Aller au contenu
×
×
  • Créer...
  • Supprimer les pubs

    Les publicités diffusées sur notre site le sont uniquement aux visiteurs non connectés. Créez votre compte maintenant ou connectez-vous pour bénéficier du site sans aucune publicité.

  • Populaires actuellement

  • Les visages oubliés de l'Inter : Dennis Bergkamp

    Cette série d'articles nous rappelle les joueurs dont nous avons (peut-être) oubliés, qu'un jour, ils ont porté notre maillot noir et bleu. A travers eux on refait l'histoire, on discute et on dissèque leur temps à l'Inter ainsi que le reste de leur carrière. Retrouvez l'ensemble des articles de cette série ici : Les visage oubliés de l'Inter.

    Nous arrivons à la dernière partie de notre série consacrée aux joueurs oubliés de l'Inter. Cette semaine arrive le tour de l'attaquant néerlandais Dennis Bergkamp qui a passé deux ans avec les Nerazzurri.

     

    Bergkamp a pris la voie traditionnelle de commencer sa carrière en club avec l'Ajax alors qu'ils faisaient la transition de Rinus Michels à Johann Cruyff. Après s'être fait sa place dans l'équipe première, Bergkamp est devenu le pilier d'une équipe qui a remporté l'Eredivise, la Coupe KNVB, la Coupe UEFA (1992, ndlr) et également la Coupe des vainqueurs de Coupes (1987 et finaliste en 1988, ndlr). Individuellement, il est devenu une machine à marquer. Bergkamp a marqué plus de 20 buts toutes compétitions confondues au cours de ses trois dernières saisons avec l'Ajax, ce qui fera attirer l'attention sur lui. Comme pour de nombreux joueurs sortis de l'académie de l'Ajax, une offre qui ne pouvait pas être refusée est arrivée. L'Inter a dépensé 7,1 M£ pour transférer Dennis aux côtés de son coéquipier Wim Jonk. Il est dit que Bergkamp a refusé le Real Madrid et la Juventus pour signer avec l'Inter car il estimait que le style de jeu interiste lui convenait mieux.

     

    Dennis Berkamp à l'InterCela semblait certainement exact alors que Bergkamp a fait un bon et cohérent début avec l'Inter, faisant partie d'une attaque à trois aux côtés de Salvatore Schillachi et Ruben Sosa. L'entraîneur de l'Inter, Osvaldo Bagnoli, a rapidement commencé à bricoler avec l'équipe et la pression a commencé à monter à mesure que les résultats étaient de plus en plus mauvais. En Serie A, l'Inter plongea à mi-saison. Cela aboutit au limogeage de Bagnoli qui a été remplacé par Gianpiero Marini, vainqueur de la Coupe du monde 1982. L'Inter a terminé à une choquante 13e place pour la saison 1993-1994, juste à un point de la relégation, mais pour Bergkamp, tout n'était pas si mal. Sur la scène européenne, l'Inter a réussi à remporter la Coupe UEFA, battant l'Autsria Salzbourg en matchs aller et retour, Bergkamp étant nommé joueur du tournoi après ses huit buts. Malgré un début difficile à l'Inter alors qu'ils peinaient durement en Serie A, Bergkamp a réussi 18 buts toutes compétitions confondues et de nombreux fans Nerazzuri espéraient qu'il y avait plus à venir. La campagne suivante a cependant apporté un désastre à l'attaquant néerlandais alors qu'il commençait à devenir une cible pour les médias italiens lorsque l'Inter pataugeait. Ottavio Bianchi a pris les devants pour la campagne 1994-1995 et la forme de l'Inter en Serie A n'a vu qu'une amélioration minime.

     

    Dennis Bergkamp et Wim Jonk à l'InterBergkamp est sorti d'une Coupe du Monde avec un certain nombre de blessures et a eu du mal à faire son entrée dans la formation de départ. Les médias ont commencé à spéculer sur son avenir et l'ont ciblé pour avoir l'air absent ou peu concerné sur le terrain et ont critiqué sa réticence à participer à des interviews après les matchs. Après un certain nombre de performances médiocres, les médias ont commencé à le qualifier d'« âne ». Un titre nommant leur « âne de la semaine » attribué au pire joueur de la journée a été changé en « Bergkamp de la semaine ». L'Inter s'est ralliée pour terminer la saison à la sixième place mais n'a pas réussi à conserver sa Coupe UEFA. Sur une note personnelle, Bergkamp a produit un maigre retour consistant à cinq buts en championnat et sont donc venues des questions sur son avenir.

    À l'été 1995, Massimo Moratti a achevé sa prise de contrôle du club et a concrétisé sa vision d'une refonte totale de ce dernier. Il y a eu de nombreuses pertes chez les entraîneurs et joueurs, car Moratti a provoqué des changements substantiels et Bergkamp est devenu l'un d'entre eux. L'Inter a vendu le Néerlandais à Arsenal pour 7,5 M£, réalisant un bénéfice. Bergkamp n'a jamais regardé derrière lui. Malgré sa peur de prendre l'avion, lui faisant manquer certains matchs à l'extérieur, Bergkamp a été un énorme succès dans le nord-ouest de Londres. Il a fait partie de la célèbre équipe des Invincibles d'Arsenal en 2003/2004 et a remporté trois FA Cup.

    Bergkamp a également marqué un but d’anthologie en Premier League pour détruire le Newcastle de Nikos Dabizas en 2001. À sa retraite en 2006, Bergkamp a vu son image ajoutée au mur des légendes au tout nouveau Emirates Stadium d'Arsenal. Pour son pays, il a terminé avec un record impressionnant de 37 buts internationaux en 73 sélections pour les Oranje. Comme beaucoup d'autres au cours de cette série, Dennis Bergkamp a connu le succès après son départ de l'Inter.

     

    Dennis Berkamp et l'InterSa carrière à Arsenal et à l'Ajax et ses exploits pour son pays font de Bergkamp l'un des attaquants les plus doués et les plus respectés du football moderne. Sa capacité à jouer et à contribuer aux buts l'a amené à plaider pour que les attaquants soient plus que de simples "empileurs". Encore une fois, il arrive au mauvais endroit et au mauvais moment : un changement managérial dans un monde pré-Moratti et faire partie de l'équipe qui a obtenu le pire classement en Serie A n'a pas aidé à sa réputation. Si Bergkamp avait été un "Moratti-player", il aurait peut-être réussi à rester un an de plus et à faire ses preuves. Un autre cas fou d'un joueur qui ne correspondait tout simplement pas aux rayures bleues et noires à un instant donné.

     

    ®alex_j - internazionale.fr

    • J’aime 2


    Réactions & Commentaires

    Commentaires recommandés

    Citation

    Comme beaucoup d'autres au cours de cette série, Dennis Bergkamp a connu le succès après son départ de l'Inter.

    Ouh ça pique ça :phear:

    Je ne savais pas qu'il avait pris chéro même lors de sa première année.

    Partager ce commentaire


    Lien vers le commentaire
    Partager sur d’autres sites
    Il y a 5 heures, gladis32 a dit :

    Ouh ça pique ça :phear:

    Je ne savais pas qu'il avait pris chéro même lors de sa première année.

    il a juste gagné une uefa cup le pauvre

    Partager ce commentaire


    Lien vers le commentaire
    Partager sur d’autres sites

    Les mêmes qui chient une pendule pour Eriksen.

    L'Inter porte un lourd héritage d'équipe défensive où les artistes se cassent les dents. Dés qu'un joueur de ballon signe, c'est toute une histoire pour le faire jouer...on s'acharne pendant qu'on loue des médiocres besogneux (Vecino).

    Faudrait essayer de jouer au foot un jour, y en a qui seraient surpris...

    Partager ce commentaire


    Lien vers le commentaire
    Partager sur d’autres sites


    Rejoindre la conversation

    Vous pouvez commenter maintenant et vous inscrire plus tard. Si vous possédez un compte, connectez-vous.

    Invité
    Ajouter un commentaire…

    ×   Vous avez collé du contenu avec mise en forme.   Restaurer la mise en forme

      Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

    ×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

    ×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

    ×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.


  • Derniers commentaires dans l'actualités de l'Inter

  • En ce moment sur le forum

  • A voir également

    • Hakimi, la pièce finale du puzzle de Conte
      Impressionnant lors des deux dernières saisons, Hakimi apparaît taillé sur mesure pour le système de Conte. Analysons ce qu'il pourrait apporter à l'Inter.

       

      Une vraie menace offensive

      Bien qu'il soit un arrière latéral, son adaptation au rôle de défenseur varie des responsabilités traditionnelles du poste. A Dortmund, sous Lucien Favre, le marocain était utilisé en tant que milieu droit devant une défense à trois. Ce qui lui permettait une grande liberté offensive tout en ayant des responsabilités défensives pour venir en aide à Lukasz Piszczek.

      Durant la saison 2019/20, Hakimi à évolué en tant qu'ailier droit à 29 reprises. En comparaison, la saison précédente il n'évolue qu'en tant que latéral. Son adaptabilité est certainement une des raisons pour lesquelles Conte a voulu l'emmener à Milan. Au cour de sa carrière, l'entraîneur italien a montré une préférence pour les ailiers tournés vers l'offensive, par opposition aux classiques latéraux défensifs.

      De plus, les statistiques d'Hakimi font de lui l'option idéale pour l'aile droite de Conte. En 2019/20, l'ancien coach de Chelsea a alterné entre Antonio Candreva, Danilo D'Ambrosio et Victor Moses. Malgré leurs qualités, ils ne sont pas aussi complet que le Marocain. Par exemple, en 21 apparitions D'Ambrosio a inscrit 3 buts et n'a fournis aucune passe décisive. De l'autre côté, Hakimi est impliqué dans 15 buts en 33 matchs de Bundesliga.

       

      Versatilité et expérience du top niveau

      Bien qu'il n'ai que 21 ans, l'Inter a signé un des latéraux les plus convoités de sa génération pour environ 40M + bonus. Financièrement, c'est un investissement judicieux compte tenus de sa marge de développement.

      Par ailleurs, sa versatilité pourrait bénéficier à l'Inter dans les années à venir. Que Conte soit contraint de passer à 4 défenseurs ou qu'un nouvel entraîneur prenne les reines du club, Hakimi pourrait sans problème prendre le rôle d'arrière latéral. Sur le papier, cette transition serait sans effort pour le marocain, alors qu'elle pourrait être plus difficile pour un Moses ou Candreva.

      Pour son âge, le jeune joueur à déjà une certaine expérience sur la scène Européene. Jusqu'ici, Hakimi est apparu 15 fois en Champions League au cours de la saison 2019/20. Si l'Inter compte se réaffirmer parmi l'élite du football, alors l'acquisition d'Hakimi est indiscutablement une déclaration de leurs intentions d'être compétitif pour la saison 2020/21.

       

      Le meilleur reste à venir

      Même si la Juventus sera difficile à délogée du sommet de la Serie A, Hakimi aidera l'Inter à défié la vielle dame. Individuellement, Ashraf a les qualités requises pour devenir le meilleur latéral de son époque.
        • J’aime
      • 4 commentaires
    • Conte/Suning : situation plus que tendue
      Un entretien a eu lieu ce lundi, entre Steven Zhang Président de l’Inter et Antonio Conte.
        • J’aime
      • 17 commentaires
    • Démenti officiel d’Antonio Conte
      Antonio Conte a décidé de réagir, via un appel téléphonique à l’Ansa, suite à la parution de l'article paru sur la Repubblica.
        • J’aime
      • 5 commentaires
    • Les déclarations de Conte étaient calculées
      Ernesto Paolillo, ancien dirigeant à l'Inter a commenté les dernières nouvelles concernant l'Inter.
        • Grrr
        • J’aime
      • 4 commentaires
    • L'Inter s'offre Alexis Sanchez "gratuitement"
      La suite de la carrière d'Alexis Sanchez sera tintée de bleu et de noir.
        • Goaaal
        • J’aime
      • 9 commentaires
    • Officiel : L’Inter s’associe à EA Sport
      Nouveau sponsor pour l’Inter qui a annoncé un partenariat avec le célèbre jeu FIFA édité par EA Sport.
        • J’aime
      • 9 commentaires
    • Liste Europa League – Asamoah est absent
      L’Inter a, comme prévu, transmis sa liste des joueurs inscrits pour disputer la phase finale de l’Europa League 2019-2020, à l'Uefa.
        • J’aime
      • 20 commentaires
    • Steven Zhang : pas de carte blanche à Antonio Conte
      Une des principales accusation d’Antonio Conte résidait en la lointaine présence du propriétaire.
        • J’aime
      • 22 commentaires
    • Alexis Sanchez racheté ?
      L'’actualité passe aussi par le Mercato et une annonce tant attendue pourrait tomber après la confrontation face au club Espagnol.
        • J’aime
      • 11 commentaires
    • Antonio Conte : Steven Zhang a appelé Giuseppe Marotta
      Le séisme à Bergame a laissé des traces et "Un divorce à l’amiable est rare" le licenciement n’étant pas une option, seule une démission de l’entraîneur sera acceptée.
        • Grrr
        • J’aime
      • 18 commentaires

Nos t-shirts sur l'Inter !

Voir la boutique

Les visages oubliés de l'Inter

Voir les articles