Aller au contenu
NEPTUNE

Dopage

Messages recommandés

NEPTUNE    5

Et encore du dopage...

:excl: Message d'avertissement :excl:

 

Le dopage n'est pas éthique et c'est dangereux pour la santé. Les méthodes décrites dans ce sujet le sont pour une meilleure compréhension du problème global du dopage mais en aucun cas un encouragement à se doper en amateur. NE VOUS DOPEZ PAS!!!

Modifié par Nathy

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
NEPTUNE    5

Moi j'aimerais vraiment qu'un ou des athlètes qui ont eu recours à un produit dopant nous expliquent qu'est-ce que cela apporte de plus à la performance. L'entrainement, les charges de travail, la récupération, le dépassement de ces limites etc..

 

Et puis aussi savoir quand un athlète est révéler dopé après une course un championnat etc.., à quel moment le produit a t-il été pris, et durant combien de temps le corps en bénéficie.

 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
gladis32    1 833

@didjo: il y a toujours eu du dopage depuis la nuit des temps, il y en a autant maintenant que par le passé. Après si tu prends par discipline c'est différent y'a des périodes ou il va avoir un pic, pour de multiples raisons, mais y'en a pas plus maintenant qu'avant :nikel:

 

 

Faut vraiment vous expliquer pourquoi un sportif se dope ? Ça vous vient pas de suite là les raisons ? :blink:

Vous avez jamais connu un gars au collège ou lycée qui prenait des médocs classiques mais à des fins différentes pour tenir le coup ou pour répondre présent le jour de match ? Aspegic ou le fameux Guronsan (on en trouve toujours).

 

 

Et puis aussi savoir quand un athlète est révéler dopé après une course un championnat etc.., à quel moment le produit a t-il été pris, et durant combien de temps le corps en bénéficie."

Il y a de multiples moments où se doper, tout dépend du résultat voulu. Les cas les plus courants c'est quand tu es victime d'un coup de fatigue, d'un surentrainement, d'une reprise d'activités après une blessure et bien entendu assurer avant une compet'.

 

Il faut différencier le sportif "victime" qui franchement n'était pas au courant d'être dopé (on va parler là avant le début des années 90, ou le dopage d’État et la pression des entraineurs nationaux étaient quasi systématiques). Maintenant le dopage est entré dans les mœurs. Le sportif qui va avoir une transfusion sait très bien que c'est louche, avant ça n'était pas perçu de cette façon. Les sportifs avaient peu leur mot à dire et ignoraient ce qu'il pouvait se passer.

Maintenant on va plus parler de sportif "corrompu". Ils sont au courant des méthodes.

 

 

POURQUOI ?

 

Pour les enjeux économiques déjà. Là je vais pas parler d'athlètes ayant des perfs mondiales mais plus restreintes. Je vais prendre l'exemple en France ou beaucoup ont un travail au sein de l’État (mairie, militaire souvent) qui est adapté à leur emploi du temps. La peur de perdre un certain statut social et/ou un train de vie agréable et à part peut te pousser à franchir le cap.

Il y a aussi les sponsors, là c'est quitte ou double. Tout roule jusqu'au moment ou tu te fais choper. Perte de sponsors et autre soutien éco. Le sportif est salarié du sponsor et peut être soumis à une obligation (relative) de résultat. Les carrières étant courtes et l’appât du gain toujours intéressant...

 

Et surtout pour la performance pure ; être le plus rapide, le plus fort le meilleur quoi. Qui n'a jamais voulu être numéro 1 ? Tu crois que les gens se souviennent du 9'71 totalement hallucinant de Gay à Berlin ? Non la plupart ne retiennent que la victoire de Bolt et c'est malheureux...

 

 

COMMENT ?

 

Pour plus d'efficacité tu vas prendre de manière régulière des produits dopants. Je vais parler là des produits substances type stéroïdes, anabolisants, hormones etc... Le dosage est le plus important. La régularité de la prise va résulter l'efficacité sur la durée, tout dépend du programme que tu as.

 

On va prendre l'exemple du célèbre EPO de synthèse, considéré aussi bien comme dopant que comme drogue pour certains, puisque de multiples dérivés et ajouts dans la préparation sont possibles. Prends de l'EPO classique tu auras les effets entre une et plus d'un mois et demi pour les plus modernes.

Les stéroïdes, anabolisants c'est le même principe, tout est question de chimie ^_^

L'association de plusieurs dopants est courante, un agent en cache un autre.

 

Et il y a la méthode la plus courante ces dernières années, c'est les manipulations sanguines. En gros ça consiste à prendre ton sang pour booster fortement les globules rouges, qui aide à l'oxygénation. Là c'est jackpot :bigrin:

Prends ta meilleure perf sur un 5km ou un 3km, va au labo pour qu'ils te prennent ton sang (plusieurs centaines de ml par prélèvement), reviens-y quelques semaines après sachant que ton sang sera oxygéné (par centrifugeuse et ensuite conservé au froid). Après réinjection refais ton 5 ou 3km tu verras une augmentation significative sur ta performance (de 10% à 25-30% suivant ton niveau). Récupération plus facile, enchainements des séances aussi, impression de vrai repos aussi bien physique que moral. Les conséquences sur toi sont énormes.

Pour pas avoir le contre-coup de la perte du sang, trouves quelqu'un d'autre ayant les mêmes caractéristiques sanguines que toi. Il se fera "sucer" son sang pour être réinjecter en toi plus tard.

C'est la méthode la plus efficace et la plus en vue cette dernière décennie, c'est aussi très dur à déceler.

 

Le futur (c'est déjà présent mais bon) c'est les manipulations génétique, où on va modifié génétiquement les cellules (comme les OGM que tu manges quoi ^^). Pour déceler ça c'est impossible à ce jour.

Les scientifiques-généticiens identifient un par un les gênes pour faire le sportif parfait. Et là on parle plus de gagner quelques % de perf en plus pour un sportif de haut, l'écart peut être beaucoup plus grand...

C'est déjà présent dans le circuit, on sait comment modifier les gênes, dès la naissance ou non avec les cellules souches.

Il y a des prédispositions familiales aussi. Peut-on considérer comme dopage génétique des naissances programmées pour devenir sportif hors-norme comme Yao Ming ? :phear:

 

 

COMMENT DÉCELER ET QUAND ?

 

Tout est dans le taux d'hématocrite, s'il est trop élevé c'est qu'il y a suspicion de dopage. Mais les manipulations sanguines pour contrôler et 'diluer" ce taux sont courantes. Si tu veux augmenter ton taux sans rien prendre c'est l'entrainement en altitude qui est le plus sain :smile:

 

Faut savoir que pour considérer un échantillon comme suspecté et signalé comme étant en infraction, faut minimum un ou deux mois suivant les labos ces derniers temps. Après il y a les contre-expertise et tout et tout. Je mets à part les agents dopants faciles à déceler, sur le coup du test tu sais directement ^^

Plus haut je parlais des techniques de dopages plus poussées, difficiles à déceler puisqu'elles ont souvent un agent à retardant. Certaines méthodes et agents sont nouveaux donc il faut plusieurs années pour les découvrir.

 

 

Bien entendu se doper c'est risqué pour sa santé. Pour les transfusions sanguines quand c'est la sienne le plus courant c'est d'avoir des phlébites et tu peux avoir des risques cardios plus tard. Si c'est du sang de quelqu'un d'autre là c'est d'attraper ses maladies à lui (hépatites et allergies souvent).

Tu trouves pas ça étrange que Djokovic en 2010 a découvert soudain une intolérance au gluten ? Je te mets le doute là tu vois c'est simple ^_^ (je précise que je l'accuse pas hein)

 

L'un des effets non désirés de l'EPO c'est de ralentir le rythme cardiaque pendant le sommeil. Fais la liaison avec le nombre de sportifs déclaraient morts pendant qu'ils dormaient... ;)

Je parle pas des anabolisants et stéroïdes qui peuvent provoquer des soucis (voir arrêts) cardiaques à n'importe quel moment...

 

 

 

J'espère que ça vous a aidé, j'y ai pris plaisir en tout cas :bigrin:

Et encore j'aurais pu parler des méthodes extrêmes des années 70-80-90 ; sportives mises enceintes avant des grosses compets pour bénéficier des hormones naturelles, prise de sang de chevaux boosté aux anabolisants, des athlètes hommes qui ont une poitrine de femme et doivent se la faire enlever...

 

Pour finir, le dopage ne se limite pas qu'au sport :fume:

Et merzi d'avoir lu ce pavé lol

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Nathy    2

:worshippy:

 

Excellente lecture, merci beaucoup! Pour moi si tu veux y aller plus en détails, fais-toi plaisir^^

 

C'est comme Froome, il est dopé mais pour le moment les contrôles sont négatifs parce que les labos n'ont pas encore trouvé comment déceler ce qu'il prend. Dans 10 ans, ça fera un Lance Armstrong bis ^_^

 

Pour Djokovic, tu veux dire qu'il s'est dopé et ce qu'il a pris l'a rendu intolérant au gluten?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
gladis32    1 833

Pour moi tant qu'il n'y a pas preuve de dopage je garde la performance sportive :smile:

Je suis pas naïf loin de là. Je suis pas fou c'est dans l'histoire du sport global le dopage ; de l'athlé au foot en passant par le sport auto (je parle des pilotes pas de la mécas) jusque la pétanque ou aux fléchettes (si si là aussi on se dope) c'est dans toutes les disciplines. Le nier c'est être naïf ou stupide au choix.

Je l'accepte et peux comprendre pourquoi le sportif se dope, pas vu pas pris comme dirait l'autre ^^

 

Mais je vais pas dire que Froome est dopé. Pour le moment y'a pas de preuve du contraire. Certes ses perfs sont énormes mais c'est pas une arrivée soudaine, il fait partie du top 5 depuis 2011 déjà, c'est pas une surprise venue de nulle part Froome (ce qui empêche pas un cas de dopage je sais). Je comprends cependant que pour certains ils ont un soupçon de dopage quand on le voit limite rattraper la moto dans le Mont Ventoux mdr

 

Pareil pour Djokovic je dis pas qu'il est dopé mais connaissant les méthodes de manipulations sanguines et ses risques, les plus courants étant d'attraper virus-allergies, j'ai trouvé ça étrange. On peut pourquoi pas faire un lien. Mais peut être qu'il a simplement découvert cette intolérance au gluten qui était naturelle et ça lui fait un bien fou.

Tout n'est que supposition tant qu'il n'y a pas de preuve, je tente d'apporter quelques éclaircissements sur les méthodes ^_^

 

 

 

J'ai fait le choix de vivre l'instant présent, de vivre l'instant sportif qui me procure des émotions magnifiques. Je vais pas me dire tiens il est louche lui. Je retiens la perf point.

 

 

 

Enchainons sur LE DOPAGE D'ETAT

 

Croire que ça n'était réservé qu'au pays de l'est + Chine + Cuba c'est naïf. Les États-Unis ont toujours eu des cas de dopage généralisés. Ils l'ont admis au plus hauts de leurs instances sportives (Comité Olympique US). Tous les pays l'ont au moins fait une fois dans un sport. En athlé le dernier exemple étant la Turquie la saison passée.

Maintenant pour que les États se dédouanent on va plus parler d'un système mis en place par un tiers (Balco - Puerto - Ma Junren en son époque - par l'athlète lui même).

Ainsi même en Chine qui pourtant depuis 10 ans a passé la vitesse supérieure sur le dopage généralisé s'il y a découverte de cas, les différentes instances sportives se déclarent non responsables. Je parle pas de cas isolé mais d'athlètes de fédérations complètes prises dans les filets hein...

 

 

D'où que c'est né ça ? :bigrin:

Y'a pas une nation qui l'a vraiment faites en premier puisque ce sont d'abord les entraineurs nationaux qui ont expérimenté les premières méthodes de dopage. Ça a commencé en haltérophilie dans les années 50 où les coachs respectifs de l'URSS et des USA ont comparé leurs méthodes. A leur retour ils ont commencé les tests avec la testostérone.

 

La RDA avait un système de dopage au dépend de ses sportifs aussi flippant que grandiose. On peut dire qu'ils ont poussé le système a son max, pour le meilleur et pour le pire.

On parle d'enfants piqués aux produits dopants là, pour voir les effets sur le long terme. Un système impliquant des dizaines de milliers de personnes jusqu'à la chute du mur. Une époque où on ne savait strictement rien des effets à fortes doses des hormones, testostérones, stéroïdes, anabolisants. Arrêt cardiaque, reins défaillants, système gastrique défoncés, morts inexpliqués, vieillissement accéléré une fois la carrière stoppée, développement de la musculature et des poils pour les femmes autant qu'un singe (j'exagère pas là), organes génitaux complétement inaptes pour les reste de la vie, changement de voix...

A coup de dizaines ou centaines de ml de stéroïdes par jours :blink:

Et après la mort de la RDA ? Et bien ces têtes pensantes, ces médecins, ces entraineurs ont toujours continué d'exercer. Aussi bien pour l'Allemagne que pour d'autres nations.

La compagnie Jenapharm, architecte des produits dopants à cette époque est encore souvent cité dans des affaires de dopages. La compagnie Ciba en Suisse a toujours eu d'excellentes relations avec les fédérations étrangères aussi...

 

Les entraineurs nationaux, aux States, en URSS puis en Russie et ses satellites, en Grande-Bretagne, en Chine sont toujours présents. D'accord ils sont vieux voir morts en 2013 mais ils ont exercé jusqu'au bout et certaines de leurs méthodes sont toujours là. Et beaucoup ont accédé à des postes de haut rang dans les organisations sportives nationales, voir mondiales. D'autres ont changé de discipline...

 

 

Pour résumé je sors souvent la comparaison, c'est con mais c'est totalement ça mdr

Tu prends le village d'Asterix et leur potion, c'est équivalent à un dopage d’État. Prendre une substance illégale pour aller combattre l'ennemi et gagner. Tu prends Obelix c'est l'avenir (déjà présent) du dopage puisqu'il a été manipulé biologiquement (bon Obelix c'est involontaire lol) mais un enfant naissant et ayant subit des manipulations c'est la même chose, il a rien demandé le petit :bigrin:

 

 

 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Juldo    604

Merci pour ce pavé Gladis32 ;)

Je savais pas mal de chose sur le sujet mais tu m'a appris des choses. L'histoire des modifications génétique fait vraiment peur pour le futur et ça ne s'arrête pas au sport...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Liri    27

Merci pour la lecture

 

Sinon Froome tourne à l'Aicar (à lire - à lire 2) comme beaucoup de coureurs cyclistes. Pendant qu'ils cherchent l'EPO ou les transfusions, les mecs sont déjà descendu du train pour monter dans le TGV

 

Et moi j'ai arrêté d'être en admiration devant une performance sportive depuis Lance Armstrong. J'en ai perdu des après-midi d'été à l'admirer sur le Ventoux ou l'Aple d'Huez pour qu'au final cet enculé balance qu'il était plus chargé que le nez de Kate Moss

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Nathy    2

Je connaissais le dopage d'état mais c'est vrai que je cantonnais ça un peu seulement à l'URSS et la RDA^^

 

J'essaie aussi de vivre le moment présent en sport, après n'étant pas fan de cyclisme à la base, je suis très déabusée sur ce sport. Je sais que le dopage n'existe pas que dans le cyclisme ou l'athlétisme et aucun sportif que je n'admirais vraiment n'a (pour l'instant) été convaincu de dopage. Je ne peux pas prédire comment je réagirai à ce moment-là (comme Liri peut-être) mais pour le moment, en ce qui concerne le foot, le tennis, le hockey ou le football américain ou autres sports qui me font vibrer, je continues de vibrer.

 

Merci pour les liens sur l'Aicar, Liri, très instructifs.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Juldo    604

Intéressant, merci Liri.

 

Pour Armstrong et compagnie personnellement j'ai est toujours été persuadé qu'ils ce dopaient. J'ai d’ailleurs eu quelque débat houleux a ce sujet, avec des fervent défenseur du cyclisme, dans mes amis ou même ma famille.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
gladis32    1 833
Je connaissais le dopage d'état mais c'est vrai que je cantonnais ça un peu seulement à l'URSS et la RDA^^
Roumanie, Albanie, Géorgie, Mexique, Mongolie, Norvège, Japon... tous les pays ont essayé ^^ Mais bon les grandes affaires c'est l'URSS et la RDA, d'ailleurs le fait que ce ne sont plus des nations existantes à faciliter la révélation de ces différents systèmes.

 

 

Sinon Froome tourne à l'Aicar comme beaucoup de coureurs cyclistes. Pendant qu'ils cherchent l'EPO ou les transfusions, les mecs sont déjà descendu du train pour monter dans le TGV
Les labos cherchent tout les produits, c'est ce qui prend du temps d'ailleurs. Les différents processus sont complexes, et pour que la recherche anti-dopage progresse, il faut que les dopés innovent aussi -_-

 

L'Aicar et le GW501516 sont connus, on arrive à les déceler dans les urines depuis cette année. Sauf qu'ils sont apparus y'a un temps déjà...

D'autres dérivés ont le même effet et sont en phase de tests. Certains ont un plus comme la réparation (amélioration avec l'Aicar) des tissus musculaires et du cartilage, ce qui facilitera le retour après une blessure. Bon pour l'Aicar faut taper dans de fortes doses par jour (300mg mini) ; le GW c'est beaucoup moins.

 

 

La méthode future, ultime c'est le dopage génétique dès la naissance. Naitre avec des caractéristiques hors normes. Y'a déjà certains cas mais ce n'est pas des manipulations concrètes puisque ce sont des alliances de personnes qui forment un être. On prend deux personnes ayant certaines caractéristiques intéressantes qui donnent naissance à un être favorisé pour le sport. C'est l'héritage génétique tout le monde l'a ^^

 

Le truc c'est de modifier le processus de la croissance du muscle. Pour qu'un muscle se construise il faut une rupture des fibres de celui-ci (en gros les fibres cassent pour faire place à des fibres plus fortes, c'est le gain musculaire). Tout ça continue jusqu'à ce le muscle reçoive l'ordre de plus travailler. C'est là que rentre en compte la myostatine. C'est une protéine naturelle dans le corps qui dit stoppe au muscle en gros :bigrin:

Y'a déjà des labos qui fabriquent son inhibiteur naturel (la follistatine qui dit stoppe à la myostatine elle ^^) mais bon c'est partir dans l'expérimentation et les risques qui vont avec... Puis c'est se planter la seringue direct dans le muscle, faut pas se louper lol

Y'a déjà eu des des tests sur l'homme mais ça n'a jamais été concluant puisqu'il y a toujours eu des effets secondaires sérieux. Là on parle de produits ingérés (oralement), donc synthétiques. Y'a des dérivés en vente par des labos vétérinaires, c'est dire que les tests n'en sont qu'au début... -_-

C'est le futur du dopage plus classique. Bien entendu les risques sont flippants : état grippal continu, tremblements incontrôlables sur plusieurs minutes pour faire court. Pour ceux qui veulent tester à leur risque et péril, c'est ACE-031 et autre dérivés.

 

 

Là je vais limite parler de science fiction mais malheureusement ça ne l'est pas. Ça rejoint le film "Bienvenue à Gattaca". C'est pas encore présent de cette manière mais c'est le futur. Quand ça arrivera concrètement avec un sportif qui avouera qu'il est génétiquement à sa naissance il faudra des dizaines d'années. De toute façon à l'avenir on pourra choisir les caractéristiques complètes de son enfant (d'ailleurs ça rapportera énormément d'argent lol). Pour en arriver là les "cobaye" ce seront les sportifs qui seront né de cette façon. C'est eux qui vont aussi bien avoir les avantages de la victoire, et les conséquences inconnues de cette méthode encore non maitrisée par le corps médical et scientifique :blesse-ambulanciers:

 

Pour le dopage génétique, il faudra ajouter à cette protéine directement le code de la follistatine. Comme ça à la naissance il aura les facultés de développer une masse musculaire conséquente, et une capacité à l'effort qui jusque là, est inexplorée. C'est dire les espérances... Ça était testé sur des animaux les résultats sont hallucinants (50 à 70% de masse en plus que la normale).

Y'a des soucis qui sont encore inexpliqués comme une fragilisation des tendons, importants pour un sportif. Tout ça prendra du temps bien entendu. Pour un problème résolu un autre arrive. La baisse de cette protéine engendre aussi des anomalies cardiaques, comme souvent.

 

Pour résumer les deux méthodes : quand on se l'injecte on modifie l'expression du gène (il est présent et identique depuis toujours mais on le cantonne à un rôle différent). La deuxième méthode on le modifie directement à son origine. J'essaye de trouver une comparaison mais j'y arrive pas vraiment lol

C'est comme si tu voulais toujours regarder la tv, que la myostatine c'est l'électricité qui quand se coupe tu peux plus regarder. La modifier dès le départ c'est avoir une tv qui n'a pas besoin d'électricité pour fonctionner. Mouais ma comparaison est pas top mais bon je kiffe :laughing[2]:

 

 

Faut aussi comprendre que les labos ne cherchent pas des produits dopants à l'origine (certains si je vous l'accorde mais ils sont vite fichés. Les produits interdits sont sortis par des labos plus ou moins clandestins). Au départ c'est pour des fins thérapeutiques (recherche contre les problèmes cardiaques, sur les maladies musculaires, les allergies, bref tout). Ces médicaments sont après détournés.

Liri a donné l'exemple de l'Aicar qui traite l'obésité morbide. Les différents EPO de synthèse au départ c'est pour traiter l'insuffisance rénale (ceux qui font des dialyse en prennent). Beaucoup de recherches en ce moment portent sur les personnes ayant des déficiences musculaires.

 

 

Ce qui est dommage c'est que maintenant beaucoup n'arrivent plus et je connais beaucoup de personnes comme Liri et Juldolar qui n'arrivent plus à voir la performance sans penser au dopage. Je peux comprendre. En gros vous avez perdu confiance c'est ça ?

Puis ça touche TOUT les sports, y'en a pas un qui n'est pas touché. Même le curling est touché oh :D

 

 

Merzi d'avoir de nouveau lu ce pavé :mellow:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Liri    27

Merci pour toutes ces infos

 

Pour ma part, je peux admirer les perf de Phelps & co mais quand j'éteins la télé, je remets en question ou en perspective ces performances et je me dis qu'ils sont peut être plus chargé qu'un bateau-container en provenance de chine.

 

Perso, je trouve que le dopage génétique dès la naissance ou très jeune serait la déchéance totale du sport. A quoi servirait le sport. Le sport du travail, du sacrifice et de l’abnégation. Imaginez des lanceurs de poids qui auraient des bras avec une taille 3 fois plus élevée. En quoi ce serait admirables qu'ils lancent leurs poids à 100 mètres.

 

Ce qui rend le sport aussi beau c'est qu'on se dit que, avec beaucoup de travail et de sacrifices, on peut s'approcher de ces mecs. Certes, si demain je me met au 100 mètre, je n'arriverais jamais à m'approcher des meilleurs mais c'est l'espoir et le rêve qui rend le sport beau. Si demain je vois un Flash Gordon qui court le 100m en 3sec10, ça ne servirait à rien et les gens arrêteraient de regarder le sport et donc les sponsors abandonneraient ce marché. Ce serait se tirer une balle dans le pieds, tout simplement

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Nathy    2

Impressionnantes tes connaissances Gladis, j'adore :smile:

 

Et je rejoins totalement Liri, le jour ou le dopage génétique dès la naissance apparaîtra, ce sera le début de la fin... Le sport, qui est censé être quelque chose de sain, perdra ses lettres de noblesse. Au haut niveau en tout cas, après, bien sûr que les gens lambda prendront toujours du plaisir à aller courir, faire du vélo ou un foot ^_^

 

En lisant tout ça, je n'arrive malgré tout pas à comprendre comment on peut mettre sa vie en danger pour un petit peu de gloire. Ca me dépasse complètement...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
gladis32    1 833

C'est clair que lorsqu'on sera arrivé à ce niveau optimal je ne sais pas comment je réagirai. Puis il leur faudra du temps pour mettre tout ça au point, espérons que ça prenne des dizaines d'années. On en voit déjà les prémices avec les injections malheureusement.

 

 

Y'a quelques années je me souviens d'une expérience faites par trois kinés qui avait pris leur chrono sur un 3000m. Le premier faisant déjà de l'athlé à un bon niveau tournait en 10'30. Deux mois plus tard avec la méthode du sang oxygéné (artisanal et sans agents masquants - et avec leur propre sang pour moins de risque) il se le retransfuse, et refont un 3km. Il a gagné presque 1min sans pour autant changer son programme d'entrainement ou fait un régime alimentaire spécifique. Les deux autres ont vu une nette amélioration de leur perf aussi, et une impression de facilité à l'arrivée.

 

 

 

La difficulté du moment c'est pas d'accepter qu'il y a des sprinteurs dopés, mais qu'il y en a un encore devant et nettement devant. Ça c'est chaud pour expliquer le cas Bolt. C'est là où la discipline en prend un coup xD

 

Blake étant lui aussi pas là depuis le début de l'année (en février c'était certain qu'il n'allait pas faire la saison) Il n'a pas était dans les contrôles je crois qui ont découvert les athlètes Jamaïquains je crois. Pour rappel il a déjà été pris par la patrouille Yohan Blake. S'il avait été dans les contrôles je pense que de toute façon il a une autorisation unique à des fins thérapeutiques. Alors ça c'est tout et n'importe quoi.

 

J'explique la grande mascarade. Au début c'était contrôlé par les organismes nationaux de lutte anti-dopage. Bon en France c'est à la pointe et assez indépendants donc ça va. Dans la plupart des pays mondiaux ils n'ont n'ont pas les moyens et les compétences pour posséder un organisme de lutte contre le dopage (le Bostwana par exemple c'est très fantomatique leur agence). D'autres pays n'en voulaient pas comme la Russie un temps. Là c'est obligatoire même si c'est archaïque et corrompu, y'en faut un lol.

Sauf que ces agences anti-dopage se sont vite retrouvés débordés par le nombre continus de demandes... (c'est du propre tiens) :phear:

 

Le sportif dispose d'une autorisation de prendre pour traitement des molécules présentes dans la liste des interdictions. Donc ça lui fait un bien fou pour ses perf. Bien entendu c'est sous certaines conditions et suivi médicalement. En gros il peut être contrôlé positif s'il a l'autorisation il a pas de poursuite, et il n'y pas non plus divulgation (puisque le secret médical sur sa maladie doit être préservé, même si des fois ça sort dans la presse). C'est comme une immunité diplomatique ^_^

 

Sauf que maintenant pour alléger et pouvoir prendre dans de bonnes conditions toutes les demandes, en même temps que les agences nationale anti-dopage les fédérations nationales peuvent donner ces autorisations. Donc là on peut imaginer (et c'est réel) que ces fédérations "préservent" leurs athlètes en leur accordant des autorisations qui sont à des fins thérapeutiques imaginaires. C'est courant comme méthode et légal.

Une légère blessure, une intoxication alimentaire, un rhume... Des maladies/symptomes qui avant ne passait pas les tests des agences sont maintenant open pour les fédérations.

 

Faut préciser qu'il y a eu un fort lobbying de ces fédérations sportives (les comités olympiques nationaux en font partie) qui on le sait sont très puissantes suivant les disciplines, pour avoir ces autorisations.

Et quand on connait la facilité de mettre en œuvre ce processus, c'est un jeu d'enfant de faire une autorisation dans les règles ! -_-

Il faut au moins trois médecins ayant une expérience certaine dans la médecine sportive. Là ça devient comique : il faut une majorité de membres qui ne soient pas en conflits d’intérêt pour assurer l’indépendance de la décision finale. S'ils ont besoin d'aide, ils peuvent faire appel à des experts médicaux ou scientifiques qui eux, ne sont soumis à aucunes restrictions (s'il y a conflit d’intérêt c'po grave lol).

Tout ça c'est un peu comme l'affaire d'arbitrage Tapie (je l'ai ma comparaison) :laughing[2]:

 

 

 

@Nathy: le pire c'est qu'il y a eu une époque où ses athlètes n'en savaient rien, dopé à leur insu, par contre les médecins eux savaient...

 

 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Juldo    604

On est un peu HS la mais bon :D, peut être déplacer tout ça dans un sujet dédié.

Merci Gladis pour ce développement sur le dopage, c'est bien intéressant.

 

En ce qui me concerne ça dépend des sports, même si je sais très bien que dans n'importe quel sport ça fait la différence. Mais je dirait que je considère l'impacte de manière plus ou moins logique. Par rapport a moi même forcement. Ça repose sur mon appréciation de l'importance du dopage sur la beauté du sport en question.

 

Pour reprendre le cyclisme en exemple. Pour moi le physique a beaucoup trop d'importance ce qui efface tout le reste.

 

Tiens j'ai envie de te poser une question Gladis du coup ! j'ai hâte de connaitre ton avis d’ailleurs. J'ai moi même un avis sur la question mais j'attends de connaitre ton point de vue.

 

Que pense tu du cas Messi ? par rapport a son traitement a l'adolescence et a ses capacités physique actuel ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
gladis32    1 833

Messi ? Il a eu la chance d'avoir un talent inné pour le foot déjà. La chance d'avoir été repéré, la chance d'avoir eu les bonnes personnes qui croyaient en lui au bon moment.

Et son traitement aux hormones c'est à des fins thérapeutiques avant tout. Ça lui a sauvé les miches en gros ^^

 

Il a un talent fou, mais il est né avec un corps qui est défaillant niveau hormones de croissance. Faudrait voir combien de centimètres et de tour de taille il a gagné lors de ces années de traitement pendant son adolescence, mais je serais pas étonné qu'il ai subit plus un "boostage" qu'un traitement classique. Des injections quotidienne à fortes doses qui entrainent vomissements, migraine, douleur osseuse sur le court terme... Sur le long terme des désarticulations osseuse, malformations en vieillissant, cassures inexpliquées, soucis pour son héritage aussi.

Il a dû avoir des injections d'hormones stéroïdiennes. T'as un pic de ces hormones pendant la puberté.

Y'a eu beaucoup de progrès là dessus, on peut aussi les associer à certains anabolisants pour stabiliser différents organismes, qui subissent un choc avec le traitement aux hormones.

 

 

Mais franchement je ne serais pas étonné qu'il ai de multiples blessures à l'avenir. Déjà qu'il doit toujours avoir un suivi médical poussé. On connait pas vraiment les effets sur le très long terme des hormones synthétiques.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Juldo    604

Pour le talent aucun doute.

 

Et tu ne pense pas, que son traitement, pour le "booster" comme tu dit aurait pus entrainer une croissance au delà des attentes, si je puis dire. Comme lui conférer une vitesse de mouvement (de ses jambes) plus rapide que la moyenne. Ou même un temps de réaction plus rapide ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
gladis32    1 833

Son traitement l'avantage clairement dans l'enchainement des séances et des matchs, mais pour ce qui est de sa fréquence c'est à lui. C'est caractéristique des personnes ayant un centre de gravité assez bas. Bien entendu il a des facultés d'extensions et de souplesse au dessus de la moyenne travaillés en entrainement. Tu vas me dire que les haltérophiles ont un centre bas aussi mais pas la capacité de vitesse et d'amplitude dû à leur musculature conséquente, et n'ont pas cette flexibilité travaillé chez les footballeurs. L'haltérophile il reste en position sur ses jambes, c'est des rocs :bigrin:

On rejoint le même type corporel que Messi en gymnastique (discipline pionnière dans les traitements aux hormones) : court sur pattes et très rapides en fréquence, plus que Messi :smilel:

 

 

Pour ses temps de réactions je vois pas trop ce que tu veux dire ?

Il y a des moyens de le maitriser, notamment avec les bêta-bloquant qui ralentissent le rythme cardiaque et l’adrénaline. C'est notamment utilisé dans l'armée, les pilotes peuvent en avoir souvent.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Juldo    604

Pour la comparaison je ne chercherais même pas dans un autre sport. Rien que dans le foot, c'est d’ailleurs la qu'il est le plus logique de comparer. Je ne vois aucun joueur même de son gabarit avec le même centre de gravité, même encore inférieur au sien, capable de "mouliner" aussi vite que lui. Il est plus que hors norme a ce niveau la pour moi. Quand il fait ses rushs, c'est juste inhumain la vitesse de ses jambes et sa réactivité.

 

Il a beau avoir un talent extraordinaire, ses facultés physiques y sont pour beaucoup dans ce qu'il réalise. Un défenseur face a lui, pendant qu'il prend un appuis, Messi en a déjà pris 3.

 

J'ai aucune certitude, ce n'est que de pures hypothèses. Il est surement né comme ça, mais sa ne m’empêchera jamais de trouver sa suspect.

Modifié par Juldolar

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
gladis32    1 833

Ben oui mais ils ont les mêmes caractéristiques ^^

J'ai souvenir que Giuly sa fréquence était assez proche, Roberto Carlos se défendait aussi dans le genre lol

Puis pour ses rushs y'a Maradona...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Juldo    604

Que ce soit Giuly, Roberto Carlos et encore moins Maradonna (du a l'époque), aucun n'a le rythme de Messi, sur les changements de rythme, reprise d'appuis, nombre de pas en un temps donné, vitesse de déclenchement de la frappe etc... pour moi c'est flagrant, mais c'est mon avis personnel.

Il faudrait des données scientifiques pour vérifier tout ça, mais ça me parait compliqué et ça ne sera jamais réalisé.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Nathy    2

Ah oui l'utilisation de produits à des fins thérapeutiques, belle blague tout ça. J'ai toujours su que c'était détourné, plus ou moins fortement.

 

@Nathy: le pire c'est qu'il y a eu une époque où ses athlètes n'en savaient rien, dopé à leur insu, par contre les médecins eux savaient...

 

Ca par contre, ça me révolte vraiment, pour les athlètes. Ceux qui se dopent en connaissance de cause, tant pis pour eux mais ceux dopés à leur insu, ça me rend dingue.

 

On est un peu HS la mais bon :D, peut être déplacer tout ça dans un sujet dédié.

 

Je pensais pas que ça allait partir dans une grande discussion mais effectivement, je vais déplacer les messages dans un sujet spécifique au dopage :nikel:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Rejoindre la conversation

Vous pouvez commenter maintenant et vous inscrire plus tard. Si vous possédez un compte, connectez-vous.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Vous avez collé du contenu avec mise en forme.   Restaurer la mise en forme

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.


×
×
  • Créer...