Aller au contenu
Calendrier
  • Victor "Antony" Newman

    Bologne 1-2 Inter : Romelu égale Ronaldo !

    Le « Géant » a offert à l’Inter trois points fondamentaux dans la course au titre et à la Ligue des Champions, un doublé extrêmement important qui a permis à l’Inter de revenir au score et de l’emporter sur le fil.

    Dans un match ô combien compliqué, l’Inter se présentait quasiment avec son onze type.

    En première période, l’Inter aura joué de malchance inscrivant deux buts, tous deux refusés pour des positions de hors-jeu. A la reprise, Bologne ouvre la marque des œuvres de Soriano, son tir à l’extérieur de la surface, contré involontairement par Stefan De Vrij, surprenant Samir Handanovic à la 59’.

    Bologne résiste ensuite aux assauts interistes, jusqu’à la 75‘ Milan Skriniar voit son tir repoussé par Lukasz Skorupski, tel un prédateur, Big Rom qui se trouvait au bon endroit au bon moment ne laisse aucune chance au bolognais. L’Inter tente le tout pour le tout en fin de match et Lautaro Martinez obtient un pénalty à la Cristiano Ronaldo dans le timing, mais pas dans les faits car pour l'argentin il y a bien faute de Riccardo Orsolini.

    Malgré les protestations des joueurs évoluant à domicile, le tir au but et bel et bien accordé. A ce petit jeu, Romelu Lukaku, à nouveau victime de chants racistes, envoi un tir puissant secouer les filets.

    L’Inter remporte sur le fil un match qu’elle aurait perdu ces dernières années.

     

     

    Tableau Récapitulatif

    Résumé Vidéo

     

    Bologne 1-2 Inter

    Buteur(s): 59’ Soriano (B), 75’, 91’ Lukaku (I, pen.)

    Bologne: 28 Skorupski; 15 Mbaye, 23 Danilo, 13 Bani,11 Krejci; 16 Poli (72’ 5 Medel), 32 Svanberg; 7 Orsolini, 21 Soriano (76’ 31 Dzemaili), 10 Sansone (84’ 9 Santander); 24 Palacio.

    Banc: 1 Da Costa, 97 Sarr, 4 Denswil, 6 Paz, 17 Skov Olsen, 25 Corbo, 26 Juwara, 29 Cangiano, 30 Schouten.

    T2-T3: Miroslav Tanjga – Emilio De Leo

     

    Inter: 1 Handanovic; 37 Skriniar, 6 De Vrij, 95 Bastoni; 19 Lazaro (85’ 16 Politano), 5 Gagliardini (72’ 8 Vecino), 77 Brozovic, 23 Barella, 34 Biraghi (74’ 87 Candreva); 10 Lautaro Martinez, 9 Lukaku.

    Banc: 27 Padelli, 46 Berni, 2 Godin, 13 Ranocchia, 12 Sensi, 20 Borja Valero, 21 Dimarco, 30 Esposito.

    T1: Antonio Conte

     

    Arbitre: La Penna
    Var: Valeri

    Averti(s): Brozovic (I), Danilo (B), Gagliardini (I), Skriniar (I), Bani (B), Vecino (I), Medel (B)
    Expulsé(s):  93’ Bigon, Directeur Sportif(B)

    Affluence : 28 498 tifosi

     

     

    Réactions d’après-match d'Antonio Conte

     

    Il y a eu une grande réaction de la part de l’équipe. Nous avions pris un but qui, vu comment il est arrivé, aurait pu nous démoraliser. En lieu et place les garçons ont démontré une grande force intérieure et c’est une grande nouvelle pour nous. Sur un terrain difficile, contre une équipe comme Bologne, gagner en méritant de gagner est un signal important.

     

    Lukaku-Lautaro

    Les attaquants sont extrêmement importants pour solutionner notre jeu. Ce sont des attaquants atypiques, qui peuvent alterner en première et seconde pointe, ils parlent énormément ensemble, j’estime qu’ils réalisent du bon travail et j’en suis heureux au-delà des buts qu’ils offrent car ils viennent énormément en aide à l’équipe, lorsque celle-ci n’a pas le ballon. Derrière eux, grandi un jeu joueur prometteur : Esposito qui pourrait connaitre un futur important.

     

    La Juve

    Nous devons penser à nous-même à nous améliorer, à envoyer des messages positifs surtout à nos tifosi. Notre objectif est de devenir crédible et de sortir avec le maillot trempé. Ces garçons l’ont fait et à présent nous rentrons à Milan en nous concentrant sur la rencontre face à Dortmund, nous connaissons tous l’importance de cette rencontre.

    J’aime les défis, j’aime ramener une équipe vers la victoire après qu’elle ait connu des années difficiles. Ma carrière le démontre et j’espère parvenir aussi à le faire avec l’Inter. J’estime que nous travaillons tellement et la chose qui me rend le plus fier est d’être en contact avec un groupe de garçons sérieux et disponibles.

    Aujourd’hui, ceux qui sont rentrés en cours de jeu ont réalisé une belle prestation, tous ont le feu sacré, celui qui te permet de ne pas craquer face à l’adversité, c’est l’aspect le plus important.

     

    Les critiques

    Je suis heureux car j’ai noté une chose : L’Inter commence à présent à déranger.

     

     

    Réactions d’après-match de Romelu Lukaku

     

    C’était un penalty extrêmement important car nous devions l’emporter, nous avions besoin de ces trois points. Je dois féliciter Bologne qui a joué avec beaucoup d’intensité, en nous pressant beaucoup. Mais nous avons un grand mental et je suis fier de l’avoir emporté. Je travaille quotidiennement pour m’améliorer, j’ai 26 ans et je peux encore grandir. Je ne regarde pas le résultat des autres équipes, je reste concentré sur l’Inter et je ne pense qu’à cela : rentrer sur le terrain pour gagner.

    Lorsque tu travailles pour un objectif, les choses deviennent plus simple. Au moment du penalty, je pensais uniquement à marquer et à faire gagner l’équipe. Bologne avait inscrit un beau but, mais dans les dernières vingt minutes, l’intensité et la mentalité ont fait la différence.

    C’est très important pour moi de travailler tous les jours afin d’être en forme, d’avoir un impact positif en marquant des buts et en délivrant des passes décisives. Aujourd’hui, je suis très heureux de l’avoir emporté. Avec Lautaro, nous réalisons un grand travail pour l’équipe, nous voulons tous les deux l’emporter.

     

     

    Réactions d’après-match de Valentino Lazaro

     

    Ce n’était pas facile, mais je suis très fier, c’était extrêmement important de gagner. Je me sentais bien sur le terrain, j’ai tenté de venir en aide à l’équipe, je n’ai encore rien fait, on ne parle que d’un match.
     

    Fin de match compliquée

    Nous allons analyser, comme toujours, la prestation de l’équipe avec l’entraineur afin de voir où l’on peut s’améliorer. On ressent une belle atmosphère dans le vestiaire, le coach et le staff y sont pour beaucoup. C’était un bon match. Aujourd’hui, c’était particulier pour moi de débuter en tant que titulaire, dans un grand club comme l’Inter. Je suis concentré sur le fait de travailler durement et de m’améliorer encore, la victoire de l’équipe était ce qu’il y avait de plus important.

     

     

    ®Antony Gilles - Internazionale.fr

    • J’aime 2


    Réactions & Commentaires

    Commentaires recommandés



    Rejoindre la conversation

    Vous pouvez commenter maintenant et vous inscrire plus tard. Si vous possédez un compte, connectez-vous.

    Invité
    Ajouter un commentaire…

    ×   Vous avez collé du contenu avec mise en forme.   Restaurer la mise en forme

      Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

    ×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

    ×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

    ×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.


  • Derniers commentaires dans l'actualités de l'Inter

  • En ce moment sur le forum

  • A voir également



×
×
  • Créer...