Aller au contenu
  • alex_j
    alex_j

    Liverpool 0-1 Inter: Les Nerazzurri sortis la tête haute!

    Pour l’Inter, cela avait l'air d'une tâche impossible. Lors des 34 rencontres européennes précédentes au cours desquelles Liverpool avait remporté le match aller à l'extérieur, il était toujours passé. Liverpool a apporté une forme conquérante dans le match alors qu'il cherchait à confirmer sa place en quart. L'Inter avait été inégale. Pourtant, les champions d'Italie avaient un plan pour manœuvrer efficacement le ballon et, lorsque Lautaro Martínez a lancé un pétard dans le coin depuis l'extérieur de la surface après l'heure de jeu, ils avaient l'odeur de quelque chose de plus.

     

    225915168-1febf7f0-b3af-411c-9054-d943d99f065b.jpg

     

    Liverpool avait frappé le poteau par Joël Matip et Mohamed Salah, bien qu'ils aient eu du mal à débloquer l'Inter en jeu ouvert. Maintenant, ils ont testé leur nerf. Pour un grand plaisir et un grand soulagement, ils l'ont passé. La tâche a été facilitée lorsqu'Alexis Sánchez a été expulsé presque immédiatement après le but pour un deuxième jaune. L'ancien attaquant d'Arsenal et de Manchester United ne pouvait pas se plaindre de son premier avertissement en fin de première mi-temps ; il était en retard lorsqu'il a percuté Thiago, ratissant ses crampons le long de la jambe de son adversaire. Pour le deuxième, il a attrapa Fabinho après le but et, s'il avait l'air plus exubérant plutôt que malveillant, cela l'a rendu incontrôlable. Carton bête somme toute.

    L'Inter s'est plainte amèrement, avec le directeur adjoint, Massimiliano Farris, également expulsé après être allé trop loin dans ses protestations mais, même avec 10 hommes, les visiteurs ont conservé une chance de puncher. Liverpool, cependant, a vu le match se terminer et, en dernière analyse, ils l'ont fait avec une certaine aisance.

    Bien que la possibilité existait pour quelque chose de plus de la part de l'Inter, ils ne se sont pas rapprochés. La défense de Liverpool avait généralement le pied dessus, elle avait remporté les un contre un, malgré le but de Martínez. Et, dans les phases finales, alors que les esprits menaçaient de s'emballer, ce sont eux qui ont été les meilleurs buteurs. Salah a de nouveau frappé le montant et le remplaçant Luis Díaz fut contré par un remarquable blocage d'Arturo Vidal dans les arrêts de jeu après un centre de Trent Alexander-Arnold. Le ballon n'irait pas pour Salah ou Liverpool et ce serait une première défaite à domicile pour eux depuis celle contre Fulham en Premier League il y a un peu plus d'un an.

    Salah marmonnait à propos d'un excès de confiance, suggérant que des leçons devaient être tirées. Liverpool avait remporté ses sept précédents matches de Ligue des champions cette saison alors qu'il était entré sur une série de 13 victoires et un match nul toutes compétitions confondues – et c'était le 0-0 lors du match aller de la demi-finale de la Coupe Carabao contre Arsenal. Ils passeraient dans la seconde. Au final, tout ce qui comptait, c'était qu'ils ne cèdent plus. L'Inter était vaillante.

    Ce qui dérangeait Jürgen Klopp, c'est que le gegen pressing de Liverpool ne fonctionnait pas et, pendant de longues périodes, l'Inter pouvait montrer une confiance aisée sur le ballon. Leurs touches étaient vraies, leurs mouvements fluides et tout ce qui manquait était la passe finale. Il y avait des moments, avec Liverpool tenant une dernière ligne typiquement élevée. C'était une nuit où les joueurs de Klopp ne pouvaient pas laisser tomber leur concentration et le manager pouvait être reconnaissant à Andy Robertson pour son rythme sur la couverture et quelques interventions défensives importantes d'Alexander-Arnold dans le premier quart.

     

    Alexis-Sanchez-sad (1).jpg

     

    Avant la mi-temps, Marcelo Brozovic a tenté de passer à Martinez pour voir Virgil van Dijk passer l'aspirateur et claquer la porte tandis qu'un grand moment pour l'Inter est survenu à la 41e minute lorsque Hakan Calhanoglu a fouetté un coup franc en le faisant rebondir juste devant Alisson. Le gardien de but n'a pas été distrait par les joueurs de l'Inter et a sorti ses mains fortes et sûres pour pousser le ballon loin du but. La menace de Liverpool avant la pause provenait entièrement de coups de pied arrêtés, faisant écho au match aller lorsque leurs deux buts avaient suivi des coups de pied arrêtés. Matip a envoyé une tête franche à la 31e minute sur la barre transversale et, dès l'action suivante, Van Dijk a failli la mettre pour seulement voir Milan Skriniar la repousser.

    L'Inter n'a jamais perdu un match aller européen à domicile avec une marge supérieure à deux buts et du revers est survenu une série de mauvais résultats, à savoir quatre matchs sans victoire en Serie A, série qui ne s'est terminée que vendredi dernier avec la victoire 5-0 contre Salernitana. L'équipe de Simone Inzaghi était impressionnante, même si elle fut chanceuse lorsque Salah a frappé le poteau à la 52e minute alors qu'il y avait encore une occasion après un lob de Thiago et l'échec de Samir Handanovic à le dégager.

    Martinez avait clignoté au terme d'une incision rapide de l'Inter, voyant son tir de l'intérieur d'une poche d'espace dévier par Robertson et passer au large, et le mouvement pour le but a suivi une balle perdue sur la ligne de Matip. Ivan Perisic l’a récupérée et, lorsque Sanchez a trouvé Martinez, Van Dijk ne s'est pas suffisamment approché ; pas d’aspirateur ni claquage de porte cette fois. Le tir de Martinez était une célébration de la technique et de l'audace et son équipe avait de l'espoir. Ensuite, ils étaient à 10 et Liverpool ferait le travail.

     

     

    Tableau Récapitulatif

    maxresdefault (5) (1).jpg

     

    Liverpool 0-1 Inter
    Buteur(s): 62' Lautaro Martinez

     

    Liverpool: 1 Alisson; 66 Alexander-Arnold, 32 Matip, 4 Van Dijk, 26 Robertson; 17 Jones (65' 8 Keita), 3 Fabinho, 6 Thiago Alcantara (65' 14 Henderson); 11 Salah, 20 Diogo Jota (83' 23 Diaz), 10 Mané
    Banc: 13 Adrian, 62 Kelleher, 7 Milner, 12 Gomez, 15 Oxlade-Chamberlain, 18 Minamino, 21 Tsimikas, 27 Origi, 67 Elliott
    Entraîneur: Jürgen Klopp


    Inter: 1 Handanovic; 37 Skriniar, 6 De Vrij (46' 33 D'Ambrosio), 95 Bastoni; 2 Dumfries (75' 36 Darmian), 22 Vidal, 77 Brozovic (75' 5 Gagliardini), 20 Calhanoglu (83' 8 Vecino), 14 Perisic; 10 Lautaro Martinez (75' 19 Correa), 7 Sanchez
    Banc: 21 Cordaz, 97 Radu, 9 Dzeko, 13 Ranocchia, 18 Gosens, 32 Dimarco, 88 Caicedo
    T1: Simone Inzaghi

     

    Arbitre: Antonio Matheu Lahoz (ESP)
    VAR: Juan Martínez Munuera (ESP)
    Averti(s): Diogo Jota (L), Sanchez (I), Vidal (I), Robertson (L), Mané (L), Bastoni (I), Gagliardini (I)
    Expulsé(s): 63' Sanchez (I) pour double avertissements, 64'Farris (T2) (I) pour protestation

    Traduction alex_j via The Guardian.

    Réactions & Commentaires

    Commentaires recommandés

    Belle prestation de l'inter, félicitations à nos gars👏👏👏

    • J’aime 3

    Partager ce commentaire


    Lien vers le commentaire
    Partager sur d’autres sites

    Je suis fier de ce que j'ai vu de l'Inter  cette année et en Europe sachant qu'il y a encore une marge de progression.  Cela me révolte de voir qu'à chaque gros rendez vous en Ligue des Champions on termine à 10.

    • J’aime 2
    • Triste 1

    Partager ce commentaire


    Lien vers le commentaire
    Partager sur d’autres sites

    Si on joue comme ça en championnat , il n'y aura pas grand monde pour nous embêter ! Bravo les gars !

    • J’aime 3
    • Goaaal 1

    Partager ce commentaire


    Lien vers le commentaire
    Partager sur d’autres sites

    Malgré l'échec à se qualifier, et la forte débauche d'énergie pour ce match ; il n'y a que du positif à retenir de ce match.

    L'inter au plus bas, est capable de battre le grand Liverpool à son prime, invaincu à domicile depuis +1an!
    Comment ne pas reprendre confiance avec ça?

    Lautaro doit se rendre compte qu'il est capable de planter des triplés et de marquer face au meilleur défenseur du monde actuellement. Ca devrait le remettre sur les bons rails!

    Très fier de notre équipe, probablement fatiguée, mais j'espère qu'elle s'est pris un bon shoot de confiance.

    Notons aussi le choix courageux du coach, de titulariser Sanchez à la place de Dzeko.

    Comme dit @Kraz974, Si on répète ces prestations, on peut battre n'importe qui!

     

    • J’aime 4
    • Goaaal 4

    Partager ce commentaire


    Lien vers le commentaire
    Partager sur d’autres sites

    Cette victoire est le début de grandes choses pour cette fin de saison j’en suis convaincu.

    Elle va nous donner beaucoup de confiance.

    Lautaro retrouve son sens du but c’est très bien.

    • J’aime 1

    Partager ce commentaire


    Lien vers le commentaire
    Partager sur d’autres sites

    Beau Jeu mais franchement Sanchez a tout gâté. On aurait pu faire mieux à 11. EN GROS C ÉTAIT UN SUPER MATCH. C est de cette façon qu on aime voir notre Inter jouer. 

    • J’aime 1

    Partager ce commentaire


    Lien vers le commentaire
    Partager sur d’autres sites

    Au moins il n’y aura plus personne pour dire que Lautaro c’est 0 but en LDC. 

    On sort de la compétition avec une prime de victoire en 1/8 et des points en plus au ranking UEFA. 
    Le plus important c’est le championnat faut pas l’oublier. 

    N’oubliez pas de dire à D’Ambrosio de rendre les clés de chez lui à Sadio Mane au passage. 😎

    • J’aime 1
    • Haha 2
    • Cool 1
    • Goaaal 1

    Partager ce commentaire


    Lien vers le commentaire
    Partager sur d’autres sites

    Yves Lunga

    Posté(e) (modifié)

    Toute l’équipe s’est battue et a laissé sa vie sur le terrain en honorant le blason et en sortant la tête haute de cette compétition

    mention très spéciale à La prestation de VIDAL qui est une référence depuis qu’il est chez nous . Son meilleur match . Je salue son professionnalisme 👏🏾
     

    Pour Skriniar y’a rien à dire on est habitué tellement qu’il est trop fort match après match , un roc avec l’âme du club dans les veines ! 

    Modifié par Yves Lunga
    • J’aime 3

    Partager ce commentaire


    Lien vers le commentaire
    Partager sur d’autres sites

    le paradoxe, c est que a l aller on est meilleur qu eux , on perd le match, et la au retour, on mérite pas de gagner , et on le gagne.fier de l équipe , sur l aller retour, on est  égal a liverpool dans le top 5 européen, donc ca promet pour l avenir si on investit, ca c est loin d etre sur avec nos finances. mais pourmoi faute professionelle de sanchez, comment peut tu comme ca trop d engagé avec ce tacle dangereux , alors qu on avais le match  en main. et a sa sortie inzhagi qui l enlassec est quoi ca, conté ou le mou l aurais meme pas regardé, et comprend pas ses changements bizarre, il sort lautaro, et meme pas de dzeko. super lauraro , continue comme ca et on a notre attaquant pour la saison prochaine

    • Grrr 1

    Partager ce commentaire


    Lien vers le commentaire
    Partager sur d’autres sites

    Une très belle prestation hier soir face à une équipe qui joue ce genre de match chaque saison. Tout les joueurs ont fait le taf hier soir, ils se sont tous battus. C'est vrai que notre gardien a eu de la réussite hier avec 3 poteaux. Je ne dis pas que tout a été parfait sur ce match mais il faut que l'on garde le positif pour pouvoir avancer et progresser. On a montré que l'on était capable de rivaliser avec ce qui se fait de mieux en Europe (sans lukaku sans hakimi sans eriksen) avec nos propres moyens. En espérant que les autres équipes italiennes se disent qu'elles aussi peuvent rivaliser avec les grosses équipes si ils s'en donnent la peine et qu'ils arrêtent de la jouer petit bras.

    • Goaaal 1

    Partager ce commentaire


    Lien vers le commentaire
    Partager sur d’autres sites

    Notre équipe a a fait mal jouer Liverpool durant 2 matches..c'est exeptionel..a notre prochain mercato..il faut au moins trois bons recrutement au milieux..un en defence e un e attaque et on sera super competitifs

    • J’aime 1
    • Goaaal 2

    Partager ce commentaire


    Lien vers le commentaire
    Partager sur d’autres sites

    Beaucoup de débauche d'énergie pour pas grand chose tant on est mauvais dans le dernier geste au point d'être presque impuissant. Inzaghi n'a pas les joueurs pour le jeu qu'il veut mettre en place, il y a trop de manque dans cette effectif.

    Le rouge de Sanchez j'aimerais bien connaître la règle, je me souviens d'un Dortmund vs Inter ou wistel joue le ballon et pète la cheville de Politano. Rudiger prend souvent le ballon et pète le joueur derrière il est rarement sanctionné. Imaginons que la faute de Sanchez est dans la surface, est ce qu'il y a péno ou pas ?

    Partager ce commentaire


    Lien vers le commentaire
    Partager sur d’autres sites



    Rejoindre la conversation

    Vous pouvez commenter maintenant et vous inscrire plus tard. Si vous possédez un compte, connectez-vous.

    Invité
    Ajouter un commentaire…

    ×   Vous avez collé du contenu avec mise en forme.   Restaurer la mise en forme

      Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

    ×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

    ×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

    ×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.


  • Derniers commentaires dans l'actualités de l'Inter

  • En ce moment sur le forum

  • A voir également

×
×
  • Créer...

Information importante

En naviguant sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies. Nous ajoutons des cookies sur votre appareil pour aider à améliorer votre expérience sur notre site. Consultez notre Politique de confidentialité. Vous pouvez choisir d’ajuster vos paramètres de cookie, sinon nous supposerons que vous êtes d’accord pour continuer...