Aller au contenu
  • Victor Newman
    Victor Newman

    #Serie A : Trop d’étrangers dans le Calcio ?

     

    Milan – La crise historique que traverse la Squadra pose à nouveau la question d’analyser en profondeur les raisons de ce déclin. La question se trouve très certainement dans le championnat majeur de la Lega:  Trop d’étrangers en Serie A ?

    Il est très difficile de comprendre, à sa juste mesure, quel a été l’éventuel impact de l’internationalisation du football moderne dans le Calcio. Le Cies, l’institut de recherche suisse, a mis en lumière que la problématique italienne ne repose pas tant sur le nombre de joueurs étrangers évoluant en Serie A, mais sur le temps de jeu que ces derniers passent sur les terrains.

    Pour la Serie A, voici le top 3 des équipes qui évoluent avec le plus de joueurs étrangers sur le terrain :

    1.    Napoli 82,1%

    1.    Lazio 80,1%

    2.    Inter 79,8%

    Viennent ensuite la Roma 78,3%, l’ Udinese 75,3%, la Juventus (qui est tout de même sixième, alors que c'est le vivier principal de la Nazionale) avec 73,3%, l’Atalanta 69,6%, la Sampdoria 61,5% et la Fiorentina 61%.

     

    Les trois clubs qui font le plus confiance au vivier national, sont bien loin d’être des navires de guerre :

    1.   Spal 17,3%

    2.   Benevento 19,8%

    3.   Sassuolo 21,2%.

     

    Cependant, au niveau européen, l’Italie est largement battue par Chypre :

    1.   Apollon Limassol (98,8%)

    2.   Anorthosis (95,3%)

    3.   AEK Larnaca (91,5%).

    Outre ce top trois, on retrouve aussi deux équipes anglaises devant le Napoli : Chelsea (90,4%) et Arsenal (84,1%). Ces statistiques sont, naturellement, sujettes à des interprétations personnelles, mais le Cies a voulu offrir à toutes les parties présentes, un point de référence et de comparaison.

    Ce qui est clair, c’est que l’internationalisation des noyaux actuels découle de l’introduction de la Loi Bosman. Ce processus inarrêtable fait partie de la programmation individuelle qu’aucun club ne peut rationaliser.  

    Et s’il y a lieu de s’attaquer à ce système, c’est un fait avéré qu’il sera très dur de procéder à une nouvelle réglementation, voir une nouvelle législation en la matière…

     

    ®Antony Gilles – Internazionale.fr




    Réactions & Commentaires

    Commentaires recommandés

    Le problème ne vient pas du nombres d'étrangers dans les clubs mais plutôt de la gestion des jeunes.

    En Italie, il manque un palier d'évolution à combler entre la Primavera et l'équipe première. D'où l'idée souvent remis sur la table de créer une Equipe B à insérer dans les divisions inférieures (Serie C et D).

    • J'aime 4

    Partager ce commentaire


    Lien vers le commentaire
    Partager sur d’autres sites

    Le problème c'est pas le nombre d'étrangers dans le championnat, la moyenne en Serie A est a peu près équivalente à celle des autres grands championnats. La vraie bonne question à poser serait : "Trop de (vieux) cons à la fédé ?" Et la réponse est connue de tous !

    • J'aime 1

    Partager ce commentaire


    Lien vers le commentaire
    Partager sur d’autres sites

    Les étrangers de Série A ne sont à mon avis pas le seul problème... 

    Que devrait dire la Premier League alors et ils ne se sont jamais plaints, il me semble. Ça la rend même plus attractive. 

    En Italie, on a du mal à faire confiance aux jeunes déjà... Il faudrait commencer par là. 

    Partager ce commentaire


    Lien vers le commentaire
    Partager sur d’autres sites

    A remarquer que nous l'Inter on y est pour rien.

    Rappelons nous ça faisait partie de notre projet, le fait de recruter davantage de joueurs italiens. Mais à chaque fois qu'on tenait la corde sur un dossier, on finit par se péter la tronche ( Berardi , Bernadeschi )

    Partager ce commentaire


    Lien vers le commentaire
    Partager sur d’autres sites

    Puis on est actuellement le second fournisseur de l'Italie avec 4 joueurs contre 5 pour la Juve. Et bcp de joueurs de la Juve arrêtent la sélection nationale...

    Partager ce commentaire


    Lien vers le commentaire
    Partager sur d’autres sites
    Il y a 2 heures, KarimGipuzcoa a dit :

    Mais à chaque fois qu'on tenait la corde sur un dossier, on finit par se péter la tronche ( Berardi , Bernadeschi )

    Je suis moyennement convaincu par l'envie de l'Inter de s'italianniser, tout ça on dirait que c'est pour calmer une certaine frange de tifosi, dans les faits je doute qu'on ait mis autant d'énergie à vouloir recruter ces 2 là que pour Kondogbia par exemple. Ok on a Candreva Eder D'Ambrosio Gagliardini, mais si on fait le compte ça donne dans l'ordre : 1 vétéran sur la pente descendante, un remplaçant, un quasi noname (à l'époque) et enfin un éventuel potentiel à développer. On a pas tellement eu à combattre la concurrence sur ces dossiers. Quand il s'agit d'aller dénicher LE jeune italien prometteur, qui a déjà sorti une saison de malade, je nous trouve bien trop mou...

    Sinon tout a déjà été dit, le nombre d'étrangers n'est pas le problème, mais c'est la gestion de ceux-ci par rapport aux jeunes italiens. Que les clubs préfèrent aller chercher des talents non confirmés à l'extérieur quand ils ont potentiellement des joueurs du même niveau dans leur primavera, je comprends que ça fasse grincer des dents.

    Par contre il y a aussi un autre point, régulièrement soulevé en 2014 mais moins cette année, c'est que de nombreux entraîneurs et superviseurs s'accordaient pour dire que les jeunes italiens étaient moins bosseurs, et rapport à l'ancienne génération, et surtout par rapport à ces fameux étrangers. Ils prenaient sans doute pour acquis une place dans leur équipe de par leur nationalité et le fait d'y avoir été formé.

    Partager ce commentaire


    Lien vers le commentaire
    Partager sur d’autres sites
    Il y a 8 heures, Ygg a dit :

    Puis on est actuellement le second fournisseur de l'Italie avec 4 joueurs contre 5 pour la Juve. Et bcp de joueurs de la Juve arrêtent la sélection nationale...

    Pas de quoi être fiers vu le niveau affiché par CETTE squadra 

    Une fois n’est pas coutume, le journaliste Sconcerti a dit un truc d’après moi intelligent à ce sujet...les grands clubs ont le choix entre un vivier de l’ordre de 500 talents italiens en Italie qui coûtent souvent plus chers et en moyenne plus de 5000 jeunes étrangers prometteurs...à l’ère du FPF et de la concurrence aguerrie des grands clubs multimillionnaires européens...le choix est vite fait 

    Modifié par Vic14

    Partager ce commentaire


    Lien vers le commentaire
    Partager sur d’autres sites
    Le 17/11/2017 à 18:13, Olivier a dit :

    Le problème ne vient pas du nombres d'étrangers dans les clubs mais plutôt de la gestion des jeunes.

    En Italie, il manque un palier d'évolution à combler entre la Primavera et l'équipe première. D'où l'idée souvent remis sur la table de créer une Equipe B à insérer dans les divisions inférieures (Serie C et D).

    Je suis en phase.

    Dire qu'il y a trop "d'étrangers dans le calcio" et que "c'est ça la source du problème", c'est de la foutaise. Par contre pour moi y a 2 faits majeurs concernant le football italien sur lesquels j'aimerais m'exprimer.

     

    • Il existe quand même un sacré "gouffre générationnel" entre les joueurs de la Squadra d'il y a 10/15 ans et ceux d'aujourd'hui. La plupart des joueurs italiens d'il y a 15 ans étaient tous des top players reconnus à leur poste, c'étaient des références. Peut-on dire la même chose aujourd'hui de cette Squadra? Je ne le pense pas. Les gens sont beaucoup trop nostalgiques de la Squadra des Buffon, Maldini, Nesta, Cannavaro, Pirlo, Baggio, Totti, etc... Sauf qu'on a jamais vu aucun nouveau réussir à les faire oublier, aussi bien en Nazionale qu'en Club (!!!). Bravo à Buffon pour son immense carrière, mais le constat est quand même très inquiétant: 0 concurrence à son poste en 20ans, il aura fallu qu'il prenne sa retraite pour qu'enfin une autre option soit étudiée... Wow... :phear:

     

    • Maintenant cette nouvelle génération ne possède peut être pas autant de "talent" individuel que l'ancienne, mais tout de même, il y avait clairement matière à faire mieux sur l'aspect collectif. Conte avait réussi à créer quelque chose pendant son passage à la tête de l'équipe nationale, bien aidé de ses anciens joueurs Juventino. Par contre Ventura: une burne. Son bilan est tout sauf positif: il n'a rien créer, il n'a même pas su maintenir la dynamique de Conte! Pour moi c'est le premier fautif, il a fait perdre 2 ans et une CDM à l'Italie.
    • J'aime 1

    Partager ce commentaire


    Lien vers le commentaire
    Partager sur d’autres sites

    Si il y a eu zéro concurrence en 20 ans, c'est peut être parce que Buffon était inbougeable. On parle de l'un, voir le meilleur gardien de tout les temps !!!

    Sinon je suis d'accord avec ta première partie. Quand tu regardes les joueurs présents à la CDM 2002 ou 2006 avec l'actuelle... la différence est flagrante.

    • J'aime 1

    Partager ce commentaire


    Lien vers le commentaire
    Partager sur d’autres sites

    Buffon c'est pour moi le meilleur gardien de tous les temps ça ne fait aucun doute. Rester à ce niveau aussi longtemps dans une carrière c'est surhumain. Un exemple pour tous.

    Maintenant ce que j'essaye de dire c'est qu'en 20 ans, jamais à aucun moment je n'ai vu un gardien pouvant potentiellement prétendre à une place de titulaire ou même avoir l'étiquette de "remplaçant de luxe attitré" et c'est ça le plus inquiétant. Tout compte fait, c'est parce que Buffon quitte la Sélection que la Sélection va devoir faire sans lui. Les solutions de backup sont pour moi, à l'heure actuelle, insuffisantes.

    Partager ce commentaire


    Lien vers le commentaire
    Partager sur d’autres sites


    Créer un compte ou se connecter pour commenter

    Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

    Créer un compte

    Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

    Créer un nouveau compte

    Se connecter

    Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

    Connectez-vous maintenant

  • A la Une

    • L'Inter "Made in Croatia"
      L'Inter essaye de recruter la moitié de la sélection croate, en ajoutant Vrsaljko à Perisic et Brozovic. A vrai dire, l'ancien de Sassuolo semble être devenu le choix numéro 1 pour succéder à Cancelo.
        • J'aime
      • 15 réponses
    • La Serie A perd son sponsor principal
      La Serie A cherche un nouveau sponsor. Après les adieux de TIM, la Lega annoncera son nouveau sponsor pour le championnat dans les prochaines semaines.
        • Wouah
        • Triste
        • Hein ?!
        • J'aime
      • 7 réponses
    • Le stade Giuseppe Meazza modernisé ?
      Le PDG de l'Inter, Alessandro Antonello, s'est livré à RMC Sport. Ce dernier s'est exprimé sur le Meazza et la saison 2018/2019.
        • Hein ?!
        • J'aime
      • 4 réponses
    • L'Edito: Icardi et l'Inter, une histoire d'amour qui a 5 ans
      Il y a exactement cinq ans, le 9 juillet 2013, l'aventure a débuté à l'Inter pour Mauro Icardi : Cinq saisons durant lesquelles l'attaquant a grandi, mûri. Il est à présent le Capitaine et un symbole de l'équipe. 
        • Cool
        • J'aime
      • 11 réponses
    • Le Barça ouvre l'opportunité d'un prêt pour Rafinha
      L'amour entre l'Inter et Rafinha Alcantara n'a jamais décliné, malgré son départ suite au fait que le club Nerazzurro ne disposait pas des fonds nécessaires pour le racheter au 30 juin (vu les enjeux imposés par le Fair-Play financier).
        • J'aime
      • 28 réponses
    • Début de la préparation estivale Nerazzurra
      Cette année, il n'y aura pas de stage à Trentino, ni de tournée à l'étranger. Cette demande faite par Luciano Spalletti a été validée par le Suning. En effet, le natif de Certaldo souhaite se concentrer sur le football et vivre le football, mais il veut faire cela dans son quartier général, à la Pinetina. Pour des raisons de sécurités, les joueurs s’entraîneront à huis-clos.
        • J'aime
      • 10 réponses
    • Séisme en Serie A : La Lega contre le "Decreto Dignità"
      La Lega Serie A est contre le "Décret dignité" et elle a publié un communiqué de presse à ce propos.

       



       

      Du point de vue des recettes avec ces agences de paris, on peut songer à l'Inter


       

      Le partenariat entre l'Inter et Bwin a été signé en août 2017 : l'accord expirera le 30 juin 2020, avec la possibilité de l'étendre pour une nouvelle saison. l'Inter recevra 900 000 euros pour la saison 2017/18, 1 million pour 2018/19 et 1,1 million pour 2019/20. En cas de qualification à l'Europa League, le bonus est de 50 000 euros, alors qu'il serait de 100 000€ en cas de Ligue des Champions.

      Il y a une similitude avec les accords signés entre la Snai et le Milan. Selon le sponsoring sportif initié, la valeur du parrainage est entre 1 et 2 millions euros, tandis que l'accord avec le chinois Vwin vaut environ 500 000 euros.

       

      Quels clubs sont les plus visés par ce décret ?


       

      Comme vous venez de le comprendre, Luigi Di Maio, le Ministre du Développement économique, du Travail et de la Politique social, a fait savoir qu'il a l'intention d'aller de l'avant sur la route menant à l'interdiction absolue de laisser une quelconque place aux agences de paris sportifs, que cela passe par la publicité à la télévision, aux maillots, mais également aux "système de jeux" déjà mis en place.

      En Italie, il y a même une douzaine de clubs qui ont en tant que partenaire une société de paris sportifs, y compris les plus grands : La Juve, l'Inter, la Roma, le Napoli et le Milan.

      Le fait que la Lega Serie A s'en mêle en personne prouve que le risque est bien réel et que si le décrét passe, il risque d'y avoir de nombreuses incidences sur le Calcio...

       

      ®Antony Gilles - Internazionale.fr
        • J'aime
      • 9 réponses
    • Matteo Politano : "Un Honneur d’être à l’Inter "
      Seconde conférence de presse de la saison pour l’Inter. Après avoir présenté Radja Nainggolan, c’est au tour de Matteo Politano de se livrer à cette expérience. L’ancien joueur de Sassuolo a opté pour le numéro 16.
        • J'aime
      • 11 réponses
    • Une préparation capitale pour Emmers
      L'Inter parie sur Emmers. Si ce n'est immédiatement c'est pour l'avenir. Non inclut dans les négociations avec la Roma, Xian Emmers est toujours à Milan et en route pour le ritiro. Luciano Spalletti veut tester sa progression.
        • J'aime
      • 2 réponses
    • Captain Icardi fait le boulot avec les nouveaux
      En attendant la rencontre avec les dirigeants pour discuter de son renouvellement de contrat, Mauro Icardi est en vacances avec sa famille, du côté d'Ibiza cette fois. En plus d'effectuer ses devoirs de vacances donnés par les préparateurs de l'équipe, il fait le job en tant que capitaine.
        • Goaaal
        • J'aime
      • 16 réponses
    • La nouvelle saison de l'Inter commence lundi
      Rassemblement à Appiano le 09 juillet et premier test à Lugano le 14 juillet.
        • J'aime
      • 13 réponses
    • "Je veux suivre les traces de Milito et de Zanetti" - Lautaro Martinez
      Lautaro Martinez est officiellement un nouveau joueur de l'Inter. Le petit "prince" de l'Argentine s'est livré à Inter TV et le moins que l'on puisse dire, c'est que le Toro est motivé et vise très haut.
        • J'aime
      • 15 réponses
    • #RiprendiRafinha fonctionne : Rafihna répond aux Tifosi
      #RiprendiRafinha est le l’hashtag du moment pour les tifosi de l’Inter. L’attachement sincère du brésilien Rafinha Alcantara a touché, en plein cœur les tifosi de notre Beneamata, qui ont décidé de faire usage des réseaux sociaux pour entamer une bataille médiatique et se montrer également proche du milieu de terrain, redevenu Catalan.
        • J'aime
      • 23 réponses
    • Fumée blanche pour Moussa Dembélé ?
      L’Inter se montre de plus en plus confiante dans le dossier de Moussa Dembélé, l'objectif principal du Mercato Made In Spalletti au milieu de terrain. Cette confiance est de plus en plus croissante depuis que Mauricio Pochettino, a compris le désir du joueur de changer d'air. Dans un premier temps, il souhaitait le voir prolonger.
        • J'aime
      • 10 réponses
    • Débriefing  de ce début de Mercato
      Au quatrième jour de ce début de Mercato, voici déjà un débriefing de notre situation.
        • J'aime
      • 6 réponses
    • Alessandro Florenzi au bras de fer avec la Roma
      L’international italien n’a pas encore trouvé d'accord pour la prolongation de son contrat et l’Inter est prête à intervenir. La situation est simple : D’ici à la fin de la semaine, Florenzi doit donner une réponse à la Roma, juste avant le début de la préparation estivale. De son coté, l’Inter est à la recherche du remplaçant de son ancien numéro 7...
        • J'aime
      • 17 réponses
    • L'Inter donne rendez-vous à Icardi le 9 juillet pour son contrat!
      L’Inter n’a pas envie de perdre son attaquant et notre Beneamata est bien décidée à le prolonger. Dans son agenda bien chargé, Piero Ausilio est parvenu à caler une date pour traiter avec Mauro Icardi. Ce sera le lundi 9 juillet. Le sujet principal sera la prolongation de son contrat. De plus, la date coïncide avec la reprise des entrainements à Appiano Gentile.
        • Goaaal
        • J'aime
      • 16 réponses
    • Le bulletin de Piero : 50M€ de plus-values
      Vis-à-vis de l’Inter, l’Uefa s’est toujours montrée rigide, surtout après l’entrée en vigueur du Settlement Agreement signé avec le club. En mai 2015, un accord a été trouvé avec la Fédération Européenne pour éviter de risquer des sanctions biens plus lourdes...
        • J'aime
      • 12 réponses
    • L’Edito : Spalletti voulait des buteurs
      L’année passée, l’Inter a dû s’en remettre à un Icardi de Gala et à un Perisic en sur-régime pour se qualifier. Cette saison-ci, hors de question de revivre une pareille situation, surtout qu’Antonio Candreva, n’a inscrit aucun but pour un ailier offensif. Au milieu du terrain, seul Borja Valero en a inscrit 2, et seul Banega avait fait mieux lors de son passage chez nous, avec 6 buts.
        • J'aime
      • 8 réponses
    • L’Inter passe à l’offensive pour Dembele: 12M€ + 1 Joueur
      Ce n’est une surprise pour personne, l’Inter est à la recherche d’un milieu de terrain de qualité qui pourra accompagner Marcelo Brozovic. Le protégé de Spalletti se nomme Moussa Dembélé. Ce dernier est un ami proche de Radja Nainggolan, notre nouvelle perle estivale et Piero Ausilio est actuellement « On Fire. »
        • J'aime
      • 26 réponses
    • L'Inter tente le all-in pour Icardi
      Le quotidien Il Giorno revient sur le Mercato de l’Inter et la prolongation de contrat de Mauro Icardi.
        • J'aime
      • 21 réponses
    • Officiel: Pari réussi par Piero Ausilio pour le Fair-Play-Financier!
      Piero Ausilio a réussi l'impossible en atteignant les 45M€ de plus-values...
        • Goaaal
        • Cool
        • J'aime
      • 42 réponses
    • "Nainggolan apportera une image positive de l'Inter en Indonésie" - Erick Thohir
      Le milieu de terrain belge Radja Nainggolan a été présenté à la presse pour sa nouvelle aventure avec l'Inter. Erick Thohir s'est adressé aux médias indonésiens à ce sujet.
        • J'aime
      • 3 réponses
    • Spalletti et l'Inter foncent sur Florenzi
      Immédiatement après en avoir terminé avec le recrutement de Politano, les Nerazzurri ont décidé de retourner à Rome, pour recruter Alessandro Florenzi, considéré par Luciano Spalletti comme le successeur du bianconero, Joao Cancelo.
        • Goaaal
        • J'aime
      • 21 réponses
    • Officiel : Matteo Politano est Nerazzurro
      L'Inter est en mode Pazza, avant même l'ouverture du mercato, Matteo Politano est le cinquième renfort pour Luciano Spalletti, après les arrivées de De Vrij, Asamoah, Lautaro Martinez et Radja Nainggolan. Avec Matteo, Luciano Spalletti disposera d'un ailier offensif gauche, un type de joueur qu'il souhait absolument.
        • J'aime
      • 48 réponses
    • Conférence de presse de Radja Nainggolan : "Je me concentre sur l'Inter et j'espère y faire de belles prestations"
      Le jour de Radja Nainggolan est arrivé. Aujourd'hui, le milieu de terrain belge s'est présenté en conférence de presse, en qualité de Nerazzurro. Transféré de la Roma à l'Inter pour 28M€ plus deux joueurs, Zaniolo et Santon. Le Ninja retrouve Luciano Spalletti, un entraîneur qui l'a entraîné à Rome et avec laquelle il a marqué 14 buts durant cette saison, soit le record personnel du milieu de terrain belge.
        • Goaaal
        • Cool
        • J'aime
      • 9 réponses
    • Mazinho monte au créneau : "Inter, Rafinha attendait un signe…"
      Interviewé dans la Gazzetta Dello Sport, Mazinho, le père et agent de Rafinha, le milieu catalan qui a été prêté six mois à l’Inter, est revenu sur l’aventure interiste de son fils et de la désillusion de son futur à l’Inter…
        • J'aime
      • 12 réponses
    • "Je ne m'attendais pas à un accueil si chaleureux" - Radja Nainggolan
      Radja Nainggolan s'est livré à Inter TV en qualité de joueur de l'Inter, voici les premières sensations de notre Ninja, dont le contrat est d'une durée de quatre ans. Il se terminera en 2022.
        • J'aime
      • 12 réponses
    • Mise au point sur les plus-values de l’Inter
      C’est un fait, pour être à l’équilibre, l’Inter doit récolter 45M€. Et Piero Ausilio s’est fixé, en accord avec le Suning, cet objectif sans vendre le moindre joueur-clé.
        • J'aime
      • 8 réponses
    • Rafinha fataliste : "L’Inter était une expérience spectaculaire"
      Interviewé par le quotidien Lancenet, Rafinha est revenu sur ses six mois interiste et sur le fait que son transfert n'ait pas eu lieu, du moins pour le moment...
        • Grrr
        • Triste
        • J'aime
      • 11 réponses
    • L'Edito: Radja Nainggolan, une plus-value financière pour l'Inter ?
      Le transfert de Radja Nainggolan entre la Roma et l'Inter, combinée dans le même temps aux arrivées, chez les  Davide Santon et Nicolò Zaniolo est maintenant chose faite. Même si les chiffres annoncés ne sont que des rumeurs de presse. Calcio&Finanza s'est penché sur le détail de cette transaction,  il est donc possible de faire un premier raisonnement sur les effets de l'opération, sur les comptes financiers de la Roma et de l'Inter.
        • J'aime
      • 8 réponses
    • L'idée du Suning pour aider l'Inter
      Walter Sabatini, lors de la présentation à la Sampdoria, a reconnu les difficultés dont l'Inter a dû faire face, suite aux décisions prises par le Gouvernement chinois, mais le Suning a trouvé une subtilité, reste à savoir si cela permettra à notre propriétaire d'agir plus librement.
        • Hein ?!
        • J'aime
      • 2 réponses
  • Derniers commentaires dans l'actualités de l'Inter

  • Comment évaluez-vous le Mercato de l'Inter ?   75 membres ont voté

    1. 1. Voici la question posée par Pierluigi Pardo,  lors de Tiki Taka Russia, à Javier Zanetti. Notre Parrain s'est exprimé, c'est à votre tour


      • Excellent (choix de Javier Zanetti)
      • Moyen
      • Pourri

    Veuillez vous connecter ou vous inscrire pour voter dans ce sondage. Afficher le sujet
×