Aller au contenu
×
×
  • Créer...
  • Supprimer les pubs

    Les publicités diffusées sur notre site le sont uniquement aux visiteurs non connectés. Créez votre compte maintenant ou connectez-vous pour bénéficier du site sans aucune publicité.

  • alex_j
    alex_j

    Et Antonio Conte renversa le royaume de la Juve pour redonner à l'Inter le trône de la Serie A

    Antonio Conte a mis fin au règne de 3283 jours de la Juve après avoir persévéré pendant deux ans pour élever de bons joueurs au rang de gagnants. Point de vue du 19e Scudetto du côté du Guardian.

     

    C'est Sassuolo qui a appliqué la dernière touche de peinture au chef-d'œuvre d'Antonio Conte. Le manager de l'Internazionale avait mis en garde pendant des semaines contre la présomption, insistant sur le fait que son équipe n'était pas encore championne alors même qu'elle s'échappait en tête de la Serie A.

    "Nous espérons terminer ce que nous avons commencé cette saison. Ce serait vraiment une œuvre d'art."

     

    Une victoire 2-0 à Crotone samedi a amené l'Inter à un point du Scudetto. Les scènes dans le vestiaire ressemblaient à une célébration du titre, alors que les joueurs rebondissaient sur des bancs et chantaient des chants en terrasse sur l'échappée des leaders. Mathématiquement, cependant, ce n'était pas encore fini. Si Atalanta, deuxième, battait Sassuolo, ils pourraient rester en contact une semaine de plus. Ils ne l'ont pas fait. Un match divertissant s'est terminé à 1-1 avec les deux équipes réduites à 10 hommes et Luis Muriel manquant un péno. Au coup de sifflet final à Reggio Emilia, les rues de Milan sont devenues une cacophonie de klaxons. Les fans de l'Inter se sont répandus dans les rues, des milliers de personnes se rassemblant au mépris des lois de distanciation sociale pour célébrer un premier titre de champion en plus d'une décennie.

     

    Romelu Lukaku est sorti pour les rejoindre, grimpant à travers le toit ouvrant de sa voiture, faisant tournoyer son maillot autour de sa tête et hurlant des "campeones" alors qu'il s'embarquait dans un tour de la ville.

     

     

    L'attaquant a été transformé en une véritable œuvre d'art la semaine dernière, photographiée en train de célébrer avec les bras levés sur une nouvelle peinture murale près de l'hippodrome. "Cher Milan", dit le slogan qui l'accompagne, "de rien."

     

     

    Il est naturel que Lukaku devienne un symbole de ce triomphe: un homme qui mène l'équipe avec 21 buts et 10 passes décisives. Même ces chiffres ne reflètent pas pleinement son impact: la façon dont il s'est imposé aux défenseurs de la Serie A et a montré l'exemple, semblant parfois entraîner ses coéquipiers sur le terrain par la force de la volonté. L'Inter n'a remporté qu'un seul des quatre matchs de championnat qu'elle a entamés sans lui. C'est un joueur qui incarne la transformation qui s'est produite sous Conte. Lukaku, malgré tout son talent, n'avait pas touché une pièce d'argent majeure depuis la levée de la FA Cup avec Chelsea en 2012. Le dernier ajout de l'Inter à l'armoirerie était la Coppa Italia d'un an auparavant.

    C'est le cadeau de Conte: savoir comment élever de bons footballeurs en gagnants. Combien de titulaires réguliers de l'Inter avaient conquis l'une des "cinq grandes" ligues nationales d'Europe avant cette saison? Ni Lukaku, ni Samir Handanovic, Stefan De Vrij, Lautaro Martínez, Nicolò Barella, Alessandro Bastoni, Milan Skriniar, ni Marcelo Brozovic non plus. Pas même Achraf Hakimi, bien qu'il ait eu un rôle de cameo dans une équipe victorieuse de la Ligue des champions au Real Madrid.

     

    Lukaku_Ibra.thumb.jpg.1eda735bfb9523bf8efe886c48bd1eb5.jpg

     

    Conte a décrit le défi auquel il a été confronté à l'Inter comme le plus difficile de sa carrière. Non seulement il avait besoin de briser un cycle de sous-performances pour le club qu'il dirigeait maintenant, mais aussi de mettre fin à une ère de succès sans précédent pour la Juventus - une série de neuf titres de champion consécutifs qu'il a lancés. Tout cela, en pleine pandémie, sans fans dans les gradins.

    La saison dernière, il semblait que la tâche pourrait le submerger. Bien qu'il ait mené l'Inter à la deuxième place et à une finale de la Ligue Europa, Conte était constamment sur les nerfs, accusant les journalistes d'attendre trop et son club de ne pas le soutenir suffisamment. Il a envisagé de s'éloigner avant de recevoir des assurances lors d'une réunion avec Steven Zhang, en août.

    Pourtant, cette saison avait le potentiel de tester davantage sa patience. L'Inter a ajouté Hakimi et Arturo Vidal cet été, mais les réalités financières de la pandémie commençaient à mordre les propriétaires de l'Inter, le Suning. Les salaires ont été retardés et le mercato de janvier s'est fermé sans renfort. Les voisins de l'Inter, le Milan, étaient toujours en tête du championnat.

    Conte s'est adapté, ramenant les joueurs marginaux dans le giron. Christian Eriksen, après avoir eu du mal à s'imposer dans un rôle de n°10 en début de saison, a été réinventé en tant que milieu de terrain hybride registre / box-to-box. Ivan Perisic a été repensé en tant qu'ailier.

    L'Inter n'a pas toujours ébloui, loin de là. Conte a commencé cette saison avec des plans pour une approche plus expansive, mais l'impératif de gagner des matchs a prévalu alors qu'il a déplacé la possession vers une philosophie d'attaque rapide visant à minimiser les erreurs de son équipe et à punir celles de leurs adversaires. Skriniar a été rétabli en tant que pilier défensif.

    L'Inter a concédé 23 buts lors de ses 17 premiers matchs, puis six dans les 17 suivants. Ils ont transformé la course au titre en procession, prenant 41 points sur un possible 45 depuis fin janvier. Comment quelqu'un est-il censé suivre un favori qui ne manque jamais une étape?

     

    Leurs rivaux ont fait leur voyage sereinement, mais le Milan et la Juventus se sont effondrés. Ici aussi, cependant, l'Inter a joué son rôle. Ils ont dominé la Juventus lors d'une victoire 2-0 en janvier, puis ont frappé Milan 3-0 un mois plus tard, laissant des blessures psychologiques dont aucune des deux parties ne s'est complètement remise. Le triomphe sur la Juventus a été un moment déterminant, l'Inter produisant sa performance la plus convaincante sous le mandat de Conte contre le club qu'il a servi pendant si longtemps mais qu'il n'avait jamais battu auparavant. Les Bianconeri ont obtenu une certaine revanche en demi-finale de la Coppa Italia.

     

    Lukaku_Conte.jpg.1793d075bf3dde8fdf4bde6b7bdd3b7e.jpg

     

    Conte, cependant, a fait mieux, écrivant son nom dans les livres d'histoire en tant qu'homme qui a restauré la Juventus au sommet du football italien après le scandale du Calciopoli, puis est revenu pour les renverser. "Nous avons renversé un royaume", a-t-il dit lors d'une interview télévisée dimanche. La Vieille Dame avait régné en tant que championne d'Italie pendant 3 283 jours consécutifs.

    Déjà, dimanche soir, des journalistes se demandaient ce qu'il ferait en guise de rappel. Les problèmes financiers du Suning n'ont pas disparu, bien que, ces derniers jours, des rapports indiquent qu'ils sont sur le point d'obtenir un prêt de 250 M€ auprès de Bain Capital. Restera-t-il pour gagner plus de titres à l'Inter? Après avoir quitté la Ligue des champions en phase de groupes, une meilleure performance dans cette compétition est-elle le prochain objectif de sa liste?

    "Nous allons profiter de cette victoire, gagnée grâce à beaucoup de sueur. Il est juste de célébrer; il y aura du temps pour parler de l’avenir."

     

    Pour lui et son équipe, c'était un titre en devenir depuis deux ans. Pour les supporters de l'Inter, cela a été une attente de 11 ans. Une grande œuvre d'art mérite d'être appréciée par ceux qui ont investi du temps et de la passion pour la voir réalisée.

    Réactions & Commentaires

    Commentaires recommandés

    Mettre fin à notre règne ? On est même pas sûr de finir 4ème, on a mis fin à notre règne tout seul, pas eu besoin de l'Inter je trouve

    • ;-) 1
    • Haha 2

    Partager ce commentaire


    Lien vers le commentaire
    Partager sur d’autres sites
    il y a 6 minutes, Megabass a dit :

    Mettre fin à notre règne ? On est même pas sûr de finir 4ème, on a mis fin à notre règne tout seul, pas eu besoin de l'Inter je trouve

    Excuse moi mais tu enfonces un peu des portes ouvertes: on renverse un empire quand ce dernier est affaibli, autrement, c'est mission impossible ;)

    Autrement dit, tu ne renverses jamais un empire quand il est à son apogée, il faut attendre sa décadence. Bref, c'est un cycle.

    • Goaaal 2

    Partager ce commentaire


    Lien vers le commentaire
    Partager sur d’autres sites

    Je voudrais bien pouvoir écouter lorsque Conte et Marotta parle entre eux, notamment lorsque qu'ils évoque leur éviction de la Juve et leur ressenti actuel sur ce passé !

    • J’aime 2

    Partager ce commentaire


    Lien vers le commentaire
    Partager sur d’autres sites
    Il y a 3 heures, alex_j a dit :

    Excuse moi mais tu enfonces un peu des portes ouvertes: on renverse un empire quand ce dernier est affaibli, autrement, c'est mission impossible ;)

    Autrement dit, tu ne renverses jamais un empire quand il est à son apogée, il faut attendre sa décadence. Bref, c'est un cycle.

    Sauf que la Juve n'a jamais vraiment été sur le ring pour signer une passation de pouvoir.

    L'Inter a fait cavalier seul après que l'Ac Milan ait sombré, on a jamais vraiment été dans le coup, c'est pour ça que voir notre nom associé n'est pas très logique.

    • J’aime 1

    Partager ce commentaire


    Lien vers le commentaire
    Partager sur d’autres sites
    Il y a 5 heures, Megabass a dit :

    Sauf que la Juve n'a jamais vraiment été sur le ring pour signer une passation de pouvoir.

    Oui, pas faux. Même si l'année dernière on sentait déjà une érosion, j'avoue que ça a été un peu rapide. Pirlo a fait de son mieux, je pense, et il serait une erreur de s'en séparer dès maintenant.

    Après, comme le dit @Anti_Juventino, il ne faut pas que ce Scudetto soit une fin en soi, sinon, bonjour la frustration :phear: Est-ce que je parie ma tête pour une qualif en 8e de C1 avec cet effectif? Réponse: non. Maintenant, il faut que le Suning clarifie les choses concernant la propriété et on verra.

    • J’aime 2

    Partager ce commentaire


    Lien vers le commentaire
    Partager sur d’autres sites


    Rejoindre la conversation

    Vous pouvez commenter maintenant et vous inscrire plus tard. Si vous possédez un compte, connectez-vous.

    Invité
    Ajouter un commentaire…

    ×   Vous avez collé du contenu avec mise en forme.   Restaurer la mise en forme

      Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

    ×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

    ×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

    ×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.


  • Derniers commentaires dans l'actualités de l'Inter

  • En ce moment sur le forum

  • A voir également

Baretto

Baretto

    Vous devez être connecté pour pouvoir chatter

    Nos t-shirts sur l'Inter !

    Voir la boutique

    Les visages oubliés de l'Inter

    Voir les articles