un long examen de la VAR, il a été annulé en raison d'une main du Brésilien.
      Inzaghi a envoyé Gosens et Correa, et ce dernier s'est immédiatement impliqué en envoyant Lautaro au but. El Toro, pour sa 200e apparition, ne parvient pas à battre Szczesny, qui sauve des jambes (75e). Cependant, ce n'était pas le début d'un siège des Nerazzurri sur le but de la Juventus, les hôtes bouclant ensuite le match après la tentative de Dzeko de jouer à Brozovic (faisant sa 300e apparition). En effet, Kostic offrait une nouvelle passe décisive en contre, cette fois pour Fagioli (84e). Soirée amère donc pour l'Inter, qui doit désormais passer rapidement à autre chose et finir 2022 du mieux qu'elle peut face à Bologne et à l'Atalanta.
       
      JUVENTUS 2-0 INTER
      Buteurs : 52' Rabiot (J), 84' Fagioli (J)
      JUVENTUS (3-5-1-1) : 1Szczesny ; 6 Danilo, 3 Bremer, 12 Alex Sandro ; 11 Cuadrado, 44 Fagioli, 5 Locatelli, 25 Rabiot, 17 Kostic ; 20 Miretti (22 Di Maria 81') ; 14 Milik (7 Chiesa 73'). Remplaçants : 23 Pinsoglio, 36 Perin, 15 Gatti, 19 Bonucci, 24 Rugani, 30 Soule.
      Entraîneur : Massimiliano Allegri.
      INTER (3-5-2) : 24 Onana ; 37 Skriniar (36 Darmian 81'), 6 De Vrij, 15 Acerbi ; 2 Dumfries (12 Bellanova 81'), 23 Barella, 20 Calhanoglu (11 Correa 73'), 22 Mkhitaryan (77 Brozovic 81'), 32 Dimarco (8 Gosens 73') ; 9 Dzeko, 10 Lautaro. Remplaçants : 1 Handanovic, 21 Cordaz, 5 Gagliardini, 14 Asllani, 33 D'Ambrosio, 45 Carboni, 95 Bastoni.
      Entraîneur : Simone Inzaghi.
      Avertis : Calhanoglu (I), Skriniar (I), Danilo (J), Dzeko (I) Temps additionnel : 1' - 6'
      Arbitre : Doveri. Assistants : Carbone, Giallatini.
      Quatrième arbitre : Ayroldi.
      VAR : Di Paulo.
      Assistant VAR : S. Longo.
       
       
      Traduction alex_j via le site officiel.

      3 commentaires
      864 vues
  • Derniers commentaires dans l'actualités de l'Inter

  • En ce moment sur le forum

  • A voir également

    • L’Inter retrouvera les Etats-Unis cet été !
      Si l'on ne connait pas encore la forme qu’aura la nouvelle Inter, tant les changements sont à prévoir, Steven Zhang compte emmener les siens visiter le pays de l’Oncle Sam avec un double objectif

       

      Révélation de la Gazzetta Dello Sport


      Vive la mi-temps!

       

      "C’est un choix dicté par la Propriété, et aussi pour des raisons extra-sportives : L’Inter va s’envoler en Amérique pour y disputer quelques matchs amicaux l’été prochain, avec l’idée de s’ouvrir à un marché qui sera toujours des plus importants dans le monde du football."

       

      Avouez-le les gars, vous cherchez un actionnaire minoritaire ou un repreneur !

       

      ®Antony Gilles – Internazionale.fr
        • Goaaal
        • J’aime
      • 5 commentaires
    • Skriniar confirme qu'il a signé au QSG... en attendant les accords entre les deux clubs
      Le futur ex-défenseur de l'Inter a confirmé qu'il rejoindrait le Qatar Saint-Germain et attend que les deux clubs parviennent à un accord.

       

      L'international slovaque est en fin de contrat en Juin et a rejeté un nouvel accord avec les Nerazzurri, alors qu'il a maintenant révélé qu'il irait dans le meilleur championnat du monde, la Ligue 1. Dans une interview accordée au média slovaque Futbalsfv.sk, notre futur ex-défenseur a annoncé qu'il avait convenu des conditions avec le PSG et qu'il pourrait partir pour la France ce mois-ci s'ils parviennent à un accord avec l'Inter.

      "J'ai signé avec le PSG, je ne peux pas en dire plus. J'attends un accord entre les clubs."

       

      Traduction alex_j via Sempreinter.
        • Triste
        • Haha
        • J’aime
      • 21 commentaires
    • Simone Inzaghi prolonge l'aventure
      Auteur d'une très belle première saison à la tête de l'Inter, avec 2 trophées au compteur et une belle seconde place, Simone Inzaghi restera liée à l'Inter pour les années à venir
        • Goaaal
        • Triste
        • J’aime
      • 13 commentaires
    • Paulo, Lautaro, Romelu…. Vers une Révolution tactique ?
      Si les transferts de Paulo Dybala et Romelu Lukaku sont confirmés, l’Inter proposera une puissance de feu qui ne sera pas sans rappeler les formidables paires formées par Samuel Eto’o et Diego Milito, ou encore celle composée de Ronaldo, Christian Vieri et un certain Adriano...
        • J’aime
      • 23 commentaires
    • Denzel Dumfries pour éviter le départ de Milan Skriniar
      Ce sont des heures très intenses sur le Mercato pour l’Inter, qu’il soit entrant ou sortant.
        • Goaaal
        • J’aime
      • 17 commentaires
    • Ivan Perisic salue officiellement l’Inter
      Ivan Perisic a quitté l’Inter pour retrouver Antonio Conte
        • Triste
        • J’aime
      • 37 commentaires
    • La folle proposition de Chelsea pour céder Romelu Lukaku
      Les Blues ont sorti la sulfateuse en proposant une offre "hors-norme" vu les finances actuelles de l’Inter
        • Haha
      • 20 commentaires
    • Giuseppe Marotta : J’espère que Dybala jouera chez nous
      "Dans le sport, il faut savoir accepter ce que je défini de jeu de dupe. Il est clair que j’espère que Dybala jouera chez nous."
        • J’aime
      • 8 commentaires
    • Le Milan officiellement racheté par Redbird
      C'est une information en provenance de Calcio&Finanza
        • J’aime
      • 19 commentaires
    • Retour en Enfer: L’Inter va signer un nouveau Settlement Agreement avec l’UEFA !
      Ce n’est pas une blague, et comme ce fut le cas de 2015 à 2019, l’Inter prévoit la signature d’un nouveau Settlement Agreement avec l’UEFA
        • Grrr
        • Wouah
        • Triste
        • Haha
      • 27 commentaires
×
×
  • Créer...

Information importante

En naviguant sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies. Nous ajoutons des cookies sur votre appareil pour aider à améliorer votre expérience sur notre site. Consultez notre Politique de confidentialité. Vous pouvez choisir d’ajuster vos paramètres de cookie, sinon nous supposerons que vous êtes d’accord pour continuer...