Aller au contenu
×
×
  • Créer...
  • Supprimer les pubs

    Les publicités diffusées sur notre site le sont uniquement aux visiteurs non connectés. Créez votre compte maintenant ou connectez-vous pour bénéficier du site sans aucune publicité.

  • INTERCALLING entre Chivu et Cordoba

    Les moments fondamentaux de Kiev à Londres, les séances d'entraînement à intensité maximale, la bataille contre la Roma en finale de la Coppa Italia, la course pour le Scudetto et ce soir-là à Madrid. Tant de moments ont fait la saison 2009-2010. Chivu et Cordoba les ont traversés pour nous dans une édition spéciale # Timeless2010 d'Inter Calling.


    La première balle est allée au début de la saison et aux nouveaux arrivants à l'Inter, comme Chivu l'a rappelé :

    "Ceux qui sont arrivés l'été ont ajouté quelque chose à l'équipe, nous avions transféré de grands joueurs comme Milito et Samuel Eto’o. Même si nous avons perdu la Super Coupe, nous avions bien joué et vous pouviez déjà voir les signes d'une équipe solide, surtout en seconde période."


    Cordoba a cité Kiev comme l'un des moments les plus importants de cette année :

    "Ce match était si important et il a capturé un peu le caractère de cette équipe, notre refus d'abandonner et comment nous nous battions pour un résultat jusqu'à la fin, nous avons eu des joueurs qui ont toujours tout donné."


    Chivu s'est battu contre tout et contre tout le monde, y compris la blessure subie à Vérone :

    Chivu"Nous nous entraînions si durement pour nous assurer que nous serions prêts pour dimanche, et Mourinho nous a aussi poussés mentalement pour nous assurer que nous savions que nous pouvions battre n'importe qui, puis nous avons eu le l'humilité requise et la volonté de bien faire. Nous avons eu une excellente saison. Ma blessure ? Compte tenu de la gravité, même moi j'avais des doutes, mais ils m'ont assuré que je serais de retour à ce que j'étais avant, c'était juste à moi de voir combien de temps cela prendra, et en attendant, j'avais toujours mes coéquipiers autour de moi. Même là, Mourinho m'a poussé à surmonter la peur et l'incertitude, il m'a suggéré de voyager avec l'équipe dès Londres, mais je n'étais pas encore tout à fait là. En Roumanie, ils disent que pour réaliser quelque chose d'important, vous devez faire un sacrifice. Il y a aussi une légende à ce sujet, et quand j'étais en soins intensifs, ma femme m'a dit que c'était ça le sacrifice et que nous gagnerions la Ligue des Champions. Je pensais qu'elle était folle."


     

    Pour Cordoba, le système et la détermination ont été des facteurs fondamentaux :

    "Le 4-2-3-1 a été décisif pour les derniers matchs, lorsque les équipes n'ont laissé qu'un tout petit espace ouvert, l'Inter était prête à faire du mal. Vous l'avez vu dans le match contre Barcelone, c'était l'équipe la plus forte de l'histoire mais nous savions qu'ils pouvaient également céder derrière. Nous étions prêts à leur faire mal et c'est exactement ce que nous avons fait. Depuis Chelsea, ce système a démarré une manière de jouer qui était juste décisive."


    Et puis le match retour contre Barcelone et les histoires de Chivu :

    "Je devais quitter le banc à Barcelone et sachant cela, j'ai laissé la préparation à ceux qui commençaient. La mienne, je l'ai gardée légère et j'ai essayé de relâcher un peu la tension, et puis quand tout le monde est sorti, je me suis assis sur le lit de massage. Ensuite, ils m'ont dit de mettre mes chaussures et d'aller me réchauffer, alors j'ai fait l'échauffement seul. Quand j'étais là-bas, Mourinho m'a dit que je jouerais au milieu de terrain à gauche, en tant qu'homme supplémentaire pour surveiller Dani Alves. Je lui ai dit que je ferais tout parce que je savais que mes coéquipiers seraient à mes côtés pour tout donner aussi. Puis Thiago Motta a été expulsé et j'ai dû jouer au milieu avec Cambiasso devant la défense. Je ne me suis jamais senti aussi compétitif de toute ma vie parce que nous savions que ce serait difficile avec dix d'entre nous, mais nous avons tous réussi à garder notre concentration au maximum."


    Deux des batailles les plus féroces ont eu lieu en championnat et en finale de la Coppa Italia contre la Roma :

    "Lorsque la Roma nous a dépassés, nous nous sommes dit que nous ne pouvions plus reculer", a déclaré Cordoba.

    "Ensuite, lorsque le match entre la Roma et la Sampdoria s'est terminé, nous nous sommes dits que personne ne pouvait nous arrêter et que c'était comme ça. Tout le travail que nous avons fait et notre désir de gagner nous ont poussés vers ce que nous avons réalisé. La finale de Coppa Italia a également été une bataille jusqu'à la fin."


    Une bataille que Chivu a également abordée :

    "Nous savions que la finale de Coppa Italia ne serait pas facile. La Roma voulait nous faire savoir à quel point elle la voulait. Mais nous voulions tout gagner, nous ne voulions pas sacrifier cette coupe. Les Romains n'étaient pas au courant de cela ni du fait que nous nous entraînions chaque jour avec cette ténacité, cette force et cet avantage compétitif avec lesquels ils voulaient nous battre."


    Enfin un mot sur cette nuit à Madrid :

    "Après avoir passé plus de dix ans à l'Inter, c'est comme un rêve d'avoir réalisé quelque chose d'aussi incroyable", raconte Cordoba.

    "Il n’y a pas beaucoup d’équipes au monde qui ont réussi à remporter le Triplé. Puis notre retour à San Siro à l'aube, avec le stade plein à craquer. Ce sont des moments que je n'oublierai jamais."


    Un match qu'ils ont préparé tout au long d'une saison, et un rêve aussi pour Chivu :

    "Nous nous préparions pour la finale de la Ligue des Champions toute la saison, à la pause, Mourinho nous a dit que nous jouions trop bien et que le Bayern en profiterait en deuxième mi-temps, mais on y est parvenus parfaitement, c'était notre rêve. Au début, nous étions heureux d'avoir remporté une finale de Ligue des Champions, puis quelques minutes après le coup de sifflet final, on a en fait tilté que nous venions de gagner le Triplé."

     

    • J’aime 4


    Réactions & Commentaires

    Commentaires recommandés

    Je lis tout ce qui se dit ces derniers jours,ça serait pas normal que l’inter ne sort pas un film sur tout ces interviews,ça serait tellement bien,avec une musique de guerrier,ils pourront même rajouter des témoignages d’entraîneurs,de joueurs adverses. 

    Et ensuite la montrer à ces insolents,les joueurs d’aujourd’hui,pour qu’ils en prennent de la graine !!

    • J’aime 1

    Partager ce commentaire


    Lien vers le commentaire
    Partager sur d’autres sites
    à l’instant, bouba930 a dit :

    Et ensuite la montrer à ces insolents,les joueurs d’aujourd’hui,pour qu’ils en prennent de la graine !!

    Hello, cela s'appelle le poids de l'institution et la culture 😉

    Cela te va comme musique?

     

    Partager ce commentaire


    Lien vers le commentaire
    Partager sur d’autres sites

    Euh ta musique on se croirait dans Indiana Jones ,avec le sorcier la qui veut arracher des cœurs 😂😂

    Partager ce commentaire


    Lien vers le commentaire
    Partager sur d’autres sites
    il y a 2 minutes, bouba930 a dit :

    Euh ta musique on se croirait dans Indiana Jones ,avec le sorcier la qui veut arracher des cœurs 😂😂

    Logique car c'est ce qui a inspiré la marche impériale de Star Wars, John Williams. Il a composé la musique de Star Wars et Indiana Jones, entre autre. Voila, c'était l'instant musical :laugh:

    Partager ce commentaire


    Lien vers le commentaire
    Partager sur d’autres sites
    il y a 21 minutes, alex_j a dit :

    Logique car c'est ce qui a inspiré la marche impériale de Star Wars, John Williams. Il a composé la musique de Star Wars et Indiana Jones, entre autre. Voila, c'était l'instant musical :laugh:

    Bon je peut me vanter que j’ai de l’oreille quand même. 

    • Haha 1

    Partager ce commentaire


    Lien vers le commentaire
    Partager sur d’autres sites


    Rejoindre la conversation

    Vous pouvez commenter maintenant et vous inscrire plus tard. Si vous possédez un compte, connectez-vous.

    Invité
    Ajouter un commentaire…

    ×   Vous avez collé du contenu avec mise en forme.   Restaurer la mise en forme

      Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

    ×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

    ×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

    ×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.


  • Derniers commentaires dans l'actualités de l'Inter

  • En ce moment sur le forum

  • A voir également

Baretto

Baretto

    Vous devez être connecté pour pouvoir chatter

    Nos t-shirts sur l'Inter !

    Voir la boutique

    Les visages oubliés de l'Inter

    Voir les articles