Aller au contenu
  • Karon

    Rafinha : "J'étais certain de rester. L'Inter aura toujours une place dans mon coeur"

    Une interview intéressante concédée par Rafinha, ex-joueur de l'Inter qui affrontera à nouveau son ancien club mardi, toujours du côté Barcelonais, mais face à ses anciens supporters. Corriere dello Sport le fait revenir sur son expérience italienne et sur son présent au Barça. L'intégralité de l'interview n'a pas été traduite en français, il s'agit d'une sélection de la part d'internazionale.fr

     

    Barça - Inter, et il faut que ce soit Rafinha qui marque

    "C'était une joie intense pour moi d'avoir mis ce but, mais c'était tout naturel pour moi de ne pas le fêter par respect envers mes vieux coéquipiers".
     

    Après le but, vous partagez cette bouteille d'eau avec Handanovic

    "C'était spontané. Si on était pas autant amis avec Samir, je n'aurais pas pu lui demander de me prêter sa bouteille".


    Le destin a voulu que Messi se blesse, te laissant une chance de jouer. Comment tu as vécu la veille de ce match ?

    "C'était vraiment spécial, et en même temps étrange. Quelques mois avant on se battait ensemble avec ces compagnons fantastiques, et maintenant, je me retrouve face à eux comme adversaire. Très émouvant".


    As-tu pensé que, si l'histoire s'était déroulé autrement, tu aurais pu jouer le match avec l'autre maillot ?

    "Si tout s'était passé comme je le pensais oui, mais ça ne s'est pas fait et je suis très heureux là où je suis".


    En Italie la mode est revenue au hashtag #RiprendiRafinha qui circulait sur Twitter cet été. Tu étais au courant ?

    "J'ai reçu tellement d'affection des tifosi et je les remercie tellement. Je me suis senti soutenu du début. Ils sont restés dans mon coeur".


    Mais que s'est-il passé réellement ?

    "J'étais convaincu de rester, mais ça ne s'est pas passé comme ça. Ils ont préféré d'autres joueurs et il ne me restait plus qu'à aller de l'avant".


    A Milan tu es arrivé après une longue période sans jouer suite à ta blessure

    "L'affection et la reconnaissance que je nourris pour l'Inter viennent justement du fait qu'ils m'ont aidé après 9 mois d'inactivité".


    Le jour de ton arrivée, combien de minutes avais-tu dans les jambes ?

    "Pas beaucoup. Ils ont été excellents dans la gestion de ma convalescence. Ils m'ont relancé petit à petit".


    Vu ta condition, tu pensais à un projet à long terme ?

    "Mon urgence était de récupérer les meilleures sensations le plus vite possible.L'idée cependant, était d'un projet long terme ici".


    Et quand t'es-tu rendu compte que ça ne se ferait pas ?

    "Il n'y a pas eu de moment précis. Les semaines passaient et je me rendais compte qu'ils mettaient sous contrat d'autres joueurs".


    Tu répètes souvent que Spalletti te plaît car c'est quelqu'un de direct. Tu as discuté avec lui de ton rachat manqué ?

    "Quand je dis direct, je me réfère à ses méthodes d'entraînement, de diriger le groupe. Je n'ai pas parlé de contrat avec lui".


    Ta blessure est arrivée lors d'une rencontre avec Nainggolan...

    "Les blessures font partie du foot. Il regardait le ballon, mais il a pris ma jambe. Je lui souhaite de gagner beaucoup avec l'Inter".


    Quand tu vois que l'Inter dépense des sommes importantes pour lui, et de fait n'a plus les ressources pour te prendre toi, que penses-tu ?

    "Je ne suis pas une personne qui nourrit de rancœur. Après la blessure, il m'avait envoyé un message".


    A Milan tu vas retrouver ton vieil ami Mauro Icardi

    "Nous étions ensemble à la Cantera au Barça, et une fois en Italie, il m'a beaucoup aidé à m'intégrer".


    Vous étiez ensemble à l'école ?

    "Oui, nous avons le même âge. J'étais un peu plus fort en classe. Sur le terrain cependant, il a toujours été comme ça. Tu lui donnes le ballon, et inévitablement, il marque. Il est complètement fou".


    Si une opportunité de revenir à l'Inter se présentait

    "Je n'aime pas raisonner comme ça. J'ai vécu une grande expérience ici, et dans mon coeur il y aura toujours une place pour l'Inter".


    Cela t'a surpris de voir à la présidence de l'Inter un garçon de ton âge ?

    "Au début, cela m'a surpris de rencontrer Steven Zhang. Mais on met peu de temps à comprendre son intelligence, sa sagesse et son sérieux. Toutes les qualités avec lesquelles on gère un club, il les a toutes. Pour nous joueurs c'était un point de référence fondamental. Je le respecte énormément.


    En Italie on cherche l'anti-juve. L'Inter peut le devenir ?

    "Ils ne sont pas très loin. Le projet est optimal".

    Les autres questions portent sur les entraîneurs qu'il a connu par le passé, son père, son frère, Valverde. Nous n'avons pas jugé utile de le traduire dans cette interview déjà longue. L'intégralité est diponible ici.

     

    • J’aime 5
    • Goaaal 1


    Réactions & Commentaires

    Commentaires recommandés

    "Les blessures font partie du foot. Il regardait le ballon, mais il a pris ma jambe. Je lui souhaite de gagner beaucoup avec l'Inter"

    "Je ne suis pas une personne qui nourrit de rancœur. Après la blessure, il m'avait envoyé un message".

    Ah la fameuse affaire de Radja le bouché ! Curieux d'avoir l'avis de la "police du forum" apparue après le derby... Syndrome de Stockholm ? 😎

    Super interview qui ne donne qu'une envie encore une fois...

    #riprendirafinha

     

    • J’aime 1

    Partager ce commentaire


    Lien vers le commentaire
    Partager sur d’autres sites

    Si une opportunité de revenir à l'Inter se présentait

    "Je n'aime pas raisonner comme ça. J'ai vécu une grande expérience ici, et dans mon coeur il y aura toujours une place pour l'Inter".

    Bof on a maintenant Joao Mariooo.

    Je dit pas non a sa venue par contre. :nikel:

    Partager ce commentaire


    Lien vers le commentaire
    Partager sur d’autres sites

    On tourne autour du pot mais le problème ça a toujours été son prix. 35M pour un joueur réserviste/indésirable à 1 an de la fin de son contrat, c'est une énorme quenelle.

    Partager ce commentaire


    Lien vers le commentaire
    Partager sur d’autres sites
    il y a 31 minutes, Mazzuri a dit :

    On tourne autour du pot mais le problème ça a toujours été son prix. 35M pour un joueur réserviste/indésirable à 1 an de la fin de son contrat, c'est une énorme quenelle.

    Maître quenellier 

    Partager ce commentaire


    Lien vers le commentaire
    Partager sur d’autres sites
    Il y a 18 heures, Mazzuri a dit :

    On tourne autour du pot mais le problème ça a toujours été son prix. 35M pour un joueur réserviste/indésirable à 1 an de la fin de son contrat, c'est une énorme quenelle.

    Et y'a pas que ça au final. Quand tu vois qu'on a déjà du sacrifier Gagliardini, Joao Mario, Dalbert pour la liste de la CL, comment est qu'on aurait fait pour lui ? Il aurait coûté plus cher que Radja et que Martinez en plus, donc l'intégrer à la liste c'était enlever deux joueurs ( Candreva + D'ambrosio par exemple ). Or la liste actuelle est déjà assez réduite avec 4 joueurs au milieu dont 3 titulaires, le poste de latéral gauche pas doublé etc

    Payer 35M pour un joueur disponible uniquement en championnat alors... mouais

    J'ai bien apprécié le joueur personnellement, il a prouvé son attachement au club et son utilité, mais voilà, si on prend un compte l'aspect financier, les restrictions pour la liste Uefa... difficile d'en vouloir au club.

    Partager ce commentaire


    Lien vers le commentaire
    Partager sur d’autres sites
    Il y a 20 heures, Mazzuri a dit :

    On tourne autour du pot mais le problème ça a toujours été son prix. 35M pour un joueur réserviste/indésirable à 1 an de la fin de son contrat, c'est une énorme quenelle.

    On s'en fout s'il est réserviste ou indiserable, c'est un joueur fait pour l'inter. Dans le foot, les joueurs peuvent s'adapter dans certains championnats comme peuvent échouer dans d'autres. Et si on avait les moyens de payer sa clause, on l'aurait déjà fait Parce que c'est un joueur da Inter. Le fait de ne pas le racheter c'est pas à cause de sa performance au Barça, mais c'est les fonds...Cancelo était indiserable à Valence pas même le Barça, ça n'a pas empêché la Rube de l'enrôler à 40 Millions d'euros. Si ils feraient pareil pour Rafinha, tu dirais pas ça 😂

    Modifié par Merrad
    Faute d'orthographe

    Partager ce commentaire


    Lien vers le commentaire
    Partager sur d’autres sites


    Rejoindre la conversation

    Vous pouvez commenter maintenant et vous inscrire plus tard. Si vous possédez un compte, connectez-vous.

    Invité
    Ajouter un commentaire…

    ×   Vous avez collé du contenu avec mise en forme.   Restaurer la mise en forme

      Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

    ×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

    ×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

    ×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.


  • Nerazzurri récemment passés par là   0 membre est en ligne

    Aucun utilisateur enregistré regarde cette page.

  • Derniers commentaires dans l'actualités de l'Inter

  • En ce moment sur le forum

  • A voir également



×
×
  • Créer...