Aller au contenu
Victor Newman

Santos Mirasierra libéré, "un premier pas" pour Diouf

Messages recommandés

Victor Newman    9 802

PARIS - Santos Mirasierra, le supporter de l'Olympique de Marseille condamné à trois ans et demi de prison en Espagne, a été libéré sous caution mardi, à quelques heures du coup d'envoi du match de Ligue des champions entre l'OM et l'Atletico de Madrid.

 

L'OM précise sur son site internet (www.om.net) que la caution s'élève à 6.000 euros et que la libération du supporter a été décidée après dépôt d'un appel et d'une demande de mise en liberté par l'un de ses avocats.

 

Santos Mirasierra avait été arrêté le 1er octobre à l'issue d'échauffourées avec la police espagnole dans la tribune réservée aux supporters marseillais lors du match aller de Ligue des champions sur le terrain de l'Atletico.

 

Avant l'annonce de sa libération, la préfecture de Marseille avait décrété le match retour à "hauts risques". Elle avait mobilisé un millier de policiers pour éviter tout débordement malgré la décision des supporters de l'Atletico de ne pas faire le déplacement en France.

 

"Je crois qu'une telle décision aurait pu être prise un peu avant pour ne pas ajouter la confusion à la colère", a dit Pape Diouf, le président de l'OM, sur le site du club.

 

"L'essentiel aujourd'hui est que la justice espagnole consente à cette remise en liberté sous caution. C'est un premier pas important. Il en reste d'autres en attendant le procès en appel", a-t-il ajouté.

 

Les Ultras, le groupe de supporters auquel appartient Santos Mirasierra, avaient décidé de boycotter le match et de se rassembler devant le stade Vélodrome.

 

Réunis dans une brasserie à quelques pas du stade, ils ont accueilli avec joie l'annonce de la libération de Santos Mirasierra et enlevé les banderoles qu'ils avaient déployées pour réclamer sa remise en liberté, précise le club.

 

Source: lexpress.fr

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Didju222    1
La libération sous caution du membre des Ultras durera jusqu'à la date de son procès en appel. Elle ne remet pas en cause sa condamnation à trois ans et demi de prison.

 

En gros c'est jusqu'au procès quoi ;)

 

Il faut donc continuer de le soutenir

 

www.libertepoursantos.com

Modifié par Didju222

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Rifton    0

Un vrai soulagement qu'il soit libéré, sa devenait n'importe quoi

 

Une caution de 6.000€ (!!!)

 

Fin de la farce ???

les 6000€ seront payé par l'OM

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité dragao13   
Invité dragao13

Sauf que ce qui a bien évolué est que Sarko aurait passé un putain de savon à Zapatero sur cette affaire, il lui aurait dit qu'il ne voulait ni ne pouvait se mêler de la justice espagnole mais attention là, il s'agit d'un ressortissant français !

 

la justice et les flics en Espagne sont totalement tarés !

 

Il y a un décallage entre la société espagnole qui est très sympatique et moderne et les flics qui trimballent des relans de l'époque franquiste !

 

la justice espagnole ne condamne pas bien souvent un mari qui tue sa femme (c'est un triste record en Espagne sur l'Europe) mais par contre veut t'enfermer un supporter pour quelques bousculades !

 

Bandes de clowns !! :vnr:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Mou-Inter    0

Moins de trois jours après avoir été libéré sous caution, Santos Mirasierra va de nouveau avoir affaire à la justice. Le capo des Ultras marseillais et sa famille vont porter plainte contre X, après avoir reçu une lettre contenant des menaces de mort contre le supporter et ses proches.

 

Libéré sous caution mardi, rapatrié en Provence dans la foulée, le supporter de l'Olympique de Marseille, Santos Mirasierra n'aura pas profité longtemps d'avoir regagné sa ville de Miramas. Le capo des Ultras et sa famille vont porter plainte contre X vendredi soir, après avoir reçu une lettre de menaces, révèle RMC. Rédigée en espagnol, la missive contient des avertissements plus ou moins voilés. «Quand tu passeras par les rues de Miramas ou de Marseille, regarde toujours devant et derrière toi, surtout derrière, parce que nous te donnerons un coup de couteau dans les reins» , est-il notamment écrit dans le message.

 

Postée en France, la lettre se fait ensuite plus précise, avant d'évoquer une «vengeance contre toute la famille.» Santos Mirasierra tiendra une conférence de presse samedi matin à la mairie de Marseille, afin de répondre aux questions sur cette affaire et de revenir sur ses mésaventures madrilènes.

 

Besoin de décompresser:

 

Dans l'attente de son procès en appel, l'ultra a en revanche décidé de ne pas assister à la rencontre entre Olympique Lyonnais et l'OM, dimanche à Gerland : il éprouverait le besoin de «décompresser» un peu. Santos Mirasierra a été condamné la semaine passée à trois ans et demi de prison ferme pour «troubles à l'ordre public» et «violences en réunion envers l'autorité ayant entraîné des blessures.»

 

Maxifoot.com

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Rejoindre la conversation

Vous pouvez commenter maintenant et vous inscrire plus tard. Si vous possédez un compte, connectez-vous.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Vous avez collé du contenu avec mise en forme.   Restaurer la mise en forme

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.


×
×
  • Créer...