Aller au contenu
  • Victor "Antony" Newman

    "L’Inter est ma maison" – Stefano Sensi

    Le passe-partout de l’Inter, Stefano Sensi, s’est livré à la Repubblica: "Le football est ma vie, mais actuellement, cela me fatigue d’y penser. Penser à rejouer n’est pas la priorité, je suis un citoyen comme les autres et je pense à ceux qui vont mal et à ceux qui sont entrain de mourir. Je pense aux médecins et aux infirmières en première ligne."

     

    cds-inter-retroscena-su-sensi-prima-della-trasferta-di-praga-conte-ha-avuto-lidea-di (1).jpg

     

    Les entraînements

    "Le programme est similaire à celui que nous réalisons à la Pinetina. Nous devons maintenir élevé le rythme cardiaque. La différence est que nous ne touchons jamais le ballon. Quelque équipiers ont tenté de le faire à domicile, mais cela n’a pas de sens pour moi."

     

    Antonio Conte

     

    Mon rapport avec lui ?

    "Il est optimal. C’est plus plaisant que ce que l’on peut penser. Il est très direct et c’est quelque chose que j’apprécie. Il se comporte comme un paternel avec chacun d’entre nous, moi y compris."

     

    Guérison

    "A présent, je suis dispo et je le serai. Mais je pense que ce raisonnement est valide pour toute l’équipe."

     

    Coronavirus et quarantaine

    "J’apprends à cuisiner. Ma petite amie, Giulia, est diplômée en Hôtellerie. Elle m’apprend la cuisine : la viande, le poisson, les pancakes pour la première collation.

    "Dès que je pourrais sortir, j’irais revoir ma famille à Urbania, dans la province de di Pesaro e Urbino, là où je suis né. Cette zone de la Marche a été très touché par le Virus, même si l’on en parle que très peu. J’ai en ligne tous les jours mes proches, je suis inquiet."

     

    La solidarité ?

    "J’ai fait des dons à plusieurs hôpitaux et surtout à Pesaro e Urbino, j’en parle sur les réseaux sociaux afin que quelques tifosi suivent mon exemple."

     

    EEdGIwpXsAIFYGH (1).jpeg

     

    Calcio

     

    Le monde automobile ?

    "Mon père aurait aimé. Mais nous ses quatre garçons, nous aimions le football. Quand mes parents ont compris que j’étais sérieux, ils m’ont soutenu. A l’école, je n’étais pas un phénomène. J’ai quitté la maison à 12 ans pour jouer. J’ai commencer à toucher mon rêve à Cesena, en Serie B."

     

    Sensi le tifoso

     

    L’équipe que je supportais petit ?

    "Aucune, je suivais les championnats argentins et brésilien pour la technique. Mon cœur est à présent interiste. Petit, je rêvais de devenir gardien, mais la première que l’entraîneur m’a mis entre les poteaux, il n’a plus jamais voulu refaire l’expérience."

    "Mon idole est devenue Xavi, je l’ai étudié en vidéo. Cela me touche lorsque l’on me comparer à lui, mais sans que cela ne me monte à la tête."

     

    Processus de croissance

    "Je souhaite améliorer ma vision périphérique. Avoir ce coup d’œil rapide qui te permet d’influencer le déroulement d’une action et de faire la bonne passe. C’est quelque chose difficile à entraîner, mais j’y travaille."

     

    gettyimages-1159515522-1024x1024 (1).jpg

     

    Christian Eriksen

     

    Si son arrivée complique mon parcours ?

    "Non, une grande équipe se doit d’avoir plusieurs grands joueurs pour chaque poste. Christian a joué au plus haut niveau, il a donné et il nous donnera un grand coup de main."

     

    Rêves

    "Je veux gagner avec l’Inter qui est ma maison, Jouer l’Euro en 2021 et avoir une grande famille."

     

    De grands objectifs pour un si petit bonhomme....

     

    ®Antony Gilles - Internazionale.fr

    Modifié par Victor "Antony" Newman

    • J’aime 2


    Réactions & Commentaires

    Commentaires recommandés

    @bouba930 c'était quand même un régal de le voir jouer en début de saison, un milieu qui allait devant, c'était devenu tellement rare chez nous.

    • J’aime 1

    Partager ce commentaire


    Lien vers le commentaire
    Partager sur d’autres sites
    il y a 24 minutes, Imperator9 a dit :

    @bouba930 c'était quand même un régal de le voir jouer en début de saison, un milieu qui allait devant, c'était devenu tellement rare chez nous.

    Ma parole c’était un pur régal 😢

    • J’aime 1

    Partager ce commentaire


    Lien vers le commentaire
    Partager sur d’autres sites

    En début de saison c'était un délice avec lui sur le terrain, c'était tellement propre et fluide, ça se portait de l'avant de ouf, je me rappelle qu'il pouvait marquer avec de vraies occasions à chaque match ! Souhaitons-lui de stopper ses blessures !

     

    Partager ce commentaire


    Lien vers le commentaire
    Partager sur d’autres sites


    Rejoindre la conversation

    Vous pouvez commenter maintenant et vous inscrire plus tard. Si vous possédez un compte, connectez-vous.

    Invité
    Ajouter un commentaire…

    ×   Vous avez collé du contenu avec mise en forme.   Restaurer la mise en forme

      Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

    ×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

    ×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

    ×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.


  • Derniers commentaires dans l'actualités de l'Inter

  • En ce moment sur le forum

  • A voir également

    • Les visages oubliés de l'Inter : Roberto Carlos
      Comment un joueur qui a terminé finaliste du Ballon d'Or, vainqueur de la Coupe du Monde avec son pays et triple vainqueur de la Ligue des Champions avec le Real Madrid a-t-il pu avoir un séjour si anonyme à l'Inter ?
        • J’aime
      • 6 commentaires
    • Sponsors : 82% des recettes asiatiques déjà perçues
      Suite à la publication du bilan des comptes du club, l’Inter a tenu à souligner l’importance du marché asiatique dans la stabilité du Club.
        • J’aime
      • 2 commentaires
    • Deux deals possibles pour notre Lautaro
      Les médias italiens indiquent que l'Inter remplacera Lautaro Martinez par Luka Jovic (Real Madrid) si l'argentin venait à quitter le club.
      • 10 commentaires
    • Mercato : Joao Mario ne sera pas racheté
      "Nous devons resserrer la ceinture. C'est pourquoi nous ne pouvons pas acheter Krychowiak et Joao Mario simultanément."
      • 6 commentaires
    • Mercato : L'Inter hors course pour Timo Werner
      Les portes de la Premier League se sont ouvertes pour l'avenir de l'international allemand.
        • J’aime
      • 8 commentaires
    • Serie A : Horaire de matchs, prolongation des prêts, salaires...
      Il est hors de question pour les joueurs d'évoluer sur les terrains avant 17h00.
        • J’aime
      • 1 commentaire
    • Quelle est la valeur réelle des Clubs ?
      KPMG a analysé la valeur des 32 meilleurs clubs européens.

       


       

      Il y a un changement important dans le Top 3, les deux premières positions sont restées inchangées avec les présences du Real Madrid et Manchester United. Le nouveau-venu sur le podium se nomme le Fc Barcelone qui prend le meilleur sur le Bayern de Munich

       

       

      Le Top 10 reste majoritairement le même. Exception faite du Paris-Saint-Germain qui débarque à la 9ème place. Le Champion de France parvient à exclure la Juventus qui était l’année dernière à la 10ème place. Deux tendances importantes s’opposent avec Liverpool qui grimpe de 2 places pour se retrouver 5ème tandis qu’Arsenal chute à la 10ème position.

       

      Seul le Top 4 peut se vanter de présenter une valeur supérieure à 3 milliard d’euros, même si les clubs allant jusqu’à la huitième position présente une valeur supérieure à 2 milliard d’euros. Le Top 10 se clôture avec Paris et Arsenal qui valent respectivement 1,91 milliard et 1,85 miliard d’ euros.

       

      Et les clubs italiens ?

      La Juventus perd une place mais gagne 12% de sa valeur pour culminer à 1,73 milliard d’euros.

      L’Inter gagne une place en enregistrant une belle augmentation de 42%, passant de de 692 à 983 millions d’euros, soit très proche du milliard d’euros.

      La Roma et le Napoli sont respectivement à la 16ème et à la 17ème place avec des augmentations respectives de 17% et 4% comparé à 2019. Les Giallorossi ont pris le meilleur sur les Partenopei, la Roma valant 602 millions d’euros contre 590 millions d’euros pour le Napoli.

      On peut constater que Valence et Porto reviennent, alors que Villareal et Monaco, les deux nouveaux de 2019, en sont déjà ressorti. La valeur globale des clubs continue d'augmenter, en culminant à 39,7 milliard d’euros, soit une augmentation de 12% sur un an. Depuis 2016, la valeur globale a doublé +51%.

       

      Les valeurs par pays

       


      Au final, les clubs anglais dominent toujours, en proposant 9 équipes dans ce classement pour une valeur totale de 16,39 milliard d’euros. Le Royaume-Uni est suivi par:

      L’Espagne : 7 clubs pour 9,27 milliard d’euros


      L’Allemagne : 3 clubs pour 4,97 milliard d’euros


      L’Italie : 6 clubs pour 4,76 milliard d’euros (+12%)


      La France : 2 clubs pour 2,45 milliards d’euros




       

       

       

      Rapport complet : voir le document PDF

       

      ®Antony Gilles - Internazionale.fr
        • J’aime
      • 9 commentaires
    • Main Sponsor : le changement c'est maintenant
      Deux prétendants au titre de Main Sponsor se profilent à l’horizon.
        • J’aime
      • 25 commentaires
    • Branca: "Nous avons essayé de transférer Messi à l'été 2008"
      L'ancien directeur sportif de l'Inter, Marco Branca, a parlé de différents sujets liés à l'Inter
        • J’aime
      • 0 commentaire
    • Perisic: le club ouvert à un renouvellement de prêt
      Titulaire hier en Bundesliga contre l'Eintracht Francfort, Ivan Perisic se verrait bien rester à Munich, mais les allemands font tout pour baisser la note.
        • J’aime
      • 2 commentaires


×
×
  • Créer...