Aller au contenu
×
×
  • Créer...

Messages recommandés

Luciano-Spalletti.jpg

 

Luciano Spalletti, né le , est un footballeur italien devenu entraîneur. Joueur de Serie C1 du milieu des années 1980 jusqu'au début des années 1990, c'est en tant qu'entraîneur qu'il acquiert une certaine notoriété dans le milieu du football, notamment en officiant sur le banc de l'AS Rome.

 

Biographie

  • Joueur en Serie C

Luciano Spalletti commence à jouer au football à l'âge de 12 ans dans un petit club de Toscane au poste d'attaquant. Rapidement repéré par les recruteurs de la Fiorentina, il intègre son centre de formation et est repositionné au milieu de terrain.

Milieu de terrain travailleur, Luciano Spalletti fait sa carrière de joueur dans les divisions inférieures d'Italie. Il passe par Virtus EntellaSpezia, club où il devient capitaine emblématique, Esperia Viareggio et Empoli. Il prend sa retraite à l'âge de 34 ans.

  • Des débuts réussis en tant qu'entraîneur

Luciano Spalletti commence sa carrière d'entraîneur à l'Empoli, dernier club dans lequel il ait joué, en 1993. Il endosse d'abord les rôles d'adjoint et de formateur avant de prendre les rênes de l'équipe en 1995

L'équipe évolue alors en Serie C1. Dès sa première saison il finit deuxième du championnat et accède ainsi à la Serie B.  L'exercice suivant en deuxième division se conclut également par une promotion, le club toscan finit en effet deuxième et accède ainsi à la Serie A. Pour sa première saison dans l'élite, il termine à la 12e place et maintient ainsi son club en première division.

  • Une confirmation difficile

Le jeune entraîneur est désireux de prendre en mains une équipe plus ambitieuse et signe ainsi avec la Sampdoria à l'été 1998. Mais Luciano Spalletti connaît à Gênes son premier échec, il est en effet limogé au bout de 28 journées et le club ligurien finit relégué en fin de saison. Il signe ensuite au FBC Unione Venezia, mais le Toscan est démis de ses fonctions en mars 2000 et le club encore rétrogradé en Serie B à l'issue de la saison.

Luciano Spalletti se retrouve sans club. Il s'engage durant la deuxième partie de saison 2000-2001 à l'Udinese Calcio à la suite du licenciement de Luigi De Canio et les sauve de la relégation. Le technicien fait ses valises pour l'AC Ancône, qui évolue au deuxième échelon national, et y réalise une saison moyenne, finissant à une modeste 8e place.

  • Une carrière relancée à l'Udinese

Il mène l'Udinese Calcio à la quatrième place synonyme de qualification pour la Ligue des champions.

Le succès à la Roma

Spalletti signe à l'AS Rome lors de l'été 2005. Il démissionne de son poste en août 2009 en regrettant le manque de moyens mis à sa disposition par la direction du club romain.

Le succès en Russie

En décembre 2009, Spalletti devient l'entraîneur de Zénith Saint-Pétersbourg. Il remporte deux fois le championnat russe en 2010 et lors de la saison 2011-2012. Il est limogé du club après avoir perdu la première place du championnat le 11 mars 2014.

Retour à la Roma

Le 14 janvier 2016, il est nommé entraîneur de l'AS Rome en remplacement de Rudi Garcia

Palmarès

 

  • Drapeau : Italie Empoli FC
    • Serie C1
      • Vice-champion : 1996.
    • Coupe d'Italie de Serie C
      • Vainqueur : 1996.
    • Serie B
      • Vice-champion : 1997.

 

  • Drapeau : Italie AS Rome
  • Serie A
    • Vice-champion : 2006, 2007 et 2008.
  • Coupe d'Italie
    • Vainqueur : 2007 et 2008.
  • Supercoupe d'Italie
    • Vainqueur : 2007.
    • Finaliste : 2006 et 2008.
    •  
  • Drapeau : Russie Zénith Saint-Pétersbourg
  • Premier League
    • Champion : 2010, 2011-2012.
  • Coupe de Russie
    • Vainqueur : 2010.
  • Supercoupe de Russie
    • Vainqueur : 2011.
    • Finaliste : 2012
       

 

Posté le 23 mai 2017 par Antony GILLES

 

Sources associé(e)s: Wikipedia

  • Haha 1
Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • Réponses 4,4k
  • Création
  • Dernière réponse

Top participants dans ce topic

Top participants dans ce topic

Messages populaires

Il est certainement parti sur un autre forum pour défendre Macron ?

CASSE TOI Et ceux qui le défendent aussi, CASSEZ VOUS

Moi j'aime bien Spalletti.  Voilà je pose ça là.  

Images publiées

Je vais être franc, je ne supporte pas l'homme mais j'adore l'entraîneur!

Car tactiquement toujours avec une envie de peaufiner, voire trop ses schémas se souciant peu de l'avis de tous bien que cela a toujours stimulé la concurrence dans son équipe, avec une option vers l'offensive, bien que ses prestations en C1/C3 soient vraiment médiocres, en Italie, il a toujours eu des très bons résultats excepté sa dernière année à Rome premier mandat.

Le meilleur choix actuellement, c'est le tournant de sa carrière grace aux futurs moyens mis à disposition.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Franchement, vivement la saison prochaine déjà. Hâte de savoir si enfin je vais pouvoir voir mon club jouer comme n'importe quel autre, vers l'avant, avec de vraies combinaisons de jeu récurrentes et non juste des fulgurances ou des moments de lucidité rarissimes, et pour lequel se créer + de 5 occases par matchs ne relèvera pas de l'utopie une fois sur 2.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Rien d'officiel encore... Mais un choix judicieux. Une connaissance pointue de la Serie A, une expérience reconnue, un jeu plaisant, c'est un entraîneur sérieux. Si ça se confirme c'est une bonne pioche à mon sens. En espérant surtout que cela nous permette de rameuter certains joueurs de la Roma (Manolas / Nainggolan / Strootman).

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je lui demande limite pas de grand joueur mais juste un esprit compétitif, apporter un peu de gnac à certain et un défenseur de qualité.

Maintenant, ma surprise est toujours le même, pourquoi la Roma se sépare de Spalletti alors que le mec les amène deuxième avec une victoire incroyable contre la Juventus ? Quel erreur de casting !

  • J’aime 1
Lien à poster
Partager sur d’autres sites

C'est vrai que le "que" n'était pas utile mais il y a une direction derrière, les supporters ont leur mot à dire mais j'ai l'impression qu'il faut savoir aussi tourner une page pour en ouvrir une plus belle.

Notre erreur est de rester dans l'ère de 2010 mais on doit avancer aussi tout comme la Roma devra le faire sans Totti.

Modifié par Nicolas.T
Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bienvenue à lui.

Comme dit plus haut je ne suis pas un grand fan du personnage mais comme entraîneur c'est une valeur sure de la Série A que j'aurais aimé voir plus tôt sur notre banc (notamment quand il a quitté le Zénith). 

Un très bon tacticien, j'ai hâte de voir le jeu qu'on proposera et notre stratégie avec lui. L'avantage est que contrairement à l'an dernier on aura tout l'été pour préparer la saison avec lui.

 

Après un laziale on recrute un romanista, la prochaine c'est quoi ? Un zèbre :D

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a une heure, AhmedR a dit :

Je pense que je suis le seule ici a me soucier sur le cas d'Icardi avec Spaletti, surtout que la discretion n'est pas le point fort de l'argentin et surtout sa femme. 

Je reste également très attentif au mariage Spaletti / Icardi... Quand je vois le jeu de Dzeko à la Roma de Spaletti et ce lui d'Icardi à l'Inter cette année, il y a une vraie différence. A voir comment Spaletti gèrera son cas. Leur rôle et leur impact sur le jeu n'a rien à voir.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • Damien a verrouillé ce sujet
  • Damien a déverrouillé ce sujet

Rejoindre la conversation

Vous pouvez commenter maintenant et vous inscrire plus tard. Si vous possédez un compte, connectez-vous.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Vous avez collé du contenu avec mise en forme.   Restaurer la mise en forme

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.

Baretto

Baretto

    Vous devez être connecté pour pouvoir chatter

    Nos t-shirts sur l'Inter !

    Voir la boutique

    Les visages oubliés de l'Inter

    Voir les articles